Flux RSS

Archives de Catégorie: Service public

François courage pourrait sauver Fillon peureux

Publié le

François Fillon pourrait très simplement sauver sa candidature s’il reconnaissait qu’il a profité d’un système abusif propre à tous les députés et les sénateurs.Et s’il s’engageait à y mettre fin s’il était élu, il pourrait gagner des millions de voix.

Il faut énormément de courage et de morale pour dénoncer un système financier qui attribue aux élus des sommes astronomiques sous divers prétextes, des sommes qui ne demandent pas de justificatifs et qui s’ajoutent aux avantages en nature et aux nombreux privilèges dont bénéficient ces hommes qui, pourtant, ne brillent pas par leur efficacité. S’ils agissaient pour le Bien Commun France, il est vraisemblable que nous serions dans une bien meilleure situation économique, sociale et morale.

Fillon n’a rien fait d’illégal, comme tous les autres députés il a reçu, outre ses indemnités de parlementaire, des indemnités diverses dont certaines ne sont pas imposables mais qui toutes proviennent de l’argent du contribuable.

François Fillon aura-t-il le courage de se mettre à dos près de mille élus, députés et sénateurs ? S’il le faisait, ce serait une occasion exceptionnelle et grandiose de nettoyer les écuries des finances publiques. Je suis certaine qu’il nous sauverait ainsi d’Ali Juppé en un premier temps et de la corruption officielle.

LC

Pour en savoir plus

Ce que reçoit un député . Source http://ripostelaique.com/francois-fillon-na-rien-fait-dillegal-cest-justement-tout-le-scandale.html

1 – Indemnité, salaire ou traitement

Depuis le 1 er  février 2017, les indemnités mensuelles brutes sont les suivantes :

– indemnité de base : 5 581,05 € ;

– indemnité de résidence (3 %) : 167,43 € ;

– indemnité de fonction (25 % du total) : 1 437,12 €.

Soit  brut mensuel , 7 185,60 €.

2 – Indemnité spéciale non imposable (1)

Elle varie selon la position et l’occupation du parlementaire (1) De la plus haute duPrésident  : 7 243,08 €, à la plus basse des   Secrétaires du Bureau : 689,82 €

3 – Frais de mandat et de  secrétariat

Les députés disposent en outre d’un crédit affecté à la rémunération de collaborateurs. Calculé en principe pour trois collaborateurs, il peut toutefois, au gré du député, être versé au profit d’un nombre de personnes variant de un à cinq. Le député a la qualité d’ employeur  : il recrute , licencie, fixe les conditions de travail et le salaire de son personnel.

Le crédit ouvert pour chaque député est revalorisé comme les traitements de lafonction publique. Au 1 er février 2017,  le montant mensuel du crédit est de 9 618 €.

En cas de non-emploi de la totalité du crédit, la part disponible demeure acquise au budget de l’ Assemblée nationale ou peut être cédée par le député à son groupepolitique pour la rémunération d’employés de ce groupe.

4 – Indemnité représentative de frais de mandat

Au 1er février 2017, le montant mensuel de cette indemnité est de 5 840 € brut et n’est pas assujettie à des justificatifs.

5 – Réserve parlementaire (2)  

Réserve parlementaire : +ou- 10 000

Pour un Parlement exemplaire, signez la pétition

http://e-mosaique.hautetfort.com/media/01/01/1485825389.jpg

https://usbeketrica.com/article/democratie-changer-les-regles-du-jeu

Un député brasse au minimum 25 000 euros/mois en sus des indemnités qui constituent sa rémunération. En outre il bénéficie de toutes sortes d’avantages en nature, y compris le privilège de profiter des ors de la République grâce à l’argent du contribuable.

L’intérêt de l’affaire Fillon est d’avoir mis au jour les prébendes considérables des élus députés et sénateurs.

Ben, si j’avais su, j’aurais choisi un avenir de politique et j’y aurais préparé mes enfants ! Malheureusement, je suis incapable de faire une chose en laquelle je ne crois pas et qui m’obligerait à mentir, dissimuler, intriguer, manipuler, jouer à dix bandes, collaborer à des entreprises immorales, tromper et mépriser autrui…..

On trouvera dans l’article ci-dessous les détails des fabuleux avantages des députés en espèces comme en nature. Les données chiffrées sont accessibles à tout le monde sur le site de l’Assemblée nationale 

http://ripostelaique.com/francois-fillon-na-rien-fait-dillegal-cest-justement-tout-le-scandale.html

La Connectrice

Partout des citoyens se mobilisent et appellent à une plus grande transparence de leurs élus.
Pour transformer l’indignation en action, interpellons les parlementaires pour qu’ils modifient d’urgence les règles des assemblées.

Le 22 février aura lieu la dernière réunion du bureau de l’Assemblée nationale de cette législature. Cette instance a le pouvoir de prendre des décisions et de modifier le code de déontologie. Si nous sommes nombreux nous pourrons les convaincre d’adopter nos 4 propositions pour un Parlement transparent et une démocratie rénovée.
Signez la pétition de Transparency France et Powerfoule !

Nos 4 propositions clés :

 Pourquoi c’est important ?

Le 25 septembre 2012, Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, promettait de faire de l’Assemblée « une maison de verre, transparente, exemplaire, irréprochable ». Malgré quelques avancées indéniables les règles d’intégrité de l’Assemblée nationale et du Sénat restent largement en dessous des attentes des citoyens. 77% des français estiment en effet leurs députés et sénateurs corrompus selon notre sondage d’octobre dernier*.

Face à ce constat alarmant, nous ne pouvons plus nous contenter de demi-mesures d’autant plus que les solutions existent ailleurs : en Allemagne, aux Etats-Unis, les parlementaires ont interdiction d’employer leurs proches, au Royaume-Uni, les parlementaires doivent rendre publiques leurs dépenses.

Ces mesures simples peuvent être adoptées immédiatement. La crise de défiance grave que traverse notre démocratie appelle des réponses rapides et concrètes.

Le 22 février aura lieu la dernière réunion du Bureau de l’Assemblée nationale. Ensemble nous devons les convaincre de saisir cette opportunité pour agir.

Signez pour obtenir enfin un Parlement exemplaire ! Pour signer la pétition http://foulepower.org/5lCPCdvyto4

Plus d’informations :

Source de la lettre à Bartolone pour un parlement exemplaire https://www.powerfoule.org/campaigns/penelopegate/parlement/pour-un-parlement-exemplaire

Paris. Lutte contre les incivilités. Un nouveau racket ou le bien-être des Parisiens ?

Publié le

Anne Hidalgo vient d’annoncer le regroupement de plusieurs brigades de sécurité assermentées pour lutter contre les incivilités. Pour se faire respecter ces inspecteurs de sécurité seront équipés d’un tonfa et d’un carnet à souche pour établir les contraventions d’un montant unique de 68€ pour toutes les incivilités sanctionnées.

J’ai vainement cherché la liste complète de ces incivilités mais je n’ai trouvé que ceci : dépôts irréguliers, collecte des ordures ménagères, déjections canines, divagations d’animaux, épanchements d’urine, nuisances sonores, règlement des espaces verts, terrasses et étalages, marchés, chantiers, occupation de la voie publique, etc.

J’ai déjà eu affaire à cette mesure parce que ma chienne marchait à mes côtés sans laisse. Deux hommes en civil se sont présentés comme « inspecteurs de salubrité ». Je suppose que je rentrais dans le cadre des « divagations d’animaux ». Heureusement pour moi, ils m’ont quittée pour se jeter sur une jeune femme qui jetait son mégot sur le trottoir.

Je suis extrêmement sceptique sur la réelle volonté de la mairie de Paris d’améliorer le quotidien de Parisiens pour la bonne raison que je suis régulièrement confrontée à des nuisances de toutes sortes dont les policiers me disent qu’elles sont des « tolérances » et me répondent lorsque je me plains des nuisances sonores « vous n’avez qu’à déménager à la campagne ».

Il se trouve que j’habite dans le XIXème arrondissement de Paris qui est mentionné avec le XVIIIème et le XXème comme prioritaire dans la lutte contre les incivilités, sur le site de la mairie de Paris. Voici ce que je supporte comme incivilités mentionnées dans la liste incomplète de la mairie.

dépôts irréguliers et déjections canines

Les dépôts d’ordure et de déchets sont légion : sur les trottoirs, sous les buissons du parc des Buttes-Chaumont et de tous les massifs végétaux de l’espace public, devant les immeubles sociaux de toutes catégories, à côté des poubelles urbaines sans compter les papiers, emballages, restes de repas qui jonchent les trottoirs pendant des jours avant qu’ils ne soient nettoyés. La portion de la rue Manin entre la rue de Crimée et la porte de Pantin est remarquable de saleté.

L’ouverture des jolies poubelles grises étant étroite, beaucoup de personnes déposent « délicatement » sur leur orifice leur sac d’ordure décourageant les passants d’y jeter spontanément mouchoirs et autres papiers usagés.

Notons aussi que, contrairement à ce qui est annoncé, il n’y a pas de poubelle tous les 100 m et lorsqu’elles sont enlevées pour cause de travaux, la voirie ne se soucie pas d’installer des poubelles provisoires à proximité de leur emplacement habituel. Je dois souvent parcourir plusieurs centaines de mètres, sachet de déjections canines à la main avant de pouvoir le jeter dans une poubelle. On peut alors comprendre le pourquoi de ces crottes abandonnées sur le trottoir…Je me dis souvent que mon civisme frise l’héroïsme.

divagations d’animaux

Promener son chien sans laisse, c’est enfreindre la loi et être susceptible de recevoir une amende de 68€ pour « divagations d’animaux ».

Je rappelle que Paris est la seule capitale européenne à ne pas offrir des espaces canins où chiens et maîtres peuvent socialiser et se détendre en tout tranquillité. Je rappelle également que, selon le rapport Vautrin, la filière canine rapporte 5 MDS€/an et que nous payons 20% de TVA rien que pour la nourriture animale (5% sur la nourriture humaine de base et les sodas !). Et que recevons nous en échange à part le privilège de payer 68€ lorsque pour notre confort et le leur nous nous dispensons de laisse ?

Pourtant, il est possible de contrôler son chien comme au bois de Boulogne où patrouille la police montée qui demandent seulement que le chien obéisse au rappel de son maître, une condition intelligente qui satisfait les partis.

La France est schizophrène quand il s’agit des chiens.

D’un côté elle profite d’eux économiquement par le biais de la TVA, elle les utilise dans les services publics et privés de protection et de sauvetage, elle subventionne les associations de protection des animaux, elle reconnait l’intérêt thérapeutique et affectif du chien pour les personnes âgées (visites dans les maisons de retraite) , les malades et les enfants câlins, jeux mais aussi aide à la lecture), elle loue les chiens guides et assistants de tétraplégiques, épileptiques et autres handicapés, elle tire de substantifiques revenus du succès des films dont le héros est un chien (Rintintin, Beethoveen, Lassie, Benji, les 101 dalmatiens, Marley, etc.), elle reconnaît son rôle dans la détection de certaines maladies et sa contribution à la recherche scientifique ainsi que son rôle majeur dans le développement de la civilisation ;

De l’autre côté, la France ne respecte pas parce qu’elle veut l’ignorer le couple affectif et sécurisant qu’est la dyade chien/maître, ne veut pas savoir que lorsque l’humain se promène dans un parc avec son chien il profite autant de la verdure et du repos que son animal, tolère que les chiens guides d’aveugles ne soient pas acceptés dans certains lieux, interdit les chiens dans les magasins d’alimentation par souci d’hygiène alors qu’elle laisse ses client aux pieds et mains sales tâter les fromages et tripoter la marchandise sans savoir s’ils se sont lavé les mains en sortant des toilettes, s’ils se sont gratté l’anus ou s’ils sont scatophages et ont mangé des excréments, certains restaurants refusent le chien qui fait partie de la famille et se réjouit autant que ses membres du rassemblement familial, les transports parisiens refusent la présence de chiens et la SNCF les tolère à condition de payer le prix fort, soit le demi-tarif du plein tarif (quand le propriétaire paie demi tarif ) sans leur attribuer pour autant une place assise, La majorité des espaces verts parisiens interdisent les chiens à l’exception des Buttes-Chaumont qui les acceptent à condition qu’ils soient tenus en laisse ce qui empêche leurs jeux avec leurs congénères et n’évite pas les accidents puisque ces dernières années des molosses ont attaqué des chiens et les ont grièvement blessés (normal dans l’incohérence rien ne eut être correctement géré)

Suite à venir incessamment…

Paris XIXème. Poste Laumière en danger.

Ce matin, les employés CGT de la poste Laumière faisaient signer une pétition contre la restriction des horaires d’ouverture du bureau.h.

La direction envisage de repousser l’ouverture de la poste à 8h30 au lieu de 8h actuellement afin de justifier la réduction du personnel. Déjà 6 postes ont été supprimés entre la poste Jaurès et la poste Laumière et il semble que ce ne soit qu’un début.

La poste Laumière se distingue des autres services publics par son équipe compétente et soudée, en place depuis de nombreuses années. On se sent bien dans ce bureau de poste pour le bonheur des usagers et des clients qui y sont généralement servis avec gentillesse et compétence.

La Direction de la poste envisage de déplacer les employés de Laumière à Jaurès et vice-versa selon la charge de travail des bureaux ce qui est déstabilisant pour les employés qui ne savent pas le matin où ils seront affectés et aussi perturbant pour les usagers qui perdront le lien qu’ils avaient établi avec les guichetiers.

Le bureau Laumière reçoit environ 1 000 usagers et clients chaque jour. Un guichetier sert environ 25 clients à l’heure, sachant qu’il lui faut entre 3 et 10 mn pour répondre à leur demande.

De nombreux clients se présentent à la poste Laumière dès son ouverture car ils habitent en banlieue proche et lointaine et quittent leur domicile avant l’ouverture de leur poste locale et rentre chez eux après sa fermeture. L’amplitude horaire actuelle satisfait les banlieusards autant que les riverains qui quittent le quartier tôt pour se rendre à leur travail.

La réduction du personnel attaché à la poste Laumière, guichetiers, conseillers financiers et facteurs est déjà ressentie par les usagers notamment pour la distribution du courrier qui depuis des années a été ramenée à une seule tournée desservie par des intérimaires ou des contractuels qui ne connaissent pas les habitants, se trompent parfois de boite aux lettres, sont incapables de rectifier des adresses erronées ou de délivrer des courriers à la bonne adresse. Pour les courriers recommandés, ils se contentent le plus souvent de déposer un avis de passage au lieu de monter dans les étages au prétexte que la porte est codée. Il va de soit que les résidents donneraient volontiers leur code d’entrée s’ils connaissaient le facteur.

De tous temps et encore aujourd’hui dans certaines régions, notamment Outre-mer, le facteur est un agent essentiel de la vie sociale parce qu’il est souvent la seule visite des personnes isolées et qu’il ne répugne pas à rendre de petits services comme ramener des médicaments, apporter la petite pension des retraités, poster des courriers pour les personnes seules et plus ou moins handicapées, donner des nouvelles des uns et des autres, apporter le journal, etc.

La fermeture de nombreux bureaux de poste a été une catastrophe pour de nombreux villages et leurs habitants. Ce fut aussi une erreur de gestion puisque les postes sont aussi des banques qui représentent le plus important réseau bancaire de France.

La réduction du personnel et des plages horaires de la poste, la contractualisation ou la sous-traitance des postes de travail du bureau de poste Laumière sont représentatifs d’une dégradation générale du service de la poste.

Les usagers et clients de la poste Laumière sont très attachés à la qualité de service rendue par son personnel et ont signé allègrement la pétition que les syndicalistes CGT et leurs amis leur présentaient ce matin. Preuve supplémentaire de leur attachement, ils devisaient aimablement avec ces employés qu’ils connaissent souvent depuis des années et apprécient.

Pour signer la pétition, si elle ne vous est pas présentée devant la poste, adresséez vous à Michel ou Nadia aux guichets.

N’oubliez pas que la Poste est encore un de nos rares services publics de proximité.

La Connectrice

%d blogueurs aiment cette page :