Flux RSS

Archives de Catégorie: emplois

Le tapis volant devenu réalité avec le Flyboard Air de Franky Zapata

Publié le

Initiation Flyboard - Base nautique d'Issoire

Le Flyboard est une activité déjà proposée dans de nombreux centres de loisirs en France et à l’étranger, ici dans le Puy de Dome 

Entretien avec l’inventeur Franky Zapata : http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediaplayer/video/flyboard-air-une-invention-en-difficulte-1503-924017.html#?xtor=EPR-22-[N-BFMBusiness-Vidéo]-20170318

De tous temps, les humains ont rêvé de voler, à commencer par Icare et tous les fous volants à l’origine de l’aviation. Même l’inspecteur Gadget vole et le thème de l’homme volant revient dans nombre de romans, de BD et de films.

La chute d’Icare par Merry-Joseph BLONDEL  Paris 1781-Paris 1853

Franky Zapata, jeune pilote marseillais de jet ski vient de réaliser ce rêve avec sa planche volante, le flyboard Air, qui peut atteindre 150 km/h et monter jusqu’à 3 000 m. Ma Doué, j’en ai le vertige…

Franky Zapata fait travailler une cinquantaine de personnes dans le monde mais, pour l’instant ses appareils sont interdits de vol depuis que la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) a déclaré que le Flyboard était un aéronef et devait se soumettre aux lois qui régissent tous les engins volants. Sans connaître le détail des réglementations, il est aisé d’imaginer que les exigences de sécurité et le respect des normes ne peuvent pas s’appliquer à un tapis volant du fait de sa surface, de son poids, de son épaisseur et de sa composition. Se conformer à des normes conçues pour les avions équivaut à une interdiction définitive d’utiliser le Flyboard. Franky Zapata, à son grand regret, risque fort d’être obligé de construire et diffuser son produit à l’étranger.

Pourtant la DGAC autorise le vol des drones sous certaines conditions et en fonction de leur catégorie, loisir ou professionnel. Au point de vue volume, le Flyboard serait plus petit qu’un drone militaire …Question de sécurité pour le passager ? Il faudrait supprimer tous les sports à risques depuis les montagnes russes jusqu’au deltaplane en passant par la montgolfière.

J’imagine que nos nombreux candidats aux prochaines élections présidentielles ont été sollicités sur l’autorisation de vol du Flyboard mais, d’après l’entretien récent de son inventeur sur BFM, il ne semble pas que des réponses encourageantes lui soient parvenues…Pourra-t-il attendre encore longtemps sans mettre son entreprise en danger ?

La Connectrice

 

Le Puy du Fou. Une superbe leçon d’Histoire de France

Publié le

Philippe de Villiers n’a pas vraiment réussi en politique mais il fait un tabac en tant que producteur avec sa cinescénie du Puy du Fou désormais célèbre en France et dans le monde au point que des pays étrangers cherchent à acquérir les droits du spectacle.

Le Puy du Fou, ce n’est pas seulement un spectacle de qualité, une leçon d’histoire authentique, c’est aussi la renaissance d’une région avec la création de beaucoup d’emplois et l’afflux de spectateurs qui consomment apportant ainsi de l’argent frais à l’économie locale. C’est aussi la mise en lumière (au sens propre et figuré : pyrotechnie) de la Vendée, de son histoire mouvementée et l’implication de sa population en tant qu’acteurs et figurants.Le spectacle est porteur de bonheur et de joie dans une région et un pays qui en ont bien besoin.

Parce que pour monter un spectacle d’une telle ampleur, il faut du monde, beaucoup de monde bénévole, du personnel fixe et donc rémunéré et une poigne de fer pour orchestrer les déplacements de milliers de figurants, la pyrotechnie, les effets spéciaux, les chevaux, les costumes, les accessoires, les lumières, les scènes aquatiques, la régie, la musique, les danses, les faucons et j’en passe.

CARTE D’IDENTITE : Friendly, le Pygargue à tête blanche

La Fauconnerie du Puy du Fou compte 500 oiseaux de 80 espèces différentes. Ci-dessus le pygargue à tête blanche Elle expose tout son savoir-faire dans le spectacle « Le Bal des Oiseaux Fantômes », où vautours, faucons,  milans, chouettes et buses dansent dans le ciel, rasent le public et plongent sur les bras des maîtres fauconniers. Voici le portrait d’un de ces oiseaux d’exception : Friendly, un aigle né et élevé au Puy du Fou. http://www.puydufou.com/histoires-de-ouf/categorie/animaux-2

Même si on ne partage pas les positions politiques de Philippe de Villiers (c’est mon cas) on doit rendre hommage à sa créativité et la volonté de faire revivre sa région d’une aussi belle et efficace manière. Nos pouvoirs publics ne l’ont peut-être pas compris mais la Russieet les USA (Applause Award)  entre autres, l’ont fait.

La Connectrice

Voici un article de Christine Tasin qui met en lumière la valeur inégalée du spectacle du Puy du Fou

Le fabuleux Puy du Fou, c’est tout le contraire de la réforme Belkacem

Publié le 23 mai 2015 – par

Les Epesses-20150521-00495

Nous avons publié récemment une série d’articles incitant parents et grands-parents à contourner l’école publique afin de donner à nos enfants et petits-enfants une instruction digne de ce nom.

http://resistancerepublicaine.eu/lecole-a-la-maison-propositions-de-coups-de-main/

http://resistancerepublicaine.eu/category/ecole-a-la-maison/

Dans cette perspective, programmez une ou, mieux encore, plusieurs journées auPuy Du Fou, en Vendée.

Vous vous régalerez, avec une âme d’enfant retrouvée, en compagnie de vos chères têtes blondes, devant des spectacles à couper le souffle ou à pleurer d’émotion. Il y en a pour tous les goûts, les reconstitutions sont grandioses, château, arènes, villages gaulois… grandeur nature ! Les musiques superbes et de qualité, correspondant à chaque époque. Des reconstitutions historiques de premier plan, sans une seule erreur, des effets spéciaux faisant passer Besson pour un amateur, des combats, des déclarations d’amour, des serments, des danses, des acrobaties, des rires, de l’ambiance, des spectateurs conquis qui hurlent et applaudissent et jouent leur partie. La vie, quoi. La vie telle qu’on la croyait disparue.

Les Epesses-20150521-00504

C’est que l’on retrouve les fondamentaux, les héros auxquels on s’identifie, la lutte contre l’envahisseur et le barbare, la défense des siens, les valeurs de courage, de fidélité à son pays et les siens.

Les Epesses-20150521-00487

Ainsi avons-nous pu savourer la mobilisation paysanne face à l’attaque des Vikings, qui mettait en danger la belle cohésion, la belle entente des villageois francs :

https://www.youtube.com/watch?v=_ZZgQiqTF3A

On crève de voir tout cela disparaître, alors voir ces milliers de visiteurs du Parc sourire, rire, trembler, applaudir Cyrano, Les Mousquetaires, Richelieu, le Bossu… Que du bonheur.

Les Epesses-20150521-00482

On crève de voir tout cela disparaître, alors assister à une cérémonie d’adoubement, entendre un chevalier faire serment de défendre son suzerain et son pays, quel bonheur !

On crève de voir tout cela disparaître, alors assister à un combat dans les arènes entre les Gaulois révoltés et les gladiateurs censés les exterminer, quel bonheur !

On crève de voir tout cela disparaître, alors frémir devant la beauté d’un spectacle, la richesse des décorations et des couleurs des équipages et rire de bon coeur devant une course de chars, quel bonheur !

On crève de voir tout cela disparaître, alors vibrer avec Arthur arrachant Excalibur de son rocher et créant les Chevaliers de la Table ronde, quel bonheur !

On crève de voir tout cela disparaître, alors admirer la parade romaine dans les arènes, la fière louve et les deux bessons défilant en bonne place, quel bonheur !

On peut ne pas partager certaines positions de De Villiers l’homme politique (on ne lui a pas pardonné d’avoir licencié des gens à lui parce qu’ils avaient participé à notre apéro saucisson pinard le 18 juin 2010, par exemple) mais il faut saluer l’homme qui a fait de son département celui où il y a le moins de chômage, où l’on vit bien, où il a créé un musée vivant inégalable dont on vient le prier de vendre le concept au Royaume Uni et en Russie. Ce diable d’homme ne cesse d’augmenter le nombre et le genre de spectacles de son parc, sa capacité hôtelière (vous aurez le choix entre la Villa Gallo-romaine, Cité mérovingienne lacustre, les tentes de François premier etc.), et il vient de créer une école primaire (privée, cela va sans dire) qui doit ouvrir à la rentrée, on y fera l’école – et je gage que l’histoire de France et de la Vendée y auront une grande place- mais on y apprendra aussi les arts du spectacle, du cirque, de la déclamation…

Les Vendéens, bénévoles ou salariés, travaillent au Puy du Fou et y travailleront pendant plusieurs générations, comment mieux ancrer dans le terroir des enfants et leur donner le goût de la solidarité et du plaisir du travail bien fait ?

Bref, laissez tomber, au cas où vous seriez tenté, les parcs Disney et compagnie, faites travailler ceux qui font revivre l’histoire de France, offrez aux vôtres des journées d’authentique bonheur… et faites en même temps l’éducation des enfants. Il y avait plusieurs écoles hier, autant dire que ni les maîtres ni les enfants n’ont perdu leur temps, et certains qui avaient l’air d’être d’origine étrangère ne boudaient pas leur plaisir, ils avaient eux aussi des étoiles dans les yeux.

Le Puy Du Fou redonne fierté et racines, il fait oublier le matraquage qui voudrait que l’on se laisse déposséder en souriant et en silence et favorise même intégration et assimilation. Que demande le peuple ?

Christine Tasin
http://resistancerepublicaine.eu/2015/courez-au-fabuleux-puy-du-fou-pour-contrecarrer-les-immondes-projets-de-bel-kacem/

%d blogueurs aiment cette page :