Flux RSS

Archives de Catégorie: médias

Témoignage d’un Français engagé dans le Donbass contre le gouvernement de Kiev

Novorossia. Entretien avec Guillaume Lenormand, un Français volontaire dans le Donbass [exclusif]

dombass

Les volontaires européens dans le Dombass

27/02/2015 – 07h00 Donetsk (Breizh-info.com) ‑ Le cessez-le-feu entre Ukrainiens et partisans d’une Novorossia libre est fréquemment mis à mal par les différents belligérants ; sur la scène internationale, les USA et leurs alliés mènent une nouvelle guerre d’influence à l’Europe de l’Est et à la Russie ; la récente affaire du Mistral, qui a vu l’Etat français s’opposer frontalement à la Russie ou encore le refus pressenti de la Commission européenne concernant un contrat nucléaire passé entre la Hongrie et la Russie laissent apparaître une profonde fracture (une de plus) entre les élites occidentales et leurs peuples, qui se retrouvent lésés – comme certains secteurs économiques de Bretagne - par les décisions des Atlantistes.

Loin des décisions prises en haut lieu, il se trouve des jeunes Européens, qui par idéalisme, par conviction politique, par idéal, ont décidé d’aller se battre en Ukraine et en Novorossia dans un camp ou dans un autre. Ce fût le cas de ces volontaires partis soutenir la révolution de Maïdan, par conviction nationalistes-révolutionnaires. C’est également le cas de cette poignée de Français, partis aux côtés d’autres Européens dans le Dombass défendre les partisans de Novorussia contre les forces armées ukrainiennes et les milices .

Nous avons interrogé Guillaume Lenormand, qui s’est engagé il y a plusieurs mois déjà dans le Dombass, au nom d’un idéal Européen et anti-impérialiste. Pour connaitre les raisons de son engagement, mais pour avoir également son avis sur la situation, son ressenti, loin des interprétations de salon que peuvent en faire les médias occidentaux trop souvent cantonnés à reprendre des dépêches AFP.

guillaume_lenormand2

Breizh-info.com : pouvez-vous expliquer les raisons de votre engagement en Ukraine et en Novorossia ? 

Guillaume Lenormand : Pour faire vite, je suis un militant nationaliste français, licencié en histoire, ayant fait un peu de tout (dont du dessin de presse sous le pseudonyme de Krampon).
La politique en France me semblant une impasse, j’avais envie d’aller défendre mes idées sur le terrain, de la manière la plus simple et la plus radicale.
La Novorossia représentant pour moi l’exemple-type d’une « révolte contre le monde moderne », il m’a semblé assez naturel de m’engager pour elle. Ou alors peut-être que, comme mes camarades, j’avais trop lu Corto Maltese, Dimitri et Jean Mabire.

Breizh-info.com :  Quelle est la situation, à l’heure actuelle, en Novorossia ? Les accords de paix ont ils changé quelque chose ? Comment ont ils été perçu par la population ?

Guillaume Lenormand : Notre armée est en voie de régularisation, le commandement fait chaque jours de nouveaux progrès dans la coordination et l’organisation.
Le moral est très haut (victoire de Debaltsevo) et nous pouvons compter sur l’expérience croissante de nos soldats. Malheureusement, toujours des carences en matériel et un manque de formation, avec parfois des conceptions militaires dépassées qui nous provoquent des pertes inutiles.

Les accords de paix n’empêchent pas l’artillerie de faire trembler nos vitres chaque nuit et les blessés d’arriver chaque jours plus nombreux à l’hôpital…
Ces accords sont du vent, comme d’habitude.

La seule paix possible s’achètera par notre victoire finale ou notre écrasement total.

Breizh-info.com :  Pouvez-vous nous décrire votre quotidien, depuis votre arrivée, et les différentes étapes de votre parcours ?

Guillaume Lenormand : Il faut prendre conscience que nous menons une guerre dans des conditions très différentes de celles de l’OTAN.

Il n’y a pas le confort et la logistique que l’on peut trouver dans les armées de l’Occident. La nourriture est frugale, les soldats sont exposés au manque d’hygiène, au froid, aux privations diverses, dans des conditions qui nous rappellent parfois d’autres temps.

Tenir une position, une tranchée, un bunker boueux ou un block-post n’a rien d’exaltant, quand aux missions d’infiltration ou de combat, elles se font avec très peu de moyens, les munitions sont insuffisantes.

Si vous êtes blessé, vous ne disposez que rarement d’une évacuation rapide. Il faut composer avec tout cela, s’endurcir et devenir rustique. L’entraînement et le travail « sur le terrain » ont été pour moi simultanés, et j’ai eu l’occasion de faire une grande variété de choses différentes.

guillaume_lenormand

Breizh-info.com : Comment votre famille , vos amis perçoivent-ils cet engagement « la peau au bout du fusil » ?

Guillaume Lenormand : Ils sont inquiets, c’est normal. Ils voudraient me revoir entier. Mais ils sont également fiers et soutiennent ma cause. C’est l’essentiel. Certains sont plutôt pro-ukrainiens, mais leur amitié transcende ces barrières idéologiques et ils me soutiennent moralement.

Breizh-info.com : Vous êtes plusieurs volontaires français actuellement, regroupés derrière l’unité continentale . Qu’est ce que c’est ? Comment cela évolue sur le terrain ?

Guillaume Lenormand : Unité Continentale disposait d’un groupe français de taille variable (environ 8 soldats, en plus d’un groupe serbe et d’un groupe espagnol) et d’une unité médicale française.
Il y a eu récemment des développements. Des désaccords avec le commandement d’Unité Continentale ont mené la plupart des derniers volontaires français à la quitter.

Ils sont actuellement une petite dizaine à se redéployer dans différents secteurs, selon leurs préférence.

Breizh-info.com : Avez vous vous même été sur le Front ? Vous avez été blessé il me semble ?

Guillaume Lenormand : Lorsque l’on parle de front, la plupart des gens s’imaginent un spectacle hollywoodien, des combats intenses et constants, du spectacle…
Ils ne réalisent pas que dans 99% des secteurs, le front n’est constitué que par une chaîne de block-posts et de positions enterrées.
Le contact avec l’ennemi a souvent été rompu et celui-ci, dans bien des cas, se situe à des kilomètres. Il faut donc aller le « chercher ».

Le front, c’est une longue attente, un quotidien triste, gris, bien peu glorieux, entrecoupé de très brefs moments de chaos et d’adrénaline. J’ai connu plusieurs fronts, de Donetsk à Debaltsevo et Marioupol.

J’ai participé (en désobéissant à mes commandants) à quelques actions « agressives ».
Enfin, j’ai été blessé, mais seulement légèrement. Ce jour là, plusieurs de mes camarades ont été tués et d’autres blessés gravement, je m’estime donc très chanceux.

Breizh-info.com : En France, les médias mainstream ont une vision particulière de l’Ukraine et ne comprennent pas le séparatismeLa Russie a t-elle l’influence que les médias occidentaux décrivent ? 

Guillaume Lenormand : A vous de l’expliquer. Au Donbass, nous sommes géographiquement, culturellement et linguistiquement en Russie. Dissocier le Donbass et son peuple de la Russie, serait aussi bête que s’offusquer que la France soutienne une rébellion séparatiste au Québec ou en Wallonie, par exemple.

Pour autant que je puisse en juger, c’est le peuple russe qui aide directement le Donbass, par l’envois de volontaires et de matériel acheté dans des surplus ou des magasins de sport.

L’Etat russe, lui, agit sur un plan diplomatique, il ne faut donc pas tout confondre. On ne passe pas la frontière impunément, la légalité est respectée.

Breizh-info.com : Pour vous, comment sortir de cette crise, qui ressemble fort à une nouvelle guerre civile entre Européens ? Comment expliquez-vous ce déchirement qui parcourt une partie de la droite et de la gauche radicale en France ?

Guillaume Lenormand : Ce déchirement illustre la frontière qu’il y a entre ceux qui, d’une part, se perdent dans la défense d’une « forteresse occidentale » (aux valeurs progressistes, démocratiques et cosmopolites) et d’autre part, ceux qui ont entrepris la reconquête de notre continent.

Cette reconquête, contre les banquiers et la mafia mondialiste, ne pourra débuter qu’à l’Est.

Toute révolution nationaliste ne pourra être réalisée que par des hommes qui ont hérité d’une expérience militaire, qui ont laissé tomber les sempiternels débats inutils ou les molleries intellectuelles et renoué avec le feu de l’action et de la guerre.
Quels que soient nos efforts, le futur de l’Europe passera par la violence, nécessairement. Après 6 mois de guerre ici, j’en suis d’autant plus convaincu.

Breizh-info.com :  Quelles sont les besoins de la population civile dans le Dombass ? Des associations françaises travaillent-t-elles avec vous ?

Guillaume Lenormand : Les populations civiles manquent avant tout de médicaments. Même les produits pharmaceutiques les plus basiques font défauts. L’hôpital de Donetsk manque d’Oxygène. Un peu partout, les opiacés comme la morphine, le Tramadol, sont les premiers à faire défaut. Pour ce qui est des civils, ils continuent à tenir tête au quotidien, avec une dignité, un calme et une discipline remarquable.

L’ordre règne, alors que dans la même situation, en France, ce serait déjà l’anarchie, avec pillages et violences…

L’association française Novopole et les différents comités de soutien animés par exemple, par André Chanclu ou Alain Benajam, sont les principaux centre de solidarité française envers le Donbass.

Crédit photo : DR
[cc] Breizh-info.com, 2015, dépêches libres de copie et diffusion sous réserve de mention de la source d’origine.

Commentaires

  • Du beau travail de journaliste, félicitations… On sent à peine le parti pris… Surtout, ne pas trop interroger ce type sur les justifications idéologiques / personnelles, se contenter de parler d’un « nationaliste français », c’est bien, ça reste politiquement correct.

    Tout d’abord, ce n’est pas le Dombass mais le Donbass.

    Ensuite, je suis surpris de toutes les positions paradoxales assumées par cet ex-futur enseignant aux velléités guerrières. Il aurait dû fréquenter plus assidument la faculté d’histoire et les bibliothèques universitaires.
    Il aurait su que le Donbass est une terre ukrainienne, que les habitants de souches parlent l’ukrainien.
    Il aurait su que le Donbass n’est pas russe, et ce n’est pas la Crimée. La forte présence de russophone dans les villes s’explique par le fait que les bolchéviks ont massivement fait venir des travailleurs de
    toute l’URSS dans le bassin minier du Donbass. Mais être russophone ne signifie pas être russe (au sens grand russe). Ces mineurs et fils de mineurs sont issus de toutes les minorités de l’URSS et même d’ailleurs. Les villes du Donbass, c’est un joyeux melting pot de plusieurs identités, bref, pas de quoi justifier un combat nationaliste.
    Maintenant, remplacez ukrainiens par bretons, et bolchéviks par république française. Ou va votre sympathie ?

    Alors je comprends que le conservatisme de la société russe sur lequel surfe Poutine puisse attirer les nationalistes européens, tout comme le rejet de l’impérialisme américain et l’anti-atlantisme. Mais l’ennemi de mon ennemi n’est pas forcément mon ami.

  • Source http://www.breizh-info.com/23423/actualite-internationale/novorussia-entretien-avec-guillaume-lenormand-volontaire-francais-dans-le-donbass-exclusif/

     

    Les Ukrainiens attaquent les Bretons. Les Russes nous avaient prévenus, tous des fachos ces Ukrainiens !

    Bizarre, bizarre. L’attaque violente des supporters ukrainiens contre les supporters bretons tombe à pic pour alimenter la propagande de Poutine et donner raison à son occupation de l’Ukraine pour « protéger » les russophones.

    Je compatis à la douleur des Bretons mais je m’interroge sur l’identité des sauvages qui les ont attaqués.

    Je reste avec mes interrogations jusqu’à plus ample information.

    La Connectrice

    http://www.leparisien.fr/faits-divers/video-ukraine-la-grande-frayeur-des-supporteurs-de-guingamp-27-02-2015-4562677.php

    La vingtaine de supporteurs de l’En-Avant Guingamp qui avait fait le déplacement jeudi soir à Kiev (Ukraine), pour le 16e de finale d’Europa Ligue entre le Dynamo Kiev et leur club (3-1), est encore sous le choc.

     Kiev : 11 fans des Verts blessés dans un guet-apens des ultras ukrainiens

     A la 78e minute, la rencontre a été interrompue pendant à cause de supporteurs ukrainiens très violents qui voulaient s’attaquer à la poignée de fans bretons. Le match n’a repris que neuf minutes plus tard. Pour le président de l’En-Avant Guingamp, «un drame a été évité de peu», car «ils voulaient tuer nos supporteurs».

    Ukraine. Présence militaire russe dans le Donbass

    Pour la plupart des Français, les Russes sont des démocrates qui veulent libérer l’Ukraine de fachos néonazis criminels. Ils s’informent auprès des organes de propagande russe qu’ils prennent pour argent comptant, comme mes amis de Riposte laïque.http://ripostelaique.com/donbass-elle-est-belle-la-republique-de-charlie/

    Je suis allée voir du côté des sites d’information ukrainiens de langue française et j’y ai trouvé un tout autre son de cloche.

    Pour ce qui est des articles ci-dessous j’ai du mal à croire que leur source, infonapalm puisse être un repère de néonazis quand elle qualifie les récentes négociations de Minsk de « Seize heures qui ont sauvé la Paix dans le Monde » et de commenter ainsi les opinions des zélites françaises :

    Le plus terrible, le plus lamentable dans cette agression avérée et qualifiée, est qu’ici, en France, le pays des Droits de l’Homme – il y a des dirigeants de partis politiques, des hommes politiques, des historiens, uneacadémicienne, des journalistes qui défendent l’indéfendable, des petits Le Pen qui nient la réalité et qui veulent nous convaincre que 5 500 morts, plusieurs milliers de blessés, amputés, estropiés, défigurés, handicapés par le reste de leur vie, des familles brisées, des enfants orphelins, 1 600 000 personnes déplacés, ce n’est rien, ce n’est qu’un détail de l’Histoire, comme l’a dit naguère JM Le Pen en parlant des chambres à gaz des camps de concentration nazis.

    Après tout, pourquoi parler de l’Ukraine, puisque c’est un Etat fantôme habité par un peuple fantôme, d’après A.Poniatowski

    Le bilan est lourd pour les Ukrainiens mais le bénéfice de Poutine est évident :

    C’est formidable, le Président Porochenko et l’Ukraine ont sauvé la paix dans le monde. Beaucoup de journaux ont titré, après les négociations de Minsk : « Seize heures qui ont sauvé la Paix dans le Monde ».
    En attendant – quel bénéfice pour l’Ukraine : au moins 5 500 morts, plusieurs milliers de blessés, amputés, estropiés, défigurés, handicapés par le reste de leur vie, des familles brisées, des enfants orphelins, 1 600 000 personnes déplacées, instauration d’une haine distillée par Moscou envers les Ukrainiens, bref un cancer implanté au cœur de l’Europe.

    Tout ce déferlement de haine, de malheur, de misère et de mort de par la volonté d’un seul homme : le Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine ! Pour quel objectif ? Permettre à un seul homme de se maintenir au pouvoir, Vladimir Poutine veut se maintenir au pouvoir ! Quel bénéfice pour la Russie et son peuple : aucun sauf à être enseveli sous une propagande quotidienne et grotesque !

    https://fr.informnapalm.org/seize-heures-qui-ont-sauve-la-paix-dans-le-monde/

    Infonapalm nous révèle par ailleurs la biographie des quelques français qui se sont engagés auprès des pro-russes, des individus paumés, louches et haineux dont je n’ai pas vu la mention dans nos médias respectables.

    https://fr.informnapalm.org/ces-francais-qui-saffichent-aux-cotes-des-pro-russes-dans-le-donbass/

    Depuis le renversement de Ianoukovitch par le peuple d’Ukraine, j’ai toujours douté du caractère « néo-nazis » des révoltés du Maïdan mais je n’ai jamais douté de la détermination de Poutine à soumettre l’Ukraine à la botte russe et de sa détermination à user de tous les moyens les plus criminels pour y parvenir. Malheureusement, les mensonges et la propagande de Poutine abreuvent beaucoup de Français qui, pervertis par des dirigeants malhonnêtes, ont perdu le sens des valeurs qui avaient conféré admiration et prestige au pays des Droits de l’Homme.

    La Connectrice

    PS Ce ne sont pas les 300 gugusses du régiment néo-nazi Azov qui autorisent à qualifier les Ukrainiens de néo-nazis comme le font Poutine et ses suiveurs et comme le pensent tout haut de nombreux français.

    TOP 10 des faits confirmant la présence militaire russe dans le Donbass

    fr

    Тank Т-72Б3

    KamAZ  43269 « Vystrel » et « Dozor » (BPM-97).

    • Sur la vidéo diffusée par la chaîne de propagande des RPL/RPD « News Front » et ensuite reprise par la chaîne russe « Vesti », montrant les « entraînements des terroristes » le 30,12,2014 à Lougansk, environs 10 véhicules de ce type sont recensés.(Article en russe « Tir à la tête de la propagande russe »).

    • le 10 janvier, la ville de Krasnodon dans la région de Lougansk, est le théâtre des affrontements  entre les bandes terroristes. Sur la vidéo, on aperçoit 2 véhicules KAmAZ-43269 (BMP-97).
    • le 10 février à Lougansk, une colonne du matériel militaire est recensée. En font partie : 3 véhicules blindés KamAZ-43269 « Vystrel ».

    Véhicule blindé multifonction GAZ-3937 « Vodnyk ».

    • le 10 janvier 2015, à Krasnodon, lors du désarmement de la brigade terroriste « Odessa » (RPL) par les militaires russes, une grande quantité de blindés participait à l’opération. Les véhicules blindés multifonction GAZ-3937 « Vodnyk » en faisaient partie. Ces véhicules blindés appartiennent à la 2ème Brigade de spetsnazde la Direction Générale des Renseignements d’État-Major de la Russie. La brigade en question est basée à Pskov (Russie).

     BM-30 Smerch

    •  le résumé d’InformNapalm du 30.10.2014 précise que les systèmes de lance-roquettes multiple BM-30 Smerch ont été aperçus à Donetsk.
    • le 22.01.2015, à Makiivka, le système russe de lance-roquettes multiple Smerch de calibre 300,  a été aperçu rue Danilova. L’engin se dirigeait vers le quartier Zeleniy, sans escorte.
    • le 10 février 2015, les terroristes ont tiré sur la ville de kramatorsk des systèmes de lance-roquettes multiple Tornado-C, modification des Smerch. Les tirs provenaient des villes de Gorlivka et Khartsizk, contrôlées par les terroristes.

    Système de missile antiaérien mobile 9K38 Buk-M1-2 (SMAA  9K38 Buk M1-2)

    • une enquête vidéo, ouverte à tous, présentant un bon nombre de preuves de culpabilité de la Russie envers la communauté internationale dans l’affaire du crash de Boeing 777 de Malaysia Airlines dans le ciel de Donbass, le 17 juillet 2014. Le crash a eu lieu dans l’est de la région de Donetsk (Ukraine), près du village de Grabovo, aux environs de la ville de Thorez. Lors de l’enquête, les numéros de tous les systèmes antiaériens Buk M1-2 ont été relevés, ainsi que d’où et comment ils sont rentrés sur le territoire ukrainien. Le lieu exact du tir du missile qui a touché le Boeing transportant les civils, est également indiqué, tout comme la fuite précipitée et la tentative de brouiller les pistes, une fois que les terroristes avaient compris que l’avion abattu n’était un avion militaire ukrainien, mais l’avion de ligne civil.

    Système antiaérien mobile 9K330 Tor-M1 de courte portée.

    • le 20.01.2015 ce type d’armement à été recensé à Chakhtarsk,  Le système Tor-M1 est connu comme très efficace pour parer aux attaques aériennes, avec les armes de haute précision (drones, chasseurs-bombardiers, hélicoptères)  utilise les missiles sol-air.

    Complexes d’artillerie 2S7 Pion et 2S7M Malka

    • Ce type d’armements a souvent été identifié sur les territoires contrôlés par les terroristes. Il ne figure par parmi les trophés, ce qui peut être une preuve directe de l’ »aide » du « sponsor » russe. En outre, un de ces exemplaires a été aperçu à Makiivka

    BM-21 GRAD (système de lance-roquettes multiple)  sur  KamAZ 5350 

    ce système fait partie uniquement des armements des Forces Armées russes.  Le 23,01,2015, ce système modifié a été aperçu à Donetsk en Ukraine.

    Lance-flammes lourd TOS-1 Burratino,

    fait partie des armements lourds russes. Ce système de lance-roquettes multiple a été utilisé, selon les sources officielles ukrainiennes, pour bombarder le village de Vessele le 13,01,2015. Ces systèmes ont été également aperçus à Donetsk le 14,01,2015, non loin de l’aéroport.

    Station-radar « Léopard » et radar « Ris-1″

    • À la fin de l’année 2014, ce type d’armement a été recensé dans le Donbas, dans la zone du conflit. Ce ne sont pas les trophés, ils ont été transférés de la Russie en traversant la frontière ukrainienne.

    Cette liste n’est pas exhaustive et pourrait être complétée. Toutefois, elle représente une base de données rassemblées, confirmant la présence militaire russe sur le territoire de Donbass.

    Top-10_FR

    136ème Brigade spéciale d’Infanterie Motorisée russe dans le Donbass, vidéo.

    https://fr.informnapalm.org/136eme-brigade-speciale-dinfanterie-motorisee-dans-le-donbass-video/

    En utilisant les données des investigations d’équipe d’InformNapalm  Sergii Omelchuk  a réalisé un formidable reportage vidéo, où il rassemble les faits confirmant la participation  de la 136ème Brigade spéciale d’Infanterie Motorisée des Forces Armées de la Russie (unité militaire n° 63354, basée à Daguestan, la ville de Bouynaksk, hameau de Botlikh) ainsi que l’utilisation du tank russe T-72B3 durant le conflit armé dans le Donbass. Nous vous invitons à visionner cette vidéo.

    Domestiques et aristocrates. Ce soir je regarde Downton Abbey

    Le château de Highclere, en Angleterre, est un personnage à part entière de Downton Abbey. Depuis le début de la diffusion de la série, dont la saison 5 s’achève sur TMC, les touristes affluent.http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/serie/85360/downton-abbey-jackpot-pour-le-tourisme-britannique.html

    Nos voisins britanniques ont le talent de  nous dépeindre les antagonismes qui marquent leur société communautariste. Actuellement, leur public se passionne pour la série Downton Abbey qui met en scène dans un contexte très glamour une famille d’aristocrates et ses domestiques. Le scénario donne autant d’importance aux domestiques qu’aux maîtres, aux interactions entre les deux classes et aux  conflits en leur sein.

    L’histoire commence un peu avant la guerre de 14-18 et nous raconte les bouleversements qu’elle entraîne dans les deux classes sociales aristorates et domestiques. Les nobles sont obligés de faire des concessions sur leurs traditions, leur train de vie et leurs coutumes tandis que les employés se tournent vers le socialisme et se révoltent contre une condition de soumission et de dépendance, aspirant à une vie meilleure.

    Le sujet a déjà été traité au cinéma, notamment avec « The servant » en 1963 et plus récemment avec « Gosford Park ».

    The Servant, film de Joseph Losey, américain réfugié en Angleterre à cause du Maccarthysme raconte la relation ambigüe d’un aristocrate avec son majordome sur le thème du sadomasochisme: le véritable maître n’est pas celui qu’on croit.

    Robert Altman nous avait déjà donné un avant goût de cette lutte des classes avec Gosford Park sorti en 2001. Le scénario avait été écrit par Julian Fellowes qui est aussi le scénariste et producteur de Downton Abbey. Je sais Altman était américain mais il a très étroitement collaboré avec le britannique Fellowes qui est à l’origine de l’idée du film.

    On retrouve dans « Downton Abbey » le thème et le contexte de « Gosford Park » pour la bonne raison que Julian Fellowes est le scénariste des deux œuvres.

    J’avais beaucoup aimé le témoignage historique porté par « Gosford park », aussi il n’est pas étonnant que j’apprécie « Downton Abbey ». Cette saga familiale est merveilleusement réalisée dans des décors naturels de la campagne anglaise et dans les studios où sont tournées les séquences d’intérieur. Les costumes d’époque sont magnifiques et les acteurs parfaits. Je rentre avec délices dans cet univers complexe et tout à fait crédible au regard de l’authenticité de la reconstitution de l’époque. Un peu de sexe, de politique, de romance, de suspense, d’intrigue de tragédie, d’humour et d’émotion sont très habilement parsemés dans le scénario. La progression de l’évolution des mœurs et de l’émancipation des femmes est subtilement illustrée. Je ne suis pas la seule à apprécier puisque la série a reçu de très nombreuses récompenses et qu’elle est suivie par des millions de téléspectateurs aux Royaume-uni comme aux USA?

    Certains détails sont tellement sincères que, lors du dernier épisode, les larmes me sont montées au yeux lorsque Isis, la chienne du maître, dépérit d’un cancer généralisé et que le comte et la comtesse la prennent dans leur lit pour la veiller jusqu’à sa fin.

    Ne me dérangez pas ce soir, je suis une « couch potatoe » devant Downton Abbey.

    LC

    Pour en savoir plus

    http://tvmag.lefigaro.fr/programme-tv/article/television/85117/edith-la-mechante-soeur-de-downton-abbey.html

    Libération d’Auschwitz il y a 70 ans. Le génocide n’a pas servi de leçon d’humanité.

    Tatouage effectué sur le bras d’une déportée à son arrivée à Auschwitz. Photo LC

    Aujourd’hui les chefs d’Etat de la communauté internationale étaient réunis à Auschwitz pour célébrer le 70ème anniversaire de la libération du camp par l’armée soviétique. En réalité, il ne restait plus beaucoup de monde dans ce camp car, une semaine plus tôt, le 18 janvier 1945, les nazis l’avaient évacué à l’approche des troupes soviétiques. Environ 2 000 prisonniers, dont la Ministre Simone Veil, furent soumis à ce qui est resté dans les annales comme « la marche de la mort ». Avant le départ, un certain nombre de prisonniers jugés trop faibles ou encombrants furent fusillés dans les bois voisins. Environ la moitié des prisonniers parvinrent à destination.

    Malheureusement, ces commémorations et le devoir de mémoire n’ont aucun impact sur l’éradication de l’antisémitisme. Au contraire, les actes antisémites ont doublé de 2013 à 2014 et parmi eux, la violence contre les personnes a augmenté de 130%. Sur un plateau de Itélé un membre du CRIF expliquait que ce qui est nouveau dans les actes antisémites, ce sont précisément les violences aux personnes et les assassinats de juifs pour la seule raison qu’ils sont juifs, le mobile exact des nazis. Bien entendu Audrey Pulvar s’est chargée de mettre en balance les actes antisémites avec les actes islamophobes, réaction classique lamentabble. Comment peut-on comparer les agressions physiques et meurtrières avec une flaque de sang de porc répandue devant une mosquée ?

    Dans le monde entier, la France est montrée du doigt pour être le pays le plus antisémite d’Europe. Je l’entendais encore ce jour en écoutant la BBC. Les Juifs de la diaspora qui ont de la famille en France sont extrêmement inquiets pour eux et les invitent à émigrer.

    L’antisémitisme a de tous temps été un mal français lié à ses origines catholiques, « la fille aînée de l’Eglise ». Des décennies de petits français ont appris que les juifs « avaient tué le petit Jésus » et que le peuple élu était un peuple déicide. Ce n’est qu’en 2011 que le  pape Benoît XVI « exonère les juifs » de la responsabilité de la mort du Christ (1) Cet antisémitisme historique et passif resurgit au moindre prétexte et malgré la diminution drastique de la communauté juive française qui représente aujourd’hui à peine 1% de la population. Récemment le dédommagement des juifs étrangers internés puis déportés par la France dans des wagons SNCF jusqu’aux camps de la mort a provoqué des réactions extrêmement hostiles (2)

    Si le devoir de mémoire est une nécessité absolue pour les survivants de l’holocauste, leur famille, leurs proches et leurs amis, il est une corvée pour les autres qui le qualifient de « shoah business » comme j’ai pu le lire maintes fois sur l’internet. Non, la shoah, l’extermination des juifs et la spoliation de leurs bien scientifiquement organisés, n’a pas servi de leçon à l’humanité. Non seulement les Juifs sont toujours le bouc émissaire de tous les maux de la terre mais des drames atroces continuent à se produire dans le monde comme par exemple la persécution des chrétiens (viols, meurtres, terreur) par Boko Haram au Nigéria.

    Contrairement à ce que l’on peut entendre dans les médias, l’extermination de 6 millions de juifs n’a pas servi de leçon aux hommes qui continuent de s’entretuer, de piller, de violer, de martyriser et de génocider un peu partout dans le monde. Non seulement il ne sert pas de leçon mais la Shoah est controversée par ceux qui prétendent qu’on n’a gazé que des poux à Auschwitz, que les chambres à gaz n’ont jamais existé, que le nombre de victimes est surestimé ou qui la mette en balance pour la minimiser avec d’autres crimes de l’humanité. Dans les pays musulmans, des manifestants brandissent des pancartes sur lesquelles on lit : « Hitler n’a pas fini le travail » et la traduction en arabe de « Mein Kampf y est un best seller constant depuis des décades..

    En France on n’ose pas dire que la progression de l’antisémitisme est proportionnelle à la progression de l’islamisation. C’est pourtant une évidence qui se manifeste par des actes antisémites commis par les Musulmans mais aussi par la levée du tabou de l’antisémitisme chez les chrétiens qui profitent de la brèche pour s’y engouffrer, notamment au prétexte de l’antisionisme et de la défense des Palestiniens.

    Je ne pense pas que le devoir de mémoire puisse changer quoi que ce soit à l’antisémitisme en France, par contre je suis persuadée que lutter contre l’islamisation de notre pays, refuser les accommodements raisonnables et nommer la réalité des faits ferait baisser considérablement les actes et propos antisémites et par la même occasion le sexisme qui lui aussi se porte bien : 200 femmes violées toutes les 24 h.

    L’islamisation de la France et de sa culture a provoqué la remise en question de nos lois, de nos principes, de nos coutumes, de nos rituels et ce qui paraissait évident il y a 15 ans encore suscite l’interrogation et parfois le mépris. Sont mis sur la brèche la laïcité, la nationalité, l’idée de Nation, le patriotisme, le drapeau français, la Marseillaise, notre alimentation (vin et cochon), l’émancipation des femmes et leur égalité sociale, nos origines judéo-chrétiennes, l’histoire catholique de la France et …l’impact et la responsabilité de la Shoah de nos parents et grand-parents.

    La France est antisémite parce qu’elle est islamisée.

    La Connectrice

    Témoignage de rescapés http://www.francetvinfo.fr/monde/europe/auschwitz/video-auschwitz-les-derniers-survivants-temoignent-de-l-enfer-des-camps-d-extermination_804825.html

    Témoignage de Simone Veil en 1995

    Une baraque de femmes à Auschwitz http://autourdelaliberte.blogspot.com/2011/04/souvenirs-dauschwitz-70-ans-plus-tard.html

    Une baraque de femmes à Auschwitz http://autourdelaliberte.blogspot.com/2011/04/souvenirs-dauschwitz-70-ans-plus-tard.html

    Des soldats soviétiques sont entrés à Auschwitz http://english.peopledaily.com.cn/200501/26/eng20050126_171970.html D’après la source, la photo aurait été prise par les soviétiques et tout le monde y est si propre que je me demande s’il ne s’agit pas d’une pause à destination de la propagande stalinienne …

    A la vue de cette photo, on comprend que Vladimir Poutine n’ait pas participé à la Cérémonie du 70ème anniversaire de la libération d’Auschwitz. En effet, l’un des mythes de la Russie soviétique est d’avoir vaincu le nazisme à elle toute seule. Poutine n’a pas supporté d’entendre le président polonais dire que les Ukrainiens avaient libéré Auschwitz. Dans son discours au cours de la cérémonie qu’il a organisée à Moscou avec le grand rabbin de Russie, il insiste sur le fait que c’est l’armée soviétique composée d’Ukrainiens et de soldats originaires de toutes les républiques soviétiques qui ont libéré le camp. Cette polémique est particulièrement déplacée, voir obscène et donne une fois de plus la preuve que Poutine se prend pour le tsar et fonde sa popularité sur l’impérialisme russe. LC

    Pour en savoir plus

    • (1)Le pape Benoît XVI « exonère les juifs » de la responsabilité de la mort du Christ 

    http://www.debriefing.org/30622.html

    05/03/2011

    Article repris du site Zenit.
    ROME, Jeudi 3 mars 2011 (ZENIT.org) – Le pape Benoît XVI « exonère les juifs » de la responsabilité de la mort du Christ : l’ambassade d’Israël près le Saint-Siège salue aujourd’hui, dans un communiqué en anglais et en italien, la lecture du procès de Jésus faite par Benoît XVI dans le second tome de son livre sur Jésus de Nazareth qui traite de la mission, de la mort et de la résurrection du Christ (cf. Zenit du 2 mars 2011).

    Le livre sera présenté à la presse le 10 mars à Rome et à Paris notamment, et il est publié en français aux Editions du Rocher (Parole et Silence). Trois extraits ont été publiés dès le 2 mars dans la presse italienne.

    Le communiqué salue le fait que le pape à plusieurs reprises insiste dans son livre pour « exonérer les juifs de la responsabilité de la mort de Jésus ».

    Israël espère que les catholiques du monde entier accueilleront le message du pape dans ce sens : « Nous espérons que sa vision positive sera une source d’inspiration pour plus d’un milliard de catholiques dans le monde entier ».

    L’ambassade salue les progrès des relations entre juifs et catholiques depuis le Concile Vatican II en disant : « Ses paroles sont cohérentes avec la politique officielle de l’Eglise depuis la déclaration Nostra Aetate de 1965. C’est en outre une confirmation de la position bien connue du pape en faveur du peuple juif et de l’Etat d’Israël ».

    Et d’ajouter, toujours à propos de la déclaration conciliaire : « Nous ne devons pas oublier que sans Nostra Aetate il n’y aurait pas eu de processus de réconciliation entre juifs et catholiques d’une part et le Saint-Siège et l’Etat d’Israël d’autre part ».

    C’est la signature, sous le pontificat de Jean-Paul II, de l’Accord fondamental du 30 décembre 1993 qui a permis, avec la reconnaissance d’Israël par le Saint-Siège, l’échange de représentations diplomatiques.

    La lecture de Benoît XVI commente en particulier l’expression « les juifs » typique de l’évangéliste Jean et amplement mise en lumière par l’exégèse catholique récente, notamment francophone : elle ne désigne pas le peuple juif en tant que tel, et, souligne le pape, ne revêt de caractère « raciste ». En effet, l’apôtre Jean était lui-même « un Israélite, tout comme Jésus et tous les siens ».

    Pour sa part, le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a adressé jeudi une lettre au pape Benoît XVI pour saluer le « courage et la « clarté » de sa lecture en disant, rapporte l’AFP : « Je vous félicite pour avoir rejeté dans votre nouveau livre la fausse accusation qui a servi de base à la haine des juifs pendant des siècles ».

    Anita S. Bourdin

    © Zenit

    • L’information incomplète et orientée de cette indemnisation de 60 millions une fois (l’Aide médicale d’Etat réservée aux étrangers illégaux nous coûte près de 800 millions d’euros chaque année) suscite une indignation générale des français de tous bords, un triste retour sur la légitimité des indemnisations et réparations dues aux Juifs qui ont été exterminés, esclavagisés, torturés, humiliés, exclus de la société et spoliés (leurs biens confisqués, volés, récupérés) par les Allemands et leurs complices français.

    https://laconnectrice.wordpress.com/2014/12/12/lindemnisation-des-juifs-etrangers-deportes-par-la-france-suscite-des-reactions-antisemites/

    • Journée de la mémoire de l’holocause en 2012

    https://laconnectrice.wordpress.com/2012/01/28/journee-de-la-memoire-de-lholocauste-et-de-la-prevention-des-crimes-contre-lhumanite/

    • Polémique sur Yad Vashem, musée et mémorial de l’holocauste en Israël

    https://laconnectrice.wordpress.com/2009/01/29/effacez-le-nom-de-mon-grand-pere-a-yad-vashem/

    Faux musulmans. Surdélinquance des jeunes issus de l’immigration.

    Il n’y a plus de jeunesse innocente. Les nouveaux criminels et délinquants sont des pré ados, des ados ou de très jeunes adultes sans foi ni loi républicaine, généralement de faux musulmans qui disent que les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République.

    Dans son rapport sur la délinquance des mineurs, (Rapport de commission d’enquête n° 340 (2001-2002) de MM. Jean-Claude CARLE et Jean-Pierre SCHOSTECK, fait au nom de la commission d’enquête, déposé le 27 juin 2002) le Sénat caractérise les délinquants ainsi La délinquance apparaît plutôt comme un phénomène masculin. Les mineurs délinquants sont souvent également des mineurs victimes. L’état sanitaire des mineurs délinquants est souvent déplorable. Tandis que beaucoup souffrent de problèmes de comportement sérieux, le plus grand nombre abuse de substances telles que l’alcool et les drogues. Enfin, la commission d’enquête a relevé une surdélinquance des jeunes issus de l’immigration.

     M. Christian Delorme, le « curé des Minguettes » évoquait ainsi cette situation . En France, nous ne parvenons pas à dire certaines choses, parfois pour des raisons louables. Il en est ainsi de la surdélinquance des jeunes issus de l’immigration, qui a longtemps été niée, sous prétexte de ne pas stigmatiser. On a attendu que la réalité des quartiers, des commissariats, des tribunaux, des prisons impose l’évidence de cette surreprésentation pour la reconnaître publiquement. Et encore, les politiques ne savent pas comment en parler »27(*).

    Actes peu graves commis suivant les origines ethniques

    Actes graves commis suivant les origines ethniques

    Le rapport du Sénat consacre de nombreuses pages à la prévention inefficace, notamment l’échec de la Politique de la Ville et la sanction pénale qu’il qualifie d' »erratique » De fait, le dysfonctionnement le plus criant de la justice des mineurs réside dans les conditions d’exécution des peines et mesures. Les juges des enfants, les tribunaux pour enfants prononcent des mesures éducatives ou des sanctions pénales qui ne sont pas mises en oeuvre ou mises en oeuvre avec un retard considérable.

    Le sentiment d’impunité de certains mineurs s’enracine dans ce constat que la justice ne fait pas ce qu’elle dit.

    « Que signifie de déférer un mineur « en temps réel » après la commission de l’infraction devant un juge des enfants alors qu’il peut arriver que de nombreuses semaines, voire plusieurs mois, se passent avant que le jeune ne soit convoqué dans le cadre d’une mesure éducative ordonnée par le juge des enfants ? Les personnes sur le terrain ne peuvent qu’avoir l’impression à juste titre qu’il ne se passe rien et que la justice est inefficace. Les réticences de la part des jeunes se font plus fortes lorsque la mesure est mise en oeuvre longtemps après l’audience. Il en va de la crédibilité et de l’efficacité de la justice » (Nanterre).  http://www.senat.fr/rap/r01-340-1/r01-340-158.html

    Ce rapport se contente d’évoquer la surdélinquance des mineurs issus de l’immigration sur une seule page alors qu’il établit l’existence de cette surdélinquance. Par contre il consacre des dizaines de pages à la réponse « erratique », inutile, impuissante, inadaptée, dispendieuse des institutions autant en matière de prévention que de répression.

    90 milliards investis dans les cités depuis 1980

    Dans son rapport, le Sénat pointait l’inefficacité de la Politique de la Ville à lutter contre la délinquance des jeunes, ce comportement insurrectionnel qui sème misère, ignorance, insécurité, destructions des biens publics et privés et contribue à entretenir le cercle vicieux de la criminalité. D’après une enquête du journal Le Parisien 90 milliards d’euros auraient été investis dans les cités depuis 1980 et ceci sans résultat. Au contraire, la situation sociale ne cesse de s’y dégrader.

    L’histoire de ces trente dernières années est jalonnée de lois, d’incitations fiscales, de mises en place d’organismes et de ministères destinés à traiter les problèmes de discrimination et de ségrégation par tous les bouts. A commencer par celui de l’urbanisme et du logement. La prise de conscience n’est donc pas nouvelle. Briser la mécanique infernale Dix ans après les émeutes de Clichy-sous-Bois et, même si aucune relation directe ne peut être établie, deux semaines après les carnages de « Charlie Hebdo » et de l’Hyper Cacher de la porte de Vincennes, l’appel de Valls à une « grande mobilisation » pour les quartiers est salué par tous. Mais quels résultats les 90 Mds€ investis depuis les années 1980 ont-ils produits ? Dans ces cités, requalifiées banlieues puis quartiers, rien ne semble changer — hormis des logements rénovés –, au contraire. Le chômage y est de plus en plus élevé, le niveau de vie au plus bas et le repli communautaire plus puissant. Le cercle vicieux du déclassement, de la défiance réciproque et de l’exclusion semble inéluctablement enclenché. Et pourtant, de la Seine-Saint-Denis aux quartiers Nord de Marseille, ils sont nombreux à vouloir briser cette mécanique infernale. Et beaucoup réussissent. Pour accélérer cette « déghettoïsation », le gouvernement évoque des « politiques positivement discriminantes ». Le temps est-il venu de casser certains tabous en autorisant l’établissement de statistiques ethniques ou en imposant des quotas pour accéder à un enseignement de qualité ou à l’emploi ? Plutôt allergique à cette méthode jugée inégalitaire, la France, pourtant, l’adopte peu à peu vis-à-vis des femmes. Alors pourquoi pas pour les minorités ethniques ?

    On peut consulter tous les articles de l’enquête ici http://www.leparisien.fr/espace-premium/fait-du-jour/index.php

    Que font les jeunes issus de l’immigration pour s’aider eux-mêmes ?

    Quand on parle du comportement insurrectionnels des jeunes issus de l’immigration, nous nous posons en responsables ou en sauveurs, nous voyons le problème de notre point de vue sans jamais mettre en cause la responsabilité des immigrés et de leur descendance. Ils seraient misérables et délinquants ou criminels parce que nous refuserions de les intégrer, parce que nous serions racistes, intolérants et discriminants, parce que nous créions les conditions d’une ségrégation digne de l’apartheid, selon les termes récents de Manuel Valls.

    S’il y a un comportement raciste, c’est celui qui consiste à analyser le problème du seul point de vue de notre responsabilité. Or comme chacun le sait, le tango se danse à deux. Il est impossible de venir en aide à quelqu’un qui refuse cette aide. Lorsque je faisais du bénévolat, je disais à mes usagers « aidez-moi à vous aider » et ceux qui acceptaient le « marché » s’en sont sortis pour la plupart.

    Malheureusement, nous avons à faire à des populations qui refusent nos lois, nos valeurs, notre culture et affirment ouvertement leur intention de nous piller, de nous dominer, de transformer nos valeurs et d’ignorer nos lois. Voici une petite liste de ce que nous pouvons lire et entendre ici et là de la part d’immigrés musulmans.

    Les blancs sont des sous-chiens qui ont besoin d’être rééduqués …Houria Bouteldja a été relaxée pour avoir tenu ces propos à la télé

    Nique la France

    Les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République

    Vous nous avez tout pris (pendant la colonisation) nous vous prendrons tout

    Remboursez-nous la dette coloniale

    La loi c’est koaaaa ?

    Les flics sont des porcs

    La démocratie c’est la décadence

    Hitler n’a pas fini le travail

    Nique ta mère

    Celui qui fait comme le koufar (non musulman) n’appartient plus à l’oumma (la communauté musulmane universelle)

    Democracy go to hell (au diable la démocratie)

    etc.

    Avec de telles convictions, rien d’étonnant à ce que les Musulmans soient sur représentés dans nos prisons, que les jeunes qui ont (peu) fréquenté l’école publique laïque et gratuite n’en aient rien retenu, qu’ils vivent de rapines, se maintiennent au chômage et qu’ils soient en état permanent d’insurrection, rêvant de faire le djihad guerrier en France, en Afghanistan, en Syrie et en Irak.

    Quand nos gouvernants et nos itellos bobos auront compris qu’il posent la question de l’intégration des immigrés à l’envers, nous pourrons alors avancer dans la résolution de la délinquance des jeunes issus de l’immigration et de leur famille.

    LC

    Faits récents de délinquance des jeunes

    • vendredi à Coignières (Yvelines), un adolescent de 14 ans a été passé à tabac devant son lycée par une bande rivale de sa cité. Deux des agresseurs ont été retrouvés par la police. L’un d’eux avait du sang sur ses mains et ses vêtements.

    La rixe aurait eu pour objet un règlement de comptes entre les bandes rivales de deux cités (penser logements sociaux) de la région.

    Les agresseurs âgés de 13 et 14 ans viendraient du quartier des Friches et  seraient scolarisés au collège Pergaud de Maurepas. La victime scolarisé au collège de la Mare aux Saules à Coignères

    http://www.leparisien.fr/yvelines-78/yvelines-rixe-devant-un-college-de-coignieres-24-01-2015-4475341.php

    • Un adolescent de 17 ans connu  pour vingt autres affaires de violences, vols aggravés, usages de stupéfiants a été arrêté le 14 janvier alors qu’il venait de cambrioler une maison dans le quartier du Val Fleuri, à Meaux. Une perquisition menée dans la maison familiale a permis de retrouver d’autres objets volés.. Le mineur est soupçonné de quatre autres cambriolages.

    http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/meaux-un-lyceen-de-17-ans-cambriolait-ses-voisins-dans-le-quartier-du-val-fleuri-15-01-2015-4449995.php

    Responsabilité des parents

    Les jeunes incriminés habitent souvent dans des logements sociaux, cités ou quartiers, avec leur famille qui est forcément au courant de leurs exactions au vu de leur train de vie, de leur absentéisme scolaire et du rythme nocturne de leurs sorties. On ne naît pas avec le mépris incarné des lois de la République et le désir de « niquer la France » en revendiquant le « paiement de la dette coloniale ». Certains parents sont carrément complices comme cette mère qui, au cours d’une perquisition, tentait de cacher le larcin de son filston (vu dans un reportage de 90′ enquête).

    Ils incitaient à tuer les juifs en 2012. Ils l’ont fait

    Djihad sur les Champs-Elysées !

    Regardez ces fanatiques manifestant devant l’ambassade américaine sous la protection de notre police. Il devait bien y avoir quelques moudjahidines dans cette horde sauvage mais la police s’est contentée de quelques contrôles d’identité …Ils l’ont crié, ils l’ont fait …

    L’origine de la manifestation aurait été la protestation contre  un clip de 13 minutes sur le net, appelé « Muslim Innocence » et mimant d’une manière enfantine et maladroite les facéties de Mahomet, prophète de l’Islam (2). Mais le lien a été fait par certains médias qui se sont empressés de diffuser le subterfuge mensonger donné par l’auteur, un Américain délinquant, Morris Sadeq, d’origine copte égyptienne : « un documentaire réalisé par un Juif et financé par des Juifs » (3), de manière à attiser et à orienter le feu naissant sur des cibles juives.

    Mais tel n’était pas l’objectif d’al Qaeda. Le nouveau chef de cette nébuleuse, Ayman al Zawahiri est un médecin égyptien, discret et efficace, qui est en voie de réussir là où son prédécesseur avait échoué. Et cet homme avait programmé un embrasement mondial contre les Etats-Unis, avec le prétexte de ce petit film anodin, déjà sur le net depuis plusieurs mois, sans réaction de quiconque. Il suffisait qu’il le monte en épingle et qu’il divulgue rapidement son auteur, un chrétien américain. Zawahiri n’a confirmé la mort de son numéro 2 que le 11/09/12, jour de l’attaque contre le consulat américain de Benghazi, clarifiat ainsi la situation vis-à-vis des Etats-Unis (4). L’embrasement anti-américain a eu lieu en divers endroits de la planète comme prévu. Même aux Champs Elysées, sans autorisation, 200 barbus et femmes en niqab ont hurlé leur haine anti-américaine devant l’ambassade des Etats-Unis, avant de se prosterner dans la rue et de prier pour Allah, ce qui est normalement interdit. Ces Musulmans « humiliés par le blasphème de leur prophète », ont émaillé leurs cris à Paris par des propos génocidaires anti-juifs, répétant à maintes reprises « Egorgez les Juifs », sans que l’on comprenne le rapport avec le film incriminé et sans que la police parisienne ne réagisse (5). Voir : http://www.youtube.com/watch?v=gJZF…

    L’antisémitisme arabe en Europe et surtout en France croît et se développe sur un bon terreau chrétien millénaire, aujourd’hui devenu laïc et « socialiste ». Le « génocide des Juifs » est ancré dans les mentalités, voire dans les gènes d’une bonne partie de l’Occident. Aujourd’hui, cet esprit est ressuscité et exacerbé par la racaille musulmane. Celle-ci cherche à imposer l’Islam place de la Concorde, tout en neutralisant toute réaction contre elle, en faisant renaître les démons antisémites du passé. Source 

    LC

    • On ajoutera aussi cette video montrant les manifestants criant « on est tous des Oussama »…

     Article de Guy Sauvage ci-dessous 

    Quel spectacle !

     Nous avons assisté à 4 actes illégaux et sans doute voués à l’impunité, devant l’ambassade américaine de Paris, ce 15 septembre 2012 !

     1)   Une manifestation en réaction habituelle à tout ce qui touche des dogmes religieux, était interdite, mais permise de fait et bien contenue par la gendarmerie. Elle devrait, si la loi était appliquée, être suivie de sanctions, au moins financières pour les meneurs, et pénales pour ceux qui ont agressé et blessé des personnes, place Beauvau… Elle devrait…

     2)   Des femmes provoquant la loi en masquant volontairement leur visage étaient donc en contravention manifeste, mais les autorités  ferment dorénavant les yeux, bien sûr, pour ne pas voir et surtout pour ne pas intervenir.  Il ne faut pas risquer l’émeute en « choquant » des croyances ineptes.

     3)   Les prières de rue, si longtemps « tolérées », sont illégales depuis plus d’un an. Mais, en plein Paris, sur les Champs-Elysées,  on a pu assister à cette pratique provocatrice, bordée par un cordon de gendarmes immobiles, qui en ignoraient même le mal fondé !

     4)   Enfin, les cris répétés en arabe de « égorgez les juifs » deviennent si courants dans ce type de rassemblement qu’il apparaît inconvenant d’en rappeler l’horreur.

    Ils ne sont sans doute pas compris ou traduits par nos autorités chargées de réprimer le racisme et l’antisémitisme, devenu si banal…

     J’entendais ce matin une juste réflexion d’un universitaire « spécialiste de l’islam radical » qui disait qu’il s’agissait là de « crétins sinistres » et minoritaires.

    Si je souscris entièrement à la première partie de la proposition, je me demande toujours comment l’on peut apprécier la pénétrance du pathos salafiste dans les populations concernées, puisque toute étude sur des bases considérées comme ethniques ne sont pas admises.

    Et, pour parer à l’argument fréquemment avancé, si les extrémistes étaient aussi peu nombreux, en quoi une politique répressive (financière, par exemple) ne serait-elle pas dissuasive vis à vis d’un si petit groupe, dans la mesure où elle aurait vertu d’efficacité et ne pourrait être qualifiée de « stigmatisante » ?

    De plus, on ne voit pas qui, parmi les « modérés », pourrait se sentir offensé par l’application stricte de la règle de la loi française, valable pour tous.

    Faisons confiance à nos politiques pour nous mettre à l’abri de toute future émeute religieuse !

     

    Guy SAUVAGE

    Tag(s) : #ISLAM

    • Le blog Minurne publie cet article et la video hallucinante qui y est incluse. Les images de la subversion islamiste d’il y a deux jours au coeur de Paris sont effarantes.

          Pour voir les deux videos capitales qui illustrent cet article, il faut cliquer sur le lien ci-dessous. 

    http://minurne.blog4ever.com/blog/lire-article-431391-9534115-cette_video_a_fait_le_tour_du_monde____paris_outra.html

    CETTE VIDEO A FAIT LE TOUR DU MONDE : « PARIS OUTRAGE, PARIS BRISE, PARIS MARTYRISE »…

    Chers compatriotes, voici donc l’image détestable que le premier pays visité dans le monde vient de donner de sa capitale éternelle. Des Etats Unis au Japon, de la Suède à l’Argentine, tous ceux qui se faisaient hier encore une « certaine idée de la France » ont vu défiler sur leurs écrans cette incroyable vidéo.

    Ne vous y fiez pas. Loin de la défense de leur religion (qui n’est qu’un prétexte), ces enragé(e)s étaient là pour montrer leur force, pour brandir fièrement leur piètre victoire du misérable et sauvage assassinat d’un ambassadeur humaniste, qui se disait pourtant ami de l’islam.

    Honte au gouvernement qui a laissé s’organiser cette manifestation interdite.

    Honte au gouvernement qui a laissé – au mépris de la loi – se dérouler une prière de rue au bas de l’avenue la plus célèbre au monde.

    Honte au gouvernement qui s’est contenté de quelques contrôles d’identité pour s’acquitter de cette ignominie.

    Honte aux médias qui s’efforcent de minimiser cet outrage, prêts à se vautrer avec délices dans une nouvelle collaboration.

    Honte aux députés socialistes qui viennent de réclamer d’urgence le droit de vote des étrangers, comme si ce nouvel abandon de souveraineté pouvait calmer ces fous furieux qui ne comprendront plus désormais que le langage de la force…

    « Paris outragé, Paris brisé, Paris martyrisé, mais Paris libéré… ».

    Surgie d’outre-tombe, 68 ans après ce jour héroïque du 25 août 1944, la voix haute et forte d’un vieux soldat résonne encore au plus profond de nos âmes, comme pour nous indiquer la route à suivre, ardente invitation à la Résistance, pour tous ceux qui refusent cette nouvelle occupation, sans doute plus dangereuse encore que la précédente, parce qu’insidieuse, totalitaire, cruelle et sans merci.

    C’est l’appel au combat de la France éternelle, le cri d’alarme de tous ceux qui ont donné leur vie pour construire notre culture et notre patrie.

    C’est notre combat aujourd’hui.

    Ce que les nazis n’ont pas pu faire, nous ne laisserons pas les nazislamistes le réaliser.

    Minurne – Résistance

    Suivre

    Recevez les nouvelles publications par mail.

    Rejoignez 274 autres abonnés

    %d blogueurs aiment cette page :