Flux RSS

Archives de Tag: de la douceur dans ce monde de brutes

De la douceur dans ce monde de brute. feux de bois et mélodies de Noël

 

 

 

 

 

Avec mélodies de Noël :

De la douceur dans ce monde de brutes. Rubinstein, Piatigorsky et Heifetz jouent Shubert

Musique de saison à écouter auprès d’un feu de bois ou devant ce feu virtuel

 

 

 

Heifetz, Jascha (1901-1987) – Piatigorsky, Gregor (1903-1976) – Rubinstein, Artur (1887-1982) Schubert – Piano Trio in B-flat (1st movement); Mendelssohn — Piano Trio in D minor (1st, 2nd & 3rd movements) Artur Rubinstein [videorecording] / Dennis M. Hedlund presents a Kultur International Films, Ltd. release (fragment) http://youtu.be/3ktr1SSlLjM

De la douceur dans ce monde de brutes. Colchiques dans les prés

Colchicum autumnale
Description de cette image, également commentée ci-après
Colchique d’automne
Classification
Règne Plantae
Sous-règne Tracheobionta
Division Magnoliophyta
Classe Liliopsida
Sous-classe Liliidae
Ordre Liliales
Famille Liliaceae
Genre Colchicum

Nom binominal

Colchicum autumnale
L.1753

Classification phylogénétique

Clade Angiospermes
Clade Monocotylédones
Ordre Liliales
Famille Colchicaceae
Description de cette image, également commentée ci-après
Colchique d’automne

Statut de conservation UICN

( LC )
LC  : Préoccupation mineure

https://fr.wikipedia.org/wiki/Colchique_d%27automne

Aujourd’hui me promenant dans le parc cette vieille chanson poétique est sortie de ma voix devant l’arrivée de l’automne avec sa lumière dorée, ses feuilles roussissantes, ses fruits et graines encore verts mais bien dodus et l’odeur d’amandes amères des peupliers. Nous chantions cette chanson à l’école primaire et nous allions nous promener dans la campagne à la recherche de ces fleurs étranges que sont les colchiques.

Je vous propose plusieurs versions de cette chanson car aucune ne m’enthousiasme vraiment 😉

Jacques Douai a popularisé cette chanson en 1956 :

Sur un texte de Jacqueline Debatte et une musique de Francine Cockenpot (circa 1943), « Colchiques dans les Prés », dont le titre original s’intitule « Automne », est chanté ici par la brézilienne Mônica Passos (Sao Paulo, 1956). C’est tiré de l’album « LEMNISCATE » (sorti en 2006?…2008?…2009?…) Un mix de Bossa Nova/folk brézilien/jazz accompagne la voix sensuelle de Mônica Passos. À l’orgue: Emmanuel Bex. Les arrangements sont de Mônica et Jean-Philippe Crespin. Bonne ouïe et merci Mônica Passos.

La voix exquise de Charlotte Grenat accompagnée d’une musique douceâtre berce la saison aux couleurs châtoyantes qu’est l’automne. Composée par Francine Cockenpot (1918-2001) et Jacqueline Debatte (paroles -réf. Wikipédia) circa 1943 sous le titre « Automne », « Colchiques dans les prés » a traversé mers et monde dans le Scoutisme et le Guidisme et les veillées autour du feu de camp. D’autre versions ont été endisquées par Francis Cabrel (1977) et Monica Passos (2009).

Colchiques chanté par la chorale Crysalide de Notre Dame de Bondeville

Colchiques dans les prés (dont le titre initial est Automne) est une chanson populaire française du xxe siècle. Les deux auteurs — Jacqueline Debatte pour les paroles et son amie Francine Cockenpot pour la mélodie —, toutes deux chefs scouts, créent cette ritournelle vers 1942/1943 à destination des jeunes des camps de scoutisme. Elle devient un tube de 1945 aux années 1970 grâce à sa reprise par des artistes comme Jacques Douai, Francis Cabrel, Dorothée entre autres.

Paroles : 1er couplet Colchiques dans les près Fleurissent, fleurissent Colchiques dans les près C’est la fin de l’été.

• Refrain La feuille d’automne Emportée par le vent En rondes monotones Tombe en tourbillonnant

• 2e couplet Châtaignes dans les bois Se fendent, se fendent Châtaignes dans les bois Se fendent sous nos pas. • Refrain

• 3e couplet Nuages dans le ciel S’étirent, s’étirent Nuages dans le ciel S’étirent comme une aile. • Refrain •

4e couplet Et ce chant dans mon cœur Murmure, murmure Et ce chant dans mon cœur Murmure le bonheur. • Refrain

 

De la douceur dans ce monde de brutes. Symphony N°9 de Ludwig van Beethoven

Publié le

Une musique qui adoucit les mœurs, ce qui est particulièrement visible dans les flashmobs.

19.14 célèbre mouvement n°2 repris très souvent sur les radios comme Radio Classique . Il devrait vous être familier d’autant plus qu’il est fou d’énergie et communique de l’entrain
51.16 4ème mouvement Ode à la joie (texte de Schiller). Le célèbre thème commence doucement à 55.50.  Crescendo puis à 57.08 Le chœur entre dans la danse introduit par un baryton
Version intégrale

Ajoutée le 8 mai 2015

On May 7, 1824, Beethoven shared his 9th Symphony with the world even though he could never hear it. On May 7, 2015 celebrate the anniversary of Beethoven’s most glorious and jubilant masterpiece with Riccardo Muti and the Chicago Symphony Orchestra and Chorus. An exhilarating testament to the human spirit, Beethoven’s Ninth bursts with brooding power and kinetic energy and culminates in the exultant hymn, “Ode to Joy.”The video is now available free on demand for all to enjoy! – See more at: http://cso.org/beethoven9 #sharethejoy
Le 7 mai 1824, Beethoven partageait sa neuvième symphonie avec le monde bien qu’il ne peut jamais l’entendre lui-même. (il était devenu sourd).
Le 7 mai 2015 a été célébré l’anniversaire du plus célèbre et joyeux chef d’oeuvre du compositeur interprété par l’orchestre symphonique de Chicago et ses chœurs sous la direction de Ricardo Mutti. Testament allègre pour l’esprit humain, la 9ème explose avec force et énergie cinétique qui culmine avec l’exaltant hymne à la joie.

Et aussi :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Symphonie_n%C2%BA_9_de_Beethoven

 https://youtu.be/3lNaajK3Scc
Flashmob à Tokyo, 4ème mouvement

Ajoutée le 24 oct. 2016

S’ABONNER 3,2 K
Flash mob “Beethoven’s Symphony No. 9” was performed at Omotesando Hills, Shibuya, Tokyo, on Tuesday, September 13, 2016 Tokushima Prefecture is where Beethoven’s Symphony No. 9 was performed for the first time in Asia. The flash mob orchestra is an event for publicizing the 100th anniversary of this first performance to be commemorated in 2018. Conductor: Keita Matsui Solo singers: Shoko Kumada, Naoko Fujii, Aigaku Kishinami, and Takahito Asai Performer: Tokushima Kinen Orchestra Chorus: Musashino Chorus

Beethoven Symphony No. 9 – Mvt. 4 – Barenboim/West-Eastern Divan Orchestra

2 016 541 vues

Flashmob à Nurenberg, 2014.

Introduction par une fillette qui joue de la flûte devant un bassiste

De la douceur dans ce monde de brutes. Iris translucide dans tous ses états

Publié le

Evolution des trois pieds d’iris de mon balcon du 9 au 14 mai 2018 par temps maussade et pluvieux. Je ne me lasse pas d’admirer leur beauté complexe avec leurs couleurs et leur fragrance subtiles, la translucité de leurs pétales ondulées, leur résistance à la pluie et à la morosité du temps.

J’ai attendu dix ans la floraison de l’unique rhizome que j’avais acquis quai de la Messagerie, je l’ai divisé au fil des années et puis j’ai abandonné la jardinière dans un coin désespérant de voir sortir des fleurs et je ne m’y attendais plus lorsqu’enfin elles sont apparues.

Une chose que j’ai apprise avec le jardinage, c’est que les plantes sont imprévisibles. Les graines peuvent éclore une ou deux années après les semis, certaines plantes fleurissent une année ou plus après la plantation (giroflées), certaines graines produisent des plantes stériles (volubilis)et beaucoup d »espèces ne résistent pas au soleil et au vent de mon balcon (rosiers, jasmin, bambou, laurier rose, chèvrefeuille…). D’autres plantes comme les pensées s’autosèment.

Terminer l’année en douceur. Ella et Louis pour danser, Massenet pour rêver

Pour danser langoureusement, des mélodies intemporelles pour atteindre le nirvana…

Ella Fitzerald et Louis Armstrong.

Ella et Louis. Cheek to cheek. Rien de meilleur que danser joue contre joue…

Louis Armstrong. La vie en rose

.Pour rêver encore, la Méditation de Massenet

 

 

 

De la douceur dans ce monde de brutes. Tohoku, Japon

De magnifiques images pour de magnifiques paysages de la région de Tohoku à travers les saisons. A sight for sore eyes…de la beauté pour une âme en peine

https://tohoku-japan.jp/winter/

https://tohoku-japan.jp/autumn/

https://tohoku-japan.jp/summer/

https://tohoku-japan.jp/spring/

 

%d blogueurs aiment cette page :