Flux RSS

Archives de Catégorie: chiens

Le langage canin bientôt traduit en anglais

leche2

https://crm48.com/dressage-de-chien-le-chien-leche-le-visage/

La plupart des maîtresses et maîtres de chien ont appris à traduire leur langage sonore et corporel et comprennent leurs besoins. Toutefois, des doutes naissent parfois dans l’interprétation de leur langage non verbal (aboiements, gémissements, attitudes, mouvements de la queue ou des oreilles, etc.) en fonction du contexte.

Comprendre le langage de son chien est particulièrement nécessaire quand il est malade, quand il souffre, quand il est agité ou présente un comportement inhabituel. Mieux le comprendre est aussi mieux le soigner et répondre à ses attentes.

Grâce à l’intelligence artificielle et la technologie, un dispositif devrait traduire tous les signaux émis par le chien d’ici à une dizaine d’années.

Dr. Con Slobodchikoff, professeur de biologie à la  Northern Arizona University et auteur de  “Chasing Doctor Dolittle: Learning the Language of Animals, » est à l’avangarde de la recherche sur la communication animale. Depuis plus de 30 ans il étudie les sons émis par les chiens de prairie et a découvert qu’ils produisent des sons très sophistiqués équivalents à un langage.

Dans cette video (en anglais), le dr Slobodchikoff présente la vie sociale de 5 variétés de chiens de prairie

Nous ne le savons que trop bien (les correcteurs d’orthographe en sont un exemple) , les machines, fussent-elles les plus intelligentes possible, peuvent commettre des erreurs et ne pas traduire la sensibilité d’une émotion animale ou humaine. On sait aussi que la communication chien/humain passe par la libération de l’ocytocine, hormone de l’attachement et, s’il n’est pas impossible à une machine de reproduire cette échange, ce n’est pas demain la veille qu’il sera concrétisé.

Le développement d’un dispositif de traduction intelligent demande une grande capacité matérielle et logicielle et il n’est pas certain que les dix années de recherche et développement annoncées suffisent à produire un dispositif satisfaisant. En attendant, humains et chiens ont intérêt à s’observer mutuellement attentivement pour se comprendre mutuellement.

La Connectrice

Pour en savoir plus

  • Il semble que les ouvrages du dr Slobodchikoff ne soient pas traduits en français

https://www.amazon.fr/Con-Slobodchikoff/e/B009EU0BBU

  • Un article en français de 2013

http://www.7sur7.be/7s7/fr/1506/Sciences/article/detail/1646695/2013/06/05/Un-chercheur-decode-le-langage-des-animaux.dhtml

  • Présentation en anglais de la vidéo ci-dessus, du dr Slobodchikoff

This program discusses the Social Life and behavior of the 5 species of prairie dogs; the Black-tailed prairie dogs and the Mexican prairie dogs are the black-tailed group who have black tail tips, and the Gunnison’s prairie dogs, the White-tailed prairie dogs, and the Utah prairie dogs are the white-tailed group who have white tail tips. All prairie dogs live in the grasslands of western central North America, and all are social. They live in relative harmony within their social groups. All of the species are similar in their social behavior, although the black-tails are somewhat more social than the white-tails. Learn about a type of hibernation called Torpor that prairie dogs employ. See pups before they emerge from their natal burrows as well as in different stages of life (an average prairie dog lives 3-4 years), rare above ground mating, a lot of greet-kissing, territorial behavior from fighting and aggressive chases to social structure based on plant food sources on each territory, mutual grooming, and prairie dog personalities! Prairie dogs are considered Keystone Species of their grassland ecosystems — some 200 vertebrate species and a number of invertebrate species of animals depend on them for food or for their burrows. Prairie dogs survive in 1-2% of their historic range of habitat. Their numbers have declined drastically over the past 100 years to 1-2% of the number of animals there were historically. Agriculture, land development, target shooting and disease are the primary reasons for their continuing decline. The Mexican prairie dogs are listed as Endangered (under the Convention on International Trade in Endangered Species — CITES, as well as recognized by the Mexican government as at high risk of extinction), but are still being killed primarily for agricultural land interests. The Utah prairie dogs are listed as Threatened (under the United States’ Endangered Species Act — ESA), but they are being killed due to land development. The other three species need to be listed also in order to have some protection under the law. The Gunnison’s prairie dogs are currently under review for listing under the ESA. A number of prairie animals are at risk of extinction (as well as prairie dogs themselves) because prairie dog numbers are so low. Five animals that are dependent on prairie dogs and are at highest risk are Black-Footed Ferrets, Swift Foxes, Mountain Plovers, Burrowing Owls and Ferruginous Hawks.

  • Les cris du chien de prairie dans la nature

Le chien de prairie (prairie dog) est appelé ainsi pour la similitude de son cri avec celui du chien.

  • Source première de mes informations

https://www.nbcnews.com/mach/science/dogs-can-t-speak-human-here-s-tech-could-change-ncna836811

22111724xmSFj7h0.jpg

http://ageheureux.centerblog.net/43085-langage-du-chien-image

Si toutes les bêtes du monde voulaient se donner la patte…

Ma chienne et ma chatte se partageant le coussin chauffant

Citrouille, la chatte, vient souvent se lover contre Zaza, la chienne et ce jour, j’avais posé le coussin chauffant sur l’arrière train de ma chienne pour soulager son arthrose. Citrouille est venue spontanément s’installer contre elle. Ainsi elles font mentir la croyance qui dit que chiens et chats sont les meilleurs ennemis du monde.

L’anthropomorphisme ramène l’intelligence animale à la bêtise humaine. L’humain a horreur d’être dominé et ce n’est pas une bête qui va commencer, non mais !.. Quand on a le temps d’observer les animaux on découvre l’immense subtilité de leur comportement, à condition de les laisser faire sans intervenir (sauf nécessité de sécurité bien entendu).

Il est vrai que Zaza court furieusement après les chats qu’elle ne connaît pas, des chats qui traversent la rue ou divaguent dans le parc mais elle obéit aux chats de son environnement familier qui lui imposent leurs lois, la menaçant de leurs crachements, du hérissement de leurs poils et de la sortie de leurs griffes. Elle a d’ailleurs été plusieurs fois attaquée par des chats, toutes griffes dehors, alors qu’elle se trouvait sur leur territoire. J’ai vu en particulier, dans un jardin, une chatte fondre sur elle à 20 mètres de distance.

 

1-IMG_3441

Euthanasier les criminels comme les chiens mordeurs ?

La France frissonne chaque fois qu’un chien mord un enfant et jette l’anathème sur l’ensemble de la population canine ce qui rend la vie difficile pour les millions de chiens qui rapportent environ 5 milliards d’euros à la France chaque année et sur leurs maîtresses et maîtres qui les aiment et connaissent les bienfaits qu’ils leurs apportent et qu’ils apportent à la civilisation tout entière. Et pourtant, comme je le dis à ces filles qui hurlent en voyant ma labrador : En France une femme est violée toutes les 7 mn, pas par un chien mais par un homme…et vous ne criez pas panique en voyant un mâle…

Ce jour, les faits divers nous informent d’évènements, dramatiques  sur les relations humains/animaux et humains/humains. Ces faits démontrent une fois de plus la bêtise des humains du fait de leur méconnaissance de la vie animale et de leur gestion catastrophique des relations qu’ils entretiennent avec ces amis qui pourtant les ont accompagnés depuis l’aube de l’humanité. Ils ignorent par exemple que nous sommes passés du stade de chasseur/cueilleur nomade au stade sédentaire/éleveur/agriculteur grâce au chien qui nous a apporté chaleur, sécurité physique et affective, connaissance de l’environnement végétal et animal, diversification de l’alimentation et par conséquence civilisation.

Chiens mordeurs, responsabilité des maîtres4-20170408_160723

Bébée et gentille labrador sous la surveillance indéfectible de mamie

Un enfant de 21 mois est mordu au visage et au crâne par le dogue argentin (comme Figaro celui de Macron) de la famille en Isère.

Une fillette de 8 ans dans le coma pour avoir été mordue par un dogue allemand 

à Framicourt dans la Somme. Le chien était arrivé dans la famille depuis un mois.

Les parents devraient savoir qu’on ne laisse jamais un enfant seul avec un chien, quelle que soit sa race, sa taille et son caractère. Réciproquement, l’enfant doit tout de suite apprendre à respecter le chien, ne pas lui marcher dessus, ne pas lui tirer la queue ou les oreilles, le respecter pendant son repas ou s’il ronge un os, respecter son espace (niche, panier, couverture, etc.)

Ma petite fille de 15 mois vit avec deux grandes chiennes croisées huskey/ berger allemand (présentes avant sa naissance) et l’un des premiers mots de son petit vocabulaire est « doucement ». Elle et les chiennes sont sous constante surveillance.

Quand ma labrador joue avec un petit enfant, elle est tellement excitée de joie qu’au bout d’un moment elle fit n’importe quoi. Elle peut alors blesser par maladresse. J’interromps le jeu et je lui ordonne de se coucher jusqu’à ce qu’elle soit calmée. J’explique à l’enfant pourquoi et ce que je fais.

Je raconte aux enfants -et parfois aux adultes- que dans tout chien il y a un petit loup qui sommeille…

Bien entendu, l’intervention d’un comportementaliste canin n’est pas sans intérêt mais n’exclue jamais la constante surveillance de l’animal en présence d’enfants.

Présentation du nouveau né aux chiens de la maison

Quand un labrador berce le BB de la famille, c’est trop joli ! https://www.facebook.com/justamazings/videos/1913998942189377/

Ce chien n’est pas content que le BB se soit installé dans son panier

Les agressions d’humains par des in-humains sont plus fréquentes que les agressions de chiens et on n’euthanasie par les coupables pour autant…Voici quelques échantillons de drames ou procès récents :

http://www.20minutes.fr/bordeaux/2134687-20170918-meurtre-femme-enceinte-pays-basque-suspect-antecedents-psychiatriques

http://www.20minutes.fr/bordeaux/2135359-20170919-bordeaux-violee-trois-hommes-sous-yeux-copain

http://www.20minutes.fr/montpellier/2135215-20170919-nimes-sang-touffes-cheveux-soiree-echangiste-degenere

http://www.20minutes.fr/paris/2135179-20170918-video-attaque-contre-militaire-chatelet-agresseur-mis-examen-ecroue

http://www.20minutes.fr/lyon/2135295-20170919-rhone-femme-mise-examen-ecrouee-meurtre-mari

http://www.20minutes.fr/societe/2135303-20170919-vaucluse-femme-tuee-pertuis-compagnon-garde-vue

http://www.20minutes.fr/marseille/2134875-20170918-americaines-aspergees-acide-marseille-consequences-tourisme

http://www.20minutes.fr/paris/2133723-20170919-voiture-incendiee-quai-valmy-agresseurs-presumes-kung-fu-cop-devant-justice

ETC.

 

Ma ménagerie, chiens, chats et mésanges

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai rassemblé dans ce diaporama les photos de ma chienne labrador Zya alias Zaza et de ma chatte Citrouille alias Babouche.

On y voit aussi amis et voisins : les carlines Maya et Dolly, le chat Foulby, le chien barzoï Ulysse décédé et le corps de la mésange qui me rendait visite depuis des mois et s’est fracassée sur la vitre de ma fenêtre. Mais depuis peu, Trois mésanges viennent voleter sur mon balcon, chantent parfois et picorent les boules de graisse et de graines que j’ai suspendues e hauteur à leur intention. On rencontre également Zoé la bichonne et le chat roux de l’église orthodoxe Saint-Serge.

On peut voir Zaza dans ses activités principales : rôder autour des poubelles, guetter les assiettes des convives, dormir et attraper Citrouille par le cou. On l’observe se baignant dans la petite cascade et le lac des Buttes-Chaumont, plonger et nager dans le canal de l’Ourcq pour y pêcher sa balle ou des branches mortes. Quelques photos prises par un restaurateur chinois de Belfort la montrent pêchant le caillou dans le petit torrent du Val de la Consolation dans les Vosges et on constate que cette belle eau scintillante est polluée par les algues vertes -celles qu’on voit sur le museau de Zya- fertilisées par les lisiers et autres cochonneries produites par une agriculture déraisonnée.

J’ai eu l’idée de ces moments de vie parce que Zaza va vers ses treize ans et que se portant encore bien -elle a encore fugué ce soir- l’âge a commencé ses ravages : elle devient aveugle, souffre d’arthrose, marche au ralenti, ne plonge plus dans le canal et recherche moins à se baigner. L’espérance de vie d’un labrador étant de douze à quatorze ans, je me prépare psychologiquement à son départ.

Régulièrement, Citrouille lèche le museau de Zaza et je viens d’apprendre que les léchouilles du chat servent à transmettre son odeur à ses propriétés dont sa meute. Je ne suis pas étonnée de ce que ma chatte marque ma chienne car c’est elle qui fait la loi dans la maison.

Quelques images sont consacrées à l’anniversaire de Zya qui a fêté ses douze ans le 28 janvier dernier avec ses amis canins et humains. Notre petite voisine a même fait son portrait.

A suivre…

Paris XIXème. le député Mounir Mahjoubi a disparu après son élection

Dans la vidéo ci-dessus on voit le candidat Mahjoubi flatter les chiens pour attirer les maîtresses et maîtres dans son escarcelle électorale. Pour ma part, je n’ai pas cru une seconde à cette obséquiosité car Mounir fréquente le PS depuis son adolescence et ne peut pas avoir été formé à ses pratiques d’effets d’annonce, de promesses non tenues, de manipulation , d’hypocrisie et de mensonges droit dans les bottes.

Dans le XIXème arrondissement, nous avons beaucoup vu le candidat député Mounir Mahjoubi pendant la campagne pour les élections législatives. Et depuis, plus rien, Monsieur Mahjoubi est aux abonnés absents.

Nos dirigeants ont beaucoup parlé de supprimer le cumul des mandats pour les élus en omettant le cumul des fonctions pour les ministres. Comment peut-on réellement remplir des fonctions de député et de ministre en même temps sauf à sacrifier l’une des deux ? Bien entendu les personnes concernées nous donnent la réponse : la suppléante du député fera le job. Et pourtant, nous ne l’avons pas élue, toute la campagne a reposé sur la personne de Mounir aui a donné de lui-même tout ce qu’il était possible de donner et même au-delà puisqu’il a été caresser dans le sens du poil les chiens et leurs maitres.

Résultat de recherche d'images pour "député dessin de presse"

Avant son élection à la députation de la XVIème circonscription, Mahjoubi avait été nommé -pas élu- secrétaire d’Etat au numérique et ses fans le plaignaient de prendre autant de risques en tentant la députation : le pauvre il risque tout perdre, s’il perd les élections il devra renoncer à son poste de ministre, comme il prend des risques, comme il est courageux ! Objectivement, Mahjoubi ne prenait pas beaucoup de risques car la population du XIXème vote socialiste depuis des décades et le PS lui en est reconnaissant en distribuant des subventions et des locaux aux associations qui lui sont fidèles, des logements et des emplois associatifs à ses électeurs qui sont totalement captifs. Si on prend en compte les abstentions et les votes blancs, les seuls qui ont tout à perdre si la droite passait sont ces électeurs socialistes et leurs semblables. Voter Macron était la principale voie de maintien de la dictature socialiste, Hollande et Cambadélis, premier secrétaire du PS étant en chute très libre. Car si LREM se fait passer pour une nouveauté, ses dirigeants et une bonne partie de ses militants ont fait toute leur carrière au PS qui les a formés.

Pour les habitants du XIXème il n’y a pas de changement au niveau de l’efficacité du député. Cambadélis était un député absent et Mounir Mahjoubi marche sur ses traces. Si Cambadélis a pu rester en poste aussi longtemps, pourquoi Mahjoubi ne le pourrait-il pas avec les mêmes méthodes et le même électorat bobo? Ah, mais c’est que nous n’avons rien compris, Mounir est ministre et il a embauché une suppléante Delphine O pour faire son job de député. Mme O ne manque pas de lauriers à son palmarès mais elle est spécialiste du Moyen-Orient et de la révolution iranienne ce qui aura certainement une incidence sur ses choix politiques et législatifs.

Que nous dit le site de l’Assemblée nationale sur le travail de Mme O en tant que député ? Rien. Pas de question, pas de rapport, pas de proposition de loi…

Vous l’avez compris, Mounir Mahjoubi a délégué la députation à Delphine O à laquelle nous devons nous adresser pour tout ce qui touche le XIXème. Pour la contacter :

Qui va toucher l’indemnité du député, Mounir ou Delphine ? Les deux ? Mounir aura-til aussi droit à un bureau et l’équipement qui va avec, va-t-il cumuler les avantages en espèces et nature du ministre et ceux du député ?

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais je me sens abandonnée par un candidat qui a fait du tapage, du porte  porte, de la séduction, des promesses , trois petits tours et s’en est allé. Séduits et abandonnés nous sommes. Qui a dit que LREM était la figure de proue du Grand Changement ?

La Connectrice

Législatives UK. Les chiens votent aussi. Et en France ?

Publié le

Humour anglais, campagne en faveur de l’adoption des chiens, un peu de douceur dans ce monde de brutes après les attentats, message subliminal des « sous-chiens » aux musulmans qui les massacrent ? Les britanniques ont introduit leurs chiens dans les bureaux de vote avec un succès spectaculaire. Non seulement les chiens viennent « voter » mais ils sont photographiés en situation et immédiatement tweetés par milliers.

Ce n’est pas en France que nous verrions cela étant donné la forte intolérance aux chiens sur le territoire, le mépris des autorités pour leur sort malgré la TVA de 20% qui nous est imposée pour leur alimentation et le profit économique qu’elles en tirent, L’ignorance de l’apport fondamental du chien dans la civilisation et leur utilité dans de nombreux domaines. De plus ces autorités sont dans le déni de l’existence du couple maître/chien et le fait qu’il fait intégralement partie de la famille

Les Britanniques ont plus de coeur que les Français.

La Connectrice

 Les chiens sont les stars    

des législatives britanniques sur les réseaux sociaux

Une femme quitte un bureau de vote au Sud de Londres, le 8 juin 2017. AFP PHOTO / Odd ANDERSEN

TOUTOUS EN FOLIES Selon la BBC, quelque 8.000 tweets accompagnés du hastag « #dogsatpollingstations » ont été postés sur Twitter lors des deux premières heures du vote…

D.B.

Publié le 08/06/17 à 17h34 —  Mis à jour le 08/06/17 à 17h34

Une femme quitte un bureau de vote au Sud de Londres , le 8 juin 2017. AFP PHOTO / OddANDERSEN — AFP
  • Les Britanniques ont publié toute la journée de jeudi sur Twitter des photosde chiens devant les bureaux de vote.
  • Si bien que les propriétaires de chevaux ou de chats s’y sont mis aussi !

Bergers allemands, labradors ou caniches : les Britanniques se prenaient de passionjeudi pour les photos de chiens devant des bureaux de vote en ce jour d’élections législatives . C’est même devenu un sujet viral sur les réseaux sociaux.

Selon la BBC, quelque 8.000 tweets accompagnés du hastag #dogsatpollingstations (#chiensauxbureauxdevote) ont été envoyés rien que dans les deux premières heures du vote. Et ce n’était qu’un début…

Un peu de légèreté dans un monde de brutes

Un bon moyen de réintroduire un peu de légèreté dans une actualité nationalemarquée par les attentats de Londres et de Manchester. Parmi les innombrables photos de chiens photographiés aux quatre coins du pays, on pouvait découvrir« Joey », sagement attaché au panneau « bureau de vote ».

Joey does his bit for democracy don’t forget to vote, it’s open until 10pm

 

Ou « Buster » le cairn terrier à Reigate, au sud de Londres, photographié lui aussiprès d’une pancarte similaire.

Et certains ont même été affublés du drapeau britannique pour l’occasion !

Le quotidien The Telegraph remarquait que si les électeurs pouvaient éventuellementêtre lassés de retourner aux urnes après une série particulièrement dense de scrutins ces dernières années , « il y a une chose dont nous les Britanniques ne nous lasserons jamais : c’est de prendre des photos de nos chiens au bureau de vote et de les publier en ligne ». « Pourquoi le faisons-nous ? Pourquoi cela a-t-ilcommencé ? Nous n’aurons peut-être jamais les réponses à ces questions », ajoutait-il.

Du côté des autres animaux, la riposte tentait, difficilement, de s’ organiser : « Je sais qu’il y a le hastag #chiensauxbureauxdevote mais que diriez-vous de #cheveauxauxbureauxdevote », tweetait un utilisateur en publiant une photo d’équidé à la robe blanche .

Le fil #chatsauxbureauxdevote faisait bonne figure avec de nombreuses photos de félins, même si certains tweets trahissaient un brin de jalousie au regard de la frénésie pro-canidés : « Oubliez #chiensauxbureauxdevote. Moi J’ ai trouvé ce petit tigre en train de garder l’urne », tweetait Stuart.

Une occasion de rebooster les adoptions d’animaux

Devant la multiplication des photos de chiens, l’association Dogs Trust invitait les bureaux de vote à se munir, dans la mesure du possible, d’espaces dédiés, avecgamelles d’eau, où les chiens peuvent attendre leurs maîtres pendant qu’ils votent.

Sur un ton plus grave, la Société royale de protection des animaux ( RSPCA ) publiait-elle des photos de chiens en demande d’adoption accompagnées du hastag « #chiensquinesontpasauxbureauxdevote ».

Here’s Kaiser, he’s our next , he’s enjoying playing with his ball instead. But he would love to find a new home.

Paris. Quand Hidalgo dévoile son plan bidon pour les seniors

Publié le

IMG_1436

Priorité donnée aux deux roues au détriment des piétons et des flâneurs.
Sur cette photo, on voit qu’un parking 2 roues a été installé bien devant une terrasse de café autorisée et payante comme si cette rue n’offrait pas d’autres possibilités. Les passants ont tout juste la place pour circuler, surtout quand ils sont chargés et que des clients sont assis côté trottoir.

Anne Hidalgo et ses mignons sont d’éternels jeunes qui ne vieilliront jamais et ne se préoccupent pas de la mobilité, de la sécurité et de la santé des seniors. Leur nouvelle stratégie en faveurs des seniors est une fausse carotte destinée à les convaincre de voter PS aux prochaines législatives. Cette stratégie repose essentiellement sur l’information, la « pédagogie » pour parler politiquement correct.

Or, pour s’informer, il faut déjà en avoir les moyens physiques et mentaux, c’est à dire être en bonne santé physique et avoir le moral et l’énergie, pouvoir se déplacer en toute sécurité, être respecté dans l’espace public, et pouvoir accéder à de petits plaisirs quotidiens comme les balades agréables avec son compagnon thérapeute, le chien, flâner sans stress, papoter sur un banc dans le calme d’un jardin public, observer et nourrir les passereaux à sa fenêtre, etc.

Informer, c’est bien mais quel intérêt si on ne se préoccupe pas de la santé et de la sécurité des seniors en ville ?
A Paris, il faudrait surtout faire une campagne pour le respect des seniors et de leur mobilité dans les transports en commun et surtout sur les trottoirs : vélos, motos et scooters nous frôlent, nous font sursauter, nous insultent, etc.

Les vélos sont autorisés maintenant à griller les feux rouges ce qu’ils ont toujours fait au nez des piétons dont les passages protégés sont si peu protégés qu’ils n’ont pas le temps de traverser que déjà le vert est donné aux voitures.

Et le bruit ? Selon l’OMS c’est un facteur lourd de morbidité pour les humains mais aussi pour les oiseaux et la biodiversité. Mariages tonitruants à la sortie des mairies, concerts amplifiés dans les parcs, klaxons tolérés, pots d’échappement des deux roues motorisés pour plus de vibrations masturbatoires, etc.

Sans compter l’absence de parcs canins agréables et confortables pour le couple chien/maîtresse seniorine, indispensables au bien être des seniors isolés.

Anne Hidalgo devrait comprendre et accepter que les seniors sont des électeurs et des citoyens aussi importants que les trentenaires, les milléniums et les jeunes éternels. Ils ont le droit à la différence du plaisir et au plus grand respect de leurs besoins en rapport avec les fragilités de l’âge (équilibre moins sûr, locomotion plus lente, vision amoindrie, ouïe moins fine ou plus sensible au bruit, besoin accru de calme et de contemplation de la nature avec la végétation la faune et la flore ). de leur sensibilité et de leur expérience.

La Connectrice

 

Paris: La mairie dévoile sa nouvelle stratégie en faveur des seniors de la capitale

SOLIDARITE La mairie soumettra au Conseil de Paris qui débute ce lundi, son plan 2017-2021, pour davantage accompagner les 470.000 personnes âgées de plus de 60 ans qui vivent dans la capitale…

Romain Lescurieux 

Publié le 01/06/17 à 07h05 — Mis à jour le 01/06/17 à 07h05

2COMMENTAIRES 8PARTAGES 

Christiane 83 ans, aux manettes, dans le centre pour seniors, Saint-Eloi (12e arrondissement)

Christiane 83 ans, aux manettes, dans le centre pour seniors, Saint-Eloi (12e arrondissement) — R.LESCURIEUX

  • La ville a récemment mené une consultation auprès de 2.000 seniors parisiens
  • 470.000 seniors vivent dans la capitale, soit 20 % de la population. Un chiffre qui va augmenter au fil du temps

Mieux accompagner, davantage informer tout en créant un lien « intergénérationnel »… Alors que le précédent schéma à destination des personnes âgées – qui couvrait la période 2012-2016 – est arrivé à son terme, la mairie de Paris dévoile sa nouvelle feuille de route sur le sujet, en se basant sur les envies et avis des principaux concernés.

>> A lire aussi : Cheveux blancs, idées folles… A quoi rêvent les seniors parisiens?

Pour « mieux comprendre leurs besoins et attentes » et monter ce « plan » soumis au Conseil de Paris qui débute ce lundi, la ville a en effet récemment mené une consultation auprès de 2.000 seniors parisiens. Alors, que demandent-ils ?

« Clarifier les informations, simplifier les démarches »

« A Paris, les seniors expliquent ressentir une discrimination vis-à-vis de leur âge. Ils ne veulent pas être stigmatisés mais considérés comme tous les autres Parisiens », affirme Dominique Versini , adjointe chargée de la solidarité, des familles et de l’enfance. Ensuite, ils souhaitent y voir plus clair dans leurs démarches administratives ou encore dans les offres culturelles et de loisirs. « Nous devons clarifier les informations et simplifier les démarches pour eux mais aussi pour leurs enfants », insiste l’élue.

>> Lire aussi. Déprimés les Français? Des seniors livrent leurs conseils pour profiter de la vie à 200%

Si beaucoup de seniors quittent Paris dès la retraite, ils sont toutefois 470.000 à vivre dans la capitale, soit 20 % de la population. Un chiffre qui va augmenter au fil du temps. « En 2040, elles [les personnes âgées] représenteront le quart des habitants. Face à ces enjeux démographiques, nous entendons poursuivre et renforcer les actions menées en direction des séniors », assure la maire de Paris, Anne Hidalgo. A noter que 174.000 seniors parisiens vivent seuls. Et « tous doivent vieillir dans de bonnes conditions et nous allons donc faire en sorte que tout soit plus facile pour eux », précise Dominique Versini, avant de détailler l’ensemble des actions qui représentent un budget de 414 millions par an.

Davantage d’établissements spécialisés

En 2016, la mairie a ouvert la première Maison des aînés et des aidants. Située dans le nord-est de Paris – elle couvre les 9e, 10e et 19e arrondissements –, elle regroupe plusieurs guichets d’information, des associations et une équipe médicale afin d’orienter et informer les personnes âgées. « D’ici 2020, nous allons ouvrir 5 établissements de ce type sur le territoire parisien », commente Dominique Versini, qui compte aussi axer son plan sur les problématiques de « dépendance ».

>> A lire aussi : Démén’âge aide les seniors à faire leurs cartons (et surtout à trier leurs souvenirs)

A Paris, 28.000 personnes sont reconnues « dépendantes » et ce chiffre augmentera dans les années à venir entraînant des « besoins accrus d’accompagnement » dans la vie quotidienne. En matière d’établissements, il existe actuellement 7.260 places – 1.930 ont été créées lors du précédent schéma – dans les 79 EHPAD (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) de la capitale. « Nous n’allons pas en créer davantage mais nous allons désormais réhabiliter et rénover certains établissements », précise-t-elle.

« Des colocations intergénérationnelles »

Enfin, le lien social est au cœur de la stratégie parisienne. A travers des cafés associatifs, des lieux de convivialité mis à disposition, des activités sportives, la mairie veut accentuer les liens entre les âges. Elle compte aussi développer les activités entre seniors et plus jeunes et favoriser l’émergence des « colocations intergénérationnelles » en subventionnant des associations et des start-up qui travaillent sur le sujet. « D’un côté, nous avons besoin de loger les étudiants et de l’autre, certains seniors ont de la place dans leurs appartements », assure l’élue. Le but de ces initiatives : « créer une communauté de transmission » afin d’éviter l’isolement.

>> A lire aussi : «20 Minutes» a assisté à un tournoi intergénérationnel de baby-foot et c’était cool

Enfin, l’engagement de Paris en faveur des seniors se poursuivra au travers de son adhésion au réseau mondial des « Villes amies des aînés » coordonné par l’Organisation mondiale de la santé (OMS), qui « permettra d’échanger en permanence sur les bonnes pratiques des différentes villes adhérentes en France et à l’étranger ».

 

%d blogueurs aiment cette page :