Flux RSS

Archives de Catégorie: Migrants Europe

Pas de trêve du loukoum pour les terroristes. 4 morts et une dizaine de blessés à Strasbourg

https://www.20minutes.fr/strasbourg/2393207-20181211-fusillade-strasbourg-direct-mort-six-blesses-marche-noel-tireur-fuite

http://www.fdesouche.com/1124151-ce-que-lon-sait-de-cherif-c-le-tireur-presume-de-lattentat-de-strasbourg

 

Un homme de 29 ans, musulman pratiquant, identifié comme Chérif C. et fiché S, a ouvert le feu ce mardi soir vers 20h en tirant sur les visiteurs du célèbre marché de Noël de Strasbourg. Vers minuit, le préfet de Strasbourg annonçait un bilan provisoire de 4 morts et d’une dizaine de blessés dont certains dans un état très grave.

Les soldats de l’opération Sentinelle ont blessé le terroriste qui n’avait pas encore été interpellé à 1.50 h. Le quartier de Neudorf a été bloqué et les spectateurs du match Strasbourg-Ljubljana ont été confinés dans la salle du Rhenus jusqu’à 1.25 h où ils ont entonné La Marseillaise en hommage aux victimes de l’attentat.

On peut tout de même s’étonner qu’un homme armé ait pu se rendre à un événement populaire alors qu’il était fichés S et avait été contrôlé par la police le matin même pour des faits de délinquance.

On ne manquera pas de remarquer que cet attentat advient le lendemain de la ratification par la France du pacte de Marrakech qui va faire venir encore davantage de migrants dont on sait que parmi eux se trouvent des terroristes, des délinquants, des criminels, des ennemis déclarés de la France et des Français qui ne dissimulent pas leur projet de piller notre pays légalement par les aides sociales et illégalement par le crime.

Notre avenir s’annonce de plus en plus sombre.

LC

Sur Youtube un conspirationniste prétend que l’attentat a été organisé par Macron pour étouffer le mouvement des Gilets jaunes et il est soutenu par 163 personnes trois heures après la mise en ligne de sa vidéo.

Sur Fdesouche, ce sont 300 personnes qui sont convaincues d’un attentat islamiste. Personnellement, je penche pour cette interprétation.

 

NON AU PACTE DE MARRAKECH SUR L’IMMIGRATION ! pétition

cliquez ici pour signer

NON AU PACTE DE MARRAKECH SUR L’IMMIGRATION !

Madame, Monsieur,

Vous pensiez connaître le pire en matière d’immigration ?

Le 10 décembre prochain, Macron veut signer à Marrakech, au nom de la France, le « Pacte mondial pour les Migrations ».

Initié par l’ONU, ce Pacte de Marrakech vise à rendre impossible toute opposition à l’immigration, légale ou illégale, en la présentant comme un fait inéluctable.

Les Etats signataires s’engagent à “recadrer le discours sur les migrations” afin d’en montrer le “rôle positif”. Les médias sont incités à modifier leurs “reportages” et la “terminologie” sur les immigrés, c’est-à-dire tordre le vocabulaire et la réalité, afin de répandre un discours pro-immigration.

Ils étaient déjà passés de “clandestin” à “sans-papier” et de “sans-papier” à “migrant” pour nommer les illégaux. A terme, il s’agira de ne plus pouvoir différencier étrangers et citoyens français.

C’est une véritable trahison de notre souveraineté et un danger mortel pour notre démocratie.

Selon ce « Pacte pour les Migrations », les médias qui s’opposent à la submersion migratoire pourront se voir couper les fonds publics. Et ce, alors que 77% des Français ne veulent plus d’étrangers supplémentaires (étude Ifop, novembre 2018).

Tous les moyens sont mis en avant pour faciliter les flux migratoires, sans tenir compte de l’avis de nos compatriotes.

En le présentant comme “symbolique” et “non-contraignant”, les auteurs de ce Pacte cherchent à éviter tout débat démocratique à son sujet. Mais une fois adopté, il pourra s’imposer de fait aux décisions nationales sur l’immigration.

C’est pourquoi, partout dans le monde, les populations se lèvent et forcent ces « élites » déconnectées à faire machine arrière.

Des pays aussi divers que l’Italie, l’Australie, la Croatie, l’Estonie, l’Autriche, la Hongrie, la Slovaquie, la Pologne, la Suisse, la République Tchèque ou encore les Etats-Unis ont déjà annoncé leur refus de le signer.

Il est urgent d’agir à notre tour.

Nous devons faire reculer Macron avant qu’il soit trop tard.

Signez la pétition et partagez-la avec un maximum de gens autour de vous !

Un grand merci pour votre action.

L’équipe Damoclès

Sahra Wagenknecht, à la gauche de la gauche allemande, une politique à observer

Sahra Wagenknecht est une économiste allemande du mouvement de gauche Die Linke (proche de La France insoumise) qui vient de créer le mouvement Aufstehen (Debout) lequel regroupe des partisans de Die Linke, des Verts, du centre et de la droite (CDU, CSU, AFD…). Belle et charismatique, cette femme politique a rallié 100 000 adhérents en l’espace d’un mois sans doute parce qu’elle allie l’idéologie traditionnelle de la gauche au nationalisme défensif contre l’insécurité sociale provoquée par une immigration pléthorique. Elle défend clairement le droit d’asile mais s’oppose à l’immigration économique qui porte atteinte aux droits des travailleurs allemands. Elle défend le principe de la préférence nationale pour l’emploi, le rôle de Poutine et les acquis du socialisme.

Sahra Wagenknecht illustre une tendance européenne à l’union des différentes tendances politiques pour faire face à la déstabilisation sociale, culturelle et économique induite par la mondialisation, l’immigration de masse non contrôlée et la colère populaire qui en résulte.

L’article ci-dessous publié par le journal La Croix résume à peu près tout ce que l’on sait actuellement de cette actrice politique telle que nous la présentent quelques médias français.

L.C.

Sahra Wagenknecht veut rassembler la gauche allemande

La leader du mouvement « Aufstehen » (Debout) entend aussi attirer des électeurs du parti populiste de droite.

Sahra Wagenknecht.


Sahra Wagenknecht. / Tobias Schwarz/AFP

Sahra Wagenknecht n’est pas connue pour son côté fédérateur. Celle que l’on surnomme souvent en France la « Mélenchon allemande », car elle représente la gauche de la gauche, divise régulièrement l’opinion publique et sa propre formation, le parti de gauche radicale Die Linke.

Pourtant, c’est bien le rassemblement que prône cette économiste de 49 ans, en lançant officiellement, le 4 septembre, un nouveau mouvement, baptisé Debout, (« Aufstehen » en allemand) dans le but de « créer une majorité parlementaire » en « faisant pression » sur les partis écologiste et social-démocrate, avec un agenda résolument social. Sahra Wagenknecht dit s’inspirer de La France insoumise de Jean-Luc Mélenchon et de Podemos en Espagne.

Parler aux « gens en colère »

Pour y parvenir, elle souhaite renouer le contact avec les électeurs de gauche devenus abstentionnistes et avec ceux attirés par le parti populiste de droite Alternative pour l’Allemagne (AfD). « L’Allemagne change, dans une direction qui déplaît à beaucoup » avec « la montée des inégalités sociales, de la haine et du racisme », constate-t-elle. Coprésidente du groupe parlementaire de Die Linke, elle estime que « la majorité des électeurs de l’AfD sont des gens en colère, qui se sentent laissés pour compte et non écoutés par les partis traditionnels… Ce ne sont pas tous des néo-nazis ! » affirme-t-elle.

Reconquérir les électeurs de l’AfD, le pari tombe à pic alors que l’Allemagne observe avec stupeur, depuis une semaine, la mobilisation de l’extrême droite dans la ville de Chemnitz et, depuis 2015, le succès croissant de l’AfD. Ce parti a fait son entrée en trombe au Bundestag en 2017 et monte encore dans les intentions de vote. Sahra Wagenknecht parviendra-t-elle à limiter cette ascension ?

La classe politique sceptique

Si le but est louable, le scepticisme est grand au sein de la classe politique. « Le problème est Sarah Wagenknecht elle-même, estime le politologue Klaus Schroeder. Elle divise plus qu’elle ne rassemble. »

Cette charismatique députée, née d’un père iranien qu’elle n’a pas connu et d’une mère allemande, et élevée par ses grands-parents à Jena (ex-RDA), connue pour ses discours enflammés, choque avec ses prises de position sur les migrants. Flirte-t-elle avec les idées de l’extrême droite ? C’est ce que lui reprochent certains de ses camarades.

Si elle soutient l’accueil des réfugiés de guerre et la nécessité de les aider à s’intégrer, elle refuse un accueil illimité des migrants économiques qui, selon elle, « font pression sur les petits salaires », sur les logements sociaux, les écoles et les crèches. Elle juge que l’arrivée de centaines de milliers de migrants, depuis 2015, a renforcé une crise sociale déjà en cours.

Dans le sillage d’Oskar Lafontaine

En minorité dans son propre parti, Sahra Wagenknecht prône une limitation de l’immigration économique et s’est fait huer en juin en déclarant que « des frontières ouvertes n’aident en rien les gens qui meurent de faim en Afrique ».

Pour Klaus Schoeder de l’Université libre de Berlin, l’influence de son mari, Oskar Lafontaine, ancien ministre social-démocrate devenu cofondateur du parti Die Linke, est de taille. « Lafontaine plaide depuis des années pour que les chômeurs allemands aient la priorité sur les emplois, avant les étrangers, et il estime que le changement social ne peut se faire que dans un cadre national », explique ce chercheur.

Charismatique mais polémique, Sahra Wagenknecht a en tout cas déjà réussi une chose : susciter en un mois l’intérêt de 100 000 personnes, inscrites en tant que membres de ce nouveau mouvement.

Delphine Nerbollier (à Berlin)

Migrants de l’Aquarius. La générosité espagnole se niche dans les chabolas

Publié le

Au cœur des nouveaux champs d’esclaves en Europe

Ils sont africains, polonais ou bulgares et passent leur été dans les champs du Sud de l’Europe. Pour récolter pas moins de 5 millions de tonnes de fruits et légumes par an, en Espagne ou en Italie, des firmes agroalimentaires n’hésitent pas à employer des travailleurs saisonniers clandestins et à contourner les lois sur le travail. Sous-payés et en contact avec des produits chimiques dangereux, souvent ces travailleurs ont fui la guerre ou la pauvreté pour rejoindre l’Europe. https://www.youtube.com/watch?v=rHJi2kkiy3A

Les 629 migrants sauvés en mer par l’Aquarius le week-end dernier seront accueillis à Valence en Espagne. C’est là que le bateau des organisations MSF et SOS Méditerranée accostera en fin de semaine, tout comme les deux navires italiens qui ont pris à bord une partie des passagers. http://www.rfi.fr/afrique/20180614-bord-aquarius-migrants-eprouves-route-espagne-temoignage

Ils ne sont pas fous nos amis espagnols, ni généreux ni timorés. Sachant que des milliers de travailleurs agricoles sont nécessaires au maraîchage intensif des serriculteurs (agriculteurs en serre) de la région d’Almeria, de Huelva, du Sud de l’Espagne en général,  et même de la Catalogne, ils ont donné leur accord pour accueillir les 629 migrants de l’Aquarius que l’Italie refusait de recevoir. Les dirigeants espagnols misent sur la générosité de leurs compatriotes parmi les plus naïfs pour se procurer sans remords des esclaves à vil prix. Ils sont aidés en cela par la France qui se permet de juger l’Italie et propose son soutien à l’Espagne pensant en retirer quelque bénéfice politique mais aussi par la Communauté européenne par le biais de la PAC et diverses aides. Ce système permet aux européens de consommer des fraises dès le mois d’avril et pour une somme modique. Bien que les fraises espagnoles aient mauvaise réputation (variété insipide, pesticides, irradiation, non éthique ), beaucoup de français et d’européens les achètent, contribuant à entretenir une filiale aux lourdes conséquences sociétales, humaines, économiques et politiques.

La route de la fraise, Huelva De jour sous le chaud soleil andalou ou de nuit, ses ouvrières travaillent pour 37€/jour, 7j/7 pendant 4 à 6 mois.

À ce stade, le coût de la barquette de 500gr qui suit un cours quasi-boursier, revient autour des 0,80€.

Doit-on plaindre les migrants de l’Aquarius ? Qu’ont-ils fait des femmes de leurs pays respectifs ?

Des migrants sur le pont de l'Aquarius.

Les 629 passagers de l’Aquarius, maintenant répartis dans trois navires, sont en route pour le port de Valence, où ils entameront une nouvelle phase de leur odyssée. Photo : SOS Méditerranée/Kenny Karpov https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1106667/aquarius-sos-mediterranee-medecins-sans-frontiere-aloys-vimard

Sur cette image, on note la présence exclusive de mâles africains qui ont donc abandonné femmes, enfants, mères, grands-mères, sœurs, filles, tantes et cousines au triste sort que leur réserve la société africaine : mariages forcés, polygamie, répudiation, excision, contaminations sexuelles, viols, prostitution, absence de droits et esclavage sexuel et domestique. Des coutumes que ces jeunes mâles dans la force de l’âge sont trop heureux d’importer dans les pays européens. Souvent les seules femmes présentes sur ces bateaux sont des jeunes femmes prostituées de force sous la garde de leurs compatriotes migrants https://ripostelaique.com/migrants-et-si-on-sapitoyait-sur-les-femmes-de-leurs-pays.html

Le président Macron se réjouit de la situation

Mardi, Emmanuel Macron a préféré dénoncer l’irresponsabilité et le cynisme de Rome. En attendant, le navire a trouvé où jeter l’ancre. Les 629 migrants à bord de l’Aquarius vont finalement débarquer à Valence, en Espagne. La décision de Pedro Sanchez, le nouveau Premier ministre, est largement soutenue par les Espagnols qui se sont manifestés à plusieurs reprises ces dernières années en faveur de l’accueil des réfugiés. Le sort des occupants de ce bateau a ému tout le pays. http://www.europe1.fr/international/lespagne-solidaire-avec-laquarius-il-ny-a-pas-si-longtemps-cetait-nous-les-migrants-3679925

Reportages sur l’esclavage des ouvriers saisonniers en Espagne

  • Ce reportage photo de 2009 montre que la condition des travailleurs saisonniers en Espagne est pérenne et que ses images sont toujours d’actualité : besoin de main d’oeuvre immigrée à bas coût, environ €35/jour pour +10 h de travail, aucun avantage social y compris pour la santé, paiement incomplet des heures travaillées, participation financière au « contrat » de travail, organisation de la filière des travailleurs illégaux, mise en concurrence des légaux et des illégaux, logement dans des chabolas insalubre susceptibles de s’incendier, pas d’eau potable dans les campements, discrimination et racisme entre les différentes nationalités d’immigrés, participation des patrons au trafic d’esclaves.

https://www.lemonde.fr/a-la-une/portfolio/2009/02/06/le-monde-2-espagne-les-fruits-amers-de-l-europe-par-thomas-chassaing_1151251_3208.html 

n°260 du magazine « Le Monde 2 », en vente en kiosque à partir du vendredi 6 février 2009.
L’Espagne ne pourrait sans doute pas fournir fraises et tomates bon marché à l’Europe entière sans le recours massif à la main-d’oeuvre immigrée, légale ou illégale. Sous-payés, ces ouvriers sont logés dans des abris de fortune à quelques mètres des serres. Le photographe Thomas Chassaing a enquêté pendant un an sur ce que de nombreux observateurs qualifient d’"esclavage moderne".
Légende : Dans la région d'Almería (est de l'Andalousie).

L’Espagne ne pourrait sans doute pas fournir fraises et tomates bon marché à l’Europe entière sans le recours massif à la main-d’oeuvre immigrée, légale ou illégale. Sous-payés, ces ouvriers sont logés dans des abris de fortune à quelques mètres des serres. Le photographe Thomas Chassaing a enquêté pendant un an sur ce que de nombreux observateurs qualifient d’ »esclavage moderne ».Légende : Dans la région d’Almería (est de l’Andalousie).

Chabolas, abris de fortune, dans la région de Huelva. Ces Sénégalais venus pour la récolte des fraises (février) se sont réfugiés en lisière de la forêt après que leur camp a été détruit cinq fois par la police, les contraignant à "l’invisibilité".

Chabolas, abris de fortune, dans la région de Huelva. Ces Sénégalais venus pour la récolte des fraises (février) se sont réfugiés en lisière de la forêt après que leur camp a été détruit cinq fois par la police, les contraignant à « l’invisibilité ».

Cinq ans plus tard, une enquête du journal Libération confirmait cette situation

Les logements informels, présents marginalement au milieu des années 2000, s’accumulent en périphérie des communes agricoles, ce qui contribue fortement à la dégradation des représentations portées par l’immigration. Dans la province de Huelva, on estime que plus de 2 500 immigrés vivent actuellement dans des chabolas, habitations faites de bois, de plastiques ou de cartons, et dépourvues d’eau courante et d’électricité. Ces conditions dramatiques rendent les immigrés plus vulnérables. Fin janvier, dans la commune de Lepe, un incendie a touché un ensemble de chabolas où vivent près de 300 personnes. http://www.liberation.fr/planete/2014/02/25/espagne-exploitation-de-la-fraise-et-des-immigres_982863

En novembre 2006, des agriculteurs de la région d’Almeria protestent contre les contrôles effectués le matin, au cours desquels ceux qui employaient des sans-papiers ont écopé d’amendes. Pour eux, la récolte ne peut se faire sans les immigrés.

Protestation

En novembre 2006, des agriculteurs de la région d’Almeria protestent contre les contrôles effectués le matin, au cours desquels ceux qui employaient des sans-papiers ont écopé d’amendes. Pour eux, la récolte ne peut se faire sans les immigrés.

Sans-papiers

Sur une place de Lérida (Catalogne), connue pour être un lieu où trouver du travail journalier, des immigrés illégaux échangent des faux papiers pour pouvoir travailler. Ce sont souvent les producteurs eux-mêmes qui leur proposent des combines.

Le patronat espagnol joue finement de la concurrence entre travailleurs migrants et espagnols et migrants

image serres

Etendues de plastique : les serres d’El Ejido

  • I…l faut savoir que le patronat là-bas joue très finement des concurrences entre ceux qui ont des papiers ceux qui n’en ont pas, ceux qui sont blancs ceux qui sont noirs etc… Ils jouent sur la concurrence entre les plus pauvres, ce qui crée une difficulté supplémentaire pour les syndicalistes : unifier le discours, casser le racisme ambiant utilisé pour casser les prix et faire de la pédagogie pour qu’une majorité se mette d’accord pour défendre leur droit.

Le deuxième élément de difficulté, c’est ce qu’on sous-entend par les « migrants saisonniers ». Quand ont dit « saison » : une saison traditionnelle (dans le Languedoc Roussillon du moins), c’est 2 mois de récolte de fraise, 3 semaines de vendanges : ce sont des périodes qui sont bornées. La à Almeria, c’est le rêve du capitaine d ‘entreprise d’avoir fait une saison du 1er janvier au 31 décembre parce qu’il y a du travail systématiquement via les apports techniques et la science. « Saisonniers » normalement ce sont des gens qui restent peu sur place, « migrants » ce sont aussi des gens qui ont vocation à rester peu sur place donc c’est une difficulté de plus pour a syndicalisation.

Troisième élément, pas le moindre, c’est qu’une grosse majorité de ces populations sont d’origine rurale : ils ont été ruinés par les politiques d’exportation des pays riches de l’Europe. Donc, beaucoup n’ont pas de tradition de luttes collectives, ils n’ont pas eu l‘occasion dans leur pays respectif de créer des outils de solidarité comme la coopération qu’on a créé ici en France à sa belle époque. » http://www.agricultures-migrations.org/nicolas-duntze-sur-rfi-pour-evoquer-lexploitation-des-migrants-dans-lagriculture/

  • Officiellement l’esclavage a été aboli. Cependant, il existe encore dans nos sociétés des situations d’esclavage alimentées, générées par le système économique actuel. Les travailleurs migrants, saisonniers ou en situation irrégulière, travaillant dans le secteur agricole dans le sud de l’Europe en sont une illustration. Ces derniers se trouvent en effet dans une situation de dépendance, voire d’aliénation, privés de l’effectivité de droits fondamentaux indispensables pour assurer leur dignité d’être humain, exclus socialement et exploités, ces différents éléments caractérisant l’esclavage…La journée type d’un étranger embauché comme saisonnier commence vers 4h30 du matin quand il va dans les lieux de recrutement. Places, croisements et rues sont les points de rencontre entre la demande et l’offre de travail au noir. Des dizaines, quelque fois des centaines d’étrangers attendent avec l’espoir d’être recrutés par un « caporale » ou le propriétaire terrien même. Celui qui n’a pas été choisi retourne « chez lui », en attendant une autre « occasion »159…Ainsi l’embauche de travailleurs immigrés en situation régulière ou non, avec ou sans contrat, apporte de nombreux avantages aux employeurs qui ne courent dans les faits que peu de risque de poursuites pour emploi de main-d’œuvre irrégulière. Face à ces irrégularités, l’employeur est en effet relativement protégé : peu de plainte et de poursuite vu la situation de dépendance dans laquelle se trouvent les sans-papiers et les travailleurs saisonniers et si ces derniers portent quand même plainte, les menaces sont souvent dissuasives. D’autre part, en ce qui concerne la France, les contrôles de l’inspection du travail sont peu nombreux au vu de l’importance de ce corps. Il faut noter également, mais nous avons déjà abordé ce point, que le recours à des intermédiaires pour embaucher ces travailleurs décharge l’exploitant de toute responsabilité. Nous pouvons également constater un certain laisser-faire des autorités qui trouvent dans ces embauches un moyen de continuer à faire fonctionner une partie de l’économie nationale…Ce sont les conditions d’obtention de papiers pour les étrangers qui créent des sans-papiers et qui créent du même coup une main-d’œuvre dépourvue de toute protection, les esclaves modernes des pays industrialisés, dont l’économie de ces pays tire tout de même quelque bénéfice. Les mêmes gouvernants n’ignorent pas qu’il existe, grâce aux lois dont ils exigent l’application, un volant de force de travail « au noir », réduisant encore ce coût du travail dont ne cesse de se plaindre ceux qui en profitent. La même législation, nous l’avons vu, facilite la pratique de l’esclavage domestique (…) »177.

 https://journals.openedition.org/droitcultures/3651

Lire aussi

  • Esclavage des travailleurs marocains en Espagne

 https://youtu.be/JsHo1ffwf8I

http://geopolis.francetvinfo.fr/recoltes-des-fraises-l-espagne-va-recruter-entre-13000-et-16000-marocaines-178447

La Suède sous la menace d’une attaque russe ?

Publié le

 

Courte vidéo de Russia Today se moquant de la paranoïa suédoise

Lundi 22 mai 2018, le gouvernement suédois organisait une conférence de presse pour présenter ses mesures de protection civile et militaire face à la menace russe. Tous les médias francophones et anglophones que j’ai consultés reprennent les informations données officiellement sans plus d’analyse.

Nous avons ainsi appris que la Suède distribuerait à ses citoyens à partir du 28 mai  près de 5 millions de livrets de préparation à la guerre : comment se protéger, combien de nourriture et d’eau provisionner, quelles dispositions prendre en général en cas d’attaque nucléaire, cyber attaque ou autre. Les ministres suédois précisent que ces mesures sont à prendre non seulement en cas de menace directe contre le pays mais aussi en cas d’attaques contre d’autres pays proches comme la Finlande. Les suédois en supporteraient les conséquences. Comment est-ce possible étant donné que Suède et Russie n’ont pas de frontière terrestre commune ?

Sur la carte ci-dessous, on voit que la Russie possède une entrée directe sur la mer baltique par le golfe de Finlande et que la Suède est dotée d’une longue côte sur la mer Baltique.

Résultat de recherche d'images pour "carte suède"

Source carte http://valpardfilms.free.fr/Photos/VALPARD_PHOTOS_STOCKHOLM.html

L’histoire de la Suède plaide pour la crédibilité d’une guerre avec la Russie qu’elle a affrontée de nombreuses fois entre le XIIème et le XIXème siècles https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_wars_between_Russia_and_Sweden

Le journal 20 minutes, comme tous les autres médias, rappelle l’origine de l’alerte Les inquiétudes de la Suède ont été ravivées par l’incursion en 2014 d’un sous-marin non identifié dans l’archipel de Stockholm, et par diverses incursions d’appareils russes dans le ciel suédois. Selon Ouest-France, le gouvernement suédois avait déjà imprimé une brochure de ce type en 1961, en pleine Guerre Froide.

La Suède qui ne fait pas partie actuellement de l’Otan envisagerait de rejoindre l’organisation ce qui serait un retour à la guerre froide avec pour principaux acteurs l’aigle russe et l’aigle américain, comme autrefois. Plusieurs médias n’hésitent pas à parler de troisième guerre mondiale.

Le roi lui-même prend la menace russe très au sérieux Lundi, le roi Carl XVI Gustaf et le Premier ministre Stefan Löfven ont présidé, à Gotland, à la première création d’un nouveau régiment depuis la Seconde Guerre mondiale. «Nous montrons ainsi nos muscles», s’est félicité le Premier ministre. «Nous avons vu ce qu’il s’est passé en Ukraine, avec l’annexion de la Crimée, et un conflit en cours dans les régions orientales du pays. Nous enregistrons une activité croissante en mer Baltique, surtout côté russe. Nous devons le prendre en compte, la Suède doit se sentir en sécurité», a-t-il ajouté. 

La brochure "En cas de crise ou de guerre" qui sera envoyée aux Suédois dans les prochains jours.

La brochure « En cas de crise ou de guerre » qui sera envoyée aux Suédois dans les prochains jours.PONTUS LUNDAHL / TT NEWS AGENCY / AFP  http://www.parismatch.com/Actu/International/Suede-un-livret-edite-a-4-8-millions-de-copies-prepare-la-population-a-la-guerre-1523207

Cette info n’ayant pas encore été commentée par nos commentateurs professionnels, les internautes livrent leurs élucubrations qui ne manquent pas de sens. En voici quelques-unes assaisonnées à ma façon :

  • Qui a intérêt à ce que la Suède s’inquiète d’une attaque russe dans la région ? -Les Usa qui souhaiteraient qu’elle rejoigne l’OTAN.
  • La Suède connait actuellement de sérieux problèmes avec ses migrants musulmans. -Cette alerte nationale est-elle un moyen de détourner les citoyens des véritables problèmes qu’ils affrontent quotidiennement ?
  • La diabolisation de la Russie est-elle une revanche de l’Europe politique sur le soutien de Poutine au syrien Bachar Al Hassad ?
  • Existerait-il un mouvement suédois souverainiste fort pour appeler la Russie et la Chine à contribuer à chasser les musulmans du pays comme le font Poutine contre les Tchétchènes et  Xi Jinping contre les Ouïgours ? La 3ème guerre mondiale qui menace serait elle cette union improbable du monde non musulman contre l’invasion musulmane ?

A suivre …

 

La Connectrice

 

 

Revue de presse aléatoire et subjective

Publié le

 

  • On a retrouvé l’identité de la scientifique inconnue photographiée lors d’une Conférence internationale sur la biologie des baleines en Virginie, en 1971, au milieu de 32 hommes qui eux avaient été parfaitement identifiés. Elle s’appelle Sheila Minor Huff et, après une brillante carrière, elle a pris sa retraite et s’occupe de ses petits-enfants. Elle a maintenant 71 ans. Sheila a été identifiée grâce à l’appel sur twitter de l’illustratrice américaine Candace Jean Andersen. Voilà une bonne idée d’investigation pour les féministes qui auraient envie de retrouver leurs glorieuses prédécesseuses.

https://www.20minutes.fr/insolite/2241571-20180321-etats-unis-internautes-mobilisent-retrouver-identite-scientifique-prise-photo-annees-70

  • En Allemagne, le nombre de viols a quadruplé depuis 2014, date à partir de laquelle un million de migrants ont été autorisés. Le chef de l’association de la police criminelle affirme que 90% des viols n’apparaissent pas dans les statistiques officielles. Les autorités ont donné l’ordre aux policier de ne pas mentionner les crimes commis par les réfugiés. La Justice allemande est particulièrement indulgente avec les migrants coupables de crimes sexuels ce qui les autorise à récidiver.

L’article (en anglais) donne une liste impressionnante des cas de viols commis par des migrants de fin 2017 à fin février 2018. La plupart des femmes sont attaquées dans les transports en commun. La majorité des agresseurs sont musulmans.

https://www.gatestoneinstitute.org/12066/germany-rape-crisis

Le caractère vivant et sensible des animaux reconnu depuis février 2015

« Le Code de l’animal découle directement du Code civil que nous avons réussi à changer et qui reconnaît le caractère vivant et sensible des animaux depuis février 2015 », a expliqué à l’AFP Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 millions d’amis.

« Il fallait que l’on aille plus loin pour que les magistrats, les avocats, puissent avoir un véritable outil. Et c’est la première fois en Europe et même dans le monde que l’on a un recueil de tout ce qui concerne les animaux dans les différents Codes. On trouve tout en matière de directives européennes et de jurisprudence », a-t-elle ajouté.

Des milliers de dispositions françaises et européennes recensées

Selon elle, ce Code de l’animal « recense de nombreux textes, hier encore dispersés, qui régissent notre rapport aux animaux ». Il regroupe les milliers de dispositions françaises et européennes ainsi que les grandes décisions jurisprudentielles​ qui concernent les animaux de compagnie, de ferme, sauvages ou apprivoisés.

>> A lire aussi : Les défenseurs des animaux lancent leur parti politique

Préfacé par la philosophe Florence Burgat, cet ouvrage de 1.058 pages, vendu au prix de 49 euros, a nécessité plus d’un an de travail. Avec le Code de l’animal, « il est plus facile et pertinent de préparer la prochaine étape : la reconnaissance de la personnalité juridique des animaux selon des modalités auxquelles la Fondation 30 millions d’amis et les auteurs travaillent déjà », a conclu Reha Hutin.

TRIBUNE EXCLUSIVE – Dans Le Figaro, ils dénoncent «un nouveau totalitarisme» qui «menace la liberté en général».

Nous sommes des citoyens d’opinions différentes et très souvent opposées qui se sont trouvés d’accord pour exprimer, en dehors de toute actualité, leur inquiétude face à la montée de l’islamisme. Ce ne sont pas nos affinités qui nous réunissent, mais le sentiment qu’un danger menace la liberté en général et pas seulement la liberté de penser. Ce qui nous réunit aujourd’hui est plus fondamental que ce qui ne manquera pas de nous séparer demain.

Le nouveau totalitarisme islamiste cherche à gagner du terrain par tous les moyens et à passer pour une victime de l’intolérance. On a pu observer cette stratégie lorsque le syndicat d’enseignants SUD Éducation 93 proposait il y a quelques semaines un stage de formation comportant des ateliers de réflexion sur le «racisme d’État» interdits aux «Blanc.he.s». Certains animateurs étaient membres ou sympathisants du Collectif contre l’islamophobie en France et du Parti des indigènes de la République. Les exemples de ce genre se sont multipliés dernièrement. Nous avons ainsi appris que la meilleure façon de combattre le racisme serait de séparer les «races». Si cette idée nous heurte, c’est que nous sommes républicains…

Les signataires

Waleed al-Husseini, écrivain
Arnaud d’Aunay, peintre
Pierre Avril, universitaire
Vida Azimi, juriste
Isabelle Barbéris, universitaire
Kenza Belliard, formatrice
Georges Bensoussan, historien
Corinne Berron, auteur
Alain Besançon, historien
Fatiha Boudjahlat, essayiste
Michel Bouleau, juriste
Rémi Brague, philosophe
Philippe Braunstein, historien
Stéphane Breton, cinéaste, ethnologue
Claire Brière-Blanchet, reporter, essayiste
Marie-Laure Brossier, élue municipale
Pascal Bruckner, écrivain
Eylem Can, scénariste
Sylvie Catellin, sémiologue
Gérard Chaliand, écrivain
Patrice Champion, ancien conseiller ministériel
Brice Couturier, journaliste
Éric Delbecque, essayiste
Chantal Delsol, philosophe
Vincent Descombes, philosophe
David Duquesne, infirmier libéral
Luc Ferry, philosophe, ancien ministre
Alain Finkielkraut, philosophe, écrivain
Patrice Franceschi, écrivain
Renée Fregosi, philosophe
Christian Frère, professeur
Claudine Gamba-Gontard, professeur
Jacques Gilbert, historien des idées
Gilles-William Goldnadel, avocat
Monique Gosselin-Noat, universitaire
Gabriel Gras, biologiste
Gaël Gratet, professeur
Patrice Gueniffey, historien
Alain Guéry, historien
Éric Guichard, philosophe
Claude Habib, écrivain, professeur
Nathalie Heinich, sociologue
Clarisse Herrenschmidt, linguiste
Philippe d’Iribarne, sociologue
Roland Jaccard, essayiste
Jacques Jedwab, psychanalyste
Catherine Kintzler, philosophe
Bernard Kouchner, médecin, humanitaire, ancien ministre
Bernard de La Villardière, journaliste
Françoise Laborde, journaliste
Alexandra Laignel-Lavastine, essayiste
Dominique Lanza, psychologue clinicienne
Philippe de Lara, philosophe
Josepha Laroche, universitaire
Alain Laurent, essayiste, éditeur
Michel Le Bris, écrivain
Jean-Pierre Le Goff, philosophe
Damien Le Guay, philosophe
Anne-Marie Le Pourhiet, juriste
Barbara Lefebvre, enseignante
Patrick Leroux-Hugon, physicien
Élisabeth Lévy, journaliste
Laurent Loty, historien des idées
Mohamed Louizi, ingénieur, essayiste
Jérôme Maucourant, économiste
Jean-Michel Meurice, peintre, réalisateur
Juliette Minces, sociologue
Marc Nacht, psychanalyste, écrivain
Morgan Navarro, dessinateur
Pierre Nora, historien, éditeur
Robert Pépin, traducteur
Céline Pina, essayiste
Yann Queffélec, écrivain
Jean Queyrat, réalisateur
Philippe Raynaud, professeur de sciences politiques
Robert Redeker, écrivain
Pierre Rigoulot, historien
Ivan Rioufol, journaliste
Philippe San Marco, auteur, essayiste
Boualem Sansal, écrivain
Jean-Marie Schaeffer, philosophe
Martine Segalen, ethnologue
André Senik, enseignant
Patrick Sommier, homme de théâtre
Antoine Spire, vice-président de la Licra
Wiktor Stoczkowski, anthropologue
Véronique Tacquin, professeure, écrivain
Pierre-André Taguieff, politologue
Maxime Tandonnet, auteur
Sylvain Tesson, écrivain
Paul Thibaud, essayiste
Bruno Tinel, économiste
Michèle Tribalat, démographe
Caroline Valentin, essayiste
David Vallat, auteur
Éric Vanzieleghem, documentaliste
Jeannine Verdès-Leroux, historienne
Emmanuel de Waresquiel, historien
Ibn Warraq, écrivain
Yves-Charles Zarka, philosophe
Fawzia Zouari, écrivaine

Et critique de cette tribune par Pierre Cassen de Riposte laïque

https://ripostelaique.com/le-separatisme-islamiste-cest-lislam-votre-petition-a-10-ans-de-retard-camarades.html

Pétition. Stop à l’invasion migratoire

Signer la pétition ici http://www.stop-invasion.eu/fr/

« Les migrants sont accueillis à la Chapelle quelques jours, le temps de leur trouver un hébergement plus pérenne en CAO ou en centre d’hébergement, explique un responsable du dossier à la mairie de Paris. Nous avons 200 à 300 sorties par semaine. Mais dans le même temps, il y a minimum 350 nouvelles arrivées aux portes du centre. C’est mécanique. Les campements de rue ne cessent de se reformer. »

Ce jour, je lisais dans le journal Le Parisien qu’au centre d’hébergement de 450 places de La Chapelle, pour 300 migrants replacés ailleurs, 350 nouveaux arrivaient. Nous sommes clairement confrontés à un tonneau des Danaïdes, un puits sans fond. Le journal précise que la majorité de ces migrants est masculine, ce qui est constaté depuis longtemps et ne change pas. Le journal confirme ce constat en concluant : Quelque 2 771 réfugiés avaient été évacués des abords de celui de la Chapelle, il y a exactement 15 jours. Ce vendredi, ils étaient à nouveau près de 500 aux portes du site.

Ces observations ne concernent que le site parisien de La Chapelle, on peut imaginer ce que ça représente pour l’ensemble de la capitale et de la France en général.

Les Français sont, dans leur ensemble, généreux et tolérants mais il y a des limites à ce qu’ils peuvent faire sur le plan matériel et sur les plans sécuritaire, sanitaire et civilisationnel.

  • Limites matérielles : la France est endettée et demande des efforts d’économie au peuple, les Français manquent de logements, le pouvoir d’achat régresse (le fond du pot remonte, le litre est ramené à 75cl, le kilo à 750 g, etc.), les chômage est au plus haut, la TVA que tout le monde paie, augmente, les retraites stagnent et Macron prévoit d’augmenter leur CSG, la sécurité sociale dérembourse et la cotisation aux mutuelles augmente, la présence d’un ancien directeur de mutuelles à la direction du cabinet de la ministre de la Santé étant une indication d’un mouvement vers la privatisation de la SS ; la police, l’armée, les hôpitaux, les maisons de retraite et les services publics manquent de moyens et de personnel ; les aides allouées aux associations qui pallient les manques du Service Public sont en baisse, par exemple, alors que la condition des femmes régresse en particulier sur les salaires, l’insécurité (viol et harcèlement, violences conjugales, augmentation des excisions sur le territoire national, mariages forcés, polygamie, etc.), leurs moyens diminuent :

http://www.50-50magazine.fr/2017/07/19/le-micro-budget-accorde-aux-droits-des-femmes/

http://www.50-50magazine.fr/2016/09/20/ou-est-largent-pour-les-droits-des-femmes-une-sonnette-dalarme-13/

…Le budget du ministère des Droits des femmes demeure donc le plus petit budget de l’État.En 2016 il représente 0,0066% du budget de la France soit 26,9 millions d’€ pour 2016en augmentation de 6,7 %. Il avait augmenté de 3,8% en 2014 et de 4,1% en 2015 …

  • Vous me direz mais que vient faire le droit des femmes dans la question migratoire ? Je vous réponds elle est au coeur des nuisances de cette invasion et voici pourquoi :

Les migrants sont dans leur immense majorité des hommes dans la force de l’âge qui ont abandonné femmes et enfants à leur triste sort dans des pays où elles sont maltraitées, discriminées, excisées malgré les lois de leur pays, négligées dans leur santé, infériorisées, privées d’instruction, parfois séquestrées par le père, les maris, les cousins, les frères, mariées de force, victimes de polygamie malgré les déclarations officielles, encore plus pauvres et misérables que les hommes dont elles dépendent, etc.« L’ONG Terre des Femmes estime à 58.000 le nombre de femmes vivant en Allemagne qui ont subi des mutilations génitales féminines (MGF), et à 13.000 supplémentaires les mineures à risque, des chiffres qui ont augmenté respectivement de 10.000 et de 4.000, depuis 2016. »En cause, « l’afflux des migrants de pays comme l’Érythrée, la Somalie et l’Irak ».

 https://laconnectrice.wordpress.com/2016/11/12/migrants-gynecideurs-ils-abandonnent-ces-pays-ou-les-femmes-sont-excisees-violees-et-exploitees-a-leur-profit/

Dans toute l’Europe des migrants ont sauvagement attaqué des femmes, on se souvient du nouvel an 2015 à Cologne et ce n’est pas le seul cas. Des femmes ont été violées et assassinées par des migrants. Les migrants sont prêts à tout pour se faire épouser par une européenne à la faveur d’un mariage blanc, gris ou rouge, même s’ils sont déjà époux et père au bled ou au village.

Avez-vous déjà entendu des migrants dénoncer le terrible sort des femmes de leur pays ? Ils nous donnent des leçons de solidarité alors qu’eux-mêmes n’en ont pas pour leurs femmes (mère,grand-mère, épouse (s), fille, sœur, cousine, tante, voisine, compatriotes).

https://laconnectrice.wordpress.com/2016/01/08/18-demandeurs-dasile-parmi-les-voleursvioleurs-de-cologne/

Certains migrants prostituent leurs compatriotes en les emmenant de force avec eux pour faire fructifier leur petit commerce.

…ces dernières années, le trafic a explosé: selon les données de l’OIM, 433 Nigérianes sont arrivées sur les côtes italiennes en 2013, 1.454 en 2014, 5.653 en 2015, 7.768 au 30 septembre de cette année. Sans compter depuis deux ans des centaines de mineures, parfois âgées de 12-14 ans.« Entre 70 et 80% d’entre elles risquent d’être forcées de se prostituer » en Italie, en France, en Espagne, en Autriche etc, où la demande est toujours croissante, explique Luca Pianese, expert de l’OIM…http://www.slateafrique.com/699506/litalie-voit-arriver-des-nigerianes-destinees-

Le modèle civilisationnel machiste, misogyne et patriarcal de migrants majoritairement musulmans influence les hommes des pays d’accueil en les libérant de leur misogynie et de leur machisme, en les autorisant implicitement à exploiter les femmes sexuellement et économiquement, à exercer davantage de contrôle sur elles et à leur pourrir la vie en mettant à mal des siècles de lutte des femmes pour leurs libertés et leurs droits.

Les Française sont de plus en plus nombreuses conscientes des impressionnants dangers qui les guettent avec l’arrivée massive de migrants mâles qui les méprisent, ce sentiment pouvant expliquer en grande partie pourquoi elles rejoignent le Front National qui prétend mettre fin à cette invasion qui les expose aux dangers. Le vote de ces femmes ne signifie pas qu’elles soient convaincues du féminisme de ce parti. Comme l’on dit de nombreux philosophes depuis les antiquités, pas de civilisation sans sécurité.

  • Problèmes de santé publique

OMS

Source image

L’Allemagne a publié des données sur les maladies apportées par les migrants qui ne passent pas par les services de santé. Des rapports expliquent qu’une forme de tuberculose très agressive et résistante aux antibiotiques classiques explose et que des enfants allemands en contact avec des migrants ont été contaminés. Des maladies tropicales ont également fait leur apparition dans le pays.

L'Union européenne se penche sur sa politique d'immigration, un après le drame de Lampedusa

 

Accueil de migrants à Lampedusa Source photo

Nous avons vu suffisamment de photos d’européens accueillant des migrants pour constater que les professionnels portaient des gants, des masques et des combinaisons de protections ce qui signifie que les autorités sont conscientes des risques épidémiques véhiculés par les migrants. Chut, il ne faut pas le dire, ce serait raciste ! Et pourtant, tout le monde sait qu’il faut prendre des précautions au contact avec des précaires. Ce fut mon cas il y a environ dix ans lorsque j’étais bénévoles auprès de SDF bien français. Je du actualiser mon BCG. On se souvient aussi du contrôle sanitaire qui sévissait à Ellis Island alors que les migrants de l’époque venaient peupler la vaste Amérique.

https://i2.wp.com/img.over-blog.com/448x499/0/44/42/51/xx-jusquen-1945/Ellis-Island-immigrants-2.jpg

Examen des yeux à Ellis Island

Examen médical de jeunes migrants en 1911 à Ellis Island

Un cri d’alarme a été lancé en Allemagne par l’Institut Rober Koch, institution de l’Etat fédéral chargée de la statistique épidémiologique. Dans un rapport publié le 12 juillet 2017, l’Institut relève une importante augmentation d’une cinquantaine de maladies infectieuses, et cela depuis 2011. Date qui correspond à l’arrivée massive des migrants…Le nombre de cas de tuberculose révélé par l’Institut Robert Koch est passé de 4.488 cas en 2014 à 5.915 cas en 2016 soit une augmentation de 30%…Le Gatestone Institute des Etats-Unis indique pour les maladies les plus graves en Allemagne que l’incidence de l’hépatite B a grimpé de 300% au cours des trois dernières années (3006 cas en 2016 contre 755 cas en 2014). Il note également que 40% des nouveaux cas d’HIV sont attribués à la déferlante migratoire. Certains hôpitaux se plaignent de voir apparaître, dans le flux des malades qu’ils reçoivent, des pathologies qui n’ont pas été rencontrées depuis 20 à 25 ans et que les jeunes médecins n’ont jamais vues, comme la bilharziose ou le trachome…En France, Le Parisien du 19 juin 2015 relevait à Limoges cinq cas de tuberculose parmi les CRS 20 après leur mission à Calais. La hiérarchie de la police n’avait pas démenti ces cas mais avait affirmé qu’il s’agit de « problèmes de santé personnels ».

http://ripostelaique.com/allemagne-50-enfants-contractent-la-tuberculose-grace-a-la-charite-chretienne.html

En France, en principe l’AME (Aide médicale d’Etat) a été instituée pour couvrir toutes les populations résidant en France en situation illégale mais nombre de migrants hésitent à recourir aux services médicaux de crainte d’être expulsés. Ceux qui n’ont pas cette crainte profitent de l’AME pour profiter de soins qui s’éloignent de l’intention initiale de l’AME comme de l’orthopédie, des opérations des voies respiratoires, une PMA demandée par des femmes qui craignent de perdre leur mari pour cause d’infertilité, des soins dentaires , etc. En conséquence le budget de l’AME est inflationniste tandis que les Français sont de plus en plus nombreux à renoncer à des soins médicaux. Les services d’urgence sont débordés parce qu’il n’y a pas de contrôle, qu’on peut y donner une fausse identité et une fausse adresse pour recevoir une facture qui ne sera jamais payée par le patient mais incombera à la collectivité, c’est-à-dire chacun de nous.

OMS Europe a publié un document qui fait le point sur les risques sanitaires liés à l’immigration, surtout pour les migrants eux-mêmes. Mais la conclusion très politiquement correcte refuse l’obligation de soins pour ne pas blesser les migrants  ;

…Quelles sont les recommandations de l’OMS relatives au triage des migrants à leur arrivée et de dépistage des maladies ?

L’OMS ne recommande pas le dépistage systématique des maladies dans les populations réfugiées et migrantes, car il n’existe aucune donnée démontrant clairement son intérêt (ou son efficacité par rapport au coût). En outre, ce contrôle peut être source d’angoisse pour certains réfugiés et pour la communauté au sens large.

En revanche, l’OMS recommande vivement de proposer et de pratiquer des examens médicaux afin que tous les réfugiés et migrants ayant besoin d’une protection sanitaire aient accès à des soins de santé. Ces examens devraient être effectués pour détecter les maladies transmissibles comme les maladies non transmissibles, dans le respect des droits de l’homme et de la dignité des migrants.

Les résultats d’un dépistage ne doivent jamais être utilisés comme motif ou justification pour expulser un réfugié ou un migrant d’un pays :…

Ces considérations sont en complet décalage avec nos expériences et obligations sanitaires. Les Français se sentent-ils humiliés et blessés alors que tout au long de leur vie ils sont soumis à des contrôles et obligations sanitaires depuis la maternité jusque dans leur activité professionnelle par la médecine du travail. Et que dire de ces 11 vaccins que la ministre de la Santé, Agnès Buzyn, entend imposer aux Français ?

Il y a de quoi se demander si, après le djihad religieux, le djihad politique, le djihad criminel et terroriste, le djihad stupéfiant (drogues), le djihad médiatique, le djihad financier (la finance islamique), le djihad foncier (l’acquisition de fleurons de notre patrimoine), le djihad judiciaire, le djihad culturel (islamisation des esprits, refus de la scolarité laïque et obligatoire par l’absentéisme) le djihad civilisationnel nous ne sommes pas aussi victimes d’un djihad sanitaire.

Dire que nos responsables irresponsables sont toujours dans le déni de ces réalités est plus qu’alarmant. Devrons-nous émigrer en Europe de l’Est là où les dirigeants semblent avoir pris la mesure du danger ?

La Connectrice

Pour en savoir plus

  • l’enquête complète du Gatestone Institute sur les contaminations par voie migratoire

https://fr.gatestoneinstitute.org/10713/allemagne-maladies-infectieuses

  • Le rapport de l’OMS-Europe sur la santé des migrants  n’est pas rassurant pour la santé publique http://hopital-territoires.com/?p=4745Quelles sont les recommandations de l’OMS relatives au triage des migrants à leur arrivée et de dépistage des maladies ?

 

La Pétition

EUROPE : STOP INVASION

Paris est méconnaissable. Stupéfait, le monde assiste au suicide de la Ville-Lumière, que le changement de peuple et de civilisation transforme en un véritable coupe-gorge. Pourtant le maire de la ville crée toujours plus de centres d’accueil pour les migrants et veut voir étendu ce modèle désastreux au moindre recoin du territoire français. Le gouvernement d’Emmanuel Macron s’apprête très probablement à légiférer en ce sens.

La “politique de peuplement” fait comme si l’Europe était un désert à coloniser. Partout sur le continent — sauf en quelques pays, Hongrie, Pologne, Slovaquie, République tchèque, etc., qui ont de la tyrannie des souvenirs moins lointains, et résistent à l’invasion imposée —, partout les autorités nationales et supranationales, oublieuses de leurs propres peuples, de leur identité et de leur souffrance, décrètent et répartissent la submersion migratoire, la substitution ethnique, le Grand Remplacement, l’avènement de l’homme remplaçable. Elles le font hypocritement en appelant à la compassion, alors que leur politique d’appel d’air précipite sur les routes et les mers des masses humaines inouïes, qui comptent une proportion infime de réfugiés authentiques mais qui paient tous les jours à l’espérance d’une vie meilleure, ou à la volonté de conquête, leur sinistre tribut de naufragés.

Européens, vous êtes abandonnés et trahis par des gens qui veulent nous imposer le règne du profit et l’interchangeabilité générale. Révoltez-vous ! En signant cette pétition, manifestez votre droit à des patries qui demeurent les vôtres. Si nous sommes plus d’un million à la signer, les institutions européennes devront enfin nous entendre et ainsi renoncer au chaos migratoire qui condamne à la disparition programmée de notre civilisation.

Renaud Camus – Karim Ouchikh

 

Signer la pétition ici http://www.stop-invasion.eu/fr/

 

%d blogueurs aiment cette page :