Flux RSS

Archives de Catégorie: censure

Dictature : renforcement de la répression des provocations, diffamations et injures NON PUBLIQUES à caractère raciste ou discriminatoire.

Publié le

http://www.courrierinternational.com/une/vu-du-royaume-uni-macron-en-marche-vers-le-desastre

Les nouveaux députés macroniens se sont mis au travail avec acharnement sur des questions essentielles (sic) et ont pondu ce mois d’août 2017 un nouveau décret destinée à renforcer la  LOI n° 2017-86 du 27 janvier 2017 relative à l’égalité et à la citoyenneté (1)

Le décret : JORF n°0182 du 5 août 2017 texte n° 9 Décret n° 2017-1230 du 3 août 2017 relatif aux provocations, diffamations et injures non publiques présentant un caractère raciste ou discriminatoire NOR: JUSD1714912D ELI: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2017/8/3/JUSD1714912D/jo/texte
Alias: https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2017/8/3/2017-1230/jo/texte

Le terrorisme de la pensée unique !

 

Vous en conviendrez, il y avait urgence pour la prospérité de la France à légiférer sur le racisme, ce racisme nauséabond qui dérange essentiellement les ennemis de la France, des Français, de la culture et des traditions françaises, ces gens qui se torchent avec le drapeau français qui niquent la France, traitent les Français de petits ou sales blancs, traitent les françaises de sales putes blanches, appellent au viol des françaises, tuent leurs semblables qui prétendent « faire comme les Français, nous traitent de sous-chiens ou de cafards (kouffars). Il y avait urgence à protéger ces braves musulmans « qui sont les premières victimes des attentats terroristes musulmans ». Il y avait urgence à renforcer les pouvoirs du Comité contre l’islamophobie qui s’engraisse en intentant des procès à toutes celles et ceux qui osent protester contre des réalités contraires aux lois de la République ainsi qu’à la culture et aux usages des Français.

Macron

http://elections-93.blogspot.fr/

Dans un article sur Causeur, Catherine Rouvier démontre avec ironie l’absurdité du décret en question qui ordonne de remplacer « race » par « prétendue race ». https://www.causeur.fr/race-decret-antiracisme-pretendue-146245

Depuis le 3 août, un décret relatif aux provocations, diffamations et injures non publiques présentant un caractère raciste ou discriminatoire « substitue à la notion de race, qui n’est pas applicable aux êtres humains, celle de « prétendue race » » et « améliore la lutte contre les manifestations de racisme, de sexisme et d’homophobie dans des conditions similaires à ce qui a été prévu par la loi n° 2017-86 du 27 janvier 2017 »…Alors, bien sûr, on peut aussi chercher une autre formule, qui prenne en considération les différences morphologiques sans plus prononcer le mot maudit. Pour ma part, j’ai trouvé ! C’est chez Buffon. On ne fait pas plus « scientifique »… Il s’agit des « variétés dans l’espèce humaine ». Je suis fière de ma découverte. « Ouais, mais ça fait un peu long quand même », me dit Mohamed qui joue au foot avec son pote, et à qui je tente de communiquer mon enthousiasme. Sans comprendre la vraie portée de cette remarque, je me replonge dans la passionnante lecture de l’« Histoire naturelle », tandis qu’il reprend son jeu. Mais soudain, tombé par terre sur le gravier coupant après un croche pied vicieux de son copain Martial, il hurle « Nique ta race ! » Je corrige : « Ta  prétendue race, Mo’, ta prétendue race »… C’est vrai que « nique ta variété dans l’espèce humaine », c’était « un peu long ».

Pour aller plus loin que ce décret crapuleux dans le même esprit,  évitons donc tous les qualificatifs et notions qui pourraient favoriser la discrimination. Supprimons la mention du sexe dans les documents officiels d’identité : on ne cochera plus la case F ou H. Supprimons également la couleur des yeux et des cheveux, la taille et a fortiori le poids. Il ne doit plus y avoir de qualificatif homo, hétéro, bi, trans parce que c’est discriminatoire. Interdisons toute description physique des individus. Ne mentionnons ni l’âge ni le prénom. Les dieux égyptiens des pharaons portaient plusieurs noms parce qu’ils pensaient que « nommer c’est tuer ». Faisons de même, ne nommons plus les individus. Bref, nos députés ont du pain sur la planche des lois…Il faut bien les occuper tandis que Napoléon Macron et ses généraux inventent des martingales pour asservir le peuple  en l’aveuglant avec des reflets de lingots d’or.

  • Est non publique, une provocation, diffamation ou injure prononcée par son auteur à sa victime sans qu’aucune tierce personne soit présente ou devant un cercle limité de personnes partageant les mêmes intérêts (professionnel, personnel,  …), que la victime soit présente ou non.
  • Est publique une provocation, diffamation ou injure pouvant être entendue ou lue par un public étranger à l’auteur des faits à et sa victime.

Le plus inquiétant dans ce décret est qu’on ne pourra même plus s’exprimer dans la sphère privée puisque le texte entend sanctionner provocations, diffamations et injures non publiques présentant un caractère raciste ou discriminatoire. Désormais si je traite de salaud , entre quat’zyeux, le type qui me met la main aux fesses, il pourra porter plainte sans témoin et ce sera parole contre parole. Les victimes n’auront plus qu’à la boucler.

Les gouvernements n’ont jamais eu autant de détermination pour combattre les propos sexistes qui font florès dans la sphère publique alors dans la sphère privée, je vous laisse sonder votre mémoire… Pourquoi la prétendue (sic) islamophobie serait-elle plus répréhensible que la gynophobie universelle ? Je me permets cette comparaison pour montrer à quel point l’indignation qui agite nos députés est à géométrie variable, donc nourrie par des considérations idéologiques et de la mauvaise foi politique.

Logiquement, il va falloir interdire les blagues sur les Belges, les blondes, les femmes, les gros, les maigres, les petits, les géants, les débiles, les benêts, les radins, les bègues, les chauves et les poilus…Du boulot pour les magistrats, la police, les inspecteurs, les contrôleurs qui n’ont déjà pas les moyens matériels et humains de maintenir l’ordre, juger criminels et délinquants, enquêter sur les radicalisés et arrêter les fraudes à la sécurité sociale et à toutes les prestations sociales. Nos députés ont vraiment un sens aigü des priorités…

La Connectrice qui a du souci à se faire parce que pas politiquement correcte

Précisions

Sont désormais punies de l’amende prévue pour les contraventions de la 5e classe (1 500 € maximum), la provocation non publique à la discrimination, à la haine ou à la violence, la diffamation non publique et l’injure non publique commises à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison :

  • de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une prétendue race ou une religion déterminée,
  • de leur sexe, de leur orientation sexuelle ou identité de genre,
  • ou de leur handicap.

Outre la peine d’amende, les personnes coupables de ces infractions encourent les peines complémentaires suivantes :

  • travail d’intérêt général pour une durée de 20 à 120 heures ;
  • obligation d’accomplir, éventuellement à leurs frais, un stage de citoyenneté ;
  • interdiction de détenir ou de porter, pour une durée de 3 ans maximum, une arme soumise à autorisation ;
  • confiscation d’une ou de plusieurs armes dont le condamné est propriétaire ou dont il a la libre disposition ;
  • confiscation de la chose qui a servi ou était destinée à commettre l’infraction ou de la chose qui en est le produit.

Les personnes morales coupables de ces infractions encourent une amende d’un montant maximum égal à 5 fois celui prévu pour les personnes physiques et la peine complémentaire de confiscation de la chose qui a servi ou était destinée à commettre l’infraction ou de la chose qui en est le produit.

  À noter :

  • Est non publique, une provocation, diffamation ou injure prononcée par son auteur à sa victime sans qu’aucune tierce personne soit présente ou devant un cercle limité de personnes partageant les mêmes intérêts (professionnel, personnel,  …), que la victime soit présente ou non.
  • Est publique une provocation, diffamation ou injure pouvant être entendue ou lue par un public étranger à l’auteur des faits à et sa victime.

Pour le droit de critiquer l’Islam en Europe. Pétition

Défendez le droit de critiquer l’islam en Europe

Pour signer la pétition

http://citizengo.org/en/signit/37055/view

En Autriche, une conférencière a été condamnée pour avoir mis en cause publiquement les mœurs de Mahomet. Les juges autrichiens ont sacrifié la liberté d’expression à l’interdiction du « blasphème », pour protéger la « sensibilité religieuse » des fidèles musulmans et « la paix religieuse ». Cela revient à appliquer la sharia ! L’affaire est à présent devant la Cour européenne des droits de l’homme (CEDH), à Strasbourg.
>
> L’ECLJ intervient dans cette affaire pour défendre la liberté d’expression en matière religieuse. Signez cette pétition pour vous associer au mémoire remis par l’ECLJ à la CEDH et soutenir ainsi la liberté d’expression.

La conférencière qui a saisi la Cour de Strasbourg en souhaitant conserver l’anonymat, a été condamnée pour avoir publiquement « dénigré une personne qui est un objet de vénération », à savoir Mahomet, d’une manière « susceptible de susciter une indignation justifiée ». Il lui a été reproché d’avoir déclaré que Mahomet « aimait le faire avec des enfants » car celui-ci s’était marié avec une fille de six ans et avait consommé ce mariage lorsqu’elle n’avait que neuf ans. La conférencière notait que cela posait problème dans la mesure où « le plus haut commandement pour un homme musulman est d’imiter Mahomet », ajoutant plus généralement que « les musulmans entrent en conflit avec la démocratie et notre système de valeurs ».
>
> La conférencière s’exprimait devant une trentaine de participants lors d’une conférence intitulée « Connaissances élémentaires de l’Islam ». Elle a été condamnée à payer 480 euros ou à purger une peine de soixante jours d’emprisonnement, alors même que ses propos reposent sur des faits que la tradition musulmane elle-même estime avérés et dont la diffusion, dans un contexte politique, participe au débat public.L’affaire est à présent devant la Cour européenne des droits de l’homme qui devra choisir entre la liberté d’expression et la répression du blasphème.
>
> L’ECLJ agit depuis plus de dix ans auprès des Nations unies et du Conseil de l’Europe contre la tentative de l’Organisation de la Conférence Islamique d’imposer en droit international un délit de blasphème, aussi appelé délit de « diffamation de l’islam ».
> Pour l’ECLJ, les libertés de religion et d’expression sont complémentaires, et il n’existe pas de droit, pour les croyants et les non-croyants, à ne pas faire l’objet de critiques. Seules les insultes, calomnies et obscénités gratuitement offensantes ainsi que les propos incitant à une violence immédiate peuvent être restreints. Tout autre propos – surtout lorsqu’il s’appuie sur des faits réels – doit pouvoir être librement exprimé.
>
> Soutenez la liberté d’expression, signez la pétition !

Le Centre européen pour le droit et la justice est une organisation non-gouvernementale internationale dédiée à la promotion et à la protection des droits de l’homme en Europe et dans le monde. L’ECLJ est titulaire du statut consultatif spécial auprès des Nations-Unies/ECOSOC depuis 2007.
> L’ECLJ agit dans les domaines juridiques, législatifs et culturels. L’ECLJ défend en particulier la protection des libertés religieuses, de la vie et de la dignité de la personne auprès de la Cour européenne des droits de l’homme et au moyen des autres mécanismes offertes par l’Organisation des Nations Unies, le Conseil de l’Europe, le Parlement européen, et l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE).
> L’ECLJ fonde son action sur « les valeurs spirituelles et morales qui sont le patrimoine commun des peuples [européens] et qui sont à l’origine des principes de liberté individuelle, de liberté politique et de prééminence du droit, sur lesquels se fonde toute démocratie véritable » (Préambule de la Statut du Conseil de l’Europe).

European Centre for Law and Justice

4, Quai Koch

Strasbourg 67000

France

 

Alain Finkielkraut et Nuit Debout. Le courage de l’intelligence et la lâcheté de la bêtise

Publié le

Afficher l'image d'origine

Source image

Hier soir, Alain Finkielkraut s’était rendu au rassemblement de Nuit Debout pour comprendre ce qui se passait sur le terrain et par lui-même.

Accompagné de son épouse, il voulait seulement écouter et n’avait pas du tout l’intention de prendre la parole. L’eut-il fait, cela n’aurait été que conforme à cette démocratie populaire dont prétendent ressortir les Nuideboutistes.

En fait de démocratie et de liberté d’expression le philosophe fut proprement interdit de présence et de parole.

Reconnu, il fut hué, insulté et souillé par le crachat d’un quadragénaire. Le service d’ordre l’escorta hors de la place de la République sur le boulevard « pour sa sécurité ».

La première personne à l’avoir insulté aurait posté des propos antisémites sur son blog et se dirait  » Jeune communiste » alors que Nuit Debout se clame sans parti …

On pourra entendre le témoignage d’Alain Finkielkraut dans l’émission « L’esprit de l’escalier » Il y raconte en détail sa soirée à Elisabeth Lévy de « Causeur ».

https://youtu.be/XNzHeNq14ZM

Je comprends parfaitement la démarche courageuse d’Alain Finkielkraut, ancien gauchiste de mai 68 qui, à la différence de beaucoup de ses semblables n’a pas chercher à accumuler des devises au Panama mais creusé, avec l’or de sa réelle intelligence, les évolutions sociétales et défendu avec constance les vertus de l’éducation et de l’essence de la philosophie, l’esprit critique.

Le philosophe aurait pu, comme nombre d’autres intellectuels, militants et politiques réfléchir confortablement à son bureau, à l’abri des crachats, en se basant uniquement sur les dires des médias, des interprétations des interprétations des faits, des rapports de témoignages choisis et des rediffusions de tout ce qui se diffuse d’après les histoires de témoignage de témoins. La vérité des uns et des autres ne lui suffisant pas, expression d’une rare honnêteté intellectuelle, il voulait voir et entendre les réalités de Nuit debout.

Moi aussi, je veux pouvoir évaluer de mes yeux et de mes oreilles ce qui se passe place de la République mais je n’ouvrirai pas ma bouche car je ne supporte pas la violence, a fortiori quand elle est dirigée contre ma personne non politiquement correcte.

Dans l’émission l’esprit d’escalier, Finkielkraut soulignait le niveau intellectuel des débats de mai 68 versus l’indigence de ceux de Nuit Debout qu’il attribuait à la déchéance de l’Education nationale qui nivelle par le bas tout en admettant que les fruits de 68 n’étaient pas tous de la même qualité, notamment ceux qui, précisément avaient contribué à la déchéance de l’Education nationale.

L’éjection d’Alain Finkielkraut de la place de la République est le spot qui termine d’éclairer la malignité de Nuit debout. On s’en doutait déjà puisque, alors que nous sommes en état d’urgence, ce qui logiquement interdit tout rassemblement, le DAL, branche du PS, bénéficie d’une autorisation de manifester renouvelable …

Je suis Finkielkraut et j’admire son courage et sa constance. Continuez, Alain, vous êtes une fierté française !

La Connectrice

Pour en savoir plus

  • Article, vidéos, commentaires sur Le Parisien

http://www.leparisien.fr/paris-75/paris-75011/video-nuit-debout-alain-finkielkraut-pris-a-partie-place-de-la-republique-16-04-2016-5721601.php?success=1#blocCommentaires

  • Témoignage d’Alain Finkielkraut

http://radiorcj.info/emissions/esprit-descalier/

Totoa publié le 17 Avril 2016 à 14:04

En realité, Finki – que l’on soit d’accord ou pas avec – il a une culture enoooorme. Finki, tu peux pas discuter avec lui si t’as pas bossé au moins une heures tes sujets. Donc il est logique que l’opposé de Finki le rejette avant qu’il n’ouvre la bouche (facilité, non reflexion, repeter les memes discours depuis Marx sans reactualisé et sans l’avoir lu !). Quelque part, ca fait plaisir de savoir que nuit debout n’est pas du tout au niveau. Genre on avait pas remarqué deja.

Usager77000a publié le 17 Avril 2016 à 14:04

Visiblement pour aller les rejoindre, ils font un tri dans ceux qu’ils veulent ou pas ? c’est ça la démocratie pour eux. Encore l’extrême gauche (même si ce n’est pas dit directement) !

Matyna publié le 17 Avril 2016 à 13:04

En mai 68, j’ai personnellement entendu sartre à la sorbonne, n’en déplaise à Danielo17.

Vanille-fraisea publié le 17 Avril 2016 à 13:04

« Nuit debout » n’a pas l’intention de se faire récupérer par qui que ce soit – c’est son droit- … Quand on est une personne « célèbre » , on plaît à son cercle d’admirateurs, mais en dehors de cette « bulle » , oui, on peut déplaire et ne pas être bienvenu. C’est le revers de la médaille. Pour se faire applaudir il faut savoir rester « entre soi » si non il faut accepter en beau joueur de se frotter à la contradiction ou à l’insolence sans pour autant être vulgaire et grossier. Mais tous le gens « célèbres » ne sont pas bien éduqués…

Doobiea publié le 17 Avril 2016 à 13:04

cracher sur un philosophe c’est la honte de ce mouvement trop c’est trop. on peut discuter sans cracher ni s’insulter. nuit debout c’est nuit de crachat et de dégâts c’est une nuit sale et honteuse. a interdire dorénavant.

Danielo17a publié le 17 Avril 2016 à 11:04

ceux qui ont un peu de mémoire et qui ont vécu 68doivent se souvenir que JP Sartre s’était fait virer de la Sorbonne et de l’Odéon… Il était venu pour « parler aux jeunes » et ils ont assimilé cela à de la récup coco…. Ils n’avaient certainement pas tort…. mais ces mouvements spontanés ça effraie toujours le bourgeois!

Stana publié le 17 Avril 2016 à 11:04

Nuit debout, les indignés et autres snobinards parisiens altermondialistes un iPhone à la main en train de tweeter leur révolte d’étudiants de 30 ans.

Chifa publié le 17 Avril 2016 à 11:04

Ce mouvement est alors loin d être apolitique , puisque certaines viennent et ca discute avec lui ( varoufakis ) et d autres viennent et se font siffler ( finkenkraut ) ……l extrême gauche et son esprit d ouverture sélectionné , faisant croire à un mouvement apolitique pour attirer les moutons ..je ne suis pas dupe .

Nicolas42a publié le 17 Avril 2016 à 11:04

Belle illustration de la supposée « tolérance » prônée par ces gauchistes EXTREMISTES. Eux qui se placent en donneurs de leçons humanistes, avec la complicité bienveillantes des médias, ne sont tolérants qu’avec ceux qui partagent leur risible philosophie. « Accueil de tous les migrants, « Prestations sociales pour tous », voilà parmi d’autres, leurs revendications (omettant au passage de nous en expliquer le financement…). Mais la Place de la République accessible à tous, sûrement pas!…Oui, ces gens-là sont des extrémistes, des fascistes de gauche, qui ne supportent pas la contradiction et la confrontation d’idées. Peut-être tout simplement parce-qu’ils n’ont pas d’argumentation crédible à développer?

Bibia publié le 17 Avril 2016 à 10:04

Toujours cette stratégie de victimisation mise en avant par cet homme. « Purification de la place ». Les médias l adore mais le vrai peuple le méprise et ç est une bonne chose. Cet homme est un imposteur qui ne supporte pas le pluralisme, l intégration, il attise à chacune de ses intervention télé. Cette fois ce n est plus de la télé. Il fera intervenir son service d ordre de la LDJ sous la bénédiction de Valls et Habib Meyer

Tetraodon78a publié le 17 Avril 2016 à 10:04

A pat29 finkeulkrault est venu saboter nuit debout il est reparti point barre qu il s exprime sur tous les sujets où qu il dégage et je dis bien tous les sujets

Jimbeea publié le 17 Avril 2016 à 10:04

@Sweetestdavout. Désolé de vous décevoir mais j’ai défilé avec un crayon il n’y a pas longtemps pour d’autres raisons qui ont à voir avec la liberté de penser, d’écrire et de dessiner… si certains sont suffisamment bêtes pour ne pas comprendre ça, c’est leur problème… mais essayez de ne pas en faire partie. Quant à M. Finkielkraut, il est le bienvenu aux Nuits debout comme M. Sarkozy ou M. le pen ! En clair, quand quelqu’un vous insulte en permanence et se moque des mouvements qui prônent la liberté de penser, quelle place lui faire dans un lieu où le credo est justement d’écouter l’autre et d’être une force de proposition ? M. Finkelkraut n’est ni un sage, ni digne de rentrer à l’Académie Française… enfin il a rejoint certains individus qui n’en sont pas dignes non plus ! Ce n’est parce qu’on écrit bien que ce qu’on écrit vaut le coup d’être lu ! Ce n’est pas parce qu’on dit qu’on est à l’écoute qu’on se met en capacité d’entendre. M; Finkelkraut est un bobo -oui, lui et pas les autres !- qui s’imagine que parce qu’il a une parole publique a le droit d’aller où il veut faire de la provocation. Et bien il a découvert qu’il n’était pas le bienvenu partout et que sa parole n’est pas obligatoirement utile au débat. Il faut arrêter d’imaginer que des personnes comme lui représente la moralité, la sagesse et sont toutes respectables parce qu’elles passent à la télé ! Mme le Pen en a fait l’expérience au Canada, M. F. place de la République ! Il faut déboulonner les statues qui polluent notre espace de liberté et ne servent à rien.

__Totoa publié le 17 Avril 2016 à 10:04

Je pense c’est parce que Finki est juif. Le mec de nuit debout qui a interviewé hollande avait plusieurs twitts antisemite sur son compte twitter daté 2015. Mais vu que c’est extreme gauche intouchable, minoritaire et ringarde, les medias ne relevent pas. Mais on a internet en 2016.

Cc251a publié le 17 Avril 2016 à 10:04

Tu n’as rien à faire là-bas ! Toujours à ce mettre en position de victime.

__Totoa publié le 17 Avril 2016 à 10:04

C’est pour qu’il est important de comprendre qu’on vit en 2016 et son inversion des valeurs : l’extreme gauche est devenue l’extreme droite et inversement. Malgré les efforts incroybales des journalistes, Nuit Debout ne prendra pas. Ces jeunes sont trop ringards. Leurs idees sont deja le pouvoir. La catastrophe est deja a chaque coin de rue.

Quesquonmangeamidia publié le 17 Avril 2016 à 10:04

Je croyais que ce mouvement était apolitique ?? Que viennent faire les jeunes cocos ?? Le capitalisme c’est l’exploitation de l’homme par l’homme le communisme c’est le contraire !

Dalua publié le 17 Avril 2016 à 09:04

Traiter Alain Fienkielkraut de philosophe de bas étage Ne peut venir que de personnes soit qui n ont jamais lu ses livres,soit qu’ils n’ont pas les « outils » nécessaires pour comprendre sa pensée,soit qu’ils font preuve de mauvaise foi patente….En fait ,souvent les 3 hypothèses tout-en-un.

Alainprovistea publié le 17 Avril 2016 à 09:04

Finkielkraut est l’un de nos meilleurs intellectuels, dans la mesure ou il est l’un des rares qui pense librement et de façon autonome. Mais cette liberté et cette qualité de réflexion a un prix et on le constate quand on met un homme libre et intègre face à de petits bourgeois intolérants qui imposent une vision unique, démagogique et despotique.

Yann-Amara publié le 17 Avril 2016 à 09:04

Je suis heureux de lire qu’il reste une majorité de personnes pour défendre et Finkielkraut et la liberté de parole, la démocratie quoi ! Nuit debout, si j’ai bien compris, comme Finkielkraut pour y avoir fait quelques pas, c’est très partisan et très orienté. Pour moi, ce n’est pas une surprise, et on comprend mieux le laisser-faire gouvernemental : il faut bien garder une base électorale !

Sweetestdavouta publié le 17 Avril 2016 à 09:04

« On l’a tej ! » cest ?a? Quils sont betes… Ce sont sans doute les memes qui defilaient il ny a pas si longtemps avec un crayon au nom de la liberte dexpression… Pfff…

Lechirena publié le 17 Avril 2016 à 08:04

Pour être allé également sur cette place par curiosité mardi en début de soirée, je confirme qu’il n’y a quasiment que des mouvements d’extrême gauche, et lorsque l’on vous demande votre profession (auto-entrepreneur), on vous traite de sale riche. Non, je créé de la richesse et j’essaie de m’en sortir sans aller pointer à Pôle Emploi et être un poids pour les autres contribuables, nuance ! Et lorsqu’on vous demande votre avis sur la situation du pays, si vous avez un tant soit peu d’idée du centre ou de droite, on vous fait rapidement comprendre que vous n’êtes pas le bienvenu, et on vous pousse vers la sortie. C’est ça leur nouvelle pensée démocratique ? Ecoeurant !

Fazera publié le 17 Avril 2016 à 07:04

Vous faites exprès ou vous êtes pas au courant que cet énergumène est un sioniste en puissance, c est comme si moi originaire et fière d être d afrique allé dans un rassemblement de la ldj ou du fn vous verrez comment j en ressort si j y arrive . Alors arrêté de faire semblant

Pierre Cassen de Riposte laïque est plus dangereux que les terroristes

Publié le

Pierre Cassen de Riposte laïque, vient d’être convoquée à la Brigade de Répression de la délinquance à la personne , BRDP, pour avoir soit-disant envoyé le tweet du dessin montrant Anne Hidalgo en lèche-babouches. Dans la foulée, le domicile de Pierre Cassen a été perquisitionné. On n’y a pas découverts un arsenal d’armes et d’explosifs mais un ordinateur et un téléphone. Ces derniers ont été saisis. Ce qui est un drame pour  tout citoyen connecté, comme nous sommes des milliards à l’être dans le monde. Imaginez une seconde que vous soyez privé de vôtre ordinateur et de vôtre téléphone …a fortiori quand il s’agit d’outils de travail rémunéré ou bénévole.

RI7Hidalgolechebabouches

Le tweet incriminé. source

Alors que nous sommes en état d’urgence, que nous nous relevons péniblement d’attentats terroristes dont les victimes sont toujours pleurées par leurs proches, que les ministres nous préviennent de l’imminence de nouveaux attentats terroristes, il n’y a rien de plus urgent pour le pouvoir en place que de mobiliser fonctionnaires de police et de Justice pour harceler un journaliste qui ose informer hors de l’autoroute du politiquement correct. C’est la preuve que pour les idéologues la vérité est plus dangereuse que la mort …de citoyens innocents.

Questions : Y-a-t-il un rapport entre le voyage de soumission de Valls en Algérie ? La visite de Mahmoud Abbas ?

La Connectrice

http://ripostelaique.com/priorite-socialiste-perquisitionner-chez-pierre-cassen-lui-piquer-ordinateur-telephone.html

Priorité socialiste : perquisitionner chez Pierre Cassen et lui piquer ordinateur et téléphone !

Publié le 14 avril 2016 – par 27 commentaires


Communiqué de Riposte laïque et de Résistance républicaine

Ce matin, le fondateur de Riposte laïque, convoqué à la brigade de répression de la délinquance à la personne, a subi ensuite une perquisition, sur ordre du Parquet (section A4). Pierre Cassen est accusé d’avoir envoyé un tweet jugé injurieux à l’égard de Anne Hidalgo et d’être le vrai responsable de Riposte laïque suisse !

Ce matin, une commission rogatoire a été délivrée par Madame Aline Batoz, juge d’instruction au Tribunal de Grande Instance de Paris. Après avoir été entendu à la Brigade de répression de la délinquance, Pierre Cassen a été accompagné à son domicile par 3 officiers de police qui ont perquisitionné et lui ont confisqué son ordinateur et son téléphone portable… Il est clair qu’il est dans le collimateur du parquet et que le jugement rendu récemment contre le directeur de publication deRiposte laïque suisse, le Suisse Alain Jean-Mairet, ne suffit pas au régime totalitaire qui est le nôtre.

Il s’agit là d’un événement  gravissime et inacceptable.

A l’heure où notre pays et nos concitoyens sont menacés comme jamais par les djihadistes, y compris ceux qui entrent chez nous avec les « migrants », le gouvernement utilise le temps, l’énergie et l’argent des ministères de la Justice et de l’Intérieur pour harceler et tenter de déstabiliser d’authentiques  patriotes qui ont pour seul tort de se battre contre l’islamisation de notre pays et de dénoncer la collusion entre certains de nos dirigeants et l’islam.

Nous sommes solidaires de Pierre Cassen et refusons ces méthodes dignes de Staline.

Nous ne pouvons accepter qu’une chasse aux sorcières soit lancée contre ceux qui alertent des dangers de l’islam. Nous devons nous battre pour défendre un droit fondamental, un élément fondamental de notre constitution, la liberté d’expression.

Khadija Ait-M’barek, Directrice de publication de Riposte laïque,

Christine Tasin, Présidente de Résistance républicaine

http://ripostelaique.com/jai-limpression-quen-tres-haut-lieu-on-a-decide-de-se-payer-pierre-cassen.html

J’ai l’impression qu’en très haut lieu, on a décidé de se payer Pierre Cassen

Publié le 14 avril 2016 – par 19 commentai

PierreCassenhaniramadanNotre fondateur, Pierre Cassen, a donc été l’objet, ce jour, d’une perquisition en son domicile. Christine Tasin a pu le joindre, et mener cette interview, qu’elle vient de nous faire parvenir.

Riposte Laïque : Tu viens donc d’être l’objet d’une perquisition en ton domicile. As-tu été surpris ?

Pierre Cassen : Même quand on se prépare à de telles éventualités, on a quand même toujours du mal à accepter de voir sa maison perquisitionnée, comme si on était un vulgaire malfrat. Bien que les policiers se soient montrés courtois, ma situation, ce soir, est que je n’ai plus d’ordinateur, ni de téléphone portable, avec naturellement ce que cela implique, dans mon quotidien. Je n’ai pas l’habitude de tourner autour du pot, ce matin, quand l’officier de police m’a annoncé, à l’issue de mon nième interrogatoire, qu’ils allaient perquisitionner chez moi, à près de deux heures de Paris, je n’ai pu m’empêcher de dire : « C’est scandaleux », et j’ai dû faire preuve de beaucoup de contrôle pour ne pas en dire davantage… Je considère qu’une personne comme moi, qui mène la bataille des idées, n’aurait jamais dû être traîné devant un tribunal, avec mon ami Pascal Hilout, ni être harcelé comme je le suis par le Parquet depuis plusieurs années. Je dois en être à une dizaine d’interrogatoires par des policiers, à qui je dis tout le temps que je ne suis plus responsable du site depuis 2012. Mais j’ai l’impression qu’en haut lieu, je dirais même en très haut lieu, on veut se payer Pierre Cassen par tous les moyens.

cazeneuveimam2

Riposte Laïque : Mais avais-tu senti des signes annonciateurs de cette nouvelle étape ?

Pierre Cassen : Oui, à deux reprises. Il y a plusieurs mois, le responsable de la Brigade pour la Répression de la Délinquance à la Personne (de l’enfumage pour ne pas dire la police de la presse) m’avait fait savoir qu’il avait comme consigne de la part du Parquet d’enquêter de manière soutenue pour prouver que je demeurais le véritable chef de Riposte Laïque, bien qu’une décision du tribunal de Versailles, datée de mars 2013, ait confirmé qu’à présent, ce sont les Suisses qui ont la main sur le site. Les socialistes sont pour toutes les délocalisations… sauf celle de Riposte Laïque (humour). D’autre part, il y a environ quinze jours, alors que j’étais à plusieurs centaines de kilomètres de mon domicile, j’ai reçu, à ma grande surprise, un coup de téléphone de policiers, m’informant qu’ils étaient devant chez moi. Je n’ai pu que leur faire savoir qu’ils auraient du me téléphoner avant, cela aurait évité un déplacement inutile. Alors, disons que je m’attendais un peu à un mauvais coup de la sorte, surtout dans le contexte où les juges viennent de condamner Caroline Alamachère à 10.000 euros d’amende et de dommages et intérêts, sans parler du verdict inique de la 17e Chambre, qui a osé sanctionner Alain Jean-Mairet (faudrait savoir, si on condamne notre directeur suisse, on ne peut pas en même temps dire que c’est Pierre Cassen le vrai chef !) à 8.000 euros d’amende et de dommages et intérêts. Enorme ! La France socialiste, police de la pensée du monde, condamne un Suisse qui, sur un site helvétique, a publié le texte d’un Tunisien ! Donc on sentait bien qu’il y avait, de la part du pouvoir et de ses exécutants, la volonté d’accélérer l’offensive.

Riposte Laïque : Mais on te reproche quoi, exactement ?

RI7Hidalgolechebabouches
Pierre Cassen :
 Ils paraissent avoir du mal à accepter l’idée que cela soient des Suisses qui sont responsables de notre site, en toute légalité, et pas des Français. Ils semblent regretter le temps où ils pouvaient faire condamner Pierre Cassen, comme responsable du site, à des amendes exorbitantes, voire même réclamer de la prison avec sursis, rien de moins ! Au-delà de cette affaire de responsabilité de RL, ils me suspectent à présent d’avoir été l’homme qui aurait appuyé sur le bouton d’un tweet montrant Anne Hidalgo lécher une babouche musulmane, le jour où elle commémorait le ramadan à la mairie de Paris, ce qui n’est pas très laïque. Il paraît que cela est très grave, et que cela s’appelle « injure publique à une personne exerçant une autorité publique ». A noter que le maire de Paris, grande cheftaine de l’opération « Je suis Charlie », qui a osé faire de cet hebdo un citoyen d’honneur de la Ville de Paris, a également déposé plainte contre la dessinatrice Ri7, auteur du dessin originel. Ce régime, au lieu de mettre toutes les forces du pays contre les disciples de Merah, persécute donc les résistants à la barbarie qui s’annonce. Toute l’imposture de cette gauche se retrouve dans ces deux plaintes grotesques, ainsi que dans toutes celles qui ont suivi. Ces gens là se comportent comme les derniers staliniens d’Europe de l’ouest.

Riposte Laïque : Es-tu inquiet, suite à cette perquisition, des conséquences de ce que les policiers pourraient trouver sur tes ordinateur et téléphone ?

Pierre Cassen : Je voulais d’abord dire à nos lecteurs ce que cela provoque, en soi, de se voir barboter des affaires aussi précieuses. C’est comme si on se permettait de vous voler votre journal intime. Il y a comme une sorte de viol. Mon ordinateur, comme mon téléphone, sont des objets précieux, où sont conservées des choses très personnelles, qui n’appartiennent qu’à moi et à ceux que j’aime. Je trouve intolérable que quelqu’un comme moi puisse voir des personnes que je ne connais pas avoir accès à mes dossiers personnels. Après, on verra bien si ce qu’ils trouvent dans mes affaires leur donne la possibilité de me mettre en examen, ce dont certains rêvent. J’avoue avoir assez confiance, et en plus, l’adversité me galvanise, mais avec de tels dirigeants politiques, je m’attends à tous les coups tordus. Donc, j’étais déjà déterminé à dire tout le bien que je pensais des socialistes avant cette perquisition (lire mes articles sur Razzy Hammadi hier, et ce jour sur Manuel Valls sur Boulevard Voltaire), inutile de vous dire qu’après une telle journée, ma détermination est décuplée. Je n’ai jamais supporté des modèles de société totalitaires, et je trouve qu’on s’en rapproche de plus en plus dangereusement.

Riposte Laïque : As-tu peur pour ton avenir ? 

Pierre Cassen : La peur n’évite pas le danger. De quoi parles-tu ? Les socialistes et leurs obligés ne m’inquiètent absolument pas, malgré leur capacité de nuisance et leurs pulsions totalitaires. Dans un an, ils ne seront plus aux affaires, alors que Riposte Laïque sera toujours présent, et fêtera ses dix ans d’existence. D’ici là, Cazeneuve nous aura fait quatre procès . Hidalgo deux, et Bergé un… Eh bien, on réclamera une amnistie générale pour tous les délits d’opinion quand on se sera débarrassé de ces haineux. Je fais confiance à nos amis rédacteurs pour ridiculiser comme ils le méritent ces tristes sires, et retourner ce procès contre ceux qui les intentent. Ma sécurité ? Quand on a choisi le type de militantisme qui est le mien, et le tien, on ne se cache pas derrière son petit doigt, on se sait un peu plus exposé que le Français moyen. Je vis avec. Mais ce sont des Français moyens qui sont morts au Bataclan, et des Belges moyens qui sont morts à Bruxelles. J’ai davantage peur pour ceux que j’aime, et qui sont bien plus jeunes que moi. C’est d’ailleurs pour cela que je milite, partout où je le peux, contre l’islamisation de notre pays, pour convaincre mes amis que la seule réponse est l’éradication de l’islam sur le territoire français et la remigration massive de tous ceux qui veulent nous imposer la charia en France. Je n’ai pas l’ombre d’un doute, depuis plus de dix ans que je milite pour cela, nous avons raison, et ce combat est vital pour l’avenir de notre pays, de ses valeurs et de sa civilisation. Et si cela nous vaut encore des procès, eh bien, on fera face !

Riposte Laïque : Tu veux ajouter quelque chose ?

Pierre Cassen : Je suis très fier du combat que nous menons depuis plus de dix ans, ensemble et avec d’autres patriotes. Très fier de ce qu’est devenu Riposte Laïque, d’avoir impulsé ce journal cinq années durant, et d’avoir su passer la main, tout en continuant à travailler avec mes amis. Je prends ces plaintes à répétition, et cette perquisition, comme un hommage, qui prouve que nous tapons juste, et que nous faisons mal à ceux qui trahissent la France. Longue vie à Riposte Laïque, et que mes copains continuent à s’occuper tous les jours des islamo-collabos!

Une dernière chose, que les amis qui m’ont laissé leur téléphone lors des trois derniers mois me le renvoient, ou l’envoient à Christine, cela peut servir…

Propos recueillis par Christine Tasin

 

Robert Ménard. Le premier qui dit la vérité il doit être exécuté …Pétition

Publié le

Face au déchaînement médiatique orchestré par le gouvernement de François Hollande et de Manuel Valls,
Au nom de la liberté d’expression,
Parce que le thème de l’immigration et ses conséquences ne doit plus être un tabou,
J’apporte mon soutien à Robert Ménard et à la municipalité de Béziers http://www.bvoltaire.fr/document/petition-de-soutien-a-robert-menard,175263?mc_cid=e541444d23&mc_eid=cc0cd27bf4

Le jour même où l’immense majorité de l’Assemblée, gauche et « droite » confondues, vote une loi liberticide qui permet l’espionnage administratif des Français, le président de la République donne une leçon sur les principes de la République au maire de Béziers, Robert Ménard.
Homme politique
Ancien député UMP, Président du Rassemblement pour la France
Faut-il en pleurer ? Faut-il en rire ? Le jour même où l’immense majorité de l’Assemblée, gauche et « droite » confondue. Le jour même où l’immense majorité de l’Assemblée, gauche et « droite » confondues, vote une loi liberticide qui permet l’espionnage administratif des Français, le président de la République, de Riyad, avec en fond un drapeau saoudien, peu suspect de symboliser la tolérance religieuse et encore moins républicaine, donne une leçon sur les principes de la République au maire de Béziers, Robert Ménard.

Cette situation grotesque est révélatrice de la mixture qui est déversée jour après jour sur la tête des Français en ersatz d’information. Où notre médiocratie de politiciens et de journaleux foncièrement bêtes et méchants se plaît aux lynchages et aux exécutions sans jugement, où la mauvaise foi fondée sur les préjugés idéologiques et l’absence de travail conduit les mêmes à prendre les Français pour des imbéciles. Dans les deux hypothèses, l’intelligence des dirigeants ou des dirigés fait problème. La synthèse est évidente : le microcosme qui entend nous conduire est assez stupide pour croire que les Français le sont.

Le procédé éculé est toujours le même. Une phrase sortie de son contexte va servir de détonateur. Un mot va condenser l’horreur de la pensée et aimanter les indignations et les condamnations. Ici, c’est le mot « fiche », dérivé en fichier, puis noirci en fichage. Peu importe qu’il n’ait pas été employé. Le glissement sémantique va transmuter une évidence banale en blasphème absolu. Comme la calomnie du Barbier de Séville, la dénonciation va s’amplifier d’heure en heure jusqu’à traîner l’accusé à la une de l’information où les commissaires politiques et les inquisiteurs le déclarent déjà coupable et condamné.

La meute excitée aura tout le jour aboyé autour de la proie, les uns proclamant les valeurs de la République ternies par le crime, les autres hurlant aux jours sombres de notre Histoire, d’autres encore annonçant déjà le châtiment, la révocation du maire indigne. Le préfet, le procureur de la République, la rectrice se mobilisent à l’appel du Premier ministre, saisissant l’occasion de remettre le racisme au centre du débat et de faire oublier les trois années calamiteuses du règne de la gauche. La police fouille la mairie de Béziers, ainsi stigmatisée. La CNIL et le Défenseur des droits sont saisis. Une enquête est ouverte. Mais la« journaliste » Pulvar affirme déjà que la condamnation est « unanime ».

Le maire de Béziers s’inquiète de la proportion d’élèves musulmans dans les écoles municipales. Cette donnée est révélée par les prénoms. Elle n’est nullement utilisée pour stigmatiser, mais pour savoir. Eh bien, en France, il est interdit de procéder à des statistiques fondées sur l’origine ou la confession des gens. Cette censure a l’intelligence de l’autruche ou l’hypocrisie du serpent.

Ne soyons pas naïfs au point de croire qu’il s’agit de l’ouverture d’un débat. Non ! Il s’agit d’une tentative d’exécution d’un opposant de stature nationale, et à travers lui de l’attaque d’un parti qui perturbe le jeu politique et peut contrarier bien des carrières, bref d’une basse manœuvre politicienne. Le peloton réunit les mercenaires habituels de la gauche comme de l’UMP. Ils ont les mêmes intérêts. Ils travaillent aussi peu les uns que les autres, mais savent quand même répéter une leçon dont le contenu appartient davantage au réflexe qu’à la réflexion.

Le coupable, c’est Ménard, le pelé, le galeux, qui contamine notre pays avec sa peste raciste. Il faut donc que le rectorat, qui ferait mieux de s’intéresser aux pédophiles présents dans le corps enseignant, la justice et la police, qui semblent avoir eu quelques difficultés à mettre hors d’état de nuire des islamistes « fichés », s’occupent prioritairement de lui. Pour avoir subi le même processus fondé sur l’ignorance ou la volonté de tromper l’opinion en desservant l’intérêt du pays, je souhaite qu’à force d’être rejouée, cette farce finisse par lasser les Français et leur ouvre les yeux sur l’état pitoyable de notre démocratie.

%d blogueurs aiment cette page :