Flux RSS

Archives de Catégorie: ONU

L’antisémitisme renaît de nos cendres . Herbert Pagani, 1975

Plaidoyer pour ma terre
Texte écrit par Herbert Pagani en réaction à l’adoption par l’ONU d’une résolution assimilant le sionisme à une forme de racisme.
Le 11 novembre 1975,

Hier, j’étais dans le métro et j’entends deux dames dire :
« T’as vu encore ces Juifs avec leurs histoires à l’O.N.U.
Quels emmerdeurs ! »
C’est vrai.
Nous sommes des emmerdeurs.
Ça fait des siècles qu’on emmerde le monde.
C’est dans notre nature, que voulez-vous !
Abraham avec son D’ieu unique,
Moïse avec ses Tables de la Loi,
Jésus avec son autre joue toujours prête à la deuxième baffe.
Puis Freud, Marx, Einstein,
tous ont été des gêneurs, des révolutionnaires, des ennemis de l’Ordre.

Pourquoi?

Parce qu’aucun ordre, quel que fut le siècle, ne pouvait les satisfaire,
puisqu’ils en étaient toujours exclus.
Remettre en question, voir plus loin,
changer le monde pour changer de destin,
tel fut le destin de mes Ancêtres.
C’est pourquoi ils sont haïs par les défenseurs de tous les ordres établis.
L’antisémite de droite reproche aux Juifs d’avoir fait la révolution bolchévique.
C’est vrai, il y en avait beaucoup, en 1917.
L’antisémite de gauche reproche aux Juifs d’être les propriétaires de Manhattan.
C’est vrai, il y a beaucoup de capitalistes juifs.
La raison est simple :
la religion, la culture, l’idéal révolutionnaire d’un côté,
les portefeuilles et les banques de l’autre,
sont les seules valeurs transportables,
les seules patries possibles pour ceux qui n’ont pas de patrie.
Et maintenant qu’il en existe une,
l’antisémitisme renaît de ses cendres…
– pardon ! de nos cendres –
et s’appelle antisionisme.
Il s’appliquait aux individus, il s’applique à une nation.

Israël est un ghetto,
Jérusalem, c’est Varsovie…
Les nazis qui nous assiègent parlent l’arabe.
Et si leur croissant se déguise parfois en fauçille,
c’est pour mieux piéger les Gauches du monde entier.
Moi qui suis un Juif de gauche, je n’en ai rien à faire d’une certaine gauche
qui veut libérer tous les hommes du monde aux dépens de certains d’entre eux, car je suis précisément de ceux-là.

D’accord pour la lutte des classes,
mais aussi pour le droit à la différence.
Si la gauche veut me compter parmi les siens,
elle ne peut pas faire l’économie de mon problème.
Et mon problème est que depuis les déportations romaines
du 1er siècle après Jésus,
nous avons été partout honnis, bannis, traqués, dénoncés, écrasés, spoliés, brûlés et convertis de force.

Pourquoi?

Parce que notre religion,
c’est-à-dire notre culture était dangereuse.
Eh oui!

Quelques exemples…
Le judaïsme a été le premier à créer le Chabbat, jour du Seigneur,
c’est-à-dire le jour de repos hebdomadaire obligatoire.
Vous imaginez la joie des pharaons, toujours en retard d’une pyramide !

Le judaïsme interdit l’esclavage.
Vous imaginez la sympathie des Romains,
les plus importants grossistes de main-d’oeuvre gratuite de l’Antiquité !
Il est dit dans la Bible :
« La terre n’appartient pas à l’homme mais à D’ieu. »
De cette phrase découle une loi,
celle de la remise en question automatique
de la propriété foncière tous les 49 ans.
Vous voyez l’effet d’une loi pareille sur les papes du Moyen Âge
et les bâtisseurs d’empire de la Renaissance !

Il ne fallait pas que les peuples sachent.

On commença par interdire la Bible,
puis ce furent les médisances,
des murs de calomnies qui devinrent murs de pierres
et qu’on appela ghettos.
Ensuite ce fut l’Inquisition, les bûchers et plus tard les étoiles jaunes.
Auschwitz n’est qu’un exemple industriel de génocide,
mais il y a eu des génocides artisanaux par milliers.
J’en aurais pour trois jours rien qu’a nommer tous les pogroms
d’Espagne, de Russie, de Pologne et d’Afrique du Nord.

À force de fuir, de bouger, le Juif est allé partout.
On extrapole et voilà : il n’est de nulle part.
Nous sommes parmi les peuples comme l’enfant à l’assistance publique.
Je ne veux plus être adopté.
Je ne veux plus que ma vie dépende de l’humeur de mes propriétaires.
Je ne veux plus être un citoyen-locataire.
J’en ai assez de frapper aux portes de l’Histoire et d’attendre qu’on me dise : « Entrez. »
Je rentre et je gueule !

Je suis chez moi sur terre et sur terre j’ai ma terre :
elle m’a été promise, elle sera maintenue.

Qu’est ce que le Sionisme?
Ça se réduit à une simple phrase :
« L’an prochain à Jérusalem. »
Non, ce n’est pas un slogan du Club Méditerranée.
C’est écrit dans la Bible,
le livre le plus vendu et le plus mal lu du monde.
Et cette prière est devenue un cri,
un cri qui a plus de 2000 ans,
et le père de Christophe Colomb, de Kafka, de Proust, de Chagall, de Marx, d’Einstein
et même de monsieur Kissinger,
l’ont répétée, cette phrase, ce cri,
au moins une fois par an, le jour de Pâques.

Alors le Sionisme, c’est du racisme ?
Faites moi rire !
Est-ce que : « Douce France, cher pays de mon enfance » est un hymne raciste ?
Le Sionisme, c’est le nom d’un combat de libération.

Dans le monde, chacun a ses Juifs.
Les Français ont les leurs :
ce sont les Bretons, les Occitans, les Corses, les travailleurs immigrés.
Les Italiens ont les Siciliens,
les Yankees ont leurs Noirs,
les Espagnols leurs Basques.

Nous, nous sommes les Juifs de TOUS.

À ceux qui me disent : « Et les Palestiniens ? »,
je réponds : « Je suis un Palestinien d’il y a 2000 ans.
Je suis l’opprimé le plus vieux du monde. »
Je discuterai avec eux, mais je ne leur céderai pas ma place.
Il y a là-bas de la place pour deux peuples et deux nations.
Les frontières sont à déterminer ensemble.
Mais l’existence d’un pays ne peut en aucun cas exclure l’existence de l’autre
et les options politiques d’un gouvernement n’ont jamais remis en cause l’existence d’une nation, quelle 

qu’elle soit.

Alors pourquoi Israël ?

Quand Israël sera hors de danger,
je choisirai parmi les Juifs et mes voisins arabes,
ceux qui me sont frères par les idées.
Aujourd’hui, je me dois d’être solidaire avec tous les miens,
même ceux que je déteste, au nom de cet ennemi insurmontable :
le RACISME.

Descartes avait tort :
je pense donc je suis, ça ne veut rien dire.
Nous, ça fait 5000 ans qu’on pense, et nous n’existons toujours pas.
Je me défends, donc je suis.

Herbert Pagani

 

Partager sur Facebook

Macron nous insulte à l’ONU

Une fois de plus le Macron islamisé insulte la France et les français d’hier et d’aujourd’hui. L’heure est gravissime si nous voulons conserver nos libertés.

Je qualifie Macron d’islamisé car actuellement les musulmans insultent la France, ses valeurs, son Histoire, diffusent des fake news sur son passé, nous renvoient la colonisation à la figure et s’en servent comme prétexte pour justifier leurs exactions, crachent dans la soupe France dont pourtant ils se gavent, nient notre culture et nous imposent la leur, mentent comme ils respirent, déforment le sens des mots qui témoignent de nos valeur (démocratie, laïcité, égalité femmes/hommes, etc.) Macron nous pille comme les musulmans en piochant dans nos porte-monnaie avec des taxes iniques.

 

Cette fois, c’est devant les 193 États membres de l’ONU que notre président n’a pu s’empêcher de salir une nouvelle fois la France, lors de son discours pour la 73eassemblée générale des Nations Unies, à New York.

“Je viens d’un pays qui a fait beaucoup d’erreurs, beaucoup de mauvaises choses”.

Une ignominie, un véritable sacrilège pour le peuple français et notre France millénaire. Emmanuel Macron ne sait plus ce qu’il dit, au point qu’on se demande s’il a toute sa tête et s’il a encore sa place à l’Élysée.

La France n’a pas vocation à se faire insulter par son président. …

Lire la suite : https://ripostelaique.com/onu-une-nouvelle-trahison-de-macron-qui-insulte-la-france-depuis-letranger.html

#metoo à l’ONU. Phyllis Chesler et des collègues violées par leurs responsables en toute immunité diplomatique

Le mouvement #balancetonporc continue à libérer la parole des femmes et révèle l’étendue du harcèlement sexuel, du viol et de la chasse à la femme. De plus en plus d’hommes biens sous tout rapport -et de femmes aussi -protestent contre cette in-femme délation et se permettent de demander aux victimes de la boucler et de se comporter plus dignement. Quelle honte, ce sont ces hommes qui sont indignes !

https://www.facebook.com/StealthyFreedom/

Dommage que nos lâches bonshommes ne prennent pas exemple sur ces pères, fils, frères, maris et amis iraniens qui chaque mercredi -white wednesday, my stealthy freedom– manifestent en blanc par solidarité avec les iraniennes qui refusent de porter le voile. Les risques réels qu’ils encourent sont bien plus graves que ceux qu’encourent nos intellos de gauche, du centre, de droite et d’ailleurs dans leur datcha.

L.C.

http://www.tabletmag.com/scroll/249169/metoo-at-the-un

Dans cet article Phyllis Chesler rappelle les viols commis par des soldats de l’Onu sur les femmes vulnérables qu’ils étaient sensés protéger, leurs trafics de fillettes en Bosnie-Herzégovine et le sort fait à Kathryn Bolkovic, policière qui fut menacée et perdit son travail pour avoir dénoncé ces crimes. Le film de Laryza Kondracki, The whistle blower, la lanceuse d’alerte  (2011), raconte son histoire. https://fr.wikipedia.org/wiki/Seule_contre_tous_(film)

UN Peacekeeping troops in Cambodia, Congo, Haiti, Liberia, Sierra Leone, Sudan, and Uganda have been accused of raping vulnerable girls and women whom they were supposed to protect. UN peacekeepers and their hired military contractor trafficked underage girls into Sarajevo for profit and pleasure. Kathryn Bolkovic, a Nebraska policewoman who worked for the military contractor, dared expose this sordid enterprise for which she was threatened and her employment terminated. (A film, The Whistleblower, was made about her, starring Rachel Weisz).

En deuxième partie, Chesler raconte son propre viol en 1980 par le dr Davidson Nichol, son employeur. Elle cite le cas de deux autres femmes violées par des diplomates de l’ONU, Catherine Claxton et en 2003 Joumana Al-Mayhani qui fut licenciée pour avoir dénoncé son patron Yusuf Mansur. Chesler écrit que les viols et harcèlements sexuels étaient fréquents à l’ONU et que celles qui osaient se plaindre étaient menacées, disqualifiées et virées. Dans son cas, elle fut abandonnée par beaucoup de féministes de gauche qui lui reprochaient d’encourager le racisme, son violeur étant noir…Les féministes de gôche ont tenu sensiblement le même discours après les viols collectifs de Cologne. La chanson est bien rôdée !

En troisème partie, Chesler souligne l’antiféminisme de la gauche et des féministes de gauche qui se désolidarise des victimes de viol quand le violeur est l’autre, le noir, le bronzé, la véritable victime du système capitaliste selon leurs convictions marxistes totalement inappropriées aujourd’hui.

We live in a world in which women are at the mercy of the men in ISIS and Boko Haram. Men on the American Right (Roger Ailes and Bill O’Reilly as well as men on the American left (Harvey Weinstein, Bill Cosby, Kevin Spacy) all come to mind.

Nous vivons dans un monde où les femmes sont à la merci de l’Etat islamique et de Boko Haram., des hommes de la droite américaine (Roger Ailes and Bill O’Reilly) comme des hommes de la gauche (Harvey Weinstein, Bill Cosby, Kevin Spacy) tous me viennent à l’esprit.

We are in the midst of a world-wide scandal on this subject, one that feminists pioneered long ago. It will subside. Somehow, I doubt that incest perpetrators, sexual harassers, serial rapists, sex addicts, pimps, and Johns will be disappearing anytime soon.

Nous sommes au milieu d’un scandale mondial, celui que les féministes ont préparé depuis très longtemps. Il va disparaître. D’une manière ou d’une autre, je doute que les auteurs d’inceste, les harceleurs sexuels, les violeurs en série, les accros du sexe, les proxénètes et les michetons disparaîtront de sitôt.

#FreeNimr Exécution imminente d’Ali Al-Nimr : stop à la barbarie de l’Arabie Saoudite !

L’Arabie Saoudite coupe les têtes… et préside un panel d’experts en droits de l’homme

L’exemple actuel illustrant l’atrocité de cette théocratie islamique est celle d’Ali Mohammed al-Nimr. Ce jeune homme de 21 ans a été arrêté en 2012. Il va être exécuté en public jeudi par décapitation et son corps sera crucifié le temps que sa chair pourrisse, selon le verdict rendu.
Étudiant en droit franco-allemand

L’Arabie saoudite prend la tête d’un groupe du Conseil des droits de l’homme en même temps qu’elle coupe les têtes chez elle.

Le 21 septembre, Fayçal ben Hassan Trad, ambassadeur de l’Arabie saoudite à l’Office des Nations unies à Genève, a pris la direction d’un panel composé de cinq diplomates qui auront pour mission, entre autres, de choisir des experts indépendants destinés à être envoyés sur le terrain pour observer et rapporter les atteintes aux droits de l’homme dans le monde. Ces travaux permettront ensuite au Conseil des droits de l’homme de l’ONU d’édicter des rapports officiels sur la situation des libertés dans les différents États inspectés.

Ce choix des Nations unies, fait discrètement en juin dernier, est tout simplement inconcevable. Droits de l’homme et Arabie saoudite sont complètement antagonistes. Depuis janvier 2015, cet État a totalisé pas moins de 80 exécutions par décapitation, lapidation, crucifixion… La liberté y est une utopie. Les minorités ethniques et religieuses y sont persécutées constamment. Les femmes y sont traitées avec le moins de compassion possible, tels des objets voilés. Les vagues migratoires issues de Syrie et d’Irak sont gentiment laissées à l’Europe. La monarchie et ses sbires ont tout pouvoir au nom de l’islam afin d’appliquer la charia de la façon la plus rigoureuse. Tout sujet qui oserait enfreindre cette loi ou déplaire au roi y risque sa vie.

L’exemple actuel illustrant l’atrocité de cette théocratie islamique est celle d’Ali Mohammed al-Nimr. Ce jeune homme de 21 ans a été arrêté en 2012. Il va être exécuté en public jeudi par décapitation et son corps sera crucifié le temps que sa chair pourrisse, selon le verdict rendu. Il vient de perdre son ultime recours. De confession chiite (cela déplaît au régime sunnite wahhabite), il est accusé d’avoir manifesté contre la monarchie et, par aveux de l’intéressé, d’avoir lancé des cocktails Molotov sur les forces de l’ordre. Lesquels aveux auraient été obtenus sous la torture…

Ces soupçons de torture n’ont pas fait l’objet de la moindre enquête lors du procès expédié. Officieusement, son plus grand crime serait d’être le neveu du Cheikh al-Nimr, l’un des plus grands opposants au régime, également condamné à mort il y a tout juste un an.

Cette histoire aurait pu être l’œuvre de l’État islamique, mais non : elle montre la réalité d’un régime fortement lié à nos gouvernements occidentaux et qui a, maintenant, la mission d’observer les droits de l’homme à travers le monde. Ces experts « indépendants » iront assurément en Arabie saoudite pour, ensuite, rappeler à celui qui les a nommés qu’il est un tortionnaire gourmand de sang.

http://www.bvoltaire.fr/eloijoseph/larabie-saoudite-coupe-tetes-preside-panel-dexperts-droits-de-lhomme,207700

Pétition – Droits de l’homme

http://www.mesopinions.com/petition/droits-homme/freenimr-execution-imminente-ali-al-nimr/16033

Pétition : #FreeNimr Exécution imminente d'Ali Al-Nimr : stop à la barbarie de l’Arabie Saoudite !

SIGNEZ LA PÉTITION

Déjà 57.133 signatures

Signez la pétition
    Partager sur facebook

Vous rencontrez un problème pour signer ? Contactez nous ici

#FreeNimr Exécution imminente d’Ali Al-Nimr : stop à la barbarie de l’Arabie Saoudite !

Auteur : Didier Raymond

Créé le 23/09/2015  

 

À l’attention : de l’ONU et des Ambassades de l’Arabie Saoudite à travers le monde

L’Arabie Saoudite s’apprête à décapiter et à crucifier un homme de 21 ans, Ali Al-Nimr, dont les seuls torts sont d’avoir manifesté lors du printemps arabe à l’âge de 17 ans et d’être le neveu de l’un des plus fervents opposants au régime. Des aveux lui ont été extorqués sous la torture, ce genre de pratiques est monnaie courante dans ce pays !
De plus il est inadmissible qu’un tel pays décide de l’exécution imminente d’Ali Al-Nimr par décapitation alors que Faisal Bin Hassan Trad, l’ambassadeur de l’Arabie saoudite auprès de l’Office des Nations Unies à Genève, vient de prendre la tête du panel du « Conseil des droits de l’homme » de l’ONU !
Signez cette pétition pour que les droits de l’Homme soient respectés dans l’ensemble du monde !
Merci d’avance pour l’humanité et pour Ali !

Pétition pour un accueil des migrants dans les pays du Golfe

Des migrants arrivent sur l'île de Kos à bord d'un bateau, le 14 août 2015 en Grèce.

Des migrants arrivent sur l’île de Kos à bord d’un bateau, le 14 août 2015 en Grèce.afp.com/ANGELOS TZORTZINI

Source image http://www.lexpress.fr/actualite/societe/mort-d-aylan-un-tweet-arno-klarsfeld-provoque-l-indignation_1712771.html

On constate sur cette photo, comme sur de nombreuses autres, que les migrants sont des hommes dans la force de l’âge, en bonne santé.

Je relaie cette excellente initiative, en effet, les réfugiés musulmans de Syrie, Irak, Soudan, Erythrée, Somalie, Tunisie, Libye, Tchad, Centrafrique devraient compter sur la solidarité de leurs coreligionnaires dans les pays desquels ils pourraient vivre selon la charia et ne seraient pas outragés par la décadence du monde occidental capitaliste, comme ils ne se font pas prier pour nous le clamer.

LC

Pour un accueil des réfugiés
dans les pays du Golfe !

Signez la pétition !

Continuer d’accueillir des réfugiés en si grand nombre en Europe est une hérésie ! La France, notamment, n’a pas les moyens ni les capacités de le faire. Les Français y sont d’ailleurs majoritairement opposés. Face à ce constat, nous ne pouvons néanmoins baisser les bras. Des solutions existent.

L’Arabie saoudite, le Qatar, le Koweït, Oman, Bahreïn et les Émirats arabes unis n’ont jusqu’à présent proposé aucune place d’accueil aux réfugiés syriens. Ces pays participent financièrement à l’accueil des réfugiés, mais toujours dans d’autres pays. Ce n’est pas suffisant !
Pourquoi l’Arabie saoudite, par exemple, qui a une forte expérience en matière d’accueil de visiteurs en grand nombre – le pays accueille des millions de pèlerins à la Mecque chaque année -, et la capacité de construire rapidement des logements pour les réfugiés, n’ouvre-t-elle pas ses frontières à des hommes et des femmes qui ont en commun avec leur population langue, culture et religion ?
En outre, un accueil par les monarchies pétrolières réduirait de beaucoup la caractère dangereux de traversées aléatoires vers l’Europe. Des drames comme la mort du petit Aylan pourraient être évités.

Aujourd’hui, nous demandons aux autorités françaises, européennes et aux instances onusiennes d’interpeller officiellement les responsables politiques de l’Arabie saoudite, du Qatar, du Koweït, d’Oman, du Bahreïn et des Émirats arabes unis afin qu’ils prennent enfin leurs responsabilités et qu’ils accueillent eux-mêmes, sur leur territoire, les populations menacées par les guerres actuellement en cours dans les pays voisins.
L

SIGNEZ LA PETITION DE BOULEVARD VOLTAIRE EN CLIQUANT ICI.

%d blogueurs aiment cette page :