Flux RSS

Archives de Catégorie: chiens

Ce que les chiens disent des humains. Laurent Testot

Résultat de recherche d'images pour "images chiens"

https://fr.wikipedia.org/wiki/Chien

Conférence audio

https://lanimaletlhomme.com/conference-de-laurent-testot-ce-que-les-chiens-disent-des-humains/

Conférence de Laurent Testot durant l’Université d’été de l’animal 2019 au domaine de la Bourbansais : “Ce que les chiens disent des humains”.

Journaliste au magazine Sciences Humaines, spécialisé en histoire, géopolitique et religion.
13 Canis qui vous regardent. Chacun a son histoire. Cher public, après avoir deviné de quelle race ou espèce ils ressortent, il vous sera demandé de choisir celui qui s’exprimera par la bouche de Laurent Testot. Dogue, Carlin, Renard ou Xoloitzcuintle. Chaque Canis a une historiette à conter, et dans leurs dires s’esquissera l’histoire tourmentée de notre long compagnonnage avec les plus humanisés des animaux : les chiens.

Livres : Homo Canis. Une histoire des chiens et de l’humanité (Payot, 2018) / Cataclysmes. Une histoire environnementale de l’humanité (Payot, 2017, rééd. poche, 2018).

Résultat de recherche d'images pour "images chiens"

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/chien-homme-modifie-cerveau-chiens-creant-races-77473/

 

 

Moments de ma chienne chérie

Publié le

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Euthanasie. Je veux mourir aussi sereine que ma chienne

Publié le

Ma chienne s’est endormie pour l’éternité à 14 ans et 3 mois, un bel âge pour une labrador. Elle a été euthanasiée en toute sérénité le 7 mai 2019 vers 13:30. Le sinistre déballage autour de Vincent Lambert entre dans mon processus de deuil d’une manière inattendue.

Ma Zaza était sourde, aveugle, mi-paralysée du train arrière, parfois Alzheimer (les synapses des chiens vieillissent comme le reste), incontinente urinaire et fécale, collante, m’obligeant à l’enjamber pour circuler dans l’appartement, puante et trop lourde pour être douchée.

Elle était gloutonne, toujours fouineuse et chapardeuse

Elle avait le poil doux et  tiède

Elle manifestait son plaisir d’être massée en grognant doucement ou en me léchant les mains

Elle tournait sa gueule vers moi lorsque je lui parlais

Elle gémissait pour me prévenir qu’elle s’était lâchée sous elle

Elle participait aux conversations par sa présence bienveillante et s’installait sur les pieds des gens qu’elle aimait

Malgré ses handicaps, elle communiquait, exprimant volontés et plaisirs sans doute possible. Je ne lui attribuais pas mes fantasmes car nous échangions depuis 13 années et je connaissais la réalité de ses signaux comme elle connaissait la réalité des miens.

Je passais des heures à nettoyer pipi et KK sur elle, sur le plancher, sur mes couvertures et couvre-lit, parfois à la terrasse d’un bistrot où je sirotais un café ou même une fois dans un restau, moment à partir duquel je ne devais plus la faire entrer dans des commerces.

Parfois, elle ne pouvait plus du tout marcher et je la sortais en poussette à condition de pouvoir draguer un voisin ou un passant pour amener ses 30 kg dans la nacelle…

Quand mon ascenseur fut immobilisé pendant 10 jours, je dus payer une personne pour la monter et la descendre du 5e étage car elle ne pratiquait plus les marches.

Qui d’autre que moi aurait eu la patience, l’attention et la tendresse nécessaires à son maintien en vie ? Je suis allée jusqu’au bout du possible autant pour elle que pour moi et durant cette période difficile nous avons toujours communiqué et tant que nous communiquions normalement, j’endurais tout ce qu’il y avait à endurer. Je ne me forçais pas, je ne déléguais pas, je faisais ce qu’il y avait à faire, nécessité faisant loi.

Début mai, la condition de Zaza s’aggrava, elle peinait à marcher et je peinais à la tirer du fait de mon arthrose lombaire. Elle semblait essoufflée. Elle toussait depuis un certain temps et j’avais appris que la cause pouvait être cardiaque. Le lundi 6 mai au soir, sa toux devint plus forte pour finir en râles.  Elle ne pu même pas monter sur mon lit, sa couche préférée et ce malgré mon aide et s’aplatit sur le sol contre le sommier. Je compris qu’elle ne tiendrait pas la nuit et envoyai un message à son véto pour demander un RV le lendemain. Le matin suivant, elle respirait encore mais bougeait à peine. Elle prit quand même son petit déjeuner et nous descendîmes vers Belleville après l’avoir installée dans la poussette avec l’aide d’un garçonnet qui passait par là.

Pendant le voyage, elle se réjouissait de ce que je lui distribue des friandises. Elle semblait aussi éveillée et sociable que d’habitude. Mais, arrivées chez notre bon véto, comme dirait la comtesse de Ségur, la pauvre bête ne put même pas sortir de la poussette que je dus incliner pour la faire glisser sur le sol de la salle d’attente où elle s’aplatit presque inerte, les pattes écartées comme celles d’une grenouille. Toujours aimante, elle se tournait vers moi, sensible aux vibrations de mes paroles affectueuses, sa gueule toujours expressive, belle et touchante.

Notre bon véto la prit dans ses bras pour la déposer sur la table d’examen. Je continuais à lui parler doucement tout en lui donnant chocolat et biscuits, choses interdites en temps normal mais si délicieuses pour ma goulue de chienne. Le climat était serein. Le véto désinfecta sa patte pour lui administrer un calmant mais s’exclama « il n’y a pas de pression ! ». Je ne compris pas sur le moment mais plus tard je saisis que le cœur battait si faiblement que le sang  peinait à circuler. Je continuais à caresser et entretenir de discours ma chérie, compagne drôle, attentive, aimable, et fidèle de 14 années. Elle était ma première chienne et, à mon grand étonnement, elle m’inspira de l’amour parce qu’elle acceptait mon amour et réciproquement. Nous étions dans un échange parfaitement équilibré, harmonieux.

Après quelques minutes, Zaza reçut une injection de morphine qui l’endormit au point qu’elle négligea les fragments de chocolat qui traînaient encore sous son museau. Je continuais à lui parler tout en collant ma joue contre la sienne toute tiède et douce. J’échangeais quelques anecdotes sur les chiens avec le véto qui bientôt procéda à la piqûre létale qui provoqua un léger soubresaut mécanique. L’usage du stéthoscope confirma que le cœur avait cessé de battre  Je n’avais pas cessé de la caresser et de la masser pendant tout le processus. Je l’embrassais et caressais son corps souple et tiède une dernière fois. Sortie du labo je dis au véto que j’aimerais avoir une mort aussi sereine et douce et que je ne comprenais pas que cela ne soit pas autorisé pour les humains qui le demandent. Le véto me répondit qu’en effet, Zaza n’avait pas souffert alors que pour les chiens, le décès par crise cardiaque était terriblement douloureux. J’étais heureuse de lui avoir épargné cette peine et je me demandais si les humains partant d’une crise cardiaque  étaient aussi dans une grande douleur.

J’aimerais que mon départ pour l’éternité soit aussi doux et serein que pour ma chienne. J’ai rédigé mes directives anticipées et j’espère que l’euthanasie ou le suicide assisté me seront possibles si je le souhaite.

Le départ provoqué à temps de ma chienne avait été tellement serein que je n’avais pas versé une larme, que j’étais à peine triste tant je me louais d’avoir réagi à temps en comprenant qu’elle était à bout de souffle.

Toutefois, je me doutais qu’une réaction psychosomatique me guettait au tournant et elle arriva plus tôt que prévu. En sortant de chez le véto, je m’étendis de tout mon  long sur le trottoir et, depuis, je peine à marcher, souffrant sérieusement de la jambe gauche.  En psychanalyse, on parle de déplacement du traumatisme…

Alice Braitberg

article publié en premier ici https://ripostelaique.com/euthanasie-je-veux-mourir-sereine-comme-ma-chienne.html

Ma chienne Zaza vient d’avoir 14 ans !

 

Zaza a eu 14 ans le 28 janvier 2019. L’espérance de vie théorique du labrador est de 12 à 14 ans.


Thomas Fersen: Zaza 01/09

Comme dans la chanson de Thomas Fersen, je peux dire « Zaza tu pues mais j’taime quand même »

J’ai adopté Zya lorsqu’elle avait 18 mois, sa maîtresse ne pouvant la garder pour des raisons d’organisation familiale. Je n’avais jamais eu de chien, je les trouvais puants et collants et, en conséquence je ne les connaissais pas du tout. Mais j’avais un ami qui me rendait visite avec son labrador, qui était donc la seule race que j’eus jamais un peu approchée. Prudente, je demandais à la donneuse, Cécile, de bien vouloir me la laisser une semaine, ce qu’elle accepta gentiment et au bout d’une semaine nous remplîmes les papiers d’adoption. Zya était à moi et j’étais responsable de son destin. Je le reste toujours bien qu’elle parvienne au bout de sa course et je me dis que si on pensait au vieillissement de l’animal, on n’en adopterait jamais.

Depuis environ une année, Zaza devient aveugle, sourde, incontinente, handicapée de l’arrière train et des synapses comme les humains qui deviennent Alzheimer. Elle peine à commander son corps pour me suivre et m’attends parfois devant la boutique que je viens de quitter. Depuis trois jours, je la déplace en poussette, ce qui lui plait beaucoup.

Ayant toujours été gloutonne, elle a toujours de l’appêtit et je la gâte parce que ça lui fait très plaisir et que la maîtrise de son poids n’est plus le souci principal.

Malgré ses handicaps, Zaza reste sociable avec ses congénères comme hier lorsque nous avons rencontré Zoé au Carrefour City de l’avenue de Laumière. Le gérant a l’intelligence et la gentillesse de nous laisser attacher nos compagnes à l’entrée du magasin, ce qui n’est pas courant dans ce quartier, en particulier au Monoprix qui vend des produits pour animaux mais ne les tolère pas à l’entrée et ne dispose pas d’anneau pour les attacher. Je boycotte.

Mais le problème le plus difficile est la gestion de l’incontinence. J’ai acheté une culotte pour chienne mais elle ne tient pas. J’ai essayé des couches avec un trou pour la queue qui ne tiennent pas plus. Alors je m’équipe de lingettes et d’un balai/seau/serpillière pour l’intérieur et bien sûr de sachets pour l’extérieur.

Ouf, je viens de la baigner ! 30 kg de corps passif dans la baignoire.  Heureusement, une amie m’a aidée à l’y mettre mais j’ai du l’en sortir toute seule, la laver, la frictionner, la rincer, la sécher alors qu’elle se tortille dans tous les sens et ne veut pas se mettre debout pour que je sèche ventre, pattes, cuisses et queue. J’ai étendu un grand drap de bain sur mon lit et elle semble heureuse. Elle a même réussit à s’y mettre toute seule alors que habituellement, elle n’y arrive pas du premier coup. Au troisième je l’aide. Elle reste volontaire et je ne veux pas freiner ses ambitions.

Depuis des années Zaza dort sur mon lit, souvent en compagnie de la chatte Citrouille. Et je ne pense pas l’en chasser autant pour son plaisir que pour le mien. Quand je dors sans elle, elle me manque. L’autre soir je suis allée dormir dans le fauteuil relax du salon parce que mon lit était encombré. Zya a fait des dizaines d’aller-retours entre la chambre et le salon jusqu’à ce qu’elle jette au bas du lit les paniers qui l’encombraient et s’y installe. La plupart des chiens détestent le changement et l’inconstance des humeurs de leurs maîtresses. L’instabilité matérielle et psychologique peut les rendre hargneux et méchants parce qu’elle les angoisse.

1-IMG_3441

Sur cette photo, Zya et Citrouille se partagent un coussin chauffant

Après avoir essayé différents systèmes de protection, j’ai opté pour un protège matelas imperméable, une bâche et par dessus une couverture polaire que je dois changer presque tous les jours : la machine à laver tourne et retourne. Je m’y suis habituée mais ça prend du temps.

Nantie  d’un odorat délicat, je dois supporter effluves de pipi et kk. Je brûle de l’encens et je répands des huiles essentielles. La verveine est la plus efficace et tenace. Un cadeau de mon amie Carole que Zaza adore particulièrement parmi mon entourage. D’ailleurs Carole m’accompagnera demain soir chez le vétérinaire pour connaître un diagnostic qui risque d’être sombre. Ma chienne gémit de plus en plus souvent et longtemps, ce qui est déchirant. Avant d’adopter ma labrador, je n’aurai jamais cru pouvoir souffrir de sa souffrance comme si elle était mon enfant.

Ma vie avec ma chienne m’a appris énormément de choses sur le vivant et sur l’amour. Cet amour ordonné par l’hormone de l’attachement, l’ocytocine (le chien est la seule espèce qui déclenche la production d’ocytocine chez l’humain et inversement) est d’une réciprocité absolue. Son affection est définitivement acquise lorsque nous lui faisons du bien. C’est sans doute la meilleure explication de la co-évolution humain/chien observée par les scientifiques, une coévolution qui nous a fait descendre des arbres pour cultiver la terre.

La Connectrice

Mounir Mouhjabi 1er maire musulman de Paris en 2020 ?

Publié le

Nouveau au 16/09/2018

Mounir Mahjoubi confirme son désir « d’incarnation » https://www.20minutes.fr/politique/2337535-20180916-mairie-paris-faudra-bientot-poser-question-incarnation-present-confirme-mahjoubi

Publié le 15 août 2018 – par  – 137 commentaires – 5 084 vues sur Riposte laïque

 

Exclusif - Rendez-vous avec Mounir Mahjoubi (secrétaire d'Etat chargé du Numérique) et son mari Mickaël Jozefowicz dans leur appartement à Paris le 30 juin 2018. © Dominique Jacovides/Bestimage

Photo parue dans Paris-Match

Il est mignon, décontracté et souriant, Mounir. Et puis lauréat du concours d’éloquence de Sciences Po il a une tchatche du feu de Dieu ou une logorrhée verbale, c’est selon. Il a tout pour plaire. Jeune, marocain, musulman et berbère, pacsé à un homme, parisien, souriant, hâbleur, enfant du PS ayant rallié Macron après avoir fait ses classes avec Royal puis Hollande, ami des chiens, défenseur des LGBT, entrepreneur et geek reconnu. Nanti d’un CAP de cuisine il est fin connaisseur en tambouille électorale ce qui l’a porté au secrétariat à l’industrie numérique et à la députation du XIXème arrondissement. En outre il est soutenu par le Maroc qui avait envoyé sa télévision pour filmer son élection à la députation. Opportuniste, il avait rallié à sa cause les propriétaires de chiens de sa circonscription en leur faisant des promesses (parcs canins) qui après un an n’ont pas vu l’ombre d’une réalisation. Un candidat à la mairie de Paris qui a tout pour plaire à l’électorat parisien parce qu’il ressemble à ses forces vives.

Sur la photo de Paris-Match ci-dessus, on observe qu’il s’est dégoté un de ces petits logements bobos (preuve qu’il est comme eux) particulièrement apprécié dans les arrondissements dits « populaires ». Une cour pavée, le rez de chaussée d’un immeuble ancien joliment rénové avec une grande baie vitrée ouvrant sur le jardinet. Dommage, on ne voit pas le toutou de Mounir sur la photo mais dans la vidéo ci-dessous il dit qu’il apprécie que minous et toutous se promènent librement dans sa cour. Il aurait mis en avant son amour des chiens pour faire des promesses aux détenteurs de ces animaux qui revendiquent des espaces canins depuis des décades. Sur la vidéo ci-dessous on le voit flatter des chiens comme Diana prenait des bébés noirs sur ses genoux. On note également que la suppléante de Mahjoubi, Delphine O ne dit pas un mot ce qui ne dérange pas le bavard. C’est pourtant elle qui a pris le relais puisque Mahjoubi cumule les fonctions de chef d’entreprise, ministre et député. Ah, les femmes de paille ! Qui ose encore dire que les homosexuels sont les amis des femmes ? Regardez Hidalgo cornaquée par Delanoë et surveillée de près par ses mignons qui décident. Un contre exemple pour mes amies féministes, ne croyez pas que parce que Mounir est gay il défendra les droits des femmes.

Dans le cadre de la stratégie de LREM de s’attaquer à toutes les niches électorales, en juillet dernier, le candidat malheureux (mais pas rancunier) LREM pour la députation, Frédéric Nahon, organisait une réunion avec les propriétaires de chiens sur le thème du » chien citoyen » très ouvertement destinée à les engager en vue des élections municipales de 2020. Cette initiative prolonge celle de Mahjoubi pendant sa campagne pour la députation et maintenant pour  la conquête de la mairie de Paris, explicitement contre Hidalgo qui n’a jamais répondu aux constantes revendications pour la réalisation de parcs canins à Paris à l’image de toutes les grandes capitales européennes.

On remarquera que, sur ces affiches, rien n’indique qu’il s’agit d’une initiative LREM, ce qui m’avait choquée. Une quarantaine de personnes avaient répondu à l’appel de Frédéric Nahon et de l’association OKA-Mon chien ma ville, en faveur du « chien citoyen » .

Mounir est  passé par ici, il repassera par là

Mounir fait parler de lui autant qu’il le peut : avec les propriétaires de chiens contre la politique canine d’Hidalgo en prévision des prochaines municipales ; contre l’homophobie en déclarant publiquement son homosexualité posant avec son mari dans Paris-Match ; en déclarant fermer son twitter à la veille de partir en vacances ; en donnant son avis sur Aïcha, sa soeur aînée annonçant que de chef de projet du numérique elle se professionnalisait dans la voyance sous le nom de Madame Aessa ;  co-fondateur de « la ruche qui dit oui » organe de distribution de produits bio de proximité ; longue interview sur Thinkerview un média contestataire ; nombreuses présences dans les médias ( Paris-Match, Gala, Voici, Huffington post…) sur des sujets qui ont peu à voir avec le numérique, sa mission ministérielle ; toujours présent pour lier social et numérique comme dans sa visite du 11 août à Anduze (Gard) « proposer des lieux physiques avec des êtres humains qui accueillent la population. On va continuer à numériser mais aussi à réhumaniser. ; prises de position sur tout ne craignant pas d’empiéter sur les missions de ses collègues et de celles de la CNIL ; etc. Maintenant, on attend les déclaration de Mounir Mahjoubi sur le véganisme et le végétarisme, sur le spécisme (discrimination des espèces animales), sur la PMA et la GPA , sur la démission en nombre des maires de France, sur les radars et les limitations de vitesse, sur les pollutions, sur l’immigration, le pouvoir d’achat, le chômage et tout ce qui fait les titres des médias. Sur son compte twitter, contrairement à son rival Benjamin Griveaux qui se contente,avec une stricte langue de bois, de relayer les actions du gouvernement  dont il est le porte parole, Mounir a un mot pour tout et sait artistiquement orner la langue de bois en y glissant quelques ingrédient humanistes.

Faites ce que je dis, ne faites pas ce que je fais

Le 9 août, Moujahbi recommandait de se déconnecter de twitter Mon conseil bonheur pour l’été : supprimer l’appli et sortir la tête de l’écran. Conséquence immédiate : les haters et autres nuisibles grincheux vous semblent très lointains. Je viendrai consulter et poster à des moment choisis, surprenant tout le monde et faisant parler de lui. Pourtant, depuis le 9 août, il a envoyé dix twitts : contre @desinfoUE, sur son voyage dans le Gard à Anduze et Alès : Vie et œuvre d’un génie des sciences, héros de guerre, abandonné par la Nation,  retweet du message de solidarité de Macron au peuple italien après la catastrophe de Gênes,Le code pour tous. Tous pour le code. « On va coder » c’est parti ! Tout le mois d’Août des activités numériques pour les enfants du qui ne partent en vacances. Rdv avec

On n’en voudra pas à Mounir Mahjoubi d’être addict à l’écran comme une grande majorité de jeunes et de moins jeunes et puis on peut comprendre qu’un politique, de surcroît ministre, n’aie pas envie de passer à côté d’informations importantes à ses yeux et encore moins de se faire oublier. Le problème est qu’il est un mauvais exemple pour ces jeunes auxquels il a recommandé de lâcher l’écran puisqu’il prouve qu’il est le premier à ne pas pouvoir suivre son « conseil bonheur ». L’exemplarité fait cruellement défaut dans ce gouvernement, la cohérence aussi.

Candidat à la mairie de Paris en 2020

En juin 2018, le journal 20 minutes faisait le point sur les candidats et non candidats au siège d’Anne Hidalgo. La liste comprenait deux femmes, Rachida Dati et Ségolène Royal et six hommes dont Benjamin Griveaux, Marcel Campion, Xavier Niel (qui nie et ironise : pour devenir millionnaire, il suffit qu’un milliardaire se lance en politique), Gaspard Gantzer, Pierre-Yves Bournazel et la candidature de Serge Federbush déclarée officiellement en juin 2018. Le candidat est fondateur de Aimer Paris, animateur de Delanopolis. Haut fonctionnaire, il dénonce les dérives des maires depuis des années et pourrait barrer la voie à Mahjoubi. A suivre
https://www.aimerparis.fr/ https://www.delanopolis.fr/. Mounir était à cette date suspecté d’être candidat mais ne s’était pas encore officiellement déclaré. Il s’est décidé très rapidement et maintenant c’est fait.

Le politique de 34 ans partage la vie de Mickaël Jozefowicz, 31 ans, expert en financement des projets liés aux énergies renouvelables. Pacsés il y a trois ans, les deux hommes se sont rencontrés il y a treize ans, à Paris, alors qu’ils étaient étudiants, indique encore Paris-Match.Le nom Jozefowitz se retrouve dans la population juive de Pologne ; si Mickaël est effectivement juif, l’union de Mounir le musulman (berbère donc « light ») avec un juif est un atout supplémentaire pour élargir son électorat auprès du lobby gay que l’homme soutient ouvertement notamment en prenant position contre l’homophobie. La situation de l’Hôtel de Ville de Paris au coeur du Gay Paris serait-il un atout pour le conquérir ? Rien n’est moins sûr car l’élection du maire de Paris se fait au suffrage indirect, les maires d’arrondissement votant pour lui. Il faudrait donc que l’électorat parisien élise des maires gay friendly. Actuellement, la majorité des maires de Paris est socialiste , combien d’entre eux se rallieront à LREM ? Si les maires socialistes étaient réélus et votaient pour Ségolène Royal toujours socialiste, la situation serait assez cocasse, Mounir ayant été l’une des chevilles ouvrières de la campagne électorale de Ségolène pour la présidence de la République (« Ségosphère », c’est lui). Heureusement ou malheureusement, étant donnée la déconfiture courante d’Anne Hidalgo et de celle du PS, Ségolène  a peu de chance de remplacer Hidalgo.

Mounir Mahjoubi est particulièrement bien placé et parti pour remporter l’Hotel de ville de Paris. Son sourire permanent découvrant des dents blanches bien tranchantes est un signal incontournable de sa détermination à devenir le premier maire musulman de Paris à l’image du travailliste Sadiq Khahn premier maire musulman de Londres depuis 2016. Qui serait susceptible d’offrir une alternative sérieuse aux parisiens ?

Alice Braitberg

Pour en savoir plus

  • Compte twitter Mahjoubi

Fan des réseaux sociaux, Mahjoubi est abonné à tweeter depuis 2009 où il compte 145 000 abonnés. Moins que son rival LREM pour la mairie de Paris, Benjamin Griveaux avec 202 000 abonnés, ce dernier étant officiellement encouragé par LREM…pour l’instant.

Mounir MahjoubiCompte certifié

@mounir Secrétaire d’État au Numérique. Élu député La République En Marche dans le 19ème à Paris. Technologie + Humanité. Paris, France Inscrit en octobre 2009

Mon conseil bonheur pour l’été : supprimer l’appli et sortir la tête de l’écran. Conséquence immédiate : les haters et autres nuisibles grincheux vous semblent très lointains. Je viendrai consulter et poster à des moment choisis.

  • Mounir Mahjoubi avait annoncé son homosexualité au mois de mai : « Si, ce jour-là, je pouvais passer le message en le renforçant par mon expérience personnelle, je pense qu’il fallait le faire », disait-il dans un Tweet, lors de la journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie. »

https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Mounir-Mahjoubi-sur-une-candidature-a-la-mairie-de-Paris-pourquoi-pas-1566244

https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Mounir-Mahjoubi-le-ministre-sans-complexe-1564091

https://www.parismatch.com/Actu/Politique/Mounir-Mahjoubi-J-ai-commence-a-travailler-a-16-ans-1327967  J ’ai commencé à travailler à 16 ans. J’ai été technicien réseau et en centre d’appels avant de devenir délégué syndical CFDT puis chef d’entreprise à plusieurs reprises. J’ai même failli être cuisinier : j’ai obtenu un CAP de cuisine il y a deux ans! 

  • Mounir en scène, une tchatche de dingue : Le jeune homme avait gagné plusieurs prix d’éloquence dont Sciences Po et la Sorbonne. Sa logorrhée est à la politique ce que Proust est à la littérature.

Mounir Mahjoubi a remporté le concours de plaidoirie de la Sorbonne en 2004 et le concours d’éloquence de Sciences-Po en 2007.

Jugez plutôt :

Lysias 2006 : Battle d’éloquence par Anatole_K

Battle d’éloquence entre d’anciens candidat lors de la finale du concours de plaidoirie Lysias Sorbonne, mars 2006 https://www.nouvelobs.com/rue89/sur-le-radar/20160202.RUE2090/qui-est-mounir-mahjoubi-le-nouveau-secretaire-d-etat-au-numerique.html
  • Sur la 5, à l’occasion du projet de moralisation de la vie politique

 

  • sur Thinkerview, longue interview. Bonne chance si vous allez jusqu’au bout, je n’ai pas pu et, d’après les commentaires, je ne suis pas la seule à me lasser de la langue de bois.

L’orage modifie le comportement du chien

Publié le

le veterinaire Thierry Bedossa dans son refuge de Cuy-Saint-Fiacre

Thierry Bedossa dans son refuge  pour vieux animaux

Les bons conseils de Thierry Bedossa : les orages perturbent-ils votre chien ?

VIDÉO. Au cours de ces dernières semaines orageuses, de nombreux propriétaires de chiens ont constaté que leur chien avait un comportement « bizarre ».

Par Florise Vaubien, 

Publié le  | Le Point.fr

Mes observations personnelles sur ma vieille chienne

12-IMG_3977
J’avais mis sur le compte de ses 14 ans le comportement agité de ma labrador. Elle est nerveuse, va et vient dans l’appartement, demande à sortir plus que de coutume, parfois incontinente. L’article ci-dessus m’ouvre d’autres perspectives  pour comprendre son comportement et agir en conséquence …
La Connectrice

Le langage canin bientôt traduit en anglais

leche2

https://crm48.com/dressage-de-chien-le-chien-leche-le-visage/

La plupart des maîtresses et maîtres de chien ont appris à traduire leur langage sonore et corporel et comprennent leurs besoins. Toutefois, des doutes naissent parfois dans l’interprétation de leur langage non verbal (aboiements, gémissements, attitudes, mouvements de la queue ou des oreilles, etc.) en fonction du contexte.

Comprendre le langage de son chien est particulièrement nécessaire quand il est malade, quand il souffre, quand il est agité ou présente un comportement inhabituel. Mieux le comprendre est aussi mieux le soigner et répondre à ses attentes.

Grâce à l’intelligence artificielle et la technologie, un dispositif devrait traduire tous les signaux émis par le chien d’ici à une dizaine d’années.

Dr. Con Slobodchikoff, professeur de biologie à la  Northern Arizona University et auteur de  “Chasing Doctor Dolittle: Learning the Language of Animals, » est à l’avangarde de la recherche sur la communication animale. Depuis plus de 30 ans il étudie les sons émis par les chiens de prairie et a découvert qu’ils produisent des sons très sophistiqués équivalents à un langage.

Dans cette video (en anglais), le dr Slobodchikoff présente la vie sociale de 5 variétés de chiens de prairie

Nous ne le savons que trop bien (les correcteurs d’orthographe en sont un exemple) , les machines, fussent-elles les plus intelligentes possible, peuvent commettre des erreurs et ne pas traduire la sensibilité d’une émotion animale ou humaine. On sait aussi que la communication chien/humain passe par la libération de l’ocytocine, hormone de l’attachement et, s’il n’est pas impossible à une machine de reproduire cette échange, ce n’est pas demain la veille qu’il sera concrétisé.

Le développement d’un dispositif de traduction intelligent demande une grande capacité matérielle et logicielle et il n’est pas certain que les dix années de recherche et développement annoncées suffisent à produire un dispositif satisfaisant. En attendant, humains et chiens ont intérêt à s’observer mutuellement attentivement pour se comprendre mutuellement.

La Connectrice

Pour en savoir plus

  • Il semble que les ouvrages du dr Slobodchikoff ne soient pas traduits en français

https://www.amazon.fr/Con-Slobodchikoff/e/B009EU0BBU

  • Un article en français de 2013

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1506/Sciences/article/detail/1646695/2013/06/05/Un-chercheur-decode-le-langage-des-animaux.dhtml

  • Présentation en anglais de la vidéo ci-dessus, du dr Slobodchikoff

This program discusses the Social Life and behavior of the 5 species of prairie dogs; the Black-tailed prairie dogs and the Mexican prairie dogs are the black-tailed group who have black tail tips, and the Gunnison’s prairie dogs, the White-tailed prairie dogs, and the Utah prairie dogs are the white-tailed group who have white tail tips. All prairie dogs live in the grasslands of western central North America, and all are social. They live in relative harmony within their social groups. All of the species are similar in their social behavior, although the black-tails are somewhat more social than the white-tails. Learn about a type of hibernation called Torpor that prairie dogs employ. See pups before they emerge from their natal burrows as well as in different stages of life (an average prairie dog lives 3-4 years), rare above ground mating, a lot of greet-kissing, territorial behavior from fighting and aggressive chases to social structure based on plant food sources on each territory, mutual grooming, and prairie dog personalities! Prairie dogs are considered Keystone Species of their grassland ecosystems — some 200 vertebrate species and a number of invertebrate species of animals depend on them for food or for their burrows. Prairie dogs survive in 1-2% of their historic range of habitat. Their numbers have declined drastically over the past 100 years to 1-2% of the number of animals there were historically. Agriculture, land development, target shooting and disease are the primary reasons for their continuing decline. The Mexican prairie dogs are listed as Endangered (under the Convention on International Trade in Endangered Species — CITES, as well as recognized by the Mexican government as at high risk of extinction), but are still being killed primarily for agricultural land interests. The Utah prairie dogs are listed as Threatened (under the United States’ Endangered Species Act — ESA), but they are being killed due to land development. The other three species need to be listed also in order to have some protection under the law. The Gunnison’s prairie dogs are currently under review for listing under the ESA. A number of prairie animals are at risk of extinction (as well as prairie dogs themselves) because prairie dog numbers are so low. Five animals that are dependent on prairie dogs and are at highest risk are Black-Footed Ferrets, Swift Foxes, Mountain Plovers, Burrowing Owls and Ferruginous Hawks.

  • Les cris du chien de prairie dans la nature

Le chien de prairie (prairie dog) est appelé ainsi pour la similitude de son cri avec celui du chien.

  • Source première de mes informations

https://www.nbcnews.com/mach/science/dogs-can-t-speak-human-here-s-tech-could-change-ncna836811

22111724xmSFj7h0.jpg

http://ageheureux.centerblog.net/43085-langage-du-chien-image

%d blogueurs aiment cette page :