Flux RSS

Archives de Catégorie: Sciences

Décroissance, Effondrement, Collapsologie. Le système croule, mais on peut réagir !

Publié le

Les collapsos ne sont ni illuminés, ni paranoïaques, ni complotistes, ni ignorants. Ils sont en majorité éduqués, scientifiques, cadres, occidentaux blancs trentenaires et pragmatiques. Les collapsos sourient, plaisantent, imaginent et collaborent entre eux. Les théorie s de l’Effondrement ne sont pas catastrophistes, ne sont pas des théories de la fin du monde mais de celle de NOTRE monde, celui de la société industrielle et de la croissance économique sans limites. Les collapsos ne disent pas que l’effondrement est inéluctable mais qu’il est possible. L’effondrement ne serait pas l’Apocalypse qui balaierait la planète d’un seul sursaut mais une série d’effondrements qui toucheraient certains pays, certaines régions, ceci progressivement. Pragmatiques, les collapsos cherchent des solutions pour faire face à la décroissance, c’est-à-dire à la baisse du niveau de vie par raréfaction de l’énergie fossile et des conséquences de l’abus de la Terre en biocapacité (capacité de renouvellement et de production) et empreinte écologique (destruction durable des eaux, de la terre, des espèces végétales et animales).

La collapsologie est une philosophie qui inclue la permaculture. Cette dernière n’est pas une méthode de production agricole mais une ligne de conduite, une éthique de respect du vivant. Ecouter et voir la vidéo ci-dessous la vidéo

La permaculture face à l’effondrement – Arthur Keller, Vincent Mignerot et Joris Danthon

Conférence du 12 avril 2019 « La permaculture face à l’effondrement » menée par Arthur KELLER, Vincent MIGNEROT et Joris DANTHON. L’événement était organisé à Nantes par les associations Permaculture 44 et Adrastia.

Le constat de l’état du monde actuel est sévère : les êtres humains ont abusé des richesses de la terre qu’ils ont épuisée. Leurs déchets trop importants ne sont plus digérés par la terre qu’ils dégradent. La croissance a atteint ses limites. Dans quelques années, les magasins pourraient être vides. Il est donc nécessaire de rechercher l’autonomie alimentaire et des solutions d’autosuffisance en énergie. Dans les campagnes françaises et américaines, les collapsos cultivent leur terrain en collaboration avec leurs voisins, échangent leurs expériences et troquent leur production par exemple des pommes contre du blé.

Un volet plus sombre est celui des guerres pour le partage de moyens de subsistance devenus rares. Aux USA, les collapsos s’arment pour protéger le produit de leur autosuffisance.

En 1968, étudiants et professeurs faisaient l’éloge de la pluridisciplinarité et après une période de retour à la spécialisation et la rivalité entre les sciences, il semblerait que l’union des talents soit de retour. La collapsologie est une synthèse de toutes les sciences (biologie, agronomie, mathématiques, médecine, physique, climatologie, géopolitique, démographie, économie, etc. ) reliées à l’environnement. Leurs penseurs connaissent un grand succès auprès de toutes celles et ceux qui s’inquiètent pour leur avenir et s’activent pour imaginer des solutions opérant un tissage entre l’histoire de la terre et de l’humanité, les traditions socles des sociétés modernes et les connaissances actuelles . Les collapsos font du neuf avec le vieux des expériences dans une approche holistique. Leur démarche ressemble beaucoup à celle des écolos des années 70 qui partaient élever des chèvres sur le plateau du Larzac et rêvaient de créer des communautés avec des arguments semblables. Qu’en dit José Bové ?

Les théories de l’Effondrement dont la collapsologie n’est qu’un des aspects recouvrent un immense domaine dont je n’ai pas encore fait le tour. J’y reviendrai.

La Connectrice

 

Pour en savoir plus

Théories de l’effondrement

Décryptage du rapport Meadows : les limites à la croissance

Ajoutée le 9 mai 2019

Un des textes fondamentaux de la collapsologie, exposé et mis en perspective par Hugo Joudrier (expert en systèmes dynamiques), à l’occasion de la 10ème séance des cafés collapsologie de Grenoble. Le PDF de la séance est téléchargeable ici : https://frama.link/z8yd-4Fd Les (nombreuses) sources utilisées par Hugo sont ici : https://frama.link/R8z93yU1 Enfin les documentaires que nous avons utilisé pour illustrer nos propos sont recensés sur notre chaîne YouTube , mais au cas où…(https://frama.link/W0_Vu-Aw). — 1. 0:00 introduction 2. 1:38 : problèmatique 3. 2:11 : l’histoire de la construction du rapport, et sa diffusion 4. 11:00 : les mains dans le modèle 5. 21:05 : les 12 scenarii 6. 40:20 : réception du rapport 7. 53:00 : « et pendant ce temps là »… ce qui s’est passé, ou pas, après la réception du rapport 8. 1:24:40 : débat (désolé pour le manque de discipline dans le passage de micro…)

« La voiture, ça tue, ça pollue et ça rend con » René Dumont

Ajoutée le 25 juin 2019
le problème est : comment cultiver la nature ? des acteurs culturels et politiques en france évoquent la mémoire de l’ingénieur agronome engagé rené dumont. 5 mai 1974, premier tour de l’élection présidentielle, un mois après le décès de georges pompidou. pour la première fois, un candidat écologiste se frotte au suffrage universel pour l’accession à la magistrature suprême. son nom : rené dumont, professeur d’agronomie mondialement réputé de 70 printemps. il a accepté de mener la bataille au pied levé pour un rassemblement d’une vingtaine d’associations écolo. car à l’époque, point de parti écologiste. d’ailleurs le mot, (« écologiste »), ne figure même pas dans le dictionnaire larousse, la référence. cette candidature ouvre la voie à la politisation des enjeux environnementaux. candidat iconoclaste et farfelu, le professeur dumont prône un changement radical de société : abandon de l’automobile, désurbanisation, limitation des naissances ? sans quoi prophétise-t-il le monde court à sa perte. résultat : 1,3 % des sondages, autrement dit rien…parce que rené dumont est un trouble-fête, un cassandre qui empêche les français de consommer en rond ? or, on sait aujourd’hui à quel point ses prédictions étaient justes. rené dumont savait mieux que personne : « on a toujours tort d’avoir raison trop tôt ». vidéos originales bases de ce montage : _ René Dumont : naissance de l’agronomie, le développement agricole : https://www.youtube.com/watch?v=wWcAf… _ René Dumont. une biographie de arte (beau documentaire) : https://www.youtube.com/watch?v=I3G7Z…

Jared Diamond

Février 2003

Pourquoi une société décline-t-elle? En parlant des Normands de l’age du fer au Groenland, du déboisement de l’Île de Pâques et du Montana contemporain, Jared Diamond nous parle des signes précurseurs de l’effondrement et comment — si nous nous en rendons compte à temps — peut-on l’éviter.

S02 E02 – DECROISSANCE : ANTIDOTE A L’EFFONDREMENT ? (Agnès Sinaï)

Ajoutée le 26 oct. 2017 Xerfi Canal a reçu Agnès Sinaï, journaliste environnementale et enseignante à Sciences Po Paris, dans le cadre de son livre « Gouverner la décroissance : Politiques de l’Anthropocène III ». Une interview menée par Thibault Lieurade.

« L’humanité en péril » : le cri d’alarme écologiste de Fred Vargas

La Grande Librairie

Ajoutée le 2 mai 2019 François Busnel reçoit Fred Vargas qui nous livre un cri d’alarme écologique à travers son dernier livre : « L’humanité en péril » (Éditions Flammarion). Face à l’urgence climatique, elle propose un manuel d’information et de survie. Elle dresse un panorama de toutes les menaces qui pèsent sur la planète et met en avant des motifs d’espoirs, des actions innovantes et des idées simples pour agir, ensemble.

Pablo Servigne https://pabloservigne.com/

https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/collapsologie-comment-vivre-avec-la-fin-du-monde

Arthur Keller

Arthur Keller est ingénieur en aérospatiale de formation. Il est aujourd’hui consultant et conférencier sur les questions d’énergie, de climat et de transition écologique. Il a notamment été le coordinateur de la commission environnement au parti Nouvelle Donne, et référent du programme de Charlotte Marchandise, candidate citoyenne à l’élection présidentielle. Il est membre du conseil d’administration de l’association Adrastia, qui travaille sur l’anticipation du déclin de la civilisation thermo-industrielle. Arthur Keller est également auteur et scénariste, et explore comment le storytelling peut être un outil de pédagogie et de mobilisation autour du sujet de la vulnérabilité de nos sociétés, ainsi que des stratégies de résilience.

Arthur Keller auteur de « Twice as bright »

Arthur Keller s’est attelé à l’écriture d’une série télévisée américaine sur le thème de l’effondrement.

Selon lui, il est urgent de proposer à nos imaginaires un récit d’effondrement et de résilience qui permette au plus grand nombre de prendre conscience de l’insoutenabilité de nos sociétés, des chaos à venir et des possibilités de transition pour amortir les chocs.

Synopsis de Twice as bright

Twice as Bright nous avertit de ce qui peut se produire demain si nul n’infléchit aujourd’hui le business as usual, et nous propose des pistes possibles pour évoluer vers une anti-fragilité collective.

 

2030, l’effondrement du monde ? Avec Yves COCHET

c2dnantes

Ajoutée le 7 juin 2019
Questions Publiques du 14 mai 2019 : Invité : Yves Cochet, ancien ministre de l’aménagement et de l’environnement, Président de l’Institut Momentum. Interview conduite par Franck Renaud, Directeur de la Revue Place Publique, Philippe Audic, Président du Conseil de développement de Nantes métropole #Collapsologie#Effondrement#ecologie

« Qu’est-ce que la collapsologie ? » – Yves Cochet et Anne Rumin

Ajoutée le 15 oct. 2018
Yves Cochet et Anne Rumin sont les invités de ce Rendez-vous des Futurs dédié à la collapsologie. L’heure des grands drames n’a jamais été aussi frappante et pourtant les citoyens semblent rester hypnotisés par la tragédie des horizons. Canicules, migrations humanitaires, catastrophes aux 4 coins du monde… notre logiciel culturel et civilisationnel n’a jamais semblé aussi paradoxal. Nous voulons changer et nous ne voulons pas changer. Nous sommes dans une ère schizophrène où pour l’effondrement pour certains semble inéluctable. Un terme pas si récent que cela ressurgit avec force, celui de la Collapsollogie. Et si nous faisions le point ensemble ? Et si nous réunissions des spécialistes de ces questions pour en parler pendant une soirée très spéciale dans laquelle le positif ne sera jamais très loin du négatif et la confiance si proche de la défiance. Avec Anne Rumin, Clément Montfort et Yves Cochet. «L’utopie a changé de camp : est aujourd’hui utopiste celui qui croit que tout peut continuer comme avant». Pablo Servigne

Dénoncer la « collapsologie » pour faire face aux catastrophes [Gilles Boeuf]

https://youtu.be/VqkFU1R-kck
Ajoutée le 4 juin 2019 Xerfi Canal a reçu Gilles Boeuf, biologiste, professeur à l’université Pierre-et-Marie-Curie, ancien président du Muséum national d’histoire naturelle, pour parler de la collapsologie. Une interview menée par Adrien de Tricornot.

Laurent TESTOT – « Il ne reste probablement que quelques décennies à l’Humanité avant le chaos »

Histoire des petits Effondrements qui, au fil de l’évolution de l’Humanité, ont conduit les peuples à se déplacer et les animaux à évoluer. 7 révolutions majeures dans l’histoire et l’humain avec son environnement
https://youtu.be/RfhIw8p11GE
Ajoutée le 23 janv. 2019 
 Laurent TESTOT. Auteur notamment du livre « Cataclysmes », il nous raconte une histoire complète et globale des rapports entre Singe (nom donnée à l’Humanité) et le reste du vivant.
Pour acheter le livre : https://www.librairiesindependantes.c… Nous avons également évoqué les livres suivants : « Sapiens » de Harari https://www.librairiesindependantes.c… « Effondrement » de Diamond https://www.librairiesindependantes.c… « De l’inégalité parmi les sociétés » de Diamond https://www.librairiesindependantes.c… « Homo Canis » de Laurent Testot https://www.librairiesindependantes.c… Et l’article de Nicolas Casaux et Ana Minski « Non, l’humanité n’a pas toujours détruit l’environnement » https://reporterre.net/Non-l-humanite…

wikipedia

https://fr.wikipedia.org/wiki/Th%C3%A9ories_sur_les_risques_d%27effondrement_de_la_civilisation_industrielle Les théories sur les risques d’effondrement de la civilisation industrielle sont des théories relatives aux risques de déclin imminent du monde industriel contemporain qui incluent l’extinction de nombreuses espèces vivantes, dont éventuellement l’espèce humaine, et qui s’inscrivent dans un processus d’effondrement global envisageable. Ces conceptions décrivent un risque systémique de catastrophes planétaires provoqué directement par le mode de fonctionnement anthropique contemporain1,2. Ces théories de l’effondrement s’appuient sur des indices mesurables et des études documentées3,4,5.

Les avertissements apocalyptiques (ou de fin du monde) s’inscrivent dans une tradition ancienne6, mais l’originalité des théories actuelles est qu’elles s’appuient sur des faits scientifiques dont la réalité est reconnue par des rapports et expertises scientifiques et institutionnels, tels que ceux du Club de Rome, du GIEC7,8, d’autorités militaires internationales9,10, de la Banque mondiale11 et du Forum de Davos12. Par ailleurs, les risques mis en avant ont désormais pour origine l’activité humaine et à la différence des effondrements de civilisations du passé (qui ont été régionaux, îliens, ou n’ont concerné qu’une partie d’un continent), l’effondrement en question pourrait conjointement concerner tous les pays et tous les continents à la fois.

Biocapacité et empreinte écologique

Si l’empreinte écologique (demande) d’une zone dépasse sa biocapacité (offre), cette zone est en déficit écologique et n’est pas utilisée de manière durable. C’est le cas de la France4 et de la plupart des pays développés (à l’exception des pays fortement boisés : Canada, Russie, Norvège, Brésil).

Si l’empreinte écologique d’une zone est inférieure à sa biocapacité, cette zone est en excédent écologique.

Biocapacité

La biocapacitécapacité biologique, d’une zone biologiquement productive (appelée aussi zone bioproductive) donnée désigne sa capacité à produire une offre continue en ressources renouvelables et à absorber les déchets découlant de leur consommation, notamment la séquestration du dioxyde de carbone1.

La biocapacité est mesurée en hectares globaux (hag, ou gha en anglais), comme l’empreinte écologique2.

Empreinte écologique

L’empreinte écologique ou empreinte environnementale est un indicateur et un mode d’évaluation environnementale qui comptabilise la pression exercée par les hommes envers les ressources naturelles et les « services écologiques » fournis par la nature. Plus précisément, elle mesure les surfaces alimentaires productives de terres et d’eau nécessaires pour produire les ressources qu’un individu, une population ou une activité consomme et pour absorber les déchets générés, compte tenu des techniques et de la gestion des ressources en vigueur. Cette surface est exprimée en hectares globaux (hag), c’est-à-dire en hectares ayant une productivité égale à la productivité moyenne2.

 


https://www.francetvinfo.fr/replay-magazine/france-2/complement-d-enquete/complement-d-enquete-fin-du-monde-et-si-c-etait-serieux_3468609.html

La fin du monde n’a jamais été aussi proche… Date annoncée de « l’apocalypse » : 2030. Et cette fois-ci, ce n’est pas une prophétie qui le dit, mais des scientifiques très sérieux. On les appelle les « collapsologues », du latin collapsus, qui signifie effondrement.

A cause du réchauffement planétaire et de l’épuisement des ressources énergétiques, ils sont convaincus que nos sociétés sont condamnées à disparaître. Leur « star », c’est Pablo Servigne, un ingénieur agronome français qui multiplie les conférences. Dans ses livres vendus à plus de 100 000 exemplaires, il démontre « scientifiquement » qu’il est déjà trop tard pour lancer la transition écologique et qu’il faut réfléchir à l’ »après ». Certains disciples y croient dur comme fer et sombrent dans de profondes angoisses existentielles.

Catastrophes naturelles et réfugiés climatiques

Selon les collapsologues, les catastrophes naturelles vont se multiplier et les réfugiés climatiques déferler dans nos villes et campagnes. « Complément d’enquête » s’est plongé au cœur de ce mouvement catastrophiste qui mobilise de plus en plus de citoyens, de tous horizons. En France, le magazine a rencontré des cadres supérieurs ou des fonctionnaires qui migrent dans le Cantal. Ils s’initient très sérieusement à la permaculture pour assurer leur autonomie alimentaire.  

Comment se préparer à la fin du monde ? Aux Etats-Unis, des activistes sont prêts à saboter des routes et des usines pour accélérer l’effondrement de la civilisation. Les autorités envisagent-elles ce scénario du pire ? Le gouvernement a-t-il un plan de secours ? Pour évaluer la crédibilité de cette menace, « Complément d’enquête » a interrogé des experts, des climatologues, des ingénieurs, des démographes, et même le Premier ministre.

Un documentaire réalisé par Sylvain Pak.

L’invitée : Alice Desbiolles, médecin, spécialisée en santé environnementale.

La rédaction de « Complément d’enquête » vous invite à commenter l’émission sur sa page Facebook ou sur Twitter avec le hashtag #Cdenquete.

Mon témoignage sur mon expérience personnelle de décroissance

Personnellement, j’ai trouvé le documentaire de France2 extrêmement intéressant d’autant plus que je ne m’étais pas penchée sur cette tendance auparavant. Mais sans adhérer aux théories catastrophistes actuellement en vigueur, je suis consciente de la nécessité de consommer raisonnablement autant pour la santé que pour le porte-monnaie et le respect de Dame Nature. Ce souci était présent dans ma famille et je ne fais pas beaucoup d’efforts pour être « écolo » car cela fait partie de ma culture.

Sans être intégriste, je consulte rarement le corps médical me soignant, selon le cas, avec l’homéopathie, les plantes, les épices, les huiles essentielles et la sélection des aliments. Je cultive des plantes aromatiques et quelques fruits sur mon balcon utilisant vinaigre, feuilles de thé et marc de café pour les soigner; je ne recours aux produits phytosanitaires du commerce qu’en cas de nécessité absolue comme l’invasion de cochenilles. J’achète vêtement et chaussures d’occasion, j’accumule ceux qu’on me donne ou que je trouve en archéologie urbaine. (trouvailles sur les trottoirs parisiens) Je redistribue autour de moi ce qui ne m’est pas utile. Je trouve dans les vide-greniers toutes sortes d’ustensiles de cuisine ou objets domestiques. Pour mon hygiène corporelle et celle de mon habitat, j’utilise des produits naturels comme le bicarbonate de soude, la pierre d’alun, le véritable savon de Marseille (savon d’Alep), un mélange d’eau d’hamamélis et d’eau distillée de fleurs d’oranger pour le visage puis de l’huile de chanvre ou de coco pour conserver l’hydratation, des balles de tennis et des noix de lavage pour le linge, je fabrique mes désodorisants et antimoustiques avec de l’alcool additionné d’eau de fleurs d’oranger et d’huiles essentielles, etc.

Je ne crois pas aux théories catastrophistes du réchauffement climatique parce qu’elles sont controversées et que par expérience je sais que les climats ne sont pas stables. Je me souviens en particulier en 1962 de la neige abondante et du gel qui avaient ruiné les paysans de l’Entre-deux-mers. Je me souviens aussi d’un mois de mai glacial à Paris dans les années 80. J’ai toujours connu au fil du temps des tempêtes, des ouragans et des inondations. En matière d’inondations, nous savons aujourd’hui que certaines d’entre elles résultent de l’impéritie de promoteurs et d’édiles assoiffés d’argent qui bétonnent à tout va empêchant la terre d’absorber l’eau de pluie ; destruction du bocage et de forêts ; mauvais entretien de canaux d’irrigation et d’écoulement des eaux ; etc.

 

Crispr-Cas9, une française à l’honneur…exilée en Allemagne

Publié le

 

original

Finally here: Emmanuelle Charpentier moved to the Berlin-based Max Planck Institute for Infection Biology in October 2015. Her objective was to begin working on her research as soon as possible after the move.

Qui en France connait Emmanuelle Charpentier, microbiologiste éminente, Lauréate d’une liste très impressionnante de prix scientifiques et admirée dans le milieu international de la recherche fondamentale ? Une fois de plus dans l’Histoire des femmes, une femme brillante  contributrice d’une découverte révolutionnaire, est méconnue du grand public.

Elle figure à la 5ème place des 100 personnes les plus « inspirantes » du monde dans le magazine OOOM qui la précise candidate au prix Nobel. Notons que Macron est en 3ème position …

En 2012, Emmanuelle Charpentier mettait au point une micro (nano) méthode simple et économique de découper l’ADN pour en réparer les éléments défaillants et pathologiques. Ce fut une révolution dans le monde scientifique et la méthode ne cesse plus d’être utilisée dans le monde entier par les chercheurs en microbiologie et le monde médical. Elle connait en particulier une application dans le traitement du cancer.

Cette gloire française ne travaille pourtant pas en France bien que ses homologues l’aient élue à l’Académie des Sciences et qu’elle ait fait un passage remarqué à l’Institut Curie et au centre Louis Pasteur. Elle est actuellement directrice de l’institut Max Planck pour les maladies infectieuses à Berlin. Il n’y avait pas de place pour elle dans l’équivalent français ?

Je ne connais pas les motifs de l’exil d’Emmanuelle Charpentier mais, au regard du traitement et des revendications des chercheurs français, je peux me permettre d’énoncer quelques hypothèses. Il y a d’abord la fuite des cerveaux qui serait niée « les cerveaux reviennent » on titré certains journaux en juin dernier. Peu de moyens, manque de visibilité, complications administratives et conditions de travail sont les principaux motifs invoqués. Le corollaire étant le niveau peu satisfaisant des salaires. Inertie du gouvernement actuel dans la lignée des précédents. Ces difficultés ont été évoquées en juin par Cédric Villani. Philosophie du nivellement par le bas.

 

Pour en savoir plus

 

Ajoutée le 4 avr. 2016

S’ABONNER 3,8 K
Conférence de Emmanuelle CHARPENTIER intitulée The CRISPR-Cas9 revolution in genome engineering: lessons learned from bacteria 00:00:00 Introduction 00:01:10 Understand diseases at the fundamental level 00:04:16 Jacques Monod (1910-1976) 00:05:30 Important milestones towards gene therapy 00:10:09 The CRISPR craze 00:10:56 Bacterial pathogens 00:11:26 Understand bacteria/host interactions 00:11:52 Infection of bacteria by invading genomes 00:14:14 The CRISPR-Cas adaptive immune system 00:17:37 – Spacer acquisition 00:19:04 – crRNA expression and maturation 00:20:06 – interference 00:23:01 – mecanisms 00:23:06 CRISPR-Cas has evolved into five major types 00:24:02 Sans titre 00:26:19 CRISPR-Cas9 technology: a two-component system 00:29:04 CRISPR-Cas9 pathway in bacteria 00:29:09 Type II CRISPR-Cas locus 00:29:30 Type II CRISPR-Cas: model of crRNA maturation 00:30:22 Type II CRISPR-Cas: model of DNA targeting 00:30:38 Type II CRISPR-Cas 00:30:40 CRISPR-Cas9: RNA-programmable DNA cleavage 00:31:08 Genome editing with sequence-specific nucleases 00:31:54 The CRISPR-Cas9 technology 00:34:01 Cas9 toolbox 00:34:17 tracrRNA is associated to type II CRISPR-Cas 00:34:46 Applications of CRISPR-Cas9 in biology 00:34:54 Applications of CRISPR-Cas9 in human medicine 00:37:10 CRISPR-Cas9: funding 00:37:24 CRISPR-Cas9: people 00:39:01 The Lab 00:39:08 Thank you 00:39:33 Questions © Académie des sciences – Tous droits réservés

  • Élue membre de l’Académie des technologies en 2016 et saluée pour son travail sur l’ADN, la scientifique Emmanuelle Charpentier révolutionne les recherches en microbiologie. Portrait.
En quelques années seulement, Emmanuelle Charpentier est passée de l’ombre de son laboratoire à une renommée mondiale pour son travail sur l’ADN. Cette microbiologiste française de 48 ans a vu sa méthode CRISPR-Cas9 être élue découverte scientifique de l’année 2015 par le magazine Science.

http://madame.lefigaro.fr/societe/emmanuelle-charpentier-microbiologiste-specialiste-genetique-adn-portrait-180817-133632

  • Directrice à Berlin en octobre 2015 du Max-Plank-Institute pour les maladies infectieuses

Sometimes a single discovery can change a whole life. For Emmanuelle Charpentier, deciphering the functioning of an enzyme previously known only to experts was such a moment. The trio comprised of one enzyme and two RNA molecules and known as CRISPR-Cas made headlines far beyond the world of science. Since then, a lot of things have changed in the French woman’s life. She became a Director at the Berlin-based Max Planck Institute for Infection Biology in early October 2015.

https://www.mpg.de/10729312/emmanuelle-charpentier

  •   CRISPER “Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats”

Cas9 is an endonuclease – an enzyme that cuts DNA

  • Lauréate du prix Kavli en nanosiences 2018 avec Jennifer Doudna et Virginijus Šikšnys« pour l’invention de CRISPR-Cas9, un nano-outil précis d’édition de l’ADN qui a révolutionné la biologie, l’agriculture et la médecine1 ».

original

 

From left to right: Emmanuelle Charpentier, Jennifer A. Doudna and Virginijus Šikšnys

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Prix_Kavli

https://www.mpg.de/12058230/emmanuelle-charpentier-wins-kavli-prize

  • Fuite des cerveaux

…Cédric Villani, député en charge de la mission sur l’IA, a avoué que « l’une des parties les plus douloureuses qu’il a fallu regarder en face », lors de la rédaction du rapport sur l’IA, a été le phénomène de la fuite des talents français vers l’étranger. Et d’expliquer qu’il s’agit d’une question à laquelle a été consacré un large volet sur l’amélioration des conditions de travail des cerveaux français au sein des laboratoires. Pour faire face à cette fuite des cerveaux, le rapport préconise ainsi de revaloriser les carrières des chercheurs, notamment en doublant le salaire en début de carrière.

Mais pour le mathématicien, la fuite des experts français en IA ne s’explique pas seulement par les salaires attractifs, mais également par les conditions de travail meilleures que celles proposées par les laboratoires français en matière de démarches administratives, de recrutement, d’achat de matériel, etc. Alors que le président Emmanuel Macron veut faire de la France une championne de l’IA, Villani a révélé que la stratégie du pays en la matière se focalisera sur quatre secteurs économiques prioritaires: la santé, les transports, la défense et l’environnement...https://www.mines-stetienne.fr/panoramines/2018/06/01/fuite-cerveaux-retour-france/

  • Puisqu’il n’y a pas grand chose à attendre d’un prix qui récompense des hommes 92%* du temps, cette année, je vous propose de participer avec moi à un “prix Nob’Elles” symbolique ! Comme avec le site, redonnons aux femmes qui créent l’histoire, le présent et l’avenir, la place qu’elles méritent !Avec votre participation, nous avons établi une liste de nominées. Puisque ce sont les Nob’Elles et non les Nobel, je me suis permis d’ajouter deux catégories qui me semblent importantes :
    – Un Nob’Elles “Développement durable et environnement” : je ne pense pas avoir besoin d’expliquer en quoi les enjeux sont cruciaux, sur ce domaine. Domaine dans lequel de nombreuses femmes s’investissent et s’illustrent par leurs engagements, leurs combats, leurs initiatives.
    – Un Nob’Elle posthume, pour rappeler qu’en 100 ans et 92% de lauréats, de nombreuses femmes ont été laissées sur le carreau et n’ont pas reçu le crédit qu’elles méritaient.(*Certains prix sont attribués à des organisations)

Emmanuelle Charpentier et Jennifer Doudna, la révolution de la génétique

 

Calcul mental. Les Chinois domineront le monde

Publié le

 

Ajoutée le 25 juil. 2017

Humour. Formation des députés …au XIXème siècle

Publié le

page214-Robida - Le vingtième siècle,1883 _800px

Albert Robida était un caricaturiste visionnaire qui a imaginé en dessins et en textes ce que serait notre vie au XXème siècle en s’inspirant des découvertes et des progrès de son époque : émancipation des femmes, électricité et téléphone pour toutes et tous, banalisation des dirigeables en omnibus publics, etc.

On peut lire et regarder sur Internet l’une de ses œuvres http://www.robida.info/

Hommage à Peggy Whitson, astronaute américaine toujours dans l’espace

Publié le

Peggy Whitson est la recordwoman des sorties dans l’espace

Longue préparation (4h) à la sortie dans l’espace pour effectuer des réparations et des branchements électriques

Images : https://www.google.fr/search?q=peggy+whiston&source=lnms&tbm=isch&sa=X&ved=0ahUKEwibg_SgirHUAhXkA8AKHflDBuIQ_AUICigB&biw=1344&bih=736#imgrc=7evceAJF7_jdLM:

Peggy Whitson, 57 ans, docteur en biochimie, s’était envolée dans l’espace le 17 novembre 2016 avec Thomas Pesquet et Oleg Novitski. Contrairement à Thomas, elle n’a pas quitté l’ISS où elle devrait séjourner encore trois mois.

Biographie de Peggy Whitson

https://fr.wikipedia.org/wiki/Peggy_Whitson

L’expédition 50  est sa troisième mission dans l’espace. Elle a été d’une grande aide pour Thomas Pesquet dont c’était le premier séjour dans l’ISS (Station spatiale internationale).

Cette femme brillante et courageuse n’est pas la première de son genre ayant été précédée par Pamela Melroy également américaine et par Sandra Magnus, américaine également. Issue de la même génération Laurel Blair Salton Clark était décédée dans la désintégration de la navette Columbia le 101 mars 1961 au-dessus du Texas. Stephanie Diana Wilson est afro-américaine et a participé à trois vols spacieux.

Heidemarie Stephanyshyn-Piper  a participé à deux mission et a été la 8ème femme à faire une sortie dans l’espace.

Pour en savoir plus

Cause animale. Disparition de Tom Regan

Professeur émérite de philosophie à l’université de Caroline du Nord, Tom Regan a écrit Les droits des animaux, ouvrage publié en 1983 aux Etats-Unis (The case for animal rights) et traduit en plusieurs langues, dont le français en 2013.

En France, la Fondation Brigitte Bardot a rendu hommage au « principal théoricien des droits des animaux« . « Son analyse est la plus impressionnante et approfondie jamais produite« , peut-on lire sur le compte Twitter de l’organisation.

Le site officiel de Tom Regan met en avant son plus célèbre discours, prononcé en 1988, contre la vivisection, et dans lequel il interpellait les chercheurs travaillant avec les animaux: « Déposez ces armes du mal et rejoignez-nous, vous les scientifiques assez courageux et assez bons pour défendre ce qui est juste et vrai« .

Ci-dessous, vidéo montrant des animaux de laboratoire soumis à des expériences horribles. Réalisée en 1986 par Tom Regan pour illustrer sa conférence  contre la vivisection et en faveur du droit des animaux.

 

28 novembre 1938 – 17 février 2017

Lune rouge, lune rousse, superlune, éclipse de lune. Ce que j’ai vu depuis les Buttes-Chaumont, Paris France

J’étais bien décidée à photographier la lune depuis mon balcon au dessus du parc des Buttes-Chaumont.

Je l’ai donc photographiée irrégulièrement de minuit à 6 h. A la fin, j’ai du me contorsionner car elle « bougeait », la coquine, traversant mon horizon d’Est en Ouest pour aller disparaître derrière le toit de mon immeuble.

Je possède un petit appareil Canon PC1585, ce qui ne me permet pas de faire des merveilles mais seulement d’appuyer la mémoire de ce que je vois.

J’ai été déçue par la taille de la lune qui ne paraissait pas aussi grosse que ce qui avait été annoncé et, surtout beaucoup plus petite que ce que j’avais vu en Laponie quand, au-dessus d’un fjord, brillaient deux énormes boules de feu, l’une à ma droite, l’autre à ma gauche, la première devant être le soleil, l’autre la lune. Le spectacle était grandioise et stupéfiant.

La nuit dernière, le spectacle, vu de mon balcon du 5ème étage, fut moins sidérant, plus tranquille et dura assez longtemps pour que je vois la forme de la lune se transformer et sa couleur se modifier.

Par contre, l’évènement m’a permis de faire une délicieuse collation avec une amie et de bavarder en suivant les transformations de notre satellite tandis que des paroles et des mélodies se déployaient dans ma tête.

La lune blanche luit dans les bois

De chaque branche part une voix …

—-

Luna, luna, luna, luna. Un gallo canta en la luna. Señor alcaldesus niñas. están mirando a la luna

http://red.ilce.edu.mx/sitios/old_el_otono/entrale/entrapidopaz/lorca08.htm

Ô nuit, qu’il est profond ton silence

Quand les étoiles d’or scintillent dans les cieux

J’aime ton manteau radieux
Ton calme est infini
Ta splendeur est immense …

http://www3.cpdl.org/wiki/index.php/%C3%94_Nuit_(Jean-Philippe_Rameau)

01-IMG_155302-IMG_155604-IMG_1558

Dimanche, avant minuit la lune ronde et blanche luit au-dessus de la ville. Au loin, de l’autre côté du parc, scintillent les fenêtres des immeubles qui bordent la rue Botzaris.

05-IMG_1562 06-IMG_1564

3h44, la lune est toujours ronde et blanche

09-IMG_157016-IMG_1571

4h53 la lune rougit

10-IMG_157617-IMG_1575

5h24 la lune s’est déplacée vers l’Est et va disparaître derrière la corniche du toit

12-IMG_157913-IMG_158014-IMG_158215-IMG_1583

5h43 fin de l’éclipse, je vais me coucher …

  • Iain Petrie, lecteur de The telegraf, a fait mille fois mieux que moi dans la région de Cambridge, il a été aussi beaucoup plus patient …Toutefois, ce montage permet de mieux comprendre le stade de mes prises de vue.

Sunday night's lunar eclipse photographed by Iain Petrie, Cambridgeshire

Sky-watchers around the world were treated when the shadow of Earth cast a reddish glow on the moon, the result of rare combination of an eclipse with the closest full moon of the year. The total « Supermoon » lunar eclipse, also known as a « blood moon » is one that appears bigger and brighter than usual as it reaches the point in its orbit that is closest to Earth. Our readers have sent us their photographs of the event

Above: Sunday night’s lunar eclipse over Cambridgeshire photographed by Telegraph reader Iain Petrie

Picture: Iain Petrie

%d blogueurs aiment cette page :