Flux RSS

Archives de Catégorie: prostitution

Des hommes solidaires de #metoo. Bravo !

La parole des femmes du mouvement #balancetonporc #metoo #moiaussi ne sera vraiement entendue que si des hommes la soutiennent et la relaient contre la Réaction de ces hommes qui usent de tous les arguments pour l’étouffer.

Ce n’est qu’ensemble qu’hommes et femmes changeront les relations femmes/hommes et le mouvement actuel nous en donne l’occasion.

Zeromacho s’est déjà distingué par ses prises de position contre l’oppression, l’exploitation, la réification et le mépris des femmes. Il s’est distingué contre vents et marées machistes contre la prostitution et en faveur de la pénalisation des clients de prostituées. Aujourd’hui, il monte au créneau pour exprimer sa solidarité avec les femmes qui dénoncent le harcèlement sexuel, preuves à l’appui.

Messieurs, au lieu de pleurnicher sur la délation, la haine de l’homme blanc, la menace contre vos prérogatives machistes, une pseudo menace contre le plaisir de séduire et de courtiser, rejoignez Zero macho ou créez votre groupe de soutien aux victimes du harcèlement sexuel, exprimez vôtre compréhension de ce problème de société intemporel mais toujours machiste, ne restez pas dans vôtre coin à ressasser vos craintes totalement injustifiées si vous n’êtes pas un porc ou si vous avez été un porc et le regrettez. Prenez position contre les porcs, dites vôtre désapprobation, intervenez lorsque vous êtes témoin, vous n’en serez que plus virils 😉 Nous serons admiratrices et ne vous en aimerons que davantage.

La Connectrice

Nous, hommes solidaires de #MeToo…

https://zeromacho.wordpress.com/2018/01/30/nous-hommes-solidaires-de-metoo/comment-page-1/#comment-1319

English text below
Nous, hommes solidaires de #MeToo…
Ni haine des hommes ni puritanisme,
#MeToo est une chance de libérer la sexualité !

Des millions de femmes courageuses et solidaires ont lancé, porté et relayé dans des dizaines de pays le mouvement #MeToo. Un tournant historique ? Plus encore : une mutation dans les relations entre femmes et hommes !

Nous nous sentons interpellés par cette libération de la parole des femmes, par cette révolte mondiale contre les violences sexuelles et sexistes, par cette dénonciation justifiée des privilèges et abus masculins, dans un  monde machiste, c’est-à-dire inégalitaire, injuste et violent envers les femmes et les filles.

Les hommes qui insultent, harcèlent, agressent, prostituent ou violent des femmes ont bénéficié trop longtemps de l’impunité et d’une large tolérance sociale.

Nous aussi, nous disons « ÇA SUFFIT ! »
Nous, hommes, nous désolidarisons des hommes qui commettent des violences sexuelles et sexistes. Nous déclarons notre solidarité avec les femmes victimes, et soutenons le mouvement #MeToo.

À ceux et celles qui se réclament de la « liberté sexuelle » pour discréditer ou traiter avec condescendance les personnes engagées contre les violences sexuelles et sexistes, nous disons que la sexualité est la rencontre de deux désirs, en vue d’un plaisir partagé.

Les mêmes qui, hier, au nom d’un prétendu « libertinage », défendaient le droit des hommes prostitueurs à imposer par l’argent un acte sexuel, semblent confondre harcèlement, drague, agressions et séduction.

Nous affirmons que la sexualité se libère si la société agit contre les violences physiques, psychologiques ou économiques. Nous élevons nos enfants dans le respect de l’autre et de sa liberté.

Le moment est historique : c’est aussi aux hommes de réagir. Soutiendront-ils par leur silence les prédateurs sexuels ? Prendront-ils la parole à leur tour pour dire qu’ils sont des alliés des femmes, qu’ils sont solidaires des victimes et non des agresseurs ?

Dans les dénonciations des femmes qui disent #MeToo, nous ne percevons ni « haine des hommes » ni puritanisme. Nous voyons là au contraire une occasion pour tous les hommes de marcher aux côtés des femmes plutôt que de leur marcher dessus.

**
Au Québec, un autre texte d’hommes a été lancé par Richard Poulin le 26 janvier 2018 : voir
http://plus.lapresse.ca/screens/acc5b714-c052-40c0-8f21-31d9251e32ce__7C___0.html

*********************
On October 19 2017, just days after the movement began, Zeromacho publicly stated our support for the women who dared to say #MeToo (see https://zeromacho.wordpress.com/2017/10/19/action-n-58-solidaires-des-victimes-19-octobre-2017/)
Now more and more men are choosing to declare that they are on the women’s side, particularly through the https://tinyurl.com/hommes-solidaires-metoo manifesto, which we invite you to sign on line and to share. Zeromacho is with them.

As men, we declare our support for #MeToo: expressing neither hatred of men nor puritanism, #MeToo is a chance for true sexual freedom!

Millions of brave, united women have built the #MeToo movement, spreading it to dozens of countries. A historic turning point? More than that: a mutation in female-male relations!
We feel concerned and inspired by this freeing up of women’s voices, this global uprising against sexual and sexist violence, this wholly justified condemnation of male privilege and abuse in a macho world – i.e. one that is unequal, unjust and violent towards women and girls.
Men who insult, harass, aggress, prostitute and rape women have benefitted from impunity and social acceptance for far too long.
We too say “TIME’S UP!”
As men, we disassociate ourselves from men who commit sexual and sexist violence.
We declare our solidarity with women victims, and our support of the #MeToo movement.

To all those – male and female – who call for “sexual freedom” in order to discredit or condescend towards the people fighting sexual and sexist violence, we say that sexuality is the meeting of two desires in anticipation of shared pleasure.
The same people who, in the name of so-called “libertinage” recently defended the right for prostituting men to impose sexual acts for money, now seem to confuse harassment with flirting, aggression with seduction.
We declare that sexuality is free when society fights against physical, psychological and economic violence. We raise our children to respect others and their freedom.
This is a historic moment: men need to take action too. Will they support sexual predators with their silence? Will they speak out in turn to say that they are these women’s allies, that their solidarity goes to the victims, and not to the aggressors?
We see neither puritanism nor “man-hating” in the denunciations of the women who say #MeToo. On the contrary, we see a chance for all men to walk alongside women instead of walking all over them.
**
The manifesto of men who support #MeToo, signed by 30 men, including the founders of Zeromacho, was published in lemonde.fr (on line as of January 30, 2018; in the physical newspaper of January 31, 2018.)
The beginning of the text can be found here:
http://abonnes.lemonde.fr/idees/article/2018/01/30/des-hommes-solidaires-de-metoo_5248937_3232.html
The complete text, including the names of those who have signed it, is here: https://tinyurl.com/hommes-solidaires-metoo
We invite you to sign it on line and to share it.

Marylin Monroe, le modèle de Sugar Baby en quête de Sugar Daddy qui fait rêver

Norma Jeane Baker connu la gloire sous le pseudonyme de Marilyn Monroe grâce à sa plastique avantageuse remarquée par un photographe militaire. Bien qu’elle fut une femme intelligente, cultivée et formée à l’Actors studio par le couple Strasberg, producteurs et réalisateurs lui confièrent des rôles  de ravissante idiote désirée par des milliardaires pour ses lignes voluptueuses. Elle entra dans la mythologie hollywoodienne comme BabyDoll et Sugar Baby avide de diamants à la recherche de milliardaires.

http://www.dvdclassik.com/critique/certains-l-aiment-chaud-wilder

Et elle s’appelle comment Marylin dans Certains l’aiment chaud ? Elle se prénomme SUGAR !

Même dans la comédie « Certains l’aiment chaud » son prétendant se déguise en milliardaire pour la séduire. Dans les années 60, elle incarne la femme sexy suffisamment idiote et faible pour être adoptée par un Sugar Daddy. Ses personnages évoluent dans un univers de paillette, une atmosphère glamour et luxueuse qui séduit femmes et hommes. Aujourd’hui encore, elle demeure un modèle de femme pour les hommes et les femmes en recherche de protection et de diamants. Cet exemple de femme est destructeur pour les petites filles mais aussi pour les garçons persuadés que les femmes  sont intéressées avant toute chose par l’argent. Il y a du Marylin dans la publicité faite aux Sugar Babies et Daddies en direction des étudiantes et aussi des étudiants.

Les étudiantes américaines sont sollicitées depuis plusieurs années pour vendre leur corps (prostitution), leurs ovocytes (PMA) et leur utérus (PMA) car les études universitaires coûtent cher et il est difficile de les réussir quand on doit travailler pour assurer le quotidien. Il est pourtant relativement facile d’obtenir une bourse d’études à condition d’avoir un garant et de réussir ses examens.

La prostitution a de tous temps été une possibilité de revenus pour les femmes parce que la demande est forte. Il n’est donc pas étonnant qu’elle se démocratise aujourd’hui sous la forme glamour d’échanges entre SugarBaby et SugarDaddy ou SugarMama. Ce phénomène en dit long sur la régression de la condition des femmes et la régression de la moralité des hommes. On remarquera que le scandale de la publicité pour devenir SugarBaby prend précisément place au moment où les scandales de harcèlement sexuel sont mis en lumière et ce n’est pas un hasard.

« Everybody Needs a Dada Daddy » de Marilyn Monroe (iTunes)

MOI..AH..AH..Mon coeur est à Papa…You know…Le Propriétaire…The Famous Musical Scene with Marilyn Monroe singing « My heart belongs to Daddy » in color and high quality. My Name is Lolita and….I am not supposed to… PLAY …with BOYS

Marilyn Monroe – Diamonds are a girl’s best friend

A 1’58 elle repousse les nombreux admirateurs qui lui offrent leur coeur disant qu’elle préfère les diamants qui sont les meilleurs amis d’une fille…

Dans une autre chanson, elle flashe sur un homme dont la poche  lui paraît gonflée par une bague montée d’un solitaire

Extrait de Gentlemen Prefer Blondes 1953 -les hommes préfèrent les blondes

Pour en savoir plus

  • Origines de la locution SugarDaddy

In 1908, Adolph Spreckels, heir to the Spreckels’ sugar fortune (along with his brother), married a woman 24 years his junior. Alma was apparently quite a babe. She called her husband Adolph her « Sugar Daddy. »

http://www.reporterherald.com/ci_22623737/sugar-daddy-has-sweet-history

Chasse à la femme. Le marché de la prostitution se porte bien

Publié le

La prostitution, la drogue, les armes rapportent bien et de très jeunes gens n’hésitent pas à se lancer dans le business avec la complicité ou la passivité de leur famille. La femme est une marchandise intéressante car elle ne demande pas d’investissement particulier et le produit est abondant et accessible. Aussi des jeunes gens tendent des traquenards à des jeunes filles, souvent mineures en fugue, isolées et sans défense, pour les vendre au plus offrant. Ces hommes sont des monstres mais que penser des clients qui se soulagent dans ces pauvres gamines ?

Tant que la prostitution existera, toutes les femmes seront considérées comme des putes (injure sexiste la plus fréquente), seront méprisées, exploitées, discriminées, sous-payées, écrasées par le plafond de verre, insultées, harcelées, traquées, terrorisées, violées, battues et parfois assassinées.

A ceux qui disent que la prostitution ne saurait être éradiquée, je réponds que l’esclavage a été éradiquée, que le crime est éradiquée et que les lois permettent l’éradication de tous les crimes commis contre l’humanité dont le trafic des personnes et de leur corps.

Quant aux messieurs qui vénèrent et défendent la prostitution, inscrivez-donc vos filles à l’académie des putes , soyez cohérents.

La Connectrice

Après avoir quitté son foyer du Pontet (Vaucluse), une fille de 15 ans a fait une mauvaise rencontre. Deux jeunes hommes l’ont forcée à avoir des relations sexuelles relate La Provence ce samedi. Prostituée de force

Au début de la semaine dernière, cette adolescente en fugue tombe sur deux jeunes hommes de 16 et 19 ans originaires de Marseille, selon une note de police consultée par La Provence . Ils l’ont battue, violée et séquestrée dans un hôtel du Pontet. Avant de la proposer à d’autres hommes.

>> A lire aussi : Ile-de-France: Trois hommes soupçonnés d’avoir prostitué deux jeunes fugueuses de 16 ans

Pour ce faire, ils prennent des photos d’elle et publient une annonce sur un site spécialisé afin de la prostituer. Elle reste enfermée dans sa chambre avec un téléphone portable fourni pour pouvoir échanger avec les « clients » qui la contactent. Et les adolescents encaissent l’argent. Deux jours plus tard, depuis un hôtel d’Avignon où elle est séquestrée, la jeune fille appelle le 17 et raconte son histoire.

L’enquête devrait préciser le rôle joué par chacun dans cette sombre affaire et la manière dont ils procédaient. Mercredi et jeudi, un homme de 19 ans, habitant à Saint-Fons (Rhône) et une Lyonnaise de 15 ans ont été interpellés par les hommes de la sûreté départementale et de la brigade de protection des mineurs dans le cadre d’une enquête pour «proxénétisme aggravé».

Selon la police, qui relate cette affaire ce vendredi, les deux jeunes sont soupçonnées d’avoir conduit, entre juin et août 2016, plusieurs jeunes filles en fugue en Suisse. Là-bas, elles étaient livrées à la prostitution.

La mineure interpellée, en couple avec le garçon de 19 ans, aurait ainsi servi d’intermédiaire avec les jeunes fugueuses, précise la police. Les deux jeunes ont nié les faits. Ils doivent être présentés au parquet ce 3 février.

Ont-ils profité de la naïveté et de la détresse de deux adolescentes ? Trois hommes de 21 à 24 ans sont soupçonnés d’avoirprostitué deux jeunes filles de 16 ans, rapporte ce mardi Le Parisien. Elles multipliaient les fugues depuis le mois de décembre lorsqu’elles ont rencontré, par l’intermédiaire d’une amie commune, ces trois hommes. Ce seraient eux qui leur auraient soumis l’idée de vendre leurs corps. Les passes étaient organisées dans des hôtels, voire des parkings de centres commerciaux, en Seine-Saint-Denis, Seine-et-Marne et dans l’Essonne.

Les suspects ont été interpellés ce week-end à Vaires-sur-Marne, Chelles et Montfermeil et déférés devant le parquet de Meaux (Seine-et-Marne). Deux d’entre eux ont été laissés libre sous contrôle judiciaire et feront l’objet d’une convocation dans les semaines à venir. Le troisième homme a été incarcéré dans le cadre d’un autre dossier.

 

 

Protéger nos enfants de la pornographie. Pétition

Adressée à candidats élection présidentielle

Protéger nos enfants de la pornographie.

L’accès libre aux images pornographiques, souvent d’une violence extrême, est possible depuis plusieurs années sans aucune restriction pour les mineurs. Certains enfants, parfois de moins de 11 ans, développent une véritable addiction à ces images et en consomment deux à trois heures par jour. Leur vision de la sexualité est dès lors faussée avec la possibilité de conséquences durables sur les relations entre hommes et femmes.

 Dans leur grande majorité, ces sites pornographiques montrent un mode de relation sexuelle où les femmes subissent violences et situations dégradantes. Lorsque l’on tape « gang bang »  dans la barre de recherche, s’affiche une liste impressionnante de vidéos de viols collectifs en consultation libre et gratuite. Ceci participe de ce qu’on appelle la culture du viol, et on ne peut nier la dangerosité de ces images pour des enfants encore incapables d’un recul critique, avec en particulier des conséquences sur les violences faites aux femmes. Ces images sont faites par des adultes pour les adultes et pas pour les enfants, réservons les aux adultes.  Si on accepte cette diffusion libre, la protection des mineurs est alors de fait un vain mot.

 Aujourd’hui, les fournisseurs d’accès Internet ont le devoir de ne plus diffuser ces images sans restriction d’accès. Il est possible d’interdire l’accès des mineurs aux sites pornographiques, comme la loi l’exige, en demandant, avant la première image, un numéro de carte bancaire (cartes réservées aux majeurs). Le risque d’amendes importantes et la menace de fermeture d’un fournisseur d’accès en cas de récidive seraient sûrement suffisamment dissuasifs.

Nous demandons que les candidats à la présidence de la République prennent position sur ce sujet.

Cette pétition sera remise à:

  • candidats élection présidentielle

Lire la lettre de pétition

College National des Gynecologues Obstétriciens Français a lancé cette pétition avec seulement une signature au départ et il y a maintenant 45 signataires. Lancez votre pétition pour créer le changement que vous souhaitez voir.

Euro 2016 ? Rien à foot !

Publié le

Violence dans les stades

http://www.presse-dz.com/caricatures-algerie/violence-dans-les-stades

Je n’aime ni le foot, ni les footballeurs, ni les supporteurs car c’est un truc de mecs qui conditionne leur comportement dans la vie publique et privée. Mais en ce moment il est difficile d’échapper à cette propagande virile qui semble être la chose la plus importante  et bénéfique que la France ait connu depuis des années.

L’expression du poéte latin Juvénal Panem et Circenses (du pain et des jeux de cirque) n’a jamais été autant d’actualité avec le PS qui, incapable de tenir ses promesses, incite le peuple à faire la fête afin de noyer ses problèmes dans l’alcool, les drogues et le vacarme.

A Paris, la fête est obligatoire : parcs ouverts toute la nuit, célébration du Ramadan à l’Hôtel de ville, nuit blanche, fête de la musique, Gay Pride, Paris plage, Techno-parade, etc.

Hier soir, 90 000 personnes étaient réunies sous la Tour Eiffel autour  de David Guetta pour le concert d’inauguration de l’Euro 2016.  « Seulement » 6 personnes ont été interpellées  pour  état d’ébriété, consommation de produits illicites ou port d’armes prohibées. Des classiques des rassemblements selon la préfecture de police. A qui fera-t-on croire qu’il n’y aurait eu que 6 infractions pour 90 000 fêtards ? La police trie ce qui l’arrange entre interpellation, arrestation, rappel à l’ordre, contrôle, intervention et délinquance, tout une gamme d’actions de police qui sont statistiquement ventilées selon les objectifs de la Préfecture, en l’occurrence c’est Tout va très bien Madame la marquise.  (chanson qui dénonce la passivité de la France face à la perspective de la seconde guerre mondiale …)

Le mâle cherche la confrontation avec la civilisation représentée par les « bourgeois », les bâtiments publics, les banques, le mobiliser urbain et toute représentation de l’Etat. Le foot a ses brutes spécifiques, les hooligans qui ressemblent à tous les insurgés, les casseurs, les racailles, les émeutiers et les délinquants. Dans tous les pays du monde, le foot est l’occasion de déchaînements de violence organisée ou spontanée. Les observateurs l’affirment, le foot est une occasion de se défouler contre tout bouc émissaire

Le racisme dans le football, c’est quelque chose qui existe depuis des années. Ce n’est pas nouveau. Les gens se servent du stade comme d’un défouloir. Ils sont au milieu de la masse, totalement anonymes et ils se sentent plus forts. …En Italie, les gens font des cris de singe, des saluts nazis. En Corse, il y a pas plus tard qu’il y a deux mois, des supporters ont brandi une banderole sur laquelle était écrite : « le Qatar finance le terrorisme ». C’est partout pareil. http://leplus.nouvelobs.com/contribution/1326798-video-des-supporters-racistes-de-chelsea-dans-le-metro-parisien-ca-ne-m-etonne-pas.html

Depuis des années que ça dure la prévention reste impuissante. Est-ce délibéré pour distraire le gogo ?

J’avais été particulièrement marquée par le drame du Heysel, en Belgique, 39 morts et 454 blessés : Il eut lieu à l’occasion de la finale de Coupe d’Europe des clubs champions 1984-1985 entre le Liverpool Football Club et la Juventus Football Club. Des grilles de séparation et un muret s’effondrèrent sous la pression et le poids de supporters, faisant 39 morts et plus de 454 blessés.

En 1998, le gendarme Nivel avait été très gravement blessé par des hooligans allemands  : Daniel Nivel, 61 ans, avait été attaqué par un groupe de hooligans allemands le 21 juin 1998 près du stade Félix-Bollaert à Lens le jour de la rencontre Allemagne-Yougoslavie. Roué  de coups de poing et de coups de pied, frappé avec son lance-grenades, le maréchal des logis-chef était resté dans le coma pendant 44 jours. Aujourd’hui, il n’a plus l’usage de l’un de ses yeux et s’exprime toujours avec difficultés. Après son agression, il avait été promu adjudant mais n’avait jamais pu reprendre son service.

En novembre 2013, les Algériens envahissaient le métro et bloquaient la station Barbés à l’occasion du match Algérie-Burkina Faso.

Brésil : A quelques mois de la coupe du monde, une violence extrême entre supporters de foot

Brésil : bagarre entre supporters en 2013

Des affrontements entre supporters stéphanois et niçois avaient marqué le match Nice-Saint-Etienne, le 24 novembre 2013, à Nice (Alpes-Maritimes).

rencontre de Ligue 1 de football entre Nice et Saint-Etienne, le 24 novembre 2013

Violences foot : le PCF pour des états généraux du supportérisme (Nicolas Bonnet)

Le PSG et Fly Emirates n’adoucissent pas les mœurs, ici au Trocadéro en 2013 http://www.pcf.fr/sujets/356

2 morts et 51 blessés dans des affrontements entre supporters de foot à Casablanca le 1902/2016

Samedi soir, des bagarres entre supporters de pays en lice ont fait des bless&s comme c’est souvent le cas à l’occasion des match de foot. Ce matin dix personnes était en garde à vue à Marseille : Samedi après-midi et dans la nuit, des centaines de supporters anglais et russes se sont affrontés à coups de barre de fer, de coups de poings et de jets de bouteille. Le bilan est lourd avec 35 blessés, dont un Anglais encore entre la vie et la mort.

Images ici

Dans les entreprises, les hommes majoritaires parmi les cadres supérieurs, directeurs et PDG se comportent comme des footballeurs dont ils ont adopté le vocabulaire. Ils feintent, bottent en touche, provoquent pour déstabiliser la ou le subordonné, distribuent des cartons rouges, banc de touche, déclarer forfait, match nul, pénalty, tacle, surface de réparation, etc.

Donald Trump peut-être patriote mais sûrement obscène maquereau

Publié le
Donald Trump makes a face at his caucus night rally in Des Moines. (REUTERS/Scott Morgan)
Donald Trump est connu pour sa carrière de play boy mise au service de son ambition capitaliste , de l’utilisation du corps des femmes pour sa propre consommation et  de leur utilisation cynique pour fertiliser ses casinos et concours de beauté.
Donald Trump millionnaire a construit sa fortune en exploitant ses conquêtes féminines, des jeunes femmes de plus en plus jeunes au fur et à mesure qu’il vieillissait.
Ses apparitions publiques sont depuis toujours ponctuées de propos sexistes, outrageants, insultants et obscènes. Il souligne le physique de ses « belles » femmes quand elles lui sont soumises et les attaque cruellement sur un physique qu’il trouve ingrat quand elles le contredisent. Les médias rappellent en particulier sa sortie à la journaliste Megyn Kelly qui lui demandait s’il estimait que ses propos misogynes pouvaient faire de lui un président acceptable. Vexé,  Donald Trump s’adressa au public de CNN : « Sur ce point on peut constater que du sang sort de ses yeux-du sang coulant d’elle de partout ». Et comme si ça ne suffisait pas il lui jeta qu’elle était une bimbo surfaite.
Le New York Times a enquêté auprès d’un cinquantaine de femmes qui l’avaient connu de près, de très près ou de moins près afin d’illustrer un aspect volontairement ignoré par ses affidés : misogynie, mépris, sexisme, vulgarité, machisme, cynisme, incapacité à se contrôler, obscène, prostituteur, prédateur et immoral…………http://www.nytimes.com/2016/05/15/us/politics/donald-trump-women.html?action=click&contentCollection=U.S.&module=Trending&version=Full®ion=Marginalia&pgtype=article
Le NYT a collecté des dizaines d’anecdotes de première main qui illustrent l’ignoble personnalité de ce harceleur sans scrupules, cet exploiteur des plus belles filles (selon ses critères) qu’il recrute pour doper son business juteux, en particulier ses casinos et concours de beauté. Quand on me parle de milliardaire, je m’interroge : d’où vient l’argent ? Et si on cherche, on se rend compte qu’on ne peut pas s’enrichir autant sans compromissions, mensonges, trafics, pots de vin, et surtout sans esclaves pour minimiser le coût du travail, chez Trump l’exploitation sexuelle des femmes est son fer de lance.
2012 Miss USA Contestants Visit Trump Tower
Une lectrice du NYT commente ainsi l’article : Cet article illustre combien le sexisme, comme le racisme sont tellement ancrés dans notre culture. De nombreux hommes sont comme Donald Trump et beaucoup de femmes encouragent de tels comportements. Il utilise les femmes pour servir ses propres fins soit parce qu’il estime que ce sont de  » remarquables travailleuses », soit parce qu’elles sont dotées d’un corps remarquable. Dans les deux cas il se comporte en prédateur de personnes vulnérables.
Ce commentaire répond à l’allégation évoquée par le NYT selon laquelle Donald Trump aurait encouragé la présence de femmes à de hauts niveaux dans le secteur du bâtiment dès 1980. Les esprits critiques se demandent si ces femmes ont été engagées pour leur beauté ou pour leurs réelles compétences et si oui dans le deuxième cas, se demandent si elles ont eu une véritable indépendance, un  budget conséquent et un réel pouvoir de décision.
Une autre lectrice du NYT s’inquiète pour l’avenir du pays: Quel recul pour les Etats-Unis, et quel horrible message cet homme envoie aux jeunes femmes d’ici et à l’étranger. Imaginez un peu que les femmes dirigent et qu’elles ne valorisent les homme que pour leur sex appeal… ? Nous n’aurions pas les présidents mâles, les PDG, les scientifiques, les athlètes, les professeurs ni les ingénieurs que nous avons aujourd’hui qui font progresser les connaissances et construisent l’économie. Il seraient tous exhibés dans les gymnases attendant au bord des piscines que nous les sélectionnions (et nombre d’entre eux ne seraient même pas reçus !)
Afficher l'image d'origine
Personnellement, je ne peux pas respecter un homme qui ne respecte pas les femmes, eut-il la réputation d’être le plus grand patriote que l’Amérique eut jamais porté. Le Respect est une attitude absolue, indivisible et universelle. Je ne conçois pas que l’on prétende respecter son pays et utiliser les femmes comme faire valoir viril et appâts pour les affaires. Le sort de la moitié féminine de l’humanité n’est pas une question secondaire.
Comme l’affiche le dessin ci-dessous : Rachida, Cris et Cléo préfèrent ne pas parler de féminisme en famille parce qu’on leur demande de réfléchir plutôt à des sujets plus importants.
Les filles, votre combat pour un environnement plus sûr et plus respectueux est loin d’être une question mineure. Ne laissez-pas les haineux vous décourager !
Rashida, Cris and Cleo
Malgré un comportement misogyne, machiste et abusif connu de longue date et justifiée, il se trouve de nombreux français pour soutenir et priser le macho Trump parce qu’il serait patriote. Strauss Kahn, Sapin, Baupin aussi sont des patriotes.
Nous n’avons pas voulu de Strauss Kahn comme président, les Italiens ont viré son clone Berlusconi et nous voudrions de son alter ego Trump pour les Américains et, surtout, pour les Américaines ?
La Connectrice

Pour les clients, la prostitution est une fête

Afficher l'image d'origine

 https://youtu.be/TTyHwHC3cJs

Les lobbies qui s’indignent contre la pénalisation des clients de prostituées et les partisans de la prostitution ne trouveront sans doute rien à dire sur l’existence des réseaux de prostitution et des organisateurs de « sex tours ».

La police vient d’arrêter 18 maquereaux à travers la France. Les prostituteurs vont sans doute aller leur apporter des oranges en prison pour services rendus à leur bas-ventre.

Des centaines de jeunes femmes originaires de Hongrie, de Chine, du Maghreb étaient mises à la disposition de clients dans des conditions particulièrement sordides. L’article ci-dessous ne précise pas les conditions dans lesquelles ces femmes avaient été contraintes à se prostituer mais on peut l’imaginer facilement. Le film « Chaos » De Colline Serreau illustre dramatiquement les méthodes violentes utilisées par les maquereaux pour contraindre les femmes à se prostituer.

Encore hier, nous apprenions l’arrestation de trois djeuns des Quartiers Nord de Marseille qui violentaient (séquestration, coups et viols) une adolescente de 15 ans pour la contraindre à se prostituer. Lors de leur arrestation, la perquisition a révélé la possession d’armes à feu et d’argent liquide. On sait que pour faire rentrer des fonds, les terroristes organisent des réseaux de prostitution, de vente d’armes et de drogue.

L’article ne donne pas les noms des criminels violents mais les lecteurs du journal « Le Parisien » ont leur idée et je la partage.

La Connectrice

 

Réseaux de prostitution en France : dix-huit personnes sous les verrous

V.F. | 04 Déc. 2015, 13h42 | MAJ : 04 Déc. 2015, 14h32 http://www.leparisien.fr/faits-divers/reseaux-de-prostitution-en-france-dix-huit-personnes-sous-les-verrous-04-12-2015-5339607.php

26
ILLUSTRATION. La police judiciaire a porté un rude coup à différents réseaux de prostitution à travers toute la France.
ILLUSTRATION. La police judiciaire a porté un rude coup à différents réseaux de prostitution à travers toute la France.
AFP

La police judiciaire a interpellé depuis la semaine dernière une trentaines de personnes, dont dix-huit ont été écrouées, liées à des réseaux de prostitution en France. Ces différents coups de filet illustrent la «diversité» et «l’importance» des filières de prostitution, selon la direction de la PJ.

L’Office central pour la répression de la traite des êtres humains (Ocreth) de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) est intervenue de concert avec ses services locaux. La DCPJ estime avoir porté un «rude coup» à la prostitution «dans sa diversité» et à des réseaux «constitués» et «importants».

Prostitution sur le port de Nice. La première affaire a pour cadre le port de Nice (Alpes-Maritimes), où a été démantelé un réseau faisant travailler des Hongroises, venant toutes de la ville de Pecs, selon le patron de l’Ocreth, Jean-Marc Droguet. Une vingtaine de filles arpentaient les quais et le réseau rapportait, selon les estimations de la police, quelque 20 à 30.000 euros par mois. Quatre proxénètes présumés ont été arrêtés le 24 novembre dernier, selon le quotidien régional Nice-Matin, et écroués dans ce dossier.

«Hôtesses» dans les bars de Marseille. La seconde affaire est localisée dans le quartier de l’Opéra à Marseille (Bouches-du-Rhône). Dans des bars de nuit, de jeunes Françaises souvent originaires du Maghreb offraient leurs charmes après un verre à une trentaine de clients par jour. Neuf établissements ont été concernés par ce coup de filet le 25 novembre dernier, selon le journal La Provence.

La pratique de ces bars n’est pas nouvelle et la police judiciaire estime même que le système est rôdé depuis plus de 50 ans. Les clients ne paient pas l’acte sexuel mais des boissons à des prix exhorbitants : plusieurs dizaines d’euros pour une coupe de champagne, plusieurs centaines pour une bouteille. Certains clients repartent avec des notes très salées. Dans cette affaire, une somme de 400.000 euros en liquide a été saisie et neuf présumés proxénètes ont été écroués.

«Sex-tours» en province.Dans la troisième affaire, il s’agit de «sex-tours» organisés dans des villes de grande banlieue parisienne ou de province, comme Angers, Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor) ou Beauvais (Oise). Selon le chefs de l’Ocreth, une filière venant de Chine recrutait sur internetet employait une vingtaines de Chinoises. Une somme en liquide de 100.000 euros a été saisie par la PJ et cinq présumés organisateurs ont été écroués à l’issue de leurs gardes à vue.

Déplacer les prostituées dans toute la France, au gré de «sex tours» organisés notamment via internet, est d’ailleurs un mode opératoire de plus en plus utilisé par les réseaux criminels afin de tromper la vigilance des forces de l’ordre. Les annonces vantant les talents de «masseuse» de jeunes femmes «de passage» dans des villes de province se multiplient sur les sites de petites annonces gratuites. Les filles viennent souvent en France avec des visas touristiques, selon la police, pour ne pas attirer l’attention.

Les prostituées dans toute la France au gré des «sex-tours»

Le 19 mai dernier, l’Office central pour la répression de la traite des êtres humains (Ocreth) de la Direction centrale de la police judiciaire (DCPJ) avait déjà démantelé un réseau international de prostitution spécialisé dans les «sex-tours». Vingt-sept personnes avaient été interpellées entre la France et la Roumanie dans le cadre de cette affaire. Là encore, ce «vaste réseau» de proxénètes organisait des «sex-tours» depuis la Roumanie afin que des jeunes filles «à peine majeures» se prostituent en France, à Dijon, Paris, Lyon, Bordeaux ou Marseille. Chaque fille rapportait mensuellement aux souteneurs quelque 8 000 euros et elles effectuaient une quinzaine de passes par jour «parfois sous les coups», de source policière.

%d blogueurs aiment cette page :