Flux RSS

Archives de Tag: Brigitte Macron

La femme du président est de sortie. Après le panda, le Johnny…

Résultat de recherche d'images pour "brigitte panda caricature"

https://www.pinterest.fr/pin/438397344969947596/

Ah, le job de l’épouse du président, quelle gageure ! Toutes les petites filles de France rêveront désormais de s’extasier devant un bébé panda et de présenter leurs condoléances à la famille d’un chanteur populaire. Ce qui est bien dans la fonction c’est qu’on n’a pas besoin de faire de longues études et encore moins d’y exceller. Le problème réside plutôt dans la probabilité  d’épouser un futur président sachant que, si on est motivée, on peut le fabriquer de toutes pièces. On prend un jeune ado, on le séduit, on l’éduque, on le conditionne en le flattant abondamment : tu seras président mon petit et le petit devenu grand ne pourra plus se passer de sa pygma-lionne. Il aura même été dressé à l’embrasser spectaculairement devant un public populaire enthousiaste.

Johnny, c'est la France

http://talent.paperblog.fr/7455783/johnny-c-est-la-france/

Bon, d’accord, Johnny est un monument national et quand on aime le peuple, on se doit d’honorer le chanteur le plus populaire du populo. On se doit de comprendre que si Johnny plaisait autant, c’est parce que monsieur tout le monde pouvait s’identifier à une star si modeste, si simple et si gentille. Dit-on. Et une star si humaine qui menait la vie de tout le monde, transpirait comme tout le monde, divorçait et se remariait comme tout le monde, dépensait comme tout le monde, se ruinait comme tout le monde, cachait ses sous restants en Suisse comme tout le monde et partait en Amérique pour pouvoir faire ses emplettes comme tout le monde sans être importuné par le populo. Faut quand même pas exagérer, ce n’est pas parce qu’on est populaire qu’on doit subir le populo. Et comme tout le monde, Johnny imitait ses idoles, avec succès il faut le reconnaître. Fasciné par les rockeurs, Elvis en tête, il en avait adopté le style et les manières dès son enfance en les imitant et en traduisant leurs meilleures chansons en français. Plus tard il devait s’étonner de ne pas connaître la gloire au pays de ses idoles mais il aurait du comprendre que quand on a l’original on n’apprécie pas les copies. Qu’importe, son succès étant établi solidement en France et en Belgique, il devait cultiver sa francité en interprétant des chansons composées par les meilleurs compositeurs français tels Michel Berger ou Jean-Jacques Goldman. Johnny aurait composé lui-même une centaine de chansons sur des milliers.

On se souviendra que dans les années 1960, il intègre à son répertoire de l’Aznavour (Retiens la nuit) et du Jean-Jacques Debout. À la même époque, il excelle déjà dans les adaptations et les reprise du rock venu d’Amérique. On sait qu’il vouait une admiration sans borne à Chuck Berry.

Au milieu des années 1970, Johnny devient presque un chanteur classique. Après avoir utilisé le talent de plume de Philippe Labro (Que je t’aime), il emprunte Pierre Delanoë (Derrière l’amour) à Bécaud. Avec Gilles Thibaut et son vieux complice Long Chris, ils feront exploser les hit-parades avec des tubes comme Gabrielle et Requiem pour un fou.

Le grand tournant pour Johnny se situe au tournant du siècle. Il sait alors qu’il doit se renouveler sous peine de disparaître. Il va alors travailler avec Michel Berger, Jean-Jacques Goldman ou Gérald de Palmas. Signe du destin, à la fin de sa carrière il reprendra les chefs-d’œuvre d’Édith Piaf et de Jacques Brel. La boucle était bouclée. Les deux génies de la chanson peuvent l’accueillir sereinement au paradis des grands interprètes .http://www.lefigaro.fr/musique/2017/12/06/03006-20171206ARTFIG00006-vingt-chansons-de-johnny-hallydayqui-ont-marque-l-histoire.php

Vous l’avez compris, je n’ai pas d’attirance particulière pour ce que l’on dit populaire, y compris les chanteurs. Je suis plutôt snob ayant une préférence pour les auteurs compositeurs interprètes comme Brel, Brassens, Barbara ou Lavilliers. Adolescente j’avais été choquée par la passion que ma meilleure amie vouait à Johnny et l’hystérie dans laquelle l’avait plongée le fait de recevoir sur son visage une goutte de sueur de l’idole. Sa passion pour Johnny nous avait séparées.

Johnny était une bête de scène, un phénomène de foire, un musicien déchaîné, un rockeur émérite, une puissance vocale impressionnante, une gueule remarquable mais, Madame Macron, et le contenu dans tout ça ?

La Connectrice

 

 

Occupation impérieuse de la première dame de France : Relooker l’Elysée

Publié le

https://www.delitdimages.org/lindecence-couleur-macron/

http://www.leplacide.com/dessin-presse-Brigitte-Macron-entre-officiellement-en-fonction-9212.html

Madame Macron a touvé une cause à défendre et une occupation digne de son rang : moderniser l’apparence de l’Elysée en changeant le mobilier et la décoration. Elle va pouvoir diriger une armée de petites mains qui vont transporter, restaurer, redécorer, installer, peindre et tapisser son nouveau logis. Tout cela ne coûtera pas grand chose en investissement, l’Etat rémunérant en CDI des cohortes d’employés à l’Elysée, au Mobilier National par contre il y aura sans doute à rajouter des frais de fonctionnement en matériel, fournitures diverses et conseillers exceptionnels pour la décoration. Qu’importe, c’est le contribuable qui paye. Un bel exemple de gestion économe pour les Français qui sont invités à se serrer la ceinture individuellement et collectivement pour les APL, la CSG, la sécurité de l’emploi, la reconnaissance de leur travail et les dotations locales.

Quand on observe le goût de Madame Macron dans ses choix vestimentaires et de présentation, tout est à craindre…

La Connectrice

http://www.bfmtv.com/politique/meubles-design-et-art-contemporain-comment-les-macron-amenagent-l-elysee-a-leur-gout-1273991.html#?xtor=EREC-72-[N-BFMTV Politique]-20171009

Comme le rapportait Le Monde en septembre, Brigitte Macron a visité récemment le Mobilier national, la Manufacture des Gobelins et le Fonds national d’art contemporain. D’après son entourage, cette visite au Fonds national constitue une première depuis celle de Claude Pompidou. Au Mobilier national, Brigitte Macron a choisi les meubles dédiés à son bureau. Un ensemble contemporain, réalisé par la designer Matali Crasset…D’après le quotidien, elle a aussi entrepris de changer le service en porcelaine du Château et de créer un potager. Elle s’est enfin vantée d’avoir dépoussiéré quelques pièces: « J’ai fait retirer les bergères et les moutons », a-t-elle lancé il y a quelques semaines à un conseiller. La Première dame aurait fait enlever des tapisseries qui ornaient les lieux depuis des décennies sans avoir été « lavées ni restaurées ». Certains tapis ont aussi été remplacés, et des tentures décrochées, afin de faire entrer la lumière. Sans que cela n’abîme les meubles, puisque les vitres sont équipées de filtres anti-UV…Emmanuel Macron a fait installer la Marianne de Shepard Fairey, l’artiste américain à qui l’on doit le célèbre portrait de Barack Obama en bleu blanc rouge, souligné du mot « Hope ».

Résultat de recherche d'images pour "Marianne de Shepard Fairey"

Street artiste mondialement connu et fervent militant de la cause environnementale, Shepard Fairey alias Obey est à Paris jusqu’au 30 juillet avec une exposition, « Earth Crisis » proposée à la Galerie Intinerrance (13e). Mais fidèle à sa réputation, il investit aussi les murs de la capitale avec trois fresques géantes. L’une d’elles célèbre la France à travers une Marianne revisitée...http://www.unoeilquitraine.fr/?p=5314

Liberté, Egalité, Fraternité, c’était vraiment montrer mon soutien à Paris et à la France après les attentats terroristes. Le drapeau français n’était pas toujours considéré comme un symbole que tous les Français se tenaient derrière, un peu comme le drapeau américain. Mais en ce moment, les nations à travers le monde soutiennent la France avec leurs recréations du drapeau sur les monuments. Je pense que c’est un bon symbole pour l’unité.

Il est temps d’être unis dans l’amour, pas divisés dans la peur. Je pense que l’endroit pour un artiste de rue ou un artiste en ce moment est d’essayer de se connecter à un niveau très humain. Je pense que leur créativité rassemble les gens. J’ai toujours cru en l’art de rue parce que cela signifie que l’artiste participe, plutôt que de simplement observer passivement. « http://www.streetartbio.com/single-post/2016/06/26/Libert%C3%A9-%C3%89galit%C3%A9-Fraternit%C3%A9-by-Shepard-Fairey

On notera qu’il faut aujourd’hui un artiste américain pour revisiter notre Marianne ,façon réclame de biscuits, au goût des nouveaux locataires de l’Elysée. Bon, c’est quand même un peu plus élégant que Zahia en Marianne et moins risqué que représenter Brigitte en allégorie de la France.

Pierre & Gilles - Marianne - Zahia

http://www.francedimanche.fr/infos-people/zahia-son-hommage-deshabille-la-republique/

http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/dessin-du-jour/article/brigitte-macron-un-statut-pour-la-195399

Contre le travail invisible des femmes, un statut pour la première dame

Publié le

 

Résultat de recherche d'images pour "première dame humour"

En 2012, je plaidais pour un statut de la compagne présidentielle car c’est un métier fait d’exigences, d’obligations et de toutes sortes d’autres contraintes.

Il serait temps que notre République rajeunisse sa constitution en accord avec les évolutions sociétales et qu’elle donne un statut aux conjoints de présidents comme on a donné tardivement mais sûrement un statut aux conjointes et conjoints d’artisans, de commerçants et d’agriculteurs.

Ce statut devrait être élargi aux conjointes de Ministres, sur la base de leurs compétences professionnelles au lieu de critiquer leur présence jugée abusive dans les Ministères. Il serait temps d’entériner ces réalités au lieu de pester stupidement contre « ces bonnes femmes qui mettent leur nez partout ». On doit les juger sur leur compétence et non sur leur relation intime avec l’homme dont elles partagent la vie quotidienne considérant qu’elles ne peuvent être plus incompétentes que n’importe quel conseiller qui serait incompétent.

Il est fort hypocrite et méprisant de discourir sur la visibilité des premières dames et de rendre leur travail invisible

013-decisions

Source dessin

Je comprends qu’attacher la création de ce statut à Brigitte Macron soit choquant au regard de la personablité de cette dame, de la spécificité de sa relation exhibée avec Emmanuel et de son comportement vulgaire mais il ne faut pas voir ce statut uniquement pour elle. Toutes les compagnes et compagnons des président(e)s à venir en bénéficieraient.

 

le statut de la première dame aurait l’avantage d’encadrer ses dépenses qui, actuellement sont plongées dans un flou abyssal et permettent tous les excès en protection, local, matériel, frais de représentation, voyages protocolaires, frais de réception, frais de bouche, secrétariat et communication. Sans oublier les fonctionnaires mis à la disposition de Madame pour la cornaquer dans ses obligations. Bien sûr, un statut ne garantirait pas sa stricte application puisque nous ne savons que trop que ceux qui nous gouvernent prennent des libertés avec les lois et les règlements. Mais le contribuable aurait une échelles de valeurs et des référence pour contester  les abus.

Dans un contexte de remise en question des emplois familiaux, l’élaboration d’un statut pour la compagne du président fait tâche mais nous aurions tout loisir de vérifier si Madame a une fonction fictive ou réelle puisque qu’elle est de fait en représentation publique.

Cessons l’hypocrisie qui consiste à nier le rôle de la première dame et à ignorer les dépenses que sa fonction nécessite car elle coûte cher, même sans statut) et je me demande sur quel budget sont payées les frais inhérents à son rôle.

Les arguments contre ce projet de statut de première dame sont facilement réfutables car ils reposent sur un déni des réalités et une passion misogyne forcément déraisonnable. Bien sûr, il est regrettable que ce statut (on parle maintenant de « charte ») soit éventuellement inauguré par Brigitte Macron qui n’a rien de respectable mais elle est là, elle accompagne le président dans ses fonctions et nous ne pouvons pas l’ignorer l’ignorer. Nous ne l’avons pas élue mais nous ne pouvons pas exiger que le président cache son épouse et l’enferme dans une cage dorée ou même divorce.

La Connectrice

 

cRésultat de recherche d'images pour "travail invisible des femmes"

Source image

 

https://laconnectrice.wordpress.com/2012/05/15/premiere-dame-cest-un-metier-donnons-lui-un-statut/

 

%d blogueurs aiment cette page :