Flux RSS

Archives de Catégorie: Histoire et culture juives

A Drancy, les SDF et les psychiatrisés ont remplacé les juifs raflés par la police française. Un nouveau film de Sabrina Van Tassel

Publié le

JPEG - 40 ko

http://www.cercleshoah.org/spip.php?article225

A propos

Dans toutes les guerres, dans toutes les invasions, dans toutes les colonisations et les impérialismes, l’ennemi ne réussit que lorsqu’il est soutenu par une partie de la population qu’il entend dominer ou exterminer. Drancy est un symbole de la collaboration des Français avec les Nazis. Sans le maréchal Pétain, des hauts fonctionnaires, les fonctionnaires de police et des français collaborateurs, l’Allemagne nazie n’aurait pas pu enlever, séquestrer, spolier, déporter et,exterminer les juifs de nationalité française et les juifs étrangers qui avaient fui le nazisme et avaient cru trouver asile en France.

La collaboration de la police et de la gendarmerie françaises fut très concrète puisque tandis que des Français dénonçaient leurs voisins juifs, la police venait les enlever pour les conduire à la cité de la Muette à Drancy où ils furent surveillés par des Français et gardés par des gendarmes français entre 1941 et 1944.

Récemment, un voisin me racontait qu’il se souvenait qu’il avait 4 ans lorsque la police française était venue enlever sa grand-mère qui avait été expédiée à Auschwitz où elle avait péri …

Nous pouvons considérer que la France a fait son mea culpa en reconnaissant sa responsabilité dans ce drame mais ce n’est pas pour autant qu’elle en a tiré des leçons utiles et qu’aujourd’hui elle lutte réellement contre l’antisémitisme. Preuve en est la multiplication d’actes antisémites et l’émigration massive des quelques Français de confession juive qui y vivent encore.

Population juive de France et émigration

2012 550 000 personnes de confession juive

2013 470 000 juifs soit 0.75% de la population française

Plus de 7 000 juifs de France ont émigré vers Israël en 2014, soit plus du double de l’année précédente où 3 293 ressortissants avaient rejoint l’Etat hébreu, a annoncé jeudi 1er janvier l’Agence juive pour Israël. Selon l’organisation, c’est la première fois que les juifs de France fournissent le plus gros contingent mondial de l’alya, terme hébreu qui désigne l’émigration vers Israël. http://www.lemonde.fr/proche-orient/article/2015/01/01/deux-fois-plus-de-juifs-de-france-sont-partis-s-installer-en-israel-en-2014_4548311_3218.html#pbM8WGSsPkaoaDz3.99

Les Français juifs sont menacés en permanence et la décision temporaire du gouvernement de poster des soldats devant leur lieux d’activité ou d’encadrer les synagogues et les écoles juives de barrières métalliques soulignent l’insécurité qui les menace dans un pays qui se dit démocratique, héritier des Lumières et pointe de flèche historique de la liberté, de l’égalité et de la fraternité telles qu’elles sont inscrites dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen.de 1789 qui fait partie de notre constitution actuelle.

Comment pouvons-nous accepter que nos amis et voisins juifs doivent être protégés par l’armée pour simplement vivre ? Comment peut-on être à ce point conditionné pour ne pas s’indigner de cette situation ?

Non seulement des juifs sont physiquement attaqués en sortant d’une synagogue ou en dînant dans un restaurant cachère, mais leurs morts sont insultés. Récemment les tombes de cimetières ont été vandalisées et la stèle déposée à Bagneux en hommage à Ilan Halimi a été saccagée.

Description de cette image, également commentée ci-après

Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, Le Barbier, 1789, huile sur toile, 71 x 56 cm, Paris, musée Carnavalet. La Monarchie, tenant les chaînes brisées de la Tyrannie, et le génie de la Nation, tenant le sceptre du Pouvoir, entourent la Déclaration ; l’oeil de la providence surplombe la déclaration. http://fr.wikipedia.org/wiki/D%C3%A9claration_des_droits_de_l’homme_et_du_citoyen_de_1789

Article 10 – Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, mêmes religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi.http://www.textes.justice.gouv.fr/textes-fondamentaux-10086/droits-de-lhomme-et-libertes-fondamentales-10087/declaration-des-droits-de-lhomme-et-du-citoyen-de-1789-10116.html

Vous avez bien lu « pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi ». Or la religion musulmane semble n’exister que si elle s’exhibe pour troubler l’ordre public : prières de rue; revendication de salles de prières dans les entreprises et les universités; revendication de nourriture halal dans les cantines scolaires et certains événements publics; port de la burqa, du voile ou de jupe longue, séparation des hommes et des femmes dans les piscines publiques; refus de serrer la main d’une femme ou la main d’un homme pour la musulmane; intolérance aux chiens; attentats; agressions au nom d’Allah, etc

‪#‎antisemitisme‬ en 2014 en ‪#‎France‬
Le rapport est disponible sur www.antisemitisme.fr, partagez l’information !

Photo de SPCJ - Service de Protection de la Communauté Juive.

On ne pourra s’étonner que si on est naïf ou endoctriné de constater que l’antisémitisme enfle au rythme de l’islamisation de la France et de l’accroissement de la population musulmane.

Le camp de Drancy a existé avec la complicité d’une partie de la population française. Aujourd’hui, l’antisémitisme se renforce avec la complicité du gouvernement français qui cède aux revendications musulmanes et tisse des alliances avec les musulmans qui financent les groupes terroristes et les salafistes.

Drancy n’a malheureusement pas servi de leçon aux pouvoirs en place et aux Français qui les soutiennent. Le pire est encore à venir.

La Connectrice

Le film

La Cité Muette

un film de Sabrina Van Tassel

sortie en salle le 15 mai 2015

http://fondationshoah.org/FMS/Drancy-la-cite-muette-un-film-de

À première vue la Muette est une cité HLM banale, comme il en existe des milliers en région parisienne. Pourtant derrière ces murs se cache l’ancien camp de Drancy où près de 63 000 Juifs furent internés avant de partir dans les camps de la mort. L’endroit a été réhabilité en logement social au lendemain de la guerre. 500 personnes vivent ici au rythme des commémorations et côtoient les anciens internés venus se recueillir.

Comment a-t-on pu rendre habitable le plus grand camp d’internement de France dès le lendemain de la guerre ? Pourquoi a-t-on occulté de manière si peu éthique la mémoire de ce lieu ?

De sa construction à nos jours, cet ensemble d’immeubles en fer à cheval n’a pas encore livré tous ses secrets. Ce documentaire propose un voyage dans le temps à travers les vestiges d’origine de la cité, les archives de la ville et le souvenir des survivants, confronté aux témoignages des habitants d’aujourd’hui. En retournant avec eux sur les traces de leur passage, les différents visages de Drancy apparaissent au grand jour, pour mieux cerner l’histoire oubliée du plus grand camp d’internement français.

Documentaire, France, 90 mn, J2F Productions, 2014, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Sélectionné au Festival du film français de Los Angeles 2015

Sortie en salle : mercredi 13 mai 2015

Dossier de presse (pdf)
Video sur le site 

Films sur le même sujet

  • Cité de la Muette, film documentaire de Jean-Patrick Lebel, 1986, 1h30,

http://www.cercleshoah.org/spip.php?article225 La Cité de la Muette devenue camp de Drancy, un camp de représailles, de transit et camp de concentration. Camp de Drancy, 20 août 1941-17 août 1944.
Le « fer à cheval », réquisitionné par l’armée allemande le 14 juin 1940, a été transformé en camp pour prisonniers de guerre français et anglais, puis, après la rafle 20 août 1941 du XI ème arrondissement, il devient « Drancy la juive », le principal lieu de rassemblement et de déportation des juifs vers les camps d’extermination. Le camp de Drancy connaît trois périodes, d’après les commandants, Theodor Dannecker, Heinz Röthke, Alois Brunner … Le camp connaît trois périodes : * 1941-42, Theodor Dannecker, mais le commandement est assuré par un Français. Le camp qui comprend des hommes, est gardé par des gendarmes français. * 1942-43, Heinz Röthke, après la rafle du Vél’ d’Hiv’, des femmes et des enfants sont aussi internés. Des « MS », membres du service de surveillance intérieure, sont créés pour contrôler les détenus. * 1943-44, Alois Brunner, le camp est alors administré par les nazis.
Les gendarmes sont relevés de leurs fonctions. Ils assurent la garde extérieure du camp.

  • Documentaire de Catherine Goupil pour la 5 en 1998 
Entre 1941 et 1944, 75 000 personnes d’origine juive sont internées au camp de Drancy, dans la région parisienne. Ce camp a été installé dans une cité de logements HLM construite entre 1935 et 1938 et redevenue, depuis 1950, cité d’habitation. Une architecte explique la conception et la construction de cette cité, première du genre. La chronologie des années noires, les conditions de détention sont étayées par le témoignage d’un ancien déporté et d’une habitante de l’époque.

http://www.cndp.fr/media-sceren/catalogue-de-films/drancy_la_muette-4434.html

Pour en savoir plus

Cette documentation a été réalisée à l’occasion d’une conférence donnée au lycée Condorcet mercredi 10 octobre 2012 par Michel Laffitte, réunion en présence d’anciens déportés Michel Laffitte [1], historien, docteur de l’EHESS, coauteur avec Annette Wieviorka du livre À l’intérieur du camp de Drancy, éd. Perrin, 2012, 384 p. Témoignages : Victor Pérahia, enfermé vingt mois, avec sa mère, avant leur déportation à Bergen-Belsen Yvette Lévy, déportée en 1944 à Auschwitz-Birkenau, avec des enfants des Maisons de l’UGIF ( L’Union générale des israélites de France).

Cinéma. Après les Juifs, le camp de Drancy héberge SDF et psychiatrisés. La Cité muette – un film de Sabrina Van Tassel

Publié le

Plus de 80% des déportés français sont partis de Drancy. Ce wagon mémorial n’appartient pas à la SNCF qui n’a pas transporté les juifs vers leur destination finale …  http://www.francebleu.fr/infos/le-grand-format/choixredac-50

Camp de Drancy.   Alois Brunner, le commandant nazi du camp de Drancy figurant sur la liste n°1 des criminels de guerre, condamné à mort en France en 1954 par contumace, gagneront le Proche-Orient, leur antisémitisme y trouvant un prolongement dans le conflit avec Israël ; en Syrie, où Brunner deviendra en 1971 conseiller en techniques de torture des services secrets du président Hafez el-Assad, le père de l’actuel dirigeant de Damas, en Irak ou en Egypte.http://libeptt.org/congres%20brives%202014%20le_dossier.htm

Photo prise en 1942 de juifs internés dans le camp de Drancy après avoir transité par le stade du Vélodrome d'Hiver à Paris. Le 16 juillet 1942 et les jours suivants, près de 13.000 Juifs - dont 4.115 enfants - sont arrêtés à leur domicile à Paris et dans la région parisienne sous les ordres de René Bousquet, chef de la police de Vichy. (AFP)

Photo prise en 1942 de juifs internés dans le camp de Drancy après avoir transité par le stade du Vélodrome d’Hiver à Paris. Le 16 juillet 1942 et les jours suivants, près de 13.000 Juifs – dont 4.115 enfants – sont arrêtés à leur domicile à Paris et dans la région parisienne sous les ordres de René Bousquet, chef de la police de Vichy. (AFP) http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20120716.OBS7327/une-majorite-de-jeunes-ne-sait-pas-ce-qu-est-la-rafle-du-vel-d-hiv.html

http://fondationshoah.org/FMS/Drancy-la-cite-muette-un-film-de

Avant-première – Mer. 6 mai 2015, 20h – Paris – À première vue la Muette est une cité HLM banale, comme il en existe des milliers en région parisienne. Pourtant derrière ces murs se cache l’ancien camp de Drancy où près de 63 000 Juifs furent internés avant de partir dans les camps de la mort. L’endroit a été réhabilité en logement social au lendemain de la guerre. 500 personnes vivent ici au rythme des commémorations et côtoient les anciens internés venus se recueillir.

Comment a-t-on pu rendre habitable le plus grand camp d’internement de France dès le lendemain de la guerre ? Pourquoi a-t-on occulté de manière si peu éthique la mémoire de ce lieu ?

De sa construction à nos jours, cet ensemble d’immeubles en fer à cheval n’a pas encore livré tous ses secrets. Ce documentaire propose un voyage dans le temps à travers les vestiges d’origine de la cité, les archives de la ville et le souvenir des survivants, confronté aux témoignages des habitants d’aujourd’hui. En retournant avec eux sur les traces de leur passage, les différents visages de Drancy apparaissent au grand jour, pour mieux cerner l’histoire oubliée du plus grand camp d’internement français.

Documentaire, France, 90 mn, J2F Productions, 2014, avec le soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.

Sélectionné au Festival du film français de Los Angeles 2015

Sortie en salle : mercredi 13 mai 2015

Dossier de presse (pdf)

Avant-première

Mercredi 6 mai 2015, 20h

Cinéma Grand Action
5 rue des Écoles 75005 Paris

25 invitations pour 2 personnes à gagner en envoyant vos coordonnées complètes à communication@fondationshoah.org

À voir, à lire

Le Mémorial de la Shoah à Drancy

La Tribu de Rivka, un film de Sabrina Van Tassel (Injam Production, 2010)

À l’intérieur du camp de Drancy, Annette Wieviorka et Michel Laffitte (Editions Perrin, 2012)

Passeport pour Auschwitz. Correspondance d’un médecin du camp de Drancy, Zacharie Mass, (Coll. Témoignages de la Shoah, FMS / Le Manuscrit, 2012)

Berthe chérie. Correspondance clandestine de Paul Zuckermann à sa fiancée. Drancy, août 1941 – septembre 1942 (Éditions du Retour, 2014)

Antisémitisme en France. Ilan Halimi assassiné une fois de plus

Publié le

Je suis Ilan Halimi

http://www.leparisien.fr/hauts-de-seine-92/bagneux-la-plaque-a-la-memoire-d-ilan-halimi-retrouvee-brisee-03-05-2015-4741733.php

Manifestation de soutien après le meurtre antisémite de Ilan Halimi à Paris, le 26 février 2006. La plaque posée en sa mémoire à Bagneux a été retrouvée dégradée samedi par un promeneur.

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/bagneux-la-degradation-de-la-plaque-d-ilan-halimi-suscite-l-ecoeurement_1676819.html

Ilan halimi n’avait pas assez souffert pour les antisémites. Ils ont vandalisé la plaque posée à Bagneux en sa mémoire. Est-ce toujours la même catégorie de personnes sans foi ni loi, celle qui avait aussi profané la plaque posée en mémoire de Sohane Benziane brûlée vive en 2002 pour avoir refusé les avances d’un musulman ?

La plaque en plexiglas brisée a été retirée par la mairie de Bagneux. Elle avait été déposée en 2011 après une cérémonie de commémoration en mémoire du jeune Français juif torturé et tué par le gang des barbares.

La plaque en plexiglas brisée a été retirée par la mairie de Bagneux. Elle avait été déposée en 2011 après une cérémonie de commémoration en mémoire du jeune Français juif torturé et tué par le gang des barbares. (DR.)

Le calvaire subi par Ilan Halimi est l’affaire la plus atroce commise récemment sur un jeune juif pour la seule raison qu’il était juif. Le jeune homme avait été séquestré et torturé pendant 24 jours ! Ce drame épouvantable n’a pas servi de leçon aux antisémites qui continuent de sévir parce que nos lois ne sont pas strictement mises en oeuvre.

Ce drame est d’autant plus atroce qu’il aurait pu être évité si une seule de la trentaine de personnes qui étaient au courant de la séquestration d’Ilan Halimi avait prévenu la police ou la famille. Il est consternant d’observer que le « gang des barbares » ait eu tant de complices, des gens haineux, sans coeur, inhumains, cyniques indignes de la famille humaine.

Il est effrayant d’apprendre que ces monstres persistent dans leur haine antisémite en profanant la stèle posée à la mémoires d’Ilan Halimi. Ces monstres qui sont parmi nous, nous les côtoyons quotidiennement. Ils sont français de papiers ou étrangers sans papiers nourris par la France qu’ils « niquent » et qu’ils détruisent au nom de la « dette coloniale », du djihad et de ‘impérialisme musulman.

Si nos dirigeants appliquaient strictement les lois de la République au nom du bien commun, nous ne connaîtrions pas de tel drames et de telles offenses;

La Connectrice

Docs interdits : L'assassinat d'Ilan Halimi

http://pluzzvad.francetv.fr/videos/docs-interdits-l-assassinat-d-ilan-halimi_18780.html

Label

http://www.ugc.fr/film.html?id=9953

Agressions antisémites en France 2014-2015

  • Rapport sur l’antisémitisme en France en 2014

http://www.antisemitisme.fr/

Pour télécharger le rapport dans la langue de son choix http://www.antisemitisme.fr/dl/2014-FR.pdf

51% des actes racistes commis en France en 2014 sont dirigés contre des Juifs. Les Juifs représentent un peu moins de 1% de la population française.
Moins de 1% des citoyens du pays est la cible de la moitié des actes racistes commis en France.

Manifestation du CRIF en souvenir des victimes de Mohammed Merah, à Paris, en mars 2014.

Manifestation du CRIF, mars 2014, en souvenir des victimes de Mohammed Mérah. Thomas Samson/AFP

Les actes antisémites ont été quasiment multipliés par deux en France, sur les sept premiers mois de l’année 2014, a annoncé le Conseil représentatif des institutions juives de France (CRIF) dans la nuit de jeudi 11 à vendredi 12 septembre.

Cinq cent vingt-sept actes (actions ou menaces) antisémites ont été enregistrés entre le 1er janvier et le 31 juillet 2014, contre 276 sur les sept premiers mois de 2013, soit une augmentation de 91 % précise le CRIF dans un communiqué, citant des chiffres établis par le Service de protection de la communauté juive (SPCJ) à partir de données émanant du ministère de l’intérieur.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/societe/article/2014/09/12/le-nombre-d-actes-antisemites-a-explose-en-france_4486349_3224.html#YuV1dTrWLGgfuRra.99

Depuis moins de trois semaines une série d’actes antisémites se sont déroulés dans le 19e arrondissement parisien. Un silence cotonneux les a entourés…

Depuis le 22 décembre, quatre attaques se sont succédées, sans faire de victimes, heureusement. Elles ont toutes été perpétrées de nuit dans un périmètre restreint. 

– Le 22 décembre, à 21 heures 30, un tir endommage une devanture en verre, dans l’immeuble qui abrite la synagogue de la rue Danjon. Cette large baie vitrée est celle du bureau du rabbin et de son adjoint qui sont présents. La fenêtre est éclairée, leurs silhouettes se distinguaient clairement. Ils étaient visés. 

– Le 25 décembre, de nouveaux impacts sont découverts au matin contre un restaurant casher de la rue Manin. 

– Le 26 décembre, les mêmes traces de balles sont identifiées sur le mur de l’imprimerie HM, 65 rue d’Hautpoul. Cette imprimerie est identifiée comme appartenant à un juif par la mezouza installée sur le linteau de la porte. Pour le propriétaire, le caractère antisémite de l’acte ne fait aucun doute.   

– Dans la nuit du 1er au 2 janvier, un départ d’incendie est détecté dans le hall de l’immeuble mitoyen de la synagogue de la rue Corot à Garges. On a dessiné une croix gammée et tagué dans le hall l’inscription « Antijuifs ». 

  • Agression d’un jeune couple à Créteil en décembre 2014

http://www.francetvinfo.fr/france/creteil-probable-agression-antisemite-sur-un-couple_763161.html

Les agresseurs « partaient de l’idée qu’être juif signifiait que l’on avait de l’argent », selon les victimes. Un couple a été séquestré, lundi 1er décembre, à Créteil (Val-de-Marne), leur appartement cambriolé et la jeune femme violée. Au total, trois hommes ont été interpellés, mercredi 3 décembre. Francetv info détaille ce que l’on sait de cette agression…les auteurs sont connus de la brigade anticriminelle de Créteil…Deux d’entre eux sont interpellés, en possession de bijoux appartenant aux victimes, et placés en garde à vue. « Formellement reconnus » par les victimes, selon une source judiciaire, ils ont 19 et 20 ans…es trois hommes arrêtés sont soupçonnés d’avoir déjà « roué de coups » un septuagénaire en raison de sa religion, le 10 novembre…

  • Roué de coup à la sortie de la synagogue de Saint-Ouen, 24 avril 2015

http://www.leparisien.fr/saint-ouen-93400/saint-ouen-roue-de-coups-a-la-sortie-de-la-synagogue-26-04-2015-4726573.php

…« Je sortais de la synagogue, vers 13 h 20, et je remontais la rue du Docteur Bauer. Je venais de quitter le rabbin quand un jeune, derrière moi, commence à me traiter desale juif, à plusieurs reprises. Je n’ai d’abord pas réagi, puis il s’est approché de moi et a commencé à me cracher dessus. Je me suis tourné face à lui et lui ai dit d’arrêter, et je l’ai poussé. Il m’a mis un coup de tête, je saignais de partout, je n’ai rien vu venir », raconte Salomon, encore marqué au visage…

  • Tags antisémites sur la gendarmerie de Meaux 25 avril 2015

http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-et-marne-77/des-tags-antisemites-sur-la-gendarmerie-25-04-2015-4722485.php

Une croix gammée, une étoile de David et des inscriptions illisibles : c’est ce que la police municipale de Meaux a découvert sur la façade de la gendarmerie de Meaux, rue du Faubourg-Saint-Nicolas, dans la nuit de jeudi à hier, aux alentours de minuit. L’enquête a été confiée à la brigade de recherches de la gendarmerie de Meaux, qui n’a interpellé personne…En novembre dernier, c’est le parvis du palais de justice de Meaux qui avait été tagué. Trois hommes, condamnés depuis, avaient inscrit au pochoir, sur le sol, un dessin à caractère antisémite.

  • Deux adolescents victimes d’agression antisémite à Marseille en mars 2015

http://www.leparisien.fr/marseille-13000/marseille-deux-adolescents-portent-plainte-pour-une-agression-et-des-insultes-antisemites-12-03-2015-4598115.php

…Nous avons été saisis d’une plainte de deux adolescents victimes d’un vol avec violences au cours duquel des insultes antisémites auraient été proférées », a confirmé la direction départementale de la sécurité publique des Bouches-du-Rhône…les deux adolescents âgés de 16 ans « portaient toujours la kippa sur la tête » au moment des faits. Leurs agresseurs les ont alors « menacé de mort » et leur ont lancé des insultes antisémites.
« Les citoyens juifs, devenus des cibles de plus en plus vulnérables, nous (font part du) malaise que cette insécurité a fait naître, en dépit des mesures importantes prises par l’État pour tenter d’assurer leur protection », a encore dénoncé le BNCVA.

  • 300 tombes juives profanées à Sarre-Union février 2015

http://www.leparisien.fr/faits-divers/tombes-juives-profanees-a-sarre-union-les-principaux-precedents-15-02-2015-4536045.php

http://www.leparisien.fr/faits-divers/tombes-juives-profanees-les-cinq-auteurs-presumes-devant-un-juge-18-02-2015-4543717.php

  • Menaces antisémites janvier 2015 à Paris

http://www.leparisien.fr/espace-premium/paris-75/nouvelles-menaces-antisemites-17-01-2015-4453541.php

Une lettre anonyme de menaces à caractère antisémite est parvenue hier à une librairie juive du XIXe arrondissement. Truffé de fautes d’orthographe, ce courrier est accompagné de la photocopie d’un drapeau nazi portant une croix gammée, selon le Bureau national de vigilance contre l’antisémitisme (BNVCA), qui a révélé l’affaire. 

Le BNVCA observe que cette missive est « en tous points identique » à celles adressées mercredi à une synagogue du XIIe et à une école juive du XIe. L’association demande qu’« une enquête immédiate soit engagée pour identifier l’auteur et le mettre hors d’état de nuire ». Le libraire du XIXea déposé plainte. Ces menaces interviennent alors que les mesures de sécurité aux abords des écoles et lieux de culte juifs ont été renforcées après les attentats de la semaine dernière.

  • Menacé d’être » brûlé comme Ilan Halimi « décembre 2014 Garges-les-gonnesses

http://www.leparisien.fr/espace-premium/val-d-oise-95/menace-d-etre-brule-comme-ilan-halimi-24-12-2014-4397153.php

«  On va faire comme Ilan Halimi. On va te brûler ! » C’est pratiquement mot pour mot ce qu’un jeune de Garges aurait entendu avant d’être roué de coups en raison de son appartenance à la communauté juive.

Son agresseur identifié et interpellé dans la soirée par les policiers, placé en détention provisoire, sera jugé devant le tribunal correctionnel en début d’année prochaine. Le procureur de Pontoise, Yves Jannier, a indiqué hier soir que le caractère antisémite de l’agression serait retenu lorsque l’agresseur s’expliquera devant ses juges. La scène remonte au 16 décembre. Au cours de la soirée, la victime promène son chien, dans un jardin public, à proximité de la synagogue de Garges-lès-Gonesse. Il croise alors trois hommes qui s’en prennent à lui. Menacé de mort, jeté au sol et roué de coups, il est conduit à l’hôpital de Gonesse après avoir réussi à trouver refuge à proximité chez des amis. Au commissariat où il est venu porter plainte, le jeune homme a pu identifier sur photo avec certitude son agresseur. Celui-ci a été interpellé dans la soirée, aux alentours de 23 h 30, puis placé en garde à vue.

  •  Attaque de l’Hypercacher de la Porte de Vincennes. 9 janvier 2015. 4 morts

http://www.leparisien.fr/espace-premium/fait-du-jour/j-ai-cru-que-le-terroriste-tuait-tout-le-monde-11-01-2015-4436179.php

http://fr.wikipedia.org/wiki/Prise_d%27otages_du_magasin_Hyper_Cacher_de_la_porte_de_Vincennes

Les chiens attendent un geste «d’apaisement» de Boubakeur président d’honneur du CFCM

Après avoir insulté les chiens, Monsieur Boubakeur attend un geste « d’apaisement » de Cukierman, président du Crif qui a osé dire « toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans, et bien sûr c’est une toute petite minorité de la communauté musulmane».

Monsieur Boubakeur avait alors éructé en toute impudence «Nous en avons ras le bol de ces insultes, sommes-nous les chiens de la République? Ça suffit». Les chiens de France en avaient été tellement choqués qu’ils avaient régurgité leur repas, parfois sur le parvis des 2 000 mosquées construites en 20 ans sur l’hexagone. Quant aux sous-chiens dont je suis, lisez mes articles et vous aurez une idée de leur indignation.

Et encore, Roger Cukierman a été modéré dans ses propos car il aurait pu ajouter que ces djeuns sont majoritairement responsables d’insurrection dans les banlieues, de délits, de traffics de drogue et d’armes, de vols et d’incivilités. Il aurait pu aussi conclure ses propos en invitant le public à visiter les prisons françaises où les musulmans sont sur représentés. Il aurait pu également citer les avis de recherche de personnes dangereuses consultable sur le site du ministère de l’intérieur, qui concernent une majorité de musulmans.

Mais Monsieur Boubakeur, soutenu par ses amis dhimmis campe droit dans ses bottes, sans pudeur. Cette attitude reflète le sentiment d’impunité de la communauté musulmane et leur conviction fatale « les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République ».

On lira sur le site du journal Le Parisien les réactions de personnalités à la dispute entre Boubakeur et Cukierman. Le commentaire de Jack Lang vaut son pesant de dirhams :  Directeur de l’Institut du monde arabe (IMA), Jack Lang qualifie, lui, ces propos de « franchement navrants ». « C’est faux de dire que les jeunes musulmans seraient les seuls coupables de violences. C’est montrer du doigt une religion pacifique pratiquée en France en pleine harmonie avec la République française », a-t-il défendu sur France Info.

Racisme. Les chiens sont choqués par les propos de Dalil Boubakeur président du CFCM

Selon le journal Le Parisien, Dalil Boubakeur, président du Conseil français du culte musulman aurait déclaré «Nous en avons ras le bol de ces insultes, sommes-nous les chiens de la République? Ça suffit»

Philae, la labrador du président de la République a été tellement ulcérée qu’elle en a régurgité son dîner. C’est qu’en France, le chien a de tous temps été considéré comme le meilleur ami de l’homme, un compagnon indispensable pour travailler, soigner, sauver, alerter, retrouver, chasser, assister, surveiller, protéger, tenir compagnie et donner de l’affection sans compter. Tous les présidents de la République on eu un chien, parfois plusieurs et on se souvient de Baltik suivant le cercueil  de son maître, François Mitterrand.

On notera au passage l’élégance de la langue de monsieur Boubakeur qui vit pourtant en France depuis des décades et qui est supposé être érudit. Ce langage familier est déjà en soi une injure à la langue française quand on est un homme public représentant une communauté de France (président du conseil FRANçAIS du culte musulman). Ensuite, cette réflexion montre le mépris qu’éprouve Monsieur Boubakeur pour la culture française, nos coutumes, nos usages et notre affection pour les chiens, démontrée au plus haut niveau de l’Etat par les présidents de la République.

On comprend bien que Monsieur Boubakeur se sent humilié comme il sait que le chien est humilié, mal traité, méprisé et ostracisé dans les pays musulmans et sans doute comme lui-même le considère alors qu’il fréquente les ors de la République et qu’il a droit à toutes les considérations de nos dirigeants. Sur ce sujet, monsieur Boubakeur incarne le prototype du musulman qui refuse de s’intégrer au pays d’accueil malgré tous les avantages que celui-ci lui offre. Quand cesserons-nous de nous soumettre aux lois des musulmans que nous nourrissons et hébergeons ? Il serait temps de demander des contreparties comme le font d’autres pays plus courageux.

Outre que le Coran interdit l’intégration à une culture non musulmane au risque d’être exclu de l’Oumma islamiya, des années de présence en France avec la protection sociale qui les a fait venir, les musulmans ne respectent pas nos coutumes et, en particulier, notre amour et notre respect pour le chien.

En effet, pour les Musulmans, le chien est l’animal le plus répugnant et le plus sale de la terre, encore plus que le cochon. « Chien de mécrant » est une grave injure car, en Islamie, la croyance en Allah est obligatoire le mécréant est donc infréquentable et aussi sale et repoussant que le chien. Haram (illicite), chétane (diabolique), tel est le chien à l’exception du lévrier arabe (slougui) qui rapporte argent et prestige dans les courses. Les Musulmans nous traitent de sous-chiens comme la « charmante Houria » Bouteldja pourtant relaxée pour ses injures racistes envers les blancs.

Des musulmans m’ont expliqué que la détestation musulmane du chien découlait de ce qu’un chien aurait mordu le prophète Mahomet qui l’aurait condamné à chasser les anges. Il en découle que le musulman propre ne peut pas s’approcher d’un chien, surtout s’il vient de faire ses laborieuses ablutions en prévision de sa prière. S’il est atteint par la bave d’un chien, il doit tout recommencer.

Comme les Musulmans détestent les chiens, ils ne les connaissent pas et, en conséquence, ils en ont peur. Comme les chiens perçoivent leur hostilité il peuvent devenir agressif et aboyer à leur adresse et, éventuellement les mordre s’ils se sentent menacés. Les causes et les effets s’enchaînent dans un cercle vicieux qui s’appuie sur la méconnaissance du chien et de l’ignorance de son intelligence et de ses merveilleuses capacités d’adaptation à la société humaine. En France, cette ignorance va de paire avec le refus d’intégration et d’insertion dans la société .

 

Palais de l’Elysée (Paris VIIIe), jeudi 25 décembre. La femelle labrador de 2 mois et demi offerte par la Fédération des anciens combattants français de Montréal a été baptisée Philae par François Hollande en référence au robot spatial européen. Krystel Alix

Sur la photo de droite, on remarquera le drapeau français derrière Philae, un signe de la considération que portent les Français français à la gent canine.

http://www.leparisien.fr/politique/elysee-philae-labrador-de-compagnie-de-francois-hollande-26-12-2014-4401313.php

Résultat de recherche d'images pour "Baltique mitterrand enterrement"
Les présidents Mitterrand et Sarkozy avec leur chien http://www.medias-presse.info/le-labrador-presidentiel-et-le-mythe-du-socialisme-a-visage-humain/21562
MIREILLE390705
Le président Giscard d’Estaing avec l’un de ses chiens, peut-être celui dont il disait qu’il prenait son thé à 5 heures … http://www.medias-presse.info/le-labrador-presidentiel-et-le-mythe-du-socialisme-a-visage-humain/21562
chien-Chirac-2
Le président Chirac et son chien.http://www.medias-presse.info/le-labrador-presidentiel-et-le-mythe-du-socialisme-a-visage-humain/21562

Pourquoi Monsieur Boubakeur s’est estimé traité comme il traite les chiens : les propos du président du Crif sur les djeuns (jeunes musulmans)

http://www.leparisien.fr/politique/le-cfcm-n-ira-pas-au-diner-du-crif-apres-les-propos-de-cukierman-23-02-2015-4554107.php

Dans une interview à Europe 1 lundi matin, Roger Cukierman avait affirmé que «le FN est un parti pour lequel je ne voterai jamais, mais c’est un parti qui aujourd’hui ne commet pas de violences». «Toutes les violences, et il faut dire les choses, toutes les violences aujourd’hui sont commises par des jeunes musulmans, et bien sûr c’est une tout petite minorité de la communauté musulmane et les musulmans en sont les premières victimes», avait-il ajouté.

 Vous n’avez pas honte, Monsieur Cukierman de dire tout haut ce que de plus en plus de Français constatent et subissent ? Il ne faut pas nommer la réalité, Monsieur le président du CRIF, surtout lorsqu’elle n’est pas politiquement correcte et qu’elle concerne ces merveilleux artistes en Takkiya.

Pour ma part, entre ma douce chienne et la racaille musulmane qui me pourrit la vie, le choix ne se pose pas. En cas de naufrage de la France, je sauve ma chienne d’abord et sans hésitation.

La Connectrice

1-IMG_1224Même mes bêtes se tiennent mieux à table que les sauvageons musulmans ;-) Respectueuses, obéissantes, patientes, subtiles, délicates et bienveillantes.

 

La communauté juive chouchoutait les soldats qui la protégeaient mais ils l’abandonnent. Trop dangereux !

Quand le malheur ne serait bon
Qu’à mettre un sot à la raison,
Toujours serait-ce à juste cause
Qu’on le dit bon à quelque chose.

(Jean de La Fontaine, Le Mulet se vantant de sa généalogie, Fables, 1668-1694)

http://bit.ly/mercipolmil

Source image https://www.facebook.com/media/set/?set=a.395923063779333.91393.395919323779707&type=3


http://mercipolmil.tumblr.com/

Des soldats dansent dans une synagogue sur l’air de « La Marseillaise » dans un style hassidique (communion joyeuse avec Dieu)

Malgré les déclarations récentes de François Hollande sur le devoir pour la République de protéger sa population juive, l’opération « Sentinelle », jugée trop dangereuse pour les soldats,  s’arrêtera dans sa forme statique. Des patrouilles devraient prendre le relais (1) au même rythme que la progression de l’insécurité de la population juive.

Finies les danses et chants de fraternisation avec l’armée française. Finis les petits repas mijotés par les mères juives et toutes les friandises qu’elles leur offraient répondant ainsi à l’appel lancé par RadioJ (2) Finie la sécurité des lieux juifs. Finie la confiance en la sincérité de François Hollande (3) dans son engagement à protéger les Français juifs. Finie l’hésitation à émigrer vers des lieux plus surs (4).

Ces reculs vont-ils décider la population juive à quitter définitivement la France ? L’émigration juive inquiète l’Union européenne, Le Vice-Président de la Commission Européenne, Frans Timmermans a reconnu l’augmentation de l’antisémitisme et dit qu’un exode massif des Juifs représenterait un véritable défi pour le coeur même de l’intégration économique européenne.(2)

Certes, je ne suis pas stratège mais il me semble qu’une protection efficace doit s’accompagner d’une présence statique ET d’une surveillance mobile et que l’autre ne saurait remplacer la première.

Il semblerait que le retrait soit effectif car, ce matin, je suis passée devant une école juive hier encore gardée par deux militaires et je n’y ai pas vu de soldats.

Je suis déçue et inquiète pour la suite.

La Connectrice

 

Pour en savoir plus

Les militaires ont jugé l’opération « dangereuse pour les soldats, régulièrement pris pour cible, et usante à terme pour tout l’édifice », rapporte Le Monde ce vendredi soir 13 février.

Depuis le début de l’opération mi janvier après les attentats qui ont coûté la vie à 17 personnes, l’armée a recensé 371 « incidents » contre les militaires en faction statique devant les lieux protégés…

L’objectif est de faire diminuer l’effectif militaire par paliers pour descendre de 10 412 hommes à 3 000, et de changer la façon d’agir.

Les 154 unités déployées sur 722 sites juifs, dont la plupart en garde statique, et près de 200 gardés 24 heures sur 24, vont être presque tous remplacées par des patrouilles mobiles : l’armée vient de louer 300 véhicules, des combis à 9 places.

Des discussions sont en cours entre les militaires, les préfets et les représentants de la communauté juive pour réorganiser la surveillance.

Les cinq mille soldats qui protègent les synagogues et écoles juives de France sont chouchoutés : repas copieux trois fois par jour, et standing-ovations à la cantine. On a même vu des soldats danser autour d’une Torah.

« Vous connaissez la différence entre une mère juive et un terroriste ? Avec le terroriste, on peut négocier… » La blague juive est devenue réalité pour les cinq mille soldats qui assurent depuis 3 semaines la protection des synagogues et écoles juives de France.

La plupart des militaires ont installé leurs campements à l’intérieur des quelques 700 lieux de culte et écoles qu’ils gardent 24h/24. Conséquence : ils doivent subir les assauts quotidiens des mamans, qui s’organisent davantage chaque jour.

UNE ORGANISATION MILITAIRE POUR LEUR BIEN-ÊTRE

« Les communautés ont organisé de véritables plannings pour la préparation des repas », explique à StreetPress, Yves Toledano. L’animateur de Radio Shalom a consacré plusieurs de ses émissions dominicales aux « efforts faits par les communautés juives pour remercier les soldats de leur présence. » Pour prendre dignement soin d’eux, les fidèles s’organisent à coup de chaînes de SMS et de mails, comme ce texto reçu par les fidèles d’une syna du 20e :

« N’hésitez pas à leur apporter quelques petites choses (gâteaux, fruits, capsules de café Senseo pour la machine) et à leur dire merci d’être là… »

Et tout le monde a intérêt à s’impliquer à fond : « Le rabbin a dit que c’était un kiddoush hashem (une sanctification du nom divin) de bien s’occuper d’eux », explique Jérémy de la synagogue Loubavitch des Lilas (93). Matin midi et soir, les mères sont donc aux petits soins avec les militaires. La femme d’un rabbin explique à StreetPress que sa synagogue du 20e a 8 soldats « à sa charge ». Et d’ajouter en rigolant :

« Ils ont fait l’Afghanistan ou le Mali, là ça leur fait des vacances. »

Déclarations de François Hollande lors de sa visite au cimetière de Sarre-Union suite à la profanation de 250 tombes

…Quiconque persistera en France à commettre des actes ou à proférer des messages de haine et d’incitation à la violence verra se dresser contre lui la République et ses lois. Quiconque se rendra coupable d’actes antisémites ou racistes sera inlassablement recherché, interpellé et condamné »,…

Je connais le sentiment d’inquiétude qui traverse les Français de confession juive. Je sais qu’ils écartent dans leur immense majorité la perspective de quitter leur patrie. Ils sont Français, ils aiment la France et leur place est naturellement en France », a-t-il dit, alors que le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a renouvelé, après cette profanation, son appel aux Juifs européens à rejoindre Israël, comme après les attentats de Paris en janvier.

La République « vous défendra de toutes ses forces. Parce qu’à travers vous c’est elle qui est visée, ses valeurs, ses principes, sa promesse », a poursuivi le chef de l’État. « Ici, devant ce cimetière, ici, devant les habitants de la commune de Sarre-Union, ici, devant des hommes et des femmes de confession juive qui sont meurtris, ici, devant des citoyens de toutes religions, de toutes convictions, je veux vous dire que la République est forte, que la République sera plus forte que la haine, que la République est grande. Elle est grande par ses institutions, par ses lois, par son Histoire, et elle est surtout grande quand les citoyens se lèvent comme ils l’ont fait, comme vous le faites encore aujourd’hui, pour dire vive la République et vive la France », a conclu le chef de l’État.

…Les observateurs annoncent que des dizaines de milliers de Juifs sont sur le point de quitter l’Europe pour la Canada et Israël. Ils évaluent que le plus important départ concernera la France, qui comporte la plus importante communauté juive d’Europe.

Les dirigeants juifs ont confirmé cette perspective d’un départ massif au beau milieu d’un antisémitisme en augmentation constante. Ils disent que beaucoup de Juifs perçoivent l’Europe comme presque identique à ce qu’elle était à la veille de la Seconde Guerre Mondiale.

« Le Jihadisme est très proche du Nazisme », affirme Moshé Kantor, chef du Congrès Juif Européen. « On peut même dire qu’ils sont les deux faces d’un même mal »…

 

Les faux musulmans massacrent tout azimut et l’université vire un prof opposé au voile !

Jean-Claude Radier, professeur de droit, a été renvoyé de l’université de Paris 13 pour avoir refusé de donner un cours en présence d’étudiantes voilées au nom des valeurs de la République si la liberté de l’étudiante – précise l’enseignant – « est de porter le voile en tout lieu, la mienne est de refuser, dans mon pays, au regard de notre histoire et de notre culture, de donner un cours face à un visage voilé ».

L’étudiante voilée assise au premier rang s’est dite humiliée et des étudiants présents l’ont défendue et sont allés se plaindre auprès du président de Paris 13 Jean-Loup SALZMANN qui a répliqué  que «le port du voile est autorisé à l’université, si un enseignant, a fortiori un avocat qui connaît le droit, s’autorise à faire de la discrimination, la première chose à faire c’est de le suspendre».

Madame la voilée, savez-vous que mon cœur bondit quand je croise une femme voilée et que je me sens humiliée parce que supposée impudique et potentiellement violable, et que je me sens discriminée puisque marquée par défaut comme pute ?

Est-ce pour autant que je demande que vous soyez licenciée de la France, autrement dit expulsée ou bannie pour porter atteinte à mes valeurs, mes coutumes, mes usages et ma culture ? Est-ce que je porte plainte contre vous pour discrimination par défaut ? Est-ce que je vous attaque pour racisme implicite ? Est-ce que je vous désigne aux yeux des fachos comme cible à abattre comme le font vos amis de l’Etat islamique ?

L’encouragement de nos autorités de tous niveaux à favoriser les Musulmans en France est une soumission infâme qui ne nous protège en rien des massacres commis au nom de l’Islam, bien au contraire, elle nous met en danger car les djihadistes ont compris qu’ils pouvaient s’armer et comploter à leur guise dans ce pays qui nourrit et valorise l’ennemi de l’intérieur, à savoir les faux et vrais musulmans français de papiers et sans papiers, éduqués, logés et nourris aux frais du contribuable républicain et patriote.

Bravo Monsieur Radier, vous êtes très courageux, votre comportement est admirable. Vous êtes un résistant, un patriote, un vrai français auquel l’Histoire donnera raison dans des siècles après une Reconquista qui suivra la purification ethnique du prochain califat de France établi avec la complicité des pouvoirs et de nos zélites.

Pendant ce temps, la chasse au koufar continue : décapitation de 21 coptes, deux morts et plusieurs blessés à Copenhague, profanation de 300 tombes  (1) du cimetière juif de Sarre-Union et manifestations hostiles au quotidien.

La Connectrice

(1) Que le cimetière ait été vandalisé pour la 3ème fois par des néonazis, des satanistes ou des jihadistes ne change rien au constat de l’islamisation de la France qui favorise les actes antisémites parce qu’elle incite à la haine du Juif

On peut voter pour ou contre le licenciement de Jean-claude Radier ici http://www.mesopinions.com/sondage/politique/professeur-paris-13-ete-licencie-lundi/1993

Pour en savoir plus

Nous sommes le 2 février 2015. Jean-Claude RADIER, universitaire français dispensant un cours de droit en master 2, aperçoit une étudiante voilée au premier rang de la salle où il officie. Ayant la délicatesse de ne pas incriminer la personne, mais fortement gêné par la présence de ce signe religieux ostentatoire, il fait part de sa désapprobation sur un plan rigoureusement théorique, puis poursuit son cours.

Ce sera son dernier cours !…

L’incident remonte au lundi 2 février. Ce jour-là, l’enseignant, chargé de cours depuis 1987 dans cette université au nord de Paris, dispense un cours de droit des assurances à une quinzaine d’étudiants en master 2 de droit des affaires. Parmi eux, assise au premier rang, une étudiante voilée.

Remarquant la présence de l’étudiante voilée, il exprime son hostilité «au port de signes religieux dans l’espace public», sans s’en prendre directement à l’étudiante, a raconté un étudiant qui a souhaité garder l’anonymat.

«Il nous a dit qu’il avait grandi à Sarcelles, il a fait l’éloge du multiculturalisme mais il a aussi dit qu’il ne supportait pas l’affichage de signes religieux et qu’il ne s’attendait pas, après Charlie, à devoir faire cours devant une étudiante voilée», a ajouté cet étudiant, précisant que la jeune femme n’est pas «prosélyte». Quatre étudiants ont alors pris sa défense, reprochant au professeur une prise de position «idéologique» sans rapport avec l’objet du cours, qui s’est ensuite poursuivi normalement.

« La laïcité ne doit pas s’arrêter aux portes de l’Université. Tout comme l’école publique, l’Université publique doit être sanctuarisée et la neutralité doit s’imposer », écrit Lydia Guirous, secrétaire national aux valeurs de la République.
« La loi de 2004, interdisant les signes ostentatoires d’appartenance religieuse dans l’enseignement secondaire (BTS et IUT compris) doit aujourd’hui s’étendre à l?enseignement supérieur afin de garantir la neutralité religieuse et permettre un enseignement sans pression, sans intrusion du fait religieux », poursuit Mme Guirous, auteur du livre « Allah est grand, la République aussi ».
« L’argument qui consiste à dire que nous ne pouvons pas l?interdire à l?université, car il s?agit de majeurs et donc d?adultes, n?est pas recevable. Faut-il rappeler que dans les lycées, les BTS et IUT, une bonne partie des élèves sont déjà majeurs et le voile y est pourtant interdit? », a-t-elle ajouté…

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 290 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :