Flux RSS

Archives de Catégorie: Barbarie

Assassinat de Sarah Halimi. Pourquoi ?

 

Conférence de presse le 4 juillet 2017, par le comité Vérité et Justice pour Sarah Halimi qui pose  deux questions essentielles : 

  • Pourquoi ce crime n’a-t-il pas été qualifié antisémite alors que Sarah Halimi était harcelée depuis longtemps par un voisin musulman qui manifestait son antisémitisme et qui l’a torturée aux cris de Allah Akbar ?
  • Pourquoi la police arrivée sur les lieux, appelée par des voisins, n’est-elle pas intervenue pendant une heure attendant que Sarah Halimi soit défenestrée ?

A ces deux questions j’ajouterais qu’il est incompréhensible que le voisin malien qui ne cachait pas ses convictions antisémites et islamistes, qui montrait de plus des signes de déséquilibre, pourquoi n’était-il pas soigné et interrogé par la police ainsi que sa famille qui partageait ses idées ?

L’affaire Théo avait fait grand bruit et la victime avait même reçu la visite du président Hollande. Etre dit sodomisé par une matraque télescopique policière au nom de l’ordre public est-il plus grave qu’être torturée à mort et défenestrée par un afro-musulman au nom d’Allah ?

Si vous doutiez de la confusion et de la perte de valeurs des institutions françaises, avec l’affaire Sarah Halimi vous en aurez la certitude.

Que faire ? Émigrer, crier pleurer prier, publier, pétitionner, rendre œil pour œil dent pour dent, utiliser les moyens des terroristes pour se faire entendre et imposer sa volonté, encourager l’auto défense, boycotter le système, harceler les responsables irresponsables, dénoncer la démocratie Canada dry, …?

Pour ma part, je fais ce qui est à ma portée : écrire, informer, discuter, tenter d’être juste avec mes proches et mes voisins …Les petits ruisseaux ne font-ils pas les grandes rivières ?

La Connectrice

 

http://www.cjfai.com/eventmaster/comite-de-soutien-verite-justice-sarah-halimi/titreeditorial-fw

AFFAIRE SARAH HALIMI :

                  3 MOIS APRÈS…

                             DÉCRYPTAGE !!

   

Madame Sarah Halimi Attal (z »l) Barouh dayane emeth

«  “le silence c’est le poids effrayant du vide que l’oubli n’a pas le droit de combler et que la mémoire des vivants habitera toujours.”  »

 Simone Veil

 

 

Rappelons brièvement l’historique de l’Affaire :  4 avril 2017  – assassinat dans des conditions abominables de Madame Sarah Halimi Attal (z »l)!

Cela s’est donc passé le 4 avril dernier, il y a tout juste 3 mois !

Cette nuit là, Madame Sarah Halimi ATTAL, une femme juive orthodoxe, médecin, a été surprise dans son sommeil chez elle ! Elle sera atrocement torturée pendant plus d’une heure. Elle avait 65 ans et  vivait dans un modeste immeuble du XI ème arrondissement de Paris, rue Vaucouleurs. Le meurtrier, un « islamiste radical » qui n’avait cessé de l’importuner et de la harceler avec des injures antisémites durant les semaines qui précédaient, s’était introduit cette nuit-là,  chez elle, par le balcon et  s’était acharné avec une violence inouïe sur sa victime, provoquant une vingtaine de fractures au corps et au visage, avant de la défenestrer, agonisante, du troisième étage. Le récit des violences et actes de barbarie subis par la victime sont tout simplement insupportables à décrire  et reflète une haine antisémite indescriptible !

Pendant ce temps, la police (aussitôt prévenue) est sur le palier. Le premier équipage de trois hommes armés n’intervient pas. Cinq minutes plus tard, un deuxième équipage arrive qui sera suivi un quart d’heure plus tard par un troisième équipage. De fait, on saura plus tard qu’au final, ils seront 28 policiers sur place, mais qu’ils n’interviendront pas pendant toute la durée  le calvaire de la sexagénaire, jusque et y compris la défenestration !

Cela interpelle et choque plus d’un citoyen, juif ou non juif, visiblement à l’exception de Maître Buchinger !

Pour être précis et prendre conscience de l’énormité du dysfonctionnement, il est important de reprendre le déroulé exact des faits tel que précisé par Sammy Ghozlan lors de la Conférence de Presse du 4 Juillet:

  • La Police  est arrivée 3 minutes après qu’elle a été appelée par la famille malienne voisine, puisque Kobili TRAORE avait transité par le logement de cette dernière pour accéder à celui de Sarah HALIMI.
  • 4 h 22 : appel de la famille malienne
  • 4 h 25 : la BAC arrive sur les lieux; elle réceptionne les clefs envoyées par la famille et en même temps elle déclare entendre des cris qu’elle assimile à des prières arabes.
  • 4 h 30 : arrivée du 2ème équipage
  • 4 h 48 : arrivée du 3ème équipage (au final, ils étaient 28 membres des forces de l’ordre)
  • 5h  32 : défenestration de madame Sarah Halimi Attal

Ainsi ce sont cinquante minutes qui se sont écoulées entre l’arrivée des policiers et le décès de madame Halimi.

Pendant tout ce temps, les voisins (plusieurs dizaines de personnes) entendent ses hurlements et ce, jusqu’à trois blocs du bâtiment. Ils tentent d’intervenir mais en sont dissuadés par les forces de police pour des raisons sécuritaires. Il apparaîtra, après enquête, que les médias nationaux n’ont pas été alertés ni par l’A.F.P, ni par la préfecture ! En conséquence,  ils n’enquêtent pas et passent sous silence l’abominable assassinat !

Pire que tout,  c’est que ce terrible drame a pu se dérouler en plein Paris sans que personne ne s’en émeuve, ni ne relate l’affaire.

Non seulement les médias ont été muets, mais tant le monde politique, qu’associatif ou artistique est resté tout autant silencieux, à l’exception notable de madame Marine Le Pen qui s’est émue de la situation lors d’une interview au Figaro !

Plus grave encore, le 7 avril, soit trois jours après les faits,  la communauté juive dite organisée se targue d’un communiqué où elle écrit « rien ne permet de retenir le caractère antisémite et rien ne permet de l’exclure. L’enquête se poursuit et toutes les pistes sont ouvertes … Toutefois nous faisons pleine confiance aux hommes et femmes qui œuvrent à cette enquête…L’enquête ne peut se faire sur les réseaux sociaux, le mélange d’informations provenant de témoins directs avec des récits « revisités » par des commentateurs, le mélange d’informations vérifiées et avérées avec des informations supposées, imaginaires, voulues ou encore déniées créent une confusion qui dessert la recherche de la vérité. »

Ce communiqué a choqué un grand nombre de juifs et de non-juifs qui n’ont absolument pas compris la pertinence et l’utilité d’un tel communiqué qui donnait du grain à moudre à ceux qui voulaient éviter la qualification d’antisémite à ce crime odieux !

Ainsi, après les divers actes antisémites qui se sont déroulés de février à fin mai 2017, et passés sous silence, il fallait continuer l’omerta et se refuser  à évoquer la piste antisémite dans l’enquête Sarah Halimi !

C’est ainsi que de ce crime antisémite, pas plus que des nombreux autres qui se produisirent pendant la campagne présidentielle, il ne fut pas question pendant cette période!

Pourtant, nos journalistes, nous les avons connus autrement plus zélés dans l’« affaire Théo », de même d’ailleurs que les nombreux artistes qui s’étaient si promptement mobilisés à cette occasion !

Un tel silence organisé mérite pour le moins une explication, un décryptage !

C’est pour casser ce silence assourdissant qu’un Comité de Soutien « Vérité et Justice pour Sarah Halimi » s’est constitué !

C’est ainsi qu’un appel de 17 intellectuels, des plus talentueux, a pu paraître dans Le Figaro du 9 juin dans le but, bien intentionné, de mettre fin à l’OMERTA ! Avec, il faut le reconnaître, un succès mitigé! Mais c’était, quand même, un début !

Le Comité de Soutien « Vérité et Justice pour Sarah Halimi » , auquel s’est joint la Confédération des Juifs de France et Amis d’Israël, s’est alors mobilisé pour mettre en lumière deux points sombres de cette affaire et avait comme volonté première que soit un fait un point sur les 2 principaux problèmes soulevés dans cette affaire :

  • pourquoi la circonstance aggravante d’antisémitisme n’a pas été retenue
  • et comment justifier la non-intervention, totalement  incompréhensible et inhabituelle, de la police.

Dans ce contexte, le Comité de Soutien « Vérité et Justice pour Sarah Halimi » annonce une conférence de presse autour de Maître Gilles-William GOLDNADEL, avocat de la famille ATTAl, de William ATTAL, Frère de la victime et de Sammy Ghozlan, président du B.N.V.C.A,  afin de faire un point sur la situation judiciaire.

Etrangement, c’est alors, le Dimanche 2 Juillet, que Maître Alexandre BUCHINGER, avocat des filles de la victime, se croit obliger de communiquer sur les raisons de sa non-plaintepour «Non assistance à personne en danger ».

Maître GOLDNADEL exposera longuement les raisons de la plainte contre la police, le 4 juillet, lors de la conférence de presse du Comité de Soutien « Vérité et Justice pour Sarah Halimi ». Il sera appuyé dans sa démonstration par les déclarations du député Meyer Habib et de Sammy Ghozlan.

Voilà pour les faits !


DÉCRYPTAGE

Plusieurs dysfonctionnements apparaissent donc à la lecture des évènements ci-dessus décrits et que nous tentons de décrypter !

  • Tout d’abord, pour quelle raison avons-nous assisté à un tel silence médiatique face à un crime abominable que l’on ait considéré cette agression comme antisémite ou pas !
  • Ensuite, pourquoi le Préfet de Police et le Procureur de la République, n’ont-ils pas immédiatement alerté l’AFP et les médias,  et surtout, pourquoi n’ont-ils pas communiqué comme ils ont l’habitude de le faire ?
  • Pourquoi avoir immédiatement considéré l’agresseur comme un malade psychiatrique ?
  • Pourquoi a-t-on tardé à considérer ce crime comme un acte antisémite, voire un attentat terroriste de nature antisémite ? ( la circonstance aggravante d’antisémitisme n’a toujours pas été retenue malgré les déclarations de Monsieur Gérard Collomb, Ministre de l’intérieur).
  • Pourquoi la communauté juive dite « organisée » a-t-elle été si timorée et si peu active face au dysfonctionnement des forces de l’ordre ?
  • Pourquoi Maître Buchinger, un des avocats des parties civiles, a-t-il été aussi virulent à l’égard d’un autre avocat des parties civiles ?
  • Pourquoi les autorités se refusent à diligenter une enquête sur le dysfonctionnement des forces de l’ordre, ce qu’elles ont pourtant immédiatement fait dans l’affaire Théo ou dans l’affaire Shaoyo Liu ?

LE SILENCE MÉDIATIQUE

Le silence médiatique est particulièrement assourdissant, surtout quand on le compare au branle-bas de combat qui a suivi les affaires Théo et Shaoyo Liu qui se sont déroulées quelques semaines auparavant !

Comment cela peut-il s’expliquer au vu de la gravité de l’agression ? Indépendamment du caractère antisémite de l’affaire, cette agression relevait pour le moins d’un crime de droit commun particulièrement crapuleux !

Ni la préfecture, ni le procureur n’ont adressé de communiqué à l’AFP, la nuit du crime !

Même la marche blanche n’a pas suscité la moindre émotion médiatique. Marche blanche, elle-même,  déclenchée spontanément par  la rue juive profondément émue, choquée et écœurée par ce qu’elle venait d’apprendre.  Cette Marche Blanche qui se déroulera le 9 avril au pied de l’immeuble où vivait Madame Halimi sera elle-même ponctuée par des quolibets antisémites et des jets d’objets sur les manifestants. Cet environnement nauséabond d’antisémitisme suffit, à lui seul, pour démontrer le climat antisémite qui entourait le cadre de vie de madame Halimi !

Mais ce jour là, le 9 avril, soit près d’une semaine après le crime odieux , la presse titrait : «Une marche blanche a eu lieu à Paris en hommage à la femme de confession juive qui a chuté du troisième étage de son immeuble. Un voisin de 27 ans est soupçonné de l’avoir défenestrée.» Alors même que tout le monde savait que la pauvre dame avait été défenestrée par un voisin islamiste et qu’il avait été interpellé en flagrant délit !

Nous apprendrons plus tard que les médias ne réagissent vraiment qu’après réception d’une dépêche AFP qui n’arrivera qu’après le premier communiqué du Comité de Soutien qui suivit l’appel des 17 intellectuels du 1er Juin sur Le Figaro ! Soit près de deux moins après le début de l’affaire !

L’attitude dubitative qui ressortait du communiqué des organisations juives «dites organisées» n’a certainement pas aidé les agences de presse à prendre conscience de la gravité de la situation !

Il aura fallu attendre le communiqué de presse du Comité de Soutien « Vérité et Justice pour Sarah Halimi » pour que la presse s’émeuve et se bouge, à commencer par un premier reportage sur TF1 le 28 juin !

Comme le dit si justement Maître GOLDNADEL,  cet assassinat n’a rien d’un crime communautaire, mais est un crime français« Il est même symptomatique d’un mal français  – même si les Juifs sont les principales victimes, ce ne sont pas les seules – qu’est l’apathie médiatique inhérente à la gêne qui s’empare de la société intellectuelle, médiatique, politique française dès l’instant que l’assassin est islamiste.»

LE SILENCE DES AUTORITÉS

Tout aussi grave que le silence des médias, il faut noter le silence des autorités. Aucun communiqué de presse ni du Préfet, ni du Procureur de la République, ni du Ministre de l’Intérieur et encore moins du Président de la République !

Le 30 avril 2017, à l’occasion de la journée nationale des Déportés de France, Emmanuel MACRON, CANDIDAT À LA PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE, se rendra au MÉMORIAL de la Shoah et au MÉMORIAL des Martyrs de la Déportation sans évoquer «l’affaire Sarah Halimi» et sans que cette affaire ne soit évoquée par ses hôtes ! Le domicile de Madame Halimi était à quelques kilomètres du Mémorial et personne n’a pensé à se rendre au pied de l’immeuble où résidait madame Halimi ou de se rendre au chevet de la famille comme l’avait fait François Hollande pour Théo !

Le silence des autorités était accompagné du murmure étouffé et gêné des représentants des organisations juives «dites organisées» !

Le silence des autorités dans cette affaire, silence qui perdure à ce jour, raisonnera longtemps dans la conscience du peuple juif de France !

LA PSYCHIATRISATION

Séance tenante, dès son arrivée sur place et dès l’interpellation de l’assassin,  la police, suivie dans ce sens par la justice, a décidé d’interner l’assassin de Sarah HALIMI, Kobili TRAORE, plutôt que de le faire passer par la case prison (il est à ce jour toujours dans un centre psychiatrique fermé).

Or, cet accusé, bien qu’ayant un  lourd passé judiciaire, n’avait aucun antécédent psychiatrique. Certes, il était particulièrement exalté, mais comme le sont tous les islamistes radicaux, particulièrement haineux, et je dirais même comme le sont tous les antisémites ! Il n’était, en tout cas, guère plus fou que celui qui se ceint d’une ceinture explosive avant de se faire sauter et qui, eux, ont eu droit à une incarcération en détention de haute sécurité.

Ainsi, là encore, ce préjugé de psychiatrisation, laisse apparaître le désir d’éviter la discussion pénale. En tout état de cause, un expert a été nommé, en la personne du Dr Daniel ZAGURY, dont la rigueur et la renommée ne sont plus à démontrer, et auquel donnons toute notre confiance. Nous ne voulons pas préjuger de sa décision, qui pourra, cependant, être contestée, le cas échéant.

LA CIRCONSTANCE AGGRAVANTE D’ANTISÉMITISME

Comme le dit si justement Maître Goldnadel: «Il me semble que l’islamiste qui massacre aux cris d’Allah Akbar une personne identifiable comme une religieuse juive relève du « kit » de l’islamiste, et que ceci représente un indice quasi irréfragable que son acte est antisémite.»

De plus, il y a, désormais, au dossier tant le témoignage de la fille de Sarah HALIMI indiquant que celle ci s’était plainte que la sœur de Kobili TRAORE l’avait insultée avec des vocables antisémites, que celui du frère de Sarah que Kobili TRAORE lui-même l’avait traitée de « sale juive ».

Sans préjuger de la décision du juge d’instruction, et sans vouloir lui faire un procès d’intention, on ne comprendrait pas qu’aujourd’hui, sur la base de témoignages qui figurent aujourd’hui au dossier et qui n’étaient pas présents au début de la procédure, la circonstance aggravante d’antisémitisme ne soit pas retenue alors même que le Ministre de l’Intérieur, Monsieur Gérard Collomb, a reconnu le 28 Juin dernier, le caractère manifestement antisémite de cet assassinat !

LA FRILOSITÉ DE LA COMMUNAUTÉ JUIVE DITE ORGANISÉE

Autre sujet d’inquiétude pour la communauté juive, traumatisée par les évènements qui se succèdent depuis 15 ans, est l’attitude timorée, résignée et réservée des organisations juives «dites organisées». Les responsables de ces organisations, après un communiqué particulièrement frileux (voir plus haut), se sont résolus à reconnaître le caractère antisémite de ce crime et d’en réclamer sa reconnaissance par les autorités ! Mais elles restent tétanisées par une éventuelle mise en cause des forces de l’ordre, voire même des décisions politiques sous-jacentes !

Ces responsables non seulement se refusent à porter plainte pour non-assistance à personne en danger conformément à l’article  223-6 du Code Pénal mais font pression afin que personne d’autre n’agisse en ce sens. Or, l’article 223-6 du Code Pénal spécifie :«Quiconque pouvant empêcher par son action immédiate, sans risque pour lui ou pour les tiers, soit un crime, soit un délit contre l’intégrité corporelle de la personne s’abstient volontairement de le faire est puni de cinq ans d’emprisonnement et de 75 000 euros d’amende.Sera puni des mêmes peines quiconque s’abstient volontairement de porter à une personne en péril l’assistance que, sans risque pour lui ou pour les tiers, il pouvait lui prêter soit par son action personnelle, soit en provoquant un secours.». C’est exactement notre cas d’espèce !

Leur positionnement a été, malheureusement,  repris par Maître Buchinger

LES RÉFLEXIONS COMPASSIONNELLES ET UBUESQUES DE MAÎTRE BUCHINGER

Indépendamment de l’argumentaire juridique étrange de Maître Buchinger, ses réflexions compassionnelles envers la Police et la Justice nous inspirent quelques réflexions.

Tout d’abord, sur l’argumentaire judiciaire, Maître Buchinger dit lui-même dans son communiqué que : «Si les forces de police étaient immédiatement intervenues dans les instants qui ont suivi leur arrivée, Sarah HALIMI serait toujours vivante. Il y a eu de façon indiscutable un dysfonctionnement policier qui a conduit à l’inertie totale des forces de police durant l’interminable supplice de Madame Sarah HALIMI. » Ce qui est le cas d’école d’une non assistance à personne en danger comme le définit l’article 223-6 du Code Pénal. Acte d’autant plus grave qu’il émane de forces de police.

Maître Buchinger oublie qu’une plainte a pour mission de saisir un Juge d’Instruction dont la seule mission est de révéler la vérité. En droit français, contrairement au droit anglo-saxon, le Juge instruit à charge et à décharge, et que seule une plainte permet une enquête approfondie sur les circonstances des dysfonctionnements qui ont abouti au décès de Madame Halimi. Ce devoir de vérité , on le doit non seulement à la famille, mais à toute la Nation !

Étrange de considérer qu’il soit plus judicieux d’interpeller le Juge d’Instruction au travers de l’article 82-1 du Code de Procédure Pénale qui dispose que les parties civiles peuvent formuler des « demandes d’actes d’instruction » au magistrat instructeur chargé de l’enquête. En quelques sortes, c’est le droit de lui demander d’effectuer des recherches ou de procéder à des auditions qu’il n’aurait pas encore diligentées de sa propre initiative.  Cette possibilité s’applique généralement à quelques actes d’instructions alors que Maître Buchinger, en demandant l’interrogatoire de tous les fonctionnaires de polices (plusieurs dizaines) et d’exiger la réponse de chacun d’eux à 14 questions , en sus de l’interrogatoire de tous les témoins oculaires ou autres, Maître Buchinger s’arroge en Maitre de l’instruction! Le JUge d’Instruction appréciera ! En effet, Maître Buchinger proclame : «J’ai formulé une demande d’acte auprès du juge d’instruction afin que tous les fonctionnaires de police qui ont été amenés à intervenir dans le cadre de cette affaire soient auditionnés et que 14 questions précises leur soient posées. J’ai également sollicité l’audition de tous les témoins oculaires et auditifs qui ont déjà été entendus préalablement afin qu’ils apportent leur éclairage quant à l’attitude des policiers et au contexte de l’intervention.»

Il affirme dans ses réflexions compassionnelles envers la Police et la Justice que se serait jeter la suspicion sur ces institutions que de demander l’ouverture d’une enquête .

Mais est-ce que le Président François Hollande, le Premier Ministre Bernard Cazeneuve ou les Ministres de l’Intérieur et de la Justice, ont jeté la suspicion sur les forces de police et les autorités judiciaires lorsqu’ils ont  demandé une enquête tant dans les Affaires Adam Traoré, Théo ou Shaoyo Liu  ? Bien sûr que non !

C’est justement parce que nous avons énormément de respect pour les Forces de l’Ordre et l’autorité judiciaire que nous souhaitons que toute la lumière soit faite sur les terribles dysfonctionnements de cette nuit du 4 avril, c’est pour que de tels drames ne se reproduisent plus que nous demandons une enquête des services.

Connaître la source de la faute ! Comprendre d’où vient l’erreur de la chaîne de commandement, que celle-ci émane de l’autorité policière ou de l’autorité politique !

Oui il est utile, il est même impératif de connaître la vérité pour rétablir la confiance dans une communauté qui doute ! A tort ou à raison, elle doute ! Et notre rôle est de la rassurer !

Oui, cette vérité nous la devons à la famille Halimi, nous la devons à nos institutions et nous la devons à la Nation !

N’en déplaise à Maître Buchinger, la procédure normale dans une démocratie est de porter plainte quand on a connaissance d’un délit ou d’un crime ! C’est non seulement un souhait mais une obligation, un devoir dont l’omission est pénalement répréhensible !

Maître Goldnadel fait donc son devoir de citoyen et d’avocat en déposant cette plainte au nom de ses clients. Plainte qui était une des deux revendications du Comité de soutien !

L’émergence de la Vérité est capitale pour l’apaisement des tensions et du stress qui se développent  au sein de la communauté juive de France !

Richard C. ABITBOL
Président

http://www.cjfai.com/eventmaster/comite-de-soutien-verite-justice-sarah-halimi/

 

 

Migrants . Et si on s’apitoyait sur les femmes de leurs pays ?

 NB Article en cours de modification

Figure 1 : Excision rituelle avec infibulation.

Source image http://urofrance.org/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/chirurgie-plastique-reconstructrice-du-clitoris-apres-mutilation-sexuelle.html

Toutes les aimables et charitables bénévoles  qui se pressent autour des migrants, ces personnes compatissantes et pour la plupart sincères, savent-elles qu’elles aident des criminels de la guerre qu’ils mènent contre les femmes de leurs pays respectifs ?

Ces mâles migrateurs  originaires du Soudan, de l’Érythrée, de l’Afghanistan ou du Nigéria sont acteurs, complices et bénéficiaires de cultures où les femmes sont cruellement maltraitée. Elles son excisées, infibulées, mariées de force dès qu’elles sont nubiles. Elles sont vendues ou enlevées, séquestrées et violées pour faire baisser le prix de la marchandise. Elles y sont interdites d’éducation, privées de droits et de liberté de se déplacer sans autorisation du père, frère ou mari. Elles sont fouettées ou emprisonnées quand elles refusent de se soumettre à la charia, la loi islamique qui régit leur vie au service du mâle et de son bon plaisir.

On peut d’ailleurs se demander pourquoi ce ne sont pas ces femmes qui demandent l’asile politique. A une époque, nous, féministes, demandions que les femmes victimes de crimes sexistes bénéficient automatiquement de l’asile politique mais ce critère ne fut pas retenu parce que pour nos « amis » de gauche, la question des femmes n’est pas politique.

Imaginez qu’on nous demande d’accueillir en masse des bourreaux en fuite. Éprouveriez-vous  de la pitié et de la compassion pour ces pauvres prisonniers politiques qui fuiraient le régime qui voudrait les juger et les condamner pour leurs crimes ? Certainement pas. Mais quand il s’agit de victimes femmes, tout le monde ferme les yeux au nom du respect de la culture, de la religion et de la non ingérence dans les affaires de famille.

Pour exciter la pitié des Européens, ces mâles exhibent leurs cicatrices comme preuve des tortures qu’ils ont subies dans leur pays d’origine ou qui leur ont été infligées par des bandits sur le chemin de l’émigration.

_66226692_torturescarsonlamlam'sback,2

Un Érythréen exhibe ses cicatrices de tortures pour attendrir les bénévoles. Il a été victime du trafic humain dans le Sinaï où des bédoins (ou l’EI) kidnapperaient les migrants pour leurs organes ou pour exiger des rançons. Source image : http://alencontre.org/moyenorient/egypte/sinai-le-desert-des-tortures.html

Verrait-on des femmes exhiber leur vulve mutilée, leur périnée durci et déformé par de multiples bourrelets de cicatrisation , leurs fistules anales ou urinaires ? Savez-vous que la vulve, les lèvres vaginales, le périnée et parfois l’anus doivent être re-charcutés à chaque accouchement ou à chaque rapport pour les excisées et excisées/ infibulées ? Ces femmes n’exhibent jamais les conséquences de leur excision qui sont pourtant dramatiques et multiples y compris l’incontinence urinaire et fécale dont l’odeur sert de prétexte à les chasser de leur famille, à les exclure du village, à les répudier afin que le mari puisse en prendre d’autres plus neuves. Celles qui ne sont pas exilées dans leur propre pays sont mortes au cours de l’accouchement compliqué par leurs mutilations ou ont perdu leur bébé pour les mêmes raisons.

Désinfibulation pour permettre l’accouchement. Puis la femme sera recousue, ceci autant de fois qu’elle accouchera, avec chaque fois de nouveaux bourrelets de cicatrisation douloureux ou mettant la vie de la mère et de l’enfant en danger.

Kyste sébacé conséquence d’une excision

Source images ci-dessus http://mienmo.e-monsite.com/

Ces femmes mutilées par et pour leurs compatriotes ne méritent-elles pas votre compassion ou la méritent-elle moins que leurs hommes qui approuvent les horreurs qu’on leur inflige parce qu’une femme non mutilée est une femme « sale » dont personne ne veut sauf les prostituteurs ? Comment peut-on accueillir ces bourreaux, les nourrir, les soigner, les habiller, les héberger, les protéger en leur accordant l’asile politique ? Ignorance, mépris, cécité idéologique, cynisme politique, misogynie partagée ?

Même mis à l’abri en Europe, ces migrants, culture oblige, poursuivent leurs pratiques gynécidaires et misogynes en exploitant les gentilles bénévoles qui les aident, en en violant et tuant certaines comme la suédoise Elin Krantz en 2010 ou la petite Marion Bouguenais le 19 mars 2012. Une femme de 67 ans a été sexuellement agressée jeudi dernier, le 10 novembre 2016, par un migrant soudanais de 16 ans. Je ne reviendrai pas sur le taharruch, le jeu du viol collectif, qui a fait des centaines de victimes en Europe du Nord avant et après le drame de Cologne au Nouvel an 2016.

Elin_Krantz

20994-swedish-beauty-queen-raped-and-murdered-body-left-in-woods....before-and-afterbig0

Elin Krantz, militante suédoise anti raciste avant et après son viol par un immigrant Ethiopien en 2010

Une image vaut mieux que mille mots

Malgré tous ces événements tragiques pour les femmes et l’humanité tout entière, il s’est trouvé des gens pour donner des excuses culturelles à des migrants indifférents à la misère d’une des leurs marchant nu pieds dans la neige tout en portant deux enfants et en tenant une troisième par la main ! Non seulement ces virils migrants ne sont pas solidaires de leurs sœurs de misère mais tels les Nigérians, ils embarquent avec des milliers de jeunes Nigériannes  -certaines âgées de 12 ans-captives de réseaux de prostitution. 433 Nigérianes sont arrivées sur les côtes italiennes en 2013, 1.454 en 2014, 5.653 en 2015, 7.768 au 30 septembre de cette année. (Source OIM -Office international des migrations). Au mieux leurs compatriotes nigérians les ignorent, au pire ils gèrent les réseaux de prostitution et surveillent la marchandise.

Ne pas aider une femme en peine est culturel disent les défenseurs de ces migrants

Cette photo a été prise par le photographe Vajinovic,   de l’AP avec la légende suivante : «Un groupe de migrants marche dans la rue en direction de la frontière entre la Serbie et la Croatie, près du village de Berkasovo, lundi le 19 octobre 2015.  l’avocat militant conservateur Canadien Ezra Levant  le 3 janvier 2016, la photo est devenue virale et a fait le tour du monde soulevant l’indignation des authentiques humanistes de tous bords. Mais dans la sphère des pro-migrants des justifications « culturelles » abondent.

Ces jeunes mâles sont bien chaussés, bien habillés ils gardent leurs mains dans leur poches pour les protéger du froid, ils ont même mis des sacs poubelle sur leur tête pour s’abriter de la neige mais leur cœur de machos reste un glaçon.

Ne pas venir en aide à une mère en peine, mais c’est la coutume chez ces gens-là, Mesdames et Messieurs. Il faut les comprendre …Et si vous ne comprenez pas c’est que vous êtes d’extrême droite, lepéniste, facho, raciste, néo-colonialiste et xénophobe. Voilà aujourd’hui ce que les gens « politiquement corrects » pensent de ceux qui ne compatissent pas à leur manière. Un exemple de plus, s’il en fallait, du détournement des valeurs humaines.

Je ne peux pas passer en revue tous les pays dont proviennent ces migrants qui persécutent les femmes, des crimes que les généreux bénévoles ignorants justifient au nom du respect de leur culture. Tous ces hommes sont des tortionnaires qui ne se remettront jamais en question car  leur religion les manipule –Islam signifie soumission. Le pire est qu’ils n’ont aucune raison de ne pas traiter les femmes des pays d’accueil de la même façon. Pire que pire encore, ils servent de caution à nos mâles en lesquels sommeille un cochon dominateur et misogyne. La condition des femmes occidentales ne régresse-t-elle pas à vue d’œil ?

Alice Braitberg

 Pour en savoir plus

 

Les fistules post excision, un fléau qui affecte plus de deux cent millions de femmes dans le monde .http://www.slateafrique.com/657971/niger-la-lutte-contre-les-fistules-fleau-pour-les-femmes-et-la-societe

https://www.plan-international.fr/info/actualites/news/2016-02-03-causes-et-consequences-de-la-pratique-de-lexcision

Martyr des femmes au Soudan

http://www.jeuneafrique.com/366958/societe/nations-unies-alertent-sort-petites-filles/

http://www.jeuneafrique.com/268104/societe/sud-soudan-milliers-de-femmes-reduites-esclavage-violees-soldats/

Femme fouetté pour avoir porté un pantalon

Martyr des femmes en Erythrée

Dans un rapport de l’UNICEF publié en février 2016, on apprend que 83% des Erythréennes sont excisées alors que le pays a officiellement aboli les mutilations sexuelles en 2007 mais rétabli la polygamie en même temps.

Filles astreintes au service militaire pour servir d’esclaves sexuelles. Jeunes gens et jeunes filles sont contraints de faire leur service militaire au camp de Sawa où les conditions seraient tellement épouvantables que ceux qui le peuvent fuient le pays tandis que les jeunes filles se marient ou tombent enceintes afin d’éviter de devenir des esclaves sexuelles.

http://www.lejdd.fr/International/Afrique/Pourquoi-il-y-a-autant-d-Erythreens-parmi-les-migrants-729014

http://senego.com/lerythree-decrete-la-polygamie-marier-au-moins-deux-femmes-ou-aller-en-prison_296599.html

Je suis de la RDC est je m’investis vivre en polygamie...Cette pratique va montrer aux deux futures epouses de bien aimer leur mari et a obeir l’aine.moi je veux que l’on dise l’avenir de l’Erythree est beau et qu’il attend de son peuple sa reconstruction.

Martyr des femmes en Afghanistan

Femme lapidée à mort soupçonnée d’ adultère. https://www.youtube.com/watch?v=M-jmGip4xI0

Nigéria, Gambie et Sénégal

Pour beaucoup, les abus et les violences ont déjà commencé en route, en particulier en Libye, mais la reconnaissance se mêle encore à la peur vis-à-vis des passeurs qui, malgré tout, ont tenu leur promesse de les conduire en Europe.- 20 à 50.000 euros à rembourser -…De plus, toutes les victimes sont liées par des rites vaudous parfois cruels réalisés avant le départ et redoutent un mauvais sort ou des représailles contre leur famille si elles ne remboursent pas leur dette.Aussi la plupart gardent-elles le silence pour suivre le flot vers un centre d’accueil où les trafiquants viendront les chercher. .. http://www.slateafrique.com/699506/litalie-voit-arriver-des-nigerianes-destinees-

Un migrant soudanais de 16 ans agresse une femme de 67 ans http://www.breizh-info.com/2016/11/13/53083/arzon-migrant-agresse-sexuellement-femme-procureur-confirme

http://ripostelaique.com/agression-sexuelle-120-bretons-devant-le-centre-pour-migrants.html

Réclusion criminelle à perpétuité pour le congolais qui avait violé et assassiné Marion, 14 ans http://www.20minutes.fr/nantes/1963475-20161117-assassinat-marion-bouguenais-yannick-luende-bothelo-condamne-perpetuite-reelle

 

 

 

 

Foutoir parisien. L’écosystème du lac Daumesnil sacrifié pour une piscine

En savoir plus

  • En seulement 30 ans, plus de 420 millions d’oiseaux en Europe ont disparu à cause de la destruction des écosystèmes

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_4132.php

En seulement 30 ans, plus de 420 millions d’oiseaux en Europe ont disparu

13 novembre 2014, 11 h 58

60 % des tourterelles ont disparu en Europe © Bernard Piquenard – Licence : Tous droits réservés

La sixième extinction massive de la biodiversité est bien en marche : en seulement 30 ans, 421 millions d’oiseaux ont disparu, non pas sur Terre mais seulement en Europe ! C’est l’estimation édifiante réalisée par une étude publiée dans le journal scientifique Ecology Letters. Pour les auteurs, « le déclin global de la biodiversité est sans précédent » (dans l’histoire de l’humanité). Les alertes scientifiques, les mobilisations internationales et locales semblent inefficaces devant le rouleau-compresseur d’une société marchande aveugle à son propre support de vie. Résultat : les écosystèmes s’appauvrissent ou sont méthodiquement stérilisés comme en témoigne le projet de barrage de Sivens en France qui a détruit une zone humide remarquable qui abritait de nombreuses espèces pourtant « protégées ». Si quelques espèces en voie d’extinction connaissent parfois un peu de répit, elles sont trop souvent les représentantes de la biodiversité symbolique, celle qui marque les esprits : pandas, baleines… Laissant de côté les espèces plus communes, dont les oiseaux, qui paient pourtant un lourd tribut. Cette étude menée par Richard Inger et Richard Gregory s’est basée sur 144 espèces d’oiseaux européens sur une échelle de 30 ans. Les données exploitées proviennent du Pan-European Common Bird Monitoring Scheme (PECBMS) et de Bird Life International. Résultat : on compte aujourd’hui 421 millions d’oiseaux en moins qu’il y a 30 ans ! Environ 90 % de ces pertes proviennent des 36 espèces les plus communes et les plus répandues, comme les moineaux domestiques, alouettes, perdrix grises et étourneaux, soulignant la nécessité de redoubler d’efforts pour mettre un terme à la disparitions des oiseaux de nos campagnes les plus connus à l’échelle continentale. D’une manière générale, l’étude rapporte que les petits oiseaux déclinent plus vite que les grands et que les espèces les plus communes sont les plus touchées, avec des baisses de population considérables et rapides.

Les principales causes de la disparition des oiseaux Cette disparition des oiseaux est liée à deux phénomènes principaux : les méthodes agricoles intensives et la destruction des habitats. Si de nombreuses espèces d’oiseaux présents dans les campagnes connaissent un très fort déclin, cela s’explique principalement par les méthodes agricoles conventionnelles : l’usage intensif des pesticides tue les insectes dont se nourrissent les oiseaux, qui meurent alors de faim. De surcroît, les haies sont coupées ou détruites, les arbres taillés : les oiseaux ne peuvent plus y nidifier. Enfin, la chasse de loisirs décime des millions d’oiseaux chaque année, et notamment en France. Une perte préjudiciable pour l’environnement et les Hommes Selon Richard Inger : « la perte importante des oiseaux communs pourrait être très préjudiciable à la société humaine ». En effet, ces oiseaux offrent de multiples avantages pour les écosystèmes : ils aident à lutter contre les ravageurs en contrôlant leur prolifération, ils disséminent les graines des fruits qu’ils mangent et participent ainsi à la reproduction des végétaux. De plus, les oiseaux détritivores jouent un rôle clé dans l’élimination des charognes dans l’environnement. En outre, pour beaucoup de gens, les oiseaux demeurent le principal moyen dont ils interagissent avec les animaux sauvages, en écoutant leurs chants, en profitant de leur présence, en les alimentant et les observant. Quelques espèces d’oiseaux ne sont pas en déclin Cette hécatombe masque pourtant la bonne santé de certaines populations d’oiseaux communs : grandes mésanges, rouges-gorges, mésanges bleues et merles ; mais aussi plus rares : busards des roseaux, buses et courlis. Cela pourrait s’expliquer par des mesures de conservation ciblée en Europe. Toutefois, ces plans de gestion offrent peu de protection pour les espèces les plus communes et les plus répandues. Si la disparition des oiseaux les plus communs était déjà connue, cette étude la confirme et la quantifie à l’échelle européenne. De plus, elle donne tout son sens à l’extinction massive de la biodiversité en cours et dont nous sommes les premiers responsables. Malheureusement, bien d’autres espèces sont concernées, mettant en péril l’avenir de l’humanité étroitement dépendant des ressources de la nature.

Référence Common European birds are declining rapidly while less abundant species’ numbers are rising ; Richard Inger, Richard Gregory, James P. Duffy, Iain Stott, Petr Voríšek, Kevin J. Gaston – DOI: 10.1111/ele.12387 Auteur Christophe Magdelaine / notre-planete.info Source : notre-planete.info, http://www.notre-planete.info/actualites/actu_4132.php

  • une vaste aire de « baignade biologique » – publique et gratuite – dans le bois de Vincennes en 2019.

http://www.lejdd.fr/JDD-Paris/Un-premier-lac-ouvert-a-la-baignade-a-l-ete-2019-808423

11 septembre 2016  |  Mise à jour le 12 septembre 201 ! 

A Paris, un premier lac ouvert à la baignade à l’été 2019

Une délibération soumise fin septembre au Conseil de Paris lancera la création d’une vaste aire de « baignade biologique » – publique et gratuite – dans le bois de Vincennes.

La zone de baignade (hachurée en blanc) de 8.000 m2 du lac Daumesnil sera filtrée naturellement. La plage en herbe sera située au sud de l’île de Bercy. (DR)

Nager ou barboter dans le lac Daumesnil, en plein bois de Vincennes (12e arrondissement), à deux pas du périphérique, de la Foire du Trône ou du zoo de Paris : certains en rêvent depuis longtemps alors que d’autres jugent l’idée ridicule. Initié en 2011, puis abandonné avant d’être ressorti des tiroirs début 2014 par Anne Hidalgo, alors candidate à la mairie de Paris, le projet se concrétise. Lors du prochain Conseil de Paris, les 26, 27 et 28 septembre, la maire socialiste proposera une délibération visant à instituer une aire de « baignade biologique » de 8.000 m2, estivale et gratuite, aménagée à l’ouest du lac Daumesnil.

En 2014, cette promesse de campagne avait fait jaser les maires de droite des communes riveraines du bois de Vincennes – Saint-Mandé, Saint-Maurice, Charenton-le-Pont, Joinville –, lesquels la qualifiaient (dans Le Parisien) d’initiative « aberrante », d' »idée de bobo » ou de « supercherie ». Depuis, la maire de Paris s’est engagée à rendre la baignade possible dans la Seine d’ici à 2024. Et elle a fait voter un plan Nager à Paris – 104 mesures et une enveloppe budgétaire de 150 millions d’euros –, dévoilé dans le JDD le 14 juin 2015. Ce plan prévoit, outre quatre nouvelles piscines dans la capitale, la création d’une baignade dans le lac Daumesnil. A l’été 2017, une partie du bassin de la Villette (19e) sera aussi ouverte aux baigneurs… qui n’ont pas attendu l’autorisation pour y plonger fin août.

Le lac Daumesnil aujourd’hui « impropre à la baignade »

« L’idée progresse, le sujet devient plus consensuel », se félicite Célia Blauel, adjointe EELV à la maire, chargée de l’eau et de l’environnement, qui ne craint pas de vagues de la part de l’opposition municipale. Et d’ajouter : « Le projet Daumesnil n’a pas été facile à mettre en œuvre. Nous avons beaucoup discuté avec les services techniques pour lever les points de blocage sur l’amélioration de la qualité de l’eau pour les baigneurs, sur l’insertion paysagère ou sur l’impact – moindre – pour le site et les animaux. » Le bois de Vincennes est classé au titre du Code de l’environnement, mais également par le PLU, « espace boisé » et « zone naturelle et forestière ». L’aménagement du plan d’eau devra aussi être compatible avec les usages actuels que sont le canotage et la pêche.

Les premières études de faisabilité ont vite montré que la qualité sanitaire de l’eau du lac laissait à désirer. De « fortes concentrations de bactéries pathogènes […] dues à la présence d’animaux domestiques ou sauvages » le rendaient « impropre à la baignade », souligne le texte qui sera présenté au Conseil de Paris. Le projet initial de permettre la baignade « sans aucun aménagement » a donc été abandonné, le traitement de l’eau étant indispensable. La zone « baignable » sera séparée du reste du lac par « deux jardins aquatiques » de 2.000 m² de part et d’autre, constitués de « plantes immergées » choisies pour leur capacité à filtrer l’eau biologiquement, l’épurer et la recycler. Créé artificiellement en 1858 par Jean-Charles Alphand, ingénieur des ponts et chaussées du baron Haussmann, ce bassin de 10 ha a d’abord été alimenté par la Marne ; il l’est aujourd’hui par le réseau d’eau non potable de la Ville de Paris. De la vase recouvre encore le fond du lac.

L’équivalent de trois piscines olympiques

A compter de l’été 2019, cette nouvelle aire de baignade gratuite ouvrira au public tous les ans, de mi-juin à mi-septembre, de 10 heures à 20 heures. Les « espaces enherbés existants » dans le sud de l’île de Bercy – accessibles par l’île de Reuilly – serviront de plages. Le site doit être divisé en trois zones, précise la délibération : « Un espace ludique et familial de 2.600 m² dont la profondeur sera comprise entre 30 et 60 cm, un espace de baignade autonome de 2.200 m² d’une profondeur comprise entre 30 cm et 1,5 m et un espace de 3.200 m², de 2,5 m de profondeur dédié à la nage. » Soit quasi « l’équivalent de trois piscines olympiques [1.250 m²]! », se réjouit Célia Blauel.

Douches, cabines pour se changer, locaux pour le personnel, platelages ou rampes d’accès des personnes à mobilité réduite… les équipements seront montés pour les trois mois d’été. L’accueil du public se fera via le poste de garde existant, à l’entrée de l’île de Bercy. « Le coût annuel de la maintenance et de l’exploitation de l’ensemble des installations est estimé à 450.000 € TTC », stipule le projet de délibération. Agents de la Ville, les maîtres-nageurs sauveteurs veilleront à la sécurité des quelque 2.200 personnes attendues chaque jour sur l’aire de baignade – 75.000 sur une saison. La capacité est estimée à 1.000 baigneurs en même temps.

Bertrand Gréco – Le Journal du Dimanche

Euro 2016 ? Rien à foot !

Publié le

Violence dans les stades

http://www.presse-dz.com/caricatures-algerie/violence-dans-les-stades

Je n’aime ni le foot, ni les footballeurs, ni les supporteurs car c’est un truc de mecs qui conditionne leur comportement dans la vie publique et privée. Mais en ce moment il est difficile d’échapper à cette propagande virile qui semble être la chose la plus importante  et bénéfique que la France ait connu depuis des années.

L’expression du poéte latin Juvénal Panem et Circenses (du pain et des jeux de cirque) n’a jamais été autant d’actualité avec le PS qui, incapable de tenir ses promesses, incite le peuple à faire la fête afin de noyer ses problèmes dans l’alcool, les drogues et le vacarme.

A Paris, la fête est obligatoire : parcs ouverts toute la nuit, célébration du Ramadan à l’Hôtel de ville, nuit blanche, fête de la musique, Gay Pride, Paris plage, Techno-parade, etc.

Hier soir, 90 000 personnes étaient réunies sous la Tour Eiffel autour  de David Guetta pour le concert d’inauguration de l’Euro 2016.  « Seulement » 6 personnes ont été interpellées  pour  état d’ébriété, consommation de produits illicites ou port d’armes prohibées. Des classiques des rassemblements selon la préfecture de police. A qui fera-t-on croire qu’il n’y aurait eu que 6 infractions pour 90 000 fêtards ? La police trie ce qui l’arrange entre interpellation, arrestation, rappel à l’ordre, contrôle, intervention et délinquance, tout une gamme d’actions de police qui sont statistiquement ventilées selon les objectifs de la Préfecture, en l’occurrence c’est Tout va très bien Madame la marquise.  (chanson qui dénonce la passivité de la France face à la perspective de la seconde guerre mondiale …)

Le mâle cherche la confrontation avec la civilisation représentée par les « bourgeois », les bâtiments publics, les banques, le mobiliser urbain et toute représentation de l’Etat. Le foot a ses brutes spécifiques, les hooligans qui ressemblent à tous les insurgés, les casseurs, les racailles, les émeutiers et les délinquants. Dans tous les pays du monde, le foot est l’occasion de déchaînements de violence organisée ou spontanée. Les observateurs l’affirment, le foot est une occasion de se défouler contre tout bouc émissaire

Le racisme dans le football, c’est quelque chose qui existe depuis des années. Ce n’est pas nouveau. Les gens se servent du stade comme d’un défouloir. Ils sont au milieu de la masse, totalement anonymes et ils se sentent plus forts. …En Italie, les gens font des cris de singe, des saluts nazis. En Corse, il y a pas plus tard qu’il y a deux mois, des supporters ont brandi une banderole sur laquelle était écrite : « le Qatar finance le terrorisme ». C’est partout pareil. http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1326798-video-des-supporters-racistes-de-chelsea-dans-le-metro-parisien-ca-ne-m-etonne-pas.html

Depuis des années que ça dure la prévention reste impuissante. Est-ce délibéré pour distraire le gogo ?

J’avais été particulièrement marquée par le drame du Heysel, en Belgique, 39 morts et 454 blessés : Il eut lieu à l’occasion de la finale de Coupe d’Europe des clubs champions 1984-1985 entre le Liverpool Football Club et la Juventus Football Club. Des grilles de séparation et un muret s’effondrèrent sous la pression et le poids de supporters, faisant 39 morts et plus de 454 blessés.

En 1998, le gendarme Nivel avait été très gravement blessé par des hooligans allemands  : Daniel Nivel, 61 ans, avait été attaqué par un groupe de hooligans allemands le 21 juin 1998 près du stade Félix-Bollaert à Lens le jour de la rencontre Allemagne-Yougoslavie. Roué  de coups de poing et de coups de pied, frappé avec son lance-grenades, le maréchal des logis-chef était resté dans le coma pendant 44 jours. Aujourd’hui, il n’a plus l’usage de l’un de ses yeux et s’exprime toujours avec difficultés. Après son agression, il avait été promu adjudant mais n’avait jamais pu reprendre son service.

En novembre 2013, les Algériens envahissaient le métro et bloquaient la station Barbés à l’occasion du match Algérie-Burkina Faso.

Brésil : A quelques mois de la coupe du monde, une violence extrême entre supporters de foot

Brésil : bagarre entre supporters en 2013

Des affrontements entre supporters stéphanois et niçois avaient marqué le match Nice-Saint-Etienne, le 24 novembre 2013, à Nice (Alpes-Maritimes).

rencontre de Ligue 1 de football entre Nice et Saint-Etienne, le 24 novembre 2013

Violences foot : le PCF pour des états généraux du supportérisme (Nicolas Bonnet)

Le PSG et Fly Emirates n’adoucissent pas les mœurs, ici au Trocadéro en 2013 http://www.pcf.fr/sujets/356

2 morts et 51 blessés dans des affrontements entre supporters de foot à Casablanca le 1902/2016

Samedi soir, des bagarres entre supporters de pays en lice ont fait des bless&s comme c’est souvent le cas à l’occasion des match de foot. Ce matin dix personnes était en garde à vue à Marseille : Samedi après-midi et dans la nuit, des centaines de supporters anglais et russes se sont affrontés à coups de barre de fer, de coups de poings et de jets de bouteille. Le bilan est lourd avec 35 blessés, dont un Anglais encore entre la vie et la mort.

Images ici

Dans les entreprises, les hommes majoritaires parmi les cadres supérieurs, directeurs et PDG se comportent comme des footballeurs dont ils ont adopté le vocabulaire. Ils feintent, bottent en touche, provoquent pour déstabiliser la ou le subordonné, distribuent des cartons rouges, banc de touche, déclarer forfait, match nul, pénalty, tacle, surface de réparation, etc.

Combattre le terrorisme! Point de vue de Joseph Castano

Publié le

place republique attentats fn

Source photo

Joseph Castano est un pied noir « fier de l’être » qui anime un blog  » Contre la désinformation Historique et le respect de la Mémoire ». Son objectif est de Rendre à la mémoire des Français d’Algérie et à son armée bafouée, la justice qui leur a été refusée tout au long de leur calvaire. Il a écrit plusieurs ouvrages dont « l’Islam… Religion conquérante » et publie régulièrement des articles.

Je ne partage pas toutes les opinions de Joseph Castano, d’abord parce que je ne suis pas Pied-noir, ensuite parce que je ne suis pas militariste OAS et enfin parce que je suis opposée à la peine de mort. Toutefois, son expérience algérienne est indiscutablement un éclairage sur l’islamisation qui accable l’Europe en ce moment et  je partage son appel à la fermeté des nos gouvernements et institutions comme l’une des solutions au terrorisme musulman. Dura lex sed lex serait un début de la résolution du problème du terrorisme musulman.

De façon générale, l’expérience m’a appris qu’il est nécessaire de faire abstraction de certains engagements lorsque le locuteur exprime des idées justes, des informations pertinentes et, éventuellement de bonnes pratiques.

Résultat de recherche d'images pour "république"

Republique Francaise

Source image                                                                                        Source image

Finies les divisions et rejets arbitraires entre les droites et les gauches. A partir du moment où nous somme tous unis derrière les lois de la République et de notre symbole tricolore, nous devons savoir distinguer nos amis de nos ennemis quelle que soit leur couleur politique.

La Connectrice

Chanson « Je suis la France »

https://youtu.be/WV0c9z_azRg

https://www.youtube.com/watch?v=WV0c9z_azRg

COMBATTRE LE TERRORISME !

 

« La croyance superstitieuse en la force historique des complots (quand bien même ils existeraient, de type individuel ou collectif) laisse complètement de côté la cause principale des échecs subis aussi bien par les individus que par les Etats : les faiblesses humaines »Alexandre Soljenitsyne 

            Qu’ils soient intégristes, fanatiques religieux ou anarchistes, les terroristes prêchent le viol de la société, et, par conséquent, ils ne sauraient être traités comme des adversaires réguliers. Car « vouloir donner aux choses le sens de ses désirs est la pire forme de dérèglements de l’esprit ». Ainsi s’est exprimé Bossuet dans une de ses prédictions au souffle lyrique de ses visions grandioses.

Le caractère d’extrême gravité que revêt le terrorisme international a fait de la France (et désormais de la Belgique) l’une de ses plaques tournantes et nous met dans l’obligation de réagir avec fermeté contre tous ceux qui tentent de faire de notre pays un « champ de tir » du terrorisme, son refuge ou son « laboratoire d’expériences » révolutionnaires… d’autant plus que ces actions terroristes impliquent nécessairement une chaine de connivence et d’appui logistique sur notre sol et une préparation minutieuse…

A la guerre révolutionnaire ou « guerre sainte » prônée par les islamistes, nous devons opposer la guerre populaire totale ou guerre de libération nationale. Face à une menace terroriste, il faut faire le choix majeur qui s’impose et en tirer toutes les conséquences ; agir sans oublier la foi formulée par Engels : « Ne jamais jouer avec l’insurrection armée et, quand on la commence, la mener jusqu’au bout ». La France est aux yeux de l’islam une aire de guerre, « dâr al-harb », et elle se doit de traiter ce dernier de la même manière qu’il la traite.

Nous n’arriverons probablement jamais -en dépit de toute fermeté- à réduire totalement les actions criminelles mais il serait possible d’en limiter le nombre par l’instauration d’une juridiction et de tribunaux d’exception identiques à ceux créés par le régime gaulliste durant la guerre d’Algérie afin d’éradiquer l’OAS… et qui menèrent sans le moindre état d’âme au poteau d’exécution quatre soldats français dont deux officiers.

            Puisque cela fut accompli contre des patriotes dont le seul crime fut de vouloir conserver l’Algérie française, pourquoi cette juridiction ne serait-elle pas reconduite contre les ennemis de la France reconnus coupables d’avoir sacrifié des victimes innocentes ? Dès lors, le rétablissement et la mise en application immédiate de la peine de mort seraient prononcés à leur endroit. Qui a tué doit être tué ! L’horreur du mal est le principe même de la justice. Elle doit s’imposer comme une règle impérative, car elle est notre propre raison. « La loi, en général, est la raison humaine –disait Montesquieuen tant qu’elle gouverne tous les peuples de la terre »

            Les demi-mesures, comme c’est le cas actuellement, ne mènent à rien car les vices impunis s’accroissent à l’infini. Mais châtier les coupables, les condamner à mort ou leur infliger une sanction à la hauteur de leurs crimes, ne ferait -dans notre société émolliente, indifférente, conservatrice- que révolter les consciences de la « bien-pensance », des associations « humanistes » et provoquer la colère des islamo-compatibles issus de la gauche bobo-caviar et de la droite capitularde et louvoyante toujours prompts à brandir le carton rouge au nom de leur angélisme républicain.

Dostoïevski écrivait déjà, dans la « légende du Grand Inquisiteur » : « Qui aime trop l’humanité en général est en grande partie incapable d’aimer l’homme en particulier. Qui plaint trop le malfaiteur est fort souvent incapable de plaindre la victime ». Et le drame actuel c’est que nos sociétés vieillottes s’interdisent tout moyen coercitif. Elles ont lentement accumulé pendant une longue procession de siècles, les règles, les précautions et les interdits destinés à protéger l’idée qu’elles se faisaient de la civilisation. Elles ont imaginé couler la sagesse dans des lois… codifier l’indulgence et la mesure, pour défendre l’homme contre lui-même. Préoccupées d’exorciser la violence qui bouillonne toujours confusément dans des instincts mal maîtrisés, elles ont naturellement été conduites à interdire la seule forme de violence sur laquelle elles pouvaient peser : la cruelle mais indispensable gamme des châtiments qui prétendent moins punir le crime, que décourager le criminel.

Négligeant cette suprême mise en garde d’Aristote « Tolérance et apathie sont les dernières vertus d’une société mourante », elles ont inventé un arsenal de répression humain conçu à l’exacte mesure de coupables considérés comme des « égarés » ou des « déséquilibrés ». Or, on ne combat pas des terroristes avec de simples lois. On doit adopter une riposte appropriée afin de les arrêter dans leur élan velléitaire et agressif. « Plus l’Etat est corrompu, plus les lois se multiplient » clamait Tacite, cet historien et sénateur de l’antique Rome.

La France vit sous des menaces de plus en plus récurrentes que l’on ne peut contenir par la seule force de la loi. « Les français vont devoir s’habituer non à la menace des attentats, mais à la réalité des attentats qui vont, à mes yeux, immanquablement survenir. Nous sommes désormais dans l’œil du cyclone, le pire et devant nous » a déclaré dans « Ouest France », le 14 novembre 2015, au lendemain des attentats de Paris, le juge Marc Trévidic.

Bruxelles vient à son tour d’en subir les affres… et les terroristes vont de nouveau frapper. La France, confrontée à l’un des plus graves périls de son histoire ne doit pas s’embarrasser de préjugés pour prendre les mesures appropriées afin d’assurer sa propre survie. « Celui qui s’incline devant des règles établies par l’ennemi ne vaincra jamais » soutenait Léon Trotski.

            Mais, empêtrée dans ses règles, ses décrets et ses scrupules, voilà notre civilisation chrétienne paralysée par les dogmes qui la fondent et les lois qui la défendent qu’elle ne peut transgresser sans se renier. Et voici les barbares –forts de cette assurance- qui répandent leur terreur en voulant tout détruire, tout raser pour tout recommencer sur les décombres d’un passé qu’ils haïssent parce qu’ils ne le comprennent pas. Et ils tentent d’imposer leur loi par l’assassinat et la terreur à des sociétés qui ont su dissiper ces cauchemars depuis si longtemps qu’elles n’en imaginent plus l’éventuel retour. Voici qu’enchaînées par les règles qu’elles ont accumulées pour se prémunir contres les excès de leur propre colère, les sociétés stupéfaites s’abandonnent aux coups que leur portent des colères inconnues… Et voici que s’écroule la civilisation parce que les barbares puisent dans son raffinement, ses complications et son indulgence, la seule force qui rend leurs débordements irrésistibles. Ils retrouvent naturellement le plaisir d’égorger sachant combien timide sera la répression. Jamais les passions déchaînées n’ont fait autant de ravages… semé autant de morts… Jamais on n’a assassiné autant d’hommes au nom du bonheur de l’humanité… Jamais le mot de Malaparte n’a été plus juste : « Jamais on n’a couché autant de Christs dans les charniers du monde ».

Et nous, pauvres occidentaux, sommes en passe de perdre cette ultime guerre qui nous est imposée parce qu’irrémédiablement condamnés à capituler… au nom de la défense de la civilisation qui n’est autre qu’un suicide devant un assaut qui en nie l’essentiel.

            Soljenitsyne a écrit : « Toute notre vie là-bas nous a appris qu’il existe un seul moyen de résister à la violence : c’est la fermeté ! »

           Dans la lutte contre la subversion et le terrorisme, rien n’est plus important que l’application d’une politique de défense préventive ferme et impitoyable à l’égard des adversaires de la Nation. Celui qui sème le vent doit récolter la tempête.

joseph.castano0508@orange.fr

Attentats islamistes à Paris ce vendredi 13 novembre 2015. 127 morts, 80 blessés graves, des milliers de traumatisés. Le gouvernement doit démissionner.

Sonnerie aux morts

127 morts, 80 blessés graves, des centaines de blessés légers, des milliers de traumatisés sur 6 ou 7 sites parisiens et au stade de France à Saint-Denis. Les terroristes ont tiré dans le tas au Bataclan et à des terrasses de café.

Mes condoléances aux familles. Ma compassion aux survivants.

Marche funèbre de Chopin jouée à l’occasion de l’hommage rendu aux Invalides du dernier poilu de la guerre de 14-18

L’Etat islamique (EI, Daech, Isis, Dawla al islamiya revendique les attentats 

Voir l'image sur Twitter

L’Etat islamique nous avait prévenus à plusieurs reprises donnant des conseils de meurtre précis à ses affiliés.

Nous savions que des centaines de Français musulmans s’engageaient dans la guerre sainte, le Djihad, aussi bien en France qu’en Syrie, en Irak, au Yemen, au Mali, au Nigéria ou en Afghanistan.

Nous savions que nos prisons regorgeaient de criminels musulmans se radicalisant grâce à Jack Lang qui les évaluait à 60% de la population carcérale pour réclamer plus d’imams dans les prisons.

Nous savions que nous nourrissions en notre sein des musulmans qui se vantent de « niquer la France », qui clament que les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République, qui ne dissimulent pas leur haine du blanc et qui sont en perpétuel état d’insurrection.

Nous savions, au vu de l’épidémie de voiles et de barbes que les Musulmans intégristes et revendicatifs, voire revanchards, étaient de plus en plus nombreux parmi nous.

Nous savions que chaque musulman est à l’oumma islamiya ce que le doigt est à la main. Quoiqu’un musulman fasse, il aura le soutien de ses coreligionnaires grâce au téléphone arabe. Délinquant ou criminel il sera protégé par ses semblables qui le dissimuleront et le protégeront de la Justice de la République comme ce chauffeur de bus qui avait aidé un violeur à échapper à la police.

Malgré cela, l’Etat n’a pas cessé de choyer ces insurgés en accédant à toutes leurs demandes et en refusant de sanctionner sérieusement leurs crimes et leurs délits par « souci d’apaisement ».

Malgré cela, l’Etat n’a pas cessé d’inviter et d’accueillir aux frais du contribuable des hordes de musulmans, ces migrants agressifs, égoïstes, incultes, délinquants qui nous donnent dans la jungle de Calais une idée du chaos qu’ils sèment comme Attila dont on disait que là où il passe l’herbe ne repousse pas.

Et ce soir, devant ce carnage, le Président et ses sbires prennent des airs catastrophés et promulguent l’état d’urgence pour nous en jeter plein les oreilles alors qu’ils sont entièrement responsables de ces attentats de par leur islamo collaboration, leur cynisme, leur mépris du peuple qui subit quotidiennement les méfaits de l’islamisation de la France, leur indulgence vis à vis des islamistes et leur déni de l’islamisation conquérante, destructrice et mortifère.

Tout ce beau monde a déjà commencé à verser des larmes de crocodile mais ce carnage aurait pu être évité si ces responsables irresponsables avait seulement appliqué nos lois. Dura lex sed lex.

Après les massacres de l’hypercacher, de Charlie Hebdo et de Montrouge, comme se tuent à le dire tous les médias de réinformation, Hollande, la gauche et les bien pensants n’ont pris aucune mesure sérieuse pour protéger le peuple de France. Le carnage de ce soir en est la terrible conséquence. Le gouvernement doit démissionner.

PS

On rappelle que la dernière déclaration de l’état d’urgence date de 1961, pendant la guerre d’Algérie …Les barbares d’aujourd’hui ont souvent la même origine…

Violences contre les femmes. Colloque de l’Institut en santé génésique le 13 novembre 2015 avec Dr Pierre Foldès, Florence Foresti, Pr Roger Henrion, Me Luc Fremiot, Pr Jean-Paul Escande …

L’Institut en santé génésique fondé par Le Dr Pierre Foldès et Frédérique Martz sous le marrainage de Florence Foresti, organise son premier colloque sur les violences contre les femmes.

Le colloque tiendra place à Boulogne Billancourt

 HP Arcs de Seine
20, Quai du Point du Jour
92 100 Boulogne Billancourt

L’institut en santé génésique (ISG) siège à l’hôpital de Saint-Germain-en-Laye à côté de la clinique où le Dr Pierre Foldès répare les femmes victimes de l’excision, cette violence sexiste qui mutile pour la vie des millions de femmes dans le monde dans le seul et unique but de les soumettre en inscrivant la domination masculine dans leur corps.

L’Institut en santé génésique (ISG), intervient auprès des professionnels de santé pour les former à la détection de violences et prendre le relais de la pris en charge psychologique et sociale au sein d’une équipe pluridisciplinaire (médecins, psychologues, assistantes sociales …), sous la coordination de la directrice de l’ISG Frédérique Martz.

Ayant personnellement rencontré le Dr Foldès et Frédérique Martz sur leur lieu d’exercice à Saint-Germain-en-Laye j’ai pu apprécié leur qualités humaines, leurs compétences, leur générosité, leur sincérité, leur dévouement et leur ouverture d’esprit. Ce premier colloque devrait relancer la nécessaire lutte contre les violences faites aux femmes fondée sur une discrimination intemporelle et universelle à laquelle nous sommes trop habitués pour prendre les mesures nécessaires à son abolition.

La Connectrice

http://www.institutensantegenesique.org/

NUMERO D’APPEL DE L’ISG : 01.39.10.85.35.

20 rue Armagis, 78100 Saint-Germain-en-Laye

Au coeur des violences : Quand les femmes mènent le débat ! PARIS 13 novembre 2015

https://www.facebook.com/InstitutenSanteGenesique

Programme du colloque du 13 novembre 2015

inscriptions ici avant le 1er novembre

Comment venir ?
HP Arcs de Seine
20, Quai du Point du Jour
92 100 Boulogne Billancourt
Transports en commun :
> Métro ligne 9 : Porte de Saint-Cloud 7 mn à pied
> RER ligne C : Station Issy Val de Seine
> Tram Val de Seine T2 : Station Issy Val de Seine
> Bus : Paris 22, 62, 72, PC – Banlieue : 39, 72, 126, 175, 189, 289, 323 et réseau urbain de Boulogne
> Station de vélib’ : en pied d’immeuble
> En voiture :
• A 150m du Boulevard périphérique pour rejoindre rapidement les autoraoutes et aéroports
Liaison rapide avec la Défense et les Quartiers d’Affaires de Paris par la Voie Express Georges Pompidou
• Parking à proximité : parking Point du Jour
Place Abel Gance 92 100 Boulogne-Billancourt

Informations :
contact@isg78.org ou 01 39 10 85 35
Inscription :


• par retour du bulletin d’inscription avant le 1er novembre 2015, accompagné du règlement à l’adresse suivante :
Institut en Santé Génésique / Colloque 2015
20 rue Armagis – 78100 Saint Germain en Laye
• ou sur place en fonction des places disponibles,
(règlement de l’inscription uniquement par chèque bancaire)

%d blogueurs aiment cette page :