Flux RSS

De la douceur dans ce monde de brutes. Colchiques dans les prés

Colchicum autumnale
Description de cette image, également commentée ci-après
Colchique d’automne
Classification
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Liliopsida
Sous-classe Liliidae
Ordre Liliales
Famille Liliaceae
Genre Colchicum

Nom binominal

Colchicum autumnale
L.1753

Classification phylogénétique

Clade Angiospermes
Clade Monocotylédones
Ordre Liliales
Famille Colchicaceae
Description de cette image, également commentée ci-après
Colchique d’automne

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

https://fr.wikipedia.org/wiki/Colchique_d%27automne

Aujourd’hui me promenant dans le parc cette vieille chanson poétique est sortie de ma voix devant l’arrivée de l’automne avec sa lumière dorée, ses feuilles roussissantes, ses fruits et graines encore verts mais bien dodus et l’odeur d’amandes amères des peupliers. Nous chantions cette chanson à l’école primaire et nous allions nous promener dans la campagne à la recherche de ces fleurs étranges que sont les colchiques.

Je vous propose plusieurs versions de cette chanson car aucune ne m’enthousiasme vraiment 😉

Jacques Douai a popularisé cette chanson en 1956 :

Sur un texte de Jacqueline Debatte et une musique de Francine Cockenpot (circa 1943), « Colchiques dans les Prés », dont le titre original s’intitule « Automne », est chanté ici par la brézilienne Mônica Passos (Sao Paulo, 1956). C’est tiré de l’album « LEMNISCATE » (sorti en 2006?…2008?…2009?…) Un mix de Bossa Nova/folk brézilien/jazz accompagne la voix sensuelle de Mônica Passos. À l’orgue: Emmanuel Bex. Les arrangements sont de Mônica et Jean-Philippe Crespin. Bonne ouïe et merci Mônica Passos.

La voix exquise de Charlotte Grenat accompagnée d’une musique douceâtre berce la saison aux couleurs châtoyantes qu’est l’automne. Composée par Francine Cockenpot (1918-2001) et Jacqueline Debatte (paroles -réf. Wikipédia) circa 1943 sous le titre « Automne », « Colchiques dans les prés » a traversé mers et monde dans le Scoutisme et le Guidisme et les veillées autour du feu de camp. D’autre versions ont été endisquées par Francis Cabrel (1977) et Monica Passos (2009).

Colchiques chanté par la chorale Crysalide de Notre Dame de Bondeville

Colchiques dans les prés (dont le titre initial est Automne) est une chanson populaire française du xxe siècle. Les deux auteurs — Jacqueline Debatte pour les paroles et son amie Francine Cockenpot pour la mélodie —, toutes deux chefs scouts, créent cette ritournelle vers 1942/1943 à destination des jeunes des camps de scoutisme. Elle devient un tube de 1945 aux années 1970 grâce à sa reprise par des artistes comme Jacques Douai, Francis Cabrel, Dorothée entre autres.

Paroles : 1er couplet Colchiques dans les près Fleurissent, fleurissent Colchiques dans les près C’est la fin de l’été.

• Refrain La feuille d’automne Emportée par le vent En rondes monotones Tombe en tourbillonnant

• 2e couplet Châtaignes dans les bois Se fendent, se fendent Châtaignes dans les bois Se fendent sous nos pas. • Refrain

• 3e couplet Nuages dans le ciel S’étirent, s’étirent Nuages dans le ciel S’étirent comme une aile. • Refrain •

4e couplet Et ce chant dans mon cœur Murmure, murmure Et ce chant dans mon cœur Murmure le bonheur. • Refrain

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :