Flux RSS

Archives de Catégorie: attentats Paris 15/11/2015

13 novembre 2015-13 novembre 2017. Commémorer c’est bien mais agir c’est mieux

 

11-IMG_3177

Mon hommage aux victimes du 13 novembre et de leur famille

Quelles leçons avons nous tiré des attentats islamo terroristes du 13 novembre 2015 ? Pas de mesures de sécurité efficaces au vu des attentats qui ont continué à tuer, blesser et traumatiser. Certes la liste des fichiers S s’est alourdie et quelques dizaines de projets terroristes ont été supprimés dans l’œuf, les gouvernants nous ont promis de prendre des dispositions sécuritaires, des éléments de l’organisation de l’état d’urgence ont été intégrés dans le droit commun mais cela suffit-il ?

Il semble que de nombreux français tiennent une position islamophile contre ceux qui osent nommer l’ennemi et qu’ils qualifient d’islamophobes en se bouchant les yeux, les oreilles, le nez (propos nauséabonds !) et l‘intelligence. Les éducateurs sont confrontés à des propos haineux et un refus revendiqué et justifié de « faire comme le français » parce que les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République et que l’oumma islamiya rejette celui qui fait comme le kouffar, ce mécréant maudit 5 fois par jour dans les prières musulmanes. Quand admettra-t-on que le musulman est totalement responsable de l’hostilité qu’il suscite et de son échec économique, social et culturel ?

Les responsables irresponsables ne veulent toujours pas savoir et admettre que l’islam interdit l’intégration et, au contraire encourage la conquête des pays non musulmans à ceci près que lorsque le musulman met un pied sur une terre, elle devient automatiquement musulmane. La France est donc musulmane. Malgré ces évidences des Français continuent à battre leur coulpe au nom de leurs crimes contre l’humanité (dixit Macron en Algérie à propos de la colonisation), à reprocher aux français leur racisme, leur discriminations et leur xénophobie. Ils ne veulent pas reconnaître le fait que tous les pays musulmans sont de féroces dictatures et que même ceux, comme la Turquie qui sont officiellement laïques sont des théocraties appliquant la charia et menant le djihad guerrier, économique et civilisationnel.

Dans la réalité, l’Etat a déversé depuis des années des milliards au titre de la Politique de la Ville pour aider les quartiers en difficulté, quartiers souvent zones de non droit, régie par la charia et son cortège de menaces. Personne n’admet que les quartiers sont un tonneau des Danaïdes et qu’il n’y aura jamais assez d’argent pour améliorer la situation de leurs habitants parce que des musulmans s’y opposent par tous les moyens.

Pire encore, les bâtiments publics (écoles, bibliothèques, mairies, commissariat, maisons de la culture, maisons des jeunes, etc. )  sont systématiquement pillés et détruit lors d’insurrections massives qui n’ont d’autre but que d’asseoir le rapport de force favorable aux musulmans et leurs soutiens.

Le 13 novembre 2015, une belle jeune fille intelligente et pleine de promesses de réussite a été tué dans les attentats. Lamia était une amie de mon fils. Elle était d’origine égyptienne et nous avions bavardé de l’islamisation de la France, selon mes observations. Très contrariée par mes propos, elle a mis brutalement fin à la conversation …comme beaucoup de jeunes love and peace, y compris mes enfants. Je pense à Lamia avec tristesse.

Les défenseurs de l’islam évoquent des musulmans modérés mais je ne vois toujours pas les musulmans modérés s’insurger haut et fort en manifestant massivement contre les attentats musulmans.

Alors, en ce 13 novembre, je suis triste pour ces jeunes vies privées d’avenir, pour les blessés traumatisés à vie, pour leur famille plongée dans la douleur sans fin, pour nos valeurs submergées par l’islamisation sans merci de nôtre civilisation, pour l’avenir incertain de mes petites filles et pour l’humanité tout entière.

J’ai ressorti mon drapeau français acheté après le 13 novembre 2015 et il flotte au vent glacial de cette  journée d’hiver ensoleillée.

La Connectrice

Lire aussi

http://ripostelaique.com/je-noublierai-jamais-ce-que-jai-vu-il-y-a-2-ans-au-bataclan.html

Extraits

Nous avions publié dans un premier temps la photo avec un carré blanc au milieu. Mais à la demande de l’auteur de l’article, qui a perdu beaucoup d’amis et voisins ce soir là, nous publions la vraie photo du carnage du Bataclan, pour que nos compatriotes voient de quoi sont capables les islamistes.

...Notre première déception est apparue face à l’attitude des médias et des nombreux journalistes qui se pressaient devant le Bataclan. Seuls les passants et les voisins du quartier qui tenaient un discours politiquement corrects retenaient l’attention des journalistes. A l’inverse, tous les témoignages dénonçant le caractère islamique de cet attentat étaient rejetés par les médias, témoignages qui provenaient pourtant de témoins directs de la tragédie ou de proches de victimes. ..

Au sein de notre association de victimes, nous étions réunis en groupes de parole pour évoquer nos traumatismes après les attentats. A notre grand étonnement, la psychologue désignée par l’association pour animer ces groupes de parole était de confession musulmane et il fut impossible de prononcer le mot « islam » au cours de nos échanges. ..

…Doit-on rappeler que ces soldats de Daesh sont les commanditaires de l’attentat du Bataclan et qu’ils ont sur les mains le sang des 130 victimes du 13 novembre 2015 ? La France va donc accueillir sur son territoire des ennemis de notre République, des assassins qui ont servi l’idéologie criminelle de l’Etat Islamique. Pour quelles raisons nos dirigeants n’ont-ils pas consulté préalablement les survivants et les proches des victimes des attentats avant de se prononcer sur le sort de ces djihadistes ? Faudra-t-il verser des allocations familiales à ces familles avec l’argent du contribuable français, notamment avec l’argent des proches des victimes du Bataclan qui payent leurs impôts comme chaque citoyen français ? Est-on réellement à l’abri d’un nouvel attentat sanglant par ces djihadistes de retour en France ? Autant de questions restées en suspens et pour lesquelles nos hommes politiques n’apportent aucune réponse. Ce qui est certain, c’est que chaque djihadiste qui foulera le sol français est une insulte à la mémoire des morts du Bataclan et de toutes les victimes des attentats islamiques commis en France.

 

Le Maroc en tête des soldats de l’Etat islamique. Un cadeau royal !

Publié le

Encore des Marocains parmi les terroristes ! Marocains parce qu’on ne quitte jamais la nationalité marocaine, c’est interdit. Les états musulmans étant des théocraties, renoncer à la nationalité d’une dictature musulmane, c’est renoncer à l’islam, donc devenir apostat, ce qui est puni de mort en Islamie. Ceci est la réalité car, en théorie, on peut renoncer à la nationalité musulmane si le roi y consent par décret royal.

Comme c’est interdit, on a droit à la double nationalité de façade. Franco-marocains, Belgo-marocains, Italo-marocains, Euro-marocains, Hispanos-marocains et parmi eux nombreux sont ceux qui crachent dans la soupe de leur pays d’adoption et font passer les intérêts de l’islam et de leur monarque avant tout reconnaissance et solidarité avec le pays qui les nourrit, les soigne et les instruit. Je dis bien, « nombreux » car, bien sûr, des Marocains bienveillants, éduqués et solidaires, ceux-là existent et si nous pouvons les remercier, ils peuvent se remercier eux-mêmes pour leur intelligence de cœur.

Pourquoi tant de faveurs accordées aux Marocains par nos dirigeants ? Qu’ont-ils de plus que les Français ces Marocains qui ont été nourris grâce à leur diaspora implantée en France avec des avantages notables dont l’indulgence des autorités sur le trafic de cannabis, des accommodements « raisonnables » qui ne nous valent qu’ingratitude et désordre ?…suite ici

En 2015 je dressais le palmarès des soldats d’Allah venus du Maroc. https://laconnectrice.wordpress.com/2015/11/22/le-roi-du-maroc-gouverne-t-il-la-france-ses-sujets-parmi-les-terroristes-les-ministres-les-trafiquants-les-criminels/ La liste était déjà lourde et voici que les derniers attentats musulmans de Barcelone, Cambrils et Turku révèlent encore la présence de marocains. Mais que fait donc le roi du Maroc pour contrôler l’ardeur meurtrière de ses sujets ? Quelle est l’efficacité de cette collaboration policière tant vantée par nos responsables irresponsables entre les polices de France et du Maroc ? Encore une légende pour masquer des protections et privilèges corrompus et maléfiques au détriment du peuple non musulman ?

Turku, Finlande : un demandeur d’asile de 18 ans qui voulait s’en prendre aux femmes

Aux toutes dernières nouvelles le terroriste de Turku serait un demandeur d’asile marocain de 18 ans. http://www.20minutes.fr/monde/2118931-20170819-attaque-couteau-finlande-suspect-demandeur-asile-voulait-attaquer-femmes

Cet « aimable » demandeur d’asile a tué deux femmes finnoises et blessé huit passants de différentes nationalités. Il a déclaré à la police vouloir s’en prendre aux femmes, un objectif lâche comme celui de tous ces musulmans qui agressent des femmes et les violent en groupe. Les quelques hommes blessés dans l’attaque sont de courageux finlandais qui ont tenté de défendre les femmes…La police a arrêté le suspect quelques minutes après l’attaque, le blessant par balles à la jambe. Il a été identifié comme un ressortissant marocain de 18 ans, demandeur d’asile, arrivé en Finlande en 2016. La police a également arrêté cinq personnes lors d’une perquisition dans un appartement de Turku dans la nuit. 

Ripoll, Barcelone, Alcanar, Cambrils Espagne :

Au moins 12 suspects auraient été identifiés par la police espagnole comme membre du même réseau djihadiste. Cinq d’entre eux auraient été abattus par un même policier , d’autres morts dans l’explosion du repaire d’Alcanar. D’autres sont toujours recherchés.

Moussa Oukabir 17 ans, né en Espagne de nationalité marocaine dcd

Mohamed Hychami 24 ans né à Mrirt Maroc dcd

Omar Hychami, 21 ans dcd

Said Aallaa 18 ans né à Naour au Maroc dcd

Abdelbaki Es Satty, imam de Ripoll

Driss Oukabir, 27 ans

Sahal el Karib

Mohamed Houli Chemlal, 20 ans, a été arrêté à Alcanar, à 200 km au sud de Barcelone, où une explosion s’est produite mercredi

El Houssaine Abouyaaqoub, 19 ans dcd

Comme d’habitude, parents et proches ne savaient rien et leurs garçons étaient irréprochables

Saïd Oukabir, père de Moussa et de Driss, s’est déclaré «sous le choc» après l’annonce par la police catalane que ses deux fils étaient soupçonnés d’implication dans les attentats en Espagne. Il a dit espérer que son fils Driss, âgé de 27 ans, serait «innocenté».http://www.lavenir.net/cnt/dmf20170819_01042608/attentats-a-barcelone-le-pere-de-deux-suspects-sous-le-choc?utm_source=lavenir&utm_medium=feed_articles&utm_campaign=lespluslusv2

Dans l’immeuble d’un des présumés terroristes, une famille pleure. Yamila, une voisine qui a accepté de parler à une journaliste de l’AFP, assure que Said Aala, leur fils, était un jeune bien et travailleur.

Un serveur assure en avoir croisé certains et leur avoir même « servi de la bière », à de nombreuses reprises.

 « Un ami l’a appelé jeudi à 15 heures et il est parti faire un tour », dit-elle. C’était deux heures avant l’attentat de Barcelone…

Dans le village, on parle de radicalisation récente de ces hommes, de jeunes filles qui se voilent davantage et de certains habitants devenus plus religieux et de moins en moins sociables. C’est ce que confient à demi-mot quelques habitants qui préfèrent conserver l’anonymat. « Que des voisins depuis toujours finissent par te faire ça… », se lamente Maria, serveuse dans un café, qui refuse de donner son nom, dans une ville où tous se connaissent.http://www.20minutes.fr/monde/2118935-20170819-attentats-catalogne-ripoll-ville-origine-plusieurs-djihadistes-abattus-arretes

Portrait de quelques terroristes

Qui est Moussa O. principal suspect ? Cet adolescent de 17 ans pourrait être le conducteur de la camionnette qui a fauché les passants sur les Ramblas à Barcelone jeudi après-midi…Le jeune homme marocain a, selon Europa Press, des papiers de résident en Espagne depuis 2005. Lui et son frère aîné vivaient à Ripoll. Si la police assurait il y a quelques heures qu’elle recherchait toujours l’adolescent, elle prévient cet après-midi que le suspect recherché pourrait se trouver parmi les assaillants abattus à Cambrils jeudi soir…Et les médias espagnols ont retrouvé un échange intéressant. Déjà il y a deux ans, le jeune homme d’alors 15 ans, répondait à des questions sur le réseau social kiwi : « Que ferais-tu pour ton premier jour si tu devenais roi du monde ? » « Tuer tous les infidèles et laisser seulement les musulmans », répond Moussa O…

Driss O., son frère, a été arrêté

Jeudi, un Marocain, Driss O., le frère de Moussa, a été arrêté à Ripoll à une centaine de kilomètres au nord de Barcelone, quelques heures après qu’une camionnette blanche a foncé dans la foule de l’allée centrale des Ramblas. Selon le dernier papier de El Pais, ce n’est pas Driss O. qui s’est rendu au commissariat, mais il a été interpellé. Il avait été dans un premier temps recherché et présenté comme le conducteur du véhicule-bélier. Car ses papiers d’identité ont été retrouvés à bord de la camionnette et utilisés pour la location du véhicule, rappelle La Vanguardia. Mais Driss O. a assuré aux forces de police que ses papiers lui avaient été dérobés. L’homme est connu des services de police, car il a été emprisonné à Figueres jusqu’en 2012…Ce vendredi, deux autres suspects ont été interpellés, cette fois à Ripoll. Ils seraient tous les deux d’origine marocaine.

 

Younès Abouyaaqoub est en fuite. Les trois autres personnes sur cette photo ont été abattues par la police à Cambrils vendredi.

http://www.lunion.fr/45484/article/2017-08-19/attentats-en-catalogne-un-homme-de-22-ans-toujours-activement-recherche

La police espagnole traque ce samedi un des derniers membres encore en fuite de la cellule qui a commis les attentats de Barcelone et Cambrils. L’homme recherché est Younès Abouyaaqoub. Il est né le 1er janvier 1995 à Mrirt au Maroc. Contrairement à ce que pensait initialement la police, il pourrait être le conducteur de la camionnette des Ramblas…Trois personnes ont été interpellées dans la ville de Ripoll, une commune située à une cinquantaine de kilomètres de la première ville française.

Toutes ces personnes sont Marocaines. On compte parmi elles Driss Oukabir, le frère de Moussa Oukabir, abattu par la police lors de l’attentat de Cambrils.Sahal el Karib est un proche des frères Oukabir. Mohamed Aallaa, 27 ans, est le frère d’un terroriste abattu à Cambrils et se trouve être également le propriétaire de l’Audi A3 utilisée dans cette ville pour foncer sur des piétons.

 Comment vont les blessés  ?

Le bilan des personnes décédées à Barcelone et Cambrils est toujours de 14. En revanche, le bilan des blessés n’a cessé de s’alourdir. 35 nationalités sont concernées et, en ce qui concerne les Français, 30 ont été touchés, cinq personnes sur les 14 hospitalisées se trouvent toujours dans un état grave ce samedi à 17 heures.

  Liste des djihadistes marocains en 2015

 

Permalien de l'image intégrée

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/artificier-complice-chauffeur-le-role-obscur-de-mohamed-abrini_1739243.html

  • Jawad Bendaoud, le logeur des terroristes à Saint-Denis, marchand de sommeil, truand, bête et dangereux selon la police. Jawad est condamné en 2008 à huit ans de prison pour coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner.
  • Hasna Aït Boulahcen, née en France origine marocaine
La famille d’Hasna Haït Boulahcen est arrivée en France en 1973 et s’est installée dans la région parisienne, où la future kamikaze est née, en 1989 à Clichy-la-Garenne. Le père est arrivé plus tard en Moselle, peut-être dans un premier temps avec sa famille. La dernière fois que le nom de la jeune femme apparaît sur des documents publics, c’est le 15 mai 2013, où dans une annonce légale enregistrée au tribunal de Bobigny, elle est nommée gérante de Beko Construction, une société implantée à Clichy-sous-Bois. Une entreprise inactive depuis deux ans.http://www.republicain-lorrain.fr/edition-de-saint-avold-creutzwald/2015/11/19/kamikaze-de-saint-denis-des-liens-familiaux-a-creutzwald
LES PHOTOS PRISES A CREUTZWALD SONT ICI.
http://videos.lexpress.fr/actualite/societe/video-portrait-d-hasna-ait-boulahcen-premiere-kamikaze-de-france_1737798.html
Selon France Bleu, la société d’Hasna Aït Boulahcen était auparavant basée à Creutzwald (Moselle). Citant le maire de la commune, la radio révèle que le père de la jeune femme est toujours domicilié là-bas mais passe la majorité de son temps au Maroc, d’où la famille est originaire. Les gendarmes effectuent actuellement des vérifications sur place. 
http://www.lesechos.fr/politique-societe/societe/021492637647-qui-sont-les-auteurs-des-attentats-du-13-novembre-1176687.php
  • Charaffe al Mouadan

Le djihadiste français Charaffe al-Mouadan, dont les Américains ont annoncé mardi la mort en Syrie, était proche d’au moins un des kamikazes du Bataclan, Samy Amimour, sur lequel il exerçait un ascendant. Selon le Pentagone, ce Français a été tué le 24 décembre. Washington le présente comme « lié directement » à Abdelhamid Abaaoud, le djihadiste belge soupçonné d’être l’organisateur des attentats du 13 novembre à Paris, et affirme qu’il « préparait activement d’autres attaques » au nom de l’organisation État islamique (EI)…Al-Mouadan et Amimour avaient été arrêtés mi-octobre 2012 avec un troisième habitant de Drancy, Samir Bouabout : ils projetaient de partir combattre, au Yémen ou en Afghanistan, via la Somalie. Dans le trio, visé par un mandat d’arrêt depuis octobre dernier, l’ascendant était clairement exercé par al-Mouadan, se souvient une source proche de l’enquête de l’époque. Dernier d’une fratrie de huit enfants, ce fils d’un mécanicien est né à Bondy de parents marocains.

http://www.lepoint.fr/monde/syrie-un-militant-de-l-ei-lie-au-cerveau-des-attentats-de-paris-tue-29-12-2015-2005948_24.php

http://www.bvoltaire.fr/extvideo/francais-jihadiste-tue-le-profil-de-charaffe-al-mouadan

 

Président Macron, demandez la grâce de l’iranien Sina Dehghan, 21 ans

Publié le

Pendaisons à Shiraz en Iran AFP/Archives

http://www.socialisme-libertaire.fr/2015/04/iran-l-image-de-la-scene-d-execution-ne-me-quittait-pas.html

Le ministre avait provoqué la polémique le 21 novembre en affirmant que la société française devait assumer une « part de responsabilité » dans le « terreau » sur lequel le jihadisme a pu prospérer, en évoquant une disparition de l’idéal républicain de mobilité sociale. 02/12/2015 16:31:26 – Paris (AFP) – © 2015 AFP

Président Macron, vous avez l’occasion d’inaugurer vôtre élection en faisant valoir les valeurs de la République française. Il vous suffit de demander la grâce du jeune Sina et de ses jeunes amis condamnés à mort pour avoir usé de la liberté de critiquer l’Islam en plaisantant sur le prophète Mahomet, un motif, vous le savez qui a motivé le carnage des journalistes de Charlie Hebdo et de leurs amis.

Vous souvenez vous que vous vous étiez dit horrifié par cet attentat islamiste ?

@EmmanuelMacron  Horrifié. Sans voix. Toutes mes pensées pour les victimes et leurs proches.   14:50 – 7 Jan 2015

Alors ministre de l’Economie, vous appeliez à comprendre comment la radicalisation advient dans nos sociétés, faisant référence à « des petits compromis » qui se sont produits « à un moment donné » et qui étaient « inacceptables » dans une République.

« Le risque qui est le nôtre aujourd’hui, c’est celui de ne pas vouloir comprendre et de rentrer uniquement dans une guerre. C’est ce qu’ils (les terroristes) attendent de nous », a affirmé le ministre lors d’une intervention à Bercy, après un hommage rendu par l’urgentiste Patrick Pelloux à l’économiste Bernard Maris, mort lors de l’attentat contre Charlie Hebdo en janvier.

« Si nous refusons de regarder en face la réalité telle qu’elle est, alors nous nous abandonnerons à l’émotion du moment, alors nous nous abandonnerons à une réponse indispensable, parce que nous nous devons d’être implacables dans ce défi qui est celui de la sécurité et de la défense. Mais notre responsabilité collective, c’est aussi de comprendre comment la radicalisation dans nos sociétés advient », a affirmé le ministre, tout en soulignant que rien ne justifiait ce qu’il a défini comme un « terrorisme totalitaire qui a finalement peu à voir avec la religion elle-même ».

« Cela advient dans nos sociétés parce qu’à un moment donné nous avons accepté que la République abandonne sa place. Nous avons accepté des petits compromis qui n’étaient pas acceptables dans une République (…) où la laïcité ouverte est un principe, parce qu’elle permet à chaque religion dans sa densité, dans la force de ce qu’elle représente, de s’exprimer », a assuré M. Macron, à l’occasion de la remise du Prix du Livre d’économie à Jean-Baptiste Rudelle, co-fondateur de Criteo, la start-up française de ciblage publicitaire sur internet, pour son ouvrage intitulé « On m’avait dit que c’était impossible ».

« Dans cette période que nous vivons, prendre des risques, prendre le risque d’échouer, savoir réussir et célébrer ceux qui réussissent (…), c’est le meilleur antidote à cette langueur un peu craintive qui pourrait nous étreindre », a assuré le ministre, en référence au message du lauréat.

Le ministre avait provoqué la polémique le 21 novembre en affirmant que la société française devait assumer une « part de responsabilité » dans le « terreau » sur lequel le jihadisme a pu prospérer, en évoquant une disparition de l’idéal républicain de mobilité sociale.

Quelques jours avant vôtre élection, Charlie Hebdo vous a apporté son soutien.

Alors, soyez cohérent et dénoncez les crimes commis au prétexte d’avoir plaisanté sur le prophète de l’Islam. Demandez la grâce de Sina Dehghan et Mohammad Nouri.

La Connectrice

  • Peut-on imaginer de faire une plaisanterie et d’encourir ensuite la peine de mort ?
  • « Au cours de son interrogatoire, Sina a été informé qu’il serait pardonné et relâché, s’il signait une confession et se repentait », a déclaré un représentant du Centre pour les droits de l’homme en Iran (CHRI) le 21 mars 2017. Malheureusement, il n’a pas réfléchi et a endossé les accusations. Il ne leur restait plus qu’à le condamner à mort. « Plus tard, il a admis avoir signé la confession dans l’espoir d’être libéré », a déclaré le même représentant du CHRI. « Apparemment, les autorités lui ont également demandé de se confesser devant une caméra ». – Centre pour les droits de l’homme en Iran (CHRI).
  • Quand les islamistes prennent le pouvoir, ils créent immédiatement leur propre « système judiciaire » afin de « légitimer » la mise en œuvre de la charia. Ce système judiciaire sert moins à traduire les gens en justice qu’à réprimer la liberté d’expression et la presse.
  • ___________________________________________

Pour les islamistes radicaux, l’islam n’est pas une religion à laquelle il est librement permis d’adhérer ; c’est une arme extrêmement puissante. En raison de ses potentialités manipulatrices, l’islam permet de contrôler des populations entières. Sous son joug féroce, chaque aspect de la vie quotidienne est dicté. Tout y est prescrit, les vêtements que vous portez, ce que vous mangez, ce que vous dites et ce que vous écrivez. Chaque infraction entraîne des punitions extrêmes. Pouvez-vous imaginer de faire une plaisanterie et d’encourir ensuite la peine de mort ? Savez-vous ce que c’est que de vivre avec la peur constante de heurter un interdit, de prononcer des mots tabous qui vous le savez, ont conduit d’autres personnes à être battues, lapidées ou tuées dans la rue ?

La liberté de parole et la liberté de la presse sont les premiers ennemis des islamistes. Elles sont la cible d’attaques régulières, afin que la vérité soit tue ou réduite au maximum. Certains peuvent considérer que leur vie privée est un droit acquis, mais les personnes assujetties à ce type de tyrannie doivent peser chacune de leurs paroles et mesurer chacun de leurs gestes. Des personnes très courageuses ont baissé les bras face à tant d’intimidation. Les contraintes sont elles aussi fortes qu’on le dit ? Non, elles sont pires que ce que l’on peut imaginer.

Sina Dehghan, aujourd’hui âgé de 21 ans, par exemple, a été arrêté par le Corps des Gardiens de la révolution (IRGC) quand il avait 19 ans pour «insulte à l’islam ». Il est officiellement accusé d’avoir insulté le Prophète Mahomet sur l’application de messagerie LINE.

Selon le Centre pour les droits de l’homme en Iran (CHRI) :

« Au cours de son interrogatoire, Sina a été informé qu’il serait pardonné et relâché, s’il signait une confession et se repentait », a déclaré un représentant du Centre pour les droits de l’homme en Iran (CHRI) le 21 mars 2017. « Malheureusement, il n’a pas réfléchi et a endossé les accusations. Ils n’ont plus eu ensuite qu’à le condamner à mort. « Plus tard, il a admis avoir signé la confession dans l’espoir d’être libéré », a déclaré le même représentant du CHRI. « Apparemment, les autorités lui ont également demandé de se confesser devant une caméra ».

Une telle peine parait confiner à la folie, mais elle relève d’un modèle froid et calculé. Quand les islamistes prennent le pouvoir, ils créent immédiatement leur propre « système judiciaire » afin de « légitimer » la mise en œuvre de la charia. Ce système judiciaire sert moins à traduire les gens en justice qu’à réprimer la liberté d’expression et la presse. Une fois le silence obtenu, ils peuvent opprimer le reste de la société, tuer dans l’œuf toute opposition, emprisonner et torturer des personnes innocentes et condamner à mort des milliers d’ « opposants ».

Sina Dehghan, 21 ans, a été condamné à mort pour avoir « insulté l’islam. En Iran, on ne compte plus les gens qui, comme lui, sont quotidiennement emprisonnés, torturés ou condamnés à mort pour avoir « insulté l’islam », « insulté le prophète », « insulté le Leader suprême ». La liste est interminable. (Image source: Center for Human Rights in Iran)

Les jeunes idéalistes et rebelles ainsi emprisonnés, torturés et pendus, servent d’exemple. Les politiciens au pouvoir et le système judiciaire islamiste informent ainsi des millions de personnes qu’ils ne toléreront aucune opposition à leur pouvoir religieux ou politique.

Les groupes islamistes radicaux ont utilisé la même tactique dans d’autres pays : la peur et la terreur pour faire taire les gens et les asservir. Une fois au pouvoir, ils montrent qu’ils ne reculeront devant rien pour le conserver.

Pour les islamistes, la liberté d’expression et la liberté de la presse relèvent d’Allah. La seule attitude possible est de garder le silence, d’obéir et de suivre votre chef religieux, l’imam ou le cheikh selon les règles du velayat-e faqih (« gouvernement du clerc »).

Comme le Centre pour les droits de l’homme en Iran le souligne :

« Les services de sécurité et les magistrats ont expliqué aux parents de Sina qu’ils auraient une meilleure chance d’obtenir sa libération s’ils se taisaient et refusaient de parler aux médias », a ajouté le porte-parole du CHRI. « Malheureusement, la famille s’est laissée influencer et a cessé de partager des informations sur son cas tout en décourageant d’autres personnes de le faire ». « Sina ne se sent pas bien », a poursuivi cet informateur. « Il est déprimé et pleure en permanence. Il partage sa cellule avec des trafiquants de drogue et des meurtriers qui lui ont brisé la mâchoire il y a peu ».

Pour les islamistes au pouvoir, peu importe que vous ayez été loyal toute votre vie. Au premier signe de rébellion, vous devez être éliminé. Comme l’indique le CHRI qui citait un témoin : « Il avait 19 ans (à l’époque de son arrestation) et n’avait jamais rien fait de mal dans sa vie ».

L’un des co-accusés de Sina Dehghan, Mohammad Nouri, a également été condamné à mort pour des commentaires anti-islamiques sur les réseaux sociaux. Un autre, Sahar Eliasi, a été condamné à sept ans d’emprisonnement, mais sa peine a été commuée à trois ans.

Que signifie « anti-islamique » dans un système judiciaire islamiste ? Ainsi, on pourrait croire que la peine de mort n’est prononcée que pour les délits les plus graves d’une échelle des infractions parfaitement constituée. Mais il n’en est rien. Pour les islamistes, le terme « anti-islamique » est ambigu et subjectif. Tout élément qui heurte leur vision du monde ou leur pouvoir peut être jugé « anti islamique ». Une remarque en apparence innocente, et le cours d’une vie bascule.

Comment une clique aussi violente et oppressive peut-elle se maintenir au pouvoir ? Par la manipulation, le charme et d’innombrables fausses promesses.

Certains islamistes radicaux, conquièrent le pouvoir en promettant l’égalité, la justice, la paix et une existence meilleure. Ils font appel aux jeunes, à la tradition et à l’espoir. Mais une fois au pouvoir, l’étau se resserre sur toutes les libertés susceptibles de plaire au peuple – notamment la liberté de parole.

Une fois l’islam radical au pouvoir et son système judiciaire en place – ou une fois la charia intégrée au système juridique existant – plus personne n’est en position de critiquer le gouvernement ou l’establishment politique. Dans un ordre social régi par l’islam radical, le gouvernement est l’islam; Le gouvernement est le représentant d’Allah et du Prophète Mahomet. Les politiciens qui font les lois ont le rang de figures « divines » ou nommées par Dieu. Nul, ni rien ne peut leur être opposé.

On ne compte plus les Sina Dehghan actuellement emprisonnés, torturés ou en attente d’une exécution pour « insulte à l’islam », « insulte au prophète », « insulte au chef suprême » – les accusations de ce type varient à l’infini. Le problème est que nous ne devons pas entendre parler d’eux. Certains médias refusent d’informer afin de ne pas courroucer la République islamique d’Iran – une preuve supplémentaire de son pouvoir de coercition. Mais en réalité, la seule façon de réduire cette oppression et les innombrables violences qui en découlent – est d’attirer l’attention sur les violations des droits de l’homme menées sous la bannière islamique de la « légitimité » religieuse et de l’ « authenticité ».

Ce type de tyrannie est un danger, non seulement pour ceux qui l’endurent, mais pour le reste de l’humanité.

Le Dr. Majid Rafizadeh, spécialiste de sciences politiques et chercheur à Harvard est président de l’International American Council on the Middle East
.

Guerre déclarée à la France. Croire Guy Millière, Antoine Sfeir, Luc Ferry et Marc Trevidic ou les collabos ?

Publié le

Afficher l'image d'origine

Source image https://louyehi.wordpress.com/category/journal-de-la-dhimmitude-dans-le-reste-du-monde/

Afficher l'image d'origine

Source image http://cafephilodedroite.blogspot.fr/2013/12/connaissez-vous-lobservatoire-de.html

Afficher l'image d'origine

Source image http://ripostelaique.com/Mariage-force-entre-Mahomet-et-1982.html

Afficher l'image d'origine

Source image http://www.l-union-fait-la-force.info/modules/newbb/viewtopic.php?topic_id=7562

Afficher l'image d'origine

Source image http://ripostelaique.com/belgique-ebranlee-islam-a-ete-prononce.html

Cachez-donc sous le voile islamique cette guerre que je ne saurais voir…C’est ainsi que pensent nos responsables irresponsables face aux insultes, aux menaces et aux attentats que subit la France depuis des années , comme le dit Marc Trévidic, On est dans une guerre en temps de paix. C’est le principe de l’attentat terroriste. Il faut être aveugle, sourd et débile mental pour ne pas s’en rendre compte. L’islamisation de la France, ce n’est pas seulement une affaire de nombre (10 millions de musulmans en comptant la population clandestine pour 45 millions de catholiques, 800 000 juifs et quelques millions d’athées, agnostiques et autres religions). Il faut être d’autant plus aveugle et débile pour ne pas s’en rendre compte que l’islam s’affiche avec fierté. Voiles, qamis, abayas et barbes ont envahi la France jusque dans les campagnes les plus reculées. Le hallal est partout et nous compterions désormais 2 500 mosquées qui ont poussé comme des champignons avec l’aide de dicatatures musulmanes mais aussi celle des collectivités locales et de l’Etat qui ont imaginé toutes sortes de dérogations et d’accommodements raisonnables pour, au nom d’un laïcité détournée, permettre à ces pauvres misérables musulmans de pratiquer leur religion, la liberté de culte étant un principe de la République française.

Nous pouvons féliciter les musulmans de France pour leur habilité a détourner nos principes républicains, nos lois, nos valeurs, notre patrimoine et notre argent. Nos responsables irresponsables cèdent à toutes leurs revendications « par souci d’apaisement » grâce aux attentats commis par les faux-frères musulmans, ceux que les « vrais musulmans » ont de la peine à désavouer.

Dans cet ordre d’idée, on décernera le pompon au prêcheur de Nice qui ose dire que la laïcité est un « extrémisme », faut croire qu’il est contrarié de ne pas avoir obtenu son bail emphytéotique….(c’est juste une hypothèse pour le prêcheur en question mais une réalité pour la construction des mosquées en France) http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/03/20/31001-20150320ARTFIG00447-mosquees-comment-les-elus-contournent-la-loi-de-1905.php

Nos responsables irresponsables et leurs suppôts peuvent toujours essayer de nous faire prendre des mosquées pour des lanternes, les Français sont de plus en plus nombreux à voir que le roi est nu

La Connectrice

Guy Millière:“La guerre dans laquelle nous sommes engagés est une guerre planétaire, car elle ne connaît pas de frontières. C’est une guerre qui peut frapper n’importe où, n’importe qui, n’importe quand. On vient de le voir une fois de plus (…) – C’est une guerre impossible à mener efficacement dans un pays tel que la France où il existe tout à la fois la communauté musulmane la plus forte d’Europe, les plus puissants contingents de gauchistes disponibles sur le marché, et une imposante cohorte de bien-pensants qui tiennent l’information, la culture et la politique (…) – C’est une guerre, de fait, quasiment impossible à mener en France, dès lors qu’existent en supplément des zones de non-droit, et une présence massive de l’islam dans les prisons, où des imams fanatiques font basculer des délinquants musulmans vers l’islam radical en leur disant  que les activités criminelles peuvent être nobles et glorieuses, si elles sont menées pour le jihad (…)La France est un pays qui semble avoir perdu la guerre, et les propos fermes d’hommes politiques après un attentat n’y changent jamais rien. La France est un pays qui se prépare des lendemains très difficiles et pourra difficilement échapper au pire. On y parle ici et là d’un risque de guerre civile. Le risque ne cesse de s’intensifier. La France me semble être prise dans des engrenages qu’il sera difficile d’arrêter, hélas. Le reste de l’Europe n’est pas vraiment en meilleure posture”.

Antoine Sfeir, politologue, spécialiste de l’Islam : « Ce qui est étonnant suite aux différents attentats, c’est qu’il n’y ait pas encore eu de fatwa de dignitaires musulmans condamnant les auteurs des meurtres, qui les mette au ban de l’islam. Il ne s’agit pas seulement de condamner, mais de lancer des édits religieux, des fatwas, contre ces gens-là ! Qu’ils soient présentés, au sein de la communauté musulmane, comme des barbares qui ne peuvent en aucun cas se réclamer de l’islam. Mais cela n’a encore jamais été fait…. ! »

Luc Ferry, ancien ministre : « Quelle part joue dans cette affaire leur religion ? Les vraies questions sont les suivantes: que veulent-ils au juste, que demandent-ils, où veulent-ils en venir? Pourquoi nous haïssent-ils avec une telle violence? Quelle part joue dans cette affaire leur religion? Pourquoi des jeunes gens européens depuis des générations se laissent-ils recruter aussi aisément? Quelles réponses pouvons-nous leur donner en dehors de bombardements d’une efficacité douteuse, voire contre-productive? C’est en effet chez nous qu’agit une cinquième colonne et les assassins sont pour la plupart des Français, des Belges, des Allemands dont les parents furent naturalisés depuis des lustres, même si quelques migrants peuvent se mêler à la masse des fanatiques.

Nos dirigeants devraient, fût-ce en secret, rencontrer ceux qui sont en prison, parler avec eux, tenter de saisir leurs motivations pour mieux les combattre, car dans cette guerre, et c’en est évidemment une, à tout le moins aux yeux de nos ennemis, nous aurons besoin de trois armes: d’abord et avant tout de comprendre au lieu de se débarrasser de cette tâche difficile en invoquant niaisement la folie; ensuite, cesser de sortir de prison des djihadistes pour les envoyer voir un psy tant que nous sommes en guerre, ce qui est le comble du ridicule et tourne chaque fois au drame pour des innocents; enfin, d’une belle et bonne dose de fraternité, y compris et même surtout avec nos compatriotes musulmans, ce qui supposerait en retour qu’ils se mobilisent bien davantage et bien plus massivement contre ceux qui tuent en leur nom. Encore une fois, nous sommes en guerre, et sans une fermeté implacable compensée par une fraternité ouverte, cette guerre se transformera bientôt en guerre civile à la plus grande joie de Daech ».

– Après l’attaque de Saint-Etienne-du-Rouvray, le juge Marc Trévidic s’exprime pour la première fois à la télévision : »L’année qui vient va être épouvantable avant les élections présidentielles. La tentation pour l’Etat islamique va être très grande de s’en prendre au pays. On est dans une guerre en temps de paix. C’est le principe de l’attentat terroriste. Mon espérance à moyen terme, c’est l’essoufflement suite au degré d’horreur. Mais cela peut durer dix ans. Ce n’est pas exclu.« 

Les alertes de Marc Trévidic début aoôut 2016http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/terrorisme-l-ancien-juge-antiterroriste-marc-trevidic-prevoit-une-annee-epouvantable-7784344391

Les collabos

  • Contrairement à d’autres pays d’Europe, la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI), qui dépend du ministère de l’Intérieur, a décliné l’offre d’une société israélienne d’un logiciel de traque de terroristes qui aurait permis la détection de cellules jihadistes. Ce logiciel est utilisé pour analyser et faire correspondre des rapports de renseignements fragmentés à partir de plusieurs bases de données nationales et internationales, ce qui permet de fournir aux agents de lutte contre le terrorisme des informations mises à jour en temps réel sur les terroristes potentiels et leur historique.
  • – Interview d’Abdelkader Sadouni, prêcheur sunnite de Nice par un journaliste italien, Luca Steinmann, suite à l’attentat du 14 juillet. Le titre original de l’interview est « La laicità francese è responsabile per gli attentati » (source : www.ilgiornale.it): «S’il y a des attentats, c’est la faute de la laïcité des Français  les politiciens doivent dialoguer avec les musulmans. S’ils refusent, il n’y aura plus moyen d’arrêter les violences… La laïcité d’aujourd’hui est un extrémisme qui tente d’éradiquer toutes les religions. Les chrétiens se sont adaptés, les musulmans refuseront, car ce serait une injustice »

Source des citations

http://www.nuitdorient.com/n6171.htm

Albert Soued et www.nuitdorient.com – N° 171 – le 10 août 2016

 

Islamisation. Messe en arabe mais pas de prêches en latin

Afficher l'image d'origine

 

Le Dupont de Hergé est plus fort que le Roquefort…

La vision lucide de Hergé sur les musulmans…dénoncée comme vicieuse et agressive envers le Prophète…

A la suite de l’égorgement du père Hamel par des terroristes musulmans les chefs de l’église catholique et les chefs musulmans ont décidé de s’inviter mutuellement à célébrer ensemble des messes partiellement en arabe dans toutes les églises de France dont à Paris la cathédrale Notre-Dame et l’église Saint-Paul.

Pourquoi appartiendrait-il plus aux églises de France de parler le langage de la terreur qu’aux pratiquants du langage de la terreur de parler non seulement français mais en hommage au père Hamel de faire leur prêche en latin ?

Le Vatican mène depuis très longtemps une politique pro-musulmane, notamment par l’intermédiaire de son bras armé, l’ordre de Malte qui, au Moyen-Orient ne connait que « La terre sainte » et ignore Israël. Il s’agit de jouer les musulmans contre les juifs afin de garder le contrôle de sa raison de vivre, la Terre sainte et, en particulier, Jérusalem. L’amitié catholique-musulmane n’est donc pas une surprise et les cultes annoncés pour dimanche ne sont qu’une mystification de plus.

Une fois de plus, des institutions françaises se mettent à la portée de nos gentils musulmans.

Certaines écoles offraient déjà des enseignements en arabe à des enfants ne maîtrisant pas le français quand la ministre de l’Education propose de les généraliser.

L’église invite les musulmans alors que, contrairement aux mosquées, elles sont ouvertes à toutes et tous. Autrefois, les églises et les chapelles étaient ouvertes en permanence mais ayant été victimes de profanations, de vols et de saccages (auxquels certains musulmans ne sont pas étrangers) les responsables des lieux ont du restreindre ces ouvertures à l’horaire des messes, ce dont Kermiche a su profiter. Il était du coin, il avait fait des repérages et retenu l’heureux hasard qui faisait coïncider ses heures de sortie autorisées avec l’horaire des messes.

Depuis des années, nous décidons d’accommodements raisonnables au nom de nos valeurs sans prendre en considération les résultats. Au contraire, les relations avec les musulmans vivant en France empirent tant au niveau du quotidien que par les attentats et projets d’attentas décidés au nom d’Allah. Pourtant, les attentats musulmans ne font qu’augmenter en nombre et croître en horreur.

Dazns mon adolescence j’ai connu l’oecuménisme entre catholiques et protestants. J’étais trop jeune pour en faire une évaluation politique mais en pratique, cela fonctionnait très bien malgré la haine ancestrale des Huguenots contre les catholiques avec les souvenirs sanglants des guerres de religion. Dans ma famille laïque et anticléricale, si nous usions de mots fermes et violents contre le Vatican, il ne serait jamais venu à l’idée des enfants de différentes confessions de se battre, a fortiori de tuer, pour leurs convictions religieuses.

Cette opération entre catholiques et musulmans me semble plus relever de politique que d’amour et de paix. Elle ne changera rien à la haine que les musulmans vouent aux non musulmans et ne bridera en rien leur volonté de djihad, un devoir auquel ils croient bien plus qu’à l’œcuménisme.

La Connectrice qui déplore l’hypocrisie du Vatican et celle des musulmans

Risques d’attentats. Alerte aux Buttes-Chaumont et au parc Montsouris

Selon une source personnelle bien informée mais non autorisée, les services de sécurité auraient été alertées sur des risques d’attentat dans les parcs des Buttes-Chaumont et de Montsouris.

En effet, voici des cibles idéales pour faire le maximum de victimes dont nombre de jeunes enfants, en particulier durant les beaux jours-comme en ce moment- quand les familles pique-niquent sur les pelouses et que les petits enfants jouent autour des parents. Une cible idéale pour semer la terreur dans toute la population de France.

Cette information que je donne à titre préventif sans toutefois avoir la possibilité de la vérifier, me semble plausible dans la mesure où une filière djihadiste avait été identifiée autour des Buttes-Chaumont où les islamistes ont de bons soutiens du fait du parc important d’immeubles sociaux qui abritent énormément d’afro-musulmans, d’arabo-musulmans et de musulmans asiatiques (Pakistan, Bangladesh, Afghanistan…)dont certains s’acharnent particulièrement sur la population juive du XIXème arrondissement.

Ce n’est pas tout car la filière des Buttes-Chaumont a pu se faire des amis dans le quartier avant qu’elle ne soit démantelée, des amis d’autant plus utiles que certains membres de la bande ont fait une belle carrière dans le terrorisme. Non seulement  ces djihadistes de Daech ont pu conserver des amis sûrs autour des Buttes-Chaumont, notamment dans les nombreux immeubles sociaux alentour mais ils connaissent parfaitement le parc et l’arrondissement où ils posséderaient des caches d’armes et d’explosifs et seraient certains de pouvoir se fondre dans la population comme à Molenbeek en Belgique. Pour toutes ces raisons, l’alerte donnée sur les Buttes-Chaumont est tout à fait vraisemblable.

Je connais moins la situation actuelle du Parc Montsouris et de son environnement (sauf pour les nombreux immeubles sociaux qui l’entourent et la proximité de la cité universitaire internationale) pour pouvoir me prononcer sur ses risques. On se souvient toutefois que le faux étudiant assassin d’Aurélie Châtelain, Sid Ahmed Glam logeait dans une résidence universitaire du XIIIème arrondissement et bénéficiait d’une bourse, le veinard !.

Démantelée il y a dix ans, la filière islamiste du XIXe arrondissement parisien fut l’un des premiers réseaux d’embrigadement de jeunes Français. Certains, parmi eux, sont devenus des figures majeures du terrorisme.

De Charlie Hebdo au Bataclan, les attentats de 2015 ont placé au centre de l’actualité de jeunes Français déterminés à semer la terreur sur leur propre sol. Parmi eux, Saïd et Chérif Kouachi, qui ont exécuté douze personnes lors des attaques de janvier….

La filière des Buttes-Chaumont était l’une des premières. Elle s’organisait autour d’un jeune homme, Farid Benyettou, qui embrigadait les jeunes de son quartier. Parmi les convertis, nous avions repéré Chérif Kouachi, arrêté et incarcéré juste avant de partir pour l’Irak, et nous avions interviewé son éducateur. Par la suite, mon coauteur, Karim Baouz a rencontré les frères Kouachi et suivi leur parcours. Le nom de Chérif a resurgi en 2010 dans le cadre du projet d’évasion de l’artificier des attentats de Paris en 1995…

La filière a été démantelée il y a dix ans, mais plusieurs de ses membres sont devenus des figures majeures du terrorisme. Notamment Boubaker ­el-Hakim, l’un des premiers à être parti en Irak. Aujourd’hui considéré comme un haut cadre de Daech, il a revendiqué l’assassinat, en 2013, de deux opposants tunisiens, Chokri Belaïd et Mohamed Brahmi, et on l’accuse d’être derrière les attentats du Bardo. En 2005, nous nous étions aussi intéressés à ­Peter Chérif, un jeune homme incarcéré à Abu Ghraib, dont nous avions interviewé la mère. Depuis, il aurait rejoint al-Qaida au Yémen. Ces deux hommes sont sur la liste noire des Américains. Parmi les autres membres, certains se sont évaporés, d’autres se sont rangés.

http://television.telerama.fr/television/filiere-des-buttes-chaumont-la-naissance-d-un-djihad-made-in-france,134862.php

Malgré cette situation objective, lorsque j’ai appelé le commissariat du 19ème pour signaler simplement une activité suspecte, j’ai été jetée comme une délinquante par une policière agressive. Nous ne pouvons compter que sur nos propres forces individuelles et citoyennes. Je déconseille donc à mes concitoyennes et concitoyens de se prélasser sur les pelouses des parcs en période d’affluence.

Je déplore également l’ouverture nocturne des parcs qui favorise les noirs desseins de terroristes qui voudraient y cacher armes ou explosifs et éventuellement miner certains endroits dont les charges pourraient être actionnées à distance.

La Connectrice réaliste

Ces « imbéciles » de la République qui arborent le drapeau tricolore

"Le crayon guidant le peuple" , une des photos emblématiques des attentats à Charlie Hebdo. Le drapeau bleu-blanc-rouge y tient bonne place
.

Le crayon guidant le peuple » , une des photos emblématiques des attentats à Charlie Hebdo. Le drapeau bleu-blanc-rouge y tient bonne place . | Stephane Mahe – Reuters

"On ne se sent en rien complice du Front national quand on sort un drapeau place de la République ou devant le Bataclan" explique l'historien Bernard Richard.

On ne se sent en rien complice du Front national quand on sort un drapeau place de la République ou devant le Bataclan » explique l’historien Bernard Richard. | Charles Platiau – Reuters
source photos ci-dessus http://www.ouest-france.fr/attentats-paris/attentats-paris-le-drapeau-francais-reprend-des-couleurs-3869678

Hier matin, j’ai entendu sur RMC un auditeur qualifier d’imbéciles les gens qui pavoisaient France depuis les attentats. Je fais partie de ces imbéciles. Non seulement je pavoise depuis le 13 novembre mais je distribue des drapeaux tricolores « tous unis derrière l’adversité ».

Le discours de l’homme politiquement correct était émaillé des mots sacrés officiels : padamalgam, idées nauséabondes, populisme, nationalisme, fachosphère, vivre ensemble, métissage, multiculturalisme, etc.

S’il y a bien quelques chose qui n’est pas idéologique, c’est bien le drapeau national. Alors que le monde entier arbore ce symbole depuis les attentats, les Français eux, en ont honte. Cette honte est le complément indissociable de la haine des insurgés musulmans à chaque prétexte comme très récemment le décès malencontreux pour crise cardiaque d’un homme très malade,  le repris de justice Adama Traoré , durant son interpellation pour rébellion et outrage à la force publique. Adama qui avait connu la prison, voulait empêcher l’arrestation de son frère Baguy que le parquet de Pontoise voulait auditionner pour extorsion de fonds et agression à domicile.

La réaction de l’oumma islamiya a été d’attaquer le commissariat, la mairie, une école, les équipements municipaux en mettant le feu aux poubelles et leurs voisins en incendiant le maximum de voitures. Les délinquants et criminels musulmans qui constitueraient 60% des détenus dans les prisons de France, d’après Jack Lang, s’attaquent systématiquement aux symboles de la République chaque fois qu’ils sont pris la main dans le sac. Qu’on se le dise, ils sont ici chez eux et le prouvent en cultivant des zones de non droit. Ils font fuir la police, les pompiers, les médecins pour mener à bien leurs petits et grands trafics d’objets volés, de drogues, d’armes, de femmes. En même temps ils obéissent aux ordres de l’Etat islamique qui sème à dessein le chaos matériel et moral afin de recueillir la France impuissante dans son projet de califat.

Alors non, les gens qui arborent le drapeau français en hommage aux valeurs de la République, comme un appel à rallier toutes celles et ceux qui aiment la France, ensemble derrière le drapeau national, ces gens sont bien moins que des imbéciles, ce sont des gens lucides, dignes et supérieurement intelligents pour avoir compris que seule l’unité derrière les symboles de la République pourrait sauver la France.

La Connectrice et son drapeau tricolore qui flotte au vent de Paris

%d blogueurs aiment cette page :