Flux RSS

Archives de Catégorie: Christianisme

Arnaud Beltrame. Le croisé contre le sarrazin

Publié le

AFP

Source image http://www.sudinfo.be/id45504/article/2018-03-25/hommage-ce-dimanche-aux-victimes-de-lattentat-de-trebes-et-hommage-national-en

Les attentats musulmans et les revendications musulmanes visent à imposer les principes de leur religion dans la vie quotidienne pour convertir et dominer le monde non musulman. Ils nous ramènent au Moyen-âge, époque durant laquelle la Chrétienté et les musulmans s’affrontaient au Moyen-Orient. La croisade est l’équivalent du djihad, tous deux étant une guerre sainte. Le héros Arnaud Beltrame a affronté le sarrazin comme un preux chevalier croisé, terme repris aujourd’hui par les terroristes musulmans pour désigner les occidentaux. Retour au VIIIème siècle.

Ommettre de mentionner la foi chrétienne d’Arnaud Beltrame serait le trahir car son engagement catholique animait sa bravoure. Selon le témoignage du père Jean-Baptiste Golfier, le prêtre qui accompagnait Arnaud Beltrame dans sa conversion et qui l’a marié religieusement sur son lit de mort, on comprend l’engagement du lieutenant-colonel au service de l’humanité. L’homme avait adopté la foi catholique avec passion et ferveur. Son dévouement au service de la gendarmerie que reconnaissent tous ceux qui l’ont connu professionnellement et individuellement, était porté par ses convictions religieuses concrétisées depuis environ dix ans :
Né dans une famille peu pratiquante, il a vécu une authentique conversion vers 2008, à près de 33 ans. Il reçoit la première communion et la confirmation après deux ans de catéchuménat, en 2010.

Comme tous les convertis, il assumait sa foi avec enthousiasme et sans retenue, ce qui peut expliquer en partie qu’ils se soit rapidement dévoué pour remplacer une otage. Comme un chevalier croisé, il a foncé sans retenue vers l’affrontement. S’il avait hésité et pris le temps de réfléchir, il aurait protégé sa gorge car depuis que nous sommes victimes d’attentats nous savons tous que le djihadiste égorge le kouffar. Arnaud Beltrame, professionnel de la Défense, ne pouvait pas l’ignorer.

De nombreux versets du Nouveau testament louent le sacrifice de Dieu et de Jésus, le premier ayant donné son fils unique pour sauver l’humanité, le second ayant sacrifié sa vie pour sauver ses frères . Ainsi il est écrit dans l’évangile de Jean: 1 Jean 3:16
Nous avons connu l’amour, en ce qu’il a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères.
Arnaud Beltrame a suivi le chemin de Jésus ce qui lui a valu d’être égorgé par un sarrazin.

Lundi soir, le procureur Molins persistait dans le déni de la réalité terroriste en refusant de dire que le gendarme avait été égorgé : c’est une blessure « très importante à la trachée » qui avait conduit à sa mort. Le gendarme a aussi été touché par balle à la jambe et au bras.

De son côté le djihadiste a obéit strictement aux principes de Mahomet. Ceux qui ne veulent pas voir ce parallèle qui nous ramène au VIIIème siècle, plus de mille ans en arrière, oeuvrent à la destruction de notre civilisation, au mépris de nos ancêtres qui, comme Arnaud Beltrame, on donné vie et sueur pour construire un monde de paix et de bien-être.

La Connectrice

Un hommage national devrait être rendu ce mercredi au lieutenant-colonel Beltrame. Espérons qu’il sera plus grandiose et patriote que celui rendu à Johnny Halliday qui n’avait de patriote que la source de ses revenus. Les mots tabous seront-ils prononcés ? Osera-t-on parler du terrorisme musulman, du djihad, de la foi chrétienne du héro ?

 

Tradition de Noël et rigolade : Les trois messes basses

La tradition de Noël c’est aussi rigoler de l’hypocrisie de certains prêtres et de la rouerie des enfants de chœur. Alphonse Daudet s’était fait une spécialité de cet anticléricalisme bon enfant et bien de chez nous. Marcel Pagnol et Fernandel lui donnent un beau coup de main dans cet extrait du film « Les lettres de mon moulin ». J’avais vu ce film dans mon enfance lointaine et je n’ai jamais oublié sa truculence bien que je ne sois ni catholique ni croyante. C’est ça la culture, faire siennes toutes les belles choses de son pays.

 

Ajoutée le 21 déc. 2016
S’ABONNER 1,4 K SUBSCRIBED UNSUBSCRIBE
Les Trois Messes basses est un conte de Noël d’Alphonse Daudet d’abord publié en 1875 dans les Contes du lundi, puis intégré à la version définitive du recueil Lettres de mon moulin en 1879. C’est un récit irrévérencieux mettant en scène l’un des sept péchés capitaux, la tentation de gourmandise : le prêtre, dom Balaguère, va être tenté par son petit clerc, Garrigou, possédé par le diable, et muni de sa diabolique clochette. L’histoire se situe au milieu du xviie siècle dans le château de Trinquelage, château imaginaire situé au sommet du mont Ventoux. Le diable a pris les traits du jeune Garrigou, clerc de Dom Balaguère, ancien prieur des Barnabites et à présent chapelain gagé des marquis de Trinquelage, afin d’induire le prêtre en tentation et de lui faire commettre « un épouvantable pêché de gourmandise » : usant du faible de Dom Balaguère pour la bonne chère, il commence, tout en l’aidant à se préparer pour la messe, par lui décrire les différents plats qui seront servis (dindes, gélinottes, vins, faisans, truites…). Les Lettres de mon moulin est un film français, réalisé par Marcel Pagnol, sorti en 1954. Le film est l’adaptation de trois des vingt-neuf Lettres de mon moulin, d’Alphonse Daudet

Histoire. Le passé interdit de l’Alsace.

Je viens de découvrir un article sur le passé historique et ethnologique de l’Alsace, passionnant à lire absolument. Il est écrit par un Alsacien érudit passionné par sa province et son histoire. J’ai découvert cet article parce que l’auteur a visité mon blog, comme quoi, le réseau informel des blogs fonctionne positivement et ce n’est d’ailleurs pas la première fois que je découvre de belles choses grâce aux personnes qui me rendent visite. Chères lectrices, chers lecteurs, continuez ! 😉

https://elsasserwurtzle.wordpress.com/2017/11/17/7-evocations-dun-passe-interdit/

7 évocations d’un passé interdit

Derrière ce titre volontairement provocateur, de vraies et profondes interrogations se profilent, mais je dois avouer que 7 évocations d’un passé peu glamour sonnerait quand même plus juste.  L’Alsace se présente dans un paysage mental, façon carte postale. Nous y visualisons les maisons à colombages fleuries, de jolies filles vêtues traditionnellement, une gastronomie renommée. Le tout rapporté par l’autochtone avec un dialectal accent qui pourrait, tout aussi bien, servir à dresser une meute de loups. 

L’Alsace est le plus beau coin sur terre, les Alsaciens sont les plus travailleurs, chrétiens et autres clichés bien vendeurs. Rien n’apparaît jamais à son désavantage, pas même ses défauts. 

On efface bien malgré nous de la mémoire collective tout ce qui nuirait à ce joli tableau et aux impératifs politiques du moment. Dans ce nombrilisme pervers, l’autocritique a-t-elle encore sa place? Elle m’apparaît nécessaire et salutaire. Du passé interdit au passé composé, voire recomposé,  je vais tenter vous entretenir de sujets que l’on ignore habituellement, mais qui font partie intégrante du vécu de notre région. Un billet qui ne fera qu’évoquer, de survoler ces thèmes , mais sur lesquels je reviendrais cycliquement, car ils puisent leurs sources dans mon vécu d’Alsacien; dans des histoires ou des faits qui m’ont été rapportées de diverses façons incluant la lecture d’alsatiques et sur lesquelles je m’interroge cycliquement.  Des dents vont grincer, ce sont des portraits déconcertants, mais sincères que j’offre à votre esprit critique…

L »article se découpe en 7 thèmes : Patriotisme et francophilie, anthropophagie, illuminati, amaroli, pédophilie, habitudes alimentaires d’antan et pratiques païennes.

Vendredi saint chez les chrétiens en Syrie

Publié le

 

Monastère de Deir Mar Moussa en 2004 et plus tard

Œcuménisme « Recevoir l’autre c’est recevoir Dieu »

La spiritualité rapproche les chrétiens et les musulmans qui sont acceuillis dans l’église

le vendredi saint, de nombreux musulmans montent au monastère fondé au 6ème siècle avec des fresques qui datent du 11ème. 

Les musulmans ont autant de désir que nous et même plus de montrer autre chose que le terrorisme

Dépasser les difficultés d’aujourd’hui par la rencontre

Le père jésuite Paolo dall Oglio s’était consacré à la restauration du monastère Deir mar moussa et lui avait redonné vie. Chrétiens et musulmans s’y rendaient en pèlerinage et s’y restaurer avec des produits confectionnés sur place, dont du fromage de chèvre, par la communauté monastique. Le père Paolo a été enlevé le 29 juillet 2013  par l’Etat islamique et trois ans après, on n’avait toujours pas de ses nouvelles. Aucune preuve de sa mort n’avait été reçue.

http://information.tv5monde.com/info/trois-ans-apres-la-disparition-du-pere-paolo-dall-oglio-en-syrie-reste-un-mystere-120816

 

Si noirs et blancs coopéraient ..

A propos des manifestations pour Adam et Théo.

A regarder les manifestations insurrectionnelles contre « la police raciste », je constate que de jeunes blancs se sont joints aux insurgés et je me dis qu’il est dommage, très dommage que tous ces jeunes choisissent de s’unir pour détruire et non pas pour construire, que les jeunes blancs ont la tête si mal faite qu’ils n’ont pas réfléchi au sens du comportement insurrectionnel des noirs.

Si les noirs se considéraient  humains comme les autres avec un potentiel individuel de développement personnel, tout le monde y gagnerait

Quand Louis Armstrong et Frank Sinatra chantaient en plaisantant ensemble, c’était possible parce qu’ils avaient, chacun de son côté, développé leur potentiel musical et partageaient la même créativité artistique.

 

 

Quand je regarde sur PublicSénat le débat qui accompagnait le film documentaire « Noirs de France », je n’entends aucun désir de coopération mais une liste de plaintes plus ou moins fondées dans lesquels le socle figé des récriminations est le racisme anti noir. Aucune remise en cause de l’attitude des noirs, de leur désintérêt pour la nation française, sa langue, ses lois et ses usages. Les couleurs de peau ne sont pas la réelle cause de rejet, ce sont les comportements qui se rapportent à telle ou telle couleur de peau. Parmi les invités, seul l’écrivain Gaston Kelman se distingue par sa lucidité positive. Quant à Rokhaya Diallo, regardez ce qu’en pense le Lapin Taquin

Les interlocuteurs du journaliste Benoit Duquesne sont d’une telle mauvaise foi qu’ils semblent ne pas se rendre compte des bêtises qu’ils expriment, encouragés par le co auteur blanc, Pascal Blanchard.

Si tous les Français, quelle que soit leur origine et leur couleur de peau, voulaient se donner la main pour construire au lieu de détruire …on peut rêver.

Résultat de recherche d'images pour "mariages mixtes"

http://sainteeglisededieu.besaba.com/wp-content/uploads/2015/07/celebration-jardin-sainte-eglise.jpg

http://faire-part-mariage.org/img/faire-part-mariage-mixte.jpg

En attendant, la réalité est que la France est un des pays européens qui compte le plus de mariages mixtes noir/blanche ou blanc/noire, que beaucoup de noirs bénéficient d’avantages conséquents dans l’administration française, que si les noirs le souhaitent ils peuvent gravir l’échelle sociale avec autant de difficultés -ni plus ni moins- qu’un petit blanc sans relations ni matelas financier.

La Connectrice

Pour en savoir plus

Gaston Kelman : des paroles de sagesse

Le français Gaston Kelman est né au Cameroun dans la religion chrétienne et a fait le séminaire. Sa religion explique certainement son adhésion à la culture française imprégnée elle-même de christianisme. Au sens étymologique, religion signifie « relier ». On peut dire que le christianisme relie contrairement à l’islam qui sépare et hait l’Autre. Malheureusement pour l’union, les afro-musulmans ne peuvent pas partager le discours de Gaston Kelman. LC

Mise en ligne le 30 mai 2008

C’est très Gaullien !!
Gaston Kelman, écrivain d’origine camerounaise, parle d’immigration, d’esclavage et de colonisation de l’Afrique, dans une émission télévisée le 23 Septembre 2007.

Pour ce que dit Gaston Kelman à la fin de cet extrait, il a de la chance d’être noir. On peut imaginer le tollé, actuellement, si un européen avait dit « Mon choix ce n’est pas que dans 50 ans le Président de la France soit un chinois » (ou un noir, ou un arabe). C’est une idée très gaullienne :

Dans le passé quand la liberté d’expression était moins bafouée, le Général De Gaulle a dit :

« Nous sommes avant tout un peuple européen de race blanche … » « Sinon, la France ne serait plus la France. »
(A l’Elysée, le 5 Mars 1959. Dans « C’était De Gaulle – Alain Peyrefitte – Editions de Fallois/Fayard, Paris 1994 ».).

Et le même jour De Gaulle a dit :
« Si nous faisions l’intégration, si tous les Arabes et Berbères d’Algérie étaient considérés comme Français, comment les empêcherait-on de venir s’installer en métropole ? Mon village ne s’appellerait plus Colombey-les-Deux-Églises, mais Colombey-les-Deux-Mosquées ! »
(Même source)

Pendant que Gaston Kelman expose ses idées pleines de bon sens, il est intéressant de remarquer la tête que font les collabos de la colonisation de l’Europe, Philippe Val (directeur de la rédaction de l’hebdomadaire Charlie-Hebdo), et Christiane Taubira (députée de Guyane).
Les autres invités de l’émission étaient Brice Hortefeux (ministre de l’Immigration, de l’Intégration, de l’Identité nationale), Patrick Weil, Eric Zemmour (journaliste au Figaro).

——–
Le cameroun est africain, le gabon et le ghana aussi. En chine il y a des chinois asiatiques. En afrique il y a des africains noirs ou blacks. Le gaullisme a des gaullistes et gaulliste du général de gaulle. gaulisme et gauliste ou gaulistes sont des fautes comme de gaule. Il est gaullien. La résistance a un résistant et un collabo ou collabos de la collaboration. Les délinquants de l’immigration clandestine sont clandés ou clandé et passent les frontières. Les identitaires et le ji défendent l’identité de france et europe. L’union européenne est l’ue. De gaulle défend la race blanche et est contre le racisme antiblanc ( anti blanc ) ou les racismes antiblancs (blancs). Les immigrés sans papiers (ou sans papier) sont l’immigration subie et la colonisation de l’europe ou son invasion. Un immigré choisie c’est voulu par sarkozy ou sarko en plus des clandestins ou clandestin. L’esclavage fait des esclaves ou esclave. La colonisation des colons. La nationalité des français est française. En europe il y a des européens et européen. Parfois ils sont nationalistes, et ont du nationalisme. de gaulle fait du gaullisme avec les gaullistes.

  • LA France pays de race blanche…Réponse à Nadine Morano

https://youtu.be/jIBSwLlD9JA

Ajoutée le 16 juin 2016

Entretien avec Gaston Kelman, Auteur de « La France, pays de race blanche… vraiment ? » aux éditions de L’Archipel.
Ancien membre des Black Panthers, Gaston Kelman s’est fait connaître par un livre dont le titre a fait mouche : « Je suis noir et je n’aime pas le manioc ». Aujourd’hui, il revient avec une réponse à l’eurodéputée Nadine Morano pour qui « la France est un pays de race blanche ». Gaston Kelman conteste l’idée d’une société fragmentée en couleurs et nous met en garde : les races n’existent pas, le racisme est un piège.

sur le même sujet à partir de 5.37 

http://la1ere.francetvinfo.fr/emissions/paris-sur-mer/gaston-kelman-supermanioc-video.html

Ajoutée le 21 nov. 2013

L écrivain et l auteur du BEST seller  » je suis noir et je n aime pas le manioc  » remet les  » pendules mal mises a l heure  » par les castes des « élites  » en publiant son dernier ouvrage MONSIEUR VENDREDI EN CORNOUAILLE chez MICHEL LAFON : l histoire de KOFI YAMGNANE homme politique FRANCAIS au parcours inimaginable !

 

 

Le Pape exhorte les prêtres à absoudre le pêché d’avortement

…pour qu’aucun obstacle ne s’interpose entre la demande de réconciliation et le pardon de Dieu, je concède à tous les prêtres, à partir de maintenant, en vertu de leur ministère, la faculté d’absoudre le péché d’avortement. Ce que j’avais concédé pendant le temps limité du Jubilé est étendu désormais dans le temps (…)»

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/11/21/01016-20161121ARTFIG00160-le-pape-francois-facilite-le-pardon-de-l-eglise-pour-l-avortement.php

En concluant l’année jubilaire de la Miséricorde, le Pape appelle à une « révolution culturelle » pour pousser la mentalité de l’Eglise catholique vers encore plus de compassion pour les situations difficiles.

Dans une Lettre apostolique intitulée «Miséricorde et paix» publiée par le Pape lundi 21 novembre, au lendemain de la clôture d’une année sainte consacrée à la «miséricorde», François confirme de manière définitive plusieurs mesures exceptionnelles prises pendant ce jubilé, dont le pardon possible de l’avortement qui est désormais délégué à tout prêtre diocésain.

«Je voudrais redire de toutes mes forces, écrit le pape François, que l’avortement est un péché grave, parce qu’il met fin à une vie innocente. Cependant, je peux et je dois affirmer avec la même force qu’il n’existe aucun péché que ne puisse rejoindre et détruire la miséricorde de Dieu quand elle trouve un cœur contrit qui demande à être réconcilié avec le Père. Que chaque prêtre se fasse donc guide, soutien et réconfort dans l’accompagnement des pénitents sur ce chemin particulier de réconciliation.»

Il précise: «En fonction de cette exigence, et pour qu’aucun obstacle ne s’interpose entre la demande de réconciliation et le pardon de Dieu, je concède à tous les prêtres, à partir de maintenant, en vertu de leur ministère, la faculté d’absoudre le péché d’avortement. Ce que j’avais concédé pendant le temps limité du Jubilé est étendu désormais dans le temps (…)»

Dans l’Église catholique, l’absolution pour un avortement était jusque-là du ressort de l’évêque diocésain qui déléguait souvent ce pouvoir à un prêtre expérimenté.

 

Canonisation de Mère Térésa et misogynie de l’Eglise

     

Communiqué de presse

  LIGUE DU DROIT INTERNATIONAL DES FEMMES

Association créée par  Simone de Beauvoir

6 Place Saint-Germain des Prés, 75006 Paris

COORDINATION FRANCAISE POUR LE LOBBY EUROPEEN DES  FEMMES,

6 rue de la Rochefoucauld, 75009, Paris

                                                                                Le 4 septembre 2016

Le sens misogyne des canonisations de l’Eglise

Un peu plus d’un an après la canonisation du pape polonais, Jean-Paul II, l’Eglise a canonisé en grande pompe la fondatrice des Missionnaires de la charité.

« Mère Teresa a incarné la dimension féminine du pontificat de Jean-Paul II » estime Mgr Francesco Follo, observateur du Saint-Siège auprès de l’UNESCO (1).

En effet, lui au sommet de l’Eglise, elle en bas de la hiérarchie, ont porté avec une grande efficacité, un message de soumission des femmes au destin que leur imposait leur capacité de procréation.

« Même l’enfant non encore né a la vie de Dieu en lui. Nous n’avons pas le droit de détruire cette vie pour quelque raison que ce soit », répétait en effet Mère Teresa à propos de l’avortement tout en rejetant également la contraception.

Face à cet aveuglement, il n’est que de rappeler quelques chiffres : dans le monde chaque année 80 millions de femmes parmi les plus pauvres subissent des grossesses non désirées (souvent à la suite de violences sexuelles) ; 22 millions d’entre elles recourent à des « avortements à risque » dans la plus grande illégalité, 50.000 en meurent par an soit 13% des décès maternel, et plusieurs millions restent handicapés à vie (2)

Si l’on se doit de respecter une personne qui a consacré sa vie aux plus démuni.e.s, on ne saurait excuser sa complicité active, y compris à la tribune du prix Nobel, avec une doctrine de l’Eglise qui enferme les femmes et les enfants dans la spirale de la souffrance ainsi que de la violence et qui les condamne, dès à présent et à plus long terme, à la grande pauvreté

(1) La Croix, 3-4 septembre 2016

 (2) Les avortement à risque : du déni à l’action ; Médecins du Monde, rapport 2015

Contact : 06 38 39 42 92

Pour en savoir plus

*http://www.bfmtv.com/societe/le-miracule-de-mere-teresa-assiste-a-sa-canonisation-1033405.html

*http://www.slate.fr/story/111769/mere-teresa-fanatique-fondamentaliste-imposture

*Les origines de la misogynie de l’église catholique romaine

Mise en ligne le 12 févr. 2011

extrait du site http://www.baglis.tv/esprit/christian… tiré d’une conférence intitulée « Histoire des chrétiennes, l’autre moitié de l’Evangile » par Elisabeth Dufourcq

%d blogueurs aiment cette page :