Flux RSS

Archives de Catégorie: économie

Décroissance, Effondrement, Collapsologie. Le système croule, mais on peut réagir !

Publié le

Les collapsos ne sont ni illuminés, ni paranoïaques, ni complotistes, ni ignorants. Ils sont en majorité éduqués, scientifiques, cadres, occidentaux blancs trentenaires et pragmatiques. Les collapsos sourient, plaisantent, imaginent et collaborent entre eux. Les théorie s de l’Effondrement ne sont pas catastrophistes, ne sont pas des théories de la fin du monde mais de celle de NOTRE monde, celui de la société industrielle et de la croissance économique sans limites. Les collapsos ne disent pas que l’effondrement est inéluctable mais qu’il est possible. L’effondrement ne serait pas l’Apocalypse qui balaierait la planète d’un seul sursaut mais une série d’effondrements qui toucheraient certains pays, certaines régions, ceci progressivement. Pragmatiques, les collapsos cherchent des solutions pour faire face à la décroissance, c’est-à-dire à la baisse du niveau de vie par raréfaction de l’énergie fossile et des conséquences de l’abus de la Terre en biocapacité (capacité de renouvellement et de production) et empreinte écologique (destruction durable des eaux, de la terre, des espèces végétales et animales).

La collapsologie est une philosophie qui inclue la permaculture. Cette dernière n’est pas une méthode de production agricole mais une ligne de conduite, une éthique de respect du vivant. Ecouter et voir la vidéo ci-dessous la vidéo

La permaculture face à l’effondrement – Arthur Keller, Vincent Mignerot et Joris Danthon

Conférence du 12 avril 2019 « La permaculture face à l’effondrement » menée par Arthur KELLER, Vincent MIGNEROT et Joris DANTHON. L’événement était organisé à Nantes par les associations Permaculture 44 et Adrastia.

Le constat de l’état du monde actuel est sévère : les êtres humains ont abusé des richesses de la terre qu’ils ont épuisée. Leurs déchets trop importants ne sont plus digérés par la terre qu’ils dégradent. La croissance a atteint ses limites. Dans quelques années, les magasins pourraient être vides. Il est donc nécessaire de rechercher l’autonomie alimentaire et des solutions d’autosuffisance en énergie. Dans les campagnes françaises et américaines, les collapsos cultivent leur terrain en collaboration avec leurs voisins, échangent leurs expériences et troquent leur production par exemple des pommes contre du blé.

Un volet plus sombre est celui des guerres pour le partage de moyens de subsistance devenus rares. Aux USA, les collapsos s’arment pour protéger le produit de leur autosuffisance.

En 1968, étudiants et professeurs faisaient l’éloge de la pluridisciplinarité et après une période de retour à la spécialisation et la rivalité entre les sciences, il semblerait que l’union des talents soit de retour. La collapsologie est une synthèse de toutes les sciences (biologie, agronomie, mathématiques, médecine, physique, climatologie, géopolitique, démographie, économie, etc. ) reliées à l’environnement. Leurs penseurs connaissent un grand succès auprès de toutes celles et ceux qui s’inquiètent pour leur avenir et s’activent pour imaginer des solutions opérant un tissage entre l’histoire de la terre et de l’humanité, les traditions socles des sociétés modernes et les connaissances actuelles . Les collapsos font du neuf avec le vieux des expériences dans une approche holistique. Leur démarche ressemble beaucoup à celle des écolos des années 70 qui partaient élever des chèvres sur le plateau du Larzac et rêvaient de créer des communautés avec des arguments semblables. Qu’en dit José Bové ?

Les théories de l’Effondrement dont la collapsologie n’est qu’un des aspects recouvrent un immense domaine dont je n’ai pas encore fait le tour. J’y reviendrai.

La Connectrice

 

Pour en savoir plus

Théories de l’effondrement

Décryptage du rapport Meadows : les limites à la croissance

Ajoutée le 9 mai 2019

Un des textes fondamentaux de la collapsologie, exposé et mis en perspective par Hugo Joudrier (expert en systèmes dynamiques), à l’occasion de la 10ème séance des cafés collapsologie de Grenoble. Le PDF de la séance est téléchargeable ici : https://frama.link/z8yd-4Fd Les (nombreuses) sources utilisées par Hugo sont ici : https://frama.link/R8z93yU1 Enfin les documentaires que nous avons utilisé pour illustrer nos propos sont recensés sur notre chaîne YouTube , mais au cas où…(https://frama.link/W0_Vu-Aw). — 1. 0:00 introduction 2. 1:38 : problèmatique 3. 2:11 : l’histoire de la construction du rapport, et sa diffusion 4. 11:00 : les mains dans le modèle 5. 21:05 : les 12 scenarii 6. 40:20 : réception du rapport 7. 53:00 : « et pendant ce temps là »… ce qui s’est passé, ou pas, après la réception du rapport 8. 1:24:40 : débat (désolé pour le manque de discipline dans le passage de micro…)

« La voiture, ça tue, ça pollue et ça rend con » René Dumont

Ajoutée le 25 juin 2019
le problème est : comment cultiver la nature ? des acteurs culturels et politiques en france évoquent la mémoire de l’ingénieur agronome engagé rené dumont. 5 mai 1974, premier tour de l’élection présidentielle, un mois après le décès de georges pompidou. pour la première fois, un candidat écologiste se frotte au suffrage universel pour l’accession à la magistrature suprême. son nom : rené dumont, professeur d’agronomie mondialement réputé de 70 printemps. il a accepté de mener la bataille au pied levé pour un rassemblement d’une vingtaine d’associations écolo. car à l’époque, point de parti écologiste. d’ailleurs le mot, (« écologiste »), ne figure même pas dans le dictionnaire larousse, la référence. cette candidature ouvre la voie à la politisation des enjeux environnementaux. candidat iconoclaste et farfelu, le professeur dumont prône un changement radical de société : abandon de l’automobile, désurbanisation, limitation des naissances ? sans quoi prophétise-t-il le monde court à sa perte. résultat : 1,3 % des sondages, autrement dit rien…parce que rené dumont est un trouble-fête, un cassandre qui empêche les français de consommer en rond ? or, on sait aujourd’hui à quel point ses prédictions étaient justes. rené dumont savait mieux que personne : « on a toujours tort d’avoir raison trop tôt ». vidéos originales bases de ce montage : _ René Dumont : naissance de l’agronomie, le développement agricole : https://www.youtube.com/watch?v=wWcAf… _ René Dumont. une biographie de arte (beau documentaire) : https://www.youtube.com/watch?v=I3G7Z…

Jared Diamond

Février 2003

Pourquoi une société décline-t-elle? En parlant des Normands de l’age du fer au Groenland, du déboisement de l’Île de Pâques et du Montana contemporain, Jared Diamond nous parle des signes précurseurs de l’effondrement et comment — si nous nous en rendons compte à temps — peut-on l’éviter.

S02 E02 – DECROISSANCE : ANTIDOTE A L’EFFONDREMENT ? (Agnès Sinaï)

Ajoutée le 26 oct. 2017 Xerfi Canal a reçu Agnès Sinaï, journaliste environnementale et enseignante à Sciences Po Paris, dans le cadre de son livre « Gouverner la décroissance : Politiques de l’Anthropocène III ». Une interview menée par Thibault Lieurade.

« L’humanité en péril » : le cri d’alarme écologiste de Fred Vargas

La Grande Librairie

Ajoutée le 2 mai 2019 François Busnel reçoit Fred Vargas qui nous livre un cri d’alarme écologique à travers son dernier livre : « L’humanité en péril » (Éditions Flammarion). Face à l’urgence climatique, elle propose un manuel d’information et de survie. Elle dresse un panorama de toutes les menaces qui pèsent sur la planète et met en avant des motifs d’espoirs, des actions innovantes et des idées simples pour agir, ensemble.

Pablo Servigne https://pabloservigne.com/

https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/collapsologie-comment-vivre-avec-la-fin-du-monde

Arthur Keller

Arthur Keller est ingénieur en aérospatiale de formation. Il est aujourd’hui consultant et conférencier sur les questions d’énergie, de climat et de transition écologique. Il a notamment été le coordinateur de la commission environnement au parti Nouvelle Donne, et référent du programme de Charlotte Marchandise, candidate citoyenne à l’élection présidentielle. Il est membre du conseil d’administration de l’association Adrastia, qui travaille sur l’anticipation du déclin de la civilisation thermo-industrielle. Arthur Keller est également auteur et scénariste, et explore comment le storytelling peut être un outil de pédagogie et de mobilisation autour du sujet de la vulnérabilité de nos sociétés, ainsi que des stratégies de résilience.

Arthur Keller auteur de « Twice as bright »

Arthur Keller s’est attelé à l’écriture d’une série télévisée américaine sur le thème de l’effondrement.

Selon lui, il est urgent de proposer à nos imaginaires un récit d’effondrement et de résilience qui permette au plus grand nombre de prendre conscience de l’insoutenabilité de nos sociétés, des chaos à venir et des possibilités de transition pour amortir les chocs.

Synopsis de Twice as bright

Twice as Bright nous avertit de ce qui peut se produire demain si nul n’infléchit aujourd’hui le business as usual, et nous propose des pistes possibles pour évoluer vers une anti-fragilité collective.

 

2030, l’effondrement du monde ? Avec Yves COCHET

c2dnantes

Ajoutée le 7 juin 2019
Questions Publiques du 14 mai 2019 : Invité : Yves Cochet, ancien ministre de l’aménagement et de l’environnement, Président de l’Institut Momentum. Interview conduite par Franck Renaud, Directeur de la Revue Place Publique, Philippe Audic, Président du Conseil de développement de Nantes métropole #Collapsologie#Effondrement#ecologie

« Qu’est-ce que la collapsologie ? » – Yves Cochet et Anne Rumin

Ajoutée le 15 oct. 2018
Yves Cochet et Anne Rumin sont les invités de ce Rendez-vous des Futurs dédié à la collapsologie. L’heure des grands drames n’a jamais été aussi frappante et pourtant les citoyens semblent rester hypnotisés par la tragédie des horizons. Canicules, migrations humanitaires, catastrophes aux 4 coins du monde… notre logiciel culturel et civilisationnel n’a jamais semblé aussi paradoxal. Nous voulons changer et nous ne voulons pas changer. Nous sommes dans une ère schizophrène où pour l’effondrement pour certains semble inéluctable. Un terme pas si récent que cela ressurgit avec force, celui de la Collapsollogie. Et si nous faisions le point ensemble ? Et si nous réunissions des spécialistes de ces questions pour en parler pendant une soirée très spéciale dans laquelle le positif ne sera jamais très loin du négatif et la confiance si proche de la défiance. Avec Anne Rumin, Clément Montfort et Yves Cochet. «L’utopie a changé de camp : est aujourd’hui utopiste celui qui croit que tout peut continuer comme avant». Pablo Servigne

Dénoncer la « collapsologie » pour faire face aux catastrophes [Gilles Boeuf]

https://youtu.be/VqkFU1R-kck
Ajoutée le 4 juin 2019 Xerfi Canal a reçu Gilles Boeuf, biologiste, professeur à l’université Pierre-et-Marie-Curie, ancien président du Muséum national d’histoire naturelle, pour parler de la collapsologie. Une interview menée par Adrien de Tricornot.

Laurent TESTOT – « Il ne reste probablement que quelques décennies à l’Humanité avant le chaos »

Histoire des petits Effondrements qui, au fil de l’évolution de l’Humanité, ont conduit les peuples à se déplacer et les animaux à évoluer. 7 révolutions majeures dans l’histoire et l’humain avec son environnement
https://youtu.be/RfhIw8p11GE
Ajoutée le 23 janv. 2019 
 Laurent TESTOT. Auteur notamment du livre « Cataclysmes », il nous raconte une histoire complète et globale des rapports entre Singe (nom donnée à l’Humanité) et le reste du vivant.
Pour acheter le livre : https://www.librairiesindependantes.c… Nous avons également évoqué les livres suivants : « Sapiens » de Harari https://www.librairiesindependantes.c… « Effondrement » de Diamond https://www.librairiesindependantes.c… « De l’inégalité parmi les sociétés » de Diamond https://www.librairiesindependantes.c… « Homo Canis » de Laurent Testot https://www.librairiesindependantes.c… Et l’article de Nicolas Casaux et Ana Minski « Non, l’humanité n’a pas toujours détruit l’environnement » https://reporterre.net/Non-l-humanite…

wikipedia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9ories_sur_les_risques_d%27effondrement_de_la_civilisation_industrielle Les théories sur les risques d’effondrement de la civilisation industrielle sont des théories relatives aux risques de déclin imminent du monde industriel contemporain qui incluent l’extinction de nombreuses espèces vivantes, dont éventuellement l’espèce humaine, et qui s’inscrivent dans un processus d’effondrement global envisageable. Ces conceptions décrivent un risque systémique de catastrophes planétaires provoqué directement par le mode de fonctionnement anthropique contemporain1,2. Ces théories de l’effondrement s’appuient sur des indices mesurables et des études documentées3,4,5.

Les avertissements apocalyptiques (ou de fin du monde) s’inscrivent dans une tradition ancienne6, mais l’originalité des théories actuelles est qu’elles s’appuient sur des faits scientifiques dont la réalité est reconnue par des rapports et expertises scientifiques et institutionnels, tels que ceux du Club de Rome, du GIEC7,8, d’autorités militaires internationales9,10, de la Banque mondiale11 et du Forum de Davos12. Par ailleurs, les risques mis en avant ont désormais pour origine l’activité humaine et à la différence des effondrements de civilisations du passé (qui ont été régionaux, îliens, ou n’ont concerné qu’une partie d’un continent), l’effondrement en question pourrait conjointement concerner tous les pays et tous les continents à la fois.

Biocapacité et empreinte écologique

Si l’empreinte écologique (demande) d’une zone dépasse sa biocapacité (offre), cette zone est en déficit écologique et n’est pas utilisée de manière durable. C’est le cas de la France4 et de la plupart des pays développés (à l’exception des pays fortement boisés : Canada, Russie, Norvège, Brésil).

Si l’empreinte écologique d’une zone est inférieure à sa biocapacité, cette zone est en excédent écologique.

Biocapacité

La biocapacitécapacité biologique, d’une zone biologiquement productive (appelée aussi zone bioproductive) donnée désigne sa capacité à produire une offre continue en ressources renouvelables et à absorber les déchets découlant de leur consommation, notamment la séquestration du dioxyde de carbone1.

La biocapacité est mesurée en hectares globaux (hag, ou gha en anglais), comme l’empreinte écologique2.

Empreinte écologique

L’empreinte écologique ou empreinte environnementale est un indicateur et un mode d’évaluation environnementale qui comptabilise la pression exercée par les hommes envers les ressources naturelles et les « services écologiques » fournis par la nature. Plus précisément, elle mesure les surfaces alimentaires productives de terres et d’eau nécessaires pour produire les ressources qu’un individu, une population ou une activité consomme et pour absorber les déchets générés, compte tenu des techniques et de la gestion des ressources en vigueur. Cette surface est exprimée en hectares globaux (hag), c’est-à-dire en hectares ayant une productivité égale à la productivité moyenne2.

 


https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/complement-d-enquete/complement-d-enquete-fin-du-monde-et-si-c-etait-serieux_3468609.html

La fin du monde n’a jamais été aussi proche… Date annoncée de « l’apocalypse » : 2030. Et cette fois-ci, ce n’est pas une prophétie qui le dit, mais des scientifiques très sérieux. On les appelle les « collapsologues », du latin collapsus, qui signifie effondrement.

A cause du réchauffement planétaire et de l’épuisement des ressources énergétiques, ils sont convaincus que nos sociétés sont condamnées à disparaître. Leur « star », c’est Pablo Servigne, un ingénieur agronome français qui multiplie les conférences. Dans ses livres vendus à plus de 100 000 exemplaires, il démontre « scientifiquement » qu’il est déjà trop tard pour lancer la transition écologique et qu’il faut réfléchir à l’ »après ». Certains disciples y croient dur comme fer et sombrent dans de profondes angoisses existentielles.

Catastrophes naturelles et réfugiés climatiques

Selon les collapsologues, les catastrophes naturelles vont se multiplier et les réfugiés climatiques déferler dans nos villes et campagnes. « Complément d’enquête » s’est plongé au cœur de ce mouvement catastrophiste qui mobilise de plus en plus de citoyens, de tous horizons. En France, le magazine a rencontré des cadres supérieurs ou des fonctionnaires qui migrent dans le Cantal. Ils s’initient très sérieusement à la permaculture pour assurer leur autonomie alimentaire.  

Comment se préparer à la fin du monde ? Aux Etats-Unis, des activistes sont prêts à saboter des routes et des usines pour accélérer l’effondrement de la civilisation. Les autorités envisagent-elles ce scénario du pire ? Le gouvernement a-t-il un plan de secours ? Pour évaluer la crédibilité de cette menace, « Complément d’enquête » a interrogé des experts, des climatologues, des ingénieurs, des démographes, et même le Premier ministre.

Un documentaire réalisé par Sylvain Pak.

L’invitée : Alice Desbiolles, médecin, spécialisée en santé environnementale.

La rédaction de « Complément d’enquête » vous invite à commenter l’émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #Cdenquete.

Mon témoignage sur mon expérience personnelle de décroissance

Personnellement, j’ai trouvé le documentaire de France2 extrêmement intéressant d’autant plus que je ne m’étais pas penchée sur cette tendance auparavant. Mais sans adhérer aux théories catastrophistes actuellement en vigueur, je suis consciente de la nécessité de consommer raisonnablement autant pour la santé que pour le porte-monnaie et le respect de Dame Nature. Ce souci était présent dans ma famille et je ne fais pas beaucoup d’efforts pour être « écolo » car cela fait partie de ma culture.

Sans être intégriste, je consulte rarement le corps médical me soignant, selon le cas, avec l’homéopathie, les plantes, les épices, les huiles essentielles et la sélection des aliments. Je cultive des plantes aromatiques et quelques fruits sur mon balcon utilisant vinaigre, feuilles de thé et marc de café pour les soigner; je ne recours aux produits phytosanitaires du commerce qu’en cas de nécessité absolue comme l’invasion de cochenilles. J’achète vêtement et chaussures d’occasion, j’accumule ceux qu’on me donne ou que je trouve en archéologie urbaine. (trouvailles sur les trottoirs parisiens) Je redistribue autour de moi ce qui ne m’est pas utile. Je trouve dans les vide-greniers toutes sortes d’ustensiles de cuisine ou objets domestiques. Pour mon hygiène corporelle et celle de mon habitat, j’utilise des produits naturels comme le bicarbonate de soude, la pierre d’alun, le véritable savon de Marseille (savon d’Alep), un mélange d’eau d’hamamélis et d’eau distillée de fleurs d’oranger pour le visage puis de l’huile de chanvre ou de coco pour conserver l’hydratation, des balles de tennis et des noix de lavage pour le linge, je fabrique mes désodorisants et antimoustiques avec de l’alcool additionné d’eau de fleurs d’oranger et d’huiles essentielles, etc.

Je ne crois pas aux théories catastrophistes du réchauffement climatique parce qu’elles sont controversées et que par expérience je sais que les climats ne sont pas stables. Je me souviens en particulier en 1962 de la neige abondante et du gel qui avaient ruiné les paysans de l’Entre-deux-mers. Je me souviens aussi d’un mois de mai glacial à Paris dans les années 80. J’ai toujours connu au fil du temps des tempêtes, des ouragans et des inondations. En matière d’inondations, nous savons aujourd’hui que certaines d’entre elles résultent de l’impéritie de promoteurs et d’édiles assoiffés d’argent qui bétonnent à tout va empêchant la terre d’absorber l’eau de pluie ; destruction du bocage et de forêts ; mauvais entretien de canaux d’irrigation et d’écoulement des eaux ; etc.

 

Gilets jaunes. On va vivre quand ? vidéo

Publié le

Tout, tout, vous saurez tout sur les doléances des Gilets jaunes et des réponses des responsables irresponsables

Vidéo réalisée par un internaute

 

Femmes Gilets jaune samedi 5/01 et dimanche 6/01 dans toute la France

Publié le

L’image contient peut-être : 4 personnes, texte

https://www.facebook.com/groups/2174672572851179/

Selon le collectif des Mariannes en colère « tant que les femmes ne s’en mêlent pas il n’y a pas de véritable révolution ! » Mirabeau.

Séverine Seve Navched initiatrice de la manifestation de Bourges précise qu’il ne s’agit pas d’une tentative de division du mouvement des Gilets jaunes

 tant que la femme ne s´ent méle pas il ni a pas de veritable revolution….phrase très connu de Mirabau.Le 5 ,nous femmes avons décidé de s´en méler et d´être en tête .Les hommes sont invités à nous suivrent…Il ni a aucune divisions tout au contraire nous sommes toute et tous des gj .À chaque arret une action ou chanson sera faite tout simplement .Bonne soiré à vous . https://www.facebook.com/groups/2174672572851179/

Par ailleurs on peut lire qu' »il ne s’agit pas d’un mouvement féministe » et  les hommes y sont invités. Quant à moi, féministe historique, je déplore l’ignorance de ces affirmations : tout mouvement d’émancipation et de revendication des droits des femmes est féministe ; il y a toujours eu des hommes féministes comme Alexandre Dumas fils qui est le créateur du terme « féministe » qui, peu après en 1876 est vulgarisé par la journaliste féministe Hubertine Auclert . L’exclusion circonstanciée et temporaire des hommes de certains rassemblements et réunions n’est pas leur exclusion définitive de la société au profit des femmes. Cette interprétation du féminisme n’est qu’une contre-offensive des machistes hommes et femmes. Les mâles ayant la fâcheuse habitude de parler haut et fort et d’imposer ainsi leur pensée,  les femmes ont parfois besoin de se retrouver entre elles pour libérer leur parole. Il suffit de regarder la TV ou d’écouter la radio pour se rendre compte de cette réalité.

Dimanche 6 janvier à Paris et dans toute la France

Le dimanche 06 janvier… à Paris
Act 1 pour les Femmes !!!!
Montrons au gouvernement que…
Nous, les Femmes sommes bien Plus Courageuses que certains hommes…
Nous avons portés nos enfants, certaines deviendront mamans et d’autres sont mamies …
Nous avons cette rage naturelle à défendre les Nôtres !

Suzanne : Femme Gilet Jaune

Tant que les femmes ne s’en mêlent pas, il n’y a pas de véritable révolution!”, disait Mirabeau

Chères femmes nous sommes dans les rues depuis le 17 novembre jusque là nous avons étaient discrètes, c’est pour cela que nous lançons un appel à toutes Les femmes pour se mobiliser. Nous restons complémentaires et solidaires aux hommes ce n est pas une lutte féministe mais féminine.

Son but : une action 🤜 coup de poing car Nous ne voulons pas rester dans le silence nous voulons que les choses changent parce que nous sommes le peuple français nous aussi. nous voulons montrer que nous sommes la mère patrie, en colère et nous avons peur pour l avenir de nos enfants ! 😡 les femmes se sentant dévalorisées , méprisées, oubliées par l état qu’elles sortent ce jour ci dans la rue nous gardons les mêmes revendications que les GJ car nous le sommes depuis le 17/11 mais nous voulons nous faire entendre deux fois plus fort. Rassemblons nous force et courage ! Sortons nos gilets jaunes et notre drapeau ! 💛🇫🇷 prenons exemple sur la révolution française ou les femmes ouvraient le cortège pour aller y trouver le roi. Unissons nous nous ne voulons pas divisé nous sommes gilets jaunes nous voulons juste essayer de faire en sorte que les choses bougent nous devons tout tenter pour nous tous !!!

Pour toutes les infos rejoignez le groupe
https://www.facebook.com/groups/330657060855583/?ref=share

http://www.ricochets.cc/Femmes-gilets-jaunes-mobilisons-nous.html

La participation des femmes au mouvement Gilets Jaunes a été soulignée depuis le début mais qui voit-on sur les images, qui entend-on dans les médias ? principalement des hommes. Ce n’est pas forcément représentatif de la réalité car les reporters photographes et cameramen ont tendance à cibler leurs semblables sauf s’il y a de jeunes et jolies filles. Or les femmes Gilets jaunes sont en majorité des mères de famille, des travailleuses dont le physique ne correspond pas aux « femmes femmes sur papier glacé » comme le titrait un ouvrage sur la représentation/récupération des femmes et de leurs revendications dans les magazines.

Gilets jaunes samedi 5 janvier 2019 dans toute la France

ACTE 8. Premier acte de 2019 ! Nous voulons une mobilisation massive des gilets jaunes pour cette nouvelle année afin de montrer au président que nous sommes toujours là, plus nombreux et motivé que jamais! 
Partout en France, soyez présents le samedi 5 janvier dans les rues avec votre gilet jaune. Déjà 16 000 personnes sur Paris !
Voici la liste de tous les événements gilets jaunes des plus grandes villes. Si vous connaissez des événements organisés dans votre ville, partagez le dans les commentaires et nous l’ajouterons au post. 
Inscrivez-vous et soyons nombreux! Post à partager sans modération, dans tous les groupes 😉

PARIS:
https://www.facebook.com/events/2383470951724914/

TOULOUSE:
https://www.facebook.com/events/209137786656827/

TOULON:
https://www.facebook.com/events/538626183215505/

BORDEAUX:
https://www.facebook.com/events/295169681136507/

LA ROCHELLE:
https://www.facebook.com/events/651513775264742/

CLERMONT FERRAND:
https://www.facebook.com/events/1956063788034588/

LILLE:
https://www.facebook.com/events/532180777249885/

STRASBOURG:
https://www.facebook.com/events/2220682574813882/

BOURGES

https://www.facebook.com/groups/2174672572851179/

Plus d’info : Gilet Jaune Demain
Les gilets jaunes – proposition pour du changement

Les femmes Gilets jaunes depuis le 17 novembre 2018

Image associée

https://www.contretemps.eu/femmes-gilets-jaunes/

https://www.lci.fr/social/gilets-jaunes-beaucoup-de-femmes-dans-les-manifestations-2106282.html

https://www.20minutes.fr/societe/2399839-20181220-gilets-jaunes-pourquoi-femmes-elles-tant-mobilisees-mouvement

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/12/12/01016-20181212ARTFIG00260-ces-femmes-gilets-jaunes-qui-ont-investi-les-ronds-points.php

Gilets jaunes. Les médias ne s’intéressent qu’à la violence mais pas d’interview des manifestants

Je zappe de chaine d’info en chaine d’info et que vois-je ? partout les mêmes images de GJ près des forces de l’ordre, commentaires sur le face à face, louanges sur le arrestations préventives qui évitent les saccages et orgasme lorsque partent des grenades pour disperser les GJ.

Interview, la parole donnée aux GJ, pas question. C’est pourtant l’intérêt de la manifestation et interroger quelques individus au hasard, privilégiant ceux qui ne s’autoproclament pas porte-parole, ça ça aurait de la gueule et, surtout, favoriserait l’expression de ces GJ que sont presque tous les français.

Je note que sur les images, les femmes ont disparu alors qu’elles sont à l’origine du mouvement. Déjà renvoyées à la cuisine ?

Sans doute que donner la parole au peuple tarirait les subvention des médias et les privilèges et abattement fiscal de 30% des journalistes…

N’empêche que le gouvernement fait enfin aujourd’hui ce qu’il aurait du faire dès le mois de novembre : arrestations préventives des casseurs. Pourquoi avoir attendu ? incompétence ou calcul sordide et cynique ?

 

LC

Gilets jaunes. Intox : les médias annoncent déjà des morts pour samedi 08/12/2018

J’entends de toutes parts, TV, radios, presse et sites internet prédire qu’ils y aura des morts si les Gilets jaunes persistent à manifester samedi prochain, le 8 décembre 2018. Intox ? bien renseignés ? désinformation ? prophétie auto réalisatrice ?

Vendus aux pouvoirs, les médias annoncent des morts pour samedi

Après avoir tenté de décrédibiliser le mouvement des Gilets jaunes en l’accusant de confusion revendicative, de désintérêt pour la planète, d’être soutenu par « l’ultradroite » et de détruire notre patrimoine en causant des dégâts entraînant des dépenses pour les contribuables que nous sommes 50% des fiscalisables, sur ordre, les médias sonnent l’alerte : il y aura des morts samedi. Rentrez chez vous, braves gens, tout va bien, le gouvernement a reculé…Tu parles !

Les médias sont à la solde du pouvoir qui les nourrit : participations, subventions, marchés publics et 30% d’abattement fiscal pour tous les journalistes en possession de la carte professionnelle. On comprend donc que, hormis les médias véritablement indépendants (comme ce blog) les informateurs ont intérêt à satisfaire ceux qui détiennent les cordons de leur bourse.

L’art de décrédibiliser un mouvement social pour le détruire

En me basant sur mon expérience des manifestations sociales depuis 1968 j’ai déjà expliqué ici comment les pouvoirs financiers et politiques envoyaient leurs sbires pour casser, effrayer et détourner les revendications. Soit ils paient leurs propres casseurs en usant de caisses noires, soit il  les incitent à casser en leur lavant le cerveau pour leur promettre des lendemains qui chantent, exactement ce que fait l’Etat islamique pour recruter. Pour mieux laver le cerveau on offre des drogues comme le pratiquait le Vieux de la montagne avec ses « hashashins » ou plus récemment des chefs de guerre africains avec les jeunes garçons. Paris est un marché de drogues à ciel ouvert, tout le monde le sait, le voit et consomme. Abrutir les masses par l’alcool, les drogues, le sexe marchand et les jeux est une technique éprouvée depuis l’antiquité. L’abrutissement et la division sont des armes éternelles pour régner.

Une arme classique du pouvoir est de sélectionner des volontaires dans les opposants pour faire semblant de négocier. Le cas de l’autoproclamé représentant des Gilets jaunes Christophe Chalençon raciste, antisémite et conspirationniste, le genre d’interlocuteur « valable » pour justifier les politiques menées.

Qui suggère aux Gilets jaunes des méthodes pour se défendre ?

Les médias sont toujours prompts à nous expliquer comment éviter le SIDA, réduire la pollution et le réchauffement climatique, séduire et pêcher de la meuf ou du keum, craindre « l’ultradroite » ou comment « devenir plus riche que riche ».

Pour enfoncer le clou de la vanité des revendications des Gilets jaunes, les médias insistent sur la diminution du nombre de manifestants et la faillite du rassemblement de samedi.

Ce que je recommande pour manifester sans risques

Pas de regroupement massif, trop facile de tirer dans le tas ou de se faire passer pour un Gilet jaune

Se rassembler par petits groupes d’une dizaine partout en France et dans Paris

Si on est nombreux, former une chaîne humaine compacte et rester sur les trottoirs où il est plus difficile de charger avec tank ou camion

Pavoiser des gilets jaunes partout : voitures, vélos, motos, camions, balcons, fenêtres, toits, arbres, mobilier urbain, monuments, ponts, bâteaux, etc.

S’armer de casseroles, de sifflets, de trombones et de tout ce qui fait du bruit

Un gilet jaune flotte à mon balcon depuis un mois…Tout le monde peut le faire.

La Connectrice

 

Formidables gilets jaunes, laissez parler les femmes !

 

Résultat de recherche d'images pour "gilet jaune dessin"

https://www.blagues-et-dessins.com/tag/dessin-de-gilet-jaune/page/2/

Le mouvement des gilets jaunes est la chose la plus fantastique qui ait animé la société française depuis le mouvement #metoo #balance ton porc et, dans les deux cas, les femmes sont les premières concernées et les participantes les plus authentiques.

Ce n’est pas que les femmes soient génétiquement meilleures que les hommes mais les mâles leur ont laissé une portion congrue des prises de décision alors qu’ils leurs abandonnent les réalités de la vie quotidienne.

Malheureusement et malgré leur engagement dans le mouvement des gilets jaunes, on les entend trop peu. Comme toujours les hommes monopolisent la parole, les opinions, les conseils, les prévisions et les expertises. Il suffit d’écouter les radios, ce que je fais quotidiennement en naviguant de station en station.

La plupart des émissions de libre antenne qui donnent la parole aux auditeurs sont animés par des animateurs qui convoquent des experts, des politiques, des représentants choisis ou autoproclamés du mouvement, tous masculins. Pendant ce temps-là, les femmes apportent de la soupe chaude et du café aux bloqueurs, leur confectionnent des tourtes revigorantes et entretiennent la maison en s’occupant des enfants, font bouillir péniblement la marmite et rendent visite aux vieux, aux handicapés, aux blessés et aux malades.

Pourtant, les femmes sont les premières concernées par le « panier de la ménagère » dont le poids ne cesse de s’alléger au rythme des augmentations cachées et des taxes de plus en plus pesantes sur le pouvoir d’achat.

Dans les bistrots, on n’entend plus parler que des feuilles de salaire, de carrières stagnantes,  des impôts qui se payent directement par saisie sur salaire, de la cherté des produits de première nécessité, de l’impossibilité de rembourser les dettes, de partir en vacances et de la difficulté de gâter les enfants à Noël. A partir du 10 de chaque mois, une fois que les factures de dépenses contraintes sont payées, le porte-monnaie est vide. Les mamans cuisinent des pâtes quand elles sont « trop riches » pour bénéficier des restaus du cœur, des épiceries sociales et des restaurants sociaux. Seuls les soins médicaux remboursés à 100% par la sécurité sociale sont effectués à condition d’avoir une voiture, de l’essence ou des tickets de transport pour se rendre dans les établissements hospitaliers si on en est éloigné.

 

A quand, une manifestation de casseroles devant l’Elysée, l’Assemblée nationale, le Sénat, Bercy et les sièges des partis ? A écouter les témoignages des Gilets jaunes, le contenu de la casserole devient le centre des préoccupations.

La Connectrice en Gilet jaune

Gilet jaune partout parce que le pouvoir d’achat en baisse, c’est tout le monde

https://www.contrepoints.org/2011/07/01/33174-ou-est-passe-notre-pouvoir-d%E2%80%99achat-1

Si je trouve un point de ralliement pour les piétons, je manifesterai avec les gilets jaunes car je suis concernée et consternée par la baisse du pouvoir d’achat qui se traduit par le rétrécissement spectaculaire de mon panier de ménagère.

Gilet jaune

La mobilisation des gilets jaunes a été déclenchée par la hausse des carburants mais elle a pris une ampleur sans égal  parce qu’elle révèle une baisse conséquente du pouvoir d’achat sur tous les biens de première nécessité.

La baisse du pouvoir d’achat impacte tout le monde

Actuellement, les salaires auraient augmenté « en moyenne de 1.3 quand l’inflation est de 2.2.  Autour de moi, les « privilégies » urbains actifs ou retraités sont fauchés dès le 10 du mois. La plupart ne partent pas en vacances s’ils n’ont pas de famille pouvant les héberger en province.

Jusqu’à présent, les français, classes moyennes en particulier, ces 42% de la population française qui paient des impôts sur le revenu, pourvoyaient  au bien être de 58% de français exonérés d’impôts mais bénéficiant de toutes sortes d’aides sociales grâce à ceux qui sont imposables, ces 42% de cochons de payeurs ne rouspétaient pas trop et se résignaient. La hausse des carburants qui touche en priorité la France périphérique non urbaine qui doit acheter de l’essence pour aller travailler et du fuel pour se chauffer, est l’étincelle qui a mis le feu à une gêne depuis longtemps à l’état larvaire. Les gilets jaunes semblent être majoritairement ces 42% d’imposables issus des classes moyennes qui sont pillées au profit de plus de la moitié de la population imposable. Est-ce juste ? Comment plus de la moitié d’une nation ose-t-elle vivre aux dépends des cochons de payeurs ? Le principe de solidarité est inscrit dans les gènes de la République à condition qu’il soit réparti de manière juste et respectueuse.

Je voudrais manifester demain avec mon gilet jaune parce que je suis concernée par la baisse drastique de mon pouvoir d’achat. Baisse parce que mes revenus sont pillés par les impôts directs, baisse parce que la TVA a augmenté ou n’a pas baissé pour des produits de première nécessité comme ceux indispensables à l’hygiène, le gaz a augmenté de 26% depuis janvier 2018, les produits alimentaires et autres ont augmenté de manière sournoise en diminuant les quantités pour un même prix (liquides 750 ml au lieu du litre, solides 750 gr au lieu du kilo, mouchoirs 75 unités au lieu de 100, etc.)

 Le pillage des retraités

Je suis retraitée, non seulement ma pension stagne depuis environ 10 ans mais la demi-part des femmes qui ont élevé seules des enfants (la « part des veuves ») a été définitivement supprimée en 2013 avec une répercussion sur les impôts locaux (président Hollande et ministre de l’économie Macron) et la CSG vient d’être augmentée, soit environ 150 euros en moins/mois dans mon cas. Le pillage des retraités au prétexte qu’ils seraient « riches » à partir de € 1 200/mois, ne tient pas compte des coûts liés au vieillissement : augmentation des mutuelles, remboursement ridicules des dentiers et autres prothèses dentaires indispensables à la mastication/digestion dont dépend la santé, remboursement ridicule des prothèses auditives, remboursements ridicules pour les lunettes et dépenses indispensables de confort et d’aménagement pour les mobilités réduites conséquences des rhumatismes, arthrose, arthrites, polyarthrites, incontinence, affaiblissement de la vision, diabète, cholestérol, hypertension, incontinence urinaire (protections 20% TVA) etc. Ces dernières pathologies exigeant des régimes stricts nécessitant une alimentation de qualité, ce qui a un certain coût. Il résulte de ces dépenses indispensables que nombre de « riches » retraités, sont ‘durs de la feuille », « sans dents », « bigleux » , « pisseux » ou obèses car ils ne peuvent pas  payer.

Et il faut ajouter l’aide aux enfants et petits enfants, cette aide intergénérationnelle mise en avant avec fracas sous Hollande.

La diminution du montant des retraites par les prélèvements fiscaux est d’autant plus immorale qu’elle ne respecte pas la contribution des retraités durant leur vie active, des cotisations prélevées directement sur leurs salaires et les cotisations payées par les patrons, des charges qui leur avaient permis de peser sur l’évolution des salaires. Cette trahison des engagements de l’Etat et de la règle de l’assurance retraite constitue une injustice de taille pour celles et ceux qui ont travaillé toute leur vie. Rompre ce contrat social au profit du cheptel de nécessiteux cultivé, augmenté et entretenu par une gestion désastreuse de l’instruction, de la formation et de l’immigration pléthorique qui coûte des milliards d’euros en santé (AME 772 millions d’euros en 2017 +108 millions en 2018) et au total, selon Jean-Paul Gourevitch 5,5 milliards/an. Toutefois, selon d’autres études, ce coût est estimé entre 35 et 80 milliards.

Le mouvement des gilets jaunes est d’autant plus intéressant qu’il n’est pas politisé et se concentre sur ce pouvoir d’achat qui concerne tous les français qui doivent assurer le quotidien avec de plus en plus de restrictions. Ce ne sont pas les promesses gouvernementales qui nous rassureront avec des échéances futures que rien ne garantit autre nôtre détermination à manifester nôtre colère.

La Connectrice

 

Pour en savoir plus

%d blogueurs aiment cette page :