Flux RSS

Gilet jaune partout parce que le pouvoir d’achat en baisse, c’est tout le monde

https://www.contrepoints.org/2011/07/01/33174-ou-est-passe-notre-pouvoir-d%E2%80%99achat-1

Si je trouve un point de ralliement pour les piétons, je manifesterai avec les gilets jaunes car je suis concernée et consternée par la baisse du pouvoir d’achat qui se traduit par le rétrécissement spectaculaire de mon panier de ménagère.

Gilet jaune

La mobilisation des gilets jaunes a été déclenchée par la hausse des carburants mais elle a pris une ampleur sans égal  parce qu’elle révèle une baisse conséquente du pouvoir d’achat sur tous les biens de première nécessité.

La baisse du pouvoir d’achat impacte tout le monde

Actuellement, les salaires auraient augmenté « en moyenne de 1.3 quand l’inflation est de 2.2.  Autour de moi, les « privilégies » urbains actifs ou retraités sont fauchés dès le 10 du mois. La plupart ne partent pas en vacances s’ils n’ont pas de famille pouvant les héberger en province.

Jusqu’à présent, les français, classes moyennes en particulier, ces 42% de la population française qui paient des impôts sur le revenu, pourvoyaient  au bien être de 58% de français exonérés d’impôts mais bénéficiant de toutes sortes d’aides sociales grâce à ceux qui sont imposables, ces 42% de cochons de payeurs ne rouspétaient pas trop et se résignaient. La hausse des carburants qui touche en priorité la France périphérique non urbaine qui doit acheter de l’essence pour aller travailler et du fuel pour se chauffer, est l’étincelle qui a mis le feu à une gêne depuis longtemps à l’état larvaire. Les gilets jaunes semblent être majoritairement ces 42% d’imposables issus des classes moyennes qui sont pillées au profit de plus de la moitié de la population imposable. Est-ce juste ? Comment plus de la moitié d’une nation ose-t-elle vivre aux dépends des cochons de payeurs ? Le principe de solidarité est inscrit dans les gènes de la République à condition qu’il soit réparti de manière juste et respectueuse.

Je voudrais manifester demain avec mon gilet jaune parce que je suis concernée par la baisse drastique de mon pouvoir d’achat. Baisse parce que mes revenus sont pillés par les impôts directs, baisse parce que la TVA a augmenté ou n’a pas baissé pour des produits de première nécessité comme ceux indispensables à l’hygiène, le gaz a augmenté de 26% depuis janvier 2018, les produits alimentaires et autres ont augmenté de manière sournoise en diminuant les quantités pour un même prix (liquides 750 ml au lieu du litre, solides 750 gr au lieu du kilo, mouchoirs 75 unités au lieu de 100, etc.)

 Le pillage des retraités

Je suis retraitée, non seulement ma pension stagne depuis environ 10 ans mais la demi-part des femmes qui ont élevé seules des enfants (la « part des veuves ») a été définitivement supprimée en 2013 avec une répercussion sur les impôts locaux (président Hollande et ministre de l’économie Macron) et la CSG vient d’être augmentée, soit environ 150 euros en moins/mois dans mon cas. Le pillage des retraités au prétexte qu’ils seraient « riches » à partir de € 1 200/mois, ne tient pas compte des coûts liés au vieillissement : augmentation des mutuelles, remboursement ridicules des dentiers et autres prothèses dentaires indispensables à la mastication/digestion dont dépend la santé, remboursement ridicule des prothèses auditives, remboursements ridicules pour les lunettes et dépenses indispensables de confort et d’aménagement pour les mobilités réduites conséquences des rhumatismes, arthrose, arthrites, polyarthrites, incontinence, affaiblissement de la vision, diabète, cholestérol, hypertension, incontinence urinaire (protections 20% TVA) etc. Ces dernières pathologies exigeant des régimes stricts nécessitant une alimentation de qualité, ce qui a un certain coût. Il résulte de ces dépenses indispensables que nombre de « riches » retraités, sont ‘durs de la feuille », « sans dents », « bigleux » , « pisseux » ou obèses car ils ne peuvent pas  payer.

Et il faut ajouter l’aide aux enfants et petits enfants, cette aide intergénérationnelle mise en avant avec fracas sous Hollande.

La diminution du montant des retraites par les prélèvements fiscaux est d’autant plus immorale qu’elle ne respecte pas la contribution des retraités durant leur vie active, des cotisations prélevées directement sur leurs salaires et les cotisations payées par les patrons, des charges qui leur avaient permis de peser sur l’évolution des salaires. Cette trahison des engagements de l’Etat et de la règle de l’assurance retraite constitue une injustice de taille pour celles et ceux qui ont travaillé toute leur vie. Rompre ce contrat social au profit du cheptel de nécessiteux cultivé, augmenté et entretenu par une gestion désastreuse de l’instruction, de la formation et de l’immigration pléthorique qui coûte des milliards d’euros en santé (AME 772 millions d’euros en 2017 +108 millions en 2018) et au total, selon Jean-Paul Gourevitch 5,5 milliards/an. Toutefois, selon d’autres études, ce coût est estimé entre 35 et 80 milliards.

Le mouvement des gilets jaunes est d’autant plus intéressant qu’il n’est pas politisé et se concentre sur ce pouvoir d’achat qui concerne tous les français qui doivent assurer le quotidien avec de plus en plus de restrictions. Ce ne sont pas les promesses gouvernementales qui nous rassureront avec des échéances futures que rien ne garantit autre nôtre détermination à manifester nôtre colère.

La Connectrice

 

Pour en savoir plus

Les commentaires sont fermés.

%d blogueurs aiment cette page :