Flux RSS

Archives de Catégorie: musique classique

De la douceur dans ce monde de brutes. Fritz Kreisler joue « Humoresque » de Dvorak

This is a beautiful recording from 1938 of Fritz Kreisler playing his own transcription of the Dvorak Humoresque op. 101 No. 7 with pianist Franz Rupp. Enjoy! 🙂

Orchestrion, Phonoliszt, Pianola. Merveilleux instruments de musique mécaniques

Publié le

Tout le monde a entendu parler des pianos mécaniques et a pu en voir dans les saloons reconstitués dans certains westerns. Ils ressemblaient à des pianos classiques avec la même caisse de résonance, les mêmes touches, les mêmes cordes frappées par les mêmes marteaux mais ils jouaient tout seul les airs perforés sur des rubans de carton grâce à une machinerie mue par des pistons actionnés par de l’air comprimé. Plus tard, l’énergie sera fournie par l’électricité. L’ingénierie de ces machines était fortement inspirée par celle de l’orgue.

La plupart des facteurs de piano en Europe et en Amérique construisaient des pianos mécaniques qui étaient expédiés dans le monde entier. Les bandes perforées étaient confectionnées par le musicien compositeur et étaient donc fidèles à son interprétation. Les bandes perforées les plus anciennes reproduisent le style, parfois perdu du créateur de l’oeuvre.

Des facteurs d’instruments de musique mécanique conçurent des orchestrions reproduisant de petits orchestres dont certains spécialisés comme les orchestrions de banjos populaires en Amérique du Nord.

Ces machines musicales sont visibles et audibles aujourd’hui grâce à des restaurateurs talentueux. Toutefois, si elles sont amusantes et sympathiques, peu d’entre elles égalent la finesse des violons mécaniques de Hupfield qui avait su s’entourer de musiciens, d’ingénieurs et d’artisans de génie pour réaliser ses projets.

Il est possible aujourd’hui d’acquérir un de ces automates d’époque restaurés ou même une réédition de l’un d’eux. Noter toutefois que certains sont de véritables tortures pour les oreilles comme Mills Violano Virtuoso sample 3 Playing Meditation from Thais by Massenet ou Mills Double Violano Virtuoso playing « O Holy Night » mis en vente pour la « modique » somme de € 175 000.

La Connectrice

Banjo-orchestra

  • Ajoutée le 23 mai 2016

Zaharakos’ Banjo-Orchestra manufactured by D.C. Ramey Piano Co. plays ‘Sweet Georgia Brown’. Zaharakos is an enchanting place with an enticing menu, magnificent music and memories to be made. Zaharakos is an Ice Cream Parlor and Museum, housing 5 rare mechanical music instruments, including the rare Welte Cottage #3 orchestrion. They are located in Columbus, IN, and it would be a worthwhile visit!

  • Une réédition contemporaine du Banjo- Orchestra. La vidéo montre les détails de l’automate en action : crochets pinçant les cordes du banjo, touches du piano activées, tambour frappé, etc.
Ajoutée le 21 juin 2013

The Banjo-Orchestra is a new automatic musical instrument based on the historic Banjorchestra, originally introduced in 1914. This new orchestrion is available for purchase on a made to order basis. Please contact D. C. Ramey Piano Company to place an order. The Banjo-Orchestra is comprised of piano, banjo, snare drum, tambourine, triangle, wood block, castanets, bass drum, and cymbal. The instrument operates from a unique ten-tune orchestrated music roll.

Les violons mécaniques de Ludwig Hupfield

L’Allemand Ludwig Hupfield eut l’idée originale pour l’époque, d’ajouter au piano mécanique 8 violons qui étaient joués par un système complexe de touches, d’arcs, de pistons, de tuyauteries qui rendaient un son exceptionnel. L’industriel construisit plusieurs de ces « Phonoliszt-Violina » que l’on peut encore écouter ayant été restaurés par le néerlandais Fred Bernouw.

Les Phonoliszt-violina Hupfield étaient des machines délicates car, contrairement au piano qui ne se désaccorde pas à chaque exécution d’une partition, le violon se désaccorde rapidement, aussi il était nécessaire d’avoir des techniciens à disposition pour que le son fourni par le phonoliszt reste juste et fidèle.

 

Trois machines musicales Hupfeld restaurées par Fred Bernouw aux Pays-Bas.

 

Ajoutée le 1 juin 2015 Fully restored Hupfeld Phonoliszt-Violina plays « Lotosblumen Walzer » by E. Ohlsen.

Restoration done by Fred Bernouw restorations in The Netherlands.

 

Hupfeld Phonoliszt-Violina 3 WelteMax   

 11 726 vues   Ajoutée le 28 juil. 2015 Fully restored Hupfeld Phonoliszt-Violina plays « Lelia » a Valse Bostin by Hugo Hirsch. Restoration done by Fred Bernouw restorations in The Netherlands.

 

Hupfeld Phonoliszt-Violina 2 WelteMax 

54 735 vues  Ajoutée le 6 juin 2015 Fully restored Hupfeld Phonoliszt-Violina plays Nocturne Op. 9, No. 2 in E flat major. Andante by Fréderic Chopin. Restoration done by Fred Bernouw restorations in The Netherlands.
  • Comment ça marche
Explication en français extraite d’un documentaire de 1977, au

Nationaal Museum van Speelk en Belgique (il semble ne plus exister). Malheureusement, les violons sont désaccordés et le son insupportable. La vidéo vaut pour la précision de la démonstration : l’archet tournant (600 crins de cheval), les doigts pour faire les notes et le vibrato.

 

L’orchestrion Hupfeld : Tout un orchestre dans un seul meuble

Ajoutée le 4 avr. 2011

This is a Hupfeld Orchestrion currently under restoration by Thomas Neuhaus test playing the roll Orpheus in der Unterwelt by Jaques Offenbach. Orchestrion en restauration avec vue des mécanismes en action

Orchestrion JP Seeburg (Chicago) jouant la danse macabre de Camille Saint-Saens

Images du mécanisme intérieur

Automatic piano player Wurlitzer à pièces

Ajoutée le 28 févr. 2012

This orchestrion was made in 1912 and belonged to the Dave Ramey collection. Instrumentation includes a piano with mandolin attachment, two ranks of pipes (38 each, flute and violin), snare drum, bass drum, triangle, and 14-note orchestra bell unit. Equipped with six-roll automatic changer. Plays five-tune Automatic Player Piano (APP) music rolls. Please visit dcramey.com for more information on instruments such as this.

Wintergatan. Machine musicale contemporaine à 2 000 billes métalliques

Une machine à musique qui a 50 millions de fois plus de succès que les machines Hupfield, quasiment ignorées sur YouTube. En moins de deux ans, cette vidéos a été vue 51 136 515  de fois ! Comment peut-on expliquer un tel attrait pour cette machine et sa musique ?

Je ne prétendrai pas être objective en écrivant que le succès de la Marble machine peut être du à son apparente simplicité et son manque de mystère. Tout bidouilleur peut se dire qu’il peut en faire autant et ceci vaut aussi pour la musique qu’elle produit.

La vidéo montre une machine simple en apparence, faite de poulies, d’engrenages, de gaines entonnoirs bricolées, de billes sorties de leurs roulements, de bois mal dégrossi et d’indications de manipulation griffonnées au crayon. Nous sommes loin des finitions des pianos mécaniques ou des phonoliszt qui réunissent la perfection de l’artisanat, de la composition et de l’interprétation musicales.

Wintergatan – Marble Machine (music instrument using 2000 marbles)

Ajoutée le 1 mars 2016  Get the audio track « Marble Machine » by Wintergatan: https://wintergatan.bandcamp.com/trac…

Marble Machine built and composed by Martin Molin. Swedish band Wintergatan will play live concerts starting from summer 2016.
Special thanks to Marcus Dimbodius who has been around throughout the whole build and suggested the cymbal placement and the use of the conveyer belt for the marble transportation. Dimbodius is an artist from Gothenburg:
https://www.youtube.com/user/dimbodius

Pour en savoir plus

  • Biographie de Ludwig Hupfield

Ludwig Hupfield (26 November 1864 – 8 October 1949) était fabricant d’instruments de musique et industriel. Il inventa le violon mécanique, une prouesse technique qualifiée parfois de 8ème merveille du monde. Les automates Hupfield devaient connaître un succès mondial jusqu’à ce que les usines de Leipzig soient réquisitionnées pour fabriquer des caisses pour munitions et des réservoirs à essence, ce qui leur valu d’être nationalisées par les  autorités communistes en 1949, après la guerre WWII. Il mourut peu après.

https://en.wikipedia.org/wiki/Ludwig_Hupfeld

  • Histoire des pianos mécaniques

https://fr.wikipedia.org/wiki/Piano_m%C3%A9canique

  • Musée allemand des automates et cabinets musicaux

Le musée Siegfried possède une impressionnante collection d’automates musicaux, du plus imposant au plus petit comme la boîte à musique. Le musée est situé à Rüdesheim am Rhein et constitue une étape incontournable pour les touristes qui naviguent sur le Rhein.

Le musée possède son propre atelier de restauration avec ses artisans à demeure pour entretenir, restaurer et parfois copier à l’ancienne la collection du musée.

http://www.smmk.de/pages/de/das-museum/bildergalerie.php

  • Speelklok Museum à Utrecht

https://www.museumspeelklok.nl/collectie/orchestrions/

 

Beethoven pour l’inauguration de la Philharmonie de l’Elbe à Hambourg

Ludwig van Beethoven Sinfonie Nr 9 d Moll op 125, 4 Satz

La Symphonie no 9 de Beethoven, op. 125, est une symphonie en ré mineur en quatre mouvements pour grand orchestre, solos et chœur mixte composée par Ludwig van Beethoven

LUDWIG VAN BEETHOVEN (1770–1827) SINFONIE NR. 9 D-MOLL OP. 125 (1822–1824) 4. Satz: Presto. Schlusschor über Schillers Ode »An die Freude«,

Chef d’orchestre 

THOMAS HENGELBROCK

Solistes

Hanna-Elisabeth Müller Sopran

Wiebke Lehmkuhl Alt

Pavol Breslik Tenor

Bryn Terfel Bassbariton

Chœurs de la radio bavaroise

Texte du poème de Schiller

LUDWIG VAN BEETHOVEN SINFONIE NR. 9 D-MOLL OP. 125 – SCHLUSSCHOR O Freunde, nicht diese Töne! Sondern lasst uns angenehmere anstimmen und freudenvollere! Freude! Freude! Freude, schöner Götterfunken, Tochter aus Elysium, Wir betreten feuertrunken, Himmlische, dein Heiligtum! Deine Zauber binden wieder Was die Mode streng geteilt; Alle Menschen werden Brüder, Wo dein sanfter Flügel weilt. Wem der große Wurf gelungen, Eines Freundes Freund zu sein; Wer ein holdes Weib errungen, Mische seinen Jubel ein! Ja, wer auch nur eine Seele Sein nennt auf dem Erdenrund! Und wer’s nie gekonnt, der stehle Weinend sich aus diesem Bund! Freude trinken alle Wesen An den Brüsten der Natur; Alle Guten, alle Bösen Folgen ihrer Rosenspur. Küsse gab sie uns und Reben, Einen Freund, geprüft im Tod; Wollust ward dem Wurm gegeben, Und der Cherub steht vor Gott. Froh, wie seine Sonnen fliegen Durch des Himmels prächt’gen Plan, Laufet, Brüder, eure Bahn, Freudig, wie ein Held zum Siegen. Freude, schöner Götterfunken, Tochter aus Elysium, Wir betreten feuertrunken, Himmlische, dein Heiligtum! Deine Zauber binden wieder Was die Mode streng geteilt; Alle Menschen werden Brüder, Wo dein sanfter Flügel weilt. Seid umschlungen, Millionen! Diesen Kuss der ganzen Welt! Brüder, überm Sternenzelt Muss ein lieber Vater wohnen. Ihr stürzt nieder, Millionen? Ahnest du den Schöpfer, Welt? Such ihn überm Sternenzelt! Über Sternen muss er wohnen. Freude, schöner Götterfunken Tochter aus Elysium, Freude, schöner Götterfunken! Friedrich Schiller

Programme complet de l’inauguration https://www.elbphilharmonie.de/media/filer_public/62/b5/62b5d7f9-b9ce-435a-8abd-a73d291a854d/programmheft_eroffnung_grosser_saal_11_01_2017.pdf

Pour en savoir plus

Le projet de création de la philharmonie de l’Elbe à Hambourg a accumulé les difficultés comme les retards et l’explosion du budget prévisionnel.

Le coût exorbitant a été mis en exergue par tous ceux qui pensent que l’argent aurait été mieux utilisé pour soigner des enfants ou héberger des sans abris. Le projet de la philharmonie de Paris a été vilipendé avec les mêmes arguments.

Oui, la musique coûte cher en études, en instruments, en salles de concert, en personnel. Mais elle rapporte en emplois dans le secteur strictement musical, dans les services, dans le tourisme. La musique apporte surtout un supplément d’âme aux nations qui la respectent et la cultivent et cette contribution n’a pas de prix. Il suffit de comparer le niveau de civilisation et d’humanité des nations qui cultivent la musique et celui de celles qui la négligent.

La Connectrice

Polémique sur un projet pharaonique http://www.tdg.ch/monde/philharmonie-hambourg-pire-cauchemar-miracle/story/21603135

La Philharmonie de l'Elbe à Hambourg se dévoile

La Philharmonie de l’Elbe dans le port d’Hambourg signée par les architectes suisses Herzog & de Meuron. (© Maxim Schulz)

https://www.francemusique.fr/actualite-musicale/la-philharmonie-de-l-elbe-hambourg-se-devoile-64

De la douceur dans ce monde de brutes. Rondo de Dvorak

https://laconnectrice.wordpress.com/

  • The Czech artists – cellist Michaela Fukačová and pianist Ivan Klánský – play Dvořák Rondo en sol mineur opus 94

  • Le même rondo avec Gautier Capuçon au violoncelle

http://www.musicme.com/Gautier-Capucon/videos/Dvorak—Rondo-For-Cello-&-Orchestra-In-G-Minor-Op.94-524E696547694E41597A73.html

Ce rondo a fait l’objet de quelques autres interprétations mais je préfère de loin celle de Michaela Fukacova que je trouve particulièrement suave.

LC

 

De la douceur dans ce monde de brutes. Lucas Debargue joue Domenico Scarlatti

Lucas Debargue, jeune pianiste français de 25 ans s’est fait particulièrement remarqué lors du XVème concours Tchaïkovsky en Russie où le public l’a plébiscité bien que le jury ne lui ait accordé que la 4ème place.

Sur Youtube, les commentaires sont dithyrambiques tant pour ses interprétations de compositeurs classiques que pour ses improvisations en jazz. Voici quelques commentaires :

Je n’ai toujours pas compris pourquoi le jury du concours Tchaïkovsky l’avait classé seulement à la 4 eme place si ce n’est à cause de sombres manoeuvres d’arrière cour mêlant politique, fierté nationale et art musical toujours pris en otage (comme le sport de haut niveau d’ailleurs, n’est ce pas Mr Poutine !).
 
OrganChelyabinsk

 
You can find Lucas’ perfomances in Tchaikovski comprtition – http://tch15.medici.tv/. Really good video and sound. Raund 1: http://tch15.medici.tv/en/performance/round-round-1-piano-2015-06-19-1500000300-great-ha
 
Sérgio Azevedo

 
Bravo, un vrai musicien comme il fallait il’a-a quelques annés, avec quelque chose à dire dans ces pièces si jouées! Vraiment diabolique dans « Scarbo », au vrai sens du mot en musique! Merveille pure!
 
Mister JSF

 
Prodigieux !!! Déjà réussir à jouer Scarbo comme ça, c’est miraculeux !!!
 
Jean-Christophe LAFITAU

 
Peut-être un génie ?
 
Hariel7863

 
Il y a des génies. Il y a ceux qui pensent le devenir. Il y a aussi ceux qui voudraient le faire croire. Lucas est un ange qui donne de l’intensité, de l’émotion, qui nous amène en nous et or de nous. Il me fait pleurer, il me fait vibrer. Il est un astre violent dans mon quotidien banal. Il est un perturbateur du sens commun. Il est un corps vivant qui me donne vie. Il est un corps de connaissances et d’expertise qui me trouble. Il est une sensibilité. Il est un engagement. Il est amour.

Lucas Debargue, en Live avec « Sonate K141 de Domenico Scarlatti » – C à vous – 27/05/2016

 

Ajoutée le 25 avr. 2016

En direct de la Matinale, Lucas Debargue interprète la sonate en La Majeur de Domenico Scarlatti sur France Musique :http://www.francemusique.fr/emission/…

 

Lucas Debargue est actuellement en tournée en France et sera à la Philharmonie de Paris le 20 septembre

Paris XIXème. Concert de clarinettes, ensemble Denner, dimanche 18 septembre 2016

Concert à Saint-Pierre dimanche 18 septembre à 17H 

55, rue Manin 75019 métro Laumière, bus 75, 60 ou 48 Mairie du XIXème

Ensemble de clarinettes DENNER

 Photo :

Ne soyez pas en retard : cet ensemble attire toujours
beaucoup de monde …et Vigipirate nous oblige, de fermer la porte dès que
toutes les places sont prises! 

..écouter un échantillon de l’ensemble de clarinettes DENNER:
https://youtu.be/dnwCpJWUA8k

(Johann Christoph DENNER  : facteur
d’instruments à vent à Nuremberg qui a inventé la clarinette au début du 18°
siècle)

  • 18-09-2016

 

Paris XIXème. Dimanche 5 juin Coline Serreau et sa chorale au temple Saint-Pierre

Publié le

vign_1

Dimanche 5 juin à 17h

Chorale du delta, direction Coline Serreau

Programme : Haendel, Mozart, Schubert, Verdi, Offenbach, gospels

Eglise luthérienne Saint-Pierre 55 rue Manin 75019 Paris

métro Buttes-Chaumont ou Laumière

Bus 48 60 ou 75 arrêt mairie du XIXème

à 17 h précises. Le temple sera fermé dès qu’il sera rempli en raison du plan Vigipirate

Entrée libre

%d blogueurs aiment cette page :