Flux RSS

Archives de Catégorie: Sécurité intérieure

La méchanceté, nouvelle valeur française ?

Publié le

De nos jours, la bienveillance n’est pas la principale qualité des Français qu’ils soient de souche, d’adoption, de papiers ou hôtes passagers ou clandestins. On est méchant et fier de l’être. Le plus fort a toujours raison. Petites et grandes victimes ont toujours tort.

Chacune et chacun peut mesurer l’agressivité et la hargne qui règnent dans la vie quotidienne, qu’elle soit le fait de proches, de voisins, de passants, d’employés administratifs, d’employeurs et de commerçants. Trop nombreux sont ceux qui instaurent un rapport de force, imposent leur loi et s’imposent, tentent de manipuler et gruger autrui pour servir leurs intérêts, se vengent sur autrui de’avoir été impuissant vis-à-vis d’un plus méchant qu’eux, prennent du plaisir à humilier et dévaloriser pour se sentir plus grand, etc. Et je ne parle même pas des voleurs, des violeurs, des agresseurs et des meurtriers. Je parle des gens « normaux » et des formes de méchanceté devenues banales.

Certaines méchancetés sont relevées par les médias qui nous ont récemment rapporté de sinistres faits.

Stéphane Poussier, ancien candidat de « La France insoumise » qui se réjouit de l’assassinat du colonel Arnaud Beltrame

La militante végane qui jubile publiquement de l’assassinat du boucher du Super U de Trèbes

Les djihadistes qui fêtent l’attentat de Trèbes et de Carcassonne et poussent des cris de joie chaque fois que les terroristes musulmans font des victimes

Les personnes qui ont troublé le recueillement des gens venus marcher en souvenir de Madame Knoll, vieille dame assassinée parce que juive

La doctoresse frappée par un patient qui se plaignait d’avoir trop attendu (Le Parisien du 04/04/2018)

Le gamin de 6ème harcelé et persécuté moralement et physiquement par ses condisciples dont la grande sœur a rendu le martyr public dans l’espoir d’y mettre fin (info Sud radio ce matin)

Le personnel médical des hôpitaux agressé en paroles et en actes par des patients et/ou leur famille parce qu’on ne satisfait pas leurs revendications, entre autre de choisir un médecin homme ou femme selon leur propre sexe.

Une Laetitia Boudou épouse Smet dite Hallyday qui refuse de partager l’héritage matériel et moral du chanteur avec ses enfants de lits différents et le chanteur lui-même qui n’a pas souhaité respecter la sensibilité de ses aînés

La même Laetitia Boudou qui a permis à ses avocats d’étaler au jour les problèmes psychologiques de Laura

Bagarres de plus en plus fréquentes entre élèves dans les écoles. Cette semaine les écoles toulousaines remportent la palme.

Des élèves des sections préparatoires de l’école militaire de Saint-Cyr harcelaient leurs condisciples féminines pour « broyer leurs ambitions ».

Enseignants frappés par des élèves et des parents d’élèves

Pompiers, policiers, ambulanciers, infirmiers et médecins caillassés dans les « cités » (logements sociaux) Selon « 20 minutes » . En 2017, la barre des 1 000 agressions a été franchie pour la première fois. Les femmes sont davantage concernées par ces violents passages à l’acte (51 % contre 46 % en 2016)…insultes, des crachats, des vols, des agressions sexuelles, des coups. » Dans la moitié des cas, l’agresseur est un patient mécontent de la prestation du professionnel. Dans 15 % des cas, l’auteur des violences est un accompagnant.

On peut se demander aussi s’il n’y a pas une dose de méchanceté chez les grévistes de la SNCF qui portent atteinte à la sécurité physique, psychologique et financière du petit peuple dont ils se servent pour inquiéter le gouvernement afin de satisfaire leurs intérêts corporatistes .

Y-a-t-il de la bienveillance ou de la malveillance chez les étudiants en grève qui occupent les universités pour empêcher leurs condisciples d’étudier ? Non seulement ces blocages portent atteinte aux étudiants d’origine modeste qui ne peuvent pas se permettre de perdre une année mais ils dévalorisent les diplômes universitaires. Les plus nantis pourront toujours « acheter » des diplômes en s’inscrivant dans de grandes écoles publiques ou privées où grèves et « jonction des luttes » (étudiants, lycéens, ouvriers, sans papiers, migrants, etc) n’ont jamais fait partie du programme …

La méchanceté sur les support numériques : Selon F. Jost, Internet est devenu la chambre d’écho d’un populisme ambiant qui se traduit dans les cas les plus extrêmes par une incitation à la haine, à l’homophobie et à d’autres formes de méchanceté. Une méchanceté dont la puissance est décuplée par la viralité des médias numériques.

 

 

 

Des policiers agressés par une meute de prédateurs à Champigny/Marne

Publié le

La nuit de la Saint-Sylvestre est toujours une occasion bénie pour les prédateurs qui profitent de la baisse de vigilence de tout un chacun pour imposer leur loi cruelle et absoute par les autorités.

Il y a donc eu des voitures brûlées, un peu plus que l’année dernière, et diverses agressions violentes dont celles de deux policiers qui avaient été appelés sur les lieux d’une soirée privée -organisée sur Facebook par invitations- envahie par des racailles qui comptaient s’amuser à leur façon. Les policiers intervenants, un homme et une femme, ont été rapidement encerclés par la meute de sauvages excités qui les ont tabassés avec toute la passion qu’on leur connaît. La vie des policiers n’a été épargnée que grâce à l’intervention de leurs collègues. Deux criminels ont été interpellés mais près d’une vingtaine reste dans la nature.

Si je vous dis que ces excités étaient basanés et braillaient un sabir de décérébrés, vous direz que je suis raciste. Aussi, je vous laisse juger par vous-même sur la vidéo montrant les faits et aimablement diffusée sur l’Internet par ses auteurs qui en sont fiers.

Nouvel An : trois policiers violemment agressés en Ile-de-France

Photo extraites de la vidéo où on voit nettement qui sont ceux qui frappent la policière à terre. http://www.leparisien.fr/faits-divers/ile-de-france-des-policiers-violemment-agresses-le-soir-du-reveillon-02-01-2018-7479627.php#xtor=EREC-109-[NLalaune]—${_id_connect_hash}@1

Vous remarquerez la pudeur des médias à ne pas préciser l’origine de la horde et s’abstenir pour la plupart à nous épargner les images choquantes de l’agression de la policière et du policier. Autant d’égard pour filtrer l’information qui dérange est touchant…Ne sont dupes que ceux qui sont aussi décérébrés que les criminels qu’ils défendent.

LC

  • Valeurs actuelles diffuse les vidéos telles quelles sont diffusées sur l’Internet

https://www.valeursactuelles.com/faits-divers/videos-deux-policiers-lynches-lors-du-reveillon-champigny-sur-marne-92037

  • Pudique (pour les agresseurs ?) FranceTV prévient qu’elle ne montre que deux images

https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/agression-de-policiers-a-champigny-sur-marne/video-champigny-sur-marne-deux-policiers-passes-a-tabac-lors-de-la-nuit-de-la-saint-sylvestre_2540965.html

  • BFMTV montre un extrait

http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/ce-que-l-on-sait-sur-l-agression-de-deux-policiers-a-champigny-sur-marne-le-soir-du-reveillon-1018779.html

  • Le Huffington post montre des images des dégats commis par les agresseurs-pauvres-victimes-de-notre-société-raciste-capitaliste-néocoloniale et avertit qu’il ne montrera pas des images de l’agression des policiers dont la femme à terre

http://www.huffingtonpost.fr/2018/01/01/a-champigny-sur-marne-les-images-de-la-soiree-qui-degenere-avant-l-agression-des-policiers_a_23321040/

 

Deux jeunes femmes égorgées à Marseille par un lâche musulman

Publié le

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

Afficher l'image d'origine

illustrations extraites de http://www.jforum.fr/les-promesses-du-paradis-musulman.html

Les terroristes musulmans se sentent assez virils pour baiser 72 vierges au paradis mais font preuve de lâcheté sur terre en égorgeant des jeunes femmes innocentes et vulnérables du fait précisément de leur innocence.

Deux jeunes femmes de 17 et 20 ans ont été égorgées ce dimanche par un fou d’Allah, sur le parvis de la gare de Marseille. Seuls les ignorants et les idéologues bornés s’en étonneront. Il y a longtemps que l’islam a déclaré la guerre aux non musulmans de par le monde, ses représentants l’ont dit et écrit mais nos dirigeants refusent de se rendre à l’évidence et de prendre des mesures radicales pour nous protéger. A ce propos, les déclarations autocensurées de notre ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, père politique de Najat Vallaud-Belkacem (ne l’oublions pas), ne sont pas de nature à nous rassurer.http://www.maritima.info/depeches/societe/marseille/50004/marseille-la-declaration-du-ministre-de-l-interieur.html. Il avait pourtant déclaré peu de temps avant ce drame la menace est forte dans votre région . A ce propos, notons que l’ensemble des médias, comme à l’habitude dans les attentats terroristes, s’efforce de préciser que Le tueur a été identifié et n’était pas fiché « S ». Cependant il était quand même connu des services de police pour plusieurs faits de délinquance. A quoi donc servent les analyses des experts qui relèvent la relation implacable entre la délinquance et le terrorisme islamiste ? A quoi sert le fichage S si il n’empêche pas le passage à l’acte ?

Résultat de recherche d'images pour "stupid musulman"

Depuis plus de dix ans que nous sommes victimes de terrorisme musulman, nos autorités semblent toujours aussi hésitantes à prendre des mesures efficaces adaptées à cette forme de terrorisme dont les soldats sont parmi nous ? Les attaques terroristes obéissent aux principes affichées de l’Etat islamique qui préconisent le meurtre de tous les kouffars et les traîtres par n’importe quel moyen en saisissant toutes les opportunités. Couteaux, pierres, battes de baseball, tournevis, véhicule à moteur, tout est bon pour éliminer le cochon de kouffar. En l’occurrence à Marseille, ce sont deux jeunes filles qui passaient devant la gare par hasard et qui avaient le seul tort d’être blanches et sans signe islamique ostentatoire comme les voiles. Au passage, on remarquera le courage de l’homme qui assassine deux jeunes filles libres sachant qu’après en avoir égorgé une, il est revenu sur ses pas pour égorger la seconde. Ca c’est de la virilité !

La Connectrice

MahometAicha2

Un musulman viril source 

 

Réaction se Stéphane Ravier, Président du groupe FN-MBM au conseil municipal de #Marseille | Sénateur des Bouches-du-Rhône (13) | Secrétaire départemental du FN Bouches-du-Rhône

Prenez la peine d’écouter son opinion même si vous n’aimez pas d’où il parle…

Terrorisme. Le Conseil constitutionnel rejette la surveillance électronique des proches de suspects

Publié le

Les membres en salle de séance

Terrorisme. Le Conseil constitutionnel rejette la surveillance électronique des proches de suspects

Au pays des bisounours il n’y a pas d’associations de malfaiteurs et encore moins de terroristes. Ceux qui voudraient le vérifier sont désavoués par  un conseil constitutionnel complètement ignorant et détaché des réalités. A moins que le CC ne fasse de vils calculs politiques pour monter les habitants de France les uns contre les autres et les soumettre par l’entretien de l’insécurité.

Les services de renseignements doivent être complètement découragés car comment peuvent-ils faire leur travail correctement s’ils ont interdiction d’enquêter sur l’entourage des terroristes ? Ces conseillers semblent ignorer que les attentats que nous subissons sont manigancés par des musulmans tous unis dans l’Oumma islamiya et solidaires comme le sont les dix doigts de la main. Ignorent-ils qu’ils ont été nombreux a exprimer leur admiration pour Mérah sans honte, que d’autres sabrent le champagne à chaque attentat (ceux-là se permettent des écarts haram) et qu’ailleurs dans le monde ils font péter en l’air les kalachnikov ?

Tout musulman a le devoir de protéger ses coreligionnaires sans retenue et sans connaître ses faits et méfaits. N’importe qui, sauf les conseillers constitutionnels apparemment, peut faire l’expérience de cette solidarité inconditionnelle et active : une altercation avec un musulman au comportement inadéquat et vous êtes entouré progressivement par 2, 3, 10, 15, 50, +100 musulmans qui prennent le parti du coupable qu’ils ne connaissent pas et dont ils ignorent les méfaits. C’est ainsi que s’originent les émeutes de banlieue. Les communautaristes sont toujours prêts à prendre le parti de l’un des leurs par la violence et les menaces de violence.

Interdire de surveiller l’entourage d’un terroriste ou d’une graine de terroriste c’est comme interdire de donner la composition de bonbons gélatineux pour savoir s’ils contiennent de la gélatine de porc, un souci prégnant chez les musulmans par crainte des foudres d’Allah. Et nous n’aurions pas le droit de connaître la composition de l’entourage de graines de terroristes pour les mêmes raisons ? C’est cela l’égalité de traitement promise par la République ?

Plus nos responsables irresponsables font des annonces, décrètent, légifèrent, jugent, entreprennent et décident et plus nous nous sentons si peu de choses, juste bonnes à traire et manipuler. Les Lumières foutent le camp et notre civilisation recule d’au moins 500 ans ;'(

LC

Il avait été sollicité pour répondre à une question prioritaire de constitutionnalité (QPC). Le Conseil constitutionnel a censuré une disposition portant sur la surveillance électronique en temps réel de l’ entourage de personnes suspectées d’être en lien avec une activité terroriste, dans une décision rendue vendredi.

Plusieurs associations avaient saisi les Sages, estimant que des pouvoirs élargis accordés aux services de renseignements par une loi de juillet 2016 violent le droit au respect de la vie privée, garanti par la Constitution.

Décision 648 QPC [Accès administratif en temps réel aux  de connexion]non conformité partielle http://ow.ly/mtWb30e9XjA 

 

 

« Une atteinte au droit à la vie privée »

Cette procédure vise la loi du 21 juillet 2016, qui a prolongé l’état d’urgence, mais aussi durci la loi renseignement datant de juillet 2015 en matière de surveillance électronique en temps réel de personnes suspectées d’être « en lien avec une menace » terroriste. Ces nouvelles dispositions portaient la durée de surveillance à quatre mois et permettaient de viser également l’entourage des personnes concernées soupçonnées d’activités terroristes.

>> A lire aussi : Le point sur les nouvelles mesures adoptées sur l’état d’urgence

Le Conseil constitutionnel a validé dans sa décision de vendredi l’autorisation de quatre mois renouvelable, mais jugé contraire à la Constitution la surveillanceélectronique en temps réel de l’entourage, vue comme une atteinte au droit à la vie privée, expliquent les Sages dans un communiqué.

Ce sont « potentiellement plusieurs dizaines, voire centaines de milliers de personnes qui sont directement concernées » par le nouveau dispositif, bien plus que les 11.700 personnes déjà « fichées S » pour des liens avec l’islam radical, avait notamment estimé la Quadrature du Net.

Le dîner du CRIF vu par d’autres juifs

François Hollande, lors du dîner du Crif, à l'hôtel Pullman Montparnasse, à Paris, le 22 février. / © IP3 PRESS/MAXPPP

François Hollande, lors du dîner du Crif, à l’hôtel Pullman Montparnasse, à Paris, le 22 février. / © IP3 PRESS/MAXPPP. Source http://france3-regions.francetvinfo.fr/paris-ile-de-france/paris/individu-fiche-s-interpelle-mercredi-soir-cadre-du-diner-du-crif-1201927.html

Et on reparle du dîner du CRIF, qui a eu lieu cette année le 22 février.  Richard Abitbol, président de la CIFAJ-Confédération des juifs de France et amis d’Israël– s’est livré à une analyse intéressante de différentes opinions sur cette institution laïque qui s’oppose ou complète le Consistoire, lequel se préoccupe des questions strictement inhérentes à la pratique de la religion juive.

L’article ci-dessous a pour objectif de présenter à la communauté juive des points de vue contradictoires afin de lui permettre de se faire une idée par elle-même. Une ambition utile pour faire le tri parmi toutes les bêtises qu’on peut lire sur le CRIF.

J’ai retenu des questions qui me paraissent particulièrement sensées :

Ce dîner c’est quoi au juste ?

L’expression d’un lobby ? Mais alors, quel serait l’objet de ce lobby ? Celui de défendre la situation des Juifs en France et les protéger de l’antisémitisme ? Mais n’est-ce pas là le rôle des autorités de la République voire de tous les citoyens de ce pays ?   Ou l’objet de ce lobby serait-il celui de défendre la politique israélienne au même titre que le fait l’A.I.P.A.C aux États-Unis ? Mais n’est-ce pas  là le rôle de l’Ambassade d’Israël ou d’associations dont c’est justement  l’objet social ?

En effet, les Juifs en France sont avant tout des Français qui devraient être respectés et protégés au même titre que n’importe quel citoyen français et vouloir leur donner un traitement spécifique, c’est les jeter en pâture aux antisémites et antisionistes et favoriser le communautarisme qui divise le pays qui est déjà naturellement varié avec ses régions historiques, ses traditions, son folklore, ses patois, accents et idiotismes, etc

La connectrice

CHAQUE ANNÉE, À LA MÊME ÉPOQUE, LA QUESTION REVIENT DE MANIÈRE RÉCURRENTE : LE DÎNER DU C.R.I.F EST-IL UTILE, INUTILE OU NUISIBLE ? CHAQUE ANNÉE, LES MEMBRES DE LA COMMUNAUTÉ SE DÉCHIRENT SUR LE SUJET COMME NAGUÈRE LES BYZANTINS SE QUERELLAIENT SUR LE SEXE DES ANGES. 

Souvenons-nous ! A Byzance, la querelle sur le sexe des anges faisait rage et le clergé de Byzance en débattait encore farouchement en mai 1453, alors que la menace grondait et  alors même que les armées du sultan ottoman Mehmet II escaladaient les remparts de la ville et allaient s’emparer de l’Empire Romain d’Orient pour le détruire.

Il y a, là,  une grande similitude avec la présente situation des Juifs de France. Alors que leur situation est devenue particulièrement alarmante et délicate, alors que la  menace  gronde au cœur de la République et que, régulièrement, des juifs tombent sous les balles de fanatiques antisémites, les Juifs se querellent sur l’utilité d’un dîner !

Même si, en entrant dans ce débat, on contribue à cette querelle inutile sur «le sexe des anges», nous allons tenter de présenter les points de vue des uns et des autres et  tenter d’avancer dans ce débat récurrent. A la veille du 32ème diner du C.R.I.F,  nous avons décidé de vous soumettre  les points de vue des uns et des autres afin que vous puissiez vous faire une idée par vous-même, ce que nous  faisons  dans  notre quotidienne du 21 février.

Mais,  nous ne pouvions pas vous présenter ces prises de position, sans vous soumettre la nôtre et vous exposer notre analyse sur ce sujet épineux.

C’est donc ce que nous faisons ce jour !  Et,comme à l’accoutumée, nous tenterons de vous présenter une position aussi objective que possible, à supposer même que l’objectivité soit possible en la matière.

Ainsi, notre position est soumise à votre sagacité au même titre que celles des autres intervenants. Notre seul but est, et reste, de vous présenter des points de vue contradictoires afin de vous permettre de vous faire une idée par vous-mêmes !

Certains, dans leur analyse, ont tendance à  vouloir mélanger deux éléments, pourtant bien distincts: la représentativité du C.R.I.F, d’une part,  et le sens et la portée de ce dîner, et surtout de son utilité, d’autre part.

Nous ne nous étendrons pas sur la première de ces questions, nous en avons déjà largement débattu dans ces colonnes; par contre, dans le contexte actuel, il est impératif de réfléchir sur l’éventuel impact de ce dîner tant sur la communauté juive de France que sur la population non-juive de notre pays.

Comme nous l’avons dit plus haut, de nombreux opposants à ce dîner sont, de fait , des opposants à la nature même du C.R.I.F. Leur opinion est donc biaisée. C’est ainsi que nous avons eu droit à des articles au vitriol soi-disant contre ce dîner alors qu’en fait,   c’était bien le C.R.I.F qui était visé. Tel était le sens des articles d’Esther Benbassa dans Libération, de Jean Daniel dans l’Obs, de Edwy Plenel dans Mediapart, et de bien d’autres…encore plus virulents ! Si virulents, pourrait-on dire qu’ils en sont insignifiants !

D’autres, responsables communautaires, comme Philippe Karsenty, s’interrogent, eux,  sur la représentativité même du C.R.I.F et donc sur le sens démesuré de ce dîner. En effet, Philippe Karsenty, adjoint au maire de Neuilly et figure connue au sein de la communauté juive, affirme quant à lui qu’il ne se rend plus au dîner au Crif depuis plusieurs années. «Le Crif ne réprésente plus personne, et son fonctionnement n’est pas démocratique», déclare-t-il au Figaro. «Le Crif a cessé d’être le représentant des juifs auprès des politiques, pour devenir le représentant des politiques auprès des juifs. Je trouve pathétique ce défilé d’élus, qui ne veulent pas qu’on leur reproche de ne pas y être allés. Je préfère saluer le courage de François Bayrou», explique-t-il.

Pour d’autres encore, comme Alain Finkielkraut, que nul ne peut soupçonner d’hostilité envers le C.R.I.F,  ils s’interrogent sur l’impact de ce dîner et de ses conséquences sur la Communauté juive de France, et pire encore, de l’impact de ce dîner sur l’image et la perception des Juifs en France. Cette interrogation d’Alain Finkielkraut est pertinente, judicieuse et mérite toute notre attention.

Voilà ce que disait, en 2005, Alain Finkielkraut sur le dîner annuel du CRIF : « Le pavillon d’Ermenonville (depuis la réception a lieu à l’hôtel Pullman Montparnasse) est une merveilleuse salle de Bar Mitsva. Voir cet endroit transformé annuellement en une espèce de tribunal dînatoire où les membres du gouvernement français comparaissent devant un procureur communautaire, cela me met très mal à l’aise. Les Juifs ont donné trop longtemps un magnifique exemple de participation à la vie nationale politique et culturelle, et je n’aime pas qu’ils deviennent le fer de lance de la transformation de la République en mosaïques de communautés râleuses.Tous les points soulevés par le président du CRIF sont importants. L’antisémitisme doit être combattu. Il y a aussi des zones grises dans la politique étrangère française. Nous en avons suffisamment parlé ici même. Mais tout cela doit être traité autrement qu’en extériorité et sous la forme de procès. Pourquoi pas demain, le dîner de la communauté musulmane, le dîner gay et lesbien, le dîner des lycéens, le dîner des motards, le dîner des teuffeurs, chacun avec ses griefs et ses impatiences ? » Alain Finkielkraut, L’Arche (le mensuel du judaïsme français) n°563-564, mars-avril 2005, p. 19-21. Régulièrement invité au dîner annuel du CRIF, Alain Finkielkraut répugne toujours à s’y rendre qualifiant cette cérémonie de « grotesque ».

A l’opposé, d’autres,  comme Jean Corcos, défendent avec fougue ce rituel lié au dîner, qui a été mis en place depuis 1985,  pour affirmer que « Au départ confidentiel, (le dîner) a su prendre de l’importance avec le temps jusqu’à s’imposer comme un évènement quasi incontournable des politiques. L’ambition est clairement affichée : il s’agit, comme depuis la création du Crif, en 1943, de porter la voix politique des Juifs de France et d’instaurer un dialogue avec les pouvoirs publics. »

Mais les Juifs de France ont-ils vocation à porter une «voix politique» autre que celle des citoyens de la République française ?

Certes, les juifs sont confrontés à des problèmes spécifiques qui induisent des réponses particulières et sensibles: abattage rituel, mariages, divorces, circoncisions, enterrements, synagogues, cacherout,… mais également antisémitisme ou son corollaire l’antisionisme. Mais ces problématiques là ne sont-elles pas du ressort du  Consistoire ?

Mais, nous dira-t-on, à juste titre,  il existe en France de très nombreux Juifs laïques alors que le Consistoire est cultuel et représente donc les religieux et ne peut engager qu’eux ! Exact ! Mais  pour ces laïques là les problématiques politiques ne sont-elles pas alors, exactement  les mêmes que celles qui interpellent  tous les autres citoyens de la République ?

C’est là toute l’ambiguïté de la situation et c’est cette ambiguïté qu’il faut tenter de lever !

Alors, au vu de ces éléments, on peut se poser la question suivante:  ce dîner c’est quoi au juste ?

L’expression d’un lobby ? Mais alors, quel serait l’objet de ce lobby ? Celui de défendre la situation des Juifs en France et les protéger de l’antisémitisme ? Mais n’est-ce pas là le rôle des autorités de la République voire de tous les citoyens de ce pays ?   Ou l’objet de ce lobby serait-il celui de défendre la politique israélienne au même titre que le fait l’A.I.P.A.C aux États-Unis ? Mais n’est-ce pas  là le rôle de l’Ambassade d’Israël ou d’associations dont c’est justement  l’objet social ?

De surcroît, il ne faut pas oublier pas que la France n’a pas les mêmes fondements que les États-Unis, et que les lobbys, institutionnalisés aux États-Unis, ne sont pas les bienvenus dans notre pays ! De surcroît, nous poursuivons régulièrement devant les tribunaux , et à juste titre, tous ceux qui prétendent qu’il existe un lobby juif en France qui est puissant et influent , alors est-il judicieux d’agir en donnant corps aux propos fallacieux de ceux que nous poursuivons ?

Enfin, face au  contexte économique et social extrêmement difficile que traversent les français, face à la montée fulgurante de l’antisémitisme en France et à la progression des clichés antisémites dans notre pays, est-il de bon aloi de donner prise à ces clichés ?

En effet, le prix très élevé de la participation à ce dîner donne prise à la confusion des esprits sur le rapport des Juifs avec l’argent et la venue massive des membres du gouvernement donne prise à la confusion des esprits sur le pouvoir d’influence des juifs sur nos gouvernants. Est-ce cela notre objectif et cet amalgame n’est-il pas là le premier du danger qui nous guette ?

Voilà les questions induites par ce dîner, et auxquelles nous avons obligation de réfléchir même s’il est difficile d’y répondre !

Alors, oui, Alain Finkielkraut a raison: il ne faut surtout pas donner à cette rencontre républicaine, l’image d’un «tribunal dînatoire», il faut absolument éviter de prêter le flanc à la plus violente des critiques antisémites qui consisterait à laisser supposer que les Juifs contrôlent le pouvoir et il faut tordre le cou à l’idée que «les Juifs ont de l’argent», préjugé qui a été un des moteurs terribles du  meurtre barbare d’Ilan Halimi.  Alors que toutes ces assertions sont fausses, il serait désastreux que le dîner du C.R.I.F puisse les faire apparaître comme vraies !

Les Juifs qui font la queue au Restos du Cœur ou dans les épiceries sociales, ceux qui souffrent dans les cités, ceux qui ont du mal à boucler leur fin de mois et font appel aux aides sociales juives ou non-juives, tous ceux-là sont à l’opposé de ces clichés et  ce sont eux qui sont en première ligne face à l’antisémitisme. Et, pourtant, ils ne seront jamais invités à ce fameux dîner qui est, par son prix, hors de leur portée !

De même, il est dangereux de laisser croire, dans l’imaginaire populaire, amplifié par des médias hostiles, que nos gouvernants viennent à Canossa lors de ce dîner, et qu’ainsi les juifs de France feraient la démonstration de leur emprise sur le pouvoir qui se traînerait à leurs pieds; certes, cela est faux ! Totalement faux ! Mais, cela n’empêchera pas les antisémites de tous bords de se saisir de l’évènement pour étayer leur thèse et de s’en donner à cœur joie, comme on le voit dès aujourd’hui dans leurs blogs ! Et cela, alors que la réalité est toute autre et que  depuis 1985 les représentants de la République nous ont largement démontré le contraire à quelques exceptions près !

Alors, face à tous ces inconvénients majeurs qu’avons-nous en contrepartie ? Quelles retombées positives pourrait-on mettre dans la balance pour justifier ce dîner ? C’est là toute la question ? L’enjeu en vaut-il la chandelle ? C’est à vous de répondre !

Dans ces conditions, quels sont les atouts de ce dîner ? Que peut-on mettre à l’actif de ce dîner ? Une Collecte de fonds au profit d’œuvres humanitaires, ce qui était l’objet originel de ce dîner ? Il y a belle lurette que ce dîner ne rapporte plus rien et est même déficitaire du fait que tous les invités ne paient pas leurs repas!

Une rencontre républicaine entre la communauté juive de France et les représentants des corps constitués de l’État ? Donner l’impression que les juifs de France sont écoutés et les rassurer ? Peut-être ! Mais est-ce que les Juifs de France doivent faire valoir un privilège et déclencher des jalousies mortifères ? Est-ce que ces avantages fantasmés peuvent compenser tous les inconvénients ? Cela est loin d’être sûr ! Et c’est même peu probable !

D’autant plus, que le Consistoire organise, à l’occasion du Nouvel An juif, une rencontre similaire, en présence des autorités,  dans un lieu populaire ouvert à tous, sans participation financière, au sein d’une Grande Synagogue, symbole du judaïsme de France. Ces rencontres, en présence de la seule institution républicaine représentative des juifs de France depuis deux siècles, sont tout aussi fortes sans donner le flanc aux critiques précédentes !

Alors, bien sûr, il y a tous ceux qui se sentent flattés d’y être, ceux qui donneraient cher ( et paient cher) pour être assis aux côtés d’une personnalité ou de pouvoir serrer la main d’un ministre ou d’un député, comme naguère tout bourgeois était fier d’être invité à la Cour ! Ils sont si imprégnés de ce désir qu’ils n’arrivent même plus à imaginer que d’autres soient insensibles à ces courtisaneries ! Or, ce sont eux qui permettent de financer globalement ce dîner ( même s’il est souvent déficitaire).

Quant à ceux qui viennent pour échanger réellement et concrètement, ils n’ont pas besoin de ce dîner car ils ont tous les moyens de rencontrer discrètement et efficacement les autorités.

Alors, oui, il faudrait réfléchir sereinement à l’utilité de ce «dîner», sans animosités et sans arrières-pensées, dans le seul intérêt des Juifs de France et de l’unité républicaine. Il ne faudrait pas que les frilosités des uns et des autres empêchent de réfléchir à la question: frilosités des responsables politiques dont aucun n’osera prendre l’initiative de cesser d’assister à ce dîner, et frilosités des responsables du C.R.I.F dont aucun n’osera prendre la responsabilité de suspendre ce dîner ! Mais peut-être que le nouveau Président du C.R.I.F  aura le courage de se poser la question avant que ce soit des tiers qui répondent à sa place !

Alors, ce dîner du C.R.I.F, doit-il  être ou ne pas être, telle est la question à laquelle nous vous suggérons de réfléchir, en toute sérénité !

Mais, vous l’aurez compris, pour nous la réponse est claire !

Richard C. ABITBOL
Président

le fantasme du péril jaune plus effrayant que la réalité du péril vert ?

source http://ripostelaique.com/je-nai-jamais-ete-agressee-insultee-harcelee-par-un-asiatique.html

L’assassinat du couturier, père de famille de 49 ans, Zhang Chaolin, à Aubervilliers au soir du 7 août, a fait descendre dans les rues des milliers d’asiatiques aux cris de liberté égalité fraternité sécurité pour dénoncer le racisme anti asiatique. Zhang et son ami avaient été agressés par trois djeuns de 15 à 19 ans et devait s’éteindre après un coma de 5 jours le 12 août. Ils se sont à nouveau rassemblés place de la République le dimanche 4 septembre. Trois représentants des autorités avaient fait le déplacement, Bruno Julliard, premier adjoint à la maire de Paris, Stéphane Troussel, président PS du Conseil départemental de la Seine-Saint-Denis, ou encore Valérie Pécresse présidente LR du conseil régional d’île-de-France. Toutefois, sans doute soucieux de ne pas déranger les chinois ou effrayés par le péril jaune, très peu de caucasiens, d’arabes et d’africains s’étaient joints au défilé.

«Zhang Chaolin était venu en France chercher une vie meilleure, la liberté, l’égalité, la fraternité, lance, en chinois, à la tribune, un porte-parole de l’association des Chinois résidant en France. Il a trouvé la violence et l’insécurité. Ces voyous ont détruit notre confiance en la France: faisons entendre notre voix!»

Source:http://francais-express.com/actualite/france/-18689-a-paris-la-communaute-chinoise-crie-sa-colere/

 

 figarofr: La communauté chinoise, qui a manifesté dimanche à Paris, dénonce les agressions croissantes dont ses ressortissants sont victimes.

Ils sont où les caucasiens, les arabes et les noirs du vivre ensemble ? Elles sont où les associations droitsdel’hommistes ?

© Jean-Christophe MARMARA/JC MARMARA/LE FIGAROLa communauté chinoise, qui a manifesté dimanche à Paris, dénonce les agressions croissantes dont ses ressortissants sont victimes.

 Dimanche 4 septembre, plusieurs milliers d’asiatiques manifestaient pour demander à l’Etat de garantir leur sécurité suite aux agressions dont ils sont régulièrement victimes,  le comble ayant été atteint avec l’assassinat de Chaolin Zhang le vendredi 12 août à Aubervilliers. Trois djeuns de 15 à 19 ans (l’omerta des médias sur le nom et l’origine des criminels permet de tout supposer…) l’avaient brutalement bousculé et le plus âgé entraîné aux sports de combat avait balancé son pied dans le larynx  du courageux Zhang alors qu’il tentait d’empêcher ces djeuns de voler la sacoche de l’ami qui l’accompagnait. Le père de famille aurait été tardivement pris en charge par l’hôpital et devait tomber dans un coma dont il ne se réveilla pas.

Le drame n’a guère ému les associations droitsdel’hommistes qui pourtant sont sur les dents lorsqu’il s’agit de dénoncer l’islamophobie, le contrôle au facies, le voile, le burkini ainsi que la violence policière et la justice qui prétendent arrêter et  sanctionner crimes et délits commis par des musulmans qui affirment que les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République..

Dans cette manifestation, les asiatiques ont dut se sentir bien seuls (malgré leur nombre) puisque très peu de caucasiens, a fortiori d’arabes et d’africains étaient venus en masse pour les soutenir. Croyez-vous que l’absence de Caucasiens, d’arabes ou d’Africain sera déplorée ? Non bien sûr, il se trouvera des gens pour désigner les manifestants en disant : vous voyez, les chinois restent entre eux, ces communautaristes !

Et pourtant ces  communautaristes asiatiques arboraient de nombreux drapeaux français

Tous les asiatiques sont chinois et riches

Les asiatiques, toutes origines confondues en « chinois » par des Français ignorants et racistes (pour une fois la qualification raciste s’applique à bon escient) ne font pas la différence entre Chinois, Japonais, Vietnamiens, Cambodgiens, Coréens ou Laotiens sont souvent la cible de bandits musulmans, en particulier des afro-musulmans, dont le racisme et les préjugés les poussent à agresser des « chinois » forcément riches et bourrés de liquidités. Le mécanisme est identique à celui qui avait conduit à la séquestration et aux tortures du riche Ilan Halimi parce que juif . L’analogie entre le racisme anti chinois et le racisme antijuif est souvent évoquée par les victimes.

Les  Chinois  de Belleville, de Pantin, d’Aubervilliers et d’ailleurs se plaignent depuis quelques décennies des agressions ciblées, donc racistes, auprès des mairies et des commissariats qui cultivent leur impuissance à les protéger occupés qu’ils sont à protéger les damnés de la terre, les migrants et les musulmans victimes d’islamophobie. A seulement Aubervilliers, des asiatiques auraient déposé 110 plaintes depuis le début de l’année, le sommet de l’iceberg des agressions car la plupart des victimes ne portent pas plainte par crainte  d’humiliations, représailles, par honte ou parce qu’ils sont clandestins.

Je suis régulièrement choquée par le discours de français sur les « niakoués » ou les « chinetoques » qu’ils accusent de tout acheter, tout envahir alors qu’ils sont beaucoup plus indulgents pour les musulmans qui commettent des attentats, sèment la terreur, commettent des incivilités, pillent nos services sociaux, envahissent les logements sociaux, nous insultent et nous menacent, subventionnent les terroristes et achètent le foncier parisien ainsi sue les fleurons de l’hôtellerie française.

Origines du péril jaune, cette sinophobie universelle ?

alternative textuelle

On notera sur cette image que le dangereux chinois s’en prend à une caucasienne pour inciter les hommes occidentaux à la guerre https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9ril_jaune#/media/File:YellowTerror.jpg

 

On retrouve mention du péril jaune dans les interprétations des écrits ésotériques de Nostradamus publiés en 1555, de soit-disant prédictions encore crues. En 1895, l’empereur Guillaume II utilise le  péril jaune  pour désigner l’Extrême-Orient qui selon lui menace la civilisation occidentale En 1901 l’économiste Edmond Théry alerte sur une guerre économique avec la Chine et le Japon 

Source http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k75427r

Cette méfiance vis-à-vis de l’Extrême-Orient sera renforcée par l’alliance de l’Allemagne avec le Japon et par la guerre du Vietnam . Puis viendra le réveil de la Chine et sa formidable capacité à produire à bas coût pour inonder le monde de ses produits. C’est oublier que les donneurs d’ordre sont occidentaux et que leurs cahiers des charges exigent des industriels chinois des prix extrêmement bas avec les conséquences que l’on sait sur la qualité du made in China. Pratiquement tous les industriels occidentaux font pression sur les producteurs chinois pour réduire les prix à des niveaux ridicules et ils en ont pour leur argent, les consommateurs aussi. De leur côté, les consommateurs sont ravis d’acquérir un T-shirt pour deux euros ou une théière en fonte pour 30 euros quand la théière japonaise authentique en coûte 100.

 Ignorance de la culture chinoise 

La civilisation chinoise est remarquable de tous temps dans l’ingénierie et la transformation des matières, savoir-faire inégalés qu’elle a su transmettre de génération en génération  . Ce savoir-faire technique, industriel et artisanal est réduit dans le monde occidental à l’art de la copie. ( La question importante de la contrefaçon qui permet de décrédibiliser toute l’économie chinoise n’est pas l’objet de cet article.)

Le mode de pensée chinois n’est pas étranger à la capacité d’adaptation et de rebondissement du peuple chinois. Le syncrétisme philosophico-religieux du Taoïsme, du Bouddhisme et du Confucianisme qui est partagé par la grande majorité du peuple peut expliquer pourquoi les ressortissants chinois savent si bien s’intégrer et s’adapter aux pays d’accueil. De même leur habileté à s’insérer dans une autre culture tout en conservant leurs traditions est un exemple à suivre pour tous les immigrés non européens.

Chinois et juifs victimes des mêmes préjugés

Les qualités des immigrés chinois, au lieu de susciter l’admiration, provoquent jalousie et hostilité . On entend souvent dire que les niakoués sont partout, qu’ils achètent tout et ainsi, on retombe sur le mythe du  péril jaune  que personne n’avait oublié depuis le XVIème siècle.

On remarquera que les asiatiques sont aussi stigmatisés et détestés que les juifs alors que les premiers comme les seconds s’insèrent, s’intègrent, s’assimilent respectant les lois de la République et les us et coutumes des Français dont ils partagent sinon la nationalité, le respect de la France. Non seulement ils ne font pas de prosélytisme religieux mais ils entretiennent dans la paix leurs culture et religion d’origine.

Oui, la Chine investit à l’étranger et on connait son intérêt pour les vins français mais font-ils plus et moins bien que les musulmans qui achètent notre patrimoine hôtelier de luxe, nos clubs sportifs, nos commerces de luxe, nos casinos et subventionnent mosquées, salles de prières et attentats

Gastronomie, vin et philosophie sont communs aux français et aux chinois

L’hostilité et le racisme anti chinois sont renforcés par l’ignorance et les préjugés que des Français ont de leurs traditions alors que nous avons un point commun non négligeable : rester des heures à table pour refaire le monde en rigolant, en buvant et en savourant des mets gourmands. La Chine étant immense en dimension et démographie, selon leur origine géographique, tous les Chinois ne sont pas faciles en particulier les paysans qui sont durs au labeur, austères et peu éduqués. Il y a aussi des pandas mal léchés chez les chinois.

Je n’ai jamais été agressée, insultée, harcelée par un asiatique. A Paris, j’apprécie particulièrement la bonhomie des commerçants que je côtoie, leur honnêteté et leur gentillesse parce que je les mets en confiance en étant polie et respectueuse et qu’il m’arrive de prendre leur défense face à des clients grossiers et agressifs. C’est aussi simple que ça le véritable  vivre ensemble  et les Chinois et autres asiatiques me le rendent bien en m’offrant qui des fleurs en bonus, qui un rabais, qui un service sur mesure ou une démonstration d’honnêteté inouïe comme ce buraliste qui ne me connaissait pas avait gardé pendant 15 jours la recharge que j’avais oubliée à la caisse…

Alice Braitberg

Pour en savoir plus

http://francais-express.com/actualite/france/-18689-a-paris-la-communaute-chinoise-crie-sa-colere/

http://www.lejdd.fr/JDD-Paris/La-colere-des-elus-d-origine-asiatique-contre-le-racisme-anti-asiatique-806863

…Le politiquement correct autorise aujourd’hui encore à rire des Asiatiques en France, de leur physique, de leur peau, de leurs yeux bridés, de leur accent. On rit encore de leurs habitudes, de leurs coutumes, de leur travail, de leur famille, de leur hygiène, de leur commerce, de leurs vêtements. Malheureusement, derrière l’humour, qu’il soit amical ou malveillant, se cache bien souvent une forme de condescendance voire de mépris. Il n’y a pas de racisme, nous dit encore le politiquement correct, puisque ces gentils Asiatiques ne boudent pas, ne remuent ni ciel ni terre! Circulez, il n’y a rien à voir!…

http://www.causeur.fr/asiatiques-chinois-chaolin-zhang-39649.html/

…étonnamment ou pas, l’on chercherait vainement les réactions habituelles des indignés professionnels, leurs commentaires outrés sur le racisme quotidien envers les personnes d’origines asiatiques, une communauté pourtant aussi présente que d’autres. Chaolin Zhang n’aura pas son portrait géant sur la façade de l’Hôtel de ville de Paris, il n’aura pas le droit à une « marche blanche » des associations « citoyennes », et encore moins à un déplacement de François Hollande ou Bernard Cazeneuve ou autres puces ministrables pour affirmer avec gravité : “Plus jamais ça !”

http://www.liberation.fr/france/2016/09/01/des-questions-sur-l-hospitalisation-de-chaolin-zhang_1476583

 

Guerre déclarée à la France. Croire Guy Millière, Antoine Sfeir, Luc Ferry et Marc Trevidic ou les collabos ?

Publié le

Afficher l'image d'origine

Source image https://louyehi.wordpress.com/category/journal-de-la-dhimmitude-dans-le-reste-du-monde/

Afficher l'image d'origine

Source image http://cafephilodedroite.blogspot.fr/2013/12/connaissez-vous-lobservatoire-de.html

Afficher l'image d'origine

Source image http://ripostelaique.com/Mariage-force-entre-Mahomet-et-1982.html

Afficher l'image d'origine

Source image http://www.l-union-fait-la-force.info/modules/newbb/viewtopic.php?topic_id=7562

Afficher l'image d'origine

Source image http://ripostelaique.com/belgique-ebranlee-islam-a-ete-prononce.html

Cachez-donc sous le voile islamique cette guerre que je ne saurais voir…C’est ainsi que pensent nos responsables irresponsables face aux insultes, aux menaces et aux attentats que subit la France depuis des années , comme le dit Marc Trévidic, On est dans une guerre en temps de paix. C’est le principe de l’attentat terroriste. Il faut être aveugle, sourd et débile mental pour ne pas s’en rendre compte. L’islamisation de la France, ce n’est pas seulement une affaire de nombre (10 millions de musulmans en comptant la population clandestine pour 45 millions de catholiques, 800 000 juifs et quelques millions d’athées, agnostiques et autres religions). Il faut être d’autant plus aveugle et débile pour ne pas s’en rendre compte que l’islam s’affiche avec fierté. Voiles, qamis, abayas et barbes ont envahi la France jusque dans les campagnes les plus reculées. Le hallal est partout et nous compterions désormais 2 500 mosquées qui ont poussé comme des champignons avec l’aide de dicatatures musulmanes mais aussi celle des collectivités locales et de l’Etat qui ont imaginé toutes sortes de dérogations et d’accommodements raisonnables pour, au nom d’un laïcité détournée, permettre à ces pauvres misérables musulmans de pratiquer leur religion, la liberté de culte étant un principe de la République française.

Nous pouvons féliciter les musulmans de France pour leur habilité a détourner nos principes républicains, nos lois, nos valeurs, notre patrimoine et notre argent. Nos responsables irresponsables cèdent à toutes leurs revendications « par souci d’apaisement » grâce aux attentats commis par les faux-frères musulmans, ceux que les « vrais musulmans » ont de la peine à désavouer.

Dans cet ordre d’idée, on décernera le pompon au prêcheur de Nice qui ose dire que la laïcité est un « extrémisme », faut croire qu’il est contrarié de ne pas avoir obtenu son bail emphytéotique….(c’est juste une hypothèse pour le prêcheur en question mais une réalité pour la construction des mosquées en France) http://www.lefigaro.fr/vox/politique/2015/03/20/31001-20150320ARTFIG00447-mosquees-comment-les-elus-contournent-la-loi-de-1905.php

Nos responsables irresponsables et leurs suppôts peuvent toujours essayer de nous faire prendre des mosquées pour des lanternes, les Français sont de plus en plus nombreux à voir que le roi est nu

La Connectrice

Guy Millière:“La guerre dans laquelle nous sommes engagés est une guerre planétaire, car elle ne connaît pas de frontières. C’est une guerre qui peut frapper n’importe où, n’importe qui, n’importe quand. On vient de le voir une fois de plus (…) – C’est une guerre impossible à mener efficacement dans un pays tel que la France où il existe tout à la fois la communauté musulmane la plus forte d’Europe, les plus puissants contingents de gauchistes disponibles sur le marché, et une imposante cohorte de bien-pensants qui tiennent l’information, la culture et la politique (…) – C’est une guerre, de fait, quasiment impossible à mener en France, dès lors qu’existent en supplément des zones de non-droit, et une présence massive de l’islam dans les prisons, où des imams fanatiques font basculer des délinquants musulmans vers l’islam radical en leur disant  que les activités criminelles peuvent être nobles et glorieuses, si elles sont menées pour le jihad (…)La France est un pays qui semble avoir perdu la guerre, et les propos fermes d’hommes politiques après un attentat n’y changent jamais rien. La France est un pays qui se prépare des lendemains très difficiles et pourra difficilement échapper au pire. On y parle ici et là d’un risque de guerre civile. Le risque ne cesse de s’intensifier. La France me semble être prise dans des engrenages qu’il sera difficile d’arrêter, hélas. Le reste de l’Europe n’est pas vraiment en meilleure posture”.

Antoine Sfeir, politologue, spécialiste de l’Islam : « Ce qui est étonnant suite aux différents attentats, c’est qu’il n’y ait pas encore eu de fatwa de dignitaires musulmans condamnant les auteurs des meurtres, qui les mette au ban de l’islam. Il ne s’agit pas seulement de condamner, mais de lancer des édits religieux, des fatwas, contre ces gens-là ! Qu’ils soient présentés, au sein de la communauté musulmane, comme des barbares qui ne peuvent en aucun cas se réclamer de l’islam. Mais cela n’a encore jamais été fait…. ! »

Luc Ferry, ancien ministre : « Quelle part joue dans cette affaire leur religion ? Les vraies questions sont les suivantes: que veulent-ils au juste, que demandent-ils, où veulent-ils en venir? Pourquoi nous haïssent-ils avec une telle violence? Quelle part joue dans cette affaire leur religion? Pourquoi des jeunes gens européens depuis des générations se laissent-ils recruter aussi aisément? Quelles réponses pouvons-nous leur donner en dehors de bombardements d’une efficacité douteuse, voire contre-productive? C’est en effet chez nous qu’agit une cinquième colonne et les assassins sont pour la plupart des Français, des Belges, des Allemands dont les parents furent naturalisés depuis des lustres, même si quelques migrants peuvent se mêler à la masse des fanatiques.

Nos dirigeants devraient, fût-ce en secret, rencontrer ceux qui sont en prison, parler avec eux, tenter de saisir leurs motivations pour mieux les combattre, car dans cette guerre, et c’en est évidemment une, à tout le moins aux yeux de nos ennemis, nous aurons besoin de trois armes: d’abord et avant tout de comprendre au lieu de se débarrasser de cette tâche difficile en invoquant niaisement la folie; ensuite, cesser de sortir de prison des djihadistes pour les envoyer voir un psy tant que nous sommes en guerre, ce qui est le comble du ridicule et tourne chaque fois au drame pour des innocents; enfin, d’une belle et bonne dose de fraternité, y compris et même surtout avec nos compatriotes musulmans, ce qui supposerait en retour qu’ils se mobilisent bien davantage et bien plus massivement contre ceux qui tuent en leur nom. Encore une fois, nous sommes en guerre, et sans une fermeté implacable compensée par une fraternité ouverte, cette guerre se transformera bientôt en guerre civile à la plus grande joie de Daech ».

– Après l’attaque de Saint-Etienne-du-Rouvray, le juge Marc Trévidic s’exprime pour la première fois à la télévision : »L’année qui vient va être épouvantable avant les élections présidentielles. La tentation pour l’Etat islamique va être très grande de s’en prendre au pays. On est dans une guerre en temps de paix. C’est le principe de l’attentat terroriste. Mon espérance à moyen terme, c’est l’essoufflement suite au degré d’horreur. Mais cela peut durer dix ans. Ce n’est pas exclu.« 

Les alertes de Marc Trévidic début aoôut 2016http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/terrorisme-l-ancien-juge-antiterroriste-marc-trevidic-prevoit-une-annee-epouvantable-7784344391

Les collabos

  • Contrairement à d’autres pays d’Europe, la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI), qui dépend du ministère de l’Intérieur, a décliné l’offre d’une société israélienne d’un logiciel de traque de terroristes qui aurait permis la détection de cellules jihadistes. Ce logiciel est utilisé pour analyser et faire correspondre des rapports de renseignements fragmentés à partir de plusieurs bases de données nationales et internationales, ce qui permet de fournir aux agents de lutte contre le terrorisme des informations mises à jour en temps réel sur les terroristes potentiels et leur historique.
  • – Interview d’Abdelkader Sadouni, prêcheur sunnite de Nice par un journaliste italien, Luca Steinmann, suite à l’attentat du 14 juillet. Le titre original de l’interview est « La laicità francese è responsabile per gli attentati » (source : www.ilgiornale.it): «S’il y a des attentats, c’est la faute de la laïcité des Français  les politiciens doivent dialoguer avec les musulmans. S’ils refusent, il n’y aura plus moyen d’arrêter les violences… La laïcité d’aujourd’hui est un extrémisme qui tente d’éradiquer toutes les religions. Les chrétiens se sont adaptés, les musulmans refuseront, car ce serait une injustice »

Source des citations

http://www.nuitdorient.com/n6171.htm

Albert Soued et www.nuitdorient.com – N° 171 – le 10 août 2016

 

%d blogueurs aiment cette page :