Flux RSS

Archives de Catégorie: charia

Humour et burqini

Publié le
Editoriaux – Immigration et diversité – Politique – 29 juin 2019

Burkini : Anne Hidalgo ne parvient pas à noyer le poisson par Jany Leroy

La gauche a résolu le problème du burkini dans les piscines : il y a plus important en France. Sujet suivant, s’il vous plaît. Le porc dans les cantines ? Il y a plus important. Et puis ? Les prières de rue ? Il y a plus grave. Et puis ? Je dois mettre une djellaba et voiler ma femme ? Mais bien entendu. Si je ne veux pas, vous me coupez la tête ? Mais je vous comprends. Puis-je vous offrir un sabre ?

Alors qu’elle recevait son ami Sadiq Khan, maire de Londres, sous la halle Freyssinet, rebaptisée « Station F, incubateur de start-up », Anne Hidalgo s’est livrée à un exercice de relativisation de toute beauté à propos du maillot de bain islamique intégral fermé à double tour devant huissier.

L’aspect dérisoire de l’affaire fut confirmé devant Sadiq en ces termes : « Il y a d’autres choses beaucoup plus importantes en France. » Alors que l’assistance l’attendait sur la canicule, le réchauffement des trottinettes et bien d’autres sujets brûlants, le maire de Paris s’en fut désigner les thèmes capitaux sur lesquels se concentrer énormément : « Je pense que notamment autour de l’éducation, autour de la cohésion sociale, autour du vivre ensemble… » Premier bug sous la halle dédiée aux start-up du numérique. Le disque dur d’Anne Hidalgo ne voit aucun rapport entre l’irruption d’islamistes dans une piscine et le « vivre ensemble ». Faute d’informaticien présent dans la salle pour rechercher l’origine de la panne, madame Bisounours continua à dérouler son argumentaire : « Autour du vivre ensemble, autour du droit des femmes, il y a encore beaucoup de choses à faire, avant de se jeter tête baissée dans un sujet qui ne laissera que des fractures. »

Sous le verbiage, la plage. Ses burkinis et ses absences de fractures pour les utilisatrices. Après tout, les autres ne sont-elles pas impudiques ? L’invocation du dérisoire est le prétexte pour ne pas prendre position. Mue, sans doute, par une volonté de rester sur le thème aquatique, Anne Hidalgo s’évertue à noyer le poisson. Mais entre deux plongées, l’animal confie ce que tout le monde avait déjà deviné. Madame le maire est pour l’autorisation du burkini dans les piscines. Sinon, fracture ! Crac ! Et qui c’est qui va plâtrer ? Eh ben, c’est la gauche. Toujours de permanence aux urgences du vivre ensemble. Alors, merci bien.

Aux piscines contraintes à des mesures d’hygiène, la gauche préfère la nage en eaux troubles. Bermuda interdit : pas fracture. Burkini : patatras ! Et bon courage au personnel pour justifier ce règlement ubuesque. L’utilisateur s’efforcera d’expliquer qu’il porte un bermuda islamique. Que son épouse ne tolère pas qu’il montre ses jambes au-dessus du genou.

Zineb El Rhazoui rappelle que « burqini » doit s’écrire avec un Q et non un K, car le mot vient de « burqa » et non de « bikini ». Il était impossible de trouver une lettre plus adaptée au niveau de la revendication.

Feuille de route du djihad en France

Publié le

 

https://ripostelaique.com/feuille-de-route-de-lislamisation.html

Résultat dans dix ans

Open letter to Rahaf Mohammed al-Qunun

Dear Rahaf,

I followed your saga since you were stuck in Bangkok airport and I am very happy you succeeded in escaping predators and found asylum in Canada. I admire your courage since I know you fled at letal risk.

I am a french mother and grandmother, feminist activist since 1969. I am sadly aware about what may happen to women fighting for freedom. Even in occidental countries there is still much to do.

I want to support your main aim which is to study and work freely. I hope you found in Canada true friends who sincerly want you to reach your objectives.

Considering that you became a star I am afraid predators might attempt to your integrity. This is why I believe it is my duty to warn you in your unique personal interest. I read may posts about your case and I can guess many dangers like manipulation, death threats, enrollment in politics, chantage, bashing, relativism, etc. To overcome these dangers, stick firmly to your aims : studying and working. Later, when you’ll have satisfied them you’ll choose how you want, if you want, support your oppressed sisters.

I read serial posts which tell you to become (F)reebok image. Don’t listen, it’s a trap though flatering and bankable. Some people already write that you are only interested in money which let me think that this (F)eebok idea is instigated by persons who don’t care for you whether they are sincere or ennemies. Concentrate on your studies, study, study and study which is the way to your real Freedom. Listen to everybody with an open mind but don’t let anyone decide for you. Keep strong in your will, let your free will grow, take time to make your own choices after you have been through your personal analysis.

You seem to be educated, sensitive and a good person which makes me believe your have a wonderful future though you’ll have to overcome all kinds of physical, psychological, moral and social issues. You can do it ! Keep confident and firm.

Rahaf, be sure to get my sincere support and friendship.

Alice Braitberg

alice @braitberg.net

@laconnectrice

Le « libéral » saoudien MBS laisse arrêter un homme qui déjeunait avec une femme

Nos politiques et nos médias perroquets nous ont vendu le nouveau dirigeant saoudien Mohamed Ben Salmane dit MBS comme un progressiste qui allait moderniser l’Arabie saoudite en commençant par abolir les discriminations féroces qui touchent les femmes. MBS ayant autorisé les femmes à conduire, les copains des saoudiens voulaient nous persuader de sa détermination à améliorer le sort de la part féminine de son peuple. Las ! nous venons d’apprendre qu’un égyptien avait diffusé une vidéo le montrant en train de prendre son petit déjeuner avec une femme. Shocking ! L’impudent a été arrêté et on se demande quel sera son sort pour un tel crime.

L’application stricte de la charia en Arabie saoudite est d’autant plus choquante que ses ressortissants l’imposent en Autriche et dans l’Oberland bernois qu’ils investissent en masse. Les hôteliers de ces régions forment leur personnel à ces usages archaïques pour attirer cette clientèle mine d’or pour leur petit commerce. Par contre, lorsque nous visitons leurs pays, nous devons nous plier à leurs usages sous peine d’emprisonnement voir plus.

https://www.letemps.ch/grand-format/tourisme-islamique

LC

Source : https://www.lorientlejour.com/article/1133734/arabie-un-homme-arrete-pour-avoir-mange-avec-une-femme.html

Un homme a été arrêté en Arabie saoudite pour s’être filmé petit-déjeunant avec une femme, une vidéo qualifiée lundi d' »offensante » par les autorités saoudiennes. Cette vidéo, largement diffusée sur les réseaux sociaux, montrait un homme en train de prendre son petit-déjeuner avec une femme vêtue d’une abaya noire et d’un niqab de la même couleur. Cette femme, qu’il présente comme sa collègue, lui donne des aliments directement dans la bouche.

« Le ministère du Travail a arrêté un expatrié à Jeddah qui apparaissait dans une vidéo offensante », a déclaré le ministère dans un communiqué, indiquant que l’arrestation avait eu lieu dimanche. L’employeur des deux personnes a été convoqué, a-t-il ajouté, affirmant qu’il avait enfreint le règlement stipulant que le lieu de travail devait être non-mixte.

Alors que la vidéo suscitait des critiques sur les réseaux sociaux, notamment de la part d’internautes ultra-conservateurs, le Parquet général a appelé dans un tweet les habitants du royaume à respecter « les valeurs et les traditions de la société saoudienne ». L’homme arrêté est de nationalité égyptienne et travaillait dans un hôtel, selon les médias locaux.

Cette arrestation intervient dans un contexte de réformes menées par le Prince héritier Mohamed Ben Salmane, qui a notamment levé l’interdiction de conduire pour les femmes en juin 2018. Le royaume reste toutefois l’un des pays les plus restrictifs au monde concernant les droits des femmes, avec un système de tutelle et un code vestimentaire strict.

En avril, les autorités sportives saoudiennes avaient fermé un centre de fitness à Riyad en raison d’une vidéo publicitaire controversée montrant une femme en tenue de sport.

Humour. Réponse à l’interdiction du bikini pendant le ramadan

Publié le

Cette blague australienne a été postée ici

Traduction :

-En Australie, les musulmans réclament l’interdiction du bikini sur la célèbre plage de Bondi

-Les australiennent ont répondu « Ok, pas de problème » (en enlevant leur bikini)

Sur ce forum, l’auteur du post précise que c’est une blague et que le naturisme est interdit sur la plage de Bondi

13 novembre 2015-13 novembre 2017. Commémorer c’est bien mais agir c’est mieux

 

11-IMG_3177

Mon hommage aux victimes du 13 novembre et de leur famille

Quelles leçons avons nous tiré des attentats islamo terroristes du 13 novembre 2015 ? Pas de mesures de sécurité efficaces au vu des attentats qui ont continué à tuer, blesser et traumatiser. Certes la liste des fichiers S s’est alourdie et quelques dizaines de projets terroristes ont été supprimés dans l’œuf, les gouvernants nous ont promis de prendre des dispositions sécuritaires, des éléments de l’organisation de l’état d’urgence ont été intégrés dans le droit commun mais cela suffit-il ?

Il semble que de nombreux français tiennent une position islamophile contre ceux qui osent nommer l’ennemi et qu’ils qualifient d’islamophobes en se bouchant les yeux, les oreilles, le nez (propos nauséabonds !) et l‘intelligence. Les éducateurs sont confrontés à des propos haineux et un refus revendiqué et justifié de « faire comme le français » parce que les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République et que l’oumma islamiya rejette celui qui fait comme le kouffar, ce mécréant maudit 5 fois par jour dans les prières musulmanes. Quand admettra-t-on que le musulman est totalement responsable de l’hostilité qu’il suscite et de son échec économique, social et culturel ?

Les responsables irresponsables ne veulent toujours pas savoir et admettre que l’islam interdit l’intégration et, au contraire encourage la conquête des pays non musulmans à ceci près que lorsque le musulman met un pied sur une terre, elle devient automatiquement musulmane. La France est donc musulmane. Malgré ces évidences des Français continuent à battre leur coulpe au nom de leurs crimes contre l’humanité (dixit Macron en Algérie à propos de la colonisation), à reprocher aux français leur racisme, leur discriminations et leur xénophobie. Ils ne veulent pas reconnaître le fait que tous les pays musulmans sont de féroces dictatures et que même ceux, comme la Turquie qui sont officiellement laïques sont des théocraties appliquant la charia et menant le djihad guerrier, économique et civilisationnel.

Dans la réalité, l’Etat a déversé depuis des années des milliards au titre de la Politique de la Ville pour aider les quartiers en difficulté, quartiers souvent zones de non droit, régie par la charia et son cortège de menaces. Personne n’admet que les quartiers sont un tonneau des Danaïdes et qu’il n’y aura jamais assez d’argent pour améliorer la situation de leurs habitants parce que des musulmans s’y opposent par tous les moyens.

Pire encore, les bâtiments publics (écoles, bibliothèques, mairies, commissariat, maisons de la culture, maisons des jeunes, etc. )  sont systématiquement pillés et détruit lors d’insurrections massives qui n’ont d’autre but que d’asseoir le rapport de force favorable aux musulmans et leurs soutiens.

Le 13 novembre 2015, une belle jeune fille intelligente et pleine de promesses de réussite a été tué dans les attentats. Lamia était une amie de mon fils. Elle était d’origine égyptienne et nous avions bavardé de l’islamisation de la France, selon mes observations. Très contrariée par mes propos, elle a mis brutalement fin à la conversation …comme beaucoup de jeunes love and peace, y compris mes enfants. Je pense à Lamia avec tristesse.

Les défenseurs de l’islam évoquent des musulmans modérés mais je ne vois toujours pas les musulmans modérés s’insurger haut et fort en manifestant massivement contre les attentats musulmans.

Alors, en ce 13 novembre, je suis triste pour ces jeunes vies privées d’avenir, pour les blessés traumatisés à vie, pour leur famille plongée dans la douleur sans fin, pour nos valeurs submergées par l’islamisation sans merci de nôtre civilisation, pour l’avenir incertain de mes petites filles et pour l’humanité tout entière.

J’ai ressorti mon drapeau français acheté après le 13 novembre 2015 et il flotte au vent glacial de cette  journée d’hiver ensoleillée.

La Connectrice

Lire aussi

http://ripostelaique.com/je-noublierai-jamais-ce-que-jai-vu-il-y-a-2-ans-au-bataclan.html

Extraits

Nous avions publié dans un premier temps la photo avec un carré blanc au milieu. Mais à la demande de l’auteur de l’article, qui a perdu beaucoup d’amis et voisins ce soir là, nous publions la vraie photo du carnage du Bataclan, pour que nos compatriotes voient de quoi sont capables les islamistes.

...Notre première déception est apparue face à l’attitude des médias et des nombreux journalistes qui se pressaient devant le Bataclan. Seuls les passants et les voisins du quartier qui tenaient un discours politiquement corrects retenaient l’attention des journalistes. A l’inverse, tous les témoignages dénonçant le caractère islamique de cet attentat étaient rejetés par les médias, témoignages qui provenaient pourtant de témoins directs de la tragédie ou de proches de victimes. ..

Au sein de notre association de victimes, nous étions réunis en groupes de parole pour évoquer nos traumatismes après les attentats. A notre grand étonnement, la psychologue désignée par l’association pour animer ces groupes de parole était de confession musulmane et il fut impossible de prononcer le mot « islam » au cours de nos échanges. ..

…Doit-on rappeler que ces soldats de Daesh sont les commanditaires de l’attentat du Bataclan et qu’ils ont sur les mains le sang des 130 victimes du 13 novembre 2015 ? La France va donc accueillir sur son territoire des ennemis de notre République, des assassins qui ont servi l’idéologie criminelle de l’Etat Islamique. Pour quelles raisons nos dirigeants n’ont-ils pas consulté préalablement les survivants et les proches des victimes des attentats avant de se prononcer sur le sort de ces djihadistes ? Faudra-t-il verser des allocations familiales à ces familles avec l’argent du contribuable français, notamment avec l’argent des proches des victimes du Bataclan qui payent leurs impôts comme chaque citoyen français ? Est-on réellement à l’abri d’un nouvel attentat sanglant par ces djihadistes de retour en France ? Autant de questions restées en suspens et pour lesquelles nos hommes politiques n’apportent aucune réponse. Ce qui est certain, c’est que chaque djihadiste qui foulera le sol français est une insulte à la mémoire des morts du Bataclan et de toutes les victimes des attentats islamiques commis en France.

 

Courageuses femmes iraniennes luttant contre l’obligation du hijab. ‪#‎whitewednesdays‬, #my stealthyfreedom

Ce mercredi 25 octobre 2017 est le 23ème depuis le début de la campagne féministe pacifique pour la liberté de porter un voile ou pas. Des femmes iraniennes de toutes conditions manifestent pour la liberté en portant un symbole blanc. Des hommes solidaires de leur lutte le portent aussi. https://m.facebook.com/story.php?story_fbid=1969104689770282&id=858832800797482

L’événement récurrent trouve peu d’échos en France depuis son lancement en mai 2014. Pourtant il existe une certaine similitude entre le mouvement #balancetonporc et #mystealthyfreedom et ce dernier devrait nous donner une bonne idée comme porter un signe distinctif quand on adhère, femme ou homme, au refus du harcèlement sexuel.

Ci-dessus, une jeune iranienne promène sa chienne tête nue tout en expliquant que le peuple iranien manque cruellement de liberté. Elle est insultée parce qu’elle se promène tête nue et parcequ’elle a une chienne. Elle regrette que ses compatriotes soient si cruels avec ces chiens qui pourtant ont sauvé nombre d’entre eux dans les différents séismes qui on frappé l’Iran.

Campaign Logo. Image: My Stealthy Freedom

Campaign Logo. Image: My Stealthy Freedom

Alors qu’en France des femmes et des hommes musulmans ou non revendiquent la liberté de voiler la tête des fillettes et femmes musulmanes, que Science Po apprend aux étudiantes à porter le voile, des femmes iraniennes luttent depuis 2014 pour la liberté de ne pas porter le hijab.

Le mouvement My stealthy Freedom  (ma liberté furtive) a démarré sous l’impulsion d’une femme d’origine iranienne Masih Alinejad et encourage des milliers de femmes iraniennes à se photographier tête nue et publier leur photo sur des réseaux sociaux. Ce faisant, ces femmes courageuses risquent les coups de la police religieuse, les insultes et menaces des hommes et femmes scandalisés par cette impudence.

Masih Alinejad, dans le cadre de My Stealthy Freedom encourage les iraniennes et les iraniens à célébrer chaque mercredi leur opposition en s’habillant de blanc. Ce sont les mercredis blancs ou white wednesdays.

No automatic alt text available.

https://www.facebook.com/StealthyFreedom/photos

Pour en savoir plus

http://www.lci.fr/international/feminisme-en-iran-du-blanc-pour-protester-contre-le-voile-obligatoire-2059061.html

WHITEWEDNESDAYS – Pour protester contre le port du voile obligatoire, des Iraniennes se parent de blanc le mercredi. Une façon pacifique de protester sans se faire arrêter par la police des mœurs.

C’était le 19 mai dernier. Ce jour-là, le président sortant de la République islamique d’Iran, seul candidat modéré en course, a été réélu dès le premier tour avec 57% des voix. Une victoire largement fêté dans les rues. Et certaines femmes n’ont pas hésité à ôter leur foulard. 

Dans la foulée, le mouvement My Stealthy Freedom ressortait une revendication, pacifique : permettre aux femmes qui le souhaitent de ne pas porter le voile. Et pour signifier leur soutien à cette idée, certaines d’entre elles ont commencé à poster des photos d’elles avec un hijab blanc. Une façon de manifester, sans se placer dans l’illégalité. 

Derrière la page Facebook « ma liberté cachée » se cache une journaliste iranienne, Masih Alinejad. Depuis 2014, elle se bat pour que les femmes en Iran puissent choisir de porter ou non le hijab.  Dans un premier temps, ce sont des photos de femmes non voilées qui ornaient sa page. Et depuis cette nouvelle campagne baptisée #whitewednesdays (« mercredis blanc »), les vidéos et les photos envahissent les réseaux sociaux. Les hommes aussi sont invités à apporter leur soutien, en s’affichant avec une chemise blanche ou un foulard de la même couleur. 

Et question voile, la question évolue en Iran. Hassan Rohani en personne, s’est illustré, en publiant sur son compte Twitter une photo de la mathématicienne iranienne Maryam Mirzakhani, tête nue. Une prise de position qui n’a pas manqué de faire réagir les plus conservateurs. 

Pour l’heure, se balader sans voile en Iran n’est toujours pas sans risque. Le port du voile est, en effet, obligatoire pour toutes les femmes, depuis la révolution islamique de 1979. 

  • La mathématicienne Maryam Mirzakhani lauréate de la medaille Fields en 2014 et déédée d’un cancer le 15/07/2017, elle était âgée de 40 ans. Le président progressiste Hassan Rohani avait publié son portrait sans voile sur son compte twitter.
%d blogueurs aiment cette page :