Flux RSS

Archives de Tag: Attentat Nice 14/07/2016

Après la « conquête » de Nice, Daech promet d’autres attaques d’envergure

Afficher l'image d'origine

Le meurtrier séjournait en France depuis 7 ans

Al Manar, média en partie francophone du Hezbollah libanais (chiite) rapporte les cris de victoire de son ennemi l’Etat islamique (qualifié de wahhabite).

Daech raconte la conquête de Nice

Annabaa, affilié au « bureau du média central » de daech, a raconté dans son dernier numéro le récit officiel de Daech de « la conquête » de Nice, survenue jeudi dernier au sud de France, lors de la fête nationale.

Selon le journal du groupe terroriste wahhabite Daech, « cette opération a tué 100 croisés, et blessé des centaines d’autres, après qu’un soldat de l’Etat islamique les a percutés par camion ».

« Mohammad Salmane Lehweij Bouhilal a attaqué la foule des mécréants, et percuté les croisés sur une distance de 2 km », a raconté Daech.

« Bouhilal est mort des suites de ses blessures, il a blessé des centaines de citoyens français croisés par le feu de la police elle-même. Cette opération est une exécution des appels de l’Etat islamique à frapper les pays de la coalition croisée », a expliqué Annabaa.

Et de conclure: « l’Etat islamique promet à la France et à d’autres pays des croisés, qui participent à la coalition, un nombre supplémentaire d’attaques d’envergure sur leur propre sol ».

Traduit du site al-Akhbar, 21/07/2016

Ce matin les musulmans de Nice et d’ailleurs ne se précipitaient pas en masse à la messe

  1. Info RTL 31/07/2016

Malgré une large publicité sur le dialogue inter religieux et l’invitation des catholiques à recevoir les musulmans quitte à prononcer la messe en arabe, les musulmans de Nice ne se sont pas précipités à la cathédrale. Qui s’en étonnera puisque le coran interdit l’assimilation : celui qui fait comme le koufar n’appartient plus à l’Oumma islamiya.

À Nice, un peu plus de deux semaines après l’attentat qui a fait 84 morts sur la Promenade des Anglais, une dizaine de responsables musulmans se sont rendus à l’église Saint-Pierre-de-l’Ariane. http://www.huffingtonpost.fr/2016/07/31/musulmans-attentats-reponse-eglises-messe-rouen_n_11284444.html

Nous verrons en fin de journée s’il en a été de même dans toutes les églises de France.

L’échec de l’appel est d’autant plus cuisant que ça se passe à Nice victime d’un terrible attentat le 14 juillet. Des musulmans ont aussi été victimes du camion bélier et leurs amis nous l’on bien fait savoir pour se dédouaner. Mais quand il s’agit de passer aux actes, de marquer leur solidarité, ils ne viennent pas en foule .Mettre les pied dans une église, pouah, c’est haram. Une fois de plus nous sommes confrontés à la takkiya, le mensonge stratégique. Aux médias on annonce l’amitié entre musulmans et chrétiens, dans leur cœur les musulmans nous exècrent. Ils le prouvent par les actes..

Une fois de plus les hôtes font des efforts mais les invités n’en sont pas reconnaissants comme un aveu implicite de leur solidarité avec les leurs fussent-ils terroristes. Malheureux les pauvres en esprits ils hériteront d’attentats.

Lire mon précédent article sur l’appel au dialogue et à l’échange entre catholiques et musulmans : https://laconnectrice.net/2016/07/30/islamisation-messe-en-arabe-mais-pas-de-preches-en-latin/

Mise à jour à 17:00

2) Les médias titrent Les églises sont pleines à craquer, certes, elles sont pleines de …fidèles catholiques meurtris par l’assassinat du père Jacques Hamel, 85 ans, curé de l’église Saint-Etienne-du-Rouvray, près de Rouen. Nombre de ces catholiques n’avaient sûrement pas assisté à une messe depuis bien longtemps et j’imagine que ce lâche et stupéfiant assassinat les a piqués au vif, leur sang de catholique n’a fait qu’un tour et pour ceux qui rêvaient encore d’une France Fille Aînée de l’Eglise inaliénable et éternelle, la prise de conscience du danger musulman a été foudroyante.

A Rouen, les paroissiens étaient 1 500 et une centaine de musulmans étaient venus assister à la messe.

messe rouen

Près de deux mille personnes ont suivi la messe dans la cathédrale de Rouen © AFP/CHARLY TRIBALLEAU

Ils sont où les musulmans, ils sont ou? http://www.franceinfo.fr/actu/article/saint-etienne-du-rouvray-catholiques-et-musulmans-ensemble-la-messe-809223

Dans la Basilique de Saint-Denis en région parisienne, les places assises ont manqué ce dimanche matin. Beaucoup de personnes sont restées debout pendant l’office, selon la reporter de France Info présente sur place. L’assemblée était composée de catholiques, de musulmans, de juifs et de non-croyants. Fatima, par exemple, rentrait pour la première fois dans une église. « Je suis fière de le faire. Je veux montrer ma souffrance et ma solidarité avec les catholiques de France et tout un peuple. »

 Eglise du Sacré-coeur à Saint-Ouen, Seine-Saint-Denis

Pour peu, il s’agirait d’une messe normale donnée devant l’assistance clairsemée d’un dimanche de fin juillet. Mais sur les bancs de l’église du Sacré-Cœur à Saint-Ouen, en Seine-Saint-Denis, cinq jours après la mort du père Jacques Hamel, assassiné dans son église deSaint-Etienne-du-Rouvray, des musulmans ont tenu à être présents.

« C’est une évidence de venir, de voir, de comprendre et puis de partager surtout ce moment-là qui est très difficile en ce moment », estime une musulmane venue assister à la messe. « Pour moi, un catholique, un musulman, on a le même sang ! ».

La fraternité, c’est le mot d’ordre de cette journée, comme le rappelle le père Ratier dans son homélie. « En ce dimanche, le Conseil national du culte musulman et les évêques de France invitent à faire de cette journée, une journée de la fraternité », a-t-il déclaré.

Bordeaux

Le recteur de la mosquée de Bordeaux, Tareq Oubrou, est allé avec une dizaine de fidèles à l’église Notre-Dame, accueillis par le vicaire général du diocèse. « C’est l’occasion de leur démontrer que nous ne confondons pas islam et islamisme, musulman et jihadiste, comme nous ne confondons pas catholique et intégriste », a confié le Père Jean Rouet, avant d’inviter les fidèles à « entrer dans l’eucharistie », qui commémore le sacrifice du Christ, « chacun à sa façon ». http://www.huffingtonpost.fr/2016/07/31/musulmans-attentats-reponse-eglises-messe-rouen_n_11284444.html

Les Mureaux

Aux Mureaux (Yvelines), autre ville de banlieue populaire, environ 250 musulmans se sont rassemblés avec autant de catholiques devant la petite église Saint-Pierre-Saint-Paul, au milieu des toits en tuile du bourg, à l’issue de la messe. Ici, une prière commune sur le parvis plutôt qu’à l’intérieur de l’église a semblé « plus respectueuse » aux deux communautés, selon le Père Philippe Mallet, prêtre auxiliaire de la paroisse. http://www.huffingtonpost.fr/2016/07/31/musulmans-attentats-reponse-eglises-messe-rouen_n_11284444.html

Paris, église Saint-Paul dans le Marais

Certains fidèles musulmans ont sans doute hésité à passer le seuil des églises, comme à Saint-Paul, intimidant édifice du Marais à Paris. Le curé, le Père Pierre Vivarès, a cependant fait lire en arabe la 2e lecture de la messe. « En communion avec les chrétiens arabophones » d’Orient mais aussi pour « saluer nos compatriotes musulmans », a-t-il précisé. http://www.huffingtonpost.fr/2016/07/31/musulmans-attentats-reponse-eglises-messe-rouen_n_11284444.html

Nîmes, 50 fidèles et un couple de musulmans

il s’agit de faire preuve de solidarité et de cohésion, face aux extrémismes religieux. A Nîmes, à l’église Saint-Pierre, un couple de musulmans et leurs deux enfants ont donc répondu présents à l’invitation. Dans cette paroisse c’est le Père Serge Cauvas qui a célébré la messe. Ce qu’il faut faire a t-il expliqué dans son homélie devant une cinquantaine de fidèles « c’est se rassembler à l’heure où l’on cherche à nous diviser ».

Musulmans et catholiques unis main dans la main pour la paix

https://www.francebleu.fr/infos/societe/nimes-des-musulmans-assistent-la-messe-dominicale-1469975208

Amiens

A l'issue de la cérémonie, des fidéles de toutes confessions se retrouvent auprès de l'evêque d'Amiens

Plusieurs centaines de personnes se sont retrouvées à la cathédrale d’Amiens pour une messe en hommage aux victimes des attentats. Musulmans et juifs ont répondu à l’invitation des catholiques. https://www.francebleu.fr/infos/societe/catholiques-musulmans-et-juifs-prient-ensemble-dans-la-cathedrale-d-amiens-1469978895

Grigny, 200 fidèles et 20 musulmans

Cinq jours après l’assassinat du père Jacques Hamel dans l’église de Saint-Etienne-du-Rouvray, c’est ensemble que catholiques et musulmans de Grigny ont prié. Une fois n’est pas coutume, une vingtaine de musulmans ont passé la porte de l’église et pris part à la messe.

L’église de la Grande Borne est presque pleine ce dimanche matin. Près de 200 fidèles sont là. Des catholiques bien sûr, mais aussi, assis au premier rang, une vingtaine de musulmans. Quelques jours après l’assassinat du père Jacques Hamel, à Saint-Etienne-du-Rouvray, tous ont prié en sa mémoire.https://www.francebleu.fr/infos/societe/messe-interreligieuse-catholiques-et-musulmans-rassembles-grigny-1469977133

Nancy, une dizaine de musulmans et peu de catholiques

Des musulmans assistent à la messe dans la Cathédrale de Nancy

A Nancy une dizaine de musulmans a répondu à l’appel lancé par les représentants du culte musulman. Ils se sont rendus à la Cathédrale Notre Dame de l’Annonciation pour une prière commune en solidarité avec les catholiques.

https://www.francebleu.fr/infos/societe/catholiques-et-musulmans-cote-cote-dans-la-cathedrale-de-nancy-1469979721

Dax, 350 fidèles et une dizaine de musulmans

De nombreux fidèles ont prié ce dimanche à la cathédrale de Dax

Les propos des fidèles et des invités rapportés par les journalistes de FranceBleue sont désespérants d’hypocrisie, de vacuité, de poncifs, d’aveuglement et de déni. LC

Le curé de la paroisse Saint-Paul de Dax, Bruno Portier, a pris la parole pour remercier les musulmans présents. Ils étaient une dizaine à avoir répondu à l’appel de la communauté catholique.

Ces barbares n’ont aucun sens de l’humanité – Farid Moudian

Parmi eux, il y avait Farid Moudian, le président de l’association des musulmans de Dax. Pour lui, il ne faut absolument pas faire d’amalgame. « Ces barbares n’ont rien à voir avec nous, ni avec notre religion, insiste Farid Moudian. Ils n’ont pas de foi, aucun sens de l’humanité. »

 

 » On est venus pour partager ce moment de douleur avec nos frères chétiens » – Farid Moudian

Prier aux côtés des musulmans est un symbole très fort pour Catherine, catholique pratiquante. Selon cette Dacquoise, les musulmans sont menacés. « Ils ont la double peine. A Nice aussi, ils sont tombés, rappelle Catherine. Et en plus, ils sont stigmatisés alors qu’ils n’y sont pour rien. »

 

 » Les musulmans sont des victimes tout autant que nous » – Catherine

Parmi les personnes présentes à la cathédrale de Dax, il y avait également de nombreux catholiques peu pratiquants. C’est le cas de Chantal. Les larmes aux yeux, visiblement bouleversée, elle n’aurait raté cette messe pour rien au monde.

Je suis venue pour tous ceux qui sont décédés dans les attentats. Pour moi, c’est important de me rapprocher du Christ dans ces moments-là. – Chantal

Danielle est également sortie de la messe très émue. Cette Savoyarde en cure à Dax n’avait pas prévu d’assister à la messe mais l’attentat a tout changé. « Il faut être solidaire, essayer de continuer à vivre », répète Danielle.

Déborah, sa fille d’à peine deux ans sous le bras, est elle aussi venue assister à la messe. Cela faisait plusieurs mois  que cette jeune maman n’avait pas franchi les portes de la cathédrale. « C’est ma fille qui me l’a demandé. Cette semaine, on voyait beaucoup de messes aux infos, explique Déborah. Et elle a voulu aller chanter Alléluia à l’église, je n’ai pas pu refuser. »

Sur les marches de la cathédrale, l’abbé Bruno Portier souriait, heureux de voir autant de fidèles. Depuis l’attentat, il le sent, de plus en plus de catholiques se tournent vers l’église. « Pour tous les pratiquants, ça appelle à être encore plus fortement ancré dans notre religion, souligne le curé de la paroisse Saint Paul. Dans la foi, on dira qu’il y a toujours la résurrection derrière la mort ».

 

https://www.francebleu.fr/infos/societe/attentat-de-saint-etienne-du-rouvray-350-catholiques-et-musulmans-reunis-ce-dimanche-la-cathedrale-de-dax-1469973139

 

 Dijon

Cathédrale Sainte-Begnine

https://www.francebleu.fr/infos/societe/musulmans-et-catholiques-se-rassemblent-en-la-cathedrale-saint-begnine-de-dijon-1469970239

Nice. Les effectifs de police étaient suffisants…

L’Inspection de la police (IGPN), suite aux déclarations de Sandrine Bertin, la policière chargée de la vidéosurveillance de Nice, a conclu son enquête par un satisfecit, en apparence. Les forces de police étaient en nombre suffisant le 14 juillet 2016 sur la Promenade des Anglais.

Dont acte pour les effectifs.

L’Inspection générale de la police nationale a rendu mercredi au ministre de l’Intérieur le rapport de sa «mission technique d’évaluation». Un document qui «ne saurait être suffisant» pour Christian Estrosi.

Objet de vives polémiques, le dispositif de sécurité sur la promenade des Anglais à Nice le soir de l’attentat du 14 juillet a fait l’objet d’une «mobilisation adaptée des effectifs»: telle est la conclusion de la «mission technique d’évaluation» de l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) commandée par le ministère de l’Intérieur le 21 juillet.

Assurant que les polémiques «sont le fruit d’une mauvaise compréhension et interprétation des informations», sa directrice, Marie-France Moneger-Guyomarc’h, a confirmé le nombre de policiers nationaux (64) et municipaux (42) déployés pour l’occasion. Comme le souligne le rapport, il était acté que la police municipale était chargée des points de barrage à la circulation (Gambetta et Ile de Beauté) et la police nationale de trois points de contrôle (Meyerbeer, Verdun et Phocéens) délimitant la «Prom’ party», zone dans laquelle circulaient aussi des policiers en patrouille.

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2016/07/27/01016-20160727ARTFIG00353-14-juillet-dispositif-adapte-a-nice-assure-l-igpn.php

Quid du déploiement des hommes et de leur positionnement ? Nous savons qu’ils n’étaient pas opérationnels puisque le camion fou a pénétré sur la Prom.

On nous prend pour des bûches parce qu’avant tout, ce sont les résultats qui comptent. A Nice, les résultats c’est près de 100 morts et 200 blessés dont près de 20 seraient encore en détresse.

Selon l’avocat Thibault de Montbrial, il aurait fallu installer des chicanes à tous les accès à la Prom pour véritablement protéger la foule.

De son côté, Le Monde souligne les failles révélées par le rapport de l’IGPN que ne soulignent pas la plupart des médias :

« En l’absence de risque particulier »

Le rapport précise néanmoins que « le dispositif du 14 juillet 2016 n’a pas été soutenu par une unité de forces » mobiles (CRS ou gendarmes), contrairement à 2014 (37 CRS) ou 2015 (60 gendarmes mobiles). « La demande de la préfecture des Alpes-Maritimes, sur la base d’une évaluation à 30 000 du nombre de spectateurs répartis en divers lieux, et en l’absence de risque particulier signalé par le renseignement territorial, n’a, en conséquence, pas été satisfaite » par le préfet de la zone de défense, expliquent les rédacteurs.

Marseille et Toulouse (« risques de violences urbaines »), Montpellier (« départ de la douzième étape du Tour de France »), Carcassonne (« 500 000 spectateurs attendus pour “l’embrasement” de la ville ») et Avignon ont été privilégiées.

La direction départementale de la sécurité publique (DDSP) a donc fait « sur ses seules ressources propres » et a recouru « à des effectifs inhabituellement employés sur ce type de mission (formateurs, chargés de prévention, cadets) ». Les cadets sont des jeunes non diplômés qui préparent le concours de gardien de la paix tout en effectuant des stages dans les services de police.

Si le calcul n’est jamais présenté clairement dans le rapport, les notes de bas de page du rapport permettent de dresser un comparatif du nombre de membres des forces de l’ordre présents sur les trois derniers 14-Juillet à Nice. En effet, l’IGPN rappelle que « la DDSP a engagé sur le même service d’ordre 52 policiers en 2014 et 44 en 2015 ». Cela signifie que 89 personnels dépendant du ministère de l’intérieur étaient mobilisés en 2014 (52 de la DDSP et 37 CRS), 104 en 2015 (44 de la DDSP et 60 gendarmes) et enfin, donc, 64 en 2016.

Dispositif « pertinent dans son principe »

Lire aussi :   Polémique sur la sécurité à Nice : ce que l’on sait

L’IGPN juge enfin que le dispositif mis en place, des points de contrôles aux entrées de la zone piétonne et des contrôles aléatoires dans la zone, « n’était pas adapté à ce type d’attaque dont la nouveauté et l’intensité étaient au-delà de toute prévision » mais était « pertinent dans son principe ».

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2016/07/27/attentat-de-nice-le-service-d-ordre-n-etait-pas-sous-dimensionne-selon-le-rapport-de-l-igpn_4975479_1653578.html#EDOCfweT5qXFZjTi.99

 

Nice. Bravo Sandrine Bertin !

Policière de Nice, Sandrine Bertin responsable de la vidéosurveillance refuse malgré les pressions du gouvernement de dire que la police d’Etat était présente alors qu’elle ne l’a pas vue sur les vidéos.

Madame, votre honnêteté et votre courage font honneur à la France et aux Français.

Dans un autre domaine, un procureur en retraite m’a raconté que les magistrats subissaient des pressions gouvernementales, surtout quand les copains des coquins étaient pris en faute.

Nous nous doutions que « justice indépendante de l’exécutif » n’était qu’une fable, j’en ai eu personnellement la preuve par les propos de ce procureur, alors je ne doute absolument pas de la véracité des déclarations de Sandrine Bertin d’autant plus que c’est le résultat qui compte et si la population de Nice avait été réellement protégée, nous n’aurions pas à déplorer ces morts et ces blessés.

Lisez ci-dessous l’article paru ce jour dans Riposte laïque

La Connectrice de tout coeur avec Sandrine Bertin.

 

Nice : Soutien à Sandrine Bertin, face au mensonge d’Etat de Cazeneuve

Publié le 24 juillet 2016 – par 15 commentaires

 
 

Partager

Cazeneuvecollabo40
Demande de suppression des vidéos et pressions téléphoniques sur les opérateurs vidéo !

http://www.lejdd.fr/Societe/La-policiere-responsable-de-la-videosurveillance-a-Nice-accuse-le-ministere-de-l-Interieur-798751

La vérité commence à transpirer, et les personnes à responsabilité refusent de cautionner cette tartufferie et ce mensonge d’état.

Sandra Bertin, chef du Centre de supervision urbain (CSU) de Nice, secrétaire générale du Syndicat autonome de la Fonction publique territoriale (SAFPT) Métropole-Ville de Nice, et qui était en poste au soir du 14/07/216 accuse le ministère de l’Intérieur…

Résultat, notre sinistre Cazeneuve porte plainte contre elle :

http://www.ledauphine.com//france-monde/2016/07/24/nice-cazeneuve-porte-plainte-apres-le-temoignage-d-une-policiere

Il faut néanmoins vous rappeler que nous sommes le 24/07/2016, et qu’à ce jour toutes les données vidéo de l’attentat de Nice du 14/07/2016, sur les stockeurs vidéo de poste de commandement de Nice n’existent plus !

Les données ont été écrasées automatiquement par les enregistrements continus.

Seules traces restantes… Les sauvegardes données qui ont été conservées dans le cadre de l’enquête, Sic !

Une personne m’a judicieusement demandé si les conversations audio étaient enregistrées au sein du poste de commandement surveillance vidéo de Nice, et voici ma réponse : Ce n’est pas une obligation sauf si le poste de commandement vidéo et sa salle sont APSAD (agrément), et ont bénéficié à ce titre d’une autorisation spéciale.

Une certification NF Service a pu leur être délivrer conjointement avec la certification APSAD, avec le référentiel unique de certification : NF Service & APSAD NF367-I82. (Spécifiquement attribuée aux entreprises spécialisées en télésurveillance, installateurs en système d’alarmes ou vidéo).

A ce moment-là, un système d’enregistrement permanent peut-être demandé pour le poste de commandement sécurisé….

Mais je ne pense pas que cela soit le cas pour Nice malgré l’importance de gestion et de matériel !

Souhaitons cependant que des écoutes privées de ce dramatique soir du 14/07/2016 aient pu se faire afin de pouvoir servir en justice, ce qui est légal dans ce cadre bien précis, et contrer ainsi notre sinistre Cazeneuve :

http://www.avft.org/article.php?id_article=688

Que dit la loi ?

https://www.securex.eu/lex-go.nsf/PrintReferences?OpenAgent&Cat2=49~~6&Lang=FR

http://www.assemblee-nationale.fr/14/ta/ta0590.asp

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000439399&categorieLien=id

https://www.senat.fr/dossier-legislatif/pjl03-215.html

Il faut également se référer au texte légal (par exemple, pour les services d’urgence comme le SAMU) en termes d’enregistrements audio pour les nécessités de services.

https://accueil-telephonique.ooreka.fr/comprendre/enregistrer-appels-telephoniques

Sinon, les dispositifs d’écoute et d’enregistrement des conversations téléphoniques sur le lieu de travail sont installés également à des fins de formation ou d’évaluation, et n’ont qu’une durée limitée !

https://www.cnil.fr/fr/lecoute-et-lenregistrement-des-appels-sur-le-lieu-de-travail

Oui, cela suffit ! Cette tartufferie comme ces mensonges d’états à répétitions.

L’autorité nationale en place n’est pas le bon dieu, et doit rendre des comptes au peuple.

J’en dénonce les stigmates dans un précédent article sur Riposte Laique – Vidéosurveillance à Nice : enfumage, traîtrise et scandale !

http://ripostelaique.com/video-surveillance-a-nice-enfumage-traitrise-scandale.htmlet sur Résistance Républicaine :

http://resistancerepublicaine.eu/2016/07/22/nice-la-justice-ordonne-la-suppression-de-24h-de-videosurveillance-enfumage-traitrise-et-scandale/#comment-504919

Souhaitons que toute la vérité se fasse et en priorité pour l’intérêt des familles meurtries afin que ces dernières puissent vraiment faire leur deuil.

RIP à toutes les victimes, pensées de solidarité pour tous les blessés dont certains luttent encore pour leurs vies et soutien indescriptible à toutes les familles !

Alain Barnier

Débat futile. Le terroriste de Nice, un djihadiste, un loup solitaire, un déséquilibré, un radicalisé express ?

J’entends dans les médias d’éminents experts débattent avec conviction de la catégorie à laquelle appartiendrait le criminel de Nice sans jamais prononcer les mots musulman, Islam ou Coran. Cette pudeur idéologique est d’autant plus surprenante pour des gens qui ont fréquenté les universités qu’il y a un point commun entre tous les terroristes, sans exception, qui ont endeuillé la France depuis plus d’un an.

Un djihadiste, n’est-ce-pas un soldat d’Allah qui tue en hurlant Allah Akbar ?

Le loup solitaire existe-t-il en dehors des fantasmes bien pensants des chantre du déni quand on sait que l’Etat islamique et ses semblables inondent les réseaux d’appels à la destruction du monde non musulman pour la réalisation de califats urbi et orbi, qu’ils donnent des conseils précis pour faire du terrorisme do it yourself, qu’il encourage les musulmans à massacrer le plus grand nombre de koufars et à semer le désordre et la dissension pour créer le chaos qui déstabilisera les nations mécréantes et qu’il leur promet le paradis, le pardon,70 vierges et la médaille du martyr. L’Etat islamique a su recruter d’excellents communicants pour une propagande digne de l’Allemagne d’Hitler, de l’Union soviétique de Staline, de la Chine de Mao, de L’Oréal ou du PSG.

Jusqu’à ce jour ne disait-on pas de tout terroriste qu’il était un déséquilibré, qu’il ne savait pas ce qu’il faisait, qu’il était irresponsable ? Son passage à l’acte était qualifié de folie meurtrière sauf que ces soit-disant déséquilibrés ne tuent pas n’importe qui. Ils ne foncent pas en voiture bélier sur les prieurs de rue ni contre les mosquées. Ils discernent parfaitement l’objet de leur crime. La qualification de « déséquilibré » est un bon argument pour la défense des criminels afin qu’ils puissent échapper pour manque de discernement à la sanction qu’ils méritent. Le monstre de Nice a été défendu post-mortem par son papa qui a révélé qu’il avait fait une « dépression » et avait du être suivi par un psychiatre.

Radicalisé express, ce qui a été affirmé et répété maintes fois par le ministre de l’Intérieur signifie que ses services ne possédaient aucun indice permettant de le repérer pour le neutraliser. Or plus l’enquête avance, nous apprenons que cet homme avait envoyé de nombreux signaux qui auraient permis de l’avoir à l’œil : musulman+absence du père+violences conjugales+violences+délinquance+consommation intensive de drogues+fréquentation du milieu de la prostitution et de la drogue+Tunisien (la Tunisie étant le plus gros fournisseur de djihadistes à Daech). Ça fait quand même un sacré paquets d’indices mais s’il n’y a personne pour les rassembler et analyser l’ensemble on ne peut qu’être en colère contre les services de renseignement et de surveillance du sieur Cazeneuve.

La radicalisation de Bouhlel n’est pas tombée du ciel du jour au lendemain et il aurait seulement suffit de le vouloir pour que ses objectifs crèvent les yeux. En cas de doute, il aurait suffit de suivre les étapes de sa débauche, de son repentir et de sa rédemption. On ne se serait alors pas étonné d’observer que ce débauché se laissait pousser la barbe, qu’il tenait des propos favorables à l’Etat islamique, qu’il remboursait ses dettes tout en se rapprochant de musulmans intégristes.

Rien n’est vrai, tout est permis. Ibn al-Sabbah., le « Vieux de la Montagne » qui semait la terreur au 12ème siècle en Perse et autour.

Le plus inquiétant est que tandis que notre élite discute de la définition du terroriste des milliers de Bouhlel mûrissent tranquillement derrière leur ordinateur en se gavant de scènes d’horreur, de prêches fanatiques, de promesses de plaisirs et de gloire tout en s’abrutissant de haschich comme les ismaéliens haschischins d’Alamut le faisaient pour agir les horreurs du grand terroriste Ibn al-Sabbah.  Oui, je sais, les Ismaéliens étaient une secte chiite et Daech serait plutôt sunnite mais à ce niveau de barbarie au nom d’Allah est-ce que ça fait vraiment une différence ?

La Connectrice qui est lasse des discours fumeux, de la langue de bois, des bisbilles politiques et qui s’intéresse surtout aux véritables solutions.

La réserve opérationnelle. Un plan Cadet Rousselle ?

Cadet Rousselle a trois maisons, qui n’ont ni poutres ni chevrons…

Après attentats, exécutions et décapitation, le président Hollande et le ministre de l’Intérieur Cazeneuve annoncent au brave peuple de France terrorisé après le carnage de Nice du 14 juillet qu’ils ont trouvé la solution imparable : la réserve opérationnelle.

Dans la foulée nous apprenons que les réservistes actuels n’ont jamais été appelés depuis plusieurs années, qu’il existe des dizaines d’unités opérationnelles dépendant de différents ministères et, cerise sur le désastre qu’il faudra au moins une année avant que les citoyens qui s’inscrivent aujourd’hui comme volontaires soient opérationnels : recrutement, vérifications, formation, examens et le plus difficile pour l’administration, l’affectation à un corps (poste, unité, fonction, etc.)

Autrement dit les soldats de métier de l’opération sentinelle ne pourront pas être affectés opex (opérations extérieures) ou opint (opérations intérieures) à des missions urgentes avant juillet 2017, au mieux, faute de remplaçants.

Cette organisation dont la désorganisation comptait se dissimuler derrière des annonces tonitruantes révèle l’incompétence de nos dirigeants, pour celles et ceux qui leur feraient encore confiance. Il me semble difficile de faire confiance aux responsables de notre sécurité, du Président au sergent après les sanglants attentats récents.

Oui, je sais, nos protecteurs de métier auraient jugulé plusieurs tentatives d’attentat. C’est bien mais peut mieux faire. Mieux faire c’est empêcher qu’il y ait un seul attentat de plus sur notre sol. Il est indécent d’entendre les Cazeneuve, Valls et cie nous expliquer que nous devons nous attendre encore à de terribles attentats, que ce serait inévitable et qu’on ne peut pas mettre un flic derrière chaque citoyen. Ce serait en cultivant leur com, en faisant des effets d’annonce, en plaçant des cautères sur leur jambe de bois, en s’accusant les uns les autres qu’ils espèrent nous rassurer, nous donner foi en l’avenir, donner aux patrons l’envie d’embaucher et aux employés l’envie de travailler ?

1-L’opération sentinelle n’aurait pas pour but de nous protéger mais de nous rassurer. Qui et quoi nous protège à part nous-mêmes et nos astuces personnelles ?

2-L’état d’urgence n’a d’urgent que le nom puisqu’il n’a pas été accompagné de mesures efficaces, la preuve étant qu’on nous annonce qu’il va être renforcé « sérieusement »

3-Il a fallu attendre des centaines de morts et de blessés en moins d’un an dans des attentats terroristes pour qu’on nous parle de Garde nationale, du rappel de réservistes opérationnels et de la formation de nouveaux réservistes.

4-Beaucoup de citoyennes et de citoyens se sont inscrits sur les listes de réservistes suite aux appels lancés par Hollande et Cazeneuve, sous le coup de l’émotion du drame du 14 juillet. Ne risque-t-on pas de les perdre pour la cause si les annonces ne sont pas suivies d’effet, s’il n’y a personne pour répondre individuellement à chaque demande d’engagement, s’il n’y a pas d’infrastructure déjà prête à les prendre en charge, si le chemin jusqu’à l’intégration dans un corps de réservistes opérationnels prendra au moins une année ?

5-Comment se fait-il que les instances de gestion des réservistes soient aussi inefficaces, qu’elles soient aussi dispersées et que rien n’ait été prévu pour les réservistes déjà opérationnels qui n’ont jamais reçu de réponse à leur demande de mobilisation ?

6-Quelles dispositions sont prises pour que la gendarmerie puisse gérer des nouvelles recrues sans expérience de l’armée, du maintien de l’ordre et des réglés militaires ?

En effet, il existe plusieurs sortes de réservistes : des anciens militaires, des militaires dégagés de leurs obligations, des anciens gendarmes qui ont une expérience militaire mais aussi vous ou moi sans aucune expérience du maintien de l’ordre public qui propose ses services quelques jours par semaine, mois ou année pour participer à la sécurité du pays.

Conclusion

Je crains que l’appel aux réservistes ne soit qu’un pauvre leurre et que l’Etat ne soit absolument pas efficace pour nous protéger, nous peuple de France et étrangers amoureux de la France, contre les attentats terroristes organisés ou bricolés y compris la guerre des couteaux et des haches comme en Israël et hier en Allemagne par un demandeur d’asile afghan de 17 ans.

Nous ne pouvons compter que sur nos propres forces, famille, amis, voisins, connaissances, se préparer à toute éventualité, échanger sur les pratiques de protection individuelle, ne pas s’exposer dans des lieux à risques, inventer des combines et veiller les uns sur les autres en se prévenant mutuellement de faits et individus suspects.

Source infos : différentes radios comme France Inter, Europe1, radio BFM, Sudradio, etc.

 

Le monstre de Nice aurait été pisté si nous prenions les violences conjugales au sérieux

D’après de nombreuses études, la Tunisie serait le pays du Maghreb où les violences conjugales sont les plus nombreuses. Or le Tunisien de Nice battait sa femme, sa belle-mère et ses enfants sans que plainte ne soit déposée, vraisemblablement par crainte de représailles, alors que les services sociaux auraient été au courant et auraient pu déposer plainte au nom de l’Etat.

On sait aussi qu’il déféquait dans le salon familial pour tourmenter épouse, belle-mère et enfants selon cet article et le témoignage de la famille martyrisée. Il aurait aussi exercé des violences contre ses parents qui l’auraient envoyé consulter un psychiatre.

Radicalisé rapidement (Cazeneuve insiste sur cette rapidité, histoire de nous persuader que ses services n’y pouvaient rien mais rien du tout) ou lentement, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel avait été interpellé pour différents actes de violence ce qui aurait du attirer l’attention de la Police et de la Justice puisqu’il est clairement et définitivement établi qu’il y a un lien entre la délinquance et la radicalisation.

Par ailleurs, Bouhlel était lié a un réseau albanais de trafic de drogues et traite des femmes. Quel était son degré d’implication ? La police n’en avait-elle vraiment pas la moindre idée ? le Tunisien était un gros consommateur de cannabis, ce n’est pas illégal ?

Nous savons maintenant que Bouhlel avait un amant homosexuel de 73 ans, il serait intéressant de savoir si le papy appartenait au lobby gay et s’il a pu protéger son bel éphèbe de la Police et de la Justice comme le fut l’élu Chaouat (voir plus bas) qui lui n’est pas bel éphèbe mais possède peut-être de belles formes postérieures.

L’analyse de son téléphone et de son ordinateur a révélé la consultation de sites exposant des scènes « de propagande, de violences et de décapitations ». La cyberpolice n’avait donc rien remarqué  ? Je croyais qu’elle suivait les consommations virtuelles illégales

L’homme avait été soigné en 2004 pour de graves troubles de comportement et pourtant, il avait obtenu un permis de séjour de 10 ans en 2009. Heureusement qu’il est décédé car la défense aurait sûrement plaidé l’irresponsabilité au moment des faits.

En Conclusion, la France a accueilli généreusement un Tunisien malade mental, violent, drogué, cogneur de femmes, misogyne, ami de trafiquants de drogues et proxénètes, client de sites de propagande islamiste, de violences et décapitations. Contrairement à certains immigrés respectables qui doivent traverser de longues épreuves avant d’obtenir une carte de séjour, Bouhlel a relativement vite obtenu sa carte de 10 ans, laquelle n’a pas été remise en question malgré ses interpellations pour violences.

La vérité est que les dirigeants de notre pays recherchent l’insécurité pour le peuple afin de diviser pour régner, de lui faire passer des vessies pour des lanternes et engraisser une caste de cyniques qui sont prêts à tout pour saisir plus que tout.

Et comme si les dirigeants français n’étaient pas assez nombreux à mépriser les femmes, ils importent des hommes musulmans en nombre, violeurs, cogneurs, harceleurs et méprisants pour leur porter main forte. L’Intelligence et la créativité des femmes représentent un énorme danger pour ses hommes qui prétendent pour mieux les éliminer qu’elles les châtrent et leur volent leur pain. Le Haro su les « néoféministes » bât son plein. Le Journal « Causeur » qui n’est pourtant pas le plus médiocre des magazines, en est un fâcheux exemple.

La Connectrice

Violences contre les femmes en Tunisie

une récente étude menée par le  Centre de Recherches, d’études, de Documentation et d’information sur la Femme (CREDIF) dans 18 villes différentes, sur un échantillon de 3873 femmes âgées entre 18 ans et 64 ans, révèle que 89.5% des femmes à Kebili disent avoir été victimes de violences sexuelles, contre 55.6% dans la ville de Mahdia. Les violences physiques sont plus répandues à Sousse à hauteur de 62.1% des femmes, contre 17.2% des femmes au Kef. A Tunis, 50% des femmes disent subir des violences physiques et 75% des violences sexuelles dans l’espace public. Gabès est concernée par les violences psychologiques, où 92.9% des femmes disent en souffrir. http://www.gnet.tn/temps-fort/tunisie-la-violences-contre-les-femmes-des-chiffres-effarants/id-menu-325.html

La loi contre les violences conjugales est-elle appliquée en france ?

La Loi n° 92.683 du 22 juillet 1992 portant réforme des dispositions du Code Pénal mentionne expressément que la qualité de conjoint de la victime constitue une circonstance aggravante de l’infraction commise, qualité élargie aux concubins, « pacsés » et anciens conjoints par laLoi du 4 avril 2006. Il en ressort que même s’ils n’ont entraîné aucune incapacité totale de travail (ITT), ces faits de violence sont constitutifs d’un délit, donc passibles du Tribunal orrectionnel.

http://www.sosfemmes.com/violences/violences_penal.htm

Malheureusement, en France on s’intéresse aux femmes battues quand elles sont mortes et, malgré les campagnes annuelles et leurs grandes déclarations théâtrales contre les violences conjugales, le fléau est loin d’être éradiqué parce que les femmes ne sont pas respectées chez nous. Dans l’esprit mâle, elles restent des « danseuses », « le repos du guerrier », des assistantes, des potiches, une force de travail d’appoint, des « bagatelles », des reproductrices, des ménagères, des harpies, des faire valoir comme les « WAG« , etc.

Le Tunisien Chaouat condamné pour violences conjugales protégé et nommé secrétaire national adjoint à l’intégration au sein du PS !

Tenez, rappelez-vous le cas de Yacine Chaout, cet élu municipal du 19ème arrondissement de Paris. Sous la pression de son père qui ne supportait pas que son fils soit homosexuel, il fit venir une jeune femme de Tunisie à fin d’apousailles de façade et ne supportant pas l’arrangement (un arrangement connu des partenaires et accepté en Occident au temps de l’omerta sur l’homosexualité), le gentil Yacine chéri du lobby gay, en particulier ceux du PS, séquestra sa malheureuse épouse, la frappa à coups de ceinture et l’attacha à un radiateur afin qu’elle ne puisse demander secours.

Le tortionnaire fut jugé et condamné et que croyez-vous qu’il advint ? Il resta à la Mairie protégé par son copain Madec, son copain Dagnaud, son copain Delanoé et quand enfin il la quitta sous la pression des Verts, il fut nommé par Cambadélis patron du PS, secrétaire national adjoint à l’intégration au sein du PS ! Vous ne rêvez pas, un sauvage qui par définition ne s’est pas intégré aux valeurs françaises, chargé de l’intégration. Heureusement, sous la pression de l’indignation d’autres membres du PS il dut démissionner 24 h après sa nomination.

Si Police, Justice et Renseignement s’intéressaient aux musulmans violents, ils en décèleraient les risques de passage à l’acte au nom d’Allah

Il est rare que les hommes au comportement violent ne passent pas un jour à l’acte criminel. Un homme qui ne respecte ni ses parents, ni son épouse ni ses enfants en leur imposant des violences physiques et psychologiques donne des indices de non respect de l’humanité. Si de surcroît l’homme est musulman, il y a de fortes chances qu’il justifie son inhumanité au nom d’Allah. Et si ce musulman est gavé depuis son enfance d’appels à la haine du non musulman il sera forcément séduit par les belles vidéos, les belles conférences et les beaux magazines de l’Etat islamique (Daech).

S’engager pour l’Etat islamique qui prône la violence et la prostitution des petites filles et jeunes femmes est un exutoire pour les hommes qui doivent trouver une raison à leur sauvagerie. C’est bien pour cela que tous les experts établissent un lien entre la délinquance et la radicalisation religieuse. La presque totalité des terroristes a un passé de gredin, de trafiquant, de voleur, de receleur, de profiteur et d’insurgé. Une bagarre entre mâles est un classique qui suppose un échange de violence d’égal à égal. Il en est autrement de la violence conjugale souvent accompagnée de violence contre toutes les femmes ,les enfants, les handicapés et les personnes âgées.

La violence conjugale devrait figurer comme indice incontournable dans la checklist  des officines de renseignement. La violence conjugale souligne clairement la lâcheté, le sentiment de puissance et d’impunité ainsi que l’immoralité de l’homme qui l’exerce comme le sauvage de Nice qui a roulé sciemment sur adultes et enfants avec la volonté d’en écraser indifféremment le plus grand nombre.

La violence conjugale devrait donner l’alerte aux officines de renseignement même si elle ne doit pas être le seul critère d’identification d’un homme dangereux pour l’humanité.

 

%d blogueurs aiment cette page :