Flux RSS

Archives de Catégorie: Actualité de la Connectrice

Femmes battues. Et si la France adoptait le dispositif VINE ?

Publié le

Les rubriques de « fait divers » (printemps, été, automne aussi) apportent quotidiennement leur lot d’agressions contre les femmes. Toutes les femmes, quel que soit leur statut, leur âge, leur activité ou leur apparence physique sont susceptibles d’être agressées verbalement ou physiquement, harcelées verbalement ou physiquement, meurtries et défigurées, violées, tuées. 99.99% de ces actes sont commis par des mâles de 13 à 85 ans, souvent des proches ou des connaissances. Malgré les vibrantes déclarations et promesses de nos responsables irresponsables, mâles pour la plupart, rien de sérieux n’est fait pour lutter contre ces violences sexistes. Essayez donc de demander protection aux gendarmes ou déposer une plainte ou une main courante dans un commissariat, vous serez traitée comme une coupable soupçonnée avant d’être écoutée, a fortiori sérieusement entendue. Éventuellement on vous rira au nez « encore une histoire de cul », vous serez soupçonnée de faux témoignage et traite d’affabulatrice et vous recevrez une demande de non recevoir si vous avez l’impudence de demander une protection. La systématisation du traitement des victimes en coupables explique pourquoi la grande majorité des femmes victimes ne porte pas plainte. On prendra vos craintes en considération lorsque vous serez morte, qu’on déposera des fleurs et des nounours sur le lieu de vôtre assassinat et on organisera une marche blanche histoire de se laver les mains de toute responsabilité.

Dans l’article ci-dessous, l’avocat Guillaume Jeanson plaide pour l’adoption en France du système VINE (Victim Information Notification Everyday) d’alerte des victimes, un système qui ayant fait ses preuves a été adopté par 48 états américains. LC 

Guillaume Jeanson expose les failles du système actuel d’information des victimes de la Justice française. Les conséquences de celles-ci sont selon lui d’une terrifiante gravité.


Guillaume Jeanson est avocat au Barreau de Paris et porte-parole de l’Institut pour la justice.


L’actualité sordide de ce qu’il est convenu d’appeler maladroitement les «faits divers» semble accorder ces dernières semaines une place prépondérante aux violences conjugales.

Samedi 21 juin, Houria, une jeune femme de 34 ans, a été lacérée de coups de couteau à quelques pas de chez elle par son ex-mari qui était parvenu à briser la vitre de son véhicule, alors qu’elle conduisait sa fille de douze ans et une amie de celle-ci. Celui qui est désormais mis en examen et écroué pour tentative d’assassinat était pourtant déjà bien connu de la justice – avec déjà une dizaine de condamnations à son actif – et venait de sortir de rétention pour vice de procédure. Son ex-femme, était quant à elle bien connu des services venant en aide aux femmes battues.

Mardi 12 juin, Cathy, une jeune femme de 37 ans, a été défigurée à l’acide par son ancien compagnon et père de ses deux enfants, alors qu’elle emmenait sa fille à l’école. Une autre agression imprévisible? inévitable? Lui aussi était pourtant connu de la justice. Elle aussi l’était des services d’aide aux femmes battues. Depuis des mois il lui avait annoncé son intention de lui faire payer leur séparation. Lui montrant des photographies trouvées sur internet de femmes défigurées à l’acide, il l’avait même averti en des termes aussi peu amènes qu’équivoques: «je n’en ai rien à foutre, même si je prends 15 ou 20 ans de taule, je veux que tu ne ressembles plus à rien…». Déjà condamné pour violences conjugales, il avait interdiction de l’approcher mais, à en croire la victime, cette obligation n’était jamais respectée. Si bien qu’il venait régulièrement la menacer au pied de son immeuble ou même plus près encore: «Une fois, il a même grimpé les cinq étages par les balcons, comme a fait récemment le héros Mamoudou Gassama. Une autre fois, en tambourinant à ma porte, il a menacé de jeter notre petit dernier par le balcon…».

Ces «faits divers» sont terrifiants. Ils le sont d’autant plus lorsque l’on sait qu’ils ne sont guère isolés.

S’il est évidemment critiquable de légiférer pour un simple fait divers, il l’est tout autant de se refuser, par principe, à prendre la mesure d’un phénomène criminel et à le laisser prospérer, alors même qu’il est possible d’agir pour tenter, sinon de l’éradiquer, de se donner les moyens de l’infléchir en protégeant davantage les victimes.

Alors que faire?

Peut-être commencer par humblement lever nos œillères en regardant ce qui semble fonctionner à l’étranger.

Car là-bas aussi, tout est parti d’un simple «fait divers». Le 6 décembre 1993 aux États-Unis, Mary, une jeune femme de 21 ans, s’est fait tirer dessus à sept reprises par son ancien petit ami alors qu’elle était au volant de sa voiture. Ce jour-là, elle se pensait pourtant en sécurité. Ce dernier, qui l’avait auparavant battue et violée, avait en effet été arrêté et elle le pensait encore derrière les barreaux. Elle ignorait, hélas, qu’il avait été libéré sous caution. Personne n’avait jugé utile de la prévenir qu’elle courrait un grave danger.

C’est à la suite de ce drame que deux jeunes ingénieurs en informatique, Mike Davis and Yung Nguyen, ont décidé d’inventer un logiciel susceptible d’éviter que d’autres victimes ne connaissent le sort de Mary Byron. Fin 1994 le logiciel VINE était prêt.

VINE (qui signifie Victim Information Notification Everyday) est un système d’information qui permet à une victime de crime de connaître le statut carcéral de son agresseur pratiquement en temps réel: s’il est incarcéré, s’il est transféré dans une autre prison, s’il s’est évadé, s’il doit être libéré, s’il est décédé, etc.

VINE permet également de suivre un agresseur dont la peine a été aménagée et d’informer la victime notamment si celui-ci vient habiter à côté de chez elle, s’il a été arrêté pour une nouvelle infraction, si son statut légal change, etc.

Lorsque l’agresseur porte, après sa sortie de prison ou au titre de l’aménagement de sa peine, un bracelet électronique GPS, VINE permet surtout d’informer la victime si l’agresseur ne respecte pas les conditions de son placement sous surveillance à distance: s’il n’est pas présent chez lui alors qu’il devrait y être, s’il rentre dans une zone où il n’est pas censé se rendre, s’il a échappé à la surveillance électronique, etc.

Les autorités s’efforcent de combiner ces notifications instantanées avec des mesures de protection prédéfinies, que les victimes sont invitées à suivre lorsqu’elles sont informées que leur agresseur s’est évadé, ou bien a violé les conditions de sa probation, et qu’elles sont donc potentiellement en danger, particulièrement les victimes de violences domestiques.

Pour connaître le statut de leur agresseur, les victimes peuvent se connecter sur un site web, appeler un centre d’appel dédié, ou bien choisir de recevoir des notifications par mail, par courrier, par SMS, par appel téléphonique automatique. Ce système est gratuit pour ses utilisateurs.

Aujourd’hui VINE a été adopté par 48 états américains et permet de suivre plus de 90% de la population carcérale américaine. Il existe également au niveau fédéral un programme gouvernemental, SAVIN (Statewide Automated Victim Information and Notification), visant à aider les états à développer de tels systèmes d’information pour les victimes.

En France, si le code de procédure pénale offre déjà aux victimes de certaines infractions pénales quelques rares fenêtres d’information, ce dispositif demeure néanmoins embryonnaire et encore largement insuffisant.

Alors qu’existent à l’étranger de telles solutions, notre gouvernement qui s’est donné, rappelons-le, pour priorité de «lutter contre les violences faites aux femmes» ne saurait sur ce point, sans risquer de se contredire, rester dramatiquement attentiste.

Guillaume Jeanson

Appels au meurtre autorisés, blague sur les arabes interdite

Publié le

Le maire de Sainte-Maure-de-Touraine, lieu réputé pour son exquis fromage de chèvre, vient d’être condamné à 6 mois de prison avec sursis pour avoir émis une blague « raciste » lors d’un meeting électoral en faveur de François Fillon.

Je ne trouve pas cette blague drôle mais elle n’a rien de commun avec les incitations à la haine et à l’insurrection des textes des rappeurs qui ne sont pas sanctionnés alors que la loi l’exige. Visiblement, les juges obéissent à la terreur musulmane et n’osent pas appliquer la loi, ce pourquoi ils sont pourtant rétribués. Il est bien plus facile de condamner un notable du fromage de chèvre qu’un guerrier du djihad. Voilà de quoi nous rassurer surtout à l’heure où on lache 450 djihadistes dans la nature. https://www.lexpress.fr/actualite/societe/450-detenus-radicalises-seront-liberes-de-prison-qui-sont-ils_2015302.html

Lorsque vient son tour de prendre la parole, Michel Champigny maire de Sainte-Maure-de-Touraine prend le micro et s’installe au pupitre et lance face à l’assistance « savez-vous quel est le sport préféré des arabes ? » Selon notre confrère de la Nouvelle République, les responsables politiques présents ont immédiatement compris qu’il y avait dérapage, et le maire de Sainte-Maure-de-Touraine d’ajouter, « les courses hippiques, parce qu’ils piquent tout… »https://www.francebleu.fr/infos/politique/la-blague-raciste-du-maire-de-sainte-maure-de-touraine-ne-fait-pas-rire-les-republicains-d-indre-et-loire-1491474285

Le tribunal de Tours a condamné Michel Champigny ce 31 mai pour propos racistes suite à une blague arabe. Il ne savait donc pas le malheureux qu’il y a des terrains minés sur lesquels il ne faut pas s’aventurer ? Tant pis pour lui, il devra payer une amende de 1500 euros et verser au MRAP 1000 euros de dommages et intérêts. https://ripostelaique.com/la-justice-interdit-les-histoires-droles-sur-les-arabes.html

Hommage de Brassens aux juges iniques : Gare au gorille

Dans cette affaire injuste, ridicule et coûteuse pour le contribuable, on ne peut se priver de sourire en lisant toutes les blagues vraiment racistes sur les arabes que postent les lecteurs de Riposte laïque pour commenter la condamnation du maire . Preuve s’il en était besoin que l’injustice est inspiratrice de haine. Je vous invite à les lire et à jouir de vôtre sourire raciste. Une fois n’est pas coutume. Le qualificatif « raciste » est appliqué à bon escient. Je suis ironique, bien sûr.

Extraits 

  1. Garde Suisse dit :

    On peut dire que les arabes sont les inventeurs du triathlon : Ils partent à la piscine à pied et reviennent avec un vélo !

  2. Laurence-Antigone dit :

    Hihihi
    Dans le genre:
    Parabole au balcon, melon au salon

  3. jaannot lapin dit :

    Devinette:
    Pourquoi les Arabes ne mangent pas de porc ?
    – Parce qu’ils ne se bouffent pas entre eux !

  4. Nrv dit :

    Personnellement je pense qu’il n’y a qu’une seule chose avec laquelle on n’a pas le droit de rigoler, c’est l’humour.

  5. Celtillos dit :

    de nos jours les Coluches, Desproges, le Luron et leurs potes auraient des tonnes de procès pour injures racistes tellement notre système vire a la connerie profonde, bientôt Ubu au pouvoir, ha non il y est déjà…

  6. bob dit :

    un arabe ?
    ……. rien que le nom m’amuse

  7. Cb38110 dit :

    La France est devenue une dictature. Tout cela rappelle la veille de guerre en es Yougoslavie… j’ai bien peur pour notre avenir.

  8. Allonzenfan dit :

    Quel est le pluriel de « un arabe au portail » ?
    Réponse du pied-noir de service : « des melons au porto » !
    (second degré, si c’est trop dur prévenez-moi)

  9. patito dit :

    Ce Mr Champigny ait surtout été condamné car les arabes ne font plus rire du tout !

  10. Simone GUTTIERREZ dit :

    Hallucinant !
    Ce pauvre maire Michel Champigny condamné pour une mignonne petite blague alors que Médine rappe en toute impunité ses monstrueuses ignominies racistes , basées sur des appels au meurtre , du genre :  » crucifions les laïcards comme au Golgotha  » .
    Jusqu’ où nos juges rouges et leurs excès de zèle vont-ils aller ?
    Ces  » magistrats  » , à force de baisser leurs pantalons devant les muzz ….. on va finir par le voir pour de bon qu’ ils n’ ont pas de coui…..

  11. Simone GUTTIERREZ dit :

    Le racisme , c’ est comme les arabes …. ça ne devrait pas exister .

  12. kabout dit :

    le pauvre Coluche doit se retourner dans sa tombe ! nos jugent essaient de copier la Corée du Nord avec la libre expression ?

https://ripostelaique.com/la-justice-interdit-les-histoires-droles-sur-les-arabes.html

La Connectrice

 

Insurrection musulmane à Toulouse-Le-Mirail

Publié le

Suite à l’interpellation mouvementée d’une femme voilée de la tête aux pieds, une fois de plus, des musulmans se sont insurgés en mettant leur cité à sac. Ce ne sont pas eux qui payent …

Une insurrection est un soulèvement armé ou une révolte contre le pouvoir en place. Les personnes agissant au nom d’une insurrection sont des insurgés…L’insurrection en France est désormais un crime sanctionné par les articles 412-3 à 412-6 du code pénal. Elle est punie de 15 ans d’emprisonnement jusqu’à perpétuité… https://fr.wikipedia.org/wiki/Insurrection

Par définition tous les musulmans seraient des insurgés en puissance puisque l’islam est un système politique qui applique les lois religieuses . Certains d’ailleurs affirment haut et fort que les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République. Selon la formule consacrée par nos dirigeants, « le souci d’apaisement » prime sur l’application des lois, notamment en ce qui touche l’ordre public.

Combien de fois n’a-t-on pas entendu, à l’énoncé d’un verdict étayé, des groupes de musulmans s’insurger contre la condamnation d’un criminel aux cris de ‘libérez Mohamed », « France de merde », « Justice raciste », etc. C’est ce qu’on entendit au tribunal de Bobigny quand le meurtrier de Sohane Benziane, celui qui l’avait brûlée vive parce qu’elle refusait ses avances, fut condamné. Pis que cela, la stèle à la mémoire de la jeune fille fut maculée et brisée.

Quand l’un des assassins de Cécilia Gaye fut condamné, sa mère prétendit que c’était « un bon garçon qui lisait le Coran tous les jours ».

Lorsque Amer Butt fut condamné pour avoir brûlée Chaharazade, mutilée pour la vie et contrainte de subir des dizaines d’opérations reconstructrices, parce qu’elle avait repoussé ses avances, au sortir du tribunal, le père osa dire que si son fils méritait une punition pour avoir « fait une bêtise », elle était quand même « trop sévère ».

Ces exemple de déclarations montre le niveau de la morale de ces musulmans, des principes qui n’ont rien à voir avec la culture française mais qui permettent à ces individus d’abuser de notre générosité, de notre solidarité et de la liberté des femmes conquises à travers des siècles de civilisation occidentale et gagnée de haute lutte.

Et combien d’émeutes de banlieue en réaction à des interpellations, des vérifications d’identité, des rappels à la loi ? Combien d’émeutes après le décès malheureux de délinquants qui fuyaient la police ?

Les faits

Dimanche dernier, une femme refusait de se soumettre à l’interpellation de policiers qui faisaient leur travail car elle était entièrement recouverte de tissus, y compris son visage, ce qui est interdit par la loi française.

S’étant débattue violemment, la femme fut allongée à terre pour être maîtrisée. Un témoin de la scène filmait cette arrestation mouvementée et la postait sur Internet. A sa vue des musulmans provoquèrent des émeutes, détruisant des édifices publics et brûlants des voitures.

Le quartier du Mirail à Toulouse connaît depuis dimanche 15 des violences urbaines qui ont abouti lundi à l’interpellation de 18 personnes et à d’importants dégâts dont plusieurs voitures brûlées. Une flambée de violences dont les raisons sont encore floues mais pourraient avoir pour cause le contrôle et l’interpellation d’une femme portant un voile islamique intégral.

La police a en effet fait savoir qu’une telle arrestation houleuse avait eu lieu le dimanche. La femme portait en effet une burqa ou un niqab, vêtements dont le port est de facto interdit dans l’espace public (et donc dans la rue) depuis la loi de 2010 sur la dissimulation de son visage. Elle n’aurait montré qu’une mauvaise photocopie de sa carte d’identité, refusant de retirer son voile… http://www.francesoir.fr/societe-faits-divers/toulouse-arrestation-une-femme-en-niqab-origine-des-violences-video

On nous refait une fois de plus l’affaire Théo qui avait conduit à de nombreux troubles graves à l’ordre public alors que depuis cette insurrection des enquêtes nous ont appris que les policiers avaient eu toutes les raisons d’immobiliser Théo qui était un trafiquant et se débattait et que son prétendu viol par matraque n’ était vraisemblablement pas l’œuvre des policiers mais plutôt celui de dealers qu’il aurait trompés. Cette hypothèse avait d’ailleurs tout de suite été émise par un internaute et elle m’avait semblé plausible.

S’insurger, c’est refuser de se soumettre aux lois en vigueur et, en l’occurrence refuser l’autorité et ses représentants en France. Alors pourquoi n’applique-t-on jamais les articles 412-3 à 412-6 du code pénal ?

La Connectrice

Lire aussi

…Le 16 avril, à Toulouse, allée André Maurois, il était 17 h, lorsqu’une femme en « niqab » (voile intégral), est contrôlée par la police. Elle refuse de retirer son voile et de montrer son visage. Devant l’insistance légitime des policiers elle se met à hurler et à ameuter les passants. Immédiatement une trentaine d’individus attaquent les policiers à coups de divers projectiles. Un policier est blessé et il est nécessaire qu’ils fassent usage de leurs (armes), grenades lacrymogènes et « flashball », pour se dégager.

Quelques heures plus tard, dans les quartiers de la Reynerie et de Bellefontaine, en représailles, une vingtaine de voitures sont brûlées, une barricade est construite, rue Paul Gauguin, ils recherchent visiblement l’affrontement, la bagarre, et une centaine de « cagoulés » attaquent durant des heures les gendarmes et les policiers (18 interpellations).

Et cela s’est poursuivi la nuit dernière, notamment dans les quartiers du Mirail et de Bagatelle, 29 véhicules incendiés, même à l’intérieur d’une concession Citroën, plus une vingtaine de conteneurs à ordures et des jets de projectiles.

Pas uniquement à Toulouse mais même aux environs, Colomiers, Blagnac, plus de 60 voitures brûlées, et ce n’est pas fini !

A Montpellier c’est un rassemblement interdit par la préfecture qui dégénère car, malgré la tentative d’intervention d’une députée de « La France insoumise », les « casseurs » sont là et ils veulent en découdre avec les forces de l’ordre. Plus de cinquante interpellations…

https://ripostelaique.com/niqabee-controlee-a-toulouse-trois-nuits-demeute.html

Mireille et Arnaud victimes du terrorisme musulman

Publié le

 

 

Aucun texte alternatif disponible.

Mireille Knoll avait survécu au nazisme, elle succombe sous l’islamisme

Publié le

Madame, Monsieur,

C’est avec une grande tristesse que nous vous invitons à vous joindre à nous, le 28 mars prochain à 18h30 à la place de la Nation de Paris, suite à l’assassinat de Mireille Knoll.

Mireille Knoll, citoyenne française de confession juive, rescapée de la rafle du Vel d’Hiv, a été poignardée puis brûlée dans son appartement du XIe arrondissement, à Paris. Le parquet vient de retenir le caractère antisémite de cet acte odieux.

Le Printemps Républicain tient à faire part de sa plus vive indignation après ce nouveau meurtre antisémite. Il vient s’ajouter à la liste déjà longue de ceux qui ont été tués en France parce que juifs : Sarah Halimi, Ilan Halimi, clients de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, enfants et Jonathan Sandler à l’école Ozar Hatorah de Toulouse.

Il est aujourd’hui plus que jamais indispensable de rappeler que les juifs sont victimes d’un acte raciste sur trois commis en France alors qu’ils représentent moins de 1% de la population. C’est tout simplement intolérable.

Nous appelons l’ensemble de nos concitoyens révoltés par cette situation et conscients de l’urgence à agir à se mobiliser massivement ce mercredi 28 mars à 18h30, place de la Nation à Paris, pour manifester collectivement notre rejet de l’antisémitisme. Nous attendons des pouvoirs publics des réponses fortes, à la hauteur de la gravité des faits.

Nous adressons enfin à la famille et aux proches de Mireille Knoll, nos condoléances et le témoignage de notre très vive affection.

N’hésitez pas à partager nos messages d’appel à la manifestation sur Facebook et Twitter.

Nous avons invitons par ailleurs à lire notre communiqué suite à la mort du lieutenant-colonel Beltrame, ainsi que la réaction de l’un des membres du bureau du Printemps Républicain, Rémi Ferrand, qui nous a tous particulièrement touché.

Salutations républicaines,
Le bureau du Printemps Républicain

 

 

  • Le corps de Mireille K. a été retrouvé dans son appartement en feu, portant la trace d’une dizaine de coups de couteau.
  • Deux hommes ont été déférés en vue d’une éventuelle mise en examen pour «assassinat en raison l’appartenance vraie ou supposée d’une victime à une religion».
  • Une information judiciaire a été ouverte.

Même arrondissement, même profil, même émoi. Quatre jours après la découverte du corps sans vie de Mireille K. dans son appartement du XIe arrondissement, le parquet de Paris a ouvert une information judiciaire pour « assassinat » à caractère antisémite. Cette octogénaire juive, rescapée selon ses proches de la rafle du Vel d’Hiv’, est morte de plusieurs coups de couteau avant que son appartement soit incendié. Un crime qui intervient presqu’un an jour pour jour après le meurtre de Sarah Halimi, une juive orthodoxe de 65 ans, défenestrée en pleine nuit par un voisin aux cris d’«Allahou Akbar».

Selon le journal Le Parisien, une femme aurait été retrouvée morte par les pompiers chez elle vendredi soir à Paris, au 60 avenue Philippe Auguste. Ils étaient venus éteindre un incendie vers 18h30.

La dame âgée de 85 ans, Mireille K. était d’origine juive.

« J’ai eu son fils au téléphone, explique Sammy Ghozlan, directeur du BNVCA (Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme). Sa famille est très affectée ».

D’après son fils, elle aurait reçu onze coups de couteaux avant d’être brûlée.

« D’après une source policière, écrit Le Parisien cité par le BNVCA, la victime avait déposé des mains courantes contre un riverain qui l’avait menacé de la faire brûler. Ce dernier aurait été vu dans son appartement. L’enquête a été confiée à la police judiciaire. »

« Un voisin d’origine arabe a été interpellé par la police, » ajoute Sammy Ghozlan.

Mireille K. et son mari était deux rescapés de la Shoah, ajoute M. Ghozlan, qui établit un parallèle avec l’affaire Sarah Halimi, qui eut lieu dans l’arrondissement voisin.

Bonne année 2018

Je souhaite à mes lectrices et lecteurs un joyeux passage de l’année 2017 à 2018 et une nouvelle année heureuse, prospère et sereine. Ce ne sera pas facile étant donné la marche chaotique du monde mais nous essaierons de faire de chaque jour une perle.

Je vous laisse apprécier quelques unes de mes notes photographiques prises au cours de 2017.

La Connectrice

La Connectrice vous souhait un joyeux passage du solstice d’hiver

Résultat de recherche d'images pour "sapin le plus vieux du monde"

Joyeux Noël

Joyeuse Saint Nicolas

Joyeuse Hanouccah

Joyeuse fête des lumières

Joyeux sapin toujours vert

Le 21 décembre fut le jour le plus court de l’année et donc la nuit la plus longue. Le solstice d’hiver marque l’entrée dans la période hivernale durant laquelle la végétation se repose pour flamboyer au printemps et signale que la nature n’est pas morte grâce aux sapins, aux « evergreen » qui restent verts toute l’année et résistent même sous la neige et le gel. C’est pourquoi, depuis l’aube des temps, les humains l’ont choisi pour symbole de résistance et l’ont toujours célébré par des fêtes.

Les arbres de la famille du pin figurent parmi les arbres les plus vieux du monde, une résistance qui fascine et méritent bien une fête. L’épicéa (Picea abies) de Suède est âgé de plus 9.550 ans !

Voici Adonis, l'arbre le plus vieux d'Europe qui était déjà là quand les Vikings s'installaient en Normandie

Ce pin de Bosnie a été découvert en Grèce, dans le massif montagneux de Pinde. Et d’après les calculs des scientifiques, il aurait… 1 075 ans. Autant dire que lorsque les Vikings conquéraient la Normandie, le jeune Adonis était déjà debout.
Read more at http://www.atlantico.fr/decryptage/voici-adonis-arbre-plus-vieux-europe-qui-etait-deja-quand-vikings-installaient-en-normandie-2801193.html#B1oU84hl7C2D7qrF.99

Le plus vieil arbre du monde s'appelle Mathusalem

arbre le plus vieux du monde est un pin Bristlecone connu pour être un des organismes avec la plus grande longévité. Certains arbres Birstlecone peuvent atteindre presque 5000 ans. L’âge du plus vieux d’entre eux, l’arbre Mathusalem, a été estimé à 4789 ans.

En savoir plus : http://www.gentside.com/arbre/l-039-arbre-le-plus-vieux-du-monde-le-pin-de-bristlecone-mathusalem-est-le-plus-vieil-etre-vivant_art49985.html
Copyright © Gentside

Baptisé le vieux Tjikko, cet arbre est un épicéa (Picea abies) de Suède âgé de plus 9.550 ans. © Leif Kullman

Baptisé le vieux Tjikko, cet arbre est un épicéa (Picea abies) de Suède âgé de plus 9.550 ans. © Leif Kullman https://www.futura-sciences.com/planete/questions-reponses/botanique-plus-vieil-arbre-monde-1120/

%d blogueurs aiment cette page :