Flux RSS

Archives de Catégorie: musique

Liberté, égalité, fraternité. Chanson d’enfants pour les Gilets jaunes

 

Chanson de M. Nô : Liberté, égalité, fraternité avec sous-titres pour un apprentissage facilité…

Auteur : Les enfantastiques
Compositeurs : Les enfantastiques et Monsieur No
Refrain X2
Liberté, égalité, fraternité
En guise de devise
Pour que rien ne nous divise
Liberté, égalité, fraternité
3 mots qui donnent du bon sens à la France
Pour tous la liberté
De vivre comme on a envie
Aussi l’égalité
Non ce n’est pas une utopie
De la fraternité
Belle idée qui nous réunit
Suffit de se parler de s’écouter
Refrain
Toujours la liberté
A protéger comme un trésor
Encore l’égalité
Il reste à faire quelques efforts
C’est la fraternité
Qui nous rassemble et rend plus fort
Pour inventer l’avenir et chanter
Refrain
Pour en savoir plus, sur cette chanson et son auteur
Les enfantastiques, ce sont des enfants, qui écrivent et chantent des chansons, pour d’autres
enfants. Monsieur Nô vient dans les classes d’école et aide les enfants à composer ces chansons.
Plusieurs albums ont ainsi été réalisés. La chanson « Liberté, égalité, fraternité » fait partie de
l’album « Elle me plait bien comme ça la France ». Dans cette chanson, les enfants ont choisi
d’expliquer ce que signifie la devise de la France (liberté, égalité, fraternité) pour eux.

 

Beethoven pour l’inauguration de la Philharmonie de l’Elbe à Hambourg

Ludwig van Beethoven Sinfonie Nr 9 d Moll op 125, 4 Satz

La Symphonie no 9 de Beethoven, op. 125, est une symphonie en ré mineur en quatre mouvements pour grand orchestre, solos et chœur mixte composée par Ludwig van Beethoven

LUDWIG VAN BEETHOVEN (1770–1827) SINFONIE NR. 9 D-MOLL OP. 125 (1822–1824) 4. Satz: Presto. Schlusschor über Schillers Ode »An die Freude«,

Chef d’orchestre 

THOMAS HENGELBROCK

Solistes

Hanna-Elisabeth Müller Sopran

Wiebke Lehmkuhl Alt

Pavol Breslik Tenor

Bryn Terfel Bassbariton

Chœurs de la radio bavaroise

Texte du poème de Schiller

LUDWIG VAN BEETHOVEN SINFONIE NR. 9 D-MOLL OP. 125 – SCHLUSSCHOR O Freunde, nicht diese Töne! Sondern lasst uns angenehmere anstimmen und freudenvollere! Freude! Freude! Freude, schöner Götterfunken, Tochter aus Elysium, Wir betreten feuertrunken, Himmlische, dein Heiligtum! Deine Zauber binden wieder Was die Mode streng geteilt; Alle Menschen werden Brüder, Wo dein sanfter Flügel weilt. Wem der große Wurf gelungen, Eines Freundes Freund zu sein; Wer ein holdes Weib errungen, Mische seinen Jubel ein! Ja, wer auch nur eine Seele Sein nennt auf dem Erdenrund! Und wer’s nie gekonnt, der stehle Weinend sich aus diesem Bund! Freude trinken alle Wesen An den Brüsten der Natur; Alle Guten, alle Bösen Folgen ihrer Rosenspur. Küsse gab sie uns und Reben, Einen Freund, geprüft im Tod; Wollust ward dem Wurm gegeben, Und der Cherub steht vor Gott. Froh, wie seine Sonnen fliegen Durch des Himmels prächt’gen Plan, Laufet, Brüder, eure Bahn, Freudig, wie ein Held zum Siegen. Freude, schöner Götterfunken, Tochter aus Elysium, Wir betreten feuertrunken, Himmlische, dein Heiligtum! Deine Zauber binden wieder Was die Mode streng geteilt; Alle Menschen werden Brüder, Wo dein sanfter Flügel weilt. Seid umschlungen, Millionen! Diesen Kuss der ganzen Welt! Brüder, überm Sternenzelt Muss ein lieber Vater wohnen. Ihr stürzt nieder, Millionen? Ahnest du den Schöpfer, Welt? Such ihn überm Sternenzelt! Über Sternen muss er wohnen. Freude, schöner Götterfunken Tochter aus Elysium, Freude, schöner Götterfunken! Friedrich Schiller

Programme complet de l’inauguration https://www.elbphilharmonie.de/media/filer_public/62/b5/62b5d7f9-b9ce-435a-8abd-a73d291a854d/programmheft_eroffnung_grosser_saal_11_01_2017.pdf

Pour en savoir plus

Le projet de création de la philharmonie de l’Elbe à Hambourg a accumulé les difficultés comme les retards et l’explosion du budget prévisionnel.

Le coût exorbitant a été mis en exergue par tous ceux qui pensent que l’argent aurait été mieux utilisé pour soigner des enfants ou héberger des sans abris. Le projet de la philharmonie de Paris a été vilipendé avec les mêmes arguments.

Oui, la musique coûte cher en études, en instruments, en salles de concert, en personnel. Mais elle rapporte en emplois dans le secteur strictement musical, dans les services, dans le tourisme. La musique apporte surtout un supplément d’âme aux nations qui la respectent et la cultivent et cette contribution n’a pas de prix. Il suffit de comparer le niveau de civilisation et d’humanité des nations qui cultivent la musique et celui de celles qui la négligent.

La Connectrice

Polémique sur un projet pharaonique http://www.tdg.ch/monde/philharmonie-hambourg-pire-cauchemar-miracle/story/21603135

La Philharmonie de l'Elbe à Hambourg se dévoile

La Philharmonie de l’Elbe dans le port d’Hambourg signée par les architectes suisses Herzog & de Meuron. (© Maxim Schulz)

https://www.francemusique.fr/actualite-musicale/la-philharmonie-de-l-elbe-hambourg-se-devoile-64

De la douceur dans ce monde de brutes. A Palmyre, Valery Gergiev dirige l’orchestre Mariinsky

Publié le

 

La vidéo dure 54 mn, le concert commence à 12.06 par une chaconne de Bach en D minor.

Pray for Palmyra. Music revives ancient remains in a famous Roman amphitheater in Palmyra (Syria). Priez pour Palmyre. La musique ressuscite les vestiges d’un célèbre amphithéâtre romain de Palmyre.

Renowned conductor Valery Gergiev is leading a concert in the ancient Syrian city of Palmyra to support the restoration of the UNESCO site and honor victims of the war. The city of Palmyra was devastated by Islamic State terrorists who occupied the site for some 10 months before it was liberated by Syrian troops with Russian air support.

Ce jeudi 5 mai 2016, l’orchestre symphonique Mariinsky dirigé par Gregory Gergiev donnait un concert pour célébrer la libération de Palmyre par les troupes loyaliste de Bachar Al Assad appuyées par l’armée de l’air russe, en hommage à toutes les victimes du terrorisme et de la guerre de Syrie.

Ce concert était diffusé en direct sur de nombreuses chaînes, je l’ai découvert sur Euronews. J’en ai été tellement émue que j’ai fait des recherches pour composer cet article. Cet événement me rappelle Rostropovitch jouant du violoncelle devant le mur de Berlin qui s’effondrait. Une différence toutefois, Rostropovitch avait pris l’initiative de lui-même alors qu’ici, il s’agit d’une opération politique. Mais quand on voit les visages souriants et heureux des fillettes présentes, on ne peut que se réjouir de cet événement et apprécier cette image d’une Syrie en paix, multiconfessionnelle, ouverte à la présence des femmes dans l’espace public et adoucie par la vertu de la musique.

Concert in Palmyra

http://www.ctvnews.ca/world/prayer-for-palmyra-russian-orchestra-holds-concert-in-ancient-syrian-city-1.2889369 A gauche sur l’écran, on voit Poutine durant sa conférence en direct depuis Sotchi.

Le chef d’orchestre a présenté le concert appuyé par une conférence en direct de Vladimir Poutine dont il est un proche et au service duquel il met sa musique

D’après la vidéo, le public est composé pour moitié de militaires syriens dont certains tiennent une rose rouge à la main, de soldats russes et pour l’autre moitié de civils dont une délégation de l’UNESCO protectrice du site, de représentants des différentes communautés religieuses, de nombreuses femmes assises à côté d’hommes sur les gradins -c’est interdit chez les intégristes musulmans- quelques unes voilées à la mode islamique, d’autres revêtues de costumes traditionnels syriens, la majorité vêtues à l’occidentale.

Par contre, je ne vois pas de musiciennes dans l’orchestre Marinsky alors que de nos jours, la plupart des orchestres et des formations musicales comprennent de nombreuses femmes. Une concession aux intégristes musulmans ?

Des écolières serrant des gerbes de fleurs contre leur poitrine  chantent pendant les pauses, accompagnées par le claquement des mains du public à 30.27 mn et vers la fin de la vidéo.

On ne peut que remercier et féliciter les organisateurs de cet événement qui, en une semaine depuis la libération de Palmyre ont su, malgré la guerre et les ruines, rassembler des talents et des bonnes volontés pour un moment apaisées. Cette victoire à la manière syro russe est tout de même admirable au regard de la manière dont l’Etat islamique célèbres ses victoires…Bachar Al Assad est peut-être un boucher mais il autorise de bonnes et belles choses et on comprend mieux pourquoi sa communauté chrétienne lui est fidèle et pourquoi elle était si en colère contre la France qui voulait son élimination. La Syrie étant dans un tel chaos depuis des siècles qu’Assad semble être malgré tout un moindre mal.

Je vous rappelle ce qu’ont dit des personnages illustres et les syriens eux-mêmes :

Oh ! Gardez-la ! Et surtout gardez Damas. C’est une de ces villes qui empoisonnent les empires !

Henry de Jouvenel, ancien Haut-commissaire en Syrie en 1926, racontant une conversation qu’il avait eue avec un ancien ministre turc au temps où la Syrie était encore une province Turque :

–          Il apparaît que tous les systèmes y sont vains, car nul pays n’est plus complexe, plus difficile, plus révolté par nature que la Syrie

Joseph Kessel (journaliste et écrivain), venu en Syrie en 1927 se rendre compte des progrès de la pacification (après le soulèvement nationaliste des années 1925-1926)

Lors de la création du monde,

l’Intelligence dit : « Je vais en Syrie ».

L’esprit de Discorde ajouta : « J’y vais avec toi ».

Vieux dicton syrien

..Durant la même période, des insurgés ont remis leurs armes à l’armée russe en échange de sa protection pour retourner dans leurs villages qu’ils ont du quitter il y a 4 ans.

La Connectrice

De la douceur dans ce monde de brutes . Chansons d’am(e)our pour rire, rêver ou pleurer

Publié le

Lucienne Delyle (1960)

J’attendrai …

Rina Ketty

Plaisir d’amour (1939)

Luis Mariano

L’amour est un bouquet de violettes

Luis Mariano

Rossignol de mes amours

Luis Mariano

La belle de Cadix (1966)

Georges Brassens

Dans l’eau de la claire fontaine (1967)

Georges Brassens

L’orage

Georges Brassens

J’ai rendez-vous avec vous

%d blogueurs aiment cette page :