Flux RSS

Archives de Tag: bataclan

13 novembre 2015-13 novembre 2017. Commémorer c’est bien mais agir c’est mieux

 

11-IMG_3177

Mon hommage aux victimes du 13 novembre et de leur famille

Quelles leçons avons nous tiré des attentats islamo terroristes du 13 novembre 2015 ? Pas de mesures de sécurité efficaces au vu des attentats qui ont continué à tuer, blesser et traumatiser. Certes la liste des fichiers S s’est alourdie et quelques dizaines de projets terroristes ont été supprimés dans l’œuf, les gouvernants nous ont promis de prendre des dispositions sécuritaires, des éléments de l’organisation de l’état d’urgence ont été intégrés dans le droit commun mais cela suffit-il ?

Il semble que de nombreux français tiennent une position islamophile contre ceux qui osent nommer l’ennemi et qu’ils qualifient d’islamophobes en se bouchant les yeux, les oreilles, le nez (propos nauséabonds !) et l‘intelligence. Les éducateurs sont confrontés à des propos haineux et un refus revendiqué et justifié de « faire comme le français » parce que les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République et que l’oumma islamiya rejette celui qui fait comme le kouffar, ce mécréant maudit 5 fois par jour dans les prières musulmanes. Quand admettra-t-on que le musulman est totalement responsable de l’hostilité qu’il suscite et de son échec économique, social et culturel ?

Les responsables irresponsables ne veulent toujours pas savoir et admettre que l’islam interdit l’intégration et, au contraire encourage la conquête des pays non musulmans à ceci près que lorsque le musulman met un pied sur une terre, elle devient automatiquement musulmane. La France est donc musulmane. Malgré ces évidences des Français continuent à battre leur coulpe au nom de leurs crimes contre l’humanité (dixit Macron en Algérie à propos de la colonisation), à reprocher aux français leur racisme, leur discriminations et leur xénophobie. Ils ne veulent pas reconnaître le fait que tous les pays musulmans sont de féroces dictatures et que même ceux, comme la Turquie qui sont officiellement laïques sont des théocraties appliquant la charia et menant le djihad guerrier, économique et civilisationnel.

Dans la réalité, l’Etat a déversé depuis des années des milliards au titre de la Politique de la Ville pour aider les quartiers en difficulté, quartiers souvent zones de non droit, régie par la charia et son cortège de menaces. Personne n’admet que les quartiers sont un tonneau des Danaïdes et qu’il n’y aura jamais assez d’argent pour améliorer la situation de leurs habitants parce que des musulmans s’y opposent par tous les moyens.

Pire encore, les bâtiments publics (écoles, bibliothèques, mairies, commissariat, maisons de la culture, maisons des jeunes, etc. )  sont systématiquement pillés et détruit lors d’insurrections massives qui n’ont d’autre but que d’asseoir le rapport de force favorable aux musulmans et leurs soutiens.

Le 13 novembre 2015, une belle jeune fille intelligente et pleine de promesses de réussite a été tué dans les attentats. Lamia était une amie de mon fils. Elle était d’origine égyptienne et nous avions bavardé de l’islamisation de la France, selon mes observations. Très contrariée par mes propos, elle a mis brutalement fin à la conversation …comme beaucoup de jeunes love and peace, y compris mes enfants. Je pense à Lamia avec tristesse.

Les défenseurs de l’islam évoquent des musulmans modérés mais je ne vois toujours pas les musulmans modérés s’insurger haut et fort en manifestant massivement contre les attentats musulmans.

Alors, en ce 13 novembre, je suis triste pour ces jeunes vies privées d’avenir, pour les blessés traumatisés à vie, pour leur famille plongée dans la douleur sans fin, pour nos valeurs submergées par l’islamisation sans merci de nôtre civilisation, pour l’avenir incertain de mes petites filles et pour l’humanité tout entière.

J’ai ressorti mon drapeau français acheté après le 13 novembre 2015 et il flotte au vent glacial de cette  journée d’hiver ensoleillée.

La Connectrice

Lire aussi

http://ripostelaique.com/je-noublierai-jamais-ce-que-jai-vu-il-y-a-2-ans-au-bataclan.html

Extraits

Nous avions publié dans un premier temps la photo avec un carré blanc au milieu. Mais à la demande de l’auteur de l’article, qui a perdu beaucoup d’amis et voisins ce soir là, nous publions la vraie photo du carnage du Bataclan, pour que nos compatriotes voient de quoi sont capables les islamistes.

...Notre première déception est apparue face à l’attitude des médias et des nombreux journalistes qui se pressaient devant le Bataclan. Seuls les passants et les voisins du quartier qui tenaient un discours politiquement corrects retenaient l’attention des journalistes. A l’inverse, tous les témoignages dénonçant le caractère islamique de cet attentat étaient rejetés par les médias, témoignages qui provenaient pourtant de témoins directs de la tragédie ou de proches de victimes. ..

Au sein de notre association de victimes, nous étions réunis en groupes de parole pour évoquer nos traumatismes après les attentats. A notre grand étonnement, la psychologue désignée par l’association pour animer ces groupes de parole était de confession musulmane et il fut impossible de prononcer le mot « islam » au cours de nos échanges. ..

…Doit-on rappeler que ces soldats de Daesh sont les commanditaires de l’attentat du Bataclan et qu’ils ont sur les mains le sang des 130 victimes du 13 novembre 2015 ? La France va donc accueillir sur son territoire des ennemis de notre République, des assassins qui ont servi l’idéologie criminelle de l’Etat Islamique. Pour quelles raisons nos dirigeants n’ont-ils pas consulté préalablement les survivants et les proches des victimes des attentats avant de se prononcer sur le sort de ces djihadistes ? Faudra-t-il verser des allocations familiales à ces familles avec l’argent du contribuable français, notamment avec l’argent des proches des victimes du Bataclan qui payent leurs impôts comme chaque citoyen français ? Est-on réellement à l’abri d’un nouvel attentat sanglant par ces djihadistes de retour en France ? Autant de questions restées en suspens et pour lesquelles nos hommes politiques n’apportent aucune réponse. Ce qui est certain, c’est que chaque djihadiste qui foulera le sol français est une insulte à la mémoire des morts du Bataclan et de toutes les victimes des attentats islamiques commis en France.

 

Procès du restaurant Le Cénacle ce jour. Le CCIF appelle à l’insurrection

laconnectrice.wordpress.com

L’ audience est reportée au 16 février 2017 à 13 heures à la 16eme chambre du TGI de Bobigny car les avocats de la défense disent n’ avoir pas reçu des avocats de la partie civile copies des pièces du dossier.

Je ne puis croire que des avocats du CCIF et de la plaignante aient pu commettre une telle erreur à leur insu. C’est tout de même curieux, pourquoi le CCIF voulait-il que le procès soit reporté à l’année prochaine ?

————————————————————

Le 27 août dernier, deux voilées affamées se rendaient au Tremblay, dans une zone improbable pour déjeuner au restaurant Le Cénacle alors qu’elles auraient pu choisir le restaurant libanais qui le jouxte ou bien les autres restaurants, italien et asiatique qui le voisinent. On aurait pu penser que ces musulmanes auraient évité un restaurant ostensiblement haram qui exhibe dès l’entrée une collection d’alcools forts et un jambon sec trônant sur sa planche à découper. Mais non, les courageuses musulmanes tenaient à honorer de leur présence un restaurateur au prénom bien chrétien, Jean-Baptiste, et au cœur meurtri par la perte d’un ami au Bataclan. Pur hasard, feront-elle croire soutenues par le CCIF qui organisait un meeting dès le lendemain au Tremblay et se chargeait de diffuser la vidéo qu’elles avaient filmée, toujours par hasard, du restaurateur hors de ses gongs, hurlant contre les musulmans et les terroristes. Du fioul pour le CCIF qui vit de dons, de subventions et du fruit des procès qu’il gagne contre les « islamophobes » et du trouble qu’il sème dans notre société en menant son djihad civilisationnel.

Le CCIF a déclaré la guerre à la France et aux Françaises et Français qu’il insulte et humilie, en particulier dans son rapport présenté à l’ONU intitulé Être musulmane aujourd’hui en France : Les femmes, premières victimes de l’islamophobie. Un rapport de 46 pages qui vaut le détour pour savoir qui est réellement le CCIF et comprendre le danger qu’il représente pour la France et son peuple.

Photos prises par La Connectrice le 13 octobre 2016 : On y voit la zone improbable où est situé le restaurant, la collection d’Armagnac et de Cognac de tous âges disposée tout de suite à gauche en entrant, et le jambon trônant sur sa planche à découper à côté des alcools et devant l’aquarium aux homards et écrevisses.

laconnectrice.wordpress.com

Le communiqué du CCIF largement diffusé sur twitter et de nombreux sites islamophiles et islamistes

Ce jeudi 24 novembre à 13h se déroulera le procès du restaurateur du « Cénacle » au Tribunal de Grande Instance de Bobigny. Le CCIF, assisté par Me El Hamamouchi, sera présent aux côtés de la plaignante, défendue par Maître Accardo. L’audience mettra un point final à une actualité illustrant un malaise contemporain : la banalisation de l’islamophobie et la volonté délibérée de l’ignorer.

Dans la foulée de la chasse au burkini durant la saison estivale, le 26 août dernier, à Tremblay-en – France, ce sont deux clientes de confession musulmane et revêtues d’un foulard qui sont refoulées violemment du restaurant « Le Cénacle » en raison de leur islamité.

Les déclarations islamophobes du restaurateur sont éloquentes.

Mais contre toute attente, et en dépit de l’enregistrement vidéo de la scène de l’expulsion de ces dames, le restaurateur, par la voie de son conseil, Maître Cohen – Sabban, a choisi la thèse du complotisme impulsée par la fachosphère comme système de défense.

Les deux clientes refoulées seraient précisément venues dans ce restaurant pour provoquer. Selon Maître Cohen-Sabban : Il y a un « contexte de provocation où il se fait traiter de raciste alors qu’il leur a courtoisement demandé d’être plus discrètes dans leur tenue ».

Non seulement cette assertion est fausse mais surtout au nom de quoi ce Monsieur serait-il autorisé à dicter leur tenue à des femmes ? Injuriées, mises haineusement à la porte, au point que des sanglots soient perceptibles au visionnage de la vidéo, et que deux des serveuses présentes soient sous le choc, ces femmes françaises de confession musulmane – qui ne sauraient être des victimes à part entière parce que de toute façon elles seraient des citoyennes à part – sont forcément diaboliques et provocantes.

Certains médias (Le Point; La Dépêche)  participent aussi à ce jeu de diabolisation des victimes d’islamophobie en illustrant leurs articles par la publication de la photographie d’une femme revêtue d’un voile intégral que ne portent pas les victimes. Il s’agit là d’endiguer tout mouvement d’empathie de l’opinion publique envers ces femmes discriminées.

Nous osons donc espérer que les juges de la 16ème chambre correctionnelle du Tribunal de Grande Instance de Bobigny ne se laisseront pas abuser par ces thèses fallacieuses et opportunistes destinées à instiller le doute dans leur esprit et à amoindrir la responsabilité patente de ce restaurateur aux propos et aux agissements peu honorables en l’espèce.

Nous osons espérer qu’ils sauront rendre justice en toute indépendance, équité et impartialité à l’abri des pressions médiatiques.

Attentats du vendredi 13 novembre 2015. Un site dédié

 

Le Journal Le Parisien a créé un site consacré exclusivement aux attentats commis à Paris par l’Etat islamique-Daesch le 13 novembre 2015. Les 6 attentats simultanés ont fait 130 morts, des centaines de blessés dont plusieurs dizaines sont toujours hospitalisés et des millions de traumatisés en France mais aussi dans le monde.

L’initiative du Parisien est une récapitulation des évènements, de leurs conséquences ainsi que des réactions qui ont suivi et des mesures prises par le gouvernement.

Ce site est aussi un hommage rendu aux victimes. Il est actualisé en fonction du déroulement des enquêtes.

Memorial

Le mémorial des victimes http://atelier.leparisien.fr/sites/longsformats/hommage/

La Connectrice

http://atelier.leparisien.fr/sites/attentats-novembre-2015-paris/

Paris, 13 novembre 2015

 

Pour mieux comprendre les événements qui ont traumatisé la France et leur onde de choc dans le monde, découvrez notre site dédié qui réunit plus de 600 articles.LP/Arnaud Dumontier

Trois heures d’horreur et un pays à jamais transformé. Dans la soirée du vendredi 13 novembre 2015, une série d’attaques meurtrière frappait Pariset Saint-Denis. Le pire attentat perpétré sur le sol français depuis la Seconde Guerre mondiale a coûté la vie à 130 personnes, dont 90 au Bataclan. Près de 400 ont été blessées, touchées par des tirs de kalachnikov ou «blastées» par le souffle de l’explosion de bombes actionnées par les terroristes. Un massacre commis par des kamikazes, la plupart français, qui ont pris pour cibles des innocents aux terrasses de bistrots, une salle de concerts et le Stade de France.  

Un mois après les attentats revendiqués par Daech, de nombreuses zones d’ombre demeurent malgré l’enquête tous azimuts en France et en Belgique. Une seule certitude : Abdelhamid Abaaoud, coordinateur présumé des attaques, abattu lors de l’assaut d’un appartement à Saint-Denis, et Salah Abdeslam, probablement le logisticien, toujours en fuite, se sont appuyés sur de nombreux complices pour parvenir à leurs fins.

Pour mieux comprendre les événements qui ont traumatisé la France et leur onde de choc dans le monde, découvrez notre site dédié qui réunit plus de 600 articles : l’hommage aux victimes pour la plupart âgées de 25 à 35 ans, la traque des terroristes, les frappes contre Daech, les conséquences sur notre quotidien, les analyses d’experts et les décryptages de la rédaction.

Attentats islamistes à Paris ce vendredi 13 novembre 2015. 127 morts, 80 blessés graves, des milliers de traumatisés. Le gouvernement doit démissionner.

Sonnerie aux morts

127 morts, 80 blessés graves, des centaines de blessés légers, des milliers de traumatisés sur 6 ou 7 sites parisiens et au stade de France à Saint-Denis. Les terroristes ont tiré dans le tas au Bataclan et à des terrasses de café.

Mes condoléances aux familles. Ma compassion aux survivants.

Marche funèbre de Chopin jouée à l’occasion de l’hommage rendu aux Invalides du dernier poilu de la guerre de 14-18

L’Etat islamique (EI, Daech, Isis, Dawla al islamiya revendique les attentats 

Voir l'image sur Twitter

L’Etat islamique nous avait prévenus à plusieurs reprises donnant des conseils de meurtre précis à ses affiliés.

Nous savions que des centaines de Français musulmans s’engageaient dans la guerre sainte, le Djihad, aussi bien en France qu’en Syrie, en Irak, au Yemen, au Mali, au Nigéria ou en Afghanistan.

Nous savions que nos prisons regorgeaient de criminels musulmans se radicalisant grâce à Jack Lang qui les évaluait à 60% de la population carcérale pour réclamer plus d’imams dans les prisons.

Nous savions que nous nourrissions en notre sein des musulmans qui se vantent de « niquer la France », qui clament que les lois d’Allah sont supérieures à celles de la République, qui ne dissimulent pas leur haine du blanc et qui sont en perpétuel état d’insurrection.

Nous savions, au vu de l’épidémie de voiles et de barbes que les Musulmans intégristes et revendicatifs, voire revanchards, étaient de plus en plus nombreux parmi nous.

Nous savions que chaque musulman est à l’oumma islamiya ce que le doigt est à la main. Quoiqu’un musulman fasse, il aura le soutien de ses coreligionnaires grâce au téléphone arabe. Délinquant ou criminel il sera protégé par ses semblables qui le dissimuleront et le protégeront de la Justice de la République comme ce chauffeur de bus qui avait aidé un violeur à échapper à la police.

Malgré cela, l’Etat n’a pas cessé de choyer ces insurgés en accédant à toutes leurs demandes et en refusant de sanctionner sérieusement leurs crimes et leurs délits par « souci d’apaisement ».

Malgré cela, l’Etat n’a pas cessé d’inviter et d’accueillir aux frais du contribuable des hordes de musulmans, ces migrants agressifs, égoïstes, incultes, délinquants qui nous donnent dans la jungle de Calais une idée du chaos qu’ils sèment comme Attila dont on disait que là où il passe l’herbe ne repousse pas.

Et ce soir, devant ce carnage, le Président et ses sbires prennent des airs catastrophés et promulguent l’état d’urgence pour nous en jeter plein les oreilles alors qu’ils sont entièrement responsables de ces attentats de par leur islamo collaboration, leur cynisme, leur mépris du peuple qui subit quotidiennement les méfaits de l’islamisation de la France, leur indulgence vis à vis des islamistes et leur déni de l’islamisation conquérante, destructrice et mortifère.

Tout ce beau monde a déjà commencé à verser des larmes de crocodile mais ce carnage aurait pu être évité si ces responsables irresponsables avait seulement appliqué nos lois. Dura lex sed lex.

Après les massacres de l’hypercacher, de Charlie Hebdo et de Montrouge, comme se tuent à le dire tous les médias de réinformation, Hollande, la gauche et les bien pensants n’ont pris aucune mesure sérieuse pour protéger le peuple de France. Le carnage de ce soir en est la terrible conséquence. Le gouvernement doit démissionner.

PS

On rappelle que la dernière déclaration de l’état d’urgence date de 1961, pendant la guerre d’Algérie …Les barbares d’aujourd’hui ont souvent la même origine…

%d blogueurs aiment cette page :