Flux RSS

Archives de Catégorie: Islam

Patriotes, lisez aussi les articles du Gatestone Institute

Publié le

 

Gatestone Institute

Les articles du Gatestone Institute sont particulièrement édifiants sur le rôle de l’Islam dans le monde et conséquemment l’islamisation des pays non musulmans au titre de la Hijra, l’Hégire.

Le média est anglophone mais certains articles sont écrits en français et dans de nombreuses autres langues.

Je ne connais pas personnellement la direction et la rédaction du Gatestone Institute et je l’ai découvert à travers mes recherches personnelles. Je m’y suis abonnée et je me réjouis d’y trouver autant de richesses chères aux patriotes de tous les pays que l’islam cherche à transformer en califat mondial en étouffant nos libertés et nos cultures.

Magnifions notre intelligence personnelle en cultivant l’intelligence collective. A plusieurs, nous sommes tellement plus intelligents…

La Connectrice

Voici une sélection d’articles en français (si vous lisez l’anglais n’hésitez pas à lire d’autres articles) qui m’ont particulièrement intéressée :

https://fr.gatestoneinstitute.org/11524/france-terrorisme-antisemitisme-musulman

  • En France, depuis 2012, plus de 250 personnes ont été tuées par le terrorisme islamique – davantage que dans tous les autres pays européens réunis.
  • Aucun autre pays en Europe n’a connu autant d’attaques contre les Juifs. La France est un pays où les Juifs sont assassinés parce qu’ils sont juifs.
  • « Les croyants musulmans savent très bien ce qui se passe, seule une minorité parmi eux est violente, mais dans l’ensemble, ils n’ignorent pas que leur taux de natalité est tel qu’un jour, tout ici sera leur ». – Luc Ravel, archevêque de Strasbourg.

https://fr.gatestoneinstitute.org/11684/iran-hezbollah-financement

  • Ironie du sort, la récupération par l’Iran de plus de 100 milliards de dollars d’actifs gelés a réussi, mieux que les sanctions, à rompre la solidarité entre le peuple iranien et le régime des Ayatollahs.
  • Sans l’argent iranien, le Hezbollah n’existerait pas. Du moins, il n’aurait pas ce statut de légion étrangère iranienne, engagée militairement contre Israël et d’autres Etats du Moyen-Orient. Sans les subventions iraniennes, le Hezbollah ne serait qu’une narco-mafia.
  • Le Hezbollah a développé des liens étroits avec les cartels de la drogue mexicains et colombiens, et est devenu un trafiquant de drogue au Moyen-Orient et aussi aux États-Unis.

https://fr.gatestoneinstitute.org/7320/suede-viol

  • Quarante ans après que le parlement suédois a décidé à l’unanimité de transformer la Suède autrefois homogène en un pays multiculturel, les crimes violents ont augmenté de 300% et les viols de 1.472%. La Suède est maintenant numéro deux des pays du monde en matière de viols, dépassée seulement par le Lesotho en Afrique australe.
  • Fait significatif, le rapport n’aborde pas la question de l’origine des violeurs. Il ne faut cependant pas oublier que dans les statistiques les immigrants de deuxième génération sont considérés comme suédois.
  • Dans un nombre incroyable de cas, les tribunaux suédois ont montré de la sympathie pour les violeurs et ont acquitté des suspects qui ont prétendu que la jeune fille voulait avoir des relations sexuelles avec six, sept ou huit hommes.
  • La station de radio sur Internet, Granskning Sverige, a appelé les grands journaux Aftonbladet et Expressen à se demander pourquoi ils avaient décrit les auteurs comme étant « suédois », alors qu’en réalité, c’étaient des Somaliens qui n’avaient pas la nationalité suédoise. Ils ont été vraiment offusqués quand on leur a demandé s’ils pensaient avoir la moindre responsabilité et devaient avertir les Suédoises de se tenir à l’écart de certains hommes. Un journaliste a demandé pourquoi cela devrait relever de leur responsabilité.

https://fr.gatestoneinstitute.org/11638/jihad-tribunaux-france

  • En France, toutes les périphrases du mot « terroriste » (« déséquilibré », « néophyte »…) n’ont qu’un but : nier que le terrorisme islamiste est un mouvement coordonné et que les jihadistes sont principalement des citoyens français en guerre contre leur propre pays.
  • Nier que le terrorisme est une guerre, aboutit à nier que les terroristes sont soutenus, abrités, transportés et financés par une zone grise de citoyens français soi-disant pacifiques.
  • En France le déni de la guerre a pour corollaire l’« anti-racisme ». Quiconque ose questionner l’islam ou l’islamisme dans les relations qu’ils entretiennent l’un ou l’autre avec la violence et le terrorisme encourt le risque d’être traîné devant les tribunaux et jugé comme un « raciste ».

 

A savoir aussi

Gatestone Institute : qui sommes-nous ?

Laissez-nous, avec tendresse et précaution donc, choyer les outils de la connaissance. Laissez-nous oser lire, penser, parler et écrire.
— John Adams (deuxième président des Etats-Unis)

Gatestone Institute est un think tank indépendant et à but non lucratif ainsi qu’un organisme de conseil en politique internationale. Gatestone Institute s’est donné pour mission d’instruire le grand public sur des thèmes que les grands médias échouent à aborder et à mettre en valeur :

  • Les Institutions de la démocratie et l’État de droit
  • Les droits de l’Homme
  • Une économie libérale forte
  • Une défense capable d’assurer la paix sur le territoire national et dans le monde libre
  • L’indépendance énergétique
  • Les menaces qui pèsent sur les libertés individuelles, l’indépendance nationale et la liberté d’expression

Gatestone Institute organise pour ses membres et d’autres personnes intéressées, des colloques au plan national et international, des réunions d’information et divers événements avec des dirigeants de stature internationale, des journalistes et des experts pour informer, analyser et mettre en perspective les enjeux actuels. Gatestone Institute formule également des recommandations chaque fois que cela est possible.

Gatestone Institute édite des livres et un site d’information quotidien, https://fr.gatestoneinstitute.org, sur les menaces diplomatiques et militaires à l’encontre des Etats Unis et de leurs alliés ; l’actualité du Moyen Orient et ses prolongements internationaux ; la transparence et la responsabilité des organisations internationales.

Gatestone Institute est financé par des donateurs privés et des fondations. Qu’ils soient remerciés de leur soutien ;

Ambassadeur John R. Bolton, Président

Nina Rosenwald, Directrice Générale
Naomi H. Perlman, Directrice Générale adjointe

Amir Taheri, Président, Conseil européen des gouverneurs

 

En Egypte, violer une femme « impudique » est un devoir patriotique. Nabih Wahsh, 19/10 2017.

Publié le

Je dis que quand une fille marche comme ça -sans voile- il est du devoir patriotique de la harceler sexuellement et un devoir national de la violer.

« I say that when a girl walks about like that, it is a patriotic duty to sexually harass her and a national duty to rape her. » — Nabih Wahsh, Islamist lawyer, on Egypt’s al-Assema TV, October 19, 2017.

Non mais, ils se prennent vraiment pour des êtres supérieurs ces mâles qui osent tenir des propos aussi stupides et pervers ? Non seulement des millions d’hommes débiles de par le monde estiment que toute femme leur appartient mais il s’en trouve certains-instruits mais pas éduqués- pour justifier le harcèlement sexuel et le viol au nom de leur morale. Nous féministes savons que les suprématistes mâles sont capables de trouver n’importe quelle justification à leurs instincts criminels que ne partagent même pas les animaux. Je plains les Égyptiennes et les ressortissantes de pays musulmans mais je soutiens les courageuses iraniennes du mouvement #Mystealthyfreedom et des #mercredis blancs

  Nabih Wahsh, Egypt’s al-Assema TV, October 19, 2017.

Egyptian lawyer Nabih Wahsh recently advocated on television for sexual harassment and rape in retaliation for the temptation caused by uncovered women. (Image source: MEMRI) https://www.gatestoneinstitute.org/11673/sexual-harassment-east-west

Le Gatestone Institute qui se spécialise dans l’observation du Moyen-Orient et du djihad publie ce jour un article édifiant sur le harcèlement sexuel à l’est et à l’ouest. Bien entendu, aux jeux olympiques du harcèlement sexuel, les musulmans raflent toutes les médailles d’or, que ce soit dans les équipes orientales ou occidentales. Personnellement, et pour éviter ces champions olympiques, je n’ai jamais souhaité séjourner en Turquie, au Maroc ou en Tunisie quand tous mes proches et mes connaissances s’y précipitaient et s’y précipitent encore. Leurs ressortissants sont suffisamment nombreux en Occident pour nous donner un avant goût de ce qui nous attend chez eux. Et puis un voyage au Liban, en Syrie et à Jérusalem m’ont suffi : propositions permanentes d’achat de ma personne; mains aux fesses ou aux seins régulièrement; regards indécents, lourds et vicieux; interpellations et apostrophes humiliantes; propos autoritaires et ordres déplacés et impertinents; atteintes incessantes à ma liberté de déplacement et de stationnement, de flâneries et de rêveries dans sites touristiques, des points de vue remarquables, des beautés architecturales, des cafés, restaurants, commerces,  parcs. Dois-je préciser que ces comportements prédateurs n’ont rien à voir avec un hommage à ma beauté (sic), ma grâce (re-sic) et mon intelligence (re-re-sic), la séduction, la courtoisie, un compliment flatteur, une admiration sincère, un intérêt marqué pour mes qualités spirituelles et intellectuelles ou même une douce drague sur ton humoristique.

L’auteur, Dr. Denis MacEoin taught Islamic Studies at a UK university, s’attarde longuement sur le double langage de Tarik Ramadan et de ses semblables et souliggne que, si les sociétés occidentales ont beaucoup à se reprocher sur la manière dont elles traitent les femmes, elles sont capables de reconnaître leurs torts et de tenter de les corriger. Il cite en exemple le mouvement actuel #too. Par contre il illustre le retour en arrière des sociétés musulmanes qui, sous l’influence des conservateurs comme Erdogan, retirent aux femmes musulmanes les quelques droits et libertés qu’elles avaient pu gagner au cours des temps. L’auteur déplore le relativisme culturel de certaines élites qui nuisent ainsi à leurs semblables comme aux femmes et aux enfants musulmans ainsi qu’aux réformistes de cette religion.

La Connectrice

https://www.gatestoneinstitute.org/11673/sexual-harassment-east-west

 

Gynécide. 14 élèves ingénieures assassinées . Québec 06/12/1989

Demain sera célébrée la mémoire des 14 élèves ingénieures, jeunes femmes assassinées parce que méritantes,  le 6 décembre 1989 à l’école polytechnique de Montréal au Québec, par un homme musulman malade de la haine des femmes qu’il rendait responsables de ses échecs personnels. Il considérait que les féministes avaient pris sa place quand il avait été recalé à polytechnique ou dans l’armée. Il s’est suicidé son crime accompli mais il avait laissé un document établissant ses motivations.

A l’époque, ses origines  musulmanes algériennes n’avaient pas été relevées ni le fait qu’il avait été abandonné par son père reparti en Algérie. Il n’avait alors que 7 ans et il choisit plus tard de porter le nom de sa mère, Monique Lépine québécoise. Or nous savons aujourd’hui combien les musulmans méprisent les femmes et contestent leur autonomie et leur indépendance. Nous savons aussi quelles difficultés rencontrent les enfants nés de couples mixtes, issus de cultures différentes comme l’islam et le christianisme . Nous avons à connaître de nombreux cas en France tout au long de l’année, ces jeunes qui peinent à trouver et accepter leur identité. On notera également que le crime de Gamil Gharbi, alias Marc Lépine a été glorifié par des groupes masculinistes extrémistes et qu’il demeure dans leur mémoire tel un héros. https://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_L%C3%A9pine

Le groupe Osez le féminisme appelle à manifester demain mercredi 6 décembre à 19h Place du Quebec (En face de l’église Saint Germain des Près, Paris 6ème) pour commémorer ce massacre anti-féministe et réaffirmer notre détermination à lutter contre les féminicides.

Pour en savoir plus

Image may contain: 14 people, people smiling, text

Il y a 28 ans : le feminicide de l’école Polytechnique de Montréal. 

Marc Lépine, un jeune homme qui avait été recalé à l’examen d’entrée, entre un matin dans l’établissement. Il demande aux hommes de sortir des salles de cours et massacre des étudiantes au cri de “je hais les féministes”. Il tue 14 jeunes femmes et fait 10 blessées, puis se suicide. 14 femmes tuées parce que femmes.

Si son acte a été présenté comme celui d’un fou, Marc Lépine l’avait prémédité et longuement préparé. Dans son manifeste, qui ne sera révélé qu’un an plus tard, Marc Lépine explique que les élèves ingénieures veulent “prendre la place des hommes” en exerçant un métier auquel ils devraient accéder de façon exclusive. Tuées parce que femmes, accédant à des droits.

Ce n’est pas un hasard si des groupes masculinistes, dits de “défense des droits des hommes”, nord-américains en ont fait un héros et commémorent ce massacre comme une fête.

Andrea Dworkin, le 6 décembre 1990, venait commémorer devant 500 personnes le massacre des 14 femmes par un anti-féministe, et déclarait :

« Bien des gens nous ont invitées à convenir que les femmes font des progrès, à cause de notre présence visible dans ces lieux où nous n’étions pas auparavant. Et celles d’entre nous que l’on dénonce comme radicales avons répondu : « Ce n’est pas comme cela que nous mesurons le progrès. Nous comptons les viols. Nous comptons les femmes agressées par leur mari. Nous tenons le compte des enfants violés par leurs pères. Nous comptons les mortes. Et quand ces statistiques commenceront à changer de façon significative, alors nous vous dirons si l’on peut ou non mesurer des progrès. »

1989-2005, 615 femmes + 176 jeunes ou enfants tués par des hommes au Québec. Et depuis 2005 ? et dans le monde entier ?

Communiqué

791

C’est le nombre de femmes et d’enfants aux noms connus à voir été tué-es par
des hommes ou des inconnus au Québec depuis le 6 décembre 1989. Beaucoup
d’autres victimes ont disparu sans laisser de trace ou n’obtiennent même pas
l’ultime respect de voir leur nom rendu public : femmes autochtones, immigrantes, âgées, et mineurs.

Le 6 décembre est le jour où un masculiniste de 25 ans s’est rendu abattre
Maryse Laganière, une employée du Service des admissions de l’École
Polytechnique, puis 13 étudiantes, en accusant ces femmes d’être des
féministes ayant « ruiné sa vie ».

L’assassin – un décrocheur – avait vu sa candidature rejetée par le
Service des admissions de Poly, ce que la direction de l’établissement a
toujours refusé de reconnaître publiquement.

Il en était venu à assimiler aux bien minces progrès des femmes ses échecs
personnels, de façon tout à fait conforme aux propos haineux et
jusque-au-boutistes que le mouvement antiféministe sert aux hommes depuis
déjà une cinquantaine d’années, notamment dans les pages des magazines de
style Playboy et Hustler.

Marc Lépine a laissé derrière lui un manifeste masculiniste que
l’organisation de pères divorcés L’Après-Rupture affiche encore fièrement à
ce jour sur son site Web (http://www.lapresrupture.qc.ca/GerardLevesque_juillet25.htm ).

Lépine y avait dressé une liste de 19 « viragos » à abattre dont il se
désolait de ne pas avoir eu le temps de les envoyer « Ad Patres » (aux Pères) :
journalistes engagées, premières femmes à avoir percé dans des domaines
traditionnellement réservés aux hommes (scénariste, pompière, comptable,
etc.)… on y trouvait même le nom du Collectif masculin contre le sexisme !

Si les masculinistes ciblent spécifiquement des féministes et des
intervenantEs engagéEs au respect droits des femmes harcelées et violentées
par certains hommes, l’analyse des conditions dans lesquelles femmes et
enfants continuent à mourir d’année en année aux mains d’hommes haineux –
détails sur le site du CMCS – montre bien que cette violence est ancrée dans le maintien des privilèges traditionnellement accaparés et protégés bec et ongles par les hommes dans la sphère dite privée. Pas par tous les hommes, mais par tous ceux qui
exercent ces privilèges, pratiquement impunément.

C’est dire que la reprivatisation actuelle des questions de violence faite aux femmes et aux enfants – notamment au nom des Droits du Père ou en montant en épingle un « désarroi masculin » ou sous prétexte de quelque « thérapie »- bidon – demeure un très grave risque, surtout à l’heure où les hommes s’enseignent mille et une tactiques d’imposition de leurs « droits d’accès » à des ex-conjointes et à des enfants, notamment dans un chantage destiné à minimiser leurs responsabilités financières.

Il faut donc se montrer particulièrement critique des projets gouvernementaux actuels de retrait des enfants à leurs mères pour les remettre à n’importe quel homme (renforcement imminent des pouvoirs de la DPJ), des tentatives d’abolition du droit à la garde d’enfants au moment du divorce (projet fédéral de réforme de la Loi sur le divorce) et des coups de force médiatiques concernant les « pères empêchés de ’voir’ leurs enfants », même quand ces hommes sont des agresseurs reconnus.

Si l’on ne prend pas au sérieux la violence psychologique et physique que vivent femmes et enfants dans le privé, si on ne multiplie pas les efforts pour les appuyer et pour tenir compte de leur expérience vécue avant de nouveaux meurtres, ces violences s’étendront graduellement à la sphère publique, sous le couvert de nouvelles lois d’inspiration masculiniste, encore plus contraignantes pour femmes et enfants et destructrices du tissu social.

Le tout au Nom du Père.

Depuis 1989, 615 femmes + 176 jeunes ou enfants tués par des hommes – Sur le site du CMCS

Martin Dufresne

  • Tuerie de lÉcole Polytechnique de Montréal

http://fracademic.com/dic.nsf/frwiki/1132835

Mercredi blanc en Iran contre le voile. En France les musulmanes le revendiquent !

 

 

Chaque mercredi en Iran, femmes et hommes revêtent voiles et tissus blancs pour revendiquer le droit de circuler cheveux au vent. Elles risquent les outrages, leur liberté, des châtiments de toutes sortes, des amendes, l’emprisonnement, des insultes et des menaces de la part de la police religieuse mais aussi de la part de femmes et d’hommes qui ne supportent pas leur impudeur.

En France et en Europe, des musulmanes nous imposent leur religion qu’elles affichent en portant le voile et autres tissus emblématiques de l’islam tandis que leurs hommes envahissent les rues pour prier, comme à Clichy. Ces provocatrices et provocateurs ne risquent rien et détournent notre démocratie à leur profit djihadiste qui forme un tout avec les revendications d’apartheid des femmes et non musulmans, la délinquance et le crime, les viols individuels et collectifs et les attentats.

Le mouvement du mercredi blanc, white wednesday se maintient et se renforce depuis quelques années. C’est un élément solide de la vague My stealthy freedom, ma liberté furtive qui mérite que nous nous y intéressions, qu’on l’encourage et qu’on le soutienne. Ce mouvement a ceci de remarquable qu’il a été lancé à l’initiative d’Iraniennes elles-mêmes et qu’il n’est pas l’importation d’autres mouvements féministes. C’est même un cas d’école de femmes opprimées dans un pays musulman qui prennent leur destin en main malgré la répression. Voilà pourquoi il mérite notre admiration et notre soutien.

LC

La journaliste iranienne Masih Alinejad a créé la page Facebook My Stealthy Freedom (« Ma liberté cachée ») en 2014. Elle milite pour que les Iraniennes obtiennent la liberté de pouvoir choisir de porter ou non le hijab, en les encourageant à partager des photos d’elles avec la tête nue, ou plus récemment en dénonçant les pratiques de la police des mœurs. Début mai, une vidéo choquante publiée sur la page montrait une femme essayant de récupérer ses papiers qui venaient d’être confisqués par la police, parce qu’elle ne portait pas de voile au volant. La vidéo s’achève par les images des policiers essayant de se débarrasser d’elle en lui roulant dessus en voiture.

Le 19 mai se tenait l’élection présidentielle iranienne. Celle-ci a insufflé l’espoir d’un avenir plus libre : comme le rapporte le Huffington Post, des femmes sont même allées voter sans voile. À l’annonce de la réélection du président modéré Hassan Rouhani, certaines l’ont également ôté dans la rue. Cela n’a pas plu aux conservateurs, comme cette femme qui a voulu rappeler ces compatriotes aux convenances et à l’obligation de porter le hijab. article en français http://www.konbini.com/fr/tendances-2/une-iranienne-lance-le-whitewednesdays-pour-obtenir-le-droit-de-ne-pas-porter-le-voile/

 

150 joueurs ^d’échecs boycottent deux compétitions en Arabie saoudite

 

http://ptb.be/telechargements/visuel-stop-daesh-boycott-de-l-arabie-saoudite

Les joueurs d’échecs semblent avoir plus de sens moral que d’autres sportifs puisque 150 d’entre eux refusent de participer aux deux compétitions organisées en Arabie saoudite.

Le 9 novembre, la FIDE a annoncé dans un communiqué que la prochaine série de championnat « World Rapid and Blitz Chess Championships », nommée « 2017 King Salman World Rapid and Blitz Chess Championships » pour l’occasion, aura lieu à Riyad du 26 au 30 décembre 2017.

D’après le journal israélien Haaretz, l’Arabie saoudite aurait versé à la Fédération deux millions de dollars pour obtenir les droits d’organiser l’événement sur les trois prochaines années.

La joueuse ukrainienne Anna Muzychuk a déclaré ne pas vouloir jouer à Riyad

http://www.chess-and-strategy.com/2017/11/boycott-du-tournoi-mondial-d-echecs-en-arabie-saoudite.html

La troisième joueuse mondiale, l’ukrainienne Anna Muzychuk a déclaré ne pas vouloir  jouer à Riyad même si cela implique de « perdre ses deux titre de championne du monde. Risquer sa vie, porter un abaya (tenue musulmane locale) tout le temps ?? Chaque chose a ses limites et le voile en Iran étaient largement suffisants », a-t-elle dit se référant à sa participation à un tournoi organisé dans la République islamique.

De son côté, le grand maître international Hikaru Nakamura a déclaré « Ce genre d’événement ne peut et ne devrait pas avoir lieu dans un pays qui ne garantit pas l’entrée à toutes les délégations de l’ensemble des fédérations, et qui possède des lois discriminatoires à l’égard des femmes et en fonction de la religion »

Le refus de ces joueurs est d’autant plus méritoire que les compétitions sont dotées de sommes très importantes.

Ce ne sont pas les footeux qui feraient preuve d’autant de grandeur et de dignité…

LC

http://www.i24news.tv/fr/actu/international/160360-171116-tournoi-mondial-d-echec-en-arabie-saoudite-plus-de-150-joueurs-vont-boycotter-la-competition

« Après l’Iran et l’Arabie saoudite, qui sera la prochain, la République populaire démocratique de Corée ? »

La Fédération internationale des échecs (FIDE) s’est attiré les foudres d’une centaine de joueurs professionnels à travers le monde et a été accusé de « dégradation morale totale », après avoir cédé le droit d’organiser deux des plus importantes compétitions d’échecs à l’Arabie saoudite.

Le 9 novembre, la FIDE a annoncé dans un communiqué que la prochaine série de championnat « World Rapid and Blitz Chess Championships », renommée « 2017 King Salman World Rapid and Blitz Chess Championships » pour l’occasion, aura lieu à Riyad du 26 au 30 décembre.

D’après le journal israélien Haaretz, l’Arabie saoudite aurait versé à la Fédération plus d’un million et demi de dollars pour obtenir les droits d’organiser l’événement sur les trois prochaines années.

Outre la question des droits de l’homme dans le pays organisateur – un régime ultra-conservateur- de nombreux professionnels ont soulevé des inquiétudes concernant la sécurité des joueurs, mais également l’impossibilité pour certains d’entre eux issue de pays rivaux, comme Israël, le Qatar ou encore l’Iran, de tout simplement participer à l’événement.

En signe de protestation, près de 150 joueurs ont annoncé qu’ils boycotteraient la compétition.

L’Arabie saoudite est l’un des nombreux pays musulmans à refuser l’entrée sur son territoire de citoyens israéliens. Or l’Etat hébreu est une nation très représentée dans la discipline et compte trois des meilleurs joueurs d’échecs de la planète qui ont d’ailleurs été officiellement conviés à participer aux tournois, d’après une liste publiée sur le site de la FIDE.

Le président de l’Association des joueurs d’échec professionnels et grand maître international d’échecs israélien, Emil Sutovsky, a condamné la décision de la FIDE d’accorder l’organisation des championnats à l’Arabie saoudite.

« Ce genre d’événement ne peut et ne devrait pas avoir lieu dans un pays qui ne garantit pas l’entrée à toutes les délégations de l’ensemble des fédérations, et qui possède des lois discriminatoires à l’égard des femmes et en fonction de la religion », s’est-il insurgé dans un communiqué.

L’ancien président de l’union des échecs en Europe, la European Chess Union, Silvio Danailov, a quant à lui accusé la FIDE de « dégradation morale totale ». « Après l’Iran et l’Arabie saoudite, qui sera la prochain, la République populaire démocratique de Corée ? », a-t-il lancé sur Twitter.

View image on TwitterView image on TwitterView image on Twitter

Makro&friends @FIDE_chess total moral degradation.After Iran & Saudi Arabia what’s next, Democratic people’s Republic of Korea?Everyone who is going there is legalizing corruption and is a shame for  and humanity.

La joueuse ukrainienne a déclaré ne pas vouloir jouer à Riyad même si cela implique de « perdre ses deux titre de championne du monde. Risquer sa vie, porter un abaya (tenue musulmane locale) tout le temps ?? Chaque chose a ses limites et le voile en Iran étaient largement suffisants », a-t-elle dit se référant à sa participation à un tournoi organisé dans la République islamique.

« Organiser un championnat d’échecs dans un pays où les droits de l’homme basiques n’ont aucune valeur est horrible. Les échecs sont un jeu qui rassemble des gens très différents, ce n’est pas un jeu où chaque personne est séparée selon sa religion ou son pays d’origine », a déclaré Nakamura sur Twitter.

 

To organize a chess tournament in a country where basic human rights aren’t valued is horrible. Chess is a game where all different sorts of people can come together, not a game in which people are divided because of their religion or country of origin.http://www.fide.com/component/content/article/1-fide-news/10496-world-rapid-and-blitz-announcement.html 

Au sujet des visas accordés aux joueurs, « la FIDE n’a été informée de la part d’aucun joueur, de l’impossibilité de participer », a-t-elle annoncé, précisant qu’elle ferait tout pour s’assurer que chaque joueur étranger qui souhaite participer reçoive un visa.

Barbie voilée. Mattel veut concurrencer Sarah, Fatima, Jamila, Saghira, Razanne et les Hijabies

A l’approche de Noël, Mattel fabricant de Barbie se plie à la charia tout en concurrençant les entreprises du Moyen Orient et du Maghreb qui créent des poupées voilées depuis 1996. La Barbie voilée ne devrait être mise en vente qu’en 2018 mais ses concurrentes voilées comme Sarah et Fatima devraient profiter de l’annonce.

Il semblerait que l’intérêt pour les poupées voilées se soit envolé en 2012 quand les mollahs iraniens ont interdit la vente de Barbie pour outrage aux bonnes mœurs islamiques.

http://www.muslimahmediawatch.org/2012/09/05/when-barbie-became-muslim/

Demotivational Poster Islam Women

Couverture détournée du magazine Emel  http://www.creationliberty.com/articles/religionislam.php. 
Sur nombre de forums, des internautes ironisent sur la barbie voilée demandant si elle est vendue avec un clitoris amovible ou en pièces détachées ; si la poupée est accompagnée de son kit de torture : pierres pour la lapidation, fouet pour les punitions, etc.

My Stealthy Freedom: The Women of Iran are Standing up to their Oppressors

La révolte des femmes iraniennes contre le voile a permis qu’elles apportent une aide très active aux victimes du tremblement de terre du 12 novembre 2017 qui vient de secouer le pays en faisant au moins 500 morts et mettant des milliers de personnes à la rue. Il n’est pas certain que celles qui se soumettent aux lois de la police religieuse aient pu en faire autant.

Interdiction de commercialiser Barbie en Iran

Tout a commencé en 2012 en Iran lorsque les Mollahs ont décrété que Barbie était une menace pour la morale islamique. Alors que la poupée Barbie se vendait comme des petits pains dans le pays, la police politique est descendue chez les marchands de jouets pour leur interdire de vendre la célèbre icône des petites filles et des petits garçons. Il n’empêche que la poupée Barbie continue à se vendre sous le manteau.

Les fabricants de jouets  comme Fulla, sentant le vent venir, avaient déjà lancé sur le marché en 2003 des imitations de Barbie à la mode islamique et grâce à l’Internet, tout le monde pouvait se les procurer.

En 2008, déjà, une enseignante de Grenoble s’inquiétait de l’apparition de cartables décorés d’une Barbie Voilée. Interrogée, l’Académie répondait qu’il fallait faire preuve de tolérance et de modération face à une nouvelle communauté. En réalité, il ne s’agissait pas d’une Barbie mais d’une imitation réalisée par la maison Fulla en réponse au mécontentement grandissant de la police religieuse qui trouvaient la poupée américaine indécente et contraire aux bonnes moeurs islamiques.  Finalement les mollahs obtinrent en 2012 une loi interdisant aux iraniens de commercialiser les barbies authentiques.

le super cartable Barbie Fulla, quiiii en veut un ?!

http://alineaucaire.canalblog.com/albums/just_for_fun/photos/50683582-dsc03849.html

fulla cartable

Articles proposés à la vente en 2010 sur le Bon Coin. http://www.al-kanz.org/2010/01/21/fulla/. La-aussi il s’agit toujours de la poupée Fulla, imitation de la Barbie.

שרה ודרה. התחליף האיסלאמי (צילום: מנסור מותמדי)

La maison Fulla est sortie gagnante de la chasse à la Barbie

https://www.ynetnews.com/articles/0,7340,L-4177167,00.html

La réponse des fabricants musulmans

A gauche, Sarah et Dara, frère et soeur, sont l’alternative iranienne à Barbie et son copain Ken http://crazyreports.blogspot.fr/2012/05/

Sara et Dara ne réussissant pas à conquérir le marché de la poupée iranienne, Fatima fit son apparition

Fatima-Islamic-doll-Iran91

http://www.postedeveille.ca/2010/11/iran-lancement-de-la-premiere-poupee-islamique.html

 Iranian firm comes up with first Islamic doll – Fatima

Fatima, fabriquée par FAM, 2010

http://www.topnews.in/law/iranian-firm-comes-first-islamic-doll-fatima-238235

Razanne 1996

Traditional Gulf Arab Muslim Doll Jamila | eBay

Jamila 2006

 

File:Saghira.png

Saghira  2007

https://en.wikipedia.org/wiki/Saghira

 

 

La réponse de Mattel. En vente en 2018

 

Glamour Women Of The Year 2016 LIVE Summit

Olympic fencer Ibtihaj Muhammad and Comedian Erin Gibson attend Glamour Women Of The Year 2016 LIVE Summit at NeueHouse Hollywood on November 14, 2016 in Los Angeles, California.

L’annonce de la sortie de la Barbie Hijab a été faite au cours de Glamour’s Women of the Year summit 2017 subventionnée entre autres par Loréal et qui voit défiler de magnifiques femmes toutes plus dénudées et maquillées les unes que les autres. On peut donc se demander ce que fait cette musulmane exemplaire à cette manifestation et ce qu’elle y faisait déjà en 2016.

 Son chiffre d’affaire ayant baissé de 6 %, Mattel eut l’idée d’adapter son offre à la demande (spontanée ou forcée) et eut l’idée géniale en 2016 de s’appuyer sur la première escrimeuse olympique américaine ayant gagné une médaille d’or avec le voile. Ibtihaj Muhammad a déclaré dans un tweet qu’elle était fière que les petites filles de tous les coins du monde puissent jouer avec une Barbie qui a choisi de mettre le hijab. Un rêve d’enfant de vient réalité.
Immense succès pour Mattel comme en attestent les chiffres qui suivent le tweet de l’escrimeuse
 Thank you @Mattel for announcing me as the newest member of the @Barbie  family! I’m proud to know that little girls everywhere can now play with a Barbie who chooses to wear hijab! This is a childhood dream come true 😭💘 

Ibtihaj Muhammad ment sur sa frustration de petite fille

Dans cette vidéo -en anglais- Ibtihaj Muhammad exprime sa grande joie d’avoir aidé Mattel a créer cette Barbie voilée et raconte sa grande frustration, enfant, de ne pas avoir eu une Barbie qui lui ressemble. Elle a porté le voile très tôt la petite Ibtihaj ! et comment, elle noire jouait-elle avec une poupée blanche alors que la Barbie noire et ses amies existent depuis les années 70 ? Et si elle était tellement frustrée de ne pouvoir jouer avec une hijabie pourquoi n’en a-t-elle pas cherché dans les boutiques musulmanes qui en vendent depuis 1999 ?Black Barbie

Histoire de la poupée Barbie http://www.fashion-doll-guide.com/Barbie-Doll-History.html

Depuis les années 70, Mattel  a créé toute une série de poupées noires et de types ethniques différents. Voir la galerie ici http://www.fashion-doll-guide.com/Steffie-Doll.html

 

En 2015 à Séoul Ibtihaj Muhammad a remporté une médaille d’or

Barbie s’inspire de femmes célèbres

Shero line, lancée en  2015, comprend des poupées inspirées de femmes célèbres comme  Olympic gymnast Gabby Douglas, model Ashley Graham, ballerina Misty Copeland, director Ava DuVernay and actress Zendaya. La poupée voilée fait donc partie de cette ligne.

View image on Twitter

 

 

Poupées voilées dans les boutiques du Caire

Les poupées voilées enseignent les bonnes valeurs islamiques aux filles

Learning Good Islamic Values Through Fun And Play!

https://muslimdolls.com/

Résultat de recherche d'images pour "Hijarbie doll"

Quid de la passion Barbie

Mère féministe, je fus consternée par la popularité du modèle Barbe et je  bannis cette poupée de la maison lorsque ma fille était petite. Elle était attirée par toutes sortes de jouets mais pas particulièrement par les poupées ni les baigneurs. Vers l’âge de 4 ans, elle rencontra une petite fille qui jouait avec Barbie et tout son attirail de tenues, de copains, de mobilier et d’accessoires variés. Comme elle s’intéressait à la poupée défendue, j’observais et je compris que son intérêt était peut être un modèle de femme mais surtout la variété d’accessoires qui permettaient toutes sortes de jeux de simulation. Convaincue de la nécessité des jeux de simulation, j’autorisais Barbie à s’installer dans nôtre demeure et aujourd’hui encore notre cave renferme une dizaine de modèles de Barbie.

Devenue adulte, ma fille ne semble pas avoir subi de barbienite et est raisonnablement branchée sur son apparence vestimentaire, le maquillage et les accessoires. Elle ne se consacre pas exclusivement aux bébés ni à la cuisine, au ménage, à la religion, la morale. Elle exerce une profession pour laquelle elle se passionne.

Le problème avec la Barbie voilée et les Hijabies est qu’elles ont pour fonction d’éduquer les petites filles à devenir de « bonnes musulmanes » soumises à la charia qui, on le sait, impose aux femmes  la soumission.

A l’heure où des femmes iraniennes se battent pour leur liberté, l’introduction de la Barbie voilée va-t-elle sonner le glas du mouvement my stealthy freedom et mercredi blancs ?

 

13 novembre 2015-13 novembre 2017. Commémorer c’est bien mais agir c’est mieux

 

11-IMG_3177

Mon hommage aux victimes du 13 novembre et de leur famille

Quelles leçons avons nous tiré des attentats islamo terroristes du 13 novembre 2015 ? Pas de mesures de sécurité efficaces au vu des attentats qui ont continué à tuer, blesser et traumatiser. Certes la liste des fichiers S s’est alourdie et quelques dizaines de projets terroristes ont été supprimés dans l’œuf, les gouvernants nous ont promis de prendre des dispositions sécuritaires, des éléments de l’organisation de l’état d’urgence ont été intégrés dans le droit commun mais cela suffit-il ?

Il semble que de nombreux français tiennent une position islamophile contre ceux qui osent nommer l’ennemi et qu’ils qualifient d’islamophobes en se bouchant les yeux, les oreilles, le nez (propos nauséabonds !) et l‘intelligence. Les éducateurs sont confrontés à des propos haineux et un refus revendiqué et justifié de « faire comme le français » parce que les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République et que l’oumma islamiya rejette celui qui fait comme le kouffar, ce mécréant maudit 5 fois par jour dans les prières musulmanes. Quand admettra-t-on que le musulman est totalement responsable de l’hostilité qu’il suscite et de son échec économique, social et culturel ?

Les responsables irresponsables ne veulent toujours pas savoir et admettre que l’islam interdit l’intégration et, au contraire encourage la conquête des pays non musulmans à ceci près que lorsque le musulman met un pied sur une terre, elle devient automatiquement musulmane. La France est donc musulmane. Malgré ces évidences des Français continuent à battre leur coulpe au nom de leurs crimes contre l’humanité (dixit Macron en Algérie à propos de la colonisation), à reprocher aux français leur racisme, leur discriminations et leur xénophobie. Ils ne veulent pas reconnaître le fait que tous les pays musulmans sont de féroces dictatures et que même ceux, comme la Turquie qui sont officiellement laïques sont des théocraties appliquant la charia et menant le djihad guerrier, économique et civilisationnel.

Dans la réalité, l’Etat a déversé depuis des années des milliards au titre de la Politique de la Ville pour aider les quartiers en difficulté, quartiers souvent zones de non droit, régie par la charia et son cortège de menaces. Personne n’admet que les quartiers sont un tonneau des Danaïdes et qu’il n’y aura jamais assez d’argent pour améliorer la situation de leurs habitants parce que des musulmans s’y opposent par tous les moyens.

Pire encore, les bâtiments publics (écoles, bibliothèques, mairies, commissariat, maisons de la culture, maisons des jeunes, etc. )  sont systématiquement pillés et détruit lors d’insurrections massives qui n’ont d’autre but que d’asseoir le rapport de force favorable aux musulmans et leurs soutiens.

Le 13 novembre 2015, une belle jeune fille intelligente et pleine de promesses de réussite a été tué dans les attentats. Lamia était une amie de mon fils. Elle était d’origine égyptienne et nous avions bavardé de l’islamisation de la France, selon mes observations. Très contrariée par mes propos, elle a mis brutalement fin à la conversation …comme beaucoup de jeunes love and peace, y compris mes enfants. Je pense à Lamia avec tristesse.

Les défenseurs de l’islam évoquent des musulmans modérés mais je ne vois toujours pas les musulmans modérés s’insurger haut et fort en manifestant massivement contre les attentats musulmans.

Alors, en ce 13 novembre, je suis triste pour ces jeunes vies privées d’avenir, pour les blessés traumatisés à vie, pour leur famille plongée dans la douleur sans fin, pour nos valeurs submergées par l’islamisation sans merci de nôtre civilisation, pour l’avenir incertain de mes petites filles et pour l’humanité tout entière.

J’ai ressorti mon drapeau français acheté après le 13 novembre 2015 et il flotte au vent glacial de cette  journée d’hiver ensoleillée.

La Connectrice

Lire aussi

http://ripostelaique.com/je-noublierai-jamais-ce-que-jai-vu-il-y-a-2-ans-au-bataclan.html

Extraits

Nous avions publié dans un premier temps la photo avec un carré blanc au milieu. Mais à la demande de l’auteur de l’article, qui a perdu beaucoup d’amis et voisins ce soir là, nous publions la vraie photo du carnage du Bataclan, pour que nos compatriotes voient de quoi sont capables les islamistes.

...Notre première déception est apparue face à l’attitude des médias et des nombreux journalistes qui se pressaient devant le Bataclan. Seuls les passants et les voisins du quartier qui tenaient un discours politiquement corrects retenaient l’attention des journalistes. A l’inverse, tous les témoignages dénonçant le caractère islamique de cet attentat étaient rejetés par les médias, témoignages qui provenaient pourtant de témoins directs de la tragédie ou de proches de victimes. ..

Au sein de notre association de victimes, nous étions réunis en groupes de parole pour évoquer nos traumatismes après les attentats. A notre grand étonnement, la psychologue désignée par l’association pour animer ces groupes de parole était de confession musulmane et il fut impossible de prononcer le mot « islam » au cours de nos échanges. ..

…Doit-on rappeler que ces soldats de Daesh sont les commanditaires de l’attentat du Bataclan et qu’ils ont sur les mains le sang des 130 victimes du 13 novembre 2015 ? La France va donc accueillir sur son territoire des ennemis de notre République, des assassins qui ont servi l’idéologie criminelle de l’Etat Islamique. Pour quelles raisons nos dirigeants n’ont-ils pas consulté préalablement les survivants et les proches des victimes des attentats avant de se prononcer sur le sort de ces djihadistes ? Faudra-t-il verser des allocations familiales à ces familles avec l’argent du contribuable français, notamment avec l’argent des proches des victimes du Bataclan qui payent leurs impôts comme chaque citoyen français ? Est-on réellement à l’abri d’un nouvel attentat sanglant par ces djihadistes de retour en France ? Autant de questions restées en suspens et pour lesquelles nos hommes politiques n’apportent aucune réponse. Ce qui est certain, c’est que chaque djihadiste qui foulera le sol français est une insulte à la mémoire des morts du Bataclan et de toutes les victimes des attentats islamiques commis en France.

 

%d blogueurs aiment cette page :