Flux RSS

Archives de Catégorie: sécurité

Humour. Quand Brassens chantait les pandores. Hécatombe au marché de Brive-la-gaillarde.

Les Français n’ont jamais aimé les flics, c’est leur culture anarchiste ; mais de là à les tuer comme cela se fait aujourd’hui au nom de l’islam, il y a un pas qu’ils n’auraient jamais franchi.

L’humour et la poésie insolente et misogyne de Brassens servaient de pacifique soupape de sûreté dans les années 60 et n’avaient rien, que je sache, d’une incitation au meurtre, contrairement aux chansons violentes et haineuses contemporaines qui sont responsables de passage à l’acte.

Adolescente révoltée comme les filles de mon âge, je ne me lassais pas d’écouter Brassens et je le chantais en m’accompagnant de ma guitare. Il fut pendant des années mon meilleur compagnon jusqu’à ce que je grandisse et ne puisse m’approprier sa misogynie bien gauloise. Je le remplaçais alors par Baudelaire, Verlaine, Apollinaire et Rimbaud et rêvais sur la musique de Chopin.Toutefois, je garde encore en mémoire vive sa poésie et ses mélodies.

LC

 

Pour en savoir plus

  • Les paroles
Au marché de Briv’-la-Gaillarde,
A propos de bottes d’oignons,
Quelques douzaines de gaillardes
Se crêpaient un jour le chignon.
A pied, à cheval, en voiture,
Les gendarmes, mal inspirés,
Vinrent pour tenter l’aventure
D’interrompre l’échauffourée.

Or, sous tous les cieux sans vergogne,
C’est un usag’ bien établi,
Dès qu’il s’agit d’rosser les cognes
Tout l’monde se réconcili’.
Ces furi’s, perdant tout’ mesure,
Se ruèrent sur les guignols,
Et donnèrent, je vous l’assure,
Un spectacle assez croquignole.

En voyant ces braves pandores
Etre à deux doigts de succomber,

Moi, j’bichais, car je les adore
Sous la forme de macchabé’s.
De la mansarde où je réside,
J’excitais les farouches bras
Des mégères gendarmicides,
En criant: « Hip, hip, hip, hourra! »

Frénétiqu’ l’une d’ell’s attache
Le vieux maréchal des logis,
Et lui fait crier: « Mort aux vaches!
Mort aux lois! Vive l’anarchi’! »
Une autre fourre avec rudesse
Le crâne d’un de ces lourdauds
Entre ses gigantesques fesses
Qu’elle serre comme un étau.

La plus grasse de ces femelles,
Ouvrant son corsag’ dilaté,
Matraque à grands coups de mamelles
Ceux qui passent à sa porté’.
Ils tombent, tombent, tombent, tombent,
Et, s’lon les avis compétents,
Il paraît que cett’ hécatombe
Fut la plus bell’ de tous les temps.

Jugeant enfin que leurs victimes
Avaient eu leur content de gnons,
Ces furi’s, comme outrage ultime,
En retournant à leurs oignons,
Ces furi’s, à peine si j’ose
Le dire, tellement c’est bas,
Leur auraient mêm’ coupé les choses:
Par bonheur ils n’en avaient pas!
Leur auraient mêm’ coupé les choses:
Par bonheur ils n’en avaient pas!

  • Analyse sémantique des paroles, explication de texte et du contexte. Très intéressant

01Au marché de Briv’-la-GaillardeBrive
Aujourd’hui, le « marché paysan » de Brive-la-Gaillarde (19100), où l’on peut trouver des foies gras succulents, se nomme « Halle Georges Brassens ».
[contact auteur : Gérard Delmas][compléter cette analyse]Brive la Gaillarde
Les brivistes ont longtemps cru qu’il se vengeait d’eux pour avoir été mal reçu par la ville au temps de ses débuts. En fait il a trouvé le nom sur un dictionnaire en cherchant une rime, toute trouvée, avec gaillarde.
[contact auteur : Dominique C][compléter cette analyse]Complément
Outre la rime très riche issue du dictionnaire, il convient de noter que le marché de Brive-la-Gaillarde est un marché très important de centre-ville, très étendu, très fréquenté ; il est donc de dimension à être le théâtre d’une scène aussi grandiose.
[contact auteur : Samuel S.]Complément
A noter qu’il y a traditionnellement à Brive-la-Gaillarde un « marché aux oignons » dont la tradition se perd dans l’histoire…
[contact auteur]La géographie des vaudevillistes
Dans le Grand Dictionnaire Universel du XIXe siécle de Pierre Larousse, on trouve, à propos de bruit dans Landerneau :
« Allus. littér. : Il y aura, cela fera du bruit dans Landerneau. Certaines villes, en France, ont toujours joui du privilège d’exciter la verve maligne des vaudevillistes et des journalistes du petit format. Tour à tour, c’est Pézenas, Carpentras, Lons-le-Saunier, Pontoise, Brive-la-Gaillarde, qui reviennent sous leur plume. Pour La Fontaine, c’était Quimper-Corentin… »
Géographie empruntée par Brassens: La première fille (Pontoise, Landerneau), À l’ombre du coeur de ma mie (Landerneau), Tempête dans un bénitier (Quimper-Corentin)…

[contact auteur : Ralf Tauchmann][compléter cette analyse]02A propos de bottes d’oignons,03Quelques douzaines de gaillardes04Se crêpaient un jour le chignon.Se crêper le chignon
Se prendre aux cheveux, en venir aux mains
[contact auteur][compléter cette analyse]

http://www.analysebrassens.com/?page=texte&id=6&%23

  • Biographie de Georges Brassens

https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Brassens#Mauvaise_r.C3.A9putation

 

Paris foutoir. Les voies sur berge offertes aux vélos, pas aux piétons

http://www.leparisien.fr/paris-75005/paris-un-arrete-municipal-rend-les-voies-sur-berge-aux-pietons-18-10-2016-6224478.php

Cette photo publiée dans Le Parisien de ce jour prouve la réalité de l’arrêté municipal rendant officiellement les voies sur berge aux piétons. La réalité est qu’elle est offerte aux vélos comme tous les trottoirs de Paris.

La Mairie de Paris se moque ouvertement des piétons dont l’espace est grignoté inexorablement par les cyclistes, les motos, les trottinettes, skates, rollers, les roues électriques (gyroroues, monocycles ou monoroues) et tout ce qui roule.

Non seulement la Ville de Paris a dessiné des pistes cyclables sur les trottoirs mais elle autorise les cyclistes à griller les feux rouges, comme s’ils ne le faisaient pas auparavant. Des pistes cyclables ont été crées entre les arrêts de bus et les trottoirs obligeant les passagers quittant le bus à risquer être renversés par des vélos qui eux se protègent par des casques et des gilet fluorescents comme si ces vélophiles étaient  plus faibles, plus fragiles et plus menacés que les piétons parmi lesquels figure un bon nombre de personnes âgées et d’enfants.

2-img_1431

Rue Manin, mon trottoir, une promenade conçue par l’architecte de la mairie du 19ème, Davioud, a été confisqué au profit des vélos.

Le cycliste parisien roule sur les pistes cyclables à contresens, la nuit sans lumière, traverse les places piétonnes à toute vitesse, frôle les piétons qui sursautent plusieurs fois par jour et devraient remercier les écologistes qui favorisent ainsi les maladies cardiaques et entretiennent le stress.

4-img_0693

La place de la mairie du 19ème est toujours traversée par des cyclistes, des scooters, des motos sans que les gardiens ou les policiers n’interviennent. Par contre, le jour où j’ai mis plus d’une seconde pour ramasser les crottes de ma chienne, les vigiles sont arrivés illico …

3-img_1162

Ce cycliste, comme beaucoup d’autres, roule à contresens, les piétons doivent surveiller à droite, à gauche, devant et derrière car les vélos ne font pas de bruit sauf quand le conducteur sonne et insulte le piéton qui lui gâche sont plaisir. De plus, la nuit, nombre de vélos circulent sans phare.

Sûr de son droit à et de son impunité, le cycliste insulte, jure et maudit les pauvres piétons qui eux ne peuvent pas se hasarder sur les pistes cyclables. Cette inégalité ne dérange pas les pourfendeurs de l’égalité et du vivre ensemble. Moi d’abord et je vous emmerde est leur motto. La Ville de Paris libère ainsi la méchanceté, l’égoïsme, l’incivilité, la brutalité et la grossièreté. Pour le piéton, le cycliste est aussi sauvage que l’automobiliste l’est pour le cycliste. Qu’importe, le bobo à vélo est le dieu de l’Hôtel de ville et mérite tous les égards.

Méprisé par la mairie de Paris, le piéton ne peut que subir, personne ne le respecte ni ne le protège, les autorités modifiant les règlements au profit de la circulation cyclistes, ce qui le met sciemment en danger.

Rue Meynadier se trouve un petit bistro tranquille abrité par les frondaisons des chicots du Canada. On aime y flâner en terrasse. Hé bien, la Ville de Paris n’a rien trouvé de mieux qu’installer un parking vélo/moto juste en face de cette terrasse. Non seulement ce parking gâche le paysage mais il réduit l’espace de circulation piétons au point qu’il est difficile de passer, d’autant plus quand on est chargée.

1-img_1427

Bêtise de la Ville de Paris ou sanction pour le bistro, sa clientèle et les piétons ? Jugez de l’espace restant pour circuler entre le parking à vélo et les chaises de la terrasse- et ici elles sont vides, alors quand elles sont occupées …

Côté automobilistes, ce n’est pas mieux. J’ai vu des conducteurs griller des feux rouges ou ne pas respecter le passage piéton sous les nez des flics qui ne mouftaient pas. Quelle différence avec la province où les automobilistes s’arrêtent systématiquement et de bonne grâce pour céder le passage aux piétons !

Les imbéciles égoïstes me répondront que je n’ai qu’à aller habiter en province, ce à quoi je rétorque que les vélodromes sont faits pour eux et qu’ils n’ont qu’à aller y rouler puisque les piétons les dérangent. Et après de tels échanges, nous sommes bien avancés et il ne reste plus qu’aux piétons à se faire justice eux-mêmes en semant des clous sur les pistes cyclables et en crevant les roues des vélos. Merci pour le vivre ensemble, Madame Hidalgo !

La Connectrice, piétonne parisienne

 

 

Sauvons notre pays. Une quinzaine d’actions et réflexions

23-09-16

c’est surtout la gravité de l’actualité, l’insupportable menace islamique, la violence musulmane (que nous appelons « djihad ») à l’encontre de nos compatriotes, et la trahison délibérée d’un régime socialiste qui abandonne les Français aux tueurs d’Allah qui les a décidés à réagir, et à proposer cette quinzaine d’actions

sauvonslafrance

Pour en savoir plus

Dix raisons de participer à la Quinzaine « Sauvons notre pays »

Publié le 11 septembre 2016 – par 13 commentaires – 1 056 vues

http://ripostelaique.com/dix-raisons-de-participer-a-la-quinzaine-sauvons-notre-pays.html

Ils organisent l’occupation musulmane de nos villages : rejoignez « Sauvons notre pays »

Publié le 14 septembre 2016 – par 67 commentaires – 4 579 vues

Le ministre de l’Intérieur et l’ensemble de ce régime ont donc décidé de ventiler 12.000 places de migrants de Calais (eux qui contestaient qu’il puisse y avoir 10.000 clandestins dans la jungle) dans toute la France. Les préfets ont été sommés par l’ineffable Cazeneuve, en contournant l’avis des maires, de recenser toutes les places disponibles, anciennes casernes, bâtiments publics, écoles abandonnées, etc. pour y loger les sympathiques clandestins de Calais qui, depuis plus d’un an, agressent régulièrement nos policiers, les routiers et les autochtones…

Carte-de-l-invasion-migratoire-en-France-21-03-16

Voir la carte interactive (plus de 6millions de vues) et la légende ici Carte de l’invasion migratoire

Nous appelons donc tous nos compatriotes qui refusent cette invasion migratoire et l’islamisation de notre pays, tous les citoyens soucieux de préserver leur cadre de vie et un vivre-ensemble à la Française, de s’inscrire dans notre Quinzaine » Sauvons notre pays », à la hauteur de leurs moyens : Manifestation comme à Montpellier, Rassemblements comme à Paris, Bordeaux et Privas, initiative culturelle comme à Cahors, action militante collage et tracts comme dans la Vienne, lettre au préfet pour protester contre ce coup d’Etat socialiste que constituent les décisions de Cazeneuve, rédaction de cahiers de doléances, demande de rencontre avec votre Maire, votre Député, etc.

http://resistancerepublicaine.eu/2016/09/14/redigeons-nous-aussi-les-cahiers-de-doleances-des-non-musulmans-de-france/

Seuls les Français peuvent encore sauver la France, pensez à votre avenir, à celui de vos enfants, de vos petits-enfants, à celui de notre pays.

Inscrivez-vous dans cette quinzaine, contactez-nous en écrivant àredaction@ripostelaique.com ou à contact@resistancerepublicaine.eu

http://ripostelaique.com/ils-organisent-loccupation-musulmane-de-nos-villages-rejoignez-sauvons-notre-pays.html

le fantasme du péril jaune plus effrayant que la réalité du péril vert ?

source http://ripostelaique.com/je-nai-jamais-ete-agressee-insultee-harcelee-par-un-asiatique.html

L’assassinat du couturier, père de famille de 49 ans, Zhang Chaolin, à Aubervilliers au soir du 7 août, a fait descendre dans les rues des milliers d’asiatiques aux cris de liberté égalité fraternité sécurité pour dénoncer le racisme anti asiatique. Zhang et son ami avaient été agressés par trois djeuns de 15 à 19 ans et devait s’éteindre après un coma de 5 jours le 12 août. Ils se sont à nouveau rassemblés place de la République le dimanche 4 septembre. Trois représentants des autorités avaient fait le déplacement, Bruno Julliard, premier adjoint à la maire de Paris, Stéphane Troussel, président PS du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, ou encore Valérie Pécresse présidente LR du conseil régional d’île-de-France. Toutefois, sans doute soucieux de ne pas déranger les chinois ou effrayés par le péril jaune, très peu de caucasiens, d’arabes et d’africains s’étaient joints au défilé.

«Zhang Chaolin était venu en France chercher une vie meilleure, la liberté, l’égalité, la fraternité, lance, en chinois, à la tribune, un porte-parole de l’association des Chinois résidant en France. Il a trouvé la violence et l’insécurité. Ces voyous ont détruit notre confiance en la France: faisons entendre notre voix!»

Source:http://francais-express.com/actualite/france/-18689-a-paris-la-communaute-chinoise-crie-sa-colere/

 

 figarofr: La communauté chinoise, qui a manifesté dimanche à Paris, dénonce les agressions croissantes dont ses ressortissants sont victimes.

Ils sont où les caucasiens, les arabes et les noirs du vivre ensemble ? Elles sont où les associations droitsdel’hommistes ?

© Jean-Christophe MARMARA/JC MARMARA/LE FIGAROLa communauté chinoise, qui a manifesté dimanche à Paris, dénonce les agressions croissantes dont ses ressortissants sont victimes.

 Dimanche 4 septembre, plusieurs milliers d’asiatiques manifestaient pour demander à l’Etat de garantir leur sécurité suite aux agressions dont ils sont régulièrement victimes,  le comble ayant été atteint avec l’assassinat de Chaolin Zhang le vendredi 12 août à Aubervilliers. Trois djeuns de 15 à 19 ans (l’omerta des médias sur le nom et l’origine des criminels permet de tout supposer…) l’avaient brutalement bousculé et le plus âgé entraîné aux sports de combat avait balancé son pied dans le larynx  du courageux Zhang alors qu’il tentait d’empêcher ces djeuns de voler la sacoche de l’ami qui l’accompagnait. Le père de famille aurait été tardivement pris en charge par l’hôpital et devait tomber dans un coma dont il ne se réveilla pas.

Le drame n’a guère ému les associations droitsdel’hommistes qui pourtant sont sur les dents lorsqu’il s’agit de dénoncer l’islamophobie, le contrôle au facies, le voile, le burkini ainsi que la violence policière et la justice qui prétendent arrêter et  sanctionner crimes et délits commis par des musulmans qui affirment que les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République..

Dans cette manifestation, les asiatiques ont dut se sentir bien seuls (malgré leur nombre) puisque très peu de caucasiens, a fortiori d’arabes et d’africains étaient venus en masse pour les soutenir. Croyez-vous que l’absence de Caucasiens, d’arabes ou d’Africain sera déplorée ? Non bien sûr, il se trouvera des gens pour désigner les manifestants en disant : vous voyez, les chinois restent entre eux, ces communautaristes !

Et pourtant ces  communautaristes asiatiques arboraient de nombreux drapeaux français

Tous les asiatiques sont chinois et riches

Les asiatiques, toutes origines confondues en « chinois » par des Français ignorants et racistes (pour une fois la qualification raciste s’applique à bon escient) ne font pas la différence entre Chinois, Japonais, Vietnamiens, Cambodgiens, Coréens ou Laotiens sont souvent la cible de bandits musulmans, en particulier des afro-musulmans, dont le racisme et les préjugés les poussent à agresser des « chinois » forcément riches et bourrés de liquidités. Le mécanisme est identique à celui qui avait conduit à la séquestration et aux tortures du riche Ilan Halimi parce que juif . L’analogie entre le racisme anti chinois et le racisme antijuif est souvent évoquée par les victimes.

Les  Chinois  de Belleville, de Pantin, d’Aubervilliers et d’ailleurs se plaignent depuis quelques décennies des agressions ciblées, donc racistes, auprès des mairies et des commissariats qui cultivent leur impuissance à les protéger occupés qu’ils sont à protéger les damnés de la terre, les migrants et les musulmans victimes d’islamophobie. A seulement Aubervilliers, des asiatiques auraient déposé 110 plaintes depuis le début de l’année, le sommet de l’iceberg des agressions car la plupart des victimes ne portent pas plainte par crainte  d’humiliations, représailles, par honte ou parce qu’ils sont clandestins.

Je suis régulièrement choquée par le discours de français sur les « niakoués » ou les « chinetoques » qu’ils accusent de tout acheter, tout envahir alors qu’ils sont beaucoup plus indulgents pour les musulmans qui commettent des attentats, sèment la terreur, commettent des incivilités, pillent nos services sociaux, envahissent les logements sociaux, nous insultent et nous menacent, subventionnent les terroristes et achètent le foncier parisien ainsi sue les fleurons de l’hôtellerie française.

Origines du péril jaune, cette sinophobie universelle ?

alternative textuelle

On notera sur cette image que le dangereux chinois s’en prend à une caucasienne pour inciter les hommes occidentaux à la guerre https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9ril_jaune#/media/File:YellowTerror.jpg

 

On retrouve mention du péril jaune dans les interprétations des écrits ésotériques de Nostradamus publiés en 1555, de soit-disant prédictions encore crues. En 1895, l’empereur Guillaume II utilise le  péril jaune  pour désigner l’Extrême-Orient qui selon lui menace la civilisation occidentale En 1901 l’économiste Edmond Théry alerte sur une guerre économique avec la Chine et le Japon 

Source http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k75427r

Cette méfiance vis-à-vis de l’Extrême-Orient sera renforcée par l’alliance de l’Allemagne avec le Japon et par la guerre du Vietnam . Puis viendra le réveil de la Chine et sa formidable capacité à produire à bas coût pour inonder le monde de ses produits. C’est oublier que les donneurs d’ordre sont occidentaux et que leurs cahiers des charges exigent des industriels chinois des prix extrêmement bas avec les conséquences que l’on sait sur la qualité du made in China. Pratiquement tous les industriels occidentaux font pression sur les producteurs chinois pour réduire les prix à des niveaux ridicules et ils en ont pour leur argent, les consommateurs aussi. De leur côté, les consommateurs sont ravis d’acquérir un T-shirt pour deux euros ou une théière en fonte pour 30 euros quand la théière japonaise authentique en coûte 100.

 Ignorance de la culture chinoise 

La civilisation chinoise est remarquable de tous temps dans l’ingénierie et la transformation des matières, savoir-faire inégalés qu’elle a su transmettre de génération en génération  . Ce savoir-faire technique, industriel et artisanal est réduit dans le monde occidental à l’art de la copie. ( La question importante de la contrefaçon qui permet de décrédibiliser toute l’économie chinoise n’est pas l’objet de cet article.)

Le mode de pensée chinois n’est pas étranger à la capacité d’adaptation et de rebondissement du peuple chinois. Le syncrétisme philosophico-religieux du Taoïsme, du Bouddhisme et du Confucianisme qui est partagé par la grande majorité du peuple peut expliquer pourquoi les ressortissants chinois savent si bien s’intégrer et s’adapter aux pays d’accueil. De même leur habileté à s’insérer dans une autre culture tout en conservant leurs traditions est un exemple à suivre pour tous les immigrés non européens.

Chinois et juifs victimes des mêmes préjugés

Les qualités des immigrés chinois, au lieu de susciter l’admiration, provoquent jalousie et hostilité . On entend souvent dire que les niakoués sont partout, qu’ils achètent tout et ainsi, on retombe sur le mythe du  péril jaune  que personne n’avait oublié depuis le XVIème siècle.

On remarquera que les asiatiques sont aussi stigmatisés et détestés que les juifs alors que les premiers comme les seconds s’insèrent, s’intègrent, s’assimilent respectant les lois de la République et les us et coutumes des Français dont ils partagent sinon la nationalité, le respect de la France. Non seulement ils ne font pas de prosélytisme religieux mais ils entretiennent dans la paix leurs culture et religion d’origine.

Oui, la Chine investit à l’étranger et on connait son intérêt pour les vins français mais font-ils plus et moins bien que les musulmans qui achètent notre patrimoine hôtelier de luxe, nos clubs sportifs, nos commerces de luxe, nos casinos et subventionnent mosquées, salles de prières et attentats

Gastronomie, vin et philosophie sont communs aux français et aux chinois

L’hostilité et le racisme anti chinois sont renforcés par l’ignorance et les préjugés que des Français ont de leurs traditions alors que nous avons un point commun non négligeable : rester des heures à table pour refaire le monde en rigolant, en buvant et en savourant des mets gourmands. La Chine étant immense en dimension et démographie, selon leur origine géographique, tous les Chinois ne sont pas faciles en particulier les paysans qui sont durs au labeur, austères et peu éduqués. Il y a aussi des pandas mal léchés chez les chinois.

Je n’ai jamais été agressée, insultée, harcelée par un asiatique. A Paris, j’apprécie particulièrement la bonhomie des commerçants que je côtoie, leur honnêteté et leur gentillesse parce que je les mets en confiance en étant polie et respectueuse et qu’il m’arrive de prendre leur défense face à des clients grossiers et agressifs. C’est aussi simple que ça le véritable  vivre ensemble  et les Chinois et autres asiatiques me le rendent bien en m’offrant qui des fleurs en bonus, qui un rabais, qui un service sur mesure ou une démonstration d’honnêteté inouïe comme ce buraliste qui ne me connaissait pas avait gardé pendant 15 jours la recharge que j’avais oubliée à la caisse…

Alice Braitberg

Pour en savoir plus

http://francais-express.com/actualite/france/-18689-a-paris-la-communaute-chinoise-crie-sa-colere/

http://www.lejdd.fr/JDD-Paris/La-colere-des-elus-d-origine-asiatique-contre-le-racisme-anti-asiatique-806863

…Le politiquement correct autorise aujourd’hui encore à rire des Asiatiques en France, de leur physique, de leur peau, de leurs yeux bridés, de leur accent. On rit encore de leurs habitudes, de leurs coutumes, de leur travail, de leur famille, de leur hygiène, de leur commerce, de leurs vêtements. Malheureusement, derrière l’humour, qu’il soit amical ou malveillant, se cache bien souvent une forme de condescendance voire de mépris. Il n’y a pas de racisme, nous dit encore le politiquement correct, puisque ces gentils Asiatiques ne boudent pas, ne remuent ni ciel ni terre! Circulez, il n’y a rien à voir!…

http://www.causeur.fr/asiatiques-chinois-chaolin-zhang-39649.html/

…étonnamment ou pas, l’on chercherait vainement les réactions habituelles des indignés professionnels, leurs commentaires outrés sur le racisme quotidien envers les personnes d’origines asiatiques, une communauté pourtant aussi présente que d’autres. Chaolin Zhang n’aura pas son portrait géant sur la façade de l’Hôtel de ville de Paris, il n’aura pas le droit à une « marche blanche » des associations « citoyennes », et encore moins à un déplacement de François Hollande ou Bernard Cazeneuve ou autres puces ministrables pour affirmer avec gravité : “Plus jamais ça !”

http://www.liberation.fr/france/2016/09/01/des-questions-sur-l-hospitalisation-de-chaolin-zhang_1476583

 

No border über alles. Tous les migrants sont légaux depuis le 01/08/2016

Publié le

Formidable initiative. Tout le monde a le droit, pour ne pas dire « est invité » a  venir en France chercher pain, logis, soins médicaux et dentaires, éventuellement PMA (oui, c’est revendiqué dixit un médecin généraliste), AAH, habillement et mobile aux frais du contribuable français, malgré nos 5 millions de chômeurs, nos « sans-dents » et nos centaines de milliers de compatriotes vivant au-dessous du seuil de pauvreté. l »AUTRE », en majorité brun, noir, musulman et mâle est prioritaire. A ce compte-la  quoi sert-il d’avoir la nationalité française, un passeport français et une carte électorale ?

Alors qu’a Calais et ailleurs incivilités, crimes, délits, attentats terroristes et prosélytisme musulman viennent semer le chaos en France pour le grand bonheur du l’impérialisme musulman (soft avec l’acquisition par les musulmans de notre patrimoine, de nos institutions sportives et haute couture +luxe; sournoise avec les accommodements raisonnables comme le financement public des mosquées et lieux soit-disant culturels quand ils sont cultuels ou comme récemment le financement par la CAF de séjours cultuels ; violente par les attentats, agressions, insultes) , la preuve en étant  que 60% des détenus de France sont musulmans (dixit Jack Lang) ; hé bien malgré tout tout et tout cela, nos responsables irresponsables organisent la venue en masse de gens qui ne nous respectent pas, qui nous détestent, qui veulent notre conversation ou la mort, sinon nous piller indifféremment individuellement, en masse ou par le biais de nos institutions soumises.

Si cela ne s’appelle pas « diviser pour régner » …

La Connectrice

La circulaire passée sous silence qui nie la notion d’immigration illégale

  • Par Alexis Théas
  • Mis à jour le 13/08/2016 à 13:15
  • Publié le 12/08/2016 à 23:58

FIGAROVOX/EXCLUSIF – Une circulaire du ministère de l’Intérieur et du Logement nie de fait la distinction entre immigration régulière et immigration illégale. Pour Alexis Théas, ce principe ouvre les portes de la France à une immigration encore plus massive.


Alexis Théas est universitaire et juriste.


Le 1er août 2016, les ministres de l’Intérieur et du Logement ont publié un communiqué passé totalement inaperçu dans la torpeur de l’été mais d’une importance capitale sur le plan de l’évolution des mentalités et de l’idéologie politique française. Ce texte marque une inflexion profonde de la conception française de l’immigration. Jusqu’alors, celle-ci était fondée sur la distinction entre l’immigration régulière et l’immigration illégale. La première, conforme à la loi, était destinée par exemple à accueillir des travailleurs dont la France peut avoir besoin, à former des étudiants dans l’intérêt de la France ou du pays d’origine, ou bien à assurer le principe d’unité familiale. Elle était évaluée à environ 200 000 personnes par an – ce qui est considérable dans un pays dévasté par le chômage. En revanche, les migrants en situation irrégulière, entrés ou séjournant en infraction avec la loi, devaient impérativement repartir dans leur pays, volontairement ou par la contrainte. Tel était le principe. Cette différence, pour la première fois depuis que l’immigration est devenue un sujet politique au début des années 1980, est désormais officiellement condamnée par l’Etat. Le migrant en situation irrégulière n’a plus vocation à être reconduit dans son pays, mais à être accueilli en France et pris en charge par la puissance publique, au même titre qu’un étranger en situation régulière ou qu’un citoyen français en difficulté.

Communiqué du 1er août 2016 : «Créé le 25 février dernier à l’initiative de Bernard Cazeneuve, ministre de l’Intérieur, et d’Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, le comité de suivi du plan de mise à l’abri des migrants sans-abri s’est à nouveau réuni mardi 26 juillet 2016. Présidée par Emmanuelle Cosse, en présence de représentants du Ministère de l’Intérieur, du Ministère de la Famille, de l’Enfance et des Droits des Femmes et de la Préfecture du Pas- de-Calais, cette séance a rassemblé une trentaine d’associations engagées dans l’accompagnement des migrants. Les pouvoirs publics ont tenu à saluer leur travail et leur mobilisation pour faire face à cette crise migratoire sans précédent. A cette occasion, le ministère de l’Intérieur et le ministère du Logement et de l’Habitat durable ont présenté aux associations la Charte de fonctionnement des Centres d’Accueil et d’Orientation (CAO). Répondant à un souhait partagé de l’Etat et des acteurs associatifs, et rédigée au terme de plusieurs semaines de dialogue avec les opérateurs des CAO, cette charte édicte des règles claires de fonctionnement et décrit les principales prestations délivrées aux migrants sans-abri qui y sont accueillis: conditions d’accueil et de localisation, taux d’encadrement, restauration, évaluation – juridique, sociale et médicale – de la situation des personnes accueillies et accompagnement adapté, sécurité, etc. La prise en charge en CAO doit ainsi permettre aux personnes migrantes sans-abri de bénéficier d’un temps de répit et d’engager, si elles le souhaitent, une démarche de demande d’asile. Elle leur permet également d’avoir accès à une offre de soins adaptée et d’être orientées rapidement vers des structures qui correspondent à leur situation (CADA pour les demandeurs d’asile, etc.). Depuis le 27 octobre dernier, 148 Centres d’accueil et d’orientation ont été ouverts sur l’ensemble du territoire national pour un total de près de 2000 places qui ont permis de mettre l’abri plus de 4700 personnes dans des délais très resserrés.»

Ce communiqué enterre donc de fait toute notion d’immigration irrégulière. Il abolit le clivage entre légalité et illégalité en matière d’immigration. Il va dans le sens de la loi du 6 mars 2016, dont les dispositions reviennent à rendre très difficiles l’application des mesures d’éloignement. Il proclame que la France a le devoir d’accueillir et de prendre en charge tout étranger sur son territoire, qu’il soit autorisé à entrer et à séjourner ou qu’il ne le soit pas. De facto, le principe ainsi proclamé abroge l’idée de frontière ou de respect du droit de l’entrée et de séjour. Les associations humanitaires, les idéologues, les partisans de la liberté totale d’immigrer en rêvaient depuis au moins quarante ans. M. Cazeneuve et Mme Cosse l’ont fait. La question est de savoir quel sera l’ampleur de l’appel d’air que cette transformation profonde de tous les fondements de la politique d’immigration française est susceptible provoquer à terme. Le communiqué annonce une France ouverte, qui n’éloigne plus ses migrants illégaux mais au contraire les accueille. Le potentiel d’émigration est infini: des centaines de millions de personnes déshéritées et désœuvrées, dans ce monde en ébullition, ne songent qu’à trouver un point d’accueil. Le gouvernement, par ce communiqué officiel, leur ouvre les portes de la maison. Reste à savoir si la France, qui compte cinq millions de chômeurs, de gigantesques problèmes de logement, des centaines de milliers de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, un millier de cités sensibles dévastées par la violence, l’exclusion, le communautarisme, l’islamisme radical, si cette France a les moyens de ce grand appel généreux. Mais pour M. Cazeneuve et Mme Cosse, c’est une autre affaire. Et ce n’est visiblement pas la leur.

Islamisation. Messe en arabe mais pas de prêches en latin

Afficher l'image d'origine

 

Le Dupont de Hergé est plus fort que le Roquefort…

La vision lucide de Hergé sur les musulmans…dénoncée comme vicieuse et agressive envers le Prophète…

A la suite de l’égorgement du père Hamel par des terroristes musulmans les chefs de l’église catholique et les chefs musulmans ont décidé de s’inviter mutuellement à célébrer ensemble des messes partiellement en arabe dans toutes les églises de France dont à Paris la cathédrale Notre-Dame et l’église Saint-Paul.

Pourquoi appartiendrait-il plus aux églises de France de parler le langage de la terreur qu’aux pratiquants du langage de la terreur de parler non seulement français mais en hommage au père Hamel de faire leur prêche en latin ?

Le Vatican mène depuis très longtemps une politique pro-musulmane, notamment par l’intermédiaire de son bras armé, l’ordre de Malte qui, au Moyen-Orient ne connait que « La terre sainte » et ignore Israël. Il s’agit de jouer les musulmans contre les juifs afin de garder le contrôle de sa raison de vivre, la Terre sainte et, en particulier, Jérusalem. L’amitié catholique-musulmane n’est donc pas une surprise et les cultes annoncés pour dimanche ne sont qu’une mystification de plus.

Une fois de plus, des institutions françaises se mettent à la portée de nos gentils musulmans.

Certaines écoles offraient déjà des enseignements en arabe à des enfants ne maîtrisant pas le français quand la ministre de l’Education propose de les généraliser.

L’église invite les musulmans alors que, contrairement aux mosquées, elles sont ouvertes à toutes et tous. Autrefois, les églises et les chapelles étaient ouvertes en permanence mais ayant été victimes de profanations, de vols et de saccages (auxquels certains musulmans ne sont pas étrangers) les responsables des lieux ont du restreindre ces ouvertures à l’horaire des messes, ce dont Kermiche a su profiter. Il était du coin, il avait fait des repérages et retenu l’heureux hasard qui faisait coïncider ses heures de sortie autorisées avec l’horaire des messes.

Depuis des années, nous décidons d’accommodements raisonnables au nom de nos valeurs sans prendre en considération les résultats. Au contraire, les relations avec les musulmans vivant en France empirent tant au niveau du quotidien que par les attentats et projets d’attentas décidés au nom d’Allah. Pourtant, les attentats musulmans ne font qu’augmenter en nombre et croître en horreur.

Dazns mon adolescence j’ai connu l’oecuménisme entre catholiques et protestants. J’étais trop jeune pour en faire une évaluation politique mais en pratique, cela fonctionnait très bien malgré la haine ancestrale des Huguenots contre les catholiques avec les souvenirs sanglants des guerres de religion. Dans ma famille laïque et anticléricale, si nous usions de mots fermes et violents contre le Vatican, il ne serait jamais venu à l’idée des enfants de différentes confessions de se battre, a fortiori de tuer, pour leurs convictions religieuses.

Cette opération entre catholiques et musulmans me semble plus relever de politique que d’amour et de paix. Elle ne changera rien à la haine que les musulmans vouent aux non musulmans et ne bridera en rien leur volonté de djihad, un devoir auquel ils croient bien plus qu’à l’œcuménisme.

La Connectrice qui déplore l’hypocrisie du Vatican et celle des musulmans

Ces « imbéciles » de la République qui arborent le drapeau tricolore

"Le crayon guidant le peuple" , une des photos emblématiques des attentats à Charlie Hebdo. Le drapeau bleu-blanc-rouge y tient bonne place
.

Le crayon guidant le peuple » , une des photos emblématiques des attentats à Charlie Hebdo. Le drapeau bleu-blanc-rouge y tient bonne place . | Stephane Mahe – Reuters

"On ne se sent en rien complice du Front national quand on sort un drapeau place de la République ou devant le Bataclan" explique l'historien Bernard Richard.

On ne se sent en rien complice du Front national quand on sort un drapeau place de la République ou devant le Bataclan » explique l’historien Bernard Richard. | Charles Platiau – Reuters
source photos ci-dessus http://www.ouest-france.fr/attentats-paris/attentats-paris-le-drapeau-francais-reprend-des-couleurs-3869678

Hier matin, j’ai entendu sur RMC un auditeur qualifier d’imbéciles les gens qui pavoisaient France depuis les attentats. Je fais partie de ces imbéciles. Non seulement je pavoise depuis le 13 novembre mais je distribue des drapeaux tricolores « tous unis derrière l’adversité ».

Le discours de l’homme politiquement correct était émaillé des mots sacrés officiels : padamalgam, idées nauséabondes, populisme, nationalisme, fachosphère, vivre ensemble, métissage, multiculturalisme, etc.

S’il y a bien quelques chose qui n’est pas idéologique, c’est bien le drapeau national. Alors que le monde entier arbore ce symbole depuis les attentats, les Français eux, en ont honte. Cette honte est le complément indissociable de la haine des insurgés musulmans à chaque prétexte comme très récemment le décès malencontreux pour crise cardiaque d’un homme très malade,  le repris de justice Adama Traoré , durant son interpellation pour rébellion et outrage à la force publique. Adama qui avait connu la prison, voulait empêcher l’arrestation de son frère Baguy que le parquet de Pontoise voulait auditionner pour extorsion de fonds et agression à domicile.

La réaction de l’oumma islamiya a été d’attaquer le commissariat, la mairie, une école, les équipements municipaux en mettant le feu aux poubelles et leurs voisins en incendiant le maximum de voitures. Les délinquants et criminels musulmans qui constitueraient 60% des détenus dans les prisons de France, d’après Jack Lang, s’attaquent systématiquement aux symboles de la République chaque fois qu’ils sont pris la main dans le sac. Qu’on se le dise, ils sont ici chez eux et le prouvent en cultivant des zones de non droit. Ils font fuir la police, les pompiers, les médecins pour mener à bien leurs petits et grands trafics d’objets volés, de drogues, d’armes, de femmes. En même temps ils obéissent aux ordres de l’Etat islamique qui sème à dessein le chaos matériel et moral afin de recueillir la France impuissante dans son projet de califat.

Alors non, les gens qui arborent le drapeau français en hommage aux valeurs de la République, comme un appel à rallier toutes celles et ceux qui aiment la France, ensemble derrière le drapeau national, ces gens sont bien moins que des imbéciles, ce sont des gens lucides, dignes et supérieurement intelligents pour avoir compris que seule l’unité derrière les symboles de la République pourrait sauver la France.

La Connectrice et son drapeau tricolore qui flotte au vent de Paris

%d blogueurs aiment cette page :