Flux RSS

Archives de Catégorie: labrador

L’orage modifie le comportement du chien

Publié le

le veterinaire Thierry Bedossa dans son refuge de Cuy-Saint-Fiacre

Thierry Bedossa dans son refuge  pour vieux animaux

Les bons conseils de Thierry Bedossa : les orages perturbent-ils votre chien ?

VIDÉO. Au cours de ces dernières semaines orageuses, de nombreux propriétaires de chiens ont constaté que leur chien avait un comportement « bizarre ».

Par Florise Vaubien, 

Publié le  | Le Point.fr

Mes observations personnelles sur ma vieille chienne

12-IMG_3977
J’avais mis sur le compte de ses 14 ans le comportement agité de ma labrador. Elle est nerveuse, va et vient dans l’appartement, demande à sortir plus que de coutume, parfois incontinente. L’article ci-dessus m’ouvre d’autres perspectives  pour comprendre son comportement et agir en conséquence …
La Connectrice

Ma labrador et la canicule

Publié le

Ce soir, Zaza n’a pas voulu quitter la baignoire dans laquelle elle peut encore sauter malgré ses 12 ans. Habituellement elle sort au bout de dix minutes maximum mais ce soir, elle est restée près d’une heure dans l’eau froide et j’ai dû l’inviter à sortir avec insistance …

Intelligence animale. Comment ma chienne a demandé à boire

Publié le

IMG_1610

J’étais dans ma chambre occupée à écrire un article lorsque j’entendis un bruit bizarre en provenance de l’entrée. Le bruit se répétait et je pensais que ma chienne toussait, ce qui lui arrive parfois.

Imperturbable je continuais à travailler sur mon ordinateur mais le bruit, une sorte de choc sourd et irrégulier se perpétuait si bien qu’au bout d’un moment je me décidai à aller voir ce qui se passait en faisant attention où je posais les pieds au cas où ma chienne aurait été malade. Oui, ça arrive parfois, comme avec les enfants.

Quand je parvins sur le seuil de l’entrée, je vis que Zaza était debout devant sa gamelle d’eau …complètement vide et sèche. Confuse, je m’empressai d’aller la remplir au robinet et je compris quelle m’avait prévenue en cognant le récipient à plusieurs reprise contre le parquet, source du bruit que je n’avais pas su identifier.

Ma chienne aurait été dressée, elle aurait pris la gamelle entre les dents pour me l’apporter mais la réalité, ce n’est pas comme au cinéma…Ce jour elle avait trouvé par elle-même un moyen de m’alerter. Ce ne fut pas spectaculaire mais efficace.

Racisme. Les chiens sont choqués par les propos de Dalil Boubakeur président du CFCM

Selon le journal Le Parisien, Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman aurait déclaré «Nous en avons ras le bol de ces insultes, sommes-nous les chiens de la République? Ça suffit»

Philae, la labrador du président de la République a été tellement ulcérée qu’elle en a régurgité son dîner. C’est qu’en France, le chien a de tous temps été considéré comme le meilleur ami de l’homme, un compagnon indispensable pour travailler, soigner, sauver, alerter, retrouver, chasser, assister, surveiller, protéger, tenir compagnie et donner de l’affection sans compter. Tous les présidents de la République on eu un chien, parfois plusieurs et on se souvient de Baltik suivant le cercueil  de son maître, François Mitterrand.

On notera au passage l’élégance de la langue de monsieur Boubakeur qui vit pourtant en France depuis des décades et qui est supposé être érudit. Ce langage familier est déjà en soi une injure à la langue française quand on est un homme public représentant une communauté de France (président du conseil FRANçAIS du culte musulman). Ensuite, cette réflexion montre le mépris qu’éprouve Monsieur Boubakeur pour la culture française, nos coutumes, nos usages et notre affection pour les chiens, démontrée au plus haut niveau de l’Etat par les présidents de la République.

On comprend bien que Monsieur Boubakeur se sent humilié comme il sait que le chien est humilié, mal traité, méprisé et ostracisé dans les pays musulmans et sans doute comme lui-même le considère alors qu’il fréquente les ors de la République et qu’il a droit à toutes les considérations de nos dirigeants. Sur ce sujet, monsieur Boubakeur incarne le prototype du musulman qui refuse de s’intégrer au pays d’accueil malgré tous les avantages que celui-ci lui offre. Quand cesserons-nous de nous soumettre aux lois des musulmans que nous nourrissons et hébergeons ? Il serait temps de demander des contreparties comme le font d’autres pays plus courageux.

Outre que le Coran interdit l’intégration à une culture non musulmane au risque d’être exclu de l’Oumma islamiya, des années de présence en France avec la protection sociale qui les a fait venir, les musulmans ne respectent pas nos coutumes et, en particulier, notre amour et notre respect pour le chien.

En effet, pour les Musulmans, le chien est l’animal le plus répugnant et le plus sale de la terre, encore plus que le cochon. « Chien de mécrant » est une grave injure car, en Islamie, la croyance en Allah est obligatoire le mécréant est donc infréquentable et aussi sale et repoussant que le chien. Haram (illicite), chétane (diabolique), tel est le chien à l’exception du lévrier arabe (slougui) qui rapporte argent et prestige dans les courses. Les Musulmans nous traitent de sous-chiens comme la « charmante Houria » Bouteldja pourtant relaxée pour ses injures racistes envers les blancs.

Des musulmans m’ont expliqué que la détestation musulmane du chien découlait de ce qu’un chien aurait mordu le prophète Mahomet qui l’aurait condamné à chasser les anges. Il en découle que le musulman propre ne peut pas s’approcher d’un chien, surtout s’il vient de faire ses laborieuses ablutions en prévision de sa prière. S’il est atteint par la bave d’un chien, il doit tout recommencer.

Comme les Musulmans détestent les chiens, ils ne les connaissent pas et, en conséquence, ils en ont peur. Comme les chiens perçoivent leur hostilité il peuvent devenir agressif et aboyer à leur adresse et, éventuellement les mordre s’ils se sentent menacés. Les causes et les effets s’enchaînent dans un cercle vicieux qui s’appuie sur la méconnaissance du chien et de l’ignorance de son intelligence et de ses merveilleuses capacités d’adaptation à la société humaine. En France, cette ignorance va de paire avec le refus d’intégration et d’insertion dans la société .

 

Palais de l’Elysée (Paris VIIIe), jeudi 25 décembre. La femelle labrador de 2 mois et demi offerte par la Fédération des anciens combattants français de Montréal a été baptisée Philae par François Hollande en référence au robot spatial européen. Krystel Alix

Sur la photo de droite, on remarquera le drapeau français derrière Philae, un signe de la considération que portent les Français français à la gent canine.

http://www.leparisien.fr/politique/elysee-philae-labrador-de-compagnie-de-francois-hollande-26-12-2014-4401313.php

Résultat de recherche d'images pour "Baltique mitterrand enterrement"
Les présidents Mitterrand et Sarkozy avec leur chien http://www.medias-presse.info/le-labrador-presidentiel-et-le-mythe-du-socialisme-a-visage-humain/21562
MIREILLE390705
Le président Giscard d’Estaing avec l’un de ses chiens, peut-être celui dont il disait qu’il prenait son thé à 5 heures … http://www.medias-presse.info/le-labrador-presidentiel-et-le-mythe-du-socialisme-a-visage-humain/21562
chien-Chirac-2
Le président Chirac et son chien.http://www.medias-presse.info/le-labrador-presidentiel-et-le-mythe-du-socialisme-a-visage-humain/21562

Pourquoi Monsieur Boubakeur s’est estimé traité comme il traite les chiens : les propos du président du Crif sur les djeuns (jeunes musulmans)

http://www.leparisien.fr/politique/le-cfcm-n-ira-pas-au-diner-du-crif-apres-les-propos-de-cukierman-23-02-2015-4554107.php

Dans une interview à Europe 1 lundi matin, Roger Cukierman avait affirmé que «le FN est un parti pour lequel je ne voterai jamais, mais c’est un parti qui aujourd’hui ne commet pas de violences». «Toutes les violences, et il faut dire les choses, toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans, et bien sûr c’est une tout petite minorité de la communauté musulmane et les musulmans en sont les premières victimes», avait-il ajouté.

 Vous n’avez pas honte, Monsieur Cukierman de dire tout haut ce que de plus en plus de Français constatent et subissent ? Il ne faut pas nommer la réalité, Monsieur le président du CRIF, surtout lorsqu’elle n’est pas politiquement correcte et qu’elle concerne ces merveilleux artistes en Takkiya.

Pour ma part, entre ma douce chienne et la racaille musulmane qui me pourrit la vie, le choix ne se pose pas. En cas de naufrage de la France, je sauve ma chienne d’abord et sans hésitation.

La Connectrice

1-IMG_1224Même mes bêtes se tiennent mieux à table que les sauvageons musulmans 😉 Respectueuses, obéissantes, patientes, subtiles, délicates et bienveillantes.

 

Chienne et chatte. Le Nouvel An des animaux de la maison

Publié le

1-IMG_1222

 

2-IMG_1223

 

3-IMG_1224

 

4-IMG_1225

 

5-IMG_1226

 

6-IMG_1235

Animaux de compagnie. Chienne et chatte endormies

Comme les enfants, les animaux sont vraiment très mignons quand ils dorment, même d’un oeil …16-IMG_1210

18-IMG_1208

17-IMG_1209

19-IMG_1212

20-IMG_1213

De la douceur dans ce monde de brutes. Chienne Golden retriever jouant avec ses chiots

 

Les chiens heureux sont pour moi un exemple d’humanité telle que je l’aimerais.
Ils sont attentifs, bienveillants et respectueux d’autrui, humain ou animal.
Ils ne mentent jamais, ils n’agissent pas sans motif sincère et nécessaire, ils ne cherchent pas à manipuler, ils manifestent leur contentement ou leurs envies avec sincérité.
Lorsqu’ils rencontrent un congénère, ils prennent le temps de se saluer, de faire connaissance, de comprendre son état d’esprit avant d’entamer des jeux ou une connaissance plus approfondie 😉
Lorsque ma chienne rencontre un chiot ou un chien plus jeune qu’elle, elle reste immobile pendant qu’il la flaire pour la découvrir. Elle lui laisse le temps de la connaître et de la comprendre. Lorsque le chiot se soumet à son âge vénérable en s’allongeant sur le dos elle entreprend de le pousser avec son museau pour qu’il se relève et qu’elle puisse le dresser en  imposant des limites à ses bousculades et ses mordillements par des grognements que le chiot comprend parfaitement.
Elle est empathique, se réjouit de la joie des gens qui l’entourent comme elle les entoure lorsqu’ils sont tristes ou malades.
Sa sensibilité et sa délicatesse devraient être pris en exemple par les humains.
Zya 11/10/2012

 

 

 

%d blogueurs aiment cette page :