Flux RSS

Archives de Catégorie: Actualité de la Connectrice

Ornithologie. Ma mésange charbonnière est morte

Publié le

L’oiseau qui venait picorer quotidiennement près de ma fenêtre. Est-ce la même mésange  ? En tous cas, plus de visite depuis hier.

Triste matin. Je viens de découvrir le cadavre de Mésange sur le carreau de ma salle de bains.

Depuis plusieurs semaine, cette femelle de l’année dernière venait picorer les boules de graisse et graines que j’avais accrochées au sommet de mes persiennes à l’abri des tentations de ma chatte. Peut-être nourrissait-elle des oisillons ?

Mésange voletait plusieurs fois par jour au dessus de mon balcon et chantait un air pas très aigu suivi d’un son feuilleté. Je m’étais habituée à ce beau passage et je la guettais tout en me demandant si c’était le même oiseau qui me rendait visite.

Les boules de nourriture attiraient aussi quelques pigeons, merles et corneilles ce que je trouvais beaucoup moins charmant d’autant plus que les corneilles dévoraient les boules presque en un seul coup.

Drôle de coïncidence, je découvre le cadavre de Mésange le lendemain du jour où je lui ai aménagé une mangeoire et un abreuvoir et alors que j’attends la visite d’une amie ornithophile et photographe émérite avec laquelle nous devions précisément parler de la meilleure façon d’accueillir Mésange.

Une évidence, c’est ma chatte qui l’a déposée dans la salle de bains mais l’a-t-elle tuée ? L’oiseau semble intact, seulement ébouriffé. Je ne veux pas croire qu’elle l’ai tuée mais habituellement les chats ramènent leur trophée à la maison de leur maître et il est peu vraisemblable qu’elle ait voulu ramener un cadavre qui n’était pas son oeuvre. Je suis catastrophée. Pour mon amie, elle a du se fracasser contre une vitre car elle est intacte et du sang sort de son bec comme si elle avait fait une hémorragie interne.

Mésange est baguée Museum Paris suivi du numéro 69A6780, ce qui me rend encore plus triste pour cet oiseau objet de tant de soins, de considération et de préoccupations. Le muséum demande qu’on casse la patte de l’oiseau pour lui renvoyer la bague, je n’en ai pas envie mais mon amie leur a communiqué le numéro de la mésange qui a répondu Individu bagué poussin dans un nichoir des Buttes Chaumont en Mai 2016. Pas contrôlé depuis .

Avec Mésange, j’avais compris pourquoi les personnes âgées limitées dans leur mobilité passaient le plus clair de leur temps à observer les passereaux qui vivaient dans le cadre de leur fenêtre, les attiraient.

D’autres petits oiseaux étaient venus sur mon balcon, mésange bleue, rouge gorge, serin mais jamais l’un deux n’était venu régulièrement et je pensais que ma chatte les faisait fuir. Un soir, un serin bien jaune s’était réfugié dans ma chambre et la pauvre bête était affolée par ma chatte qui était tellement excitée qu’elle grimpait aux murs, heureusement sans succès et d’ailleurs, le malin serin s’était réfugié dans le plafonnier, totalement hors d’atteinte du félin féroce. J’avais alors déposé des graines et de l’eau sur ma plus haute étagère. Je me suis endormie, la fenêtre ouverte, au son des piaillements du serin et, le lendemain matin, il avait disparu, envolé.

J’ose espérer qu’un autre passereau viendra me rendre visite.

La Connectrice

8 mars.International Women’s Day, ce n’est pas la journée de LA femme mais celle DES femmes

Publié le

J’ai déjà écrit plusieurs articles sur cette trahison sémantique qui consiste à transformer le pluriel Women’s Day (woman au pluriel women) en singulier La journée de LA femme, une faute que la grande majorité des médias répercute de même quelques associations qui se disent féministes.Cette année, ce sont Les Nouvelles News qui s’y collent.

LC

Source http://www.lesnouvellesnews.fr/8-mars-nest-plus-la-journee-de-la-femme/

Pour la première fois depuis 40 ans, l’ONU présente le 8 mars comme la “Journée internationale des femmes”. Jusque là, en français, c’était officiellement la journée de “la femme”… Explications.


C’est un petit changement sémantique, pourtant lourd de sens. La journée du 8 mars 2017 sera, selon les Nations Unies, la « Journée internationale des femmes ». Pourquoi un changement ? Parce que c’est la première fois depuis 40 ans que le pluriel apparaît dans la communication francophone de l’ONU, sur la page dédiée à cette journée.

En 2016 encore, sur cette même page, le 8 mars était officiellement la journée internationale de « la femme », alors que le pluriel est de mise depuis l’origine dans la version anglaise, International Women’s Day (qui est d’ailleurs une contraction de International Women’s Rights Day », journée internationale des droits des femmes).

Jusque là, donc, en français, les Nations Unies évoquaient « la femme » au singulier, un choix réducteur transformant les femmes en entité abstraite, qui exaspérait les organisations féministes. « Il s’agit d’une mauvaise traduction à l’origine de cette journée qui a été inscrite dans les différentes résolutions depuis 1977 et n’a jamais été corrigée », expliquait en 2016 Fanny Benedetti, directrice exécutive du comité français d’ONU Femmes, aux Nouvelles NEWS.

Lire : 8 mars : l’ONU Femmes France reconnaît une mauvaise traduction

« Le Comité ONU Femmes France s’engage à mener une campagne active pour que ces mauvaises traductions soient corrigées », assurait alors Fanny Benedetti. Campagne efficace, donc. Fanny Benedetti salue aujourd’hui la mobilisation des sociétés civiles francophones « qui ont pu faire entendre leurs voix ». Pour autant, « ce n’est pas fini », note la directrice exécutive d’ONU Femmes France. « Nous avons encore le problème de la ‘Commission de la condition de la femme’, terminologie qui n’a pas encore pu évoluer car ce titre est institutionnalisé… C’est un problème qui n’est donc pas encore entièrement résolu ».

Grève et arts

La Journée internationale des femmes, rappelle l’ONU, « est l’occasion de dresser le bilan des progrès réalisés, d’appeler à des changements et de célébrer les actes de courage et de détermination accomplis par les femmes ordinaires qui ont joué un rôle extraordinaire dans l’histoire de leur pays et de leur communauté. »

Elle sera aussi, de la part de la société civile, une journée de revendications dans plusieurs pays. En France, un collectif de syndicats, associations féministes, ONG et organisations de jeunesse ont lancé un appel à la grève ce 8 mars à 15h40, heure symbolisant l’écart de salaire entre les femmes et les hommes, avec un rassemblement à Paris Place de la République. Leur message  : « Nous refusons de continuer à travailler gratuitement, d’être enfermées dans les temps partiels, de ne pas avoir de perspective de carrière ou d’être confrontées à des violences sexistes et sexuelles. »

Voir : #8mars15h40, une mobilisation inédite en France

Du côté d’ONU Femmes France, c’est un programme artistique qui rythmera le 8 mars et les jours suivants. Paris accueille pour la première fois la « HeForShe Arts Week », 14 événements du 8 au 15 mars pour faire passer ce message : « l’art façonne notre vision culturelle du monde et a le pouvoir de redéfinir les normes de genre et de dénoncer les inégalités entre les femmes et les hommes qui persistent ».

Voir le programme de la HeForShe Arts Week

Pour en savoir plus

*https://laconnectrice.wordpress.com/2013/02/04/journee-internationale-des-femmes-et-non-de-la-femme-le-8-mars-2013/

images (5)

Chaque année, à l’approche de la Journée internationale des femmes, le 8 mars, un peu de rappel sémantique s’impose tant cette célébration est dénaturée et récupérée dans le but de nuire aux femmes. A propos de la Journée internationale des femmes, j’ai lu et entendu surtout parler de la “Journée de LA femme ».

Chaque année, j’explique pourquoi la journée DES femmes n’a rien à voir avec la journée DE LA femme et c’est dénaturer cette célébration que déformer son intitulé officiel.

  • La Journée Internationale DES femmes a été officialisée par l’ONU le 8 mars 1977 et a été adoptée par la France en 1982

Malgré 31 ans d’existence en France, les médias et les officiels continuent à parler de la “Journée DE LA Femme”, un glissement sémantique qui n’est pas innocent.

  • LA femme est un fantasme. LES femmes sont une réalité.

 Preuve en est la sémantique d’expressions qui désignent des choses différentes selon que le complément est singulier ou pluriel.

La chambre DES députés et non la chambre DU député
La fête DES pères et non pas la fête DU père
La fête DES mères et non la fête DE LA mère
LES droits de l’homme et non LE droit de l’homme
Le Ministère des affaires étrangères et non DE L’affaire étrangère
L’Académie des belles lettres et non l’académie de la belle lettre

  • LES femmes réelles ont disparu au profit de LA femme idéale

Pour distinguer les vrais féministes et les vrais journalistes des fausses, il suffit d’observer leur vocabulaire.

Ce glissement sémantique du pluriel au singulier n’est pas innocent. Dans la langue française, lorsqu’il s’agit de désigner une réalité, on utilise le pluriel pour souligner la diversité. Quand il s’agit de désigner un concept, on utilise le singulier.
Toutes celles et ceux qui ramènent “LES femmes” dans toute leur diversité et leur complexité à “LA femme” cherchent inconsciemment à s’abriter derrière la sécurité du modèle, de l’image, de l’abstraction, de la représentation, tout ceci pour se voiler la face.
Conceptualiser conduit aussi à adopter plus facilement des stratégies de contrôle et de domination.
Dans notre société, réduire LES femmes à LA femme est une réduction business. Il est plus facile d’entraîner dans la consommation LA femme que LES femmes. Mais c’est aussi et surtout une position politique.
LA femme, elle est douce, blonde, grande, mince et jeune. Elle consomme des fringues, des cosmétiques, des produits light et les voyages sur mesure. LA femme est libérée et n’a pas besoin de lutter pour se faire une place au soleil. LA femme n’est pas féministe. LA femme n’est pas victime de discriminations d’un autre âge. LA femme ne fait pas partie de celles qui se font violer toutes les 15 mn ou qui succombent sous les coups de leur chéri tous les deux jours, en France. LA femme n’est pas payée 20 % de moins qu’un homme pour le même travail. LA femme n’est pas majoritaire dans le travail à temps partiel ni dans le chômage. LA femme n’avorte jamais. LA femme, tenez, on l’adore.
LA femme ne pète pas mais elle pue sous les bras, ça on le sait depuis longtemps, mais elle pue aussi du minou, c’est plus récent. On a conçu pour elle des désodorisants spéciaux dans les tons roses. LA femme peut tout se faire refaire mais dans son dos on la traite de siliconée tandis qu’en face on lui fait des courbettes pour la persuader de remplir les poches des chirurgiens (pour la plupart des mâles-qui-adorent-LA-femme) esthétiques.
LA femme, elle est prête à tout pour se faire plaisir en vidant son porte-monnaie au profit des vendeurs de soupe. Prête à se tartiner la gueule de caviar, à ingurgiter toutes sortes de gélules aux vertus miraculeuses, à se bétonner l’estomac de coupe-faims, à avaler des liquides chocolatés infâmes mais hyperprotéinés, à se briser les chevilles en portant des chaussures instables mais tellement élégantes et sexy, à mourir de faim pour ressembler aux images de leurs magazines favoris. C’est fou ce que LA femme s’éclate dans les botox parties et les cliniques chics.
LA femme, on la voit partout sur les écrans en train de se caresser les seins et les cuisses au dessus d’un numéro surtaxé. LES femmes que je connais doivent être anormales qui préfèrent se faire caresser ou caresser l’autre.
Dans l’histoire proche, nous avons vu ce que donnait la réduction de la multitude à l’unique et à quelles fins le singulier a été utilisé. Quand on commence à parler DU juif, DU noir, DE L’arabe, DU paysan, DE L’ouvrier, le terrain devient glissant.
LES femmes, elles, ce sont des emmerdeuses, des castratrices, des incompétentes, des ignorantes, des naïves. Elles sont grosses et moches. Et quand elles sont des ménagères de plus de 50 ans, elles n’intéressent personne, même pas le city épicier du coin car elles font des régimes forcés à cause de la minceur de leur pension de retraite (carrière ou travail à temps partiel = pension partielle). De plus, elles sont ménopausées et ça, c’est franchement répugnant. Imaginez leurs vagins secs et ratatinés pour y fourrer une bite ramollie qui a déjà du mal à réagir au viagra !
Et puis LES femmes, quelles chieuses avec leurs réalités et leurs exemples concrets. Des empêcheuses de bâtir des plans sur la comète, de peaufiner des théories révolutionnaires une ligne de coke sous le nez, de regarder des matchs de foot une canette de bière à la main en tapant des pieds à chaque but. Des purges contre les désirs de parcourir le vaste monde et de rêver à un monde sinon meilleur, du moins plus facile.
LES femmes, ce sont ces harpies qui voudraient que les hommes participent aux tâches ménagères au lieu de les aider comme ils l’ont toujours fait.
LES femmes réussissent bien dans leurs études, sont plus diplômées que les hommes tandis que LA femme a l’intelligence silencieuse. Elle ne moufte pas mais elle est si dévouée !
LA femme, on en parle dans tous les débats télévisés. LES femmes, on les voit rarement sur les écrans quand il s’agit d’aborder des questions sérieuses.
Et puis LA femme, on n’en a qu’une sur les bras, celle qui bat toutes LES femmes à plate couture. C’est bon ça, Coco, pour le repos du guerrier qui sommeille en chaque mâle, le business et la politique !

Les choses changent en pire, femmes ne baissez pas les bras

*https://laconnectrice.wordpress.com/2011/03/07/8-mars-lilith-et-les-pecheresses/

Publié le

Il est de bon ton de maudire le féminisme et les féministes en les caricaturant et les ridiculisant pour s’en démarquer ou nier la parole des femmes qui s’estiment discriminées et mal traitées du fait de leur genre. Pourtant, la discrimination sexiste est la plus ancienne et la plus universelle qui soit et beaucoup d’hommes et de femmes la trouvent légitime en se fondant sur des arguments essentialistes qui réduisent la femme à sa fonction reproductrice et l’homme à sa force physique, comme si les progrès des sciences, de la civilisation, de la médecine, de la philosophie, de l’économie et des techniques n’avaient pas conduits les individus à un potentiel d’égalité indépendamment de leur sexe, de leur race et de leur constitution physique.

Macron, Fillon, Hamon, Mélanchon, Potiron, Bayrou et Cailloux

https://laconnectrice.wordpress.com

Résultat de recherche d'images pour "iznogoud président"

https://goo.gl/images/JeaP5V

Quel ennui, tous ces mâles qui occupent la scène politique depuis des décades, y compris Hollandon par Macron interposé ! Ils pensent nous captiver par programmes divulgués ou suggérés, teasing oblige,  qu’ils modifient en fonction des sondages et qu’ils n’appliqueront pas selon l’usage des présidents précédents.

Résultat de recherche d'images pour "candidats présidentielles 2017"

https://goo.gl/images/Wr5rPP

Leur seul projet unanime de société  est de faire barrage au Front National en lançant de concert des cailloux dans les chaussures de Marine Le Pen, seule femme du contingent des candidats à l’élection présidentielle et qui, quoique l’on pense de ses diverses intentions est la seule à défendre la dignité des femmes. En refusant le foulard que lui tendait un sbire à l’entrée de la résidence privée -et non la mosquée-du grand Mufti  de Beyrouth, elle a fait preuve de courage et de détermination contre la discrimination des femmes. Toutes celles qui se sont soumises à la charia en visitant des pays musulmans devraient avoir honte.

En 2009 Hillary Clinton, En 2010 Laurence Ferrari, En 2013 Christine Boutin , Valérie Trierweiler et Najat Belkacem Source

Ce n’est pas que je veuille dire que Marine Le Pen est la meilleure des candidatures et qu’elle ne déserve pas mes critiques, à commencer par le fait que, comme les autres, elle occupe la scène politique depuis trop longtemps. Mais, en tant que politique elle est la seule à prendre des positions féministes. Elle a même dit que si élue, elle interdirait le port du voile dans l’espace public.  En tous cas aucun de ses concurrents ne lui arrive à la cheville sur la question des femmes.

Je ne sais pas encore si je voterai blanc ou bleu marine mais ce qui est certain c’est qu’aucun des potirons n’aura ma voix.

Résultat de recherche d'images pour "candidats présidentielles 2017 humour"

http://www.leparisien.fr/espace-premium/fait-du-jour/ils-veulent-un-ticket-pour-l-elysee-20-06-2016-5898375.php

Idéalement, je souhaiterais qu’une femme issue de la société civile se présente et soit élue présidente. Nous ne manquons pas de femmes géniales mais elles sont cachées par ce rideau exigé par Mahomet pour cacher ses femmes de la concupiscence de ses hommes et qui est rappelé aujourd’hui par le voile qui rappelle aussi le machisme, le sexisme, la pédophilie, la polygamie et l’esclavage.

La Connectrice

Quelques femmes géniales

Cette liste n’est pas exhaustive, faites des suggestions 😉

Les journalistes

Edwige Chevrillon, journaliste à radio BFM est une professionnelle aguerrie qui ne joue pas les stars quand elle interroge les piliers du monde économique dont elle a très sérieusement étudié les dossiers.

Les mathématiciennes

Claire Voisin, née le 4 mars 1962 à Saint-Leu-la-Forêt est une mathématicienne française, directrice de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) à l’École polytechnique, membre de l’Académie des sciences et titulaire de la nouvelle chaire de mathématiques Géométrie algébrique au Collège de France.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Claire_Voisin

Les Économistes

 Esther Duflo, titulaire d’une chaire sur la pauvreté et le développement au Massachussets Institute of Technology, Mecque américaine des sciences économiques, et conseillère de la Maison Blanche,

https://youtu.be/ry36YQ18xn0

Agnès Bénassy-Quéré, professeur à l’Ecole d’économie de Paris et présidente-déléguée du Conseil d’analyse économique (CAE), qui conseille le Premier ministre.

https://www.franceculture.fr/emissions/les-carnets-de-l-economie/agnes-benassy-quere

Akiko Suwa-Eisenman, que sa fiche sur le site de l’Ecole d’économie de Paris présente comme … « directeur » de recherche.

« Les femmes sont peut-être plus réticentes à s’exprimer sur les sujets dont elles ne sont pas de parfaites spécialistes ? », s’interroge cette normalienne, spécialiste des questions agricoles et de développement, qui vient de signer un ouvrage collectif sur le réchauffement (« Le climat va-t-il changer le capitalisme? », éditions Eyrolles).

Hélène Rey  Cette économiste française de 44 ans a cumulé les postes d’enseignant dans des universités de prestige telles qu’Harvard, Berkeley ou encore Princeton. Elle officie actuellement à la London Business School. En 2013, elle devient la première femme à obtenir le prix Yrjö Jahnsson qui récompense un économiste européen âgé de moins de 45 ans.

Ses travaux portent notamment sur les déséquilibres financiers et le système monétaire international. L’un de ses articles les plus remarqués a été publié en 2007, avec Pierre-Olivier Gourinchas. Il expliquait pourquoi les Etats-Unis en tant que puissance centale du système financier global avaient “un privilège exorbitant”.

https://videos.lesechos.fr/lesechos/interviews/en-direct-de-davos-helene-rey-london-business-school-reagit-aux-decisions-de-la-bce/lrk3fu

Pascaline Dupas, professeure à Stanford en Californie, vient de recevoir le prix de jeune meilleure économiste 2015 décerné par le journal Le Monde et le Cercle des économistes, en partenariat avec le Sénat.

Pascaline Dupas travaille depuis une quinzaine d’année sur les questions liées à la santé et à l’éducation en Afrique. La jeune économiste qui privilégie « une approche concrète de l’économie », le terrain à a théorie, a développé une méthodologie particulière « qui peut être comparée aux essais cliniques ». Comme « pour savoir si un médicament marche ou pas (…) on fait la même chose avec les politiques publiques (…) » que l’on teste « dans certaines écoles ou dans un certaines communautés » explique l’économiste. L’objectif, derrière ces travaux dont bon nombre ont été repris par la Banque mondiale ou l’Unicef, est de « permettre aux politiques de faire des choix plus informé », ajoute-t-elle.

Mention spéciale en politique

Nathalie Kosciusko-Morizet

Site officiel

NKM est dotée d’un pedigree avantageux de trois générations de politiques et hauts fonctionnaires polytechniciens ou normaliens. Côté paternel elle compte un aïeul juif et côté maternel une parenté avec Lucrèce Borgia.  Elle-même est polytechnicienne et ingénieur agronome. Ses biographes la qualifie « d’insoumise », « ambitieuse », « rebelle », à la fois de gauche et de droite », « bobo », « singulière »

Enfant, elle aurait affirmé qu’elle voulait être la première femme présidente de la République.

Son arrière grand-père maternel André Morizet

Nathalie Kosciusko-Morizet ou « NKM », a été qualifiée d’ »emmerdeuse », de « tueuse », d’ »insoumise ». Transgressive, souvent, elle est singulière, indéniablement. Ce documentaire retrace son parcourt. Le documentaire NKM, la singulière a été réalisé par Anne Fulda et Henri Marquis.

https://youtu.be/70T4D8N2SYM

Elle se joue des codes et des conventions

A 43 ans, Nathalie Kosciusko-Morizet a déjà une longue carrière politique. Députée de l’Essonne, déjà trois fois ministre, des ambitions présidentielles : NKM, désormais en lice pour les primaires de la droite et du centre, se joue des codes et des conventions.

On la dit effrontée, ambitieuse, reine de la com’, insoumise. On la traite parfois de « bobo parisienne » ou d’enfant gâtée tout en reconnaissant son intelligence et son courage. Femme dans un univers d’hommes, au cœur de la défense de l’environnement, féministe, la dame est une experte de la stratégie de la rupture et du contre-pied.

Cause animale. Disparition de Tom Regan

Professeur émérite de philosophie à l’université de Caroline du Nord, Tom Regan a écrit Les droits des animaux, ouvrage publié en 1983 aux Etats-Unis (The case for animal rights) et traduit en plusieurs langues, dont le français en 2013.

En France, la Fondation Brigitte Bardot a rendu hommage au « principal théoricien des droits des animaux« . « Son analyse est la plus impressionnante et approfondie jamais produite« , peut-on lire sur le compte Twitter de l’organisation.

Le site officiel de Tom Regan met en avant son plus célèbre discours, prononcé en 1988, contre la vivisection, et dans lequel il interpellait les chercheurs travaillant avec les animaux: « Déposez ces armes du mal et rejoignez-nous, vous les scientifiques assez courageux et assez bons pour défendre ce qui est juste et vrai« .

Ci-dessous, vidéo montrant des animaux de laboratoire soumis à des expériences horribles. Réalisée en 1986 par Tom Regan pour illustrer sa conférence  contre la vivisection et en faveur du droit des animaux.

 

28 novembre 1938 – 17 février 2017

Si noirs et blancs coopéraient ..

A propos des manifestations pour Adam et Théo.

A regarder les manifestations insurrectionnelles contre « la police raciste », je constate que de jeunes blancs se sont joints aux insurgés et je me dis qu’il est dommage, très dommage que tous ces jeunes choisissent de s’unir pour détruire et non pas pour construire, que les jeunes blancs ont la tête si mal faite qu’ils n’ont pas réfléchi au sens du comportement insurrectionnel des noirs.

Si les noirs se considéraient  humains comme les autres avec un potentiel individuel de développement personnel, tout le monde y gagnerait

Quand Louis Armstrong et Frank Sinatra chantaient en plaisantant ensemble, c’était possible parce qu’ils avaient, chacun de son côté, développé leur potentiel musical et partageaient la même créativité artistique.

 

 

Quand je regarde sur PublicSénat le débat qui accompagnait le film documentaire « Noirs de France », je n’entends aucun désir de coopération mais une liste de plaintes plus ou moins fondées dans lesquels le socle figé des récriminations est le racisme anti noir. Aucune remise en cause de l’attitude des noirs, de leur désintérêt pour la nation française, sa langue, ses lois et ses usages. Les couleurs de peau ne sont pas la réelle cause de rejet, ce sont les comportements qui se rapportent à telle ou telle couleur de peau. Parmi les invités, seul l’écrivain Gaston Kelman se distingue par sa lucidité positive. Quant à Rokhaya Diallo, regardez ce qu’en pense le Lapin Taquin

Les interlocuteurs du journaliste Benoit Duquesne sont d’une telle mauvaise foi qu’ils semblent ne pas se rendre compte des bêtises qu’ils expriment, encouragés par le co auteur blanc, Pascal Blanchard.

Si tous les Français, quelle que soit leur origine et leur couleur de peau, voulaient se donner la main pour construire au lieu de détruire …on peut rêver.

Résultat de recherche d'images pour "mariages mixtes"

http://sainteeglisededieu.besaba.com/wp-content/uploads/2015/07/celebration-jardin-sainte-eglise.jpg

http://faire-part-mariage.org/img/faire-part-mariage-mixte.jpg

En attendant, la réalité est que la France est un des pays européens qui compte le plus de mariages mixtes noir/blanche ou blanc/noire, que beaucoup de noirs bénéficient d’avantages conséquents dans l’administration française, que si les noirs le souhaitent ils peuvent gravir l’échelle sociale avec autant de difficultés -ni plus ni moins- qu’un petit blanc sans relations ni matelas financier.

La Connectrice

Pour en savoir plus

Gaston Kelman : des paroles de sagesse

Le français Gaston Kelman est né au Cameroun dans la religion chrétienne et a fait le séminaire. Sa religion explique certainement son adhésion à la culture française imprégnée elle-même de christianisme. Au sens étymologique, religion signifie « relier ». On peut dire que le christianisme relie contrairement à l’islam qui sépare et hait l’Autre. Malheureusement pour l’union, les afro-musulmans ne peuvent pas partager le discours de Gaston Kelman. LC

Mise en ligne le 30 mai 2008

C’est très Gaullien !!
Gaston Kelman, écrivain d’origine camerounaise, parle d’immigration, d’esclavage et de colonisation de l’Afrique, dans une émission télévisée le 23 Septembre 2007.

Pour ce que dit Gaston Kelman à la fin de cet extrait, il a de la chance d’être noir. On peut imaginer le tollé, actuellement, si un européen avait dit « Mon choix ce n’est pas que dans 50 ans le Président de la France soit un chinois » (ou un noir, ou un arabe). C’est une idée très gaullienne :

Dans le passé quand la liberté d’expression était moins bafouée, le Général De Gaulle a dit :

« Nous sommes avant tout un peuple européen de race blanche … » « Sinon, la France ne serait plus la France. »
(A l’Elysée, le 5 Mars 1959. Dans « C’était De Gaulle – Alain Peyrefitte – Editions de Fallois/Fayard, Paris 1994 ».).

Et le même jour De Gaulle a dit :
« Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! »
(Même source)

Pendant que Gaston Kelman expose ses idées pleines de bon sens, il est intéressant de remarquer la tête que font les collabos de la colonisation de l’Europe, Philippe Val (directeur de la rédaction de l’hebdomadaire Charlie-Hebdo), et Christiane Taubira (députée de Guyane).
Les autres invités de l’émission étaient Brice Hortefeux (ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale), Patrick Weil, Eric Zemmour (journaliste au Figaro).

——–
Le cameroun est africain, le gabon et le ghana aussi. En chine il y a des chinois asiatiques. En afrique il y a des africains noirs ou blacks. Le gaullisme a des gaullistes et gaulliste du général de gaulle. gaulisme et gauliste ou gaulistes sont des fautes comme de gaule. Il est gaullien. La résistance a un résistant et un collabo ou collabos de la collaboration. Les délinquants de l’immigration clandestine sont clandés ou clandé et passent les frontières. Les identitaires et le ji défendent l’identité de france et europe. L’union européenne est l’ue. De gaulle défend la race blanche et est contre le racisme antiblanc ( anti blanc ) ou les racismes antiblancs (blancs). Les immigrés sans papiers (ou sans papier) sont l’immigration subie et la colonisation de l’europe ou son invasion. Un immigré choisie c’est voulu par sarkozy ou sarko en plus des clandestins ou clandestin. L’esclavage fait des esclaves ou esclave. La colonisation des colons. La nationalité des français est française. En europe il y a des européens et européen. Parfois ils sont nationalistes, et ont du nationalisme. de gaulle fait du gaullisme avec les gaullistes.

  • LA France pays de race blanche…Réponse à Nadine Morano

https://youtu.be/jIBSwLlD9JA

Ajoutée le 16 juin 2016

Entretien avec Gaston Kelman, Auteur de « La France, pays de race blanche… vraiment ? » aux éditions de L’Archipel.
Ancien membre des Black Panthers, Gaston Kelman s’est fait connaître par un livre dont le titre a fait mouche : « Je suis noir et je n’aime pas le manioc ». Aujourd’hui, il revient avec une réponse à l’eurodéputée Nadine Morano pour qui « la France est un pays de race blanche ». Gaston Kelman conteste l’idée d’une société fragmentée en couleurs et nous met en garde : les races n’existent pas, le racisme est un piège.

sur le même sujet à partir de 5.37 

http://la1ere.francetvinfo.fr/emissions/paris-sur-mer/gaston-kelman-supermanioc-video.html

Ajoutée le 21 nov. 2013

L écrivain et l auteur du BEST seller  » je suis noir et je n aime pas le manioc  » remet les  » pendules mal mises a l heure  » par les castes des « élites  » en publiant son dernier ouvrage MONSIEUR VENDREDI EN CORNOUAILLE chez MICHEL LAFON : l histoire de KOFI YAMGNANE homme politique FRANCAIS au parcours inimaginable !

 

 

Attention, arnaque Banque Postale

Je viens de recevoir ceci. Bien entendu je n’ai pas cliqué sur le lien « finaliser ma demande » où on me demande sûrement les coordonnées de ma banque.

nous avons remarqué une activité inhabituelle

Pauvre Pénélope Fillon, femme alibi du détournement légal d’argent public

Penelope Kathryn Clarke a rencontré François Fillon pendant leurs études de droit et a abandonné études et carrière pour lui donner 5 enfants élevés dans un manoir de 14 pièces du côté de l’abbaye de Solesme, protégé par 4 hectares de terrain. Protégée ou isolée ?

Devenue Pénélope Fillon, la jeune anglaise s’est montrée fidèle et discrète. Soumise aux ambitions et à la dictature de son grand homme d’époux ? A l’entendre parler à sa place, on peut légitimement se poser la question. A la voir, terne, gênée, timide on est en droit de se demander si elle s’est épanouie dans son rôle de mère au foyer alors que lorsqu’elle a rencontré son mari, elle avait autant de chances que lui de se faire une place au soleil.

Penelope Fillon en mai 2007, interviewée par le «Sunday Telegraph».
Penelope Fillon en mai 2007, interviewée par le «Sunday Telegraph». – SUNDAY TELEGRAPH/ENVOYE SPECIAL

« Je n’ai jamais été son assistante ou quoi que ce soit de ce genre ». Lorsque Penelope Fillon prononce cette phrase en 2007, dans le cadre d’une interview accordée au journal britanniqueThe Telegraph, cela fait au moins quatre ans qu’elle est salariée en tant qu’attachée parlementaire de son mari. Si cette révélation explosive met (encore) un peu plus à mal la défense de François Fillon dansl’enquête sur l’emploi fictif présumé de son épouse, certains internautes se sont émus d’une femme qui « leur a sincèrement fait de la peine », voire qui selon eux « n’était pas au courant être salariée de son mari ».

Victime d’un système mis en place par son mari »

Certains évoquent même une « trahison » de François Fillon à l’égard de sa femme après les explications de cette dernière : « Je me suis rendu compte que si je n’avais pas eu le dernier [ enfant ], je serais sûrement allé chercher un travail  », explique-t-elle. « J’ai réalisé que mes enfants me voyaient uniquement comme une mère […] Je me suis donc dit : Je ne suis pas stupide, cela va me permettre de travailler et de penser à nouveau ». http://www.20minutes.fr/politique/2008167-20170203-affaire-penelope-fillon-internautes-touches-interview-diffusee-envoye-special

 

Qui peut décemment croire que les 900 000 euros sortis des enveloppes des parlementaires soient réellement tombés dans les poches de Pénélope qui n’est pas connue pour sa fréquentation assidue des défilés de mode et des bijouteries de la place Vendôme ?

Le parlementaire blanchit l’argent public en argent privé et c’est légal

Il me semble évident que cet argent public qui devient privé une fois attribué au parlementaire a servi à autre chose que couvrir Pénélope de cachemire, de diamants et de Porsches.

D’après le député Julien Aubert, un député est un employeur privé qui avait le droit de faire ce qu’il voulait de son enveloppe jusqu’en 2012 : rémunérer des collaborateurs ou garder l’argent pour lui. https://maximetandonnet.wordpress.com/2017/01/27/precisions-de-m-julien-aubert-depute/

On peut se dire que ces 900 000 euros ont tout à fait légalement servi à renflouer les caisses des partis de François Fillon (UMP et le petit parti de Monsieur) afin de le porter vers les sommets de la magistrature suprême, la présidence de la République française. En ce sens, le candidat n’a rien fait d’illégal mais il a profité d’un système immoral qui permet à tous les députés et sénateurs de dépasser les limites des sommes autorisées pour le financement des campagnes électorales. François Fillon est donc un homme honnête au regard des critères de sa caste et il est étonnant que les médias ne soulèvent pas ce point nuisible au fonctionnement de notre démocratie et détourne le véritable scandale vers un bouc émissaire sincère lorsqu’il dit qu’il n’a rien à se reprocher.

Pénélope, victime sacrificielle

Dans l’affaire Fillon, les deux véritables victimes sont la pauvre Pénélope à laquelle l’époux qui clame publiquement l’amour qu’il lui porte laisse porter le chapeau -après avoir porté ses 5 enfants-et les contribuables auxquels on explique que les enveloppes des parlementaires sont de l’argent privé.

Finalement, il serait moral que François Fillon soit exclu de la course à la présidence plus pour avoir cyniquement utilisé et exploité son épouse que pour avoir suivi les règles immorales de tous les parlementaires.

Les réactions des médias, en particulier de Charlie Hebdo sont ignobles. Ils n’ont pas compris que Pénélope était une victime sacrificielle ?

Par contre, les réactions des internautes à l’émission d’envoyé spécial sont rassurantes : ils ont été touchés par la condition de victime de Pénélope.

Pitié pour Pénélope, laissez-la tranquille !

La Connectrice

 

Pour en savoir plus

  • .Comment selon le député Julien Aubert l’argent public est blanchi en argent privé

https://maximetandonnet.wordpress.com/2017/01/27/precisions-de-m-julien-aubert-depute/

  • Pauvre Pénélope vue par Les NouvellesNews

http://www.lesnouvellesnews.fr/touche-pas-au-grisbi/

De l’affaire Fillon à l’éducation des enfants, tant que le pouvoir et l’argent seront mal répartis entre hommes et femmes, on n’avancera pas.

Lorsqu’il a employé, ou plutôt rémunéré, ses enfants sur le compte du Sénat, François Fillon a payé son fils 27 % de plus que sa fille. Ses deux enfants avaient alors le même âge, 23 ans, et le même niveau d’études. Une façon sans doute pour sa fille de s’habituer à ce qui l’attend sur le marché du travail…

…Les réactions à cette affaire donnent un aperçu frappant de la division sexuée des rôles. Tout est dit par ce sénateur communiste, qui déclarait à FranceInfo : “Venez voir chez moi, si ma femme ne travaille pas ! Elle nettoie même les chiottes de la permanence !” Une épouse embauchée par son parlementaire de mari, c’est monnaie courante. Mais on cherche encore l’inverse, dans une République où les trois quarts des députés et sénateurs sont des hommes. ..

  • Le témoignage émouvant de Pénélope sur Envoyé spécial

http://television.telerama.fr/television/regardez-en-replay-envoye-special-sur-penelope-fillon,153669.php

 

 

%d blogueurs aiment cette page :