Flux RSS

Archives de Catégorie: Islam

Désinformation. « Pacifiques » palestiniens contre « belliqueux » israéliens.

Publié le

Ce lundi, nos médias annoncent la mort de  52 « pacifiques » palestiniens sous les balles de méchants israéliens qui n’auraient eu aucune raison de tirer sur des milliers de familles venues protester « gentiment » aux frontières pour clamer « l’injustice » qui leur est faite de l’installation d’une ambassade américaine à Jérusalem.

Pour les musulmans, Jérusalem c’est Al Qods, la ville sainte qui ne devrait appartenir qu’à l’Islam ce qu’ils réclament régulièrement par des manifestations. Autrement dit, pour les palestiniens musulmans, il n’y a pas de négociation possible avec Israël sur le contrôle de Jérusalem qui est aussi la raison d’être des chrétiens, ce qu’ils nomment la « Terre sainte » où ils se rendent régulièrement et librement en pèlerinage sans être persécutés. Pense-t-on sérieusement que si Jérusalem était contrôlée par des musulmans, la ville serait accessible aux non musulmans ? Il suffit d’observer la manière dont chrétiens et juifs sont persécutés dans les pays musulmans pour en avoir une idée.

La vidéo ci-dessus publiée ce jour par le Gatestone Institute, est instructive pour quiconque veut se faire une opinion la plus juste possible sur le conflit israélo-palestinien après avoir vu et entendu les médias principaux donner leur version des faits nettement en faveur des palestiniens. Même si cette vidéo est subjective, le réalisateur Pierre Rehov annonce la couleur de même que le Gatestone institute qui est ouvertement en faveur de la défense d’Israël et engagé dans la lutte contre l’antisémitisme.

Pour en savoir plus

  • La Journée mondiale d’Al-Quds (Rooz-e jahaany-e Qods en persan : روز جهانی قدس) est un événement annuel destiné à protester contre le contrôle israélien sur Jérusalem (dont le nom arabe est Al-Quds : القـُدْس) et à exprimer la solidarité avec le peuple palestinien. Elle a été instaurée en 1979 par l’Ayatollah Khomeini, fondateur de la République Islamique d’Iran, et se déroule le dernier vendredi du mois de ramadan1.

En France, c’est le Parti des musulmans de France, qui, le premier, a organisé une manifestation de ce type en octobre 2007.

En septembre 2008, une manifestation prévue à Paris à l’appel du centre Zahra a été interdite pour risque de troubles à l’ordre public.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Journ%C3%A9e_mondiale_d%27Al-Quds

Israël tes jours sont comptés. Pour la paix dans le monde, Israël doit être détruit. http://philosemitismeblog.blogspot.fr/2011/08/charmantes-photos-de-la-journee-al-quds.html

  • L' »ami » de la France, Mohammed VI, président du comité Al Qods

Le Roi Mohammed VI a une nouvelle fois réagi lundi suite au transfert de l’ambassade américaine en Israël à Al Qods (Jérusalem). Dans une lettre adressée au président palestinien Mahmoud Abbas, le Souverain a exprimé sa « profonde inquiétude et préoccupation » suite la mise en œuvre de la décision de l’Administration américaine. Mohammed VI a ainsi rappelé l’importance « extrême » de la ville d’Al-Qods, « non seulement pour les parties au conflit, mais également pour les adeptes des trois religions monothéistes ». « Toute atteinte au statut juridique et historique reconnu d’Al-Qods, renferme le danger d’entraîner la question palestinienne dans les méandres des conflits religieux », a également averti le Souverain.

« Nous réitérons notre rejet de cet acte unilatéral contraire à la volonté exprimée de façon continue par la communauté internationale qui, à travers les résolutions du Conseil de sécurité y afférent, appelle à s’abstenir de toute action de nature à altérer le statut politique établi de la ville d’Al Qods », a également affirmé le Roi. http://leconomiste.com/flash-infos/al-qods-le-roi-hausse-le-ton

http://www.jeuneafrique.com/499916/politique/statut-de-jerusalem-mohammed-vi-president-du-comite-al-qods-interpelle-donald-trump/

  • La grande mosquée de Lyon incite à la conquête de Jérusalem sur son site

La ville d’Al-Quds est une importance stratégique. D’une vue géopolitique, elle est « le cœur du monde musulman, géographiquement et religieusement », comme décrit le savant de la géopolitique Djamal Hamdan dans son livre « le monde islamique aujourd’hui ». Le lien est important entre cette ville et la civilisation musulmane. Le danger la menaçant, menace aussi le monde arabo-islamique.

Notons que la Palestine est un point de rencontre entre les trois continents Asie, Afrique et Europe. Un centre où les différentes cultures se mélangent. La Palestine se distingue par sa diversification géographique. La vallée, la montagne et le désert sont voisins. La Palestine était influencée par plusieurs civilisations. Al-Quds était, dès sa construction un lieu de pèlerinage…http://www.mosquee-lyon.org/forum3/index.php?topic=2014.0;wap2

Notons que ce texte apparaît sur plusieurs sites en des termes absolument identiques mais qu’il n’est signé que sur le site de la mosquée de Lyon.

Dossier. Meurtre antisémite de Sarah Halimi

Publié le

Dans son livre L’Affaire Sarah Halimi, Noémie Halioua enquête sur les «défaillances» qui ont abouti au meurtre de Sarah Halimi et expliquent ce long mutisme sur son caractère antisémite.

Près d’un an: c’est le temps qu’il aura fallu à la justice pour reconnaître le caractère antisémite du meurtre de Sarah Halimi, cette Française juive de 67 ans torturée aux cris d’«Allah akbar!» dans son appartement parisien de Belleville, puis défenestrée, dans la nuit du 3 au 4 avril 2017. Près d’un an de bataille pour la famille de la victime. La juge d’instruction Anne Ihuellou, qui avait mis son bourreau Kobili Traoré en examen le 10 juillet pour meurtre, n’a retenu l’antisémitisme de ce Franco-Malien de 28 ans comme circonstance aggravante que la semaine dernière. Dès juillet, lors de la commémoration des 75 ans de la rafle du Vél’ d’Hiv, Emmanuel Macron avait pourtant demandé à la justice de faire «toute la clarté» sur ce meurtre, «malgré les dénégations du meurtrier». Au risque de se voir reprocher d’enfreindre la séparation des pouvoirs.

– Crédits photo : _ISA

Dans L’Affaire Sarah Halimi, Noémie Halioua, responsable des pages «Culture» du magazine Actualité juive, enquête sur les «nombreuses défaillances» qui ont abouti au meurtre de Sarah Halimi et expliquent ce long mutisme sur son caractère antisémite.

Sur les pas de William Attal, le frère de la victime, elle nous emmène d’abord dans cette HLM du XIe arrondissement de Paris où Sarah Halimi vivait depuis une trentaine d’années. C’est peu dire que les locataires, immigrés du Maghreb ou d’Afrique noire en majorité, n’accueillent pas le tandem à bras ouverts. Personne, sauf épisodiquement ses voisins de palier, ne fréquentait cette Juive orthodoxe portant jupe longue et perruque. Un monde sépare ce côté du boulevard de Belleville de La Bellevilloise, où la gauche branchée aime célébrer la «diversité».

Dans l’immeuble de Sarah Halimi, une seule femme accepte de raconter à la journaliste, sous couvert d’anonymat, «l’islamisation de la population maghrébine de Belleville qui s’est intensifiée, surtout chez les jeunes».

Kobili Traoré est l’archétype de ce phénomène. Après avoir quitté l’école en troisième, il vivote grâce au RSA et au deal. Incarcéré quatre fois, il compte quatre condamnations pour vol, six pour violences – dont une pour avoir brûlé un individu afin de le détrousser -, huit pour usage ou trafic de stupéfiants, deux pour outrage, un pour port d’armes… La liste n’est pas exhaustive.

«Le soir du meurtre, la connotation islamiste ne laissait aucun doute, ni pour les témoins ni pour les policiers présents»

Noémie Halioua

Noémie Halioua a reconstitué son emploi du temps le jour du meurtre. Il s’est rendu deux fois à la mosquée Omar, rue Morand, qu’un témoin qualifie de «fabrique de tueurs». Puis il a «zoné» dans le quartier avec ses copains et est rentré se coucher. Une journée habituelle, sauf que lorsqu’il se réveille, vers 3 h 30 du matin, il va chez la famille Diarra, dont l’appartement permet l’accès à celui de Sarah Halimi. C’est un membre de la famille Diarra qui va alerter la police, un peu plus tard, en entendant les vociférations et les appels à l’aide chez la voisine. Pourquoi, alors que trois agents de la BAC sont arrivés sur place à 4 h 25 du matin, Traoré n’a-t-il été interpellé qu’à 5 h 35, après avoir défenestré sa victime? Pour le savoir, Me Gilles-William Goldnadel, avocat de la sœur de Sarah Halimi, a déposé plainte pour «non-assistance à personne en danger». Les parties civiles ont demandé une reconstitution, refusée par la juge en raison de l’état mental du prévenu. Noémie Halioua dénonce une «inertie policière» et explique ce refus par le souci de dissimuler «le grave dysfonctionnement des forces de l’ordre ce soir-là».

C’est en faisant appel de cette décision que le parquet et les parties civiles ont enfin obtenu la
reconnaissance du caractère antisémite du crime. La juge a préféré anticiper une possible «évocation» – c’est le terme juridique – du fond du dossier par la cour d’appel. Mais que de temps perdu! «Le soir du meurtre, affirme Noémie Halioua, la connotation islamiste ne laissait aucun doute, ni pour les témoins ni pour les policiers présents.»

La responsabilté des médias

Police, justice, mais aussi médias: L’Affaire Sarah Halimi pointe les responsabilités de tous ses acteurs, chacun à leur niveau. La «vulgate journalistique» qui qualifie de «déséquilibrés» des islamistes pourtant revendiqués, les journaux qui ont choisi de «différer la publication de l’information pour “ne pas faire le jeu de Marine Le Pen”», parce que Sarah Halimi a été tuée en pleine campagne présidentielle, ont joué eux aussi un rôle dans ce drame.

Dès le 1er juin 2017, 17 intellectuels, dont Elisabeth Badinter, Alain Finkielkraut, Marcel Gauchet, Jacques Julliard et Michel Onfray avaient publié une tribune dans Le Figaro pour demander que «toute la vérité soit établie sur le meurtre de Sarah Halimi», mais aussi que «toute la vérité soit dite sur la profondeur des fractures françaises». Le livre de Noémie Halioua y contribue.

L’Affaire Sarah Halimi, de Noémie Halioua, Cerf, 140 p., 16 €. En librairie le 16 mars.

 

Source:©  Radioscopie de l’affaire Halimi

Quand Mennel joue un tour de cochon à ses amis islamistes

Le voile ne représente pas la liberté de s’habiller comme on le souhaite

Le voile est discriminant car il ne coiffe que les femmes

Le voile est une incitation au viol des femmes qui ne le portent pas

Le voile rappelle que la femme musulmane est un sous-homme selon la charia, la loi islamique

Le voile signifie que les hommes sont des êtres faibles incapables de maîtriser leur pulsion sexuelle

Le voile est une insulte pour les femmes françaises qui se sont battues pour obtenir les mêmes droits que les hommes, entre autres le droits de s’habiller selon leurs besoins et leur goût

Le voile et les vêtements enveloppants sont un produit de grande consommation  qui grèvent le budget des femmes au profit des marchands capitalistes

Le voile est l’étendard de l’islam, une théocratie qui dans le monde entier impose sa dictature et son impérialisme

Ce n’est pas un accessoire comme un autre, ni une coiffe comme une autre

Mennel Ibtissen nous démontre que le port du voile est associé à l’insurrection musulmane en nous livrant le fond de sa pensée

 

Résultat de recherche d'images pour "voile islamique humour"

Mennel, c’est Mennel Ibtissen, cette jeune femme qui participait avec succés au concours de l’émission de téléréalité (lire fiction) The Voice. La jolie donzelle aux grands yeux bleus comme les mers du nord, porte un hijab assorti à son regard. Le jury de l’émission a trouvé qu’elle chantait bien en arabe Halleluyah une composition de Leonard Cohen (!) et l’a notée favorablement. Or des fouineurs bien inspirés qui voulaient en savoir plus sur cette future star ont découvert qu’elle avait envoyé des tweets islamistes à propos des attentats de Nice, de Saint-Etienne-du-Rouvray et de Tarik Ramadan qu’elle semblerait admirer.

Europe 1 rappelle les tweets que Mennel avait écrits après l’attentat de Nice, qui avait fait 86 morts et 458 blessés le 14 juillet 2016. Dans un d’entre eux, elle écrit : « c’est devenu une routine, un attentat par semaine. Et toujours pour rester fidèle, le ‘terroriste’ prend avec lui ses papiers d’identité. C’est vrai que quand on prépare un sale coup, on oublie surtout pas de prendre ses papiers », le tout accompagné du hashtag #PrenezNousPourDesCons. Quelques jours après, Mennel Ibtissem en avait remis une couche en publiant le message suivant, après l’attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray : « les vrais terroristes, c’est notre gouvernement »

Mennel, petite cervelle ingrate, tu aurais quitté ta Syrie natale pour vivre sous un gouvernement terroriste ?

Soutien à Dieudonné. Les internautes sont allés ensuite plus loin en exhumant ses soutiens à Dieudonné, à l’islamologue Tariq Ramadan et à l’ONG Barakacity, soupçonnée de soutenir les djihadistes de l’organisation Etat islamique mais jamais condamnée jusqu’à aujourd’hui.

Des personnages publics plaignent la pauvre petite fille, 20 ans en 2016 , qui aurait commis des erreurs en s’exprimant dans l’espace public et plaident pour la liberté d’opinion. C’est oublier que nous sommes toujours en état d’urgence, que la France est menacée nommément par l’Etat islamique qui recrute sur notre territoire et y a tué, que nous déplorons des morts et des blessés suite à de graves attentats commis aux cris d’Allah Akhbar et qu’une partie de nos territoires sont en état d’insurrection agressant quotidiennement tout représentant des forces de l’ordre, du service public comme les pompiers, les secouristes, les médecins et toute représentation de notre civilisation comme les bibliothèques, les maisons de jeunes, les maisons de la culture, les écoles , etc.

Si, comme certains le disent, nous sommes en guerre avec les islamistes, alors Mennel Ibtissen est une traîtresse à la Nation. Ses beaux yeux et sa voix suave ne devraient pas laisser ignorer une telle indignité.

La Connectrice

Pour en savoir plus

Ce que Mennel aurait réellement chanté dans la version arabe de Hallelujah http://www.tribunejuive.info/medias/the-voice-ce-que-mennel-a-reellement-chante-en-arabe

 

8 mars 2018. Faisons la fête aux migrants criminels que la France accueille bras ouverts

Chaque année, nous célébrons la journée internationale des droits des femmes pour honorer les grandes figures féminines de tous les temps, récapituler toutes les discriminations qui affligent les femmes en faisant le point sur le respect de leurs droits et exprimer notre solidarité avec toutes celles qui sont écrasées et torturées par des mâles cruels.

Que signifie le fait d’afficher notre solidarité avec des femmes cruellement opprimées quand nous accueillons des milliers de migrants qui viennent de pays où les femmes sont exploitées, marchandisées, martyrisées, infériorisées, prostituées et massacrées pour l’honneur ?

Il est tout de même aberrant que nous donnions l’hospitalité à des hommes au nom des droits de l’Homme alors qu’ils ne respectent ces droits ni chez eux ni chez nous où ils considèrent les femmes comme du gibier ou une opportunité de placement envers et contre tout respect.

Je vous invite à lire ou relire cet état des lieux que j’avais écrit en novembre 2016 et si vous avez encore envie d’héberger, protéger et nourrir des migrants, c’est que vous leur ressemblez et que vous devriez migrer dans leurs pays pour savourer les spécificités culturelles qui vous semblent si respectables. OK, je dis un peu n’importe quoi parce que je suis bouleversée d’indignation à la pensée que l’on puisse ouvrir les bras à de dangereux criminels qui seraient excusées parce que leurs victimes ne sont que de pauvres femmes.

Dans l’élan du  fantastique mouvement libérateur #balancetonporc il serait temps de rajouter #balancetonporcdemigrant.

La Connectrice

Migrants . Et si on s’apitoyait sur les femmes de leurs pays ?

Figure 1 : Excision rituelle avec infibulation.

Source image http://urofrance.org/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/chirurgie-plastique-reconstructrice-du-clitoris-apres-mutilation-sexuelle.html

Toutes les aimables et charitables bénévoles  qui se pressent autour des migrants, ces personnes compatissantes et pour la plupart sincères, savent-elles qu’elles aident des criminels de la guerre qu’ils mènent contre les femmes de leurs pays respectifs ?

Ces mâles migrateurs  originaires du Soudan, de l’Érythrée, de l’Afghanistan ou du Nigéria sont acteurs, complices et bénéficiaires de cultures où les femmes sont cruellement maltraitée. Elles son excisées, infibulées, mariées de force dès qu’elles sont nubiles. Elles sont vendues ou enlevées, séquestrées et violées pour faire baisser le prix de la marchandise. Elles y sont interdites d’éducation, privées de droits et de liberté de se déplacer sans autorisation du père, frère ou mari. Elles sont fouettées ou emprisonnées quand elles refusent de se soumettre à la charia, la loi islamique qui régit leur vie au service du mâle et de son bon plaisir.

On peut d’ailleurs se demander pourquoi ce ne sont pas ces femmes qui demandent l’asile politique. A une époque, nous, féministes, demandions que les femmes victimes de crimes sexistes bénéficient automatiquement de l’asile politique mais ce critère ne fut pas retenu parce que pour nos « amis » de gauche, la question des femmes n’est pas politique.

Imaginez qu’on nous demande d’accueillir en masse des bourreaux en fuite. Éprouveriez-vous  de la pitié et de la compassion pour ces pauvres prisonniers politiques qui fuiraient le régime qui voudrait les juger et les condamner pour leurs crimes ? Certainement pas. Mais quand il s’agit de victimes femmes, tout le monde ferme les yeux au nom du respect de la culture, de la religion et de la non ingérence dans les affaires de famille.

Pour exciter la pitié des Européens, ces mâles exhibent leurs cicatrices comme preuve des tortures qu’ils ont subies dans leur pays d’origine ou qui leur ont été infligées par des bandits sur le chemin de l’émigration.

_66226692_torturescarsonlamlam'sback,2

Un Érythréen exhibe ses cicatrices de tortures pour attendrir les bénévoles. Il a été victime du trafic humain dans le Sinaï où des bédoins (ou l’EI) kidnapperaient les migrants pour leurs organes ou pour exiger des rançons. Source image : http://alencontre.org/moyenorient/egypte/sinai-le-desert-des-tortures.html

Verrait-on des femmes exhiber leur vulve mutilée, leur périnée durci et déformé par de multiples bourrelets de cicatrisation , leurs fistules anales ou urinaires ? Savez-vous que la vulve, les lèvres vaginales, le périnée et parfois l’anus doivent être re-charcutés à chaque accouchement ou à chaque rapport pour les excisées et excisées/ infibulées ? Ces femmes n’exhibent jamais les conséquences de leur excision qui sont pourtant dramatiques et multiples y compris l’incontinence urinaire et fécale dont l’odeur sert de prétexte à les chasser de leur famille, à les exclure du village, à les répudier afin que le mari puisse en prendre d’autres plus neuves. Celles qui ne sont pas exilées dans leur propre pays sont mortes au cours de l’accouchement compliqué par leurs mutilations ou ont perdu leur bébé pour les mêmes raisons.

Désinfibulation pour permettre l’accouchement. Puis la femme sera recousue, ceci autant de fois qu’elle accouchera, avec chaque fois de nouveaux bourrelets de cicatrisation douloureux ou mettant la vie de la mère et de l’enfant en danger.

Kyste sébacé conséquence d’une excision

Source images ci-dessus http://mienmo.e-monsite.com/

Ces femmes mutilées par et pour leurs compatriotes ne méritent-elles pas votre compassion ou la méritent-elle moins que leurs hommes qui approuvent les horreurs qu’on leur inflige parce qu’une femme non mutilée est une femme « sale » dont personne ne veut sauf les prostituteurs ? Comment peut-on accueillir ces bourreaux, les nourrir, les soigner, les habiller, les héberger, les protéger en leur accordant l’asile politique ? Ignorance, mépris, cécité idéologique, cynisme politique, misogynie partagée ?

Même mis à l’abri en Europe, ces migrants, culture oblige, poursuivent leurs pratiques gynécidaires et misogynes en exploitant les gentilles bénévoles qui les aident, en en violant et tuant certaines comme la suédoise Elin Krantz en 2010 ou la petite Marion Bouguenais le 19 mars 2012. Une femme de 67 ans a été sexuellement agressée jeudi dernier, le 10 novembre 2016, par un migrant soudanais de 16 ans. Je ne reviendrai pas sur le taharruch, le jeu du viol collectif, qui a fait des centaines de victimes en Europe du Nord avant et après le drame de Cologne au Nouvel an 2016.

Elin_Krantz

20994-swedish-beauty-queen-raped-and-murdered-body-left-in-woods....before-and-afterbig0

Elin Krantz, militante suédoise anti raciste avant et après son viol par un immigrant Ethiopien en 2010

Une image vaut mieux que mille mots

Malgré tous ces événements tragiques pour les femmes et l’humanité tout entière, il s’est trouvé des gens pour donner des excuses culturelles à des migrants indifférents à la misère d’une des leurs marchant nu pieds dans la neige tout en portant deux enfants et en tenant une troisième par la main ! Non seulement ces virils migrants ne sont pas solidaires de leurs sœurs de misère mais tels les Nigérians, ils embarquent avec des milliers de jeunes Nigériannes  -certaines âgées de 12 ans-captives de réseaux de prostitution. 433 Nigérianes sont arrivées sur les côtes italiennes en 2013, 1.454 en 2014, 5.653 en 2015, 7.768 au 30 septembre de cette année. (Source OIM -Office international des migrations). Au mieux leurs compatriotes nigérians les ignorent, au pire ils gèrent les réseaux de prostitution et surveillent la marchandise.

Ne pas aider une femme en peine est culturel disent les défenseurs de ces migrants

Cette photo a été prise par le photographe Vajinovic,   de l’AP avec la légende suivante : «Un groupe de migrants marche dans la rue en direction de la frontière entre la Serbie et la Croatie, près du village de Berkasovo, lundi le 19 octobre 2015.  l’avocat militant conservateur Canadien Ezra Levant  le 3 janvier 2016, la photo est devenue virale et a fait le tour du monde soulevant l’indignation des authentiques humanistes de tous bords. Mais dans la sphère des pro-migrants des justifications « culturelles » abondent.

Ces jeunes mâles sont bien chaussés, bien habillés ils gardent leurs mains dans leur poches pour les protéger du froid, ils ont même mis des sacs poubelle sur leur tête pour s’abriter de la neige mais leur cœur de machos reste un glaçon.

Ne pas venir en aide à une mère en peine, mais c’est la coutume chez ces gens-là, Mesdames et Messieurs. Il faut les comprendre …Et si vous ne comprenez pas c’est que vous êtes d’extrême droite, lepéniste, facho, raciste, néo-colonialiste et xénophobe. Voilà aujourd’hui ce que les gens « politiquement corrects » pensent de ceux qui ne compatissent pas à leur manière. Un exemple de plus, s’il en fallait, du détournement des valeurs humaines.

Je ne peux pas passer en revue tous les pays dont proviennent ces migrants qui persécutent les femmes, des crimes que les généreux bénévoles ignorants justifient au nom du respect de leur culture. Tous ces hommes sont des tortionnaires qui ne se remettront jamais en question car  leur religion les manipule –Islam signifie soumission. Le pire est qu’ils n’ont aucune raison de ne pas traiter les femmes des pays d’accueil de la même façon. Pire que pire encore, ils servent de caution à nos mâles en lesquels sommeille un cochon dominateur et misogyne. La condition des femmes occidentales ne régresse-t-elle pas à vue d’œil ?

 Pour en savoir plus

Les fistules post excision, un fléau qui affecte plus de deux cent millions de femmes dans le monde .http://www.slateafrique.com/657971/niger-la-lutte-contre-les-fistules-fleau-pour-les-femmes-et-la-societe

https://www.plan-international.fr/info/actualites/news/2016-02-03-causes-et-consequences-de-la-pratique-de-lexcision

Martyr des femmes au Soudan

http://www.jeuneafrique.com/366958/societe/nations-unies-alertent-sort-petites-filles/

http://www.jeuneafrique.com/268104/societe/sud-soudan-milliers-de-femmes-reduites-esclavage-violees-soldats/

Femme fouetté pour avoir porté un pantalon

Martyr des femmes en Erythrée

Dans un rapport de l’UNICEF publié en février 2016, on apprend que 83% des Erythréennes sont excisées alors que le pays a officiellement aboli les mutilations sexuelles en 2007 mais rétabli la polygamie en même temps.

Filles astreintes au service militaire pour servir d’esclaves sexuelles. Jeunes gens et jeunes filles sont contraints de faire leur service militaire au camp de Sawa où les conditions seraient tellement épouvantables que ceux qui le peuvent fuient le pays tandis que les jeunes filles se marient ou tombent enceintes afin d’éviter de devenir des esclaves sexuelles.

http://www.lejdd.fr/International/Afrique/Pourquoi-il-y-a-autant-d-Erythreens-parmi-les-migrants-729014

http://senego.com/lerythree-decrete-la-polygamie-marier-au-moins-deux-femmes-ou-aller-en-prison_296599.html

Je suis de la RDC est je m’investis vivre en polygamie...Cette pratique va montrer aux deux futures epouses de bien aimer leur mari et a obeir l’aine.moi je veux que l’on dise l’avenir de l’Erythree est beau et qu’il attend de son peuple sa reconstruction.

Martyr des femmes en Afghanistan

Femme lapidée à mort soupçonnée d’ adultère. https://www.youtube.com/watch?v=M-jmGip4xI0

Nigéria, Gambie et Sénégal

Pour beaucoup, les abus et les violences ont déjà commencé en route, en particulier en Libye, mais la reconnaissance se mêle encore à la peur vis-à-vis des passeurs qui, malgré tout, ont tenu leur promesse de les conduire en Europe.- 20 à 50.000 euros à rembourser -…De plus, toutes les victimes sont liées par des rites vaudous parfois cruels réalisés avant le départ et redoutent un mauvais sort ou des représailles contre leur famille si elles ne remboursent pas leur dette.Aussi la plupart gardent-elles le silence pour suivre le flot vers un centre d’accueil où les trafiquants viendront les chercher... http://www.slateafrique.com/699506/litalie-voit-arriver-des-nigerianes-destinees-

Un migrant soudanais de 16 ans agresse une femme de 67 ans http://www.breizh-info.com/2016/11/13/53083/arzon-migrant-agresse-sexuellement-femme-procureur-confirme

http://ripostelaique.com/agression-sexuelle-120-bretons-devant-le-centre-pour-migrants.html

Réclusion criminelle à perpétuité pour le congolais qui avait violé et assassiné Marion, 14 ans http://www.20minutes.fr/nantes/1963475-20161117-assassinat-marion-bouguenais-yannick-luende-bothelo-condamne-perpetuite-reelle

 

 

 

Patriotes, lisez aussi les articles du Gatestone Institute

Publié le

 

Gatestone Institute

Les articles du Gatestone Institute sont particulièrement édifiants sur le rôle de l’Islam dans le monde et conséquemment l’islamisation des pays non musulmans au titre de la Hijra, l’Hégire.

Le média est anglophone mais certains articles sont écrits en français et dans de nombreuses autres langues.

Je ne connais pas personnellement la direction et la rédaction du Gatestone Institute et je l’ai découvert à travers mes recherches personnelles. Je m’y suis abonnée et je me réjouis d’y trouver autant de richesses chères aux patriotes de tous les pays que l’islam cherche à transformer en califat mondial en étouffant nos libertés et nos cultures.

Magnifions notre intelligence personnelle en cultivant l’intelligence collective. A plusieurs, nous sommes tellement plus intelligents…

La Connectrice

Voici une sélection d’articles en français (si vous lisez l’anglais n’hésitez pas à lire d’autres articles) qui m’ont particulièrement intéressée :

https://fr.gatestoneinstitute.org/11524/france-terrorisme-antisemitisme-musulman

  • En France, depuis 2012, plus de 250 personnes ont été tuées par le terrorisme islamique – davantage que dans tous les autres pays européens réunis.
  • Aucun autre pays en Europe n’a connu autant d’attaques contre les Juifs. La France est un pays où les Juifs sont assassinés parce qu’ils sont juifs.
  • « Les croyants musulmans savent très bien ce qui se passe, seule une minorité parmi eux est violente, mais dans l’ensemble, ils n’ignorent pas que leur taux de natalité est tel qu’un jour, tout ici sera leur ». – Luc Ravel, archevêque de Strasbourg.

https://fr.gatestoneinstitute.org/11684/iran-hezbollah-financement

  • Ironie du sort, la récupération par l’Iran de plus de 100 milliards de dollars d’actifs gelés a réussi, mieux que les sanctions, à rompre la solidarité entre le peuple iranien et le régime des Ayatollahs.
  • Sans l’argent iranien, le Hezbollah n’existerait pas. Du moins, il n’aurait pas ce statut de légion étrangère iranienne, engagée militairement contre Israël et d’autres Etats du Moyen-Orient. Sans les subventions iraniennes, le Hezbollah ne serait qu’une narco-mafia.
  • Le Hezbollah a développé des liens étroits avec les cartels de la drogue mexicains et colombiens, et est devenu un trafiquant de drogue au Moyen-Orient et aussi aux États-Unis.

https://fr.gatestoneinstitute.org/7320/suede-viol

  • Quarante ans après que le parlement suédois a décidé à l’unanimité de transformer la Suède autrefois homogène en un pays multiculturel, les crimes violents ont augmenté de 300% et les viols de 1.472%. La Suède est maintenant numéro deux des pays du monde en matière de viols, dépassée seulement par le Lesotho en Afrique australe.
  • Fait significatif, le rapport n’aborde pas la question de l’origine des violeurs. Il ne faut cependant pas oublier que dans les statistiques les immigrants de deuxième génération sont considérés comme suédois.
  • Dans un nombre incroyable de cas, les tribunaux suédois ont montré de la sympathie pour les violeurs et ont acquitté des suspects qui ont prétendu que la jeune fille voulait avoir des relations sexuelles avec six, sept ou huit hommes.
  • La station de radio sur Internet, Granskning Sverige, a appelé les grands journaux Aftonbladet et Expressen à se demander pourquoi ils avaient décrit les auteurs comme étant « suédois », alors qu’en réalité, c’étaient des Somaliens qui n’avaient pas la nationalité suédoise. Ils ont été vraiment offusqués quand on leur a demandé s’ils pensaient avoir la moindre responsabilité et devaient avertir les Suédoises de se tenir à l’écart de certains hommes. Un journaliste a demandé pourquoi cela devrait relever de leur responsabilité.

https://fr.gatestoneinstitute.org/11638/jihad-tribunaux-france

  • En France, toutes les périphrases du mot « terroriste » (« déséquilibré », « néophyte »…) n’ont qu’un but : nier que le terrorisme islamiste est un mouvement coordonné et que les jihadistes sont principalement des citoyens français en guerre contre leur propre pays.
  • Nier que le terrorisme est une guerre, aboutit à nier que les terroristes sont soutenus, abrités, transportés et financés par une zone grise de citoyens français soi-disant pacifiques.
  • En France le déni de la guerre a pour corollaire l’« anti-racisme ». Quiconque ose questionner l’islam ou l’islamisme dans les relations qu’ils entretiennent l’un ou l’autre avec la violence et le terrorisme encourt le risque d’être traîné devant les tribunaux et jugé comme un « raciste ».

 

A savoir aussi

Gatestone Institute : qui sommes-nous ?

Laissez-nous, avec tendresse et précaution donc, choyer les outils de la connaissance. Laissez-nous oser lire, penser, parler et écrire.
— John Adams (deuxième président des Etats-Unis)

Gatestone Institute est un think tank indépendant et à but non lucratif ainsi qu’un organisme de conseil en politique internationale. Gatestone Institute s’est donné pour mission d’instruire le grand public sur des thèmes que les grands médias échouent à aborder et à mettre en valeur :

  • Les Institutions de la démocratie et l’État de droit
  • Les droits de l’Homme
  • Une économie libérale forte
  • Une défense capable d’assurer la paix sur le territoire national et dans le monde libre
  • L’indépendance énergétique
  • Les menaces qui pèsent sur les libertés individuelles, l’indépendance nationale et la liberté d’expression

Gatestone Institute organise pour ses membres et d’autres personnes intéressées, des colloques au plan national et international, des réunions d’information et divers événements avec des dirigeants de stature internationale, des journalistes et des experts pour informer, analyser et mettre en perspective les enjeux actuels. Gatestone Institute formule également des recommandations chaque fois que cela est possible.

Gatestone Institute édite des livres et un site d’information quotidien, https://fr.gatestoneinstitute.org, sur les menaces diplomatiques et militaires à l’encontre des Etats Unis et de leurs alliés ; l’actualité du Moyen Orient et ses prolongements internationaux ; la transparence et la responsabilité des organisations internationales.

Gatestone Institute est financé par des donateurs privés et des fondations. Qu’ils soient remerciés de leur soutien ;

Ambassadeur John R. Bolton, Président

Nina Rosenwald, Directrice Générale
Naomi H. Perlman, Directrice Générale adjointe

Amir Taheri, Président, Conseil européen des gouverneurs

 

En Egypte, violer une femme « impudique » est un devoir patriotique. Nabih Wahsh, 19/10 2017.

Publié le

Je dis que quand une fille marche comme ça -sans voile- il est du devoir patriotique de la harceler sexuellement et un devoir national de la violer.

« I say that when a girl walks about like that, it is a patriotic duty to sexually harass her and a national duty to rape her. » — Nabih Wahsh, Islamist lawyer, on Egypt’s al-Assema TV, October 19, 2017.

Non mais, ils se prennent vraiment pour des êtres supérieurs ces mâles qui osent tenir des propos aussi stupides et pervers ? Non seulement des millions d’hommes débiles de par le monde estiment que toute femme leur appartient mais il s’en trouve certains-instruits mais pas éduqués- pour justifier le harcèlement sexuel et le viol au nom de leur morale. Nous féministes savons que les suprématistes mâles sont capables de trouver n’importe quelle justification à leurs instincts criminels que ne partagent même pas les animaux. Je plains les Égyptiennes et les ressortissantes de pays musulmans mais je soutiens les courageuses iraniennes du mouvement #Mystealthyfreedom et des #mercredis blancs

  Nabih Wahsh, Egypt’s al-Assema TV, October 19, 2017.

Egyptian lawyer Nabih Wahsh recently advocated on television for sexual harassment and rape in retaliation for the temptation caused by uncovered women. (Image source: MEMRI) https://www.gatestoneinstitute.org/11673/sexual-harassment-east-west

Le Gatestone Institute qui se spécialise dans l’observation du Moyen-Orient et du djihad publie ce jour un article édifiant sur le harcèlement sexuel à l’est et à l’ouest. Bien entendu, aux jeux olympiques du harcèlement sexuel, les musulmans raflent toutes les médailles d’or, que ce soit dans les équipes orientales ou occidentales. Personnellement, et pour éviter ces champions olympiques, je n’ai jamais souhaité séjourner en Turquie, au Maroc ou en Tunisie quand tous mes proches et mes connaissances s’y précipitaient et s’y précipitent encore. Leurs ressortissants sont suffisamment nombreux en Occident pour nous donner un avant goût de ce qui nous attend chez eux. Et puis un voyage au Liban, en Syrie et à Jérusalem m’ont suffi : propositions permanentes d’achat de ma personne; mains aux fesses ou aux seins régulièrement; regards indécents, lourds et vicieux; interpellations et apostrophes humiliantes; propos autoritaires et ordres déplacés et impertinents; atteintes incessantes à ma liberté de déplacement et de stationnement, de flâneries et de rêveries dans sites touristiques, des points de vue remarquables, des beautés architecturales, des cafés, restaurants, commerces,  parcs. Dois-je préciser que ces comportements prédateurs n’ont rien à voir avec un hommage à ma beauté (sic), ma grâce (re-sic) et mon intelligence (re-re-sic), la séduction, la courtoisie, un compliment flatteur, une admiration sincère, un intérêt marqué pour mes qualités spirituelles et intellectuelles ou même une douce drague sur ton humoristique.

L’auteur, Dr. Denis MacEoin taught Islamic Studies at a UK university, s’attarde longuement sur le double langage de Tarik Ramadan et de ses semblables et souliggne que, si les sociétés occidentales ont beaucoup à se reprocher sur la manière dont elles traitent les femmes, elles sont capables de reconnaître leurs torts et de tenter de les corriger. Il cite en exemple le mouvement actuel #too. Par contre il illustre le retour en arrière des sociétés musulmanes qui, sous l’influence des conservateurs comme Erdogan, retirent aux femmes musulmanes les quelques droits et libertés qu’elles avaient pu gagner au cours des temps. L’auteur déplore le relativisme culturel de certaines élites qui nuisent ainsi à leurs semblables comme aux femmes et aux enfants musulmans ainsi qu’aux réformistes de cette religion.

La Connectrice

https://www.gatestoneinstitute.org/11673/sexual-harassment-east-west

 

Gynécide. 14 élèves ingénieures assassinées . Québec 06/12/1989

Demain sera célébrée la mémoire des 14 élèves ingénieures, jeunes femmes assassinées parce que méritantes,  le 6 décembre 1989 à l’école polytechnique de Montréal au Québec, par un homme musulman malade de la haine des femmes qu’il rendait responsables de ses échecs personnels. Il considérait que les féministes avaient pris sa place quand il avait été recalé à polytechnique ou dans l’armée. Il s’est suicidé son crime accompli mais il avait laissé un document établissant ses motivations.

A l’époque, ses origines  musulmanes algériennes n’avaient pas été relevées ni le fait qu’il avait été abandonné par son père reparti en Algérie. Il n’avait alors que 7 ans et il choisit plus tard de porter le nom de sa mère, Monique Lépine québécoise. Or nous savons aujourd’hui combien les musulmans méprisent les femmes et contestent leur autonomie et leur indépendance. Nous savons aussi quelles difficultés rencontrent les enfants nés de couples mixtes, issus de cultures différentes comme l’islam et le christianisme . Nous avons à connaître de nombreux cas en France tout au long de l’année, ces jeunes qui peinent à trouver et accepter leur identité. On notera également que le crime de Gamil Gharbi, alias Marc Lépine a été glorifié par des groupes masculinistes extrémistes et qu’il demeure dans leur mémoire tel un héros. https://fr.wikipedia.org/wiki/Marc_L%C3%A9pine

Le groupe Osez le féminisme appelle à manifester demain mercredi 6 décembre à 19h Place du Quebec (En face de l’église Saint Germain des Près, Paris 6ème) pour commémorer ce massacre anti-féministe et réaffirmer notre détermination à lutter contre les féminicides.

Pour en savoir plus

Image may contain: 14 people, people smiling, text

Il y a 28 ans : le feminicide de l’école Polytechnique de Montréal. 

Marc Lépine, un jeune homme qui avait été recalé à l’examen d’entrée, entre un matin dans l’établissement. Il demande aux hommes de sortir des salles de cours et massacre des étudiantes au cri de “je hais les féministes”. Il tue 14 jeunes femmes et fait 10 blessées, puis se suicide. 14 femmes tuées parce que femmes.

Si son acte a été présenté comme celui d’un fou, Marc Lépine l’avait prémédité et longuement préparé. Dans son manifeste, qui ne sera révélé qu’un an plus tard, Marc Lépine explique que les élèves ingénieures veulent “prendre la place des hommes” en exerçant un métier auquel ils devraient accéder de façon exclusive. Tuées parce que femmes, accédant à des droits.

Ce n’est pas un hasard si des groupes masculinistes, dits de “défense des droits des hommes”, nord-américains en ont fait un héros et commémorent ce massacre comme une fête.

Andrea Dworkin, le 6 décembre 1990, venait commémorer devant 500 personnes le massacre des 14 femmes par un anti-féministe, et déclarait :

« Bien des gens nous ont invitées à convenir que les femmes font des progrès, à cause de notre présence visible dans ces lieux où nous n’étions pas auparavant. Et celles d’entre nous que l’on dénonce comme radicales avons répondu : « Ce n’est pas comme cela que nous mesurons le progrès. Nous comptons les viols. Nous comptons les femmes agressées par leur mari. Nous tenons le compte des enfants violés par leurs pères. Nous comptons les mortes. Et quand ces statistiques commenceront à changer de façon significative, alors nous vous dirons si l’on peut ou non mesurer des progrès. »

1989-2005, 615 femmes + 176 jeunes ou enfants tués par des hommes au Québec. Et depuis 2005 ? et dans le monde entier ?

Communiqué

791

C’est le nombre de femmes et d’enfants aux noms connus à voir été tué-es par
des hommes ou des inconnus au Québec depuis le 6 décembre 1989. Beaucoup
d’autres victimes ont disparu sans laisser de trace ou n’obtiennent même pas
l’ultime respect de voir leur nom rendu public : femmes autochtones, immigrantes, âgées, et mineurs.

Le 6 décembre est le jour où un masculiniste de 25 ans s’est rendu abattre
Maryse Laganière, une employée du Service des admissions de l’École
Polytechnique, puis 13 étudiantes, en accusant ces femmes d’être des
féministes ayant « ruiné sa vie ».

L’assassin – un décrocheur – avait vu sa candidature rejetée par le
Service des admissions de Poly, ce que la direction de l’établissement a
toujours refusé de reconnaître publiquement.

Il en était venu à assimiler aux bien minces progrès des femmes ses échecs
personnels, de façon tout à fait conforme aux propos haineux et
jusque-au-boutistes que le mouvement antiféministe sert aux hommes depuis
déjà une cinquantaine d’années, notamment dans les pages des magazines de
style Playboy et Hustler.

Marc Lépine a laissé derrière lui un manifeste masculiniste que
l’organisation de pères divorcés L’Après-Rupture affiche encore fièrement à
ce jour sur son site Web (http://www.lapresrupture.qc.ca/GerardLevesque_juillet25.htm ).

Lépine y avait dressé une liste de 19 « viragos » à abattre dont il se
désolait de ne pas avoir eu le temps de les envoyer « Ad Patres » (aux Pères) :
journalistes engagées, premières femmes à avoir percé dans des domaines
traditionnellement réservés aux hommes (scénariste, pompière, comptable,
etc.)… on y trouvait même le nom du Collectif masculin contre le sexisme !

Si les masculinistes ciblent spécifiquement des féministes et des
intervenantEs engagéEs au respect droits des femmes harcelées et violentées
par certains hommes, l’analyse des conditions dans lesquelles femmes et
enfants continuent à mourir d’année en année aux mains d’hommes haineux –
détails sur le site du CMCS – montre bien que cette violence est ancrée dans le maintien des privilèges traditionnellement accaparés et protégés bec et ongles par les hommes dans la sphère dite privée. Pas par tous les hommes, mais par tous ceux qui
exercent ces privilèges, pratiquement impunément.

C’est dire que la reprivatisation actuelle des questions de violence faite aux femmes et aux enfants – notamment au nom des Droits du Père ou en montant en épingle un « désarroi masculin » ou sous prétexte de quelque « thérapie »- bidon – demeure un très grave risque, surtout à l’heure où les hommes s’enseignent mille et une tactiques d’imposition de leurs « droits d’accès » à des ex-conjointes et à des enfants, notamment dans un chantage destiné à minimiser leurs responsabilités financières.

Il faut donc se montrer particulièrement critique des projets gouvernementaux actuels de retrait des enfants à leurs mères pour les remettre à n’importe quel homme (renforcement imminent des pouvoirs de la DPJ), des tentatives d’abolition du droit à la garde d’enfants au moment du divorce (projet fédéral de réforme de la Loi sur le divorce) et des coups de force médiatiques concernant les « pères empêchés de ’voir’ leurs enfants », même quand ces hommes sont des agresseurs reconnus.

Si l’on ne prend pas au sérieux la violence psychologique et physique que vivent femmes et enfants dans le privé, si on ne multiplie pas les efforts pour les appuyer et pour tenir compte de leur expérience vécue avant de nouveaux meurtres, ces violences s’étendront graduellement à la sphère publique, sous le couvert de nouvelles lois d’inspiration masculiniste, encore plus contraignantes pour femmes et enfants et destructrices du tissu social.

Le tout au Nom du Père.

Depuis 1989, 615 femmes + 176 jeunes ou enfants tués par des hommes – Sur le site du CMCS

Martin Dufresne

  • Tuerie de lÉcole Polytechnique de Montréal

http://fracademic.com/dic.nsf/frwiki/1132835

%d blogueurs aiment cette page :