Flux RSS

Archives de Catégorie: islam et traite des femmes

Les noirs reprochent l’esclavage aux blancs mais ils le pratiquent dans les usines à Bébés

Publié le

Les noirs, les racisés, les indigènes de la République et de nombreuses associations africaines entretiennent une haine tenace contre eles blancs qui les ont esclavagisés il y a deux siècles. Ces noirs ignorent à dessein que le commerce triangulaire a commencé grace aux chefs africains qui vendaient leurs propres esclaves aux marchands arabes initiateurs de ce sordide commerce.

Non seulement les noirs ne se repentent pas de ce crime contre l’humanité (comme dirait Macron ) mais ils continuent à esclavagiser les leurs, en particulier les jeunes femmes  et les fillettes qu’ils enlèvent, séquestrent, violent et engrossent dans des usines à bébés, un commerce rentable grâce à la vogue de la GPA.

Nigeria, babies factories, usines à bébés

Les policiers nigérians viennent de libérer 19 jeunes femmes séquestrées dans une usine à bébés, sans doute l’arbre qui cache la forêt de ces monstrueux centre d’élevage d’êtres humains.

https://www.midilibre.fr/2019/10/04/des-adolescentes-enceintes-sechappent-dune-usine-a-bebes-qui-vendait-les-nouveau-nes,8456924.php

Sept filles et jeunes femmes enceintes âgées de 13 à 27 ans viennent de s’échapper d’une « usine à bébés » à Lagos, au Nigeria. Dans la structure, elles étaient mises enceinte et forcées de donner naissance à des enfants, relatent nos confrère du Monde.

Quelques jours plus tôt, 19 femmes et jeunes filles enceintes, certaines consentantes, d’autres retenues contre leur gré, avaient été découvertes dans une autre maternité illégale de la ville, rapporte de son côté France Info.

760 € pour une fille, 1 260 € pour un garçon

« La plus âgée a 28 ans, mais la plupart sont des adolescentes de 15 ans. Elles étaient enceintes et retenues dans ce lieu en attendant leur accouchement », explique Bala Elkana, porte-parole de la police de Lagos, cité par le site de la radio française. Les bébés devaient être vendus par les organisateurs du trafic : 760 € pour une fille, 1 260 € pour un garçon.

Dans ce pays miné par les bandes criminelles, six lycéennes et deux employés ont été enlevés jeudi, dans un pensionnat, par des hommes armés, selon Le Figaro.

A la fin de la vidéo il est indiqué que des hommes également détenus en esclavage ont été libérés.

Ces enfants sont souvent adoptés de façon illégale. Certains sont mis en esclavage. Et dans des cas extrêmes, ils sont victimes de crimes rituels.

On notera la pudeur des journalistes à écrire « mises enceintes » sachant que la plupart de ces fillettes de 15 ans ont été séquestrées et violées.

Alors que le Nigeria affirme légaliser l’adoption et lutter contre le trafic de b&bés, il semble que la prévention n’y soit pas très efficace puisque le trafic est connu depuis 2011 et qu’en 2014 il y avait encore eu un scandale https://www.rtl.fr/actu/international/nigeria-huit-jeunes-filles-liberees-d-une-usine-a-bebes-7770665509

D’après Africa top business, les acheteurs potentiels seraient des couples homosexuels., des pédophiles et des femmes stériles craignant de perdre leur mari (répudiées, remplacées par une énième épouse)

Niger et Bénin aussi. Soudan et Boko Haram

https://www.jeuneafrique.com/47941/societe/niger-b-nin-nigeria-usines-b-b-s-le-trafic-de-la-honte/

Dix-sept personnes, dont douze femmes, ont été écrouées jeudi au Niger dans une affaire de trafic présumé de nouveaux-nés venant du Nigeria voisin, a indiqué l’un de leurs avocats.

Elles ont été inculpées mercredi de « supposition d’enfant » (un délit qui consiste à attribuer la maternité d’un enfant à une femme qui n’en a pas accouché, NDLR), « faux et usage de faux » et « déclaration mensongère », a révélé une source judiciaire.

Parmi la trentaine de personnes arrêtées depuis lundi, treize ont été relâchées dans cette affaire de trafic international de bébés entre le Nigeria, où ils ont été conçus, le Bénin et le Niger, de même source.

« Beaucoup de nos clients ont passé leur première nuit en prison: les femmes à la prison de Kollo (localité au sud de Niamey) et les hommes à la prison civile de Niamey », a déclaré à la presse Me Kadri Ali, qui défend plusieurs accusés.

Le doyen des juges d’instruction, qui les a simplement entendus « en première comparution », « les a placés sous mandat de dépôt », a poursuivi l’avocat, sans plus de précisions.

Un personne a été inculpée mais remise en liberté, a confirmé à l’AFP une source judiciaire.

Parmi les personnes incarcérées figurent l’une des épouses du président du Parlement, Hama Amadou, le principal opposant au président Mahamadou Issoufou, et celle de l’actuel ministre d’Etat à l’Agriculture, Abdou Labo, selon cette même source.

La soeur de Hama Amadou, qui figure également parmi les prévenus, a à l’inverse été remise en liberté par le juge d’instruction, selon ses proches.

Des usines à bébés médicalisées un peu partout dans le monde

Quand on parle de GPA, on fait géénralement référence

Ukraine, Thaîlande, et Inde

Une immense usine à bébés va voir le jour en Inde

Autorisée depuis 2002 en Inde, la gestation pour autrui est devenue une gigantesque industrie et attire de plus en plus de convoitises.

La gestation pour autrui et le recours aux mères porteuses sont encore beaucoup discutés en France, mais certains pays du monde sont déjà passés à la vitesse supérieure. En Inde, une immense clinique est en train de sortir de terre à Anand, dans la province du Gurajat, sous l’impulsion de Nayna Patel, une femme médecin, spécialiste de la fécondation in vitro, formée à Singapour, en Angleterre et en Corée du Sud. L’établissement abritera des centaines de mères porteuses qui aideront des couples occidentaux infertiles à concevoir un enfant.

Selon BBC News, le marché indien de la gestation pour autrui est estimé à plus d’un milliard de dollars par an, dans un pays où un tiers de la population vit avec moins de 0,6 dollar par jour. Pour porter un enfant, une femme pourra espérer toucher jusqu’à 8 000 dollars.

[…] Contre les critiques qui l’accusent d’exploiter la pauvreté et le corps de ces femmes, [Nayna Patel] se défend :

« Ces femmes réalisent un travail physique et elles sont rémunérées pour cela. Elles savent qu’on n’obtient rien sans peine. Font-elles quelque chose de mal ? Ont-elles tué quelqu’un ? (…) Commettent-elles un acte immoral ? Non. Que font-elles ? Elles font une bonne action en offrant un bébé à quelqu’un. »

Témoignages. Partir en Syrie rejoindre l’Etat islamique et ne pouvoir en repartir

Publié le

A écouter sur France culture une série de témoignages de jeunes filles parties rejoindre l’Etat islamique -DAECH et de leur famille éplorée : https://www.franceculture.fr/emissions/les-pieds-sur-terre/ma-fille-sous-influence-saison-2-de-lautre-cote-du-miroir-44-sara-et-yasmine-daech-cest-comme-une#xtor=EPR-2-[LaLettre28062019]

 

LES PIEDS SUR TERRE par Sonia Kronlund

DU LUNDI AU VENDREDI DE 13H30 À 14H

Réécouter Ma fille sous influence [Saison 2] : de l’autre côté du miroir (4/4) : Sara et Yasmine : « Daech, c’est comme une mafia : vous entrez mais vous ne sortez pas »

28 MIN

Ma fille sous influence [Saison 2] : de l’autre côté du miroir (4/4)

Sara et Yasmine : « Daech, c’est comme une mafia : vous entrez mais vous ne sortez pas »

 EXPORTER 

Esclaves chrétiennes pour le plaisir des hommes musulmans

 

8 mars 2018. Faisons la fête aux migrants criminels que la France accueille bras ouverts

Chaque année, nous célébrons la journée internationale des droits des femmes pour honorer les grandes figures féminines de tous les temps, récapituler toutes les discriminations qui affligent les femmes en faisant le point sur le respect de leurs droits et exprimer notre solidarité avec toutes celles qui sont écrasées et torturées par des mâles cruels.

Que signifie le fait d’afficher notre solidarité avec des femmes cruellement opprimées quand nous accueillons des milliers de migrants qui viennent de pays où les femmes sont exploitées, marchandisées, martyrisées, infériorisées, prostituées et massacrées pour l’honneur ?

Il est tout de même aberrant que nous donnions l’hospitalité à des hommes au nom des droits de l’Homme alors qu’ils ne respectent ces droits ni chez eux ni chez nous où ils considèrent les femmes comme du gibier ou une opportunité de placement envers et contre tout respect.

Je vous invite à lire ou relire cet état des lieux que j’avais écrit en novembre 2016 et si vous avez encore envie d’héberger, protéger et nourrir des migrants, c’est que vous leur ressemblez et que vous devriez migrer dans leurs pays pour savourer les spécificités culturelles qui vous semblent si respectables. OK, je dis un peu n’importe quoi parce que je suis bouleversée d’indignation à la pensée que l’on puisse ouvrir les bras à de dangereux criminels qui seraient excusées parce que leurs victimes ne sont que de pauvres femmes.

Dans l’élan du  fantastique mouvement libérateur #balancetonporc il serait temps de rajouter #balancetonporcdemigrant.

La Connectrice

Migrants . Et si on s’apitoyait sur les femmes de leurs pays ?

Figure 1 : Excision rituelle avec infibulation.

Source image http://urofrance.org/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/chirurgie-plastique-reconstructrice-du-clitoris-apres-mutilation-sexuelle.html

Toutes les aimables et charitables bénévoles  qui se pressent autour des migrants, ces personnes compatissantes et pour la plupart sincères, savent-elles qu’elles aident des criminels de la guerre qu’ils mènent contre les femmes de leurs pays respectifs ?

Ces mâles migrateurs  originaires du Soudan, de l’Érythrée, de l’Afghanistan ou du Nigéria sont acteurs, complices et bénéficiaires de cultures où les femmes sont cruellement maltraitée. Elles son excisées, infibulées, mariées de force dès qu’elles sont nubiles. Elles sont vendues ou enlevées, séquestrées et violées pour faire baisser le prix de la marchandise. Elles y sont interdites d’éducation, privées de droits et de liberté de se déplacer sans autorisation du père, frère ou mari. Elles sont fouettées ou emprisonnées quand elles refusent de se soumettre à la charia, la loi islamique qui régit leur vie au service du mâle et de son bon plaisir.

On peut d’ailleurs se demander pourquoi ce ne sont pas ces femmes qui demandent l’asile politique. A une époque, nous, féministes, demandions que les femmes victimes de crimes sexistes bénéficient automatiquement de l’asile politique mais ce critère ne fut pas retenu parce que pour nos « amis » de gauche, la question des femmes n’est pas politique.

Imaginez qu’on nous demande d’accueillir en masse des bourreaux en fuite. Éprouveriez-vous  de la pitié et de la compassion pour ces pauvres prisonniers politiques qui fuiraient le régime qui voudrait les juger et les condamner pour leurs crimes ? Certainement pas. Mais quand il s’agit de victimes femmes, tout le monde ferme les yeux au nom du respect de la culture, de la religion et de la non ingérence dans les affaires de famille.

Pour exciter la pitié des Européens, ces mâles exhibent leurs cicatrices comme preuve des tortures qu’ils ont subies dans leur pays d’origine ou qui leur ont été infligées par des bandits sur le chemin de l’émigration.

_66226692_torturescarsonlamlam'sback,2

Un Érythréen exhibe ses cicatrices de tortures pour attendrir les bénévoles. Il a été victime du trafic humain dans le Sinaï où des bédoins (ou l’EI) kidnapperaient les migrants pour leurs organes ou pour exiger des rançons. Source image : http://alencontre.org/moyenorient/egypte/sinai-le-desert-des-tortures.html

Verrait-on des femmes exhiber leur vulve mutilée, leur périnée durci et déformé par de multiples bourrelets de cicatrisation , leurs fistules anales ou urinaires ? Savez-vous que la vulve, les lèvres vaginales, le périnée et parfois l’anus doivent être re-charcutés à chaque accouchement ou à chaque rapport pour les excisées et excisées/ infibulées ? Ces femmes n’exhibent jamais les conséquences de leur excision qui sont pourtant dramatiques et multiples y compris l’incontinence urinaire et fécale dont l’odeur sert de prétexte à les chasser de leur famille, à les exclure du village, à les répudier afin que le mari puisse en prendre d’autres plus neuves. Celles qui ne sont pas exilées dans leur propre pays sont mortes au cours de l’accouchement compliqué par leurs mutilations ou ont perdu leur bébé pour les mêmes raisons.

Désinfibulation pour permettre l’accouchement. Puis la femme sera recousue, ceci autant de fois qu’elle accouchera, avec chaque fois de nouveaux bourrelets de cicatrisation douloureux ou mettant la vie de la mère et de l’enfant en danger.

Kyste sébacé conséquence d’une excision

Source images ci-dessus http://mienmo.e-monsite.com/

Ces femmes mutilées par et pour leurs compatriotes ne méritent-elles pas votre compassion ou la méritent-elle moins que leurs hommes qui approuvent les horreurs qu’on leur inflige parce qu’une femme non mutilée est une femme « sale » dont personne ne veut sauf les prostituteurs ? Comment peut-on accueillir ces bourreaux, les nourrir, les soigner, les habiller, les héberger, les protéger en leur accordant l’asile politique ? Ignorance, mépris, cécité idéologique, cynisme politique, misogynie partagée ?

Même mis à l’abri en Europe, ces migrants, culture oblige, poursuivent leurs pratiques gynécidaires et misogynes en exploitant les gentilles bénévoles qui les aident, en en violant et tuant certaines comme la suédoise Elin Krantz en 2010 ou la petite Marion Bouguenais le 19 mars 2012. Une femme de 67 ans a été sexuellement agressée jeudi dernier, le 10 novembre 2016, par un migrant soudanais de 16 ans. Je ne reviendrai pas sur le taharruch, le jeu du viol collectif, qui a fait des centaines de victimes en Europe du Nord avant et après le drame de Cologne au Nouvel an 2016.

Elin_Krantz

20994-swedish-beauty-queen-raped-and-murdered-body-left-in-woods....before-and-afterbig0

Elin Krantz, militante suédoise anti raciste avant et après son viol par un immigrant Ethiopien en 2010

Une image vaut mieux que mille mots

Malgré tous ces événements tragiques pour les femmes et l’humanité tout entière, il s’est trouvé des gens pour donner des excuses culturelles à des migrants indifférents à la misère d’une des leurs marchant nu pieds dans la neige tout en portant deux enfants et en tenant une troisième par la main ! Non seulement ces virils migrants ne sont pas solidaires de leurs sœurs de misère mais tels les Nigérians, ils embarquent avec des milliers de jeunes Nigériannes  -certaines âgées de 12 ans-captives de réseaux de prostitution. 433 Nigérianes sont arrivées sur les côtes italiennes en 2013, 1.454 en 2014, 5.653 en 2015, 7.768 au 30 septembre de cette année. (Source OIM -Office international des migrations). Au mieux leurs compatriotes nigérians les ignorent, au pire ils gèrent les réseaux de prostitution et surveillent la marchandise.

Ne pas aider une femme en peine est culturel disent les défenseurs de ces migrants

Cette photo a été prise par le photographe Vajinovic,   de l’AP avec la légende suivante : «Un groupe de migrants marche dans la rue en direction de la frontière entre la Serbie et la Croatie, près du village de Berkasovo, lundi le 19 octobre 2015.  l’avocat militant conservateur Canadien Ezra Levant  le 3 janvier 2016, la photo est devenue virale et a fait le tour du monde soulevant l’indignation des authentiques humanistes de tous bords. Mais dans la sphère des pro-migrants des justifications « culturelles » abondent.

Ces jeunes mâles sont bien chaussés, bien habillés ils gardent leurs mains dans leur poches pour les protéger du froid, ils ont même mis des sacs poubelle sur leur tête pour s’abriter de la neige mais leur cœur de machos reste un glaçon.

Ne pas venir en aide à une mère en peine, mais c’est la coutume chez ces gens-là, Mesdames et Messieurs. Il faut les comprendre …Et si vous ne comprenez pas c’est que vous êtes d’extrême droite, lepéniste, facho, raciste, néo-colonialiste et xénophobe. Voilà aujourd’hui ce que les gens « politiquement corrects » pensent de ceux qui ne compatissent pas à leur manière. Un exemple de plus, s’il en fallait, du détournement des valeurs humaines.

Je ne peux pas passer en revue tous les pays dont proviennent ces migrants qui persécutent les femmes, des crimes que les généreux bénévoles ignorants justifient au nom du respect de leur culture. Tous ces hommes sont des tortionnaires qui ne se remettront jamais en question car  leur religion les manipule –Islam signifie soumission. Le pire est qu’ils n’ont aucune raison de ne pas traiter les femmes des pays d’accueil de la même façon. Pire que pire encore, ils servent de caution à nos mâles en lesquels sommeille un cochon dominateur et misogyne. La condition des femmes occidentales ne régresse-t-elle pas à vue d’œil ?

 Pour en savoir plus

Les fistules post excision, un fléau qui affecte plus de deux cent millions de femmes dans le monde .http://www.slateafrique.com/657971/niger-la-lutte-contre-les-fistules-fleau-pour-les-femmes-et-la-societe

https://www.plan-international.fr/info/actualites/news/2016-02-03-causes-et-consequences-de-la-pratique-de-lexcision

Martyr des femmes au Soudan

http://www.jeuneafrique.com/366958/societe/nations-unies-alertent-sort-petites-filles/

http://www.jeuneafrique.com/268104/societe/sud-soudan-milliers-de-femmes-reduites-esclavage-violees-soldats/

Femme fouetté pour avoir porté un pantalon

Martyr des femmes en Erythrée

Dans un rapport de l’UNICEF publié en février 2016, on apprend que 83% des Erythréennes sont excisées alors que le pays a officiellement aboli les mutilations sexuelles en 2007 mais rétabli la polygamie en même temps.

Filles astreintes au service militaire pour servir d’esclaves sexuelles. Jeunes gens et jeunes filles sont contraints de faire leur service militaire au camp de Sawa où les conditions seraient tellement épouvantables que ceux qui le peuvent fuient le pays tandis que les jeunes filles se marient ou tombent enceintes afin d’éviter de devenir des esclaves sexuelles.

http://www.lejdd.fr/International/Afrique/Pourquoi-il-y-a-autant-d-Erythreens-parmi-les-migrants-729014

http://senego.com/lerythree-decrete-la-polygamie-marier-au-moins-deux-femmes-ou-aller-en-prison_296599.html

Je suis de la RDC est je m’investis vivre en polygamie...Cette pratique va montrer aux deux futures epouses de bien aimer leur mari et a obeir l’aine.moi je veux que l’on dise l’avenir de l’Erythree est beau et qu’il attend de son peuple sa reconstruction.

Martyr des femmes en Afghanistan

Femme lapidée à mort soupçonnée d’ adultère. https://www.youtube.com/watch?v=M-jmGip4xI0

Nigéria, Gambie et Sénégal

Pour beaucoup, les abus et les violences ont déjà commencé en route, en particulier en Libye, mais la reconnaissance se mêle encore à la peur vis-à-vis des passeurs qui, malgré tout, ont tenu leur promesse de les conduire en Europe.- 20 à 50.000 euros à rembourser -…De plus, toutes les victimes sont liées par des rites vaudous parfois cruels réalisés avant le départ et redoutent un mauvais sort ou des représailles contre leur famille si elles ne remboursent pas leur dette.Aussi la plupart gardent-elles le silence pour suivre le flot vers un centre d’accueil où les trafiquants viendront les chercher... http://www.slateafrique.com/699506/litalie-voit-arriver-des-nigerianes-destinees-

Un migrant soudanais de 16 ans agresse une femme de 67 ans http://www.breizh-info.com/2016/11/13/53083/arzon-migrant-agresse-sexuellement-femme-procureur-confirme

http://ripostelaique.com/agression-sexuelle-120-bretons-devant-le-centre-pour-migrants.html

Réclusion criminelle à perpétuité pour le congolais qui avait violé et assassiné Marion, 14 ans http://www.20minutes.fr/nantes/1963475-20161117-assassinat-marion-bouguenais-yannick-luende-bothelo-condamne-perpetuite-reelle

 

 

 

La traite négrière est triple : l’occidentale (la plus dénoncée), l’intra-africaine (la plus tue) et l’orientale (la plus taboue).

Un article lucide et courageux de Karim Akouche : la traite négrière arabe ne s’est jamais arrêtée. Des sportifs et des travailleurs du Qatar et de l’Arabie saoudite en ont témoigné mais les droitsdel’hommistes ne sont pas descendus dans les rues pour protester en accusant la France comme ils viennent de le faire après la révélation des marchés aux esclaves de Libye. D’ailleurs, comme je l’écrivais dans un article précédent, l’ensemble des médias se tait sur l’origine des esclavagistes, passeurs, chasseurs, violeurs, geoliers et acheteurs. Silence au PIR-Houria Bouteldja protégée de nos intellos de gôche-, le CRAN, Dieudonné – martyr de la liberté d’expression et tous les arabo-islamophiles ? Rien. Ils diraient au mieux que c’est la faute à l’Etat islamique-c’est-pas-ça-l’islam alors que la culture de l’esclavage fait partie intégrante des pratiques des arabo-musulmans.

Merci au lecteur Pascal qui me  transmet cet article édifiant.

La Connectrice

Le tabou de la traite négrière arabe

par Karim AkoucheKarim Akouche est un écrivain algérien, auteur du roman La Religion de ma mère (éd. Écriture)

La traite négrière est triple : l’occidentale (la plus dénoncée), l’intra-africaine (la plus tue) et l’orientale (la plus taboue).

On y dénombre plus de 40 millions d’esclaves. La plus longue, la plus constante aussi, est l’orientale. A-t-on le droit de le dire ? A-t-on la liberté de l’écrire sans se faire taxer de néocolonialiste ?

Que les révolutionnaires de canapé soient rassurés ! Je ne recycle pas les clichés de Saint-Arnaud. Je ne repasse pas les chemises de Cavaignac ou les culottes de Bugeaud. Je ne suis pas atteint du syndrome du colonisé. Je ne suis pas non plus rongé par la haine de soi ou je ne sais par quel autre complexe.

Entre le Moyen Âge et le XXe siècle, les Arabes et les Ottomans ont vendu plus de 17 millions d’esclaves africains. C’est un fait. Ils approvisionnaient en zengis aussi bien les foyers des familles influentes arabes et turques, les palais, les souks, les fermes, les champs et les harems que les terres sous contrôle musulman à l’époque, comme la Péninsule Ibérique, l’Andalousie, la Sicile, les Balkans.

Les images, que les journalistes de CNN ont captées non loin de Tripoli, ont ému le monde entier. Au-delà des larmes versées en silence et la rage nouant nos tripes, elles nous renvoient à la face nos laideurs, nos bas instincts, nos plaies et nos guenilles. Le progrès a-t-il perdu en chemin la générosité et la justice ? La modernité n’a pas tué, hélas, les réflexes barbares en nous. L’être humain reste un animal tribal et froid : il a beau voter des lois, brandir le droit, revendiquer la démocratie et chanter la fraternité, l’ivresse de la domination, le mépris de l’autre et la préférence de soi ne l’ont guère quitté.

On ne veut pas fâcher les seigneurs africains et leurs clients

Les trafiquants vendant aux enchères des migrants africains rappellent, toute proportion gardée, ceux des cales de l’Île de Gorée, des comptoirs de Charleston et des marchés de Zanzibar. Le trafic des Noirs rapporte. Environ 400 euros la tête en 2017. Moins cher qu’un mouton de l’aïd. Mais peu importe. On mise sur la quantité. Les prisons libyennes sont pleines de chair noire, de bras noirs, de sueur noire, de sang noir, de torture noire, de douleur noire.

En Mauritanie, l’esclavage officiellement aboli en 1981, est toujours pratiqué. 300 000 à 700 000 individus ont des maîtres. On n’en parle pas. C’est tabou. On ne veut pas fâcher les seigneurs africains et leurs clients. Et si on faisait une enquête sérieuse sur le commerce des êtres humains au Congo, en Somalie, au Soudan, au Burundi, au Liberia, en Arabie saoudite ?

Le Qatar n’a supprimé la kafala, système ségrégationniste envers les étrangers, qu’en 2016. Avant, tout travailleur étranger avait un parrain et, pour quitter le pays ou changer de métier, celui-là devait en obtenir l’autorisation de celui-ci. Et quelle est la situation des migrants africains en Algérie ? C’est encore plus tabou. La négrophobie est revendiquée sans complexe par une partie de l’opinion publique.

Une directive de la wilaya de Mostaganem, avant d’être suspendue sous la pression des réseaux sociaux, recommandait aux taxis et aux chauffeurs de bus de ne pas transporter les Subsahariens. Ne qualifie-t-on pas en Algérie, de manière avilissante, le Noir de kehlouch, l’équivalent de « nègre » en langue dialectale ? Ne raconte-t-on pas dans les cafés cette blague aux relents racistes : « Un Algérien, devant un Noir, commande un café. Il dit au serveur : Je veux un café noir. L’Africain, se sentant visé, lui réplique gentiment : Pourquoi ajouter l’adjectif « noir », puisque le café est déjà de couleur noire ? L’autre lui tourne le dos et reformule sa demande : Je veux un café plus que noir, je veux un café négro. » ?

 SUR LE MÊME SUJET

WALEED AL-HUSSEINI : Je souhaite que d’autres femmes sortent du silence

Selon vous, Tariq Ramadan est un cas isolé ou s’inscrit-il dans une généralisation de ce genre de pratiques ?

Ce n’est pas un cas isolé, comme je l’ai dit plus haut. Il y a beaucoup d’histoires qui nous renseignent sur la façon dont les prédicateurs exploitent la femme. Des enseignants du Coran à l’école, des imams à la mosquée, pour ne parler que de ceux-là, ont eu des comportements similaires à Tariq Ramadan. Les preuves sont nombreuses dans la presse. À ces agressions s’ajoutent aussi les mariages provisoires et les mariages de jouissance autorisés par les religieux. C’est une sorte de prostitution maquillée par les fatwas. Donc, les femmes sont agressées de plusieurs façons et sont généralement soumises à l’homme, de surcroît à l’homme de religion. Je souhaite que d’autres femmes sortent du silence et dénoncent ces agressions, non seulement celles commises par Tariq Ramadan, mais toutes les agressions. Je souhaite qu’elles surmontent la peur que font régner les disciples de ces religieux et qui les contraignent à se murer dans le silence. http://www.bvoltaire.com/ny-a-rien-de-surprenant-laffaire-tariq-ramadan-nest-cas-isole/?mc_cid=938eaadd8f&mc_eid=cc0cd27bf4

 

Pétition. Stop à l’invasion migratoire

Signer la pétition ici http://www.stop-invasion.eu/fr/

« Les migrants sont accueillis à la Chapelle quelques jours, le temps de leur trouver un hébergement plus pérenne en CAO ou en centre d’hébergement, explique un responsable du dossier à la mairie de Paris. Nous avons 200 à 300 sorties par semaine. Mais dans le même temps, il y a minimum 350 nouvelles arrivées aux portes du centre. C’est mécanique. Les campements de rue ne cessent de se reformer. »

Ce jour, je lisais dans le journal Le Parisien qu’au centre d’hébergement de 450 places de La Chapelle, pour 300 migrants replacés ailleurs, 350 nouveaux arrivaient. Nous sommes clairement confrontés à un tonneau des Danaïdes, un puits sans fond. Le journal précise que la majorité de ces migrants est masculine, ce qui est constaté depuis longtemps et ne change pas. Le journal confirme ce constat en concluant : Quelque 2 771 réfugiés avaient été évacués des abords de celui de la Chapelle, il y a exactement 15 jours. Ce vendredi, ils étaient à nouveau près de 500 aux portes du site.

Ces observations ne concernent que le site parisien de La Chapelle, on peut imaginer ce que ça représente pour l’ensemble de la capitale et de la France en général.

Les Français sont, dans leur ensemble, généreux et tolérants mais il y a des limites à ce qu’ils peuvent faire sur le plan matériel et sur les plans sécuritaire, sanitaire et civilisationnel.

  • Limites matérielles : la France est endettée et demande des efforts d’économie au peuple, les Français manquent de logements, le pouvoir d’achat régresse (le fond du pot remonte, le litre est ramené à 75cl, le kilo à 750 g, etc.), les chômage est au plus haut, la TVA que tout le monde paie, augmente, les retraites stagnent et Macron prévoit d’augmenter leur CSG, la sécurité sociale dérembourse et la cotisation aux mutuelles augmente, la présence d’un ancien directeur de mutuelles à la direction du cabinet de la ministre de la Santé étant une indication d’un mouvement vers la privatisation de la SS ; la police, l’armée, les hôpitaux, les maisons de retraite et les services publics manquent de moyens et de personnel ; les aides allouées aux associations qui pallient les manques du Service Public sont en baisse, par exemple, alors que la condition des femmes régresse en particulier sur les salaires, l’insécurité (viol et harcèlement, violences conjugales, augmentation des excisions sur le territoire national, mariages forcés, polygamie, etc.), leurs moyens diminuent :

http://www.50-50magazine.fr/2017/07/19/le-micro-budget-accorde-aux-droits-des-femmes/

http://www.50-50magazine.fr/2016/09/20/ou-est-largent-pour-les-droits-des-femmes-une-sonnette-dalarme-13/

…Le budget du ministère des Droits des femmes demeure donc le plus petit budget de l’État.En 2016 il représente 0,0066% du budget de la France soit 26,9 millions d’€ pour 2016en augmentation de 6,7 %. Il avait augmenté de 3,8% en 2014 et de 4,1% en 2015 …

  • Vous me direz mais que vient faire le droit des femmes dans la question migratoire ? Je vous réponds elle est au coeur des nuisances de cette invasion et voici pourquoi :

Les migrants sont dans leur immense majorité des hommes dans la force de l’âge qui ont abandonné femmes et enfants à leur triste sort dans des pays où elles sont maltraitées, discriminées, excisées malgré les lois de leur pays, négligées dans leur santé, infériorisées, privées d’instruction, parfois séquestrées par le père, les maris, les cousins, les frères, mariées de force, victimes de polygamie malgré les déclarations officielles, encore plus pauvres et misérables que les hommes dont elles dépendent, etc.« L’ONG Terre des Femmes estime à 58.000 le nombre de femmes vivant en Allemagne qui ont subi des mutilations génitales féminines (MGF), et à 13.000 supplémentaires les mineures à risque, des chiffres qui ont augmenté respectivement de 10.000 et de 4.000, depuis 2016. »En cause, « l’afflux des migrants de pays comme l’Érythrée, la Somalie et l’Irak ».

 https://laconnectrice.wordpress.com/2016/11/12/migrants-gynecideurs-ils-abandonnent-ces-pays-ou-les-femmes-sont-excisees-violees-et-exploitees-a-leur-profit/

Dans toute l’Europe des migrants ont sauvagement attaqué des femmes, on se souvient du nouvel an 2015 à Cologne et ce n’est pas le seul cas. Des femmes ont été violées et assassinées par des migrants. Les migrants sont prêts à tout pour se faire épouser par une européenne à la faveur d’un mariage blanc, gris ou rouge, même s’ils sont déjà époux et père au bled ou au village.

Avez-vous déjà entendu des migrants dénoncer le terrible sort des femmes de leur pays ? Ils nous donnent des leçons de solidarité alors qu’eux-mêmes n’en ont pas pour leurs femmes (mère,grand-mère, épouse (s), fille, sœur, cousine, tante, voisine, compatriotes).

https://laconnectrice.wordpress.com/2016/01/08/18-demandeurs-dasile-parmi-les-voleursvioleurs-de-cologne/

Certains migrants prostituent leurs compatriotes en les emmenant de force avec eux pour faire fructifier leur petit commerce.

…ces dernières années, le trafic a explosé: selon les données de l’OIM, 433 Nigérianes sont arrivées sur les côtes italiennes en 2013, 1.454 en 2014, 5.653 en 2015, 7.768 au 30 septembre de cette année. Sans compter depuis deux ans des centaines de mineures, parfois âgées de 12-14 ans.« Entre 70 et 80% d’entre elles risquent d’être forcées de se prostituer » en Italie, en France, en Espagne, en Autriche etc, où la demande est toujours croissante, explique Luca Pianese, expert de l’OIM…http://www.slateafrique.com/699506/litalie-voit-arriver-des-nigerianes-destinees-

Le modèle civilisationnel machiste, misogyne et patriarcal de migrants majoritairement musulmans influence les hommes des pays d’accueil en les libérant de leur misogynie et de leur machisme, en les autorisant implicitement à exploiter les femmes sexuellement et économiquement, à exercer davantage de contrôle sur elles et à leur pourrir la vie en mettant à mal des siècles de lutte des femmes pour leurs libertés et leurs droits.

Les Française sont de plus en plus nombreuses conscientes des impressionnants dangers qui les guettent avec l’arrivée massive de migrants mâles qui les méprisent, ce sentiment pouvant expliquer en grande partie pourquoi elles rejoignent le Front National qui prétend mettre fin à cette invasion qui les expose aux dangers. Le vote de ces femmes ne signifie pas qu’elles soient convaincues du féminisme de ce parti. Comme l’on dit de nombreux philosophes depuis les antiquités, pas de civilisation sans sécurité.

  • Problèmes de santé publique

OMS

Source image

L’Allemagne a publié des données sur les maladies apportées par les migrants qui ne passent pas par les services de santé. Des rapports expliquent qu’une forme de tuberculose très agressive et résistante aux antibiotiques classiques explose et que des enfants allemands en contact avec des migrants ont été contaminés. Des maladies tropicales ont également fait leur apparition dans le pays.

L'Union européenne se penche sur sa politique d'immigration, un après le drame de Lampedusa

 

Accueil de migrants à Lampedusa Source photo

Nous avons vu suffisamment de photos d’européens accueillant des migrants pour constater que les professionnels portaient des gants, des masques et des combinaisons de protections ce qui signifie que les autorités sont conscientes des risques épidémiques véhiculés par les migrants. Chut, il ne faut pas le dire, ce serait raciste ! Et pourtant, tout le monde sait qu’il faut prendre des précautions au contact avec des précaires. Ce fut mon cas il y a environ dix ans lorsque j’étais bénévoles auprès de SDF bien français. Je du actualiser mon BCG. On se souvient aussi du contrôle sanitaire qui sévissait à Ellis Island alors que les migrants de l’époque venaient peupler la vaste Amérique.

https://i2.wp.com/img.over-blog.com/448x499/0/44/42/51/xx-jusquen-1945/Ellis-Island-immigrants-2.jpg

Examen des yeux à Ellis Island

Examen médical de jeunes migrants en 1911 à Ellis Island

Un cri d’alarme a été lancé en Allemagne par l’Institut Rober Koch, institution de l’Etat fédéral chargée de la statistique épidémiologique. Dans un rapport publié le 12 juillet 2017, l’Institut relève une importante augmentation d’une cinquantaine de maladies infectieuses, et cela depuis 2011. Date qui correspond à l’arrivée massive des migrants…Le nombre de cas de tuberculose révélé par l’Institut Robert Koch est passé de 4.488 cas en 2014 à 5.915 cas en 2016 soit une augmentation de 30%…Le Gatestone Institute des Etats-Unis indique pour les maladies les plus graves en Allemagne que l’incidence de l’hépatite B a grimpé de 300% au cours des trois dernières années (3006 cas en 2016 contre 755 cas en 2014). Il note également que 40% des nouveaux cas d’HIV sont attribués à la déferlante migratoire. Certains hôpitaux se plaignent de voir apparaître, dans le flux des malades qu’ils reçoivent, des pathologies qui n’ont pas été rencontrées depuis 20 à 25 ans et que les jeunes médecins n’ont jamais vues, comme la bilharziose ou le trachome…En France, Le Parisien du 19 juin 2015 relevait à Limoges cinq cas de tuberculose parmi les CRS 20 après leur mission à Calais. La hiérarchie de la police n’avait pas démenti ces cas mais avait affirmé qu’il s’agit de « problèmes de santé personnels ».

http://ripostelaique.com/allemagne-50-enfants-contractent-la-tuberculose-grace-a-la-charite-chretienne.html

En France, en principe l’AME (Aide médicale d’Etat) a été instituée pour couvrir toutes les populations résidant en France en situation illégale mais nombre de migrants hésitent à recourir aux services médicaux de crainte d’être expulsés. Ceux qui n’ont pas cette crainte profitent de l’AME pour profiter de soins qui s’éloignent de l’intention initiale de l’AME comme de l’orthopédie, des opérations des voies respiratoires, une PMA demandée par des femmes qui craignent de perdre leur mari pour cause d’infertilité, des soins dentaires , etc. En conséquence le budget de l’AME est inflationniste tandis que les Français sont de plus en plus nombreux à renoncer à des soins médicaux. Les services d’urgence sont débordés parce qu’il n’y a pas de contrôle, qu’on peut y donner une fausse identité et une fausse adresse pour recevoir une facture qui ne sera jamais payée par le patient mais incombera à la collectivité, c’est-à-dire chacun de nous.

OMS Europe a publié un document qui fait le point sur les risques sanitaires liés à l’immigration, surtout pour les migrants eux-mêmes. Mais la conclusion très politiquement correcte refuse l’obligation de soins pour ne pas blesser les migrants  ;

…Quelles sont les recommandations de l’OMS relatives au triage des migrants à leur arrivée et de dépistage des maladies ?

L’OMS ne recommande pas le dépistage systématique des maladies dans les populations réfugiées et migrantes, car il n’existe aucune donnée démontrant clairement son intérêt (ou son efficacité par rapport au coût). En outre, ce contrôle peut être source d’angoisse pour certains réfugiés et pour la communauté au sens large.

En revanche, l’OMS recommande vivement de proposer et de pratiquer des examens médicaux afin que tous les réfugiés et migrants ayant besoin d’une protection sanitaire aient accès à des soins de santé. Ces examens devraient être effectués pour détecter les maladies transmissibles comme les maladies non transmissibles, dans le respect des droits de l’homme et de la dignité des migrants.

Les résultats d’un dépistage ne doivent jamais être utilisés comme motif ou justification pour expulser un réfugié ou un migrant d’un pays :…

Ces considérations sont en complet décalage avec nos expériences et obligations sanitaires. Les Français se sentent-ils humiliés et blessés alors que tout au long de leur vie ils sont soumis à des contrôles et obligations sanitaires depuis la maternité jusque dans leur activité professionnelle par la médecine du travail. Et que dire de ces 11 vaccins que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, entend imposer aux Français ?

Il y a de quoi se demander si, après le djihad religieux, le djihad politique, le djihad criminel et terroriste, le djihad stupéfiant (drogues), le djihad médiatique, le djihad financier (la finance islamique), le djihad foncier (l’acquisition de fleurons de notre patrimoine), le djihad judiciaire, le djihad culturel (islamisation des esprits, refus de la scolarité laïque et obligatoire par l’absentéisme) le djihad civilisationnel nous ne sommes pas aussi victimes d’un djihad sanitaire.

Dire que nos responsables irresponsables sont toujours dans le déni de ces réalités est plus qu’alarmant. Devrons-nous émigrer en Europe de l’Est là où les dirigeants semblent avoir pris la mesure du danger ?

La Connectrice

Pour en savoir plus

  • l’enquête complète du Gatestone Institute sur les contaminations par voie migratoire

https://fr.gatestoneinstitute.org/10713/allemagne-maladies-infectieuses

  • Le rapport de l’OMS-Europe sur la santé des migrants  n’est pas rassurant pour la santé publique http://hopital-territoires.com/?p=4745Quelles sont les recommandations de l’OMS relatives au triage des migrants à leur arrivée et de dépistage des maladies ?

 

La Pétition

EUROPE : STOP INVASION

Paris est méconnaissable. Stupéfait, le monde assiste au suicide de la Ville-Lumière, que le changement de peuple et de civilisation transforme en un véritable coupe-gorge. Pourtant le maire de la ville crée toujours plus de centres d’accueil pour les migrants et veut voir étendu ce modèle désastreux au moindre recoin du territoire français. Le gouvernement d’Emmanuel Macron s’apprête très probablement à légiférer en ce sens.

La “politique de peuplement” fait comme si l’Europe était un désert à coloniser. Partout sur le continent — sauf en quelques pays, Hongrie, Pologne, Slovaquie, République tchèque, etc., qui ont de la tyrannie des souvenirs moins lointains, et résistent à l’invasion imposée —, partout les autorités nationales et supranationales, oublieuses de leurs propres peuples, de leur identité et de leur souffrance, décrètent et répartissent la submersion migratoire, la substitution ethnique, le Grand Remplacement, l’avènement de l’homme remplaçable. Elles le font hypocritement en appelant à la compassion, alors que leur politique d’appel d’air précipite sur les routes et les mers des masses humaines inouïes, qui comptent une proportion infime de réfugiés authentiques mais qui paient tous les jours à l’espérance d’une vie meilleure, ou à la volonté de conquête, leur sinistre tribut de naufragés.

Européens, vous êtes abandonnés et trahis par des gens qui veulent nous imposer le règne du profit et l’interchangeabilité générale. Révoltez-vous ! En signant cette pétition, manifestez votre droit à des patries qui demeurent les vôtres. Si nous sommes plus d’un million à la signer, les institutions européennes devront enfin nous entendre et ainsi renoncer au chaos migratoire qui condamne à la disparition programmée de notre civilisation.

Renaud Camus – Karim Ouchikh

 

Signer la pétition ici http://www.stop-invasion.eu/fr/

 

%d blogueurs aiment cette page :