Flux RSS

Liberté d’expression et censure des réalités contrariant les pouvoirs

Publié le

 

Égorgements musulmans, QI africains, islam : je persiste et je signe…

Publié le 14 août 2018 – par – 78 commentaires – 1 222 vues

Résultat de recherche d'images pour "photo liberté expression"

Mon dernier article sur la barbarie des égorgeurs et éventreurs qui frappent quotidiennement sur le territoire, m’a valu bon nombre de critiques, parmi lesquelles les habituelles accusations de racisme, de xénophobie, d’islamophobie, sans parler de mon degré zéro d’intelligence, avec un QI plus proche de 50 que de celui d’Einstein.

https://ripostelaique.com/la-liste-des-francais-egorges-par-des-musulmans-sallonge-tous-les-jours.html

Rien de bien nouveau. Les lepénistes ont toujours été traités de bas du front et de racistes. Ça fait quarante ans que ça dure, nous sommes blindés.

Je constate simplement que les bas du front attachés à leur culture et à leur identité, se multiplient au fil des ans et que le FN est arrivé au second tour de l’élection présidentielle avec 11 millions d’électeurs. Mais revenons à l’actualité.

Plus de 1 000 commentaires, pour ou contre. Et plus de 200 000 visites en 48 h sur le texte.

Mais aussi de nombreux lecteurs qui préfèrent garder la tête dans le sable, totalement anesthésiés par la petite musique politiquement correcte diffusée quotidiennement par l’establishment et ses complices. Ils refusent la vérité.

Cela dit, j’accepte toutes les critiques, puisque j’estime que la liberté d’opinion et d’expression, passablement malmenée par nos dirigeants qui tentent par tous les moyens de museler les citoyens réfractaires à la pensée unique, est un droit absolu du citoyen dans une démocratie digne de ce nom.

Mais cette liberté d’expression, que je reconnais à tous sans la moindre réserve, qu’on me permette de la revendiquer aussi pour moi.

J’ajoute qu’une critique n’est constructive que si on sait de quoi on parle, ce qui n’est pas le cas de certains intervenants qui se contentent de condamner sans jamais argumenter.

Avant de répondre à certaines critiques, rappelons cette liberté fondamentale.

La liberté d’expression est définie par la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 qui dispose que “Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considération de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.”

Ainsi, chacun a le droit d’avoir son opinion, ses idées et de les exprimer par n’importe quel moyen et sous n’importe quel format.

L’article 10 de la Convention européenne des droits de l’homme (CEDH) réaffirme la liberté d’expression en disposant que « Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontière. »

“La Convention ayant valeur supra-législative, elle prime les lois nationales, y compris constitutionnelles, chaque État devant adapter sa législation interne aux exigences européennes.”

“En outre, en droit français, la liberté d’expression est formulée aux termes de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen (DDHC) de 1789 et a donc valeur constitutionnelle, c’est-à-dire que les lois doivent respecter cette liberté.”

Et pour finir, ce rappel…

“Le Conseil constitutionnel a précisé en 1994 que la liberté d’expression est une « liberté fondamentale d’autant plus précieuse que son existence est une des garanties essentielles du respect des autres droits et libertés. »

Mais, me direz-vous, la liberté d’expression n’autorise pas la diffamation ou l’incitation à la haine.

Vaste sujet. Si la diffamation semble à peu près bien cernée, pour ce qui est de “l’incitation à la haine”, c’est le “fourre-tout” qui permet aux bien-pensants et aux veilleurs de l’islamophobie de traîner à tout propos Riposte Laïque devant les tribunaux, la liberté d’expression étant devenue un droit à la gueule du client.

Plusieurs critiques ont porté sur l’étude de Lynn, qui classe les pays en fonction de leur QI, voyant dans ces conclusions un condensé de racisme.

Je n’ai pas l’intention de polémiquer sur le sujet, mais si le QI d’un individu dépend de l’environnement culturel dans lequel il vit et de bien d’autres facteurs, plusieurs études ont démontré que le facteur génétique entre pour environ 50 % dans le résultat obtenu.

Je vous renvoie à une étude très documentée parue sur le site RL.

https://ripostelaique.com/plus-il-y-a-dimmigration-plus-le-qi-des-populations-europeennes-baisse.html

On peut contester les résultats et les méthodes d’une étude scientifique. Mais ce n’est pas parce qu’elles ne correspondent pas au discours politiquement correct du moment que les conclusions relèvent du racisme. Un minimum d’objectivité ne serait pas de trop.

Dans notre monde hypocrite, dire que les Asiatiques caracolent en tête du classement, c’est bien. Mais dire que les Africains sont dans le bas du tableau, c’est forcément raciste.

C’est l’inverse en athlétisme. Les Noirs raflent toutes les médailles aux JO et les Blancs sont à la traîne, ce qui ne pose aucun problème à qui que ce soit.

En France, dire que les minorités sont sous-représentées au Parlement, c’est bien.

Mais dire que les joueurs blancs sont sous-représentés dans l’équipe nationale de foot, c’est du racisme à l’état pur.

Au pays de la liberté, on nage en plein délire.

Assez d’hypocrisie ! Place à la vérité et à la liberté d’expression.

Faut-il abolir la notion de QI pour plaire aux bien-pensants ? Soyons sérieux.

Mais ce qui est indiscutable, c’est le fait que l’Afrique, qui possède le plus riche sous-sol de la planète, reste désespérément sur le quai pendant que le monde avance.

Avec nos lois liberticides, le simple fait de dire que l’Afrique n’invente rien, c’est déjà du racisme. Faut-il taire la vérité et se comporter en hypocrite bien-pensant ?

La vérité se moque du racisme et de l’islamophobie, elle est vérité, c’est tout. Toute dictature de la pensée est une violation de la démocratie.

Sachez que les 1,1 milliard d’Africains produisent moins que les 67 millions de Français. C’est ainsi. Ce continent engloutit la quasi-totalité de l’aide internationale mais compte le plus grand nombre de pays pauvres.

Sur les 25 pays les plus pauvres du monde, 21 sont en Afrique !

http://www.camer.be/43758/12:1/les-25-pays-les-plus-pauvres-du-monde-21-sont-en-afrique-dapres-un-rapport-africa.html

60 ans après l’indépendance, 60 % des Africains n’ont toujours pas d’électricité.

La RDC, ex-Congo belge, le plus riche pays de la planète par son sous-sol, reste le pays le plus pauvre du monde, rongé par les guerres et la corruption généralisée.

Mais le Japon, qui ne possède aucune ressource minière, a longtemps été la deuxième économie du monde derrière les États-Unis.

“Il n’est de richesses que d’hommes”, disait déjà Jean Bodin il y a 500 ans.

Et avec 6,5 millions de chômeurs, la France n’a pas besoin d’une immigration de masse de miséreux non qualifiés qui vont gonfler le flot des assistés et sont inutiles à une économie moderne. Nous sommes à l’ère du numérique.

Selon une étude de l’Insee de 2008, la part du social dans les revenus d’un natif est de 4 %. Mais elle atteint 22 % pour un Maghrébin et 24 % pour un Africain installés en France.

Avec nos 2 200 milliards de dettes, est-il nécessaire de charger la barque et de ruiner encore plus les générations futures ? Il est temps d’ouvrir les yeux.

Et quand nos bébés naissent déjà avec 33 000 euros de dettes dans leur berceau, accueillir toute la misère du monde est irresponsable et suicidaire.

La deuxième principale critique de mon texte n’est pas nouvelle. C’est l’amalgame islam-islamisme.

Encore une fois, si tous les musulmans vivaient leur foi dans la discrétion et la non-violence, comme toutes les autres religions, CFCM, CCIF et autres organismes musulmans n’auraient aucune raison d’être dans notre République laïque et le débat serait inexistant.

Mais dès lors que les fanatiques veulent imposer leur islam politique, et de plus en plus par la violence, le conflit est inévitable.

Contrairement à ce que dit un intervenant, il se trouve que j’ai lu le Coran et que j’en possède deux traductions reconnues par les autorités musulmanes.

Et comme ces mêmes autorités n’ont jamais voulu expurger le Coran des versets les plus violents, au prétexte que c’est un livre sacré, donc intouchable, on dénombre plus de 600 versets violents, sur le jihad, la guerre aux non-musulmans ou les apostats.

Et que dire des innombrables versets misogynes et machistes, à 180° de notre conception de l’égalité et de l’image que les sociétés occidentales ont de la femme !

Aussi longtemps que les musulmans refuseront d’abroger les versets médinois pour ne conserver que les versets mecquois d’origine, le Coran restera un livre violent.

Daech applique le Coran à la lettre. Mais dans sa version médinoise, donc la plus violente.

Le Coran chronologique: versets mecquois et versets médinois

https://kabyleuniversel.com/2017/03/10/le-coran-chronologique-versets-mecquois-et-versets-medinois/embed/#?secret=W1n8vbL7di

Par conséquent, rabâcher que “l’islam, ce n’est pas ça” à chaque nouveau bain de sang terroriste est complètement stérile et n’a aucun sens.

Il n’y a pour l’instant qu’un seul Coran qui regroupe et mélange les 86 chapitres mecquois et les 28 chapitres médinois pour former les 114 sourates.

Et l’islam, c’est le Coran. Les terroristes ne font que suivre les préceptes les plus meurtriers.

Tous les musulmans ne sont pas des islamistes, loin s’en faut, mais la majorité des terroristes et égorgeurs sont des musulmans. L’actualité le prouve.

Je ne connais aucune autre religion, en 2018, qui tue au nom de son Dieu.

Mais le problème est que la majorité des musulmans qui veulent s’intégrer se taisent face aux revendications islamistes. Et ceux qui ne pratiquent pas, ou très peu, sont considérés de plus en plus comme des apostats, ce qui n’arrange rien.

Les islamistes méprisent les musulmans intégrés qui se sentent républicains.

Et quand on sait que 50 % des jeunes musulmans de nos banlieues estiment que la charia est au-dessus de la loi républicaine, ce n’est pas en bêlant au racisme qu’on va réussir l’intégration.

C’est en fermant les frontières et en essayant d’intégrer les millions de Français musulmans, avant qu’il ne soit trop tard, que l’on pourra éviter le chaos qu’a connu le Liban dans les années 80 ou, pire, la guerre civile qu’a connue l’Algérie dans les années 90. Les malheurs n’arrivent pas qu’aux autres…

Car nombreux sont les fanatiques qui aspirent à islamiser le pays.

Il devient donc impossible de critiquer l’islam sans subir les foudres du CCIF, qui voit un islamophobe derrière chaque arbre. Mais quel est l’objectif réel du CCIF ?

D’abord, rappelons que le mot “islamo-phobie” signifie “peur de l’islam”.

Pour le CCIF, la peur de l’islam est donc un délit comme le racisme ! C’est génial.

On instaure le délit de blasphème uniquement pour l’islam !

Pendant ce temps, en Arabie, berceau de l’islam, les églises sont interdites et si les chrétiens sont tolérés, à condition de raser les murs, les juifs y sont indésirables.

Pure christianophobie ou judéophobie, pour parler comme le CCIF, mais là, les champions de l’antiracisme se taisent. Un simple oubli, peut-être ?

Tolérance à sens unique, comme toujours.

Voici ce que disait l’ex-directeur du CCIF, Marwan Muhammad, qui a quitté ses fonctions en octobre 2017.

“Nous sommes une partie de la France. Chacun de nous représente 1/60 000 000 de l’identité de ce pays. Si cette expression identitaire va dans le sens d’un changement ethnique, culturel ou religieux, alors, ceux qui écrivent les livres d’Histoire doivent en prendre conscience et non essayer d’écrire le roman de leurs rêves d’antan”.

Ou encore, en 2008 :

“Qui a le droit de dire que la France, dans trente ou quarante ans, ne sera pas un pays musulman ? Qui a le droit ? Personne dans ce pays n’a le droit de nous enlever ça. Personne n’a le droit de nous nier cet espoir-là. De nous nier le droit d’espérer dans une société globale fidèle à l’islam.Personne n’a le droit dans ce pays de définir pour nous ce qu’est l’identité française.”

On l’aura compris. Muhammad est chez lui, si nous ne sommes plus chez nous…

C’est lui qui peut définir ce qu’est l’identité française pour un musulman !! Ce n’est pas un tel discours qui va faciliter l’intégration !

Qui divise la société ?

Et c’est ce collectif, qui se présente comme une association de défense des droits de l’homme, dont la mission est de combattre l’islamophobie !

Est-ce cet islam conquérant que veulent les Français ? Car Muhammad dit tout haut ce que de plus en plus de musulmans radicalisés pensent tout bas.

Faire de la France une terre musulmane, c’est donc ça la tolérance de l’islam ?

C’est donc ça le “vivre-ensemble” que les élites nous vendent ?

L’islamisation de la France ?

J’ajoute que le CCIF est proche des Frères musulmans et que Muhammad ne dit pas de paroles en l’air. Il a été porte-parole du CCIF avant d’en être le directeur.

Est-ce que le combat contre l’islamophobie vise à islamiser la France, tout comme les Frères musulmans veulent islamiser le monde  ? A Marwan Muhammad de répondre.

Je rappelle aussi ce que disait Youssef al-Qaradawi, le maître à penser des Frères musulmans, organisation qui œuvre à l’islamisation de la planète.

“L’islam va retourner en Europe, comme un conquérant et un vainqueur, après en avoir été expulsé à deux reprises. Cette fois-ci, la conquête ne se fera pas par l’épée, mais par le prosélytisme et l’idéologie…” ou encore :

“Avec vos lois démocratiques, nous vous coloniserons ; avec nos lois coraniques, nous vous dominerons”.

Muhammad et al-Qaradawi ne sont pas des farfelus que personne n’écoute. Bien au contraire, ils ont leurs entrées dans tous les cercles musulmans pour diffuser la bonne parole.

Il ne faut donc pas prendre leurs discours à la légère. Ils n’ont jamais renié ce qu’ils ont dit par le passé.

Quant à la presse, si elle faisait son travail d’information en toute objectivité et en toute transparence, les sites de ré-information comme RL n’auraient aucune raison d’exister.

C’est la médiocrité et le manque d’éthique de la presse qui font la réinfosphère.

Riposte Laïque est là parce que les citoyens ont le droit de savoir ce que le système en place leur cache.

Pour conclure, les Français doivent savoir que c’est le combat de la vérité qu’il faut mener, car c’est le seul qui permettra de sauver notre identité et de défendre notre patrimoine culturel contre ceux qui veulent sa disparition.

Les accusations de racisme et d’islamophobie ne doivent pas empêcher la vérité de faire son chemin dans l’esprit des Français, afin qu’ils puissent décider en toute connaissance de cause de leur propre avenir et de celui de leurs enfants.

Les mondialistes veulent la disparition des nations dans un grand village mondial multiculturel, mais les islamistes, quant à eux, veulent avant tout l’islamisation totale de l’Europe.

C’est donc de cela qu’il s’agit, d’un combat existentiel pour la civilisation occidentale et l’avenir de l’Europe.

Et quand ils entendent le discours d’un Marwan Muhammad ou d’un al-Qaradawi, les Français sont en droit de se sentir menacés.

J’ajoute que ceux qui veulent faire passer le discours de vérité pour un discours de haine, se font complices de ceux qui rêvent d’anéantir l’Occident.

Jacques Guillemain

Une réponse "

  1. Bonjour.
    La liberté d’expression c’est le progrès et la justice. C’est un rempart contre les tyrans et les idéologies arbitraires ou arriérées, un moteur pour l’innovation. Cette liberté, à mon sens toutefois besoin d’être encadrée lorsque sont propagés des propos dangereux.
    Pas question bien-sûr de censure liberticide mais d’une consultation libre et citoyenne éclairée autour des questions et propos douteux.

    Deux exemples plutôt marquants et toujours d’actualité :
    -L’opinion selon lequel les vaccins seraient en cause dans certaines pathologies et ce qui se publie et commercialise autour de cette question.

    -Le fait que certaines personnes touchées ( ou non ) par ces problèmes ont foi en ces propos en dépit de leur ignorance et souvent malgré les réalités dont leurs médecins les préviennent. Avec les conséquences auxquelles nous assistons )

    ( Je dis cela en étant consciente que rien n’est tout gris ou tout rose et en devenir bien-sûr )

    -Autre sujet, lors d’une promenade, j’ai entendu un passant douter du génocide arménien. Ce n’était pas la première fois que j’entendais parler ainsi. Une autre il s’agissait de le nier ou de rendre l’autre responsable de son sort! ( je ne sais plus )
    -En y pensant, je me dis que tenir publiquement de tels propos, c’est infliger un sévice à celui qui se promène paisible et soudain blessé dans ses racines.
    Que ces propos soient le fruit de l’ignorance ou d’un sujet hypocrite, ils sont porteurs de nocivité.

    Ce qui est aberrant aujourd’hui, c’est que notre liberté d’expression semble souvent conditionnelle. Pas en vertu d’une sagesse filtrant les débris contondants, mais ou on coupe vraiment des concepts dès qu’ils germent, sans exposé, sans analyse. Si cela continue, c’est à craindre qu’il se pratiquera de nouveaux « bûchers aux sorcières  » ( En n’oubliant pas que nous sommes, malgré tout une destination refuge et de diffusion privilégiée d’auteurs opprimés en leur pays ) A ce qui éteint nos voix, on peut ajouter ceux qui s’autocensurent. Certainement est-ce à cause de l’insécurité mais ils ne devraient pas oublier que c’est dans une grande insécurité que nous avons acquis nos libertés qu’il est risqué de considérer acquises sans les défendre.

    J'aime

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :