Flux RSS

Archives de Tag: Afrique

Reconstruction du clitoris. Comment ça se passe. Rencontre avec le Dr. Pierre Foldès et Frédérique Martz

Publié le

1-IMG_1417

Le mobilier et la décoration de ce lieu de rencontre provient de dons en soutien à l’action de l‘Institut en santé génésique.

Les femmes se réunissent dans le coin salon du bureau de Frédérique Martz, directrice de l’Institut en santé génésique fondé avec le Dr Pierre Foldès pour donner la parole à toutes les femmes victimes de violences et, en particulier celles qui ont été excisées et qui entreprennent ou non une démarche de reconstruction du clitoris et de tout ce qu’il y a autour, c’est à dire une femme.

J’ai eu l’honneur et la chance d’être reçue par le docteur Pierre Foldès et sa collaboratrice Frédérique Martz.

Pendant des années, Pierre Foldès a travaillé seul. Une rencontre avec Frédérique Martz, ancienne cadre d’industrie, a permis de fonder l’Institut en santé génésique qui a pour objectif d’informer et soutenir les femmes victimes de violences, de les écouter et, surtout de leur donner la parole seules ou en groupe. L’excision et sa réparation constituent l’une des activités de l’Institut de santé génésique.

Le docteur Foldès répare l’excision dans sa clinique de Saint-germain-en laye tandis que Frédérique Martz et ses collaboratrices bénévoles accompagnent les femmes dans leur reconstruction physique et psychologique. L’institut est installé dans l’hôpital à deux pas de la clinique, ce qui permet au chirurgien et à sa collaboratrice de s’entretenir de chaque cas afin d’entourer la patiente du mieux possible comme lui rendre visite à son réveil après l’opération.

140 millions de femmes excisées dans le monde dont 120 millions atteintes de fistules vésico-vaginales (FVV) aussi appelée fistule obstétricale) qui se forment au moment de l’accouchement et sont la conséquence directe de l’excision car la rigidité des tissus mal cicatrisés empêche la sortie normale du bébé. Nous ne nous en rendons pas compte lorsque nous sommes « normales’ mais la mobilité et la souplesse des chairs qui recouvrent le pubis, l’entrée du vagin et le périnée sont indispensables pour avoir des rapports sexuels sans douleur et pour expulser le bébé sans l’abimer et sans déchirer tout ce qui se trouve entre notre entre-jambes. L’excision entraine des cicatrices qui rigidifient les tissus, avec des adhérences qui empêchent leur mobilité naturelle et un déplacement du clitoris restant vers le haut du pubis. Reconstruire le clitoris, c’est aussi redonner à la vulve, au pubis et au périnée leur souplesse et leur mobilité d’origine.

Pierre Foldès a reconstruit 3 000 femmes et en a reçu 15 000.Le choix de la reconstruction du clitoris n’est pas toujours facile à cause de la pression sociale et chaque femme a besoin de temps pour faire ce choix. Beaucoup le font en cachette de leur famille et celles qui sont découvertes risquent le rejet et pire encore, une nouvelle excision éventuellement beaucoup plus profonde et cruelle quand elle est faite à l’hôpital par un chirurgien. Un chirurgien londonien s’est spécialisé dans l’ablation totale du clitoris après sa reconstruction. En effet, lors d’une excision traditionnelle les racines du clitoris ne sont pas coupées ce qui permet une reconstruction satisfaisante.

L’anatomie du clitoris

Clitoris_REPOS_et_ACTION.JPG

A gauche, le clitoris au repos. En violet l’entrée du vagin et en jaune l’urètre. A droite, le clitoris pendant la pénétration : lorsque le vagin est élargi les racines et l’extrémité du clitoris (le gland) grossissent et durcissent à l’image du pénis. Source images http://controverses.sciences-po.fr/archive/pointg/index.php/making-of/images/ 

Lors d’une pénétration pénienne, c’est le clitoris qui est stimulé, à travers le vagin (l’uretère, lui, n’est pas très vasculaire).

Le clitoris est complètement étiré, écarté. En plus ça gonfle tout ça, car il y a des phénomènes vaso-moteurs d’excitation, donc ça peut doubler de volume, ce qui fait qu’un bon paquet est appliqué sur la verge.

Le point G est une zone agréable parce que le clitoris est stimulé en interne. Odile Buisson, gynécologue http://controverses.sciences-po.fr/archive/pointg/index.php/making-of/videos/index.html

Le clitoris est un organe méconnu. Il mesure environ 11 cm, ses racines entourant l’entrée du vagin.

Au moment de l’excision, l’exciseuse coupe la partie visible du clitoris, c’est à dire le gland. Pendant la cicatrisation, laquelle peut durer longtemps, surtout s’il y a infection et si la victime se livre à des activités physiques, un amas cicatriciel assez volumineux se forme à l’endroit de la coupure et le clitoris remonte et va se loger sous le pubis. La cicatrisation va figer la vulve et la coller à l’os du pubis alors qu’elle est normalement mobile pour donner de l’aisance aux mouvements et pour permettre la sortie du bébé lors de l’accouchement.

C’est le manque de mobilité de la vulve qui rend les accouchements difficiles avec pour conséquence une fistule vésico-vaginale, c’est à dire une communication invalidante entre la vessie et le vagin.

Lorsque l’excision est suivie d’une infibulation, c’est à dire la fermeture du vagin en laissant un minuscule espace pour l’évacuation des menstrues, les conséquences sont encore plus graves car le mari ouvre au couteau le sexe de sa femme quand il le désire provoquant chaque fois de nouvelles blessures suivies de nouvelles cicatrisations qui aggravent la rigidité de la vulve.

La consultation

La consultation du docteur Foldès ne ressemble pas à une consultation gynécologique. La table d’examen est simple, sans étriers, la patiente enlève seulement le bas et le médecin lui demande de rapprocher ses chevilles, un mouvement qui fait remonter la vulve et lui permet en une dizaine de secondes et secondé par une puissante lumière dirigée vers le sexe, de faire son diagnostic. Puis le chirurgien prend, en face à face, le temps d’expliquer à la patiente l’état de sa mutilation et comment il entend la réparer.

Certaines patientes sont surprises par la rapidité du diagnostic car elles ignorent que Foldès a examiné des milliers de femmes et qu’il en a reconstruit des milliers. Elle ignorent également que Pierre Foldès fut un brillant étudiant en médecine, qu’il a opéré des victimes de guerre, qu’il est également chercheur et développeur. Non seulement il a mis au point la méthode de reconstruction du clitoris mais il a développé les outils comme, par exemple, un fil spécial se résorbant plus lentement que les fils chirurgicaux habituels et un échographe dédié qui permet une vision très précise de l’organe.

Certaines patientes trouvent que le chirurgien est peu amène. Elles oublient qu’elles sont arrivées avec deux heures de retard (l’heure « africaine ») ce qui bouleverse l’organisation du service et que le chirurgien travaille 90h/semaine 7 jours/7.

Dans ces conditions, on peut comprendre que parfois, le chirurgien réserve son énergie à la chirurgie plutôt qu’à la communication. Et c’est d’ailleurs là qu’intervient Frédérique Martz et son institut en santé génésique. Ce complément de soins a été voulu par le Docteur Foldès qui, on le comprend aisément ne peut être à la fois au four et au moulin mais ne laisse pas pour autant tomber les femmes avec leurs questions.

Le suivi psychologique de la patiente, y compris les échanges avec ses semblables fait partie intégrante du processus de réparation et les femmes qui s’y dérobent risquent de s’inquiéter inutilement. On peut toutefois comprendre que certaines ne trouvent ni l’opportunité ni le temps de se rendre à Saint-Germain-en laye. Reste le téléphone …01 39 10 85 35

L’opération

Lorsque la femme a mûri sa décision et arrêté son choix, elle prend rendez-vous pour l’opération qui se fait en ambulatoire. Elle rentre à la clinique le matin et ressort le soir. Il est conseillé de se faire accompagner car même si l’anesthésie est légère, elle est générale. Le Dr Foldès a observé que lorsque la patiente écoutait de la musique africaine de son pays, elle était plus détendue et l’anesthésie nécessitait moins de produit pour l’endormir. En conséquence le réveil était plus facile.

La patiente rentre à la clinique le matin et en sort en début de soirée. L’intervention prend une quarantaine de minute. La patiente est ensuite conduite dans une chambre pour récupérer de l’anesthésie.

Dans la plupart des cas, le clitoris est entier sous la peau mais déformé par la mutilation. Le chirurgien va chercher l’extrémité blessée du clitoris sous le pubis et nettoie la masse cicatricielle (l’équivalent d’une croûte sur un genou bien écorché) et remet le clitoris à sa place, juste au dessus de l’urêtre. En même temps, il dégage les adhérences qui annulent la mobilité de la vulve et répare les éventuelles déchirures de la vulve et du périnée. Il peut être nécessaire aussi de réparer les petites et grandes lèvres, surtout dans le cas de l’infibulation quand la vulve a été cousue.

Le Dr Foldès m’a montré une vidéo dans laquelle j’ai vu une vulve complètement fermée par la peau qui avait repoussé après l’infibulation. Le bistouri incisait la peau lisse et noire laissant apparaître les muqueuses rosées des lèvres et de la vulve. Il a insisté sur le fait que même après l’excision et l’infibulation, tout est là pour permettre la reconstruction. Bien entendu, le chirurgien doit parfaitement connaître l’anatomie de la femme pour réussir l’opération, ce qui est assez rare car réparer les femmes excisées ne rapporte pas d’argent, la plupart étant sans moyens financiers.

Les suites opératoires

Une opération chirurgicale n’est jamais anodine. Outre l’anesthésie, les chairs entamées et recousues doivent cicatriser et les organes concernés doivent reprendre leur place.

Nous avons vu qu’après l’excision l’extrémité restante du clitoris était remontée sous le pubis et avait formé une cicatrice assez volumineuse. Une fois l’amas cicatriciel ôté et le clitoris descendu à sa place, il reste la cavité qu’il avait creusée en se rétractant sous l’agression du couteau de l’exciseuse, un trou qui va progressivement se résorber jusqu’à disparaître. Les femmes qui n’ont pas eu de consultation psychologique avant l’opération et qui ne respectent pas la consultation post-opératoire s’affolent par manque d’information sur le « trou », les écoulements, les fils et le processus de guérison.

Ce processus est expliqué en détails dans ce document de Frédérique Martz, collaboratrice du docteur Foldès https://laconnectrice.wordpress.com/2015/05/06/excision-la-reconstruction-du-clitoris-ce-quil-faut-savoir/

Les chairs ayant été coupées, elle sécrètent un liquide constitué de lymphe et de sang, une réaction à la chirurgie (commune à toutes les opérations chirurgicales), un écoulement plus ou moins abondant pendant plusieurs jours. Parfois ces écoulements dégagent une odeur forte mais c’est normal. Il suffit de se laver plus souvent pour éliminer l’écoulement et son odeur spécifique.

Le « trou » et les « écoulements » appartiennent au processus de cicatrisation et vont aller en s’amenuisant au fil du temps.

Aucune femme ne ressemblant aux autres, certaines peuvent avoir de fortes douleurs, d’autres pas. Le temps de cicatrisation est aussi variable d’une femme à l’autre et il est conseillé d’être prudente en ne se comparant pas aux autres femmes même si elles ont reçu le même diagnostic émanant du même chirurgien avec la même intervention. Se comparer aux autres femmes risque de vous saper le moral. Respectez votre propre rythme de guérison physique et mentale. Sachez aussi que pour compléter votre guérison vous devez pouvoir parler avec des spécialistes, comme celles de l’Institut en santé génésique, qui vous guideront dans votre convalescence et répondront aux questions qui vous viennent à l’esprit, notamment sur la reprise d’une vie sexuelle épanouie.

Le coût financier

En Afrique, des ONG comme « Clitoraid » (cette organisation fondée par les Raéliens est une secte dont les objectifs sont douteux), MSF ou MDM opèrent les femmes gratuitement. En France, le Dr Foldès s’est battu pour que la réparation de l’excision soit remboursée par la sécurité sociale mais beaucoup de femmes d’origine africaines ne disposent que de la CMU ou de l’AME (Aide médicale d’Etat pour les résidents sans papiers). Pour sa part, l’Etat rechigne à rembourser la réparation de l’excision aux acteurs de la santé.

Pour ma part, je pense que les états qui autorisent l’excision ou qui ne font pas appliquer les lois contre l’excision devraient payer pour sa réparation et les dégâts qu’elle cause aux enfants (c’est une violence intolérable), aux femmes et aux bébés qui pâtissent d’accouchements rendus difficiles et dangereux du fait de cette mutilation. Ces pays irresponsables devraient également assumer le coût social et humain de l’excision comme en Éthiopie où les femmes rendues incontinentes parce que victimes de fistules obstétricales sont répudiées par leur mari et bannies de la société parce qu’elles « sentent mauvais » comme le montre cette vidéo

Maintenant, si vous disposez de quelques moyens, je vous invite à faire un don à l’Institut en santé génésique qui fait un travail remarquable en collaboration avec le militantisme concret et actif du Dr Foldès. http://www.institutensantegenesique.org/#!nous-soutenir/c1ewc

La Connectrice

Pour en savoir plus

Vulve non mutiléeNymphectomie partielle supérieure

Ces migrants abandonnés par leurs propres frères auxquels ils rapportent gros

Publié le

Des migrants qui peuvent rapporter gros…

GD*7578991

Des centaines de migrants venus principalement d’Afrique mais aussi de Syrie et d’Irak ont péri suite au naufrage programmé d’embarcations de fortune. Depuis le début de l’année, soit environ 110 jours, 1739 personnes auraient péri noyées dans la Méditerranée ou assassinées par leurs compagnons d’infortune pour faire de la place. Ces migrants que nous devrions aider comportent en leur rang des terroristes, des repris de justice et des fanatiques qui, selon le journal Le Monde du 17 avril, ont égorgé 12 de leurs compagnons d’infortune parce qu’ils étaient chrétiens.

Le nombre de ces candidats à l’émigration aurait été multiplié par 200 par rapport à l’année dernière mais Christian Bouquet, géographe   invité dans l’émission C dans l’air du 21 avril, prétend qu’ils ne seraient que 500 000 à devoir être absorbés par l’Union européenne, une broutille que la « main invisible  » du marché régulerait. Dommage qu’il n’y ait pas eu de syndicaliste sur le plateau pour lui rappeler que le travail au noir faisait baisser les salaires des travailleurs légaux, que les travailleurs non qualifiés faisaient baisser le salaire des travailleurs qualifiés contribuant ainsi à la crise économique et minant le droit du travail chèrement acquis.

C’est aussi faire peu de cas des millions d’immigrés légaux et illégaux qui ont déjà investi nos pays sans connaître leur langue, leurs lois, leurs usages, sans qualification professionnelle et, pour la plupart musulmans, à vouloir nous imposer la charia et revendiquer de plus en plus de faveurs ce dont témoigne cette récente enquête sur les exigences religieuses dans les entreprises comme le titre le journal Le Figaro du 21 avril : La religion donne du fil à retordre aux entreprises. Et n’oublions pas les aveux de Jack Lang affirmant que 2/3 des personnes incarcérées en France seraient musulmanes.

Selon les médias et le gouvernement, nous, Français en particulier et Européens en général, serions responsables de ces drames humains. Nous serions responsables parce que nous avons fait sauter les dictatures « équilibrantes » de Khadafi, Sadam Hussein, Morsi, Ben Ali et El Assad au profit du chaos qui aurait favorisé le terrorisme islamique et l’État islamique, Boko Haram et les Shebab. Nous serions aussi responsables du réchauffement climatique qui désertifie certaines régions de l’Afrique. Nous serions responsables des crises économiques du fait du néo colonialisme de nos entreprises qui exploitent sans vergogne populations locales et ressources naturelles.

Ces accusations idéologiques faciles font peu de cas des réalités qui les dérangent.

L’émigration rapporte gros. Les bénéfices de ces tragiques migrations sont encaissés par les musulmans de l’Etat islamique qui ont renoué avec leur tradition de traite humaine à l’origine du commerce des esclaves. Un migrant clandestin dépense environ 8 000 euros pour s’installer en Europe. S’il meurt noyé, c’est autant d’argent gagné sans trop d’efforts. 1 739 x 8 000 = 13 912 000.00 euros ! Une belle somme encaissée pour l’essentiel par l’Etat islamique et ses affiliés. Afin d’économiser sur les frais de gestion, les passeurs achètent pour une bouchée de pain de vieux rafiots désarmés destinés  à couler  rapidement  afin que les gentils samaritains européens se chargent de repêcher les malheureux sous la contrainte de leur sens moral et de leur charité chrétienne.

A ce pactole des morts, il faut ajouter celui des survivants qui ne seraient que 500 000 selon l’expert s’exprimant dans C dans l’air du 21 avril 2015, soit 40 000 000 000.00 (500 000 personnes x 8 000.00 euros) euros. Bien entendu cet argent sert pour l’essentiel à recruter des djihadistes et à acheter des armes. Les fabricants, vendeurs et trafiquants d’armes se frottent les mains et on est en droit de s’interroger sur leur nationalité, la France étant parmi les plus importants fabricants d’armes.

Selon le politiquement correct, les responsables de ces drames humains sont l’Europe qui ne ferait pas grand chose pour secourir les migrants en perdition, qui refuserait de les accueillir et qui serait responsable de la misère économique et des guerres qui les poussent à prendre des risques insensés pour sauver leur peau et gagner leur pain et celui de leurs famille et village. Le deuxième responsable désigné serait la Libye livrée, du fait de la France en particulier, à des terroristes et des mafias.

Mise indûment au pied du mur, l’Union européenne a proposé dix mesures pour résoudre le problème dont la surveillance de la mer avec la possibilité de renvoyer les migrants dans leur pays d’origine. L’Europe s’amuse car nous savons très bien que ces migrants sont tellement désespérés qu’ils refuseront de retourner dans leur pays et que s’ils y sont contraints, ils renouvelleront leur migration désespérée.

Personne n’accuse les véritables responsables de l’émigration massive de populations africaines et moyen-orientales que sont leurs propres dirigeants qui font peu de cas de leur population pour se préoccuper surtout de faire profiter leurs richesses personnelles, familiales et claniques en se maintenant en place par la terreur de la dictature.

La France, l’Europe et le monde occidental aident financièrement l’Afrique depuis des décades, toutes sortes d’ONG et de gentils bénévoles idéalistes et généreux lui accordent énergie et attention, sans résultats tangibles. Les pays arabes, dont les riches pays du Golfe montent peuples, les ethnies, les clans et les sectes religieuses musulmanes et les différentes religions les uns contre les autres pour se maintenir au pouvoir. Ces dirigeants sont les seuls et uniques responsables de l’émigration massive de leurs ressortissants et de leur tragique destin. Et, bien sûr ils demeurent passifs et silencieux alors que la gentille Europe se ronge les sangs.

A qui profite le crime ? L’Europe espèrerait-elle relancer son économie avec une sorte de plan Marshall pour les migrants ? Espèrerait-elle juguler le terrorisme islamique en donnant un coup de main à ses pays d’origine ? Est-elle tellement invertébrée qu’elle ne songe qu’à se donner bonne conscience sur le dos de ses ressortissants ? Serait-elle totalement soumise aux marchés de ses entreprises installées en Afrique et au Moyen-Orient ? Les questions restent ouvertes.

Alice Braitberg

.http://www.lefigaro.fr/emploi/2015/04/21/09005-20150421ARTFIG00113-la-religion-donne-du-fil-a-retordre-aux-entreprises.php

http://www.lemonde.fr/europe/article/2015/04/17/des-migrants-chretiens-auraient-ete-jetes-a-la-mer-par-des-musulmans-au-large-de-l-italie_4617899_3214.html

http://www.france5.fr/emissions/c-dans-l-air/diffusions/21-04-2015_320173

Contre la persécution des chrétiens au Moyen-Orient, en Asie et en Afrique. Congrès à Madrid du 17 au 19 avril 2015

Publié le

Chers amis,

CitizenGO et MasLibres s’associent pour organiser un congrès international sur la persécution des chrétiens dans des pays comme l’Irak, la Syrie, l’Egypte, le Pakistan ou le Nigéria.Voici le site internet (en anglais) : http://maslibres.org/wearen2015en/

                                                                                                   

Le Congrès aura lieu à Madrid, du 17 au 19 Avril 2015.

L’événement sera traduit en anglais-espagnol / espagnol-anglais.

L’objectif du Congrès est de sensibiliser le monde occidental sur la situation réelle des chrétiens dans ces pays. À cette fin, nous accueillons à Madrid :

  • Des évêques d’Irak, de Syrie du Liban et du Nigéria,
  • Des leaders évangéliques dans les zones djihadistes,
  • Des prêtres et religieux,
  • Des catholiques d’Irak et de Syrie,
  • Des pasteurs évangéliques d’Egypte et du Nigéria,
  • Des laïcs chrétiens vivant dans des zones djihadistes du Moyen-Orient,
  • Des musulmans convertis au christianisme,
  • La famille d’Asia Bibi : son mari et sa fille cadette,
  • Des jeunes chrétiens d’Irak et de Syrie,
  • Des jeunes lycéennes enlevées par Boko Haram au Nigéria,
  • Des chrétiens laïcs au Moyen-Orient qui se sont réfugiés dans les pays occidentaux,

Nous avons déjà les confirmations de toutes ces personnes, qui donneront leur témoignage personnel.

Le vendredi 17, nous allons montrer le premier film que nous avons co-produit à propos d’Asia Bibi. Le réalisateur du film, Michal Krol (Pologne), sera présent.

Le samedi soir, nous allons célébrer la cérémonie annuelle des awards.

Dimanche, nous allons célébrer une messe avec les évêques qui viennent du Moyen-Orient et d’Afrique.

Notez qu’il reste peu de place : environ une centaine.

Si vous prévoyez de venir, inscrivez-vous rapidement à l’adresse suivante : http://maslibres.org/wearen2015en/

J’espère vous y rencontrer.

Merci !

Violette et toute l’équipe de CitizenGO

P.S. N’hésitez pas à diffuser l’information à ceux que vous pensez être intéressés.

—–

CitizenGO est une plate-forme de participation citoyenne qui travaille à défendre la vie, la famille, et les libertés fondamentales dans le monde entier. Pour en savoir plus sur CitizenGO, cliquez-ici,  ou connectez-vous sur Facebook ou Twitter.

DSK piégé par Al Qaida ?

Publié le

Hier, on a appris que la présumée victime était musulmane et aujourd’hui, dans le New York Times qu’elle était voilée.

Alors là, c’est plus fort que du roquefort.

http://www.nytimes.com/2011/05/18/nyregion/strauss-kahn-may-claim-consensual-sex-as-defense.html?hp

J’imagine le gros vieux banquier juif libidineux se jetant sur une femme noire voilée en toute connaissance de cause. C’est plus que de la folie furieuse. Ce n’est pas une combinaison anti suicide qu’il faut mettre à DSK mais une camisole de force.

Si on prend en considération que les Afro-musulmans sont plus intégristes, plus salafistes que les autres, qu’une femme violée est condamnée à mort par lapidation, que le conflit entre la Palestine et Israël habite de nombreux juifs et de nombreux musulmans, qu’un homme qui souille une musulmane est le pire des criminels, encore plus criminel s’il est juif, on tombe dans un cas pathologique pour un homme qui a les moyens de s’offrir toutes les call girls du monde.

Si cette femme portait bien un foulard, si dSK l’a vraiment violée, il a gravement insulté tous les musulmans de monde, il les a humiliés et son crime dément peut attiser le feu toujours brûlant qui sépare les blancs des noirs et des musulmans et des non musulmans.

Si on se situe dans l’hypothèse d’un complot visant à mettre à feu et à sang la planète, l’instigateur ne peut être qu’Al Qaeda qui aurait ainsi voulu venger la mort de Ben Laden.

Si on écarte la thèse de la relation sexuelle consentie, on imagine que l’employé qui était présent dans la suite au moment de la venue de la femme de chambre, celui qui lui a dit que la suite était vide, aurait vaporisé dans l’air un produit euphorisant une sorte de GHB, juste avant de sortir. La drogue aurait fait perdre la tête à DSK et à la femme qui serait sortie plus tôt de son emprise paniquée de découvrir ce qu’elle était en train de faire à son insu.

Quand la présumée victime raconte, par l’intermédiaire de son avocat, que sa vie est fichue, on comprend mieux pourquoi. Elle risque sa vie pour avoir été souillée par un juif et, dans l’hypothèse d’un complot, vu le respect que les fanatiques musulmans portent aux femmes, on comprendra qu’elle a été volontairement sacrifiée.

Si complot il y a et si Al Qaeda l’a monté, il remporte une victoire presque aussi importante que celle de l’explosion des tours le 11 septembre : un bordel mondial.

Dernières informations sur Ophélia, Afissatou, Safiatou : elle serait guinéenne, veuve, serait aux USA depuis 7 ans avec le statut de réfugiée. Elle parlerait le français et un peu l’anglais. Sa fille aurait 15 ans et non 9. Elle pourrait être peul, d’après son nom.

Selon une voisine elle serait extraordinairement belle, contrairement à ce qu’on avancé les avocats de DSK.

Ophélia Famotidina, Safiatou Diallo, Afissatou, victime et présumée victime de viol

Publié le

Dernières nouvelles au 30 juin 2011: La femmes de chambre serait impliquée dans le trafic de drogue  et les amis de DSK pensent que ça fait tomber l’accusation de viol. Lire mon dernier article :

https://laconnectrice.wordpress.com/2011/07/01/dsk-nafissatou-diallo-aurait-menti/                                                                                            

Attention: vous trouverez les dernières nouvelles (20 mai 2011)de la victime, présumée violée -renseignées par son avocat,  ici :

https://laconnectrice.wordpress.com/2011/05/20/afissatou-ophelia-et-son-avocat-jeffrey-shapiro/

L’article si dessous a été écrit avec les informations disponibles au 17 mai

Enfin, on a la présumée photo de la présumée victime, Ophélia Famotidina qui serait selon les sources : africaine, afro-américaine, ghanéenne, sénégalaise, portoricaine et d’autres origines que j’ai oubliées tellement elles sont variées….

Cette photo, trouvée sur Facebook par le blogueur ci-dessous, est vraisemblablement un faux car l’identité de la victime est protégée depuis sa déclaration auprès de la police et ses collègues ont ordre de ne rien laisser filtrer. Et d’ailleurs, si j’étais certaine de son authenticité, je ne l’afficherais pas sur mon blog par respect pour elle.

http://rakotoarison.over-blog.com/article-photo-73991968.html

Ah, non. Aux dernières nouvelles, la présumée victimes s’appellerait Safiatou Diallo ou peut-être Affissatou et serait guinéenne…http://www.20minutes.fr/article/725454/affaire-dominique-strauss-kahn-ophelia-afissatou-femme-chambre-fantome

La presse et les internautes américains sont scandalisés du fait que la presse française prétende donner l’identité et la photo de la victime alors qu’elle s’offusque de voir DSK, présumée violeur, menotté.

Que ce soit sur son âge, sa situation de famille, le nombre de ses enfants, les sources divergent. Pourtant, il devrait être facile de vérifier sa nationalité puisque la presse a retrouvé son frère qui tient un restaurant et a déclaré que sa soeur, qui n’a pour toute famille que lui et sa fille de 15 ans, était profondément meurtrie et qu’elle se cachait dans un endroit tenu secret.

Non, je ne me moque pas de la présumée victime mais je me moque des informations qui la concernent et, surtout de ceux qui les diffusent comme étant la vérité, toute la vérité, rien que la vérité.

En réalité, on ne sait rien sur la présumée victime sauf que d’après son patron elle travaillerait au Sofitel depuis trois ans, y donnant toute satisfaction.

On ne sait rien sur la présumée victime mais on sait tout sur sa déclaration telle que la police l’a rapportée. Après la demande de libération on a tous les détails en plus des chefs d’accusation : DSK surgit nu de la salle de bain, se jette sur elle, la poursuit, l’attrappe par les seins, la jette sur le lit, tente de lui ôter ses collants, l’entraîne dans la salle de bain et met son sexe dans sa bouche, tente une sodomie, etc. etc. Elle réussit à s’enfuir, se confie à des collègues qui alertent la police selon certaines sources, en réfèrent au directeur de l’hôtel qui alerte la police selon d’autres sources.

Le jeudi 19 mai, l’Express dément toutes les informations données jusqu’à ce jour sur la présumée victime :

http://fr.news.yahoo.com/affaire-dsk-famille-victime-pr%C3%A9sum%C3%A9e-sexprime-065724199.html

Sur un site qui semble sérieux, Brafman, l’un des avocats de DSK aurait suggéré qu’il y aurait bien eu un rapport mais consenti. http://www.propublica.org/blog/item/what-role-diplomatic-immunity-may-play-for-imf-chief

Ce 17 mai, les Américains qui s’expriment dans des articles ou sur des forums sont toujours perplexes. Certains ont déjà condamné le riche et puissant malade sexuel qui se croit tout permis avec les humbles quand d’autres trouvent que l’affaire est un peu trop grosse pour être crédible. Il y en a même pour s’indigner de l’excès de Zèle du procureur et de la juge ainsi que de la manière dont DSK a été publiquement traité. Ils estiment qu’il n’a pas été traité comme tout le monde, contrairement à ce que certains prétendent mais qu’on s’est acharné contre lui.

DSK pendant la demande de libération sous caution, dimanche 16 avril 2011

On rappelle que même Madoff n’a pas été traité de la sorte, qu’il n’a pas été filmé et qu’il a été autorisé à attendre le procès chez lui avec un bracelet électronique.

D’autres s’indigent encore de l’accusation de Tristane Banon qui est « ‘l’autre crime auquel le procureur a fait allusion » pour rendre son accusation plus plausible. Ils pensent que cette accusation, 9 ans après les faits, tombe à pic.

On rappelle par ailleurs qu’il a été clairement dit au tribunal qu’on ne voulait pas reproduire le précédent Polanski qui, suites au charges d’abus sexuel sur mineure qui pesaient contre lui s’est enfui en Europe pour ne pas avoir à rendre des comptes.

La perplexité des récepteurs d’information que nous sommes réside dans le fait que nous ne savons rien sur la présumée victime quand nous avons appris tellement de choses sur DSK depuis son arrestation mais aussi avant puisqu’il est un personnage public occupant de hautes responsabilités tant sur le plan national qu’international.

Avant même le début du procés, « Ophélia » est victime de viol et DSK est le violeur en série. J’estime que, étant donné les enjeux de l’affaire (on analyse sérieusement les répercussion d’un viol présumé sur les fluctuations boursières !), il faut attendre le jugement avant de se prononcer.

Quand mes amies féministes hurlent au manque de considération et de respect vis à vis de la victime -car pour la plupart elles ont déjà jugé, le viol est confirmé- elles ne tiennent pas compte des conditions exceptionnelles de cette affaire.

Personnellement, je ne m’y serais jamais intéressée si je ne l’avais trouvée suspecte pour des raisons que j’ai exprimées dans mes billets précédents. Il y en a une que j’avais oubliée, la rancune des américains vis à vis de français depuis leur refus de combattre avec eux en Irak. Il y a aussi le FMI que les USA voudraient contrôler en plaçant un américain à sa tête (ce qui est le cas dans la transition actuelle) tandis que, comme le rappelle Angela Merckel aujourd’hui, l’Europe souhaite le voir dirigé par un européen.

D’ailleurs dès ce jour, la lutte pour le remplacement de DSK à la tête du FMI est engagée et, selon son avocat, on fait pression sur lui afin qu’il démissionne, ce qu’il aurait eu l’intention de faire dans tous les cas, son mandat devant se terminer dans quelques mois.

http://www.npr.org/templates/story/story.php?storyId=136316217

S’il est indiscutable que les victimes de viol sont souvent maltraitées, déconsidérées, humiliées et que leur parole est mise en doute, elles sont de plus en plus souvent prises au sérieux. Je ne pense pas que sur les 75 000 victimes de viol en France chaque année, la majorité ne soit pas défendue comme il se doit.

Malheureusement, l’accusation de viol est parfois utilisée pour décrédibiliser un homme, pour se venger ou éventuellement s’amuser. Les femmes qui se prêtent à ce jeu causent un tort immense aux réelles victimes de viol. Ces irresponsables méritent des sanctions sévères.

Je demande à mes amies féministes de prendre en compte tous les aspects de cette affaire exceptionnelle avant de prendre parti. Je souligne d’ailleurs que, moi-même je ne prends pas parti, je m’interroge, je me pose des questions avec la plus grande objectivité possible au fur et à mesure que je découvre des « informations ».

Je me définis comme une « féministe éclairée », ce qui signifie, entre autres, que je ne juge ni ne condamne aveuglément mais que j’essaie de réfléchir et d’envisager un problème sous toutes ses facettes avant d’asseoir mon opinion.

Et pour l’instant, je penche autant pour la culpabilité de DSK que la probabilité d’un coup monté vu l’enjeu que représente l’élimination de DSK pour beaucoup de monde en france et dans le  monde.

Lire aussi cet article d’un autre blog de WordPress, en particulier l’actualisation en date du 18 mai en fin d’article : intéressant et amusant ou amusant et intéressant ;-)

http://cartomaton.wordpress.com/2011/05/16/remercions-ophelia-la-femme-de-menage-du-sofitel-de-new-york-qui-a-eu-le-courage-de-faire-tomber-dominique-strauss-kahn/

Les médias violent DSK

Publié le

Les infos qui nous sont déversées sur l’affaire DSK me donnent la nausée. Haro sur le baudet.

S’il s’avère qu’il est coupable, alors je me réjouirais de ce qu’un homme puissant, riche, politiquement trouble et macho soit très sévèrement condamné. Pour l’instant, en l’absence de preuves, je trouve que le traitement médiatique et la sortie des cannibales de leur trou sont insupportables, dégoûtantes , haineuses (l’antisémitisme ressort) et méprisables.

J’avais écrit récemment que je ne voterai pas pour DSK

 https://laconnectrice.wordpress.com/2011/05/09/je-ne-voterai-pas-pour-dsk/

Mon désintérêt pour DSK ne m’empêche pas de vouloir comprendre la terrible accusation qui lui est faite et de rechercher les preuves qui constituent la réalité des faits. Je suis extrêmement choquée par la boue qui se déverse actuellement. Si DSK est coupable, qu’il soit puni en conséquence mais s’il est innocent, s’il est victime d’un complot, alors les machiavels et la presse qui les relaie sont des violeurs. Et que penser de l’effet de cet étalage sordide sur ses enfants?

La dernière incohérence : d’un côté on hurle qu’il n’avait rien à faire à NYC ce jour-là, laissant entendre qu’il aurait prémédité son geste. De l’autre on susurre qu’après le viol, il aurait déjeuné avec sa fille. Ne serait-ce pas une raison suffisante que de déjeuner avec sa fille qui se trouve à NYC.

On a dit que la femme de chambre, ou femme de ménage, selon les uns ou les autres, était porto ricaine. Mais dans le NYT on dit qu’elle venait d’emménager dans son quartier, qu’elle vivait seule avec sa fille adolescente et qu’elle était une immigrante africaine. Alors, porto ricaine ou africaine?

Un lecteur du NYT donne une piste intéressante dans l’hypothèse d’un complot, le projet du FMI de remplacer le dollar comme monnaie de réserve. Le directeur remplaçant de DSK est un ancien cadre de JP Morgan, société pilier de Wall street dont DSK avait critiqué les pratiques :

http://www.nytimes.com/2011/05/16/world/europe/16france.html

32.
NY
May 15th, 2011
11:01 pm
Consider this – In the 2011 Oscar-winning « Inside Job » Strauss-Kahn was very critical of the Wall Street practices. On February 11, 2011 IMF recommended replacement of the US dollar as reserve currency. On May 14, 2011 just before leaving for Europe IMF president is accused of attempted rape and is replaced by a former JP Morgan executive. 

Just connect the dots….

On nous répète a l’envi que la victime a reconnu son agresseur au cours du tapissage. DSK est un personnage public dont le visage est maintes fois apparu sur les journaux ou à la TV et, s’il y a manigance, la collaboratrice a orcément eu sa photo en mains. Donc le tapissage ne prouve rien.
Tristane Banon, qui n’avait pas déposé plainte pour, selon sa mère- socialiste et candidate aussi aux primaires-, préserver sa future carrière de journaliste, refait surface et va déposer plainte encouragée par le buzz méditique. D’après la mère, elle est encore bouleversée 8 ans après. A la voir jubiler chez Thierry Ardisson en 2007, on a des doutes. Tristane Banon a peut être été violée par DSK mais ce qui est certain, c’est qu’elle-même et sa mère exploitent l’affaire à leur propre fin.
http://www.youtube.com/watch?v=y59ua5D2G0o&feature=player_embedded#at=29
Je pense, par principe, que toute personne témoignant d’être victime d’un viol, de violences, de harcèlement, d’offense ou de vol doit être écoutée avec le plus grand respect, la plus grande attention et sans préjugés. Mais cela n’empêche pas de mener l’enquête pour authentifier le témoignage, vérifier la réalité des faits de manière scientifique et professionnelle.
Ce n’est pas faire du tort à une véritable victime que d’opérer ces vérifications qui sont fondamentales pour établir l’acte d’accusation.
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 297 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :