Flux RSS

Archives de Catégorie: vendredi 13/11/2015

Ces « imbéciles » de la République qui arborent le drapeau tricolore

"Le crayon guidant le peuple" , une des photos emblématiques des attentats à Charlie Hebdo. Le drapeau bleu-blanc-rouge y tient bonne place
.

Le crayon guidant le peuple » , une des photos emblématiques des attentats à Charlie Hebdo. Le drapeau bleu-blanc-rouge y tient bonne place . | Stephane Mahe – Reuters

"On ne se sent en rien complice du Front national quand on sort un drapeau place de la République ou devant le Bataclan" explique l'historien Bernard Richard.

On ne se sent en rien complice du Front national quand on sort un drapeau place de la République ou devant le Bataclan » explique l’historien Bernard Richard. | Charles Platiau – Reuters
source photos ci-dessus http://www.ouest-france.fr/attentats-paris/attentats-paris-le-drapeau-francais-reprend-des-couleurs-3869678

Hier matin, j’ai entendu sur RMC un auditeur qualifier d’imbéciles les gens qui pavoisaient France depuis les attentats. Je fais partie de ces imbéciles. Non seulement je pavoise depuis le 13 novembre mais je distribue des drapeaux tricolores « tous unis derrière l’adversité ».

Le discours de l’homme politiquement correct était émaillé des mots sacrés officiels : padamalgam, idées nauséabondes, populisme, nationalisme, fachosphère, vivre ensemble, métissage, multiculturalisme, etc.

S’il y a bien quelques chose qui n’est pas idéologique, c’est bien le drapeau national. Alors que le monde entier arbore ce symbole depuis les attentats, les Français eux, en ont honte. Cette honte est le complément indissociable de la haine des insurgés musulmans à chaque prétexte comme très récemment le décès malencontreux pour crise cardiaque d’un homme très malade,  le repris de justice Adama Traoré , durant son interpellation pour rébellion et outrage à la force publique. Adama qui avait connu la prison, voulait empêcher l’arrestation de son frère Baguy que le parquet de Pontoise voulait auditionner pour extorsion de fonds et agression à domicile.

La réaction de l’oumma islamiya a été d’attaquer le commissariat, la mairie, une école, les équipements municipaux en mettant le feu aux poubelles et leurs voisins en incendiant le maximum de voitures. Les délinquants et criminels musulmans qui constitueraient 60% des détenus dans les prisons de France, d’après Jack Lang, s’attaquent systématiquement aux symboles de la République chaque fois qu’ils sont pris la main dans le sac. Qu’on se le dise, ils sont ici chez eux et le prouvent en cultivant des zones de non droit. Ils font fuir la police, les pompiers, les médecins pour mener à bien leurs petits et grands trafics d’objets volés, de drogues, d’armes, de femmes. En même temps ils obéissent aux ordres de l’Etat islamique qui sème à dessein le chaos matériel et moral afin de recueillir la France impuissante dans son projet de califat.

Alors non, les gens qui arborent le drapeau français en hommage aux valeurs de la République, comme un appel à rallier toutes celles et ceux qui aiment la France, ensemble derrière le drapeau national, ces gens sont bien moins que des imbéciles, ce sont des gens lucides, dignes et supérieurement intelligents pour avoir compris que seule l’unité derrière les symboles de la République pourrait sauver la France.

La Connectrice et son drapeau tricolore qui flotte au vent de Paris

Paris XIXème. Yohan des « Chics types » a définitivement perdu son sourire rue de Charonne

Tous les Parisiens sont touchés de prés ou de loin par le carnage effectué aux cris de Allah Akhbar ce vendredi dernier.

Depuis hier, la terrasse du bar restaurant de l’avenue de Laumière, « Les chics types », est couverte de fleurs et de bougies.

IMG_0590

Photo communiquée par Marion L. Ce soir les fleurs s’accumulaient de plus en plus nombreuses, Clients, voisins et passants s’arrêtaient pour exprimer leur peine.

Pour fêter un anniversaire, les employés actuels et anciens des « Chics types » s’étaient réunis à « La belle équipe », rue Faidherbe. Ils avaient même invité famille et amis à participer aux réjouissances. Ils ont été mitraillés par les fous d’Allah. Yohan, le barman souriant et sympathique qui prenait son service l’après-midi avec une humeur toujours égale, a perdu la vie. RIP; A la seule terrasse de « la Belle équipe », 19 personnes auraient été tuées.

Un message peut être lu sur la page Facebook du restaurant.

IMG_1646 (2)

Images communiquées par Corinne19. En haut Yohan, en bas Hadda.

Hodda, grièvement blessée, serait morte de ses blessures.

Aubry, une autre collègue de Yohan, a disparu. Les clients inquiets se demandaient ce qu’ils pouvaient faire et songeaient à lancer un appel sur Facebook ou twitter

La Tunisienne Hodda avait une soeur, Halima, mère de deux enfants, qui a été tuée ce vendredi sanglant.

Halima était sortie faire la fête vendredi soir avec sa sœur Hodda, au café la Belle Equipe, rue de Charonne. Elle est tombée sous les balles des terroristes.

Halima, la soeur de Hodda est morte sur le coup Source image 

Source images ci-dessus

Ce matin j’ai croisé Anatole de l’église orthodoxe russe, tout vêtu de noir. Il se rendait au service organisé par l’église roumaine en hommage à un couple de Roumains tués dans les attentats de vendredi.

Dans le quartier, tout le monde ne parle que des attentats entre amis, entre voisins, entre connaissances ou entre passants. Les rues sont quasiment vides depuis hier samedi et beaucoup de commerces ont été désertés. Certains cafés sont restés fermés toute la journée, d’autres ont fermé en début d’après-midi. Le parc des Buttes-Chaumont a fermé à 16h30. Ce matin, malgré le soleil, très peu de joggers le sillonnent.

Les gens ont peur. Certains reprochent au gouvernement son inefficacité, d’autres récitent leur mantra « padamalgam », d’autres encore s’enquièrent des mesures de sécurité annoncée par le Président se demandant quand commencent les trois jours de deuil national.

Devant les « chics types » se forment de petits attroupements. Des clients évoquent la mémoire de Yohan et d’autres s’inquiètent vivement du sort de Hodda et de celui d’Aubry.

Une musulmane reconnaissable à son foulard s’est approchée d’un groupe. Je lui dis gentiment que j’aimerais que les Musulmans de France manifestent massivement pour exprimer leur désavoeu du carnage. La femme me répond que ces gens n’ont rien à voir avec l’Islam. Je réponds que je veux bien le croire mais qu’il faudrait le dire haut et fort. Je suis prise à parti par des clients qui me font la leçon sur « padamalgam » et récitent tous les méfaits du catholicisme, une répartie trop courante chez les bobos parisiens. Un homme crie et m’agresse verbalement. Je tente de lui expliquer pourquoi je pense que les Musulmans de France devraient se démarquer clairement de ces attentats. Il ne m’écoute pas et continue à crier que les Musulmans ne sont pas responsables, le débat est impossible, je laisse tomber.

Source image

%d blogueurs aiment cette page :