Flux RSS

Archives de Catégorie: mariage

Programme du président musulman 2047 par Magid Ouchaka

Un programme riche imaginé avec ironie par Magid Ouchaka apostat de l’islam et citoyen français fier de l’être : polygamie transformée en PACS, pédophilie au nom de la liberté, psychiatrisation des dissidents sexuels, laïcité à 100% qui supprime les églises et qualifie les mosquées de salles de sport, fusion France/Algérie, suppression du nucléaire pour la paix, etc.

Magid Ouchaka a quitté sa religion d’origine, l’islam et donne une information documentée de l’intérieur par la pratique et les textes . Auteur d’ouvrages et de vidéos, Ouchaka analyse les faits commis au nom de l’Islam avec le soutien des collaborateurs français. Il nous informe des dangers qui nous guettent du fait de l’islamisation de la société, preuves à l’appui que tout le monde peut constater au quotidien. Toutefois, et c’est ce que certains lui reprochent, Ouchaka pense que l’Islam en France peut changer de l’intérieur par l’information conduisant à la prise de conscience.

Le discours de Magid Ouchaka est limpide, facile à comprendre et intelligent car il repose sur des réalités que tout le monde peut constater et sur son expérience de musulman qui connait parfaitement cette religion.

La Connectrice

Pour suivre Magid Ouchaka 

 

8 mars 2018. Faisons la fête aux migrants criminels que la France accueille bras ouverts

Chaque année, nous célébrons la journée internationale des droits des femmes pour honorer les grandes figures féminines de tous les temps, récapituler toutes les discriminations qui affligent les femmes en faisant le point sur le respect de leurs droits et exprimer notre solidarité avec toutes celles qui sont écrasées et torturées par des mâles cruels.

Que signifie le fait d’afficher notre solidarité avec des femmes cruellement opprimées quand nous accueillons des milliers de migrants qui viennent de pays où les femmes sont exploitées, marchandisées, martyrisées, infériorisées, prostituées et massacrées pour l’honneur ?

Il est tout de même aberrant que nous donnions l’hospitalité à des hommes au nom des droits de l’Homme alors qu’ils ne respectent ces droits ni chez eux ni chez nous où ils considèrent les femmes comme du gibier ou une opportunité de placement envers et contre tout respect.

Je vous invite à lire ou relire cet état des lieux que j’avais écrit en novembre 2016 et si vous avez encore envie d’héberger, protéger et nourrir des migrants, c’est que vous leur ressemblez et que vous devriez migrer dans leurs pays pour savourer les spécificités culturelles qui vous semblent si respectables. OK, je dis un peu n’importe quoi parce que je suis bouleversée d’indignation à la pensée que l’on puisse ouvrir les bras à de dangereux criminels qui seraient excusées parce que leurs victimes ne sont que de pauvres femmes.

Dans l’élan du  fantastique mouvement libérateur #balancetonporc il serait temps de rajouter #balancetonporcdemigrant.

La Connectrice

Migrants . Et si on s’apitoyait sur les femmes de leurs pays ?

Figure 1 : Excision rituelle avec infibulation.

Source image http://urofrance.org/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/chirurgie-plastique-reconstructrice-du-clitoris-apres-mutilation-sexuelle.html

Toutes les aimables et charitables bénévoles  qui se pressent autour des migrants, ces personnes compatissantes et pour la plupart sincères, savent-elles qu’elles aident des criminels de la guerre qu’ils mènent contre les femmes de leurs pays respectifs ?

Ces mâles migrateurs  originaires du Soudan, de l’Érythrée, de l’Afghanistan ou du Nigéria sont acteurs, complices et bénéficiaires de cultures où les femmes sont cruellement maltraitée. Elles son excisées, infibulées, mariées de force dès qu’elles sont nubiles. Elles sont vendues ou enlevées, séquestrées et violées pour faire baisser le prix de la marchandise. Elles y sont interdites d’éducation, privées de droits et de liberté de se déplacer sans autorisation du père, frère ou mari. Elles sont fouettées ou emprisonnées quand elles refusent de se soumettre à la charia, la loi islamique qui régit leur vie au service du mâle et de son bon plaisir.

On peut d’ailleurs se demander pourquoi ce ne sont pas ces femmes qui demandent l’asile politique. A une époque, nous, féministes, demandions que les femmes victimes de crimes sexistes bénéficient automatiquement de l’asile politique mais ce critère ne fut pas retenu parce que pour nos « amis » de gauche, la question des femmes n’est pas politique.

Imaginez qu’on nous demande d’accueillir en masse des bourreaux en fuite. Éprouveriez-vous  de la pitié et de la compassion pour ces pauvres prisonniers politiques qui fuiraient le régime qui voudrait les juger et les condamner pour leurs crimes ? Certainement pas. Mais quand il s’agit de victimes femmes, tout le monde ferme les yeux au nom du respect de la culture, de la religion et de la non ingérence dans les affaires de famille.

Pour exciter la pitié des Européens, ces mâles exhibent leurs cicatrices comme preuve des tortures qu’ils ont subies dans leur pays d’origine ou qui leur ont été infligées par des bandits sur le chemin de l’émigration.

_66226692_torturescarsonlamlam'sback,2

Un Érythréen exhibe ses cicatrices de tortures pour attendrir les bénévoles. Il a été victime du trafic humain dans le Sinaï où des bédoins (ou l’EI) kidnapperaient les migrants pour leurs organes ou pour exiger des rançons. Source image : http://alencontre.org/moyenorient/egypte/sinai-le-desert-des-tortures.html

Verrait-on des femmes exhiber leur vulve mutilée, leur périnée durci et déformé par de multiples bourrelets de cicatrisation , leurs fistules anales ou urinaires ? Savez-vous que la vulve, les lèvres vaginales, le périnée et parfois l’anus doivent être re-charcutés à chaque accouchement ou à chaque rapport pour les excisées et excisées/ infibulées ? Ces femmes n’exhibent jamais les conséquences de leur excision qui sont pourtant dramatiques et multiples y compris l’incontinence urinaire et fécale dont l’odeur sert de prétexte à les chasser de leur famille, à les exclure du village, à les répudier afin que le mari puisse en prendre d’autres plus neuves. Celles qui ne sont pas exilées dans leur propre pays sont mortes au cours de l’accouchement compliqué par leurs mutilations ou ont perdu leur bébé pour les mêmes raisons.

Désinfibulation pour permettre l’accouchement. Puis la femme sera recousue, ceci autant de fois qu’elle accouchera, avec chaque fois de nouveaux bourrelets de cicatrisation douloureux ou mettant la vie de la mère et de l’enfant en danger.

Kyste sébacé conséquence d’une excision

Source images ci-dessus http://mienmo.e-monsite.com/

Ces femmes mutilées par et pour leurs compatriotes ne méritent-elles pas votre compassion ou la méritent-elle moins que leurs hommes qui approuvent les horreurs qu’on leur inflige parce qu’une femme non mutilée est une femme « sale » dont personne ne veut sauf les prostituteurs ? Comment peut-on accueillir ces bourreaux, les nourrir, les soigner, les habiller, les héberger, les protéger en leur accordant l’asile politique ? Ignorance, mépris, cécité idéologique, cynisme politique, misogynie partagée ?

Même mis à l’abri en Europe, ces migrants, culture oblige, poursuivent leurs pratiques gynécidaires et misogynes en exploitant les gentilles bénévoles qui les aident, en en violant et tuant certaines comme la suédoise Elin Krantz en 2010 ou la petite Marion Bouguenais le 19 mars 2012. Une femme de 67 ans a été sexuellement agressée jeudi dernier, le 10 novembre 2016, par un migrant soudanais de 16 ans. Je ne reviendrai pas sur le taharruch, le jeu du viol collectif, qui a fait des centaines de victimes en Europe du Nord avant et après le drame de Cologne au Nouvel an 2016.

Elin_Krantz

20994-swedish-beauty-queen-raped-and-murdered-body-left-in-woods....before-and-afterbig0

Elin Krantz, militante suédoise anti raciste avant et après son viol par un immigrant Ethiopien en 2010

Une image vaut mieux que mille mots

Malgré tous ces événements tragiques pour les femmes et l’humanité tout entière, il s’est trouvé des gens pour donner des excuses culturelles à des migrants indifférents à la misère d’une des leurs marchant nu pieds dans la neige tout en portant deux enfants et en tenant une troisième par la main ! Non seulement ces virils migrants ne sont pas solidaires de leurs sœurs de misère mais tels les Nigérians, ils embarquent avec des milliers de jeunes Nigériannes  -certaines âgées de 12 ans-captives de réseaux de prostitution. 433 Nigérianes sont arrivées sur les côtes italiennes en 2013, 1.454 en 2014, 5.653 en 2015, 7.768 au 30 septembre de cette année. (Source OIM -Office international des migrations). Au mieux leurs compatriotes nigérians les ignorent, au pire ils gèrent les réseaux de prostitution et surveillent la marchandise.

Ne pas aider une femme en peine est culturel disent les défenseurs de ces migrants

Cette photo a été prise par le photographe Vajinovic,   de l’AP avec la légende suivante : «Un groupe de migrants marche dans la rue en direction de la frontière entre la Serbie et la Croatie, près du village de Berkasovo, lundi le 19 octobre 2015.  l’avocat militant conservateur Canadien Ezra Levant  le 3 janvier 2016, la photo est devenue virale et a fait le tour du monde soulevant l’indignation des authentiques humanistes de tous bords. Mais dans la sphère des pro-migrants des justifications « culturelles » abondent.

Ces jeunes mâles sont bien chaussés, bien habillés ils gardent leurs mains dans leur poches pour les protéger du froid, ils ont même mis des sacs poubelle sur leur tête pour s’abriter de la neige mais leur cœur de machos reste un glaçon.

Ne pas venir en aide à une mère en peine, mais c’est la coutume chez ces gens-là, Mesdames et Messieurs. Il faut les comprendre …Et si vous ne comprenez pas c’est que vous êtes d’extrême droite, lepéniste, facho, raciste, néo-colonialiste et xénophobe. Voilà aujourd’hui ce que les gens « politiquement corrects » pensent de ceux qui ne compatissent pas à leur manière. Un exemple de plus, s’il en fallait, du détournement des valeurs humaines.

Je ne peux pas passer en revue tous les pays dont proviennent ces migrants qui persécutent les femmes, des crimes que les généreux bénévoles ignorants justifient au nom du respect de leur culture. Tous ces hommes sont des tortionnaires qui ne se remettront jamais en question car  leur religion les manipule –Islam signifie soumission. Le pire est qu’ils n’ont aucune raison de ne pas traiter les femmes des pays d’accueil de la même façon. Pire que pire encore, ils servent de caution à nos mâles en lesquels sommeille un cochon dominateur et misogyne. La condition des femmes occidentales ne régresse-t-elle pas à vue d’œil ?

 Pour en savoir plus

Les fistules post excision, un fléau qui affecte plus de deux cent millions de femmes dans le monde .http://www.slateafrique.com/657971/niger-la-lutte-contre-les-fistules-fleau-pour-les-femmes-et-la-societe

https://www.plan-international.fr/info/actualites/news/2016-02-03-causes-et-consequences-de-la-pratique-de-lexcision

Martyr des femmes au Soudan

http://www.jeuneafrique.com/366958/societe/nations-unies-alertent-sort-petites-filles/

http://www.jeuneafrique.com/268104/societe/sud-soudan-milliers-de-femmes-reduites-esclavage-violees-soldats/

Femme fouetté pour avoir porté un pantalon

Martyr des femmes en Erythrée

Dans un rapport de l’UNICEF publié en février 2016, on apprend que 83% des Erythréennes sont excisées alors que le pays a officiellement aboli les mutilations sexuelles en 2007 mais rétabli la polygamie en même temps.

Filles astreintes au service militaire pour servir d’esclaves sexuelles. Jeunes gens et jeunes filles sont contraints de faire leur service militaire au camp de Sawa où les conditions seraient tellement épouvantables que ceux qui le peuvent fuient le pays tandis que les jeunes filles se marient ou tombent enceintes afin d’éviter de devenir des esclaves sexuelles.

http://www.lejdd.fr/International/Afrique/Pourquoi-il-y-a-autant-d-Erythreens-parmi-les-migrants-729014

http://senego.com/lerythree-decrete-la-polygamie-marier-au-moins-deux-femmes-ou-aller-en-prison_296599.html

Je suis de la RDC est je m’investis vivre en polygamie...Cette pratique va montrer aux deux futures epouses de bien aimer leur mari et a obeir l’aine.moi je veux que l’on dise l’avenir de l’Erythree est beau et qu’il attend de son peuple sa reconstruction.

Martyr des femmes en Afghanistan

Femme lapidée à mort soupçonnée d’ adultère. https://www.youtube.com/watch?v=M-jmGip4xI0

Nigéria, Gambie et Sénégal

Pour beaucoup, les abus et les violences ont déjà commencé en route, en particulier en Libye, mais la reconnaissance se mêle encore à la peur vis-à-vis des passeurs qui, malgré tout, ont tenu leur promesse de les conduire en Europe.- 20 à 50.000 euros à rembourser -…De plus, toutes les victimes sont liées par des rites vaudous parfois cruels réalisés avant le départ et redoutent un mauvais sort ou des représailles contre leur famille si elles ne remboursent pas leur dette.Aussi la plupart gardent-elles le silence pour suivre le flot vers un centre d’accueil où les trafiquants viendront les chercher... http://www.slateafrique.com/699506/litalie-voit-arriver-des-nigerianes-destinees-

Un migrant soudanais de 16 ans agresse une femme de 67 ans http://www.breizh-info.com/2016/11/13/53083/arzon-migrant-agresse-sexuellement-femme-procureur-confirme

http://ripostelaique.com/agression-sexuelle-120-bretons-devant-le-centre-pour-migrants.html

Réclusion criminelle à perpétuité pour le congolais qui avait violé et assassiné Marion, 14 ans http://www.20minutes.fr/nantes/1963475-20161117-assassinat-marion-bouguenais-yannick-luende-bothelo-condamne-perpetuite-reelle

 

 

 

8 mars. LA femme pour aliéner LES femmes

Publié le

La femme parodiée

Conchita Wurst lauréate de l’Eurovision

Conchita Wurst : "Une victoire de la tolérance"

http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20140511.OBS6756/conchita-wurst-ils-n-ont-plus-de-femmes-et-d-hommes-mais-un-ca-a-la-place.html

Un musicien péroxydé, Marlon Magnée co fondateur du groupe La Femme

http://www.lesinrocks.com/2016/06/07/actualite/va-monde%E2%80%89de-femme-11835150/

Pierre Jélyotte dans le rôle-titre de Platée, ou Junon jalouse,
opéra-bouffe de Jean-Philippe Rameau
par Charles Antoine Coypel (vers 1745)
(Paris, Musée du Louvre)
https://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%B4le_travesti

travestis - bautizo 2017 alexis --- jp --- javier

http://es.memegenerator.net/Travestis

En 1629, le gouvernement japonais interdit aux femmes de jouer dans le théâtre Kabuki. Ce furent donc de jeunes hommes qui jouèrent les Onnagata , travestis en femme.

Lahttp://www.littlemissbeauty.fr/wordpress/2012/04/jai-appris-un-truc-sur-le-kabuki/ femme de…

La femme de…

Par usage, la femme de…n’est connue que par son prénom, elle ne possède pas de nom propre puisqu’elle porte le nom de son mari. Pourtant, la loi du 6 Fructidor anII stipule que « aucun citoyen ne pourra porter de nom, ni de prénom autres que ceux exprimés dans son acte de naissance. Ceux qui les auraient quittés sont tenus de les reprendre » L’usage a eu raison de la loi, le nom du mari l’emporte, y compris sans les administrations mais les choses évoluent un petit peu puisque de plus en plus de femmes assument leur nom de naissance, surtout si elles étaient connu avant le mariage. D’autres portent un nom composé du leur et de celui de leur époux.

Malgré ces évolutions, dans les médias, l’épouse n’est plus que « la femme de… » ou tout simplement, suprême goujaterie, désignée par son prénom. A contrario, l’époux d’Isabelle Huppert est toujours désigné par son nom complet, Ronald Chammah et jamais par son simple prénom, encore moins par le nom de son épouse.

Dans les mentalités françaises, la femme continue de n’exister que par l’intermédiaire de l’homme qui l’épouse. Il y a encore beaucoup de chemin à faire…

LC

Un homme parle des femmes dans le monde du travail

http://www.sciencespo.fr/edc/fr/blog/un-homme-parle-des-femmes-dans-le-monde-du-travail

La femme du boulanger

La femme du boulanger

La femme de Fillon, de son prénom Pénélope

Penelope Gate : "Le Canard Enchaîné" révèle que la femme de François Fillon a touché 45.000 euros d'indemnités de licenciement

 

http://lelab.europe1.fr/penelope-gate-le-canard-enchaine-revele-que-la-femme-de-francois-fillon-a-touche-45000-euros-dindemnites-de-licenciement-2972075

8 choses que vous ne savez (peut-être) pas sur Melania, la femme de Donald Trump

La femme de Trump de son prénom Melania

La femme de Manuel Valls a un nom, Anne Gravoin et une notoriété personnelle de violoniste

Manuel Valls et sa femme, Anne Gravoin, à l'enregistrement de l'émission "Vivement Dimanche" en 2010

http://www.closermag.fr/article/la-femme-de-manuel-valls-dans-le-collimateur-du-figaro-589609

La femme d’Emmanuel Macron a un nom, Brigitte Trogneux pour des motifs peu louables : on le voudrait écélibataire pour faire fantasmer son électorat potentiel

Brigitte Trogneux et son mari Emmanuel Macron, ministre de l'Economie le 14 juillet à Paris

http://www.closermag.fr/article/la-femme-d-emmanuel-macron-ne-voulait-pas-qu-il-soit-ministre-566409

La femme fantasmée

Idéalisée par la comtesse Tamara de Lempicka elle fait rêver l’écrivain EE Schmitt

La femme au miroir

Wonder Woman dénaturée par hyper sexualisation

http://storiesbooksandmovies.blogspot.fr/2016/03/batman-v-superman-dawn-of-justice-di.html

La femme entre deux âges, peinture anonyme du XVIème

http://www.larousse.fr/encyclopedie/videos/La_Femme_entre_deux_%C3%A2ges_anonyme_fran%C3%A7ais_du_XVIe_s/1309363

La femme qui vous envoie paître en beauté 😉

http://www.linternaute.com/actualite/societe/1272879-journee-de-la-femme-2017-les-francaises-gagnent-10-de-moins-que-les-francais/

 

Migrants . Et si on s’apitoyait sur les femmes de leurs pays ?

 NB Article en cours de modification

Figure 1 : Excision rituelle avec infibulation.

Source image http://urofrance.org/science-et-recherche/base-bibliographique/article/html/chirurgie-plastique-reconstructrice-du-clitoris-apres-mutilation-sexuelle.html

Toutes les aimables et charitables bénévoles  qui se pressent autour des migrants, ces personnes compatissantes et pour la plupart sincères, savent-elles qu’elles aident des criminels de la guerre qu’ils mènent contre les femmes de leurs pays respectifs ?

Ces mâles migrateurs  originaires du Soudan, de l’Érythrée, de l’Afghanistan ou du Nigéria sont acteurs, complices et bénéficiaires de cultures où les femmes sont cruellement maltraitée. Elles son excisées, infibulées, mariées de force dès qu’elles sont nubiles. Elles sont vendues ou enlevées, séquestrées et violées pour faire baisser le prix de la marchandise. Elles y sont interdites d’éducation, privées de droits et de liberté de se déplacer sans autorisation du père, frère ou mari. Elles sont fouettées ou emprisonnées quand elles refusent de se soumettre à la charia, la loi islamique qui régit leur vie au service du mâle et de son bon plaisir.

On peut d’ailleurs se demander pourquoi ce ne sont pas ces femmes qui demandent l’asile politique. A une époque, nous, féministes, demandions que les femmes victimes de crimes sexistes bénéficient automatiquement de l’asile politique mais ce critère ne fut pas retenu parce que pour nos « amis » de gauche, la question des femmes n’est pas politique.

Imaginez qu’on nous demande d’accueillir en masse des bourreaux en fuite. Éprouveriez-vous  de la pitié et de la compassion pour ces pauvres prisonniers politiques qui fuiraient le régime qui voudrait les juger et les condamner pour leurs crimes ? Certainement pas. Mais quand il s’agit de victimes femmes, tout le monde ferme les yeux au nom du respect de la culture, de la religion et de la non ingérence dans les affaires de famille.

Pour exciter la pitié des Européens, ces mâles exhibent leurs cicatrices comme preuve des tortures qu’ils ont subies dans leur pays d’origine ou qui leur ont été infligées par des bandits sur le chemin de l’émigration.

_66226692_torturescarsonlamlam'sback,2

Un Érythréen exhibe ses cicatrices de tortures pour attendrir les bénévoles. Il a été victime du trafic humain dans le Sinaï où des bédoins (ou l’EI) kidnapperaient les migrants pour leurs organes ou pour exiger des rançons. Source image : http://alencontre.org/moyenorient/egypte/sinai-le-desert-des-tortures.html

Verrait-on des femmes exhiber leur vulve mutilée, leur périnée durci et déformé par de multiples bourrelets de cicatrisation , leurs fistules anales ou urinaires ? Savez-vous que la vulve, les lèvres vaginales, le périnée et parfois l’anus doivent être re-charcutés à chaque accouchement ou à chaque rapport pour les excisées et excisées/ infibulées ? Ces femmes n’exhibent jamais les conséquences de leur excision qui sont pourtant dramatiques et multiples y compris l’incontinence urinaire et fécale dont l’odeur sert de prétexte à les chasser de leur famille, à les exclure du village, à les répudier afin que le mari puisse en prendre d’autres plus neuves. Celles qui ne sont pas exilées dans leur propre pays sont mortes au cours de l’accouchement compliqué par leurs mutilations ou ont perdu leur bébé pour les mêmes raisons.

Désinfibulation pour permettre l’accouchement. Puis la femme sera recousue, ceci autant de fois qu’elle accouchera, avec chaque fois de nouveaux bourrelets de cicatrisation douloureux ou mettant la vie de la mère et de l’enfant en danger.

Kyste sébacé conséquence d’une excision

Source images ci-dessus http://mienmo.e-monsite.com/

Ces femmes mutilées par et pour leurs compatriotes ne méritent-elles pas votre compassion ou la méritent-elle moins que leurs hommes qui approuvent les horreurs qu’on leur inflige parce qu’une femme non mutilée est une femme « sale » dont personne ne veut sauf les prostituteurs ? Comment peut-on accueillir ces bourreaux, les nourrir, les soigner, les habiller, les héberger, les protéger en leur accordant l’asile politique ? Ignorance, mépris, cécité idéologique, cynisme politique, misogynie partagée ?

Même mis à l’abri en Europe, ces migrants, culture oblige, poursuivent leurs pratiques gynécidaires et misogynes en exploitant les gentilles bénévoles qui les aident, en en violant et tuant certaines comme la suédoise Elin Krantz en 2010 ou la petite Marion Bouguenais le 19 mars 2012. Une femme de 67 ans a été sexuellement agressée jeudi dernier, le 10 novembre 2016, par un migrant soudanais de 16 ans. Je ne reviendrai pas sur le taharruch, le jeu du viol collectif, qui a fait des centaines de victimes en Europe du Nord avant et après le drame de Cologne au Nouvel an 2016.

Elin_Krantz

20994-swedish-beauty-queen-raped-and-murdered-body-left-in-woods....before-and-afterbig0

Elin Krantz, militante suédoise anti raciste avant et après son viol par un immigrant Ethiopien en 2010

Une image vaut mieux que mille mots

Malgré tous ces événements tragiques pour les femmes et l’humanité tout entière, il s’est trouvé des gens pour donner des excuses culturelles à des migrants indifférents à la misère d’une des leurs marchant nu pieds dans la neige tout en portant deux enfants et en tenant une troisième par la main ! Non seulement ces virils migrants ne sont pas solidaires de leurs sœurs de misère mais tels les Nigérians, ils embarquent avec des milliers de jeunes Nigériannes  -certaines âgées de 12 ans-captives de réseaux de prostitution. 433 Nigérianes sont arrivées sur les côtes italiennes en 2013, 1.454 en 2014, 5.653 en 2015, 7.768 au 30 septembre de cette année. (Source OIM -Office international des migrations). Au mieux leurs compatriotes nigérians les ignorent, au pire ils gèrent les réseaux de prostitution et surveillent la marchandise.

Ne pas aider une femme en peine est culturel disent les défenseurs de ces migrants

Cette photo a été prise par le photographe Vajinovic,   de l’AP avec la légende suivante : «Un groupe de migrants marche dans la rue en direction de la frontière entre la Serbie et la Croatie, près du village de Berkasovo, lundi le 19 octobre 2015.  l’avocat militant conservateur Canadien Ezra Levant  le 3 janvier 2016, la photo est devenue virale et a fait le tour du monde soulevant l’indignation des authentiques humanistes de tous bords. Mais dans la sphère des pro-migrants des justifications « culturelles » abondent.

Ces jeunes mâles sont bien chaussés, bien habillés ils gardent leurs mains dans leur poches pour les protéger du froid, ils ont même mis des sacs poubelle sur leur tête pour s’abriter de la neige mais leur cœur de machos reste un glaçon.

Ne pas venir en aide à une mère en peine, mais c’est la coutume chez ces gens-là, Mesdames et Messieurs. Il faut les comprendre …Et si vous ne comprenez pas c’est que vous êtes d’extrême droite, lepéniste, facho, raciste, néo-colonialiste et xénophobe. Voilà aujourd’hui ce que les gens « politiquement corrects » pensent de ceux qui ne compatissent pas à leur manière. Un exemple de plus, s’il en fallait, du détournement des valeurs humaines.

Je ne peux pas passer en revue tous les pays dont proviennent ces migrants qui persécutent les femmes, des crimes que les généreux bénévoles ignorants justifient au nom du respect de leur culture. Tous ces hommes sont des tortionnaires qui ne se remettront jamais en question car  leur religion les manipule –Islam signifie soumission. Le pire est qu’ils n’ont aucune raison de ne pas traiter les femmes des pays d’accueil de la même façon. Pire que pire encore, ils servent de caution à nos mâles en lesquels sommeille un cochon dominateur et misogyne. La condition des femmes occidentales ne régresse-t-elle pas à vue d’œil ?

Alice Braitberg

 Pour en savoir plus

 

Les fistules post excision, un fléau qui affecte plus de deux cent millions de femmes dans le monde .http://www.slateafrique.com/657971/niger-la-lutte-contre-les-fistules-fleau-pour-les-femmes-et-la-societe

https://www.plan-international.fr/info/actualites/news/2016-02-03-causes-et-consequences-de-la-pratique-de-lexcision

Martyr des femmes au Soudan

http://www.jeuneafrique.com/366958/societe/nations-unies-alertent-sort-petites-filles/

http://www.jeuneafrique.com/268104/societe/sud-soudan-milliers-de-femmes-reduites-esclavage-violees-soldats/

Femme fouetté pour avoir porté un pantalon

Martyr des femmes en Erythrée

Dans un rapport de l’UNICEF publié en février 2016, on apprend que 83% des Erythréennes sont excisées alors que le pays a officiellement aboli les mutilations sexuelles en 2007 mais rétabli la polygamie en même temps.

Filles astreintes au service militaire pour servir d’esclaves sexuelles. Jeunes gens et jeunes filles sont contraints de faire leur service militaire au camp de Sawa où les conditions seraient tellement épouvantables que ceux qui le peuvent fuient le pays tandis que les jeunes filles se marient ou tombent enceintes afin d’éviter de devenir des esclaves sexuelles.

http://www.lejdd.fr/International/Afrique/Pourquoi-il-y-a-autant-d-Erythreens-parmi-les-migrants-729014

http://senego.com/lerythree-decrete-la-polygamie-marier-au-moins-deux-femmes-ou-aller-en-prison_296599.html

Je suis de la RDC est je m’investis vivre en polygamie...Cette pratique va montrer aux deux futures epouses de bien aimer leur mari et a obeir l’aine.moi je veux que l’on dise l’avenir de l’Erythree est beau et qu’il attend de son peuple sa reconstruction.

Martyr des femmes en Afghanistan

Femme lapidée à mort soupçonnée d’ adultère. https://www.youtube.com/watch?v=M-jmGip4xI0

Nigéria, Gambie et Sénégal

Pour beaucoup, les abus et les violences ont déjà commencé en route, en particulier en Libye, mais la reconnaissance se mêle encore à la peur vis-à-vis des passeurs qui, malgré tout, ont tenu leur promesse de les conduire en Europe.- 20 à 50.000 euros à rembourser -…De plus, toutes les victimes sont liées par des rites vaudous parfois cruels réalisés avant le départ et redoutent un mauvais sort ou des représailles contre leur famille si elles ne remboursent pas leur dette.Aussi la plupart gardent-elles le silence pour suivre le flot vers un centre d’accueil où les trafiquants viendront les chercher. .. http://www.slateafrique.com/699506/litalie-voit-arriver-des-nigerianes-destinees-

Un migrant soudanais de 16 ans agresse une femme de 67 ans http://www.breizh-info.com/2016/11/13/53083/arzon-migrant-agresse-sexuellement-femme-procureur-confirme

http://ripostelaique.com/agression-sexuelle-120-bretons-devant-le-centre-pour-migrants.html

Réclusion criminelle à perpétuité pour le congolais qui avait violé et assassiné Marion, 14 ans http://www.20minutes.fr/nantes/1963475-20161117-assassinat-marion-bouguenais-yannick-luende-bothelo-condamne-perpetuite-reelle

 

 

 

 

Humour. La charia selon une épouse corse

 

Après avoir passé leur voyage de noces au bled, Mohamed et sa femme Pauline, une jeune Corse sont de retour à Calvi …
> Mohamed arrive en toute hâte dans la cuisine, marche vers sa femme et, tout en lui pointant le doigt à la figure, lui dit :  « À partir de maintenant, je veux que tu saches que « JE » suis le maître de la maison et ma parole sera la loi ! Je veux que tu me prépares un repas spécial et quand j’aurai terminé de manger mon repas, je m’attends à un somptueux dessert.
>
>

Ensuite, après le souper, tu vas me faire couler un bon bain afin que je puisse me relaxer, et quand j’en aurai terminé avec mon bain, devine un peu qui va me peigner et m’habiller? »
>
>

Et sa femme corse de répondre :
> – « Les pompes funèbres ! »

Sonita Alizadeh, rappeuse afghane contre le mariage forcé des petites filles

Publié le

Épouses à vendre

Mariées enfants

Child brides

Sonita Alizadeh est une rappeuse et une activiste née à Hérat en Afghanistan en 1996. Elle milite contre le mariage forcé des jeunes filles, ayant elle-même échappé par deux fois à des mariages que sa famille voulait lui imposer. Bien qu’il soit interdit pour une femme de chanter publiquement en Iran, où elle réside alors1, elle publie en octobre 2014 sur YouTube une vidéo, « Brides for Sale »2. Cette vidéo de rap lui permet d’être repérée par l’association StrongHeart3 et de partir étudier aux États-Unis, où elle réside actuellement4.

En 2015, la cinéaste iranienne Rokhsareh Ghaem Maghami réalise un documentaire à son sujet, intitulé Sonita. Le film obtient le Grand prix du jury au festival de Sundance en janvier 20165 dans la catégorie World Cinema Documentary. https://fr.wikipedia.org/wiki/Sonita_Alizadeh

A l’occasion de la sortie le 12 octobre d’un film documentaire sur sa vie, Sonita Alizadeh était interveiwée ce jour sur TF1

Mariage forcé en Afghanistan : le témoignage de Sonita Alizadeh dans 7 à 8.

La jeune femme raconte comment sa mère a tenté de la marier à 10 ans, puis à 16 pour payer l’achat d’une épouse par l’un de ses frères. Plus tard, lorsqu’elle aura commencé à gagner de l’argent, elle refusera de payer pour la femme de son frère afin de ne pas perpétuer la tradition d’achat des épouses.

La jeune fille s’était réfugiée en Iran lorsque sa mère est venue la chercher pour la marier de force. Elle a tenu bon et a décidé de travailler pour gagner son indépendance. Elle a choisi de devenir rappeuse, comme certains de ses compatriotes. Elle poste sa vidé sur Youtube et c’est le succés. Elle est alors invitée aux USA où elle reçoit une bourse pour étudier au collège et commence une véritable carrière de rappeuse, son rêve.

Curieusement pour moi, Sonita apparaît toujours avec un voile sur la tête…

 

Sonita invitée dans l’émission Women in the world

 

Sonita en représentation à New York

Mesdames, choisissez votre mari parmi les migrants…

Source http://ripostelaique.com/mesdames-choisissez-votre-mari-parmi-les-migrants.html

Publié le 4 septembre 2016 – par 32 commentaires – 6 240 vues

Migrantmari1Avertissement : A lire avec ironie et distance car mieux vaut en rire qu’en pleurer

Ils sont jeunes, ils sont forts, ils sont résistants car ils ont brillamment surmonté de terribles épreuves. Comme les esclaves noirs qui avaient survécu à leur transport dans les galères et les plantations, pour les plus forts d’entre eux, ils pourraient nous donner de beaux enfants. Admirez la splendeur et les muscles des métis afro-américains.

Des centaines de milliers de mâles seraient bien heureux de faire un mariage blanc, gris, rouge ou bleu, qu’importe, avec une européenne qui leur permettrait d’avoir des papiers pour vivre et travailler en Europe et y faire venir leur famille en toute légalité.

Qui sait ? leur ouvrir volontairement notre lit les dispenserait de nous prendre de force à plusieurs comme si nous étions une biche dans une chasse à courre.

Migrantsmari4Des milliers de femmes européennes sont sans homme du fait de l’immaturité de nos éternels enfants mâles, de leur choix d’assumer leur plaisir de rester entre eux, de leur narcissisme, de leur complexe de Pygmalion qui les pousse à renouveler leur compagne pour une fifille toujours plus jeune au fur et à mesure qu’ils vieillissent. Après tout, s’il n’y a pas d’homme disponible sur le marché intérieur, pourquoi ne pas profiter de cette manne qui nous tombe d’outre Méditerranée ? Soyons donc libérales, les socialistes nous ont ouvert la voie.

Bien sûr le marché du mâle migrant exige une certaine prudence.

Migrantsmari3Comment savoir si le lauréat n’est pas déjà marié et père de 9 enfants ? Mariage coutumier ou mariage religieux ne sont pas forcément inscrits à l’état-civil et il faudrait aussi que les archives n’aient pas été détruites.

Les risques du mariage gris : j’ai connu une brave mamie dans la soixantaine qui s’était laissée séduire par un trentenaire égyptien. Elle l’avait épousé, l’hébergeait, le nourrissait mais le bonhomme, après avoir brièvement consommé le mariage, passait sa vie au bistro, découchait, disait qu’il cherchait du travail et n’en trouvait jamais, ne participait pas aux tâches domestiques et délaissait la couche matrimoniale. Elle avait fini par comprendre et avait demandé le divorce.

Migrantsmari2Le mariage est une telle porte de sortie que la blague suivante circule chez les maghrébins clandestins : un beau jeune homme gravit l’escalier d’honneur de la mairie pour gagner la salle des mariages. Une vieille femme est accrochée à son bras. Soudain, elle trébuche et s’affale sur les marches. Le garçon d’honneur souffle alors à l’oreille du marié : attention, tu es en train de perdre tes papiers !

Il y a ceux qui à peine mariés font venir toute leur famille nucléaire et élargie du bled ou du village

Il y a ceux qui se feront entretenir toute leur vie parce qu’ils ne trouvent pas de travail étant donné que les Européens sont racistes, qu’ils discriminent et stigmatisent les gentils immigrés.

Il y a ceux qui exigeront que leur femme se convertisse à l’islam, porte des chiffons salafistes et obéisse à la charia. Voir le sommaire du très long document « la femme en islam » de ce site salafiste.

Il y a ceux qui battront, violeront, séquestreront et violenteront leur épouse de toutes les façons avec les encouragements et les félicitations de l’Oumma Islamiya. Il y en a même qui l’égorgeront.

Mesdames, si vous pensez que vous êtes capables d’éviter tous ces pièges et que vous ne pouvez pas vous passer d’un homme, alors allez faire votre marché dans la jungle de Calais, dans les camps de migrants, dans les centre d’hébergement pour demandeurs d’asile, à Lampedusa, à Lesbos ou carrément sur place au Soudan, au Liban, en Turquie ou en Jordanie. Cazeneuve et Allah vous le rendront peut-être au centuple.

Sinon, rendez-vous prochainement au salon des migrants en présence de Bernard Cazeneuve, Christiane Taubira (on dit qu’elle revient), Najat Vallaud-Belkacem, le roi du Maroc, Erdogan, Ibrahim Awad Ibrahim Ali al-Badri, dit Abou Bakr al-Baghdadi al-Husseini al-Qurashi, les monarques d’Arabie saoudite et du Qatar, Bouteflika, DSK, Denis Baupin et Emmanuelle Cosse, le Pape François…et des invités surprise. Cazeneuve a annoncé que la réalisation du salon des migrants sera entièrement confiée aux migrants déplacés de la jungle de Calais. Il sera clôturé par l’élection de Mister Migrant par un jury féminin réuni sous la présidence du fantôme de Bernard Stasi. (Immigration une chance pour la France, 1984)

Ci-dessous, vous trouverez un échantillon du marché marital des migrants. Grand choix; Occasions à saisir ! Réduction d’impôt. Rabais pour les handicapés et malades.

Rose Martin

Esclavage sexuel dans l’Islam. L’Etat islamique enlève encore des dizaines de chrétiennes

L’Etat islamique a enlevé 90 villageoises et villageois dans le Nord de la Syrie, sous protection kurde. http://www.lexpress.fr/actualite/monde/proche-moyen-orient/90-chretiens-enleves-par-daech-en-syrie_1654842.html

Rappelons que nous sommes toujours sans nouvelles des 300 lycéennes enlevées par Boko Haram au Nigeria. Le mouvement « Bring back our girls » n’a pas réussi à semer l’indignation dans la communauté musulmane internationale qui reste silencieuse face aux enlèvements, viols et mariages forcées des chrétiennes enlevées par des musulmans dans le monde entier.

Je vous livre un article bien documenté sur l’esclavage sexuel dans l’islam.http://ripostelaique.com/de-mahomet-a-leil-quatorze-siecles-desclavage-sexuel-dans-lislam.html

Avant d’entamer l’article, j’aimerais conseiller une conférence donnée à l’Université de Lausanne : « Le Coran et le pouvoir politique ». Cette présentation précise et documentée peut être vue sur le lien Internet :
http://www.scienceetfoi.ch/coran

mahometcontrechrétiensLe drame des nigérianes, des chrétiennes et des yazidies réduites à l’esclavage sexuel.
Pour l’esclavage sexuel dans l’islam, on commencera par rappeler que l’Etat Islamique au Levant ou Boko Haram, ne font que suivre les préceptes de l’islam et la Sunna de Mahomet. Le monde entier a été horrifié par les nigérianes, les chrétiennes et les yazidies d’Irak, vendues comme esclaves sexuelles. Et les autorités musulmanes, relayées par nos médias et partis politiques, ont entamé avec unanimité ce mensonge monstrueux : cet esclavage sexuel n’a rien à voir avec l’islam. Un mensonge effroyable, qui montre à quel point notre caste mediatico-politique montre son mépris total envers les victimes de l’islam. Ces victimes de l’horreur islamique, ne représentent rien pour cette caste qui a une seule priorité : sauver l’’islam à tout prix.

L’esclavage, et l’esclavage sexuel en particulier, font partie intégrante de l’islam, pendant quatorze siècles sans aucune interruption à l’exception des périodes correspondant à la colonisation franco-anglaise, et l’interdiction faite par les autorités sous la pression de l’ONU (1948 en Egypte, 1962 en Arabie).
Quand on connait les préceptes de l’islam, on reste interloqué par le discours des autorités musulmanes : elles condamnent l’esclavage sexuel pratiqué par les islamistes, tout en gardant un silence cynique sur le même esclavage pratiqué par Mahomet lui-même. Avec un cynisme sans borne, ces autorités, relayées par nos médias et responsables politiques prosternés dans la dhimitude, gardent un silence honteux sur les versets de Coran qui donnent une légitimité divine à ce crime monstrueux.

Les musulmans savent que Mahomet possédait des esclaves, était marchand d’esclaves et réduisait à l’esclavage sexuel les captives de ses razzias. Les historiens musulmans, rapportent avec exactitude cet esclavagisme de Mahomet. On doit bien constater que ceux qui ont écrit les premières biographies de Mahomet (Ibn Ishaq, Ibn Hisahm, Tabarri ou Waqidi) étaient mille fois plus honnêtes que les autorités musulmanes, les médias et les responsables politiques d’aujourd’hui. Il faut également reconnaitre que ceux qui ont compilé les Hadiths de Mahomet, aux premiers siècles de l’islam (Bukkhari, Muslim, Abu Dawud etc.), étaient beaucoup plus honnêtes que François Hollande, qui ment devant des millions de Français, en disant que les attentats n’avaient rien à voir avec l’islam !!!!
L’esclavage sexuel fait partie intégrante de l’islam : il a été pratiqué par Mahomet lui-même.

Nos responsables politiques, nos intellectuels et nos médias entièrement dhimitisés, continuent à matraquer leur mensonge sur le prétendu islamisme, qui ne serait qu’une déformation de l’islam. Ils saturent l’espace médiatique par ce slogan inouïe : « l’islam est contraire à l’islamisme» ! Emportés par leur cynisme et leur déni de la réalité, ces menteurs vont finir par nous jurer que Mahomet, le Coran et Allah lui-même, n’ont rien à voir avec l’islam !!!!

Ne reculant devant rien, ils cachent aussi bien le Coran et la vie de Mahomet, mais l’ensemble des écrits musulmans, qui fondent l’islam.
Et pourtant, tous ces écrits sont unanimes : Mahomet et ses fidèles, pratiquaient non seulement l’esclavage, mais bel et bien l’esclavage sexuel.

Pendant ses razzias, Mahomet capturait les femmes et les filles de ses victimes et les réduisait à esclavage sexuel. Il n’hésitait pas à violer ses esclaves, le jour même où il avait tué et torturé leurs pères et leurs maris. Après s’être servi, Mahomet partageait les captives qui restaient entre ses compagnons. Ces premiers musulmans pratiquaient ainsi le viol en toute légalité.

Les esclaves sexuelles de Mahomet

On rappellera à nos politiciens et journalistes «spécialistes», que les historiens musulmans sont unanimes sur le fait que Mahomet lui-même avait au moins quatre esclaves sexuelles ((Voir « Sirat Rassoul Allah » par Ibn Ishaq, Ibn Hsham. « Kitab At Tabaqat »d’Ibn Sa’d, ou les recueils de Hadiths authentiques de Bukhari et Msulim) :

• Maria la copte : Elle était d’une rare beauté. Elle fut offerte comme esclave, en tant que cadeau à Mahomet, par Jourayj bin Mînâ, le gouverneur d’Alexandrie. Celui-ci avait agi ainsi suite aux menaces de Mahomet. Les historiens musulmans sont unanimes sur le fait que Maria est restée esclave sexuelle jusqu’à sa mort.
• Juwairiyah : elle fut capturée lors du raid contre les Bani al-Mustaliq, attaqués par surprise alors qu’ils faisaient paitre leurs troupeaux. Les hommes furent tués et leurs femmes et enfants pris comme esclaves selon les prescriptions coraniques sur le butin. Lorsque les femmes furent distribuées aux soldats de Mahomet, Juwairiyah fut donnée à Thabit, qui la vendit à Mahomet.
• Rayhâna : cette jeune fille de 15 ans, faisait partie des prisonnières capturées lors de l’attaque et du massacre de la tribu juive de Médine : les Bani Qurayza. Lors du partage du butin, Mahomet se garda Rayhana pour lui-même. Il distribua les autres captives entre ses soldats. Au même moment, il ordonne de décapiter le mari de Rayhana et les 700 à 900 hommes de sa tribu. Mahomet proposa à Rayhana de choisir entre se convertir à l’islam et devenir son épouse, ou garder sa religion juive et rester esclave sexuelle. Les historiens musulmans rapportent que Rayhana refusa et préféra le statut d’esclave de religion juive, à celui d’épouse musulmane. Ce qui n’a pas empêché Mahomet d’avoir des relations charnelles avec elle, jusqu’à sa mort.
• Safiya : elle était une jeune mariée de 17 ans. Elle fut capturée par Mahomet quand il a envahi l’oasis de Khaybar. Mahomet a tué les hommes, dont le père et le frère de Safiya. Il a également décapité son mari Kinana, après l’avoir torturé. Mahomet distribua les prisonnières en tant qu’esclaves sexuelles à ses combattants, et se garda la Safiya, la princesse de Banu Nadir, pour lui-même. Alors que Safiya disait : « Nul ne me paraissait plus détestable que Mahomet car il avait tué mon père et mon époux », Mahomet la viola le soir même en arrangeant à la hâte une «cérémonie de mariage». On expliqua aux musulmans : «si Safiya prenait le voile islamique, elle serait considérée comme « épouse » de Mahomet. Si elle refusait, elle serait considérée comme esclave sexuelle !» Ce récit montre l’immense mépris de Mahomet pour les captives dont il a massacré la famille.

EsclavessexuellesPour disposer de ces esclaves sexuelles, Mahomet se légitimait par la parole d’Allah, révélée dans le Coran. Ce livre sacré de l’islam, consacre plusieurs versets pour rendre « licites et purs » le viol des captives. Le Coran s’adresse à Mahomet lui-même :
Coran (S33: V50) : « Ô Prophète ! Nous t’avons rendu licites tes épouses à qui tu as donné leur dot, ce que tu as possédé légalement parmi les captives [ou esclaves] qu’Allah t’a destinées, les filles de tes oncles et de tes tantes, ainsi que toute femme croyante si elle te fait don de sa personne, pourvu que tu consentes à te marier avec elle : c’est là un privilège pour toi, à l’exclusion des autres croyants. Nous savons ce que nous leur avons imposé au sujet de leurs épouses et des esclaves qu’ils possèdent, afin qu’il n’y eût point de blâme contre toi.».
Avec ce verset, Mahomet peu avoir un nombre illimité de femmes entre épouses et esclaves sexuelles.

Viol et esclavage sexuel : carburant de la guerre pour Allah

Après s’être servi en premier, Mahomet s’occupe de ses compagnons : Ils ont droit à quatre épouses « seulement » et â un nombre illimité d’esclaves sexuelles :

Coran (8:69) : « Disposez donc de ce qui vous est échu en tant que butin licite et pur.»
Coran (23:1-6) : «Sont bienheureux les croyants qui se gardent de tout rapport charnel, sauf avec leurs épouses ou les esclaves sexuelles qu’ils possèdent, car en cela, personne ne peut les blâmer.»

Le verset le plus intéressant montre le mépris total qu’éprouvait Mahomet pour les filles et les femmes de ses victimes. Ce mépris a été transmis à des générations de moudjahidines qui, pendant quatorze siècles, peuvent capturer et violer les femmes, les filles et même les fillettes, avec la bénédiction d’Allah :
Coran (S4 :V23-24) : « Vous sont interdites vos mères, filles, sœurs…et parmi les femmes, celles qui ont un mari, sauf si elles sont vos captives de guerre ».

Parmi les premiers historiens musulmans qui rapportent cet épisode monstrueux de la vie de Mahomet, on citera AbuDawud (Sunan AbuDawud, livre du mariage, Hadith 2155) : «Mahomet lança une expédition à Awtas, lors de la bataille de Hunayne. Ses soldats tuèrent les mécréants et prirent les survivants comme prisonniers. Les soldats hésitaient à violer les femmes capturées en présence de leurs maris mécréants. Alors Allah autorisa aux musulmans ces viols, en révélant à Mahomet ce verset du Coran : « Vous sont interdites les femmes mariées, sauf si elles sont vos captives de guerre».

Ainsi, Allah autorise non seulement de violer des captives, mais de le faire du vivant de leurs maris. Et on constatera, que même les guerriers habitués aux pires massacres, hésitèrent devant cette monstruosité : le viol des femmes en présence de leurs maris. Mais Allah ne reculait devant aucune barbarie. Le Dieu de Mahomet, lui révéla sa loi « divine » qui légitime cette barbarie. Des générations de moudjahidines violeurs ont commis cette barbarie pendant quatorze siècles. Aujourd’hui, les moudjahidines de l’Etat Islamique et de Boko Haram, continuent à violer les fillettes, les filles et les femmes de leurs victimes.

La seule différence, avec les époques précédentes, réside dans l’hypocrisie des autorités musulmanes et de notre caste politico-médiatique, qui jurent avec un cynisme abject que cette barbarie n’a rien à voir avec l’islam.

Zohra Nedaa-Amal

Grande offensive contre l’avortement. Pétition et manifestation dimanche 25 janvier.

Hostiles à l’avortement pour des motifs religieux, les adeptes de la « Marche pour la vie » lancent une grande offensive contre l’avortement. Ils font circuler une pétition qui aurait déjà recueilli 175 000 signatures et manifesteront dimanche prochain.

Afin de rallier le plus de partisans, les « Provie » recourent toujours aux mêmes arguments : le fœtus est un bébé, on tue des bébés, regardez le démembrement d’un fœtus au cours d’un avortement par aspiration, on laisse mourir les bébés nés d’avortements tardifs et éventuellement on les « pique » avant de les jeter aux ordures. Dans leur dernier document, ces opposants s’attaquent aux « avortements tardifs et infanticides néo nataux » pour mieux impressionner les esprits fragiles qui auraient résisté aux films de propagande déjà très « gore ».

Il ne s’agit plus de remettre en cause le droit des femmes à choisir leur grossesse mais du droit du fœtus à vivre tout en sachant qu’un fœtus ne peut pas vivre en dehors du ventre de sa mère et que si la médecine rend possible la survie de grands prématurés, ceux-ci porteront de graves séquelles, preuve s’il en était besoin que le ventre de la mère est indispensable à la transformation du fœtus en bébé. Ce sont pourtant les mêmes qui contestent les abus de langage en politique et qui abusent lorsque ça les arrange. Un fœtus est un fœtus. Un bébé est un bébé. Un fœtus n’est pas un bébé.

foetus. On voit bien que le foetus est complètement dépendant de l’utérus, du placenta et du corps de sa mère Source image

Bébé. Il rit, il est aimé, il est autonome dans l’expression de ses sentiments et de ses désirs source image

 

 

Les sciences humaines et médicales comme la psychiatrie, la psychologie, la psychanalyse, la pédiatrie, la psychogénéalogie, la sociologie et l’anthropologie nous apprennent que l’existence d’un enfant naît d’abord dans le désir des parents et que faute d’avoir été désirés de nombreux enfants souffrent et contiennent en germe des adultes souffrants qui seront incapables de se socialiser et de maîtriser les difficultés de la vie. On ne peut pas comparer, comme les « Provie » le font la souffrance mécanique d’un fœtus à la souffrance physique et psychologique d’un enfant ou d’un adulte qui ont conscience de leur souffrance. La mystique de la souffrance d’un fœtus est une religion, une conviction, une superstition qui pousse certains « Provie » à assassiner des medecins qui pratiquent des avortements, à donner la mort à des adultes qui ont aussi une famille pour sauver des fœtus qui ne sont pas biologiquement finis, n’ont ni autonomie ni conscience.

Revenons 40 ans en arrière quand l’avortement était interdit. A cette époque, on estimait à 1 million/an le nombre de femmes qui avortaient dans la clandestinité avec des méthodes rustiques : aiguille à tricoter passée à travers le col de l’utérus, queue de persil plantée dans le col de l’utérus, ingestion de potions abortives, exercices violents ou sauts d’une grande hauteur, recours à une faiseuse d’anges ignorante de règles élémentaires d’hygiène et ouverture forcée du col de l’utérus à l’aide d’ustensiles les plus divers. Ces méthodes entraînaient la mort de centaines de femmes par septicémie ou à la suite d’hémorragie. Des centaines d’autres devenaient stériles à la suite d’infection des trompes.

Aujourd’hui, grâce à la légalisation de l’avortement, seulement 200 000 femmes avortent chaque année dans des conditions médicales qui n’entraînent ni la mort ni la stérilité. On sauve donc chaque année environ 800 000 femmes grâce à la contraception et la vulgarisation des informations sur la planification des naissances.

Parmi les femmes qui avortent on compte bon nombre d’adolescentes dont l’avenir serait sérieusement ruiné par la maternité et dont la mère aurait du mal à poursuive sa carrière en s’occupant de son enfant maman. Une manière d’éviter ces grossesses précoces serait de responsabiliser les garçons qui se désolidarisent trop souvent de la femme qu’ils ont séduite et parfois forcée.

Derrière l’hostilité à la légalisation de l’avortement, il y a une tradition millénaire de christianisme qui prend à la lettre les paroles bibliques « Croissez et multipliez ». Une tradition qui ne supporte pas que la femme soit maîtresse de son propre corps et qu’elle puisse choisir ses grossesses. On retrouve la même tradition dans le judaïsme et l’Islam, ce dernier ayant construit tout un système d’enfermement et de contrôle violent des femmes.

Certes, dans le contexte actuel, on peut légitimement déplorer que les chrétiennes fassent moins d’enfants que les musulmanes dont certains dirigeants ont dit que leurs ventres étaient les armes du djihad, de la guerre sainte. En effet, de nos jours les naissances d’enfants musulmans sont très nombreuses et préfigurent ce fameux remplacement de population dont parle Renaud Camus. Il est édifiant que le prénom Mohamed vienne en tête des prénoms donnés dans les principales capitales d’Europe et que son nombre soit en progression constante depuis dix ans.Faut-il pour autant contraindre les femmes à porter des enfants non désirés ? Ce n’est souhaitable ni pour les femmes ni pour les enfants à venir.

La solution est ailleurs, dans le contrôle de l’immigration et dans une meilleure gestion des allocations familiales. Elles devraient être conséquentes pour les trois premiers enfants et supprimées à partir du quatrième considérant que les gens qui choisissent d’avoir plus de trois enfants ont les moyens de les élever. Dans cette configuration, je suis certaine qu’il y aurait moins d’immigrés se bousculant à nos frontières.

L’avortement n’est douloureux pour la femme que parce qu’elle est culpabilisée par une morale religieuse qui lui interdit de disposer de son corps et de planifier ses grossesses.

Interdire l’avortement ne résoudra pas les problèmes démographiques mais renverra les femmes à leur condition de procréatrices au même titre que la PMA que les Provie pourtant désapprouvent.

La Connectrice

Violences envers les femmes. Journée d’information mardi 25 novembre 2014

VIOLENCES
FEMMES INFO
Appelez le 3919

 

  • Carte de France des initiatives de lutte contre les violences sexistes

carte-manif-25-nov-2014

http://femmes.gouv.fr/category/lutte-violence/

La journée internationale pour l’élimination de la violence à l’égard des femmes du 25 novembre 2014 est l’occasion pour l’ensemble des acteurs de réaffirmer l’importance d’une mobilisation contre les violences faites aux femmes.

Retrouvez sur cette carte, l’ensemble des manifestations organisées à cette occasion sur les territoires.

A toutes fins utiles, vous trouverez l’ensemble des manifestations locales ainsi que les actions menées par les réseaux de la FNSF, du CNIDFF et de Femmes solidaires :

Actions nationales CNIDFF
Actions nationales FNSF
Actions nationales Femmes Solidaires

Les violences conjugales

 

La violence conjugale est, dans une relation privée ou privilégiée, une atteinte volontaire à l’intégrité de l’autre, une emprise, un conditionnement dont il est difficile de sortir lorsqu’on en est une des victimes.

La violence conjugale bénéficie du secret du privé

Ceci permet aux auteurs d’asseoir leur contrôle dans l’impunité. Elle constitue la forme la plus fréquente de violence envers les femmes. Elle fait partie de l’héritage patriarcal qui est caractérisé par le déséquilibre des rapports de pouvoir entre les sexes dans nos sociétés.

La violence masculine

La violence masculine à l’égard des femmes a un coût social et économique dont l’ampleur est encore trop méconnue. Les conséquences de cette violence qui s’exerce encore en toute impunité sont multiples pour nos sociétés. La violence conjugale est une question qui ne doit pas être considérée comme une affaire privée. L’usage de cette violence est un obstacle à l’égalité entre les hommes et les femmes, aux droits fondamentaux des femmes. 

  • L’horreur en chiffres

http://madame.lefigaro.fr/societe/violences-faites-aux-femmes-lhorreur-en-chiffres-211114-82737

1- Une femme sur trois a déjà été victime de violences dans le monde

L’Organisation mondiale de la Santé a rappelé la semaine dernière dans la revue médicale The Lancet que près de 35% des femmes et filles sont exposées à une forme de violence physique et/ou sexuelle au cours de leur vie. Dans certains pays comme l’Ouganda ou les Samoa, ce sont près de sept femmes sur dix qui ont été victimes d’abus, d’après l’ONU Femmes. 

2- En France, une femme décède tous les trois jours sous les coups de son conjoint

Près de 216 000 femmes, âgées de 18 à 75 ans, sont soumises à la violence physique et/ou sexuelle de leur ancien et actuel conjoint, qu’il soit mari, concubin, pacsé, petit-ami… La majorité reste muette, pour protéger leurs enfants, leur réputation ou leur vie, par crainte des représailles. Souvent, ces hommes violents possèdent également une emprise psychologique très forte qui plonge leur victime, isolée, dans un climat de peur permanent. Seules 16% d’entre elles déposent plainte, selon les chiffres du gouvernement. 

….

  • Le site Soslesmamans recueille les témoignages des femmes victimes de violences

http://www.soslesmamans.com/topic1/index.html

  • Une série d’articles sur les violences envers les femmes en France et dans le monde

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-fleau-des-violences-conjugales_1189658.html

Violences conjugales: « Sur le long terme, la baisse se confirme »

Une étude publiée ce mercredi souligne une baisse de 16% des violences conjugales sur un an. La réaction de Françoise Brié, porte-parole de la Fédération nationale solidarité femmes (FNSF), qui regroupe les associations féministes engagées dans la lutte contre les violences faites aux femmes.

660 000 femmes victimes de violences conjugales

663 000 femmes et 280 000 hommes ont été victimes de violences physiques ou sexuelles au sein de leur ménage sur deux ans, selon une étude de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales.

%d blogueurs aiment cette page :