Flux RSS

Archives de Catégorie: chats

Ma ménagerie, chiens, chats et mésanges

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai rassemblé dans ce diaporama les photos de ma chienne labrador Zya alias Zaza et de ma chatte Citrouille alias Babouche.

On y voit aussi amis et voisins : les carlines Maya et Dolly, le chat Foulby, le chien barzoï Ulysse décédé et le corps de la mésange qui me rendait visite depuis des mois et s’est fracassée sur la vitre de ma fenêtre. Mais depuis peu, Trois mésanges viennent voleter sur mon balcon, chantent parfois et picorent les boules de graisse et de graines que j’ai suspendues e hauteur à leur intention. On rencontre également Zoé la bichonne et le chat roux de l’église orthodoxe Saint-Serge.

On peut voir Zaza dans ses activités principales : rôder autour des poubelles, guetter les assiettes des convives, dormir et attraper Citrouille par le cou. On l’observe se baignant dans la petite cascade et le lac des Buttes-Chaumont, plonger et nager dans le canal de l’Ourcq pour y pêcher sa balle ou des branches mortes. Quelques photos prises par un restaurateur chinois de Belfort la montrent pêchant le caillou dans le petit torrent du Val de la Consolation dans les Vosges et on constate que cette belle eau scintillante est polluée par les algues vertes -celles qu’on voit sur le museau de Zya- fertilisées par les lisiers et autres cochonneries produites par une agriculture déraisonnée.

J’ai eu l’idée de ces moments de vie parce que Zaza va vers ses treize ans et que se portant encore bien -elle a encore fugué ce soir- l’âge a commencé ses ravages : elle devient aveugle, souffre d’arthrose, marche au ralenti, ne plonge plus dans le canal et recherche moins à se baigner. L’espérance de vie d’un labrador étant de douze à quatorze ans, je me prépare psychologiquement à son départ.

Régulièrement, Citrouille lèche le museau de Zaza et je viens d’apprendre que les léchouilles du chat servent à transmettre son odeur à ses propriétés dont sa meute. Je ne suis pas étonnée de ce que ma chatte marque ma chienne car c’est elle qui fait la loi dans la maison.

Quelques images sont consacrées à l’anniversaire de Zya qui a fêté ses douze ans le 28 janvier dernier avec ses amis canins et humains. Notre petite voisine a même fait son portrait.

A suivre…

Buttes-Chaumont. Une nouvelle association et son site

https://www.poilsetplumesdesbuttes.com/

Une association loi 1901, crée en janvier 2016. Cette création répond au besoin de plusieurs personnes agissant seules dans le Parc,  de se fédérer autour d’une action commune et par là même de s’entraider pour les soins et la protection des animaux du Parc. Elle correspond également au souhait des responsables du Parc d’avoir un interlocuteur unique concernant la Faune. Nous intervenons exclusivement dans le Parc des Buttes Chaumont.

Nos Actions
  • Assure la protection des animaux   vivants  dans le Parc des Buttes Chaumont et améliore leurs  conditions  d’existence.

  • Apporte soins et secours aux animaux (oiseaux sauvages, chats, hérissons….) et collabore avec d’autres associations ayant des buts similaires, si  nécessaire : ex : la SPOV (Société Protectrice des Oiseaux des  Villes)

  • Fournit  les rations nécessaires au nourrissage des animaux.

  • Régule la population des animaux en limitant le nombre de naissance par des méthodes préventives telles que la stérilisation.

  • Fait  adopter les chats sociabilisés.

  • Collabore avec la Direction du Parc pour les problèmes touchant au bien-être des animaux et à leur environnement et a un devoir d’alerte en cas de danger les menaçant.

  • Participe à des groupes de réflexions avec la Mairie de Paris concernant le Bien Être des animaux de Ville.

Comment nous aider

Vous pouvez nous aider en  faisant connaitre l’association auprès de vos amis amoureux des animaux, en nous soutenant par vos dons. De manière plus opérationnelle en participant à  l’une de nos actions auprès des animaux, de manière ponctuelle ou durable. Vous pouvez aussi devenir famille d’accueil ou encore adopter l’un des chats abandonnés dont nous nous occupons.

Contact

POILS ET PLUMES DES BUTTES

118 Avenue Jean Jaurès
Paris, 75019
France

Chats. #cats against Brexit et chat thérapeute

Publié le

Les chats s’engagent contre le Brexit

Un nouveau parti vient de naître au Royaume-Uni Cats against Brexit, les chats contre la sortie de l’Europe: https://twitter.com/hashtag/CatsAgainstBrexit?src=hash&ref_src=twsrc%5Etfw. Les commentaires qui accompagnent les nombreuses photos de chats sont plus drôles les uns que les autres. En voici quelques échantillons.

Nishi worries that building a wall between us and the EU will block her sunbeam. Nishi craint que l’édification d’un mur entre nous et l’Europe empêche son bain de soleil.

Sasha is worried for her future after as she knows she looks ‘foreign’.

Sasha est inquiète pour son avenir après le Brexit car elle sait qu’elle a un look d’étrangère

Chaka is 19 & part Persian. She worries she might be deported if Boris knows where Persia is.

Chaka est croisée de Persan et s’inquiète d’être déportée si Boris sait où se situe la Perse (Boris Johnson est l‘ancien maire de Londres et milite pour le Brexit)

Le chat est bon pour la santé

La dernière édition de Passeportsanté nous résume quelques études scientifiques qui confirment les bienfaits apportés par la fréquentation des chats.

Bien sûr, les propriétaires de chat ressentent spontanément, sans avoir besoin de preuves scientifiques, que la présence d’un chat leur fait du bien. Observer son comportement, la grâce de ses mouvements, sentir sous sa main son poil lisse et soyeux ainsi que sa douce chaleur animale, laisser résonner en soi les vibrations délicates de son ronronnement, savoir qu’il répond à l’appel et aux ordres indispensables, le voir s’installer dans les endroits les plus divers de sa maison pour occuper le plus vaste territoire possible, regarder son interaction avec d’autres animaux, tout cela réjouit adultes et enfants possesseurs de chats.

La Connectrice

Côtoyer les chats serait bon pour la santé !

Le 16 mai 2016.

Sur le campus de l’Université d’Augsburg, dans le sud de l’Allemagne, un chat apporte un vrai soutien psychologique et affectif aux étudiants.

Les chats aident à la relaxation

Selon une étude menée en 2015 par des chercheurs de l’université d’Indiana, aux États-Unis, regarder des vidéos de chats, sur Internet, permettrait de se sentir plus énergique et avoir moins d’émotions négatives comme l’anxiété, l’ennui ou la tristesse. Un sentiment de bien-être, qui se vérifierait aussi au contact direct de ces animaux de compagnie.

À l’Université d’Augsburg, en Allemagne, une chatte remonte le moral des étudiants uniquement par sa présence. Surnommée « Campus cat » ou encore « Sammy », elle se promène depuis plusieurs années sur le campus, pour la plus grande joie des étudiants. « De nombreux étudiants nous ont confié qu’elle les aide à se relaxer avant leurs examens », explique Andreas, le secrétaire de l’université, sur le site Bored Panda.

La star du campus

Véritable star au sein du campus, cette chatte au poil roux a même sa propre page Facebook, sur laquelle plus de 20 000 « fans » partagent des photos de leur mascotte. Campus cat n’est pas une chatte errante, elle a un propriétaire qui habite près de l’université. Mais il faut croire qu’elle prend, elle aussi, plaisir à se faire caresser et dorloter par les étudiants.

Vivre aux côtés des chats ne serait pas uniquement bon pour le moral. Selon une autre étude menée cette fois-ci par des chercheurs de l’université du Minnesota, les personnes possédant un ou plusieurs chats ont 30 à 40 % de risques en moins de mourir d’une maladie cardiovasculaire. Par ailleurs, être élevé au contact d’un chat permet aux enfants de développer naturellement une certaine résistance aux allergies et aux problèmes respiratoires.

À lire aussi : Humour : pourquoi avoir un chat ?

De la douceur dans ce monde de brutes. Chiens et chats peuvent s’entendre

Sieste post-prandiale (digestive) de ma chienne et de ma chatte.

La chatte fait la loi et la chienne se méfie. Elle ne s’installe à côté de ma chatte que si cette dernière l’y autorise par un langage qui m’échappe mais que l’intéressée comprend parfaitement.

De temps en temps, la chatte rappelle son autorité en mordillant la chienne ou en lui donnant un petit coup de griffe. La chienne reste parfaitement placide.

Il n’y a rien de plus serein que de les voir sommeillant côte à côte toutes détendues et en confiance.

Il est complètement faux de dire que chien et chats se haïssent. A la première rencontre, le canidé et le félin s’envoient des signaux d’avertissement qui peuvent parfois être dangereux mais lorsqu’ils se connaissent, ils vivent en bonne intelligence s’ils se respectent mutuellement.

Il est arrivé par trois fois qu’un chat (chaque fois différent dans des lieux différents) se précipite sur ma chienne pour la griffer, fonçant sur plusieurs mètres pour l’agresser. Nous ne connaissions pas ces chats mais il s’est avéré que nous nous étions installées sur leur territoire.

Le chien se méfie naturellement du chat car il sait instinctivement qu’il peut lui crever les yeux avec ses griffes. Il reste toujours sur ses gardes à bon escient et s’adapte parfaitement à la situation si on lui laisse le temps de l’apprécier. Souvent, les gens s’inquiètent à la première manifestation d’hostilité/avertissement et séparent les bêtes alors qu’il faut leur donner le temps de maîtriser les règles du jeu si on souhaite qu’elles vivent en bonne intelligence dans la paix.

 

Zoothérapie. Ces animaux qui nous font du bien

enfant et chien

Source image

Les maîtres de Dylan, le boxer, ont décidé de le cloner après sa mort. © New-York Post / Twitter

Source image

homme mourant chien 2

Un homme agonisant se remet après que l’hôpital ait autorisé la présence de son chien dans sa chambre . Vidéo à voir sur ce site Source

Source image

Tous les propriétaires d’animaux domestiques savent combien leur compagnie est réconfortante, agréable et instructrice en particulier pour les enfants.

Posséder en particulier un chat ou un chien a des effets tellement bénéfiques pour la santé des humains que diverses associations les utilisent pour soigner, c’est le cas de Unanima qui fait l’objet de l’article ci-dessous.

Ces animaux qui nous font du bien, l’Etat ne les aime pas

Malheureusement, la France est tellement schizophrène, et bien que tous les présidents de la République aient possédé ou possèdent un ou plusieurs chiens, rien n’est fait en faveur de ces précieuses bêtes pas bêtes dont la protection relève du ministère de l’agriculture au même titre que les vaches et les moutons que nous consommons. A ce sujet, notons que de plus en plus de Français renoncent à manger de la viande, en partie par respect de l’animal. On compte de plus en plus de végétariens, voire de végétaliens.

Nos dirigeants, et bien que la filière canine rapporte 5 milliards d’euros/an (rapport Vautrin), refusent de considérer le couple, la dyade que constituent un chien et son maître ou sa maîtresse. Ils oublient à dessein qu’au bout de la laisse il y a aussi un humain et que cet humain, quel que soit ses moyens, lui rapporte 20% de TVA uniquement pour nourrir son animal.

Depuis quelques temps, la Ville de Paris -qui est la seule capitale d’Europe à ne pas avoir de parcs canins (espaces de jeux et de liberté ainsi que de socialisation pour les chiens et les maître)-a lancé des « inspecteurs de la salubrité » pour distribuer des amendes de 68€ aux petites vieilles qui oseraient promener leur petit chien sans laisse. Idem à la RATP où il est plus facile de verbaliser une petite vieille qu’un fraudeur qui circule sans titre de transport

Le Chien en particulier est à l’origine de la civilisation (sécurité, affection, chaleur et aide à la sédentarisation et l’agriculture) et une société qui l’oublie sombre dans la barbarie.

La Connectrice

Source

SANTÉ

Ces animaux qui nous font du bien

Senior sur un banc avec un chien et un chat sur ses genoux

De nombreuses études démontrent les bienfaits d’un animal domestique sur les personnes souffrant de troubles mentaux, physiques ou sociaux. Cette thérapie alternative, appelée zoothérapie1, est pratiquée par l’association Unanima notamment pour les personnes âgées.

Travailleur social durant 15 ans, Emmanuel Doumalin a pu constater l’importance des liens existant entre les personnes en situation de fragilité et leurs animaux. Fort de cette expérience, il a créé l’association Unanima en 2009, s’entourant d’une équipe spécialement formée à la médiation par l’animal.

 Les atouts de la médiation par l’animal
À toute personne en souffrance, en raison d’un handicap physique et/ou mental, de l’isolement social, de la perte d’autonomie, du vieillissement, l’animal apporte ses qualités naturelles. Il est un antidote à la solitude, aux tensions et à l’anxiété. La médiation par l’animal permet de maintenir, voire d’améliorer, le bien-être et l’autonomie cognitive, motrice et psycho-affective. Elle est d’ailleurs fréquemment utilisée pour accompagner les personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.
 

Des objectifs thérapeutiques

La médiation par l’animal améliore les capacités d’attention, de mémoire, de concentration et de discernement. Elle procure une grande variété de stimulations, l’animal étant capable de réciprocité et d’affectivité.
L’association Unanima met en place des programmes individualisés, en réponse aux besoins de chaque personne.
 
  • Séances à domicile

Les personnes âgées, notamment celles vivant seules, peuvent perdre l’envie de garder un rythme quotidien. Les activités proposées par l’accompagnement Unanima ont pour but de rompre l’isolement social, de dynamiser le rythme quotidien et de valoriser la personne. L’animal créé un but et une motivation pour les activités motrices à faire avec et pour lui.

  • Interventions en maison de retraite
Souvent, une fois installée en maison de retraite, la personne âgée se sent diminuée et perd son rôle social actif. L’objectif est alors de regagner l’estime de soi. La motivation du résident est stimulée par le réconfort de l’animal et le côté ludique de l’intervention d’Unanima. L’animal amuse et procure du plaisir, ce qui crée des liens affectifs avec la personne âgée. 
Et lorsque la personne souffre de troubles cognitifs,  la médiation par l’animal encourage l’interaction avec l’environnement proche et la communication, même non verbale.
 
 
1Médiation qui se pratique à l’aide d’un animal familier, sélectionné et éduqué, sous la responsabilité d’un professionnel, dans l’environnement immédiat de personnes chez qui l’on cherche à éveiller des réactions. Sourcehttp://www.institutfrancaisdezootherapie.com/

Vente de chiens et de chats règlementée à compter du 01/01/2016

IMG_1225

Ceci ne vous concerne pas en cas de don

Source https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/actualites/A10327?xtor=EPR-100

Vente de chiens et de chats : nouvelles obligations

Publié le 26 janvier 2016 – Direction de l’information légale et administrative (Premier ministre)

Pour éviter les trafics et l’abandon d’animaux, le commerce de chats et de chiens est réglementé depuis le 1er janvier 2016. Seuls les éleveurs ou vendeurs immatriculés et les établissements de vente (animalerie par exemple) sont autorisés à vendre des chats et des chiens. Un particulier qui vend la portée d’une chienne ou d’une chatte est considéré comme un éleveur, ce qui n’est pas le cas s’il s’agit d’un don.

Tout vendeur d’un chiot ou d’un chaton doit obligatoirement être immatriculé, dès le 1er animal vendu :

  • soit auprès de la chambre d’agriculture, s’il s’agit d’un éleveur (particulier ou professionnel qui détient la mère des animaux vendus),
  • soit auprès de la chambre de commerce, s’il s’agit d’un professionnel exerçant l’activité de vente d’animaux de compagnie sans détenir les femelles reproductrices.

Les particuliers qui cèdent gratuitement un animal (don gratuit) ne sont pas concernés par cette obligation.

À cette déclaration s’ajoutent d’autres obligations concernant :

  • les petites annonces : des mentions obligatoires doivent notamment préciser l’âge des animaux et le numéro d’immatriculation du vendeur,
  • les documents à délivrer lors de la cession de l’animal : attestation de cession, certificat vétérinaire, etc.

Toute personne qui vend plus d’une portée de chiens ou de chats par an doit également :

  • déclarer cette activité à la direction départementale en charge de la protection des populations (DDPP),
  • avoir un certificat de capacité professionnel délivré après une formation sur les besoins et l’entretien des animaux.

Dans le cas d’une cession à titre gratuit, l’annonce doit en plus mentionner la gratuité.

 

Chienne et chatte. Le Nouvel An des animaux de la maison

Publié le

1-IMG_1222

 

2-IMG_1223

 

3-IMG_1224

 

4-IMG_1225

 

5-IMG_1226

 

6-IMG_1235

%d blogueurs aiment cette page :