Flux RSS

Cancer de la prostate. Stop au dépistage inutile

A 70 Ans, 70% des hommes seraient atteints d’un cancer dormant de la prostate sans manifestations douloureuses ou handicapantes. Par contre les effets d’interventions chirurgicales ou radiothérapies sur la prostate ne sont que trop connues depuis que quelques urologues avides de gains ont effectué des opérations abusives : impuissance et incontinence sont  humiliantes, dévirilisantes et handicapantes pour les hommes qui en sont affectés, ont un impact catastrophique sur leurs relations intimes, leur confort de vie et leur moral.

Dans la vidéo ci-dessous, le cancérologue  explique très clairement, en détail et longuement la nocivité de la pression faite sur l’organisation aveugle du dépistage du cancer de la prostate et donne quelques conseils pour savoir si l’on doit s’inquiéter de certains symptômes et consulter le cas échéant.

 

On trouve des lésions cancéreuses au niveau de la prostate chez la plupart des hommes qui n’ont aucun symptôme et n’en auront jamais. Les études épidémiologiques internationales montrent que le dépistage du cancer de la prostate ne permet pas de réduire la mortalité des hommes qui s’y soumettent et aucune organisation de santé ne promeut le dépistage du cancer de la prostate. Malgré cela, les urologues ainsi que les médecins généralistes qui n’ont pas cherché à remettre en question la propagande des urologues continuent à recommander le dépistage du cancer de la prostate. Dans cette vidéo, le cancérologue et chirurgien Gérard Delépine nous explique pourquoi le dépistage du cancer de la prostate est un problème et pourquoi même dans le cas (peu fréquent) d’un cancer de la prostate évolutif, les traitements ne sont pas efficaces pour ralentir la maladie, et au mieux palliatifs. — Retrouve cette vidéo et l’article complet sur mon blog : https://www.jeremie-mercier.com/depis…

Références : • La Haute Autorité de Santé ne recommande pas le dépistage du cancer de la prostate : https://www.has-sante.fr/portail/jcms… • Guy Vallancien promeut le dépistage du cancer de la prostate malgré toutes les preuves scientifiques qui disent le contraire : https://www.lepoint.fr/invites-du-poi… • Essai randomisé d’Andriole et al (2002) : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/m/pubmed… • Essai randomisé de Schröder et al (2009) : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/1… • Les autopsies faites dans les années montrant qu’il y a un cancer de la prostate chez 70% des hommes de plus de 70 ans morts d’une cause autre : https://onlinelibrary.wiley.com/doi/a… • L’étude Fang et al. (2012) qui voit une forte augmentation du taux de suicide des hommes après un diagnostic de cancer de la prostate : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/2… • L’article de Richard Ablin, découvreur du PSA, et condamnant son utilisation fallacieuse pour dépister le cancer de la prostate : https://www.nytimes.com/2014/11/26/op…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :