Flux RSS

Archives de Tag: de la douceur dans ce monde de brutes

De la douceur dans ce monde de brutes. Printemps, cerisiers roses et pommiers blancs

Publié le

C’est le printemps. La chaleur précoce a fait s’ouvrir les fleurs roses des cerisiers et les fleurs blanches des pommiers. A vrai dire, la distinction entre les fleurs des arbres fruitiers n’est pas aussi nette.Certains pommiers portent des fleurs roses et les fleurs blanches appartiennent aussi au poirier.

On identifie un arbre fruitier à ses fleurs mais aussi à sa silhouette, son écorce et, plus tard à ses feuilles et à ses fruits.

Les cerisiers du Japon sont particulièrement spectaculaires avec leurs fleurs aux pétales touffus qui tombent lentement comme des flocons de neige. Au Japon, où ils sont particulièrement nombreux, ils sont l’objet d’une grande fascination.

Je me souviens d’un conte dans laquelle la belle héroïne poursuivie par un méchant prédateur trouve refuge dans la tempête de pétales d’une forêt de cerisier. S’enfonçant dans le nuage rose elle disparaît aux yeux de son poursuivant.

Nombre de ces arbres fleurissent avant l’apparition des feuilles. Arbre de Judée, Cognassier du Japon, cerisier du Japon, magnolias, glycine, forzythia, cytise, genêt, cerisiers, pommiers et arbres fruitiers,

Chaque année, depuis 1717, le Japon célèbre la brièveté de la vie mais surtout la beauté grâce à la floraison des sakuras, ces fleurs de cerisiers typiques du Japon. Au Japon, les cerisiers fleurissent pendant quinze jours à partir de la fin du mois de mars. Cette année, la floraison des sakuras ou fleurs de cerisiers eu lieu beaucoup plus tôt. Hier, le 16 mars sakura.png2013, l’agence météorologique japonaise a annoncé l’ouverture officielle de la saison de floraison des cerisiers ou sakuras.

L’histoire dit qu’en 1717, le Shôgun Tokugawa, Régent du Japon, ordonna la plantation d’une centaine de cerisiers sur les bords de la rivière Sumida, à Tokyo. Il fut aussitôt imité par la population. Depuis, des milliers de cerisiers fleurissent le long de cette rivière mais aussi le long de la rivière Meguro et non loin du Palais impérial. Les lieux connus pour une magnifique floraison des cerisiers japonais sont nommés « sakura no meisho* » et représentent l’occasion d’organiser des concerts et hanami.pngdes festivals pendant la floraison. La floraison des cerisiers permet aux Japonais de profiter des fleurs tout en déjeunant ou en dînant. Ces moments privilégiés sont appelés « hanami » désignant ainsi l’observation des fleurs. Les commémorations de la floraison des cerisiers ou des sakuras, fleurs de cerisiers, ont lieu le jour et la nuit. Les cerisiers fleurissent dans tout le Japon(enfin, je ne sais pas si c’est le cas à Fukushima ou si les cerisiers, là-bas, fleurissent dans les tons vert fluo… ) mais on dit que c’est dans l’île d’Okinawa que les fleurs ouvrent leurs pétales en premier.http://mlte.over-blog.com/article-le-japon-commemore-la-floraison-des-cerisiers-116249441.html

Résultat de recherche d'images pour "pommiers en fleurs"

http://bourge.pagesperso-orange.fr/pierre/theme_1.htm

Pommier en fleur, printemps

http://imagine.ac-montpellier.fr/pmi_affiche_image1.php?id=695

http://fr.wikipedia.org/wiki/Forsythia

Cliquez pour voir la prochaine image

Le lilas dégage une odeur délicate, suave et fraïche, très légèrement acide. Autrefois, on trouvait chez Yardley des savons parfumés au lilas naturel, ce qui était divin. http://www.gerbeaud.com/diaporamas/lilas-parfum-printemps,596,1.html

Fleurs de cognassier du Japon

Le cognassier du Japon fleurit du rose pâle au rose tyrien. On l’appelle aussi « flamboyant » pour la vivacité de ses teintes; http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/fp_cognassier_japon.php3

Choisya ternata - Oranger du Mexique

L’oranger du Mexique embaume les bosquets de son odeur délicate http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/oranger-du-mexique-choisya.php

Seringat en fleurs

Le seringat dégage une odeur suave durant tout l’été http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/seringat.php

Cytise - Fleurs

Il me semble me souvenir que, dans un roman de Daphné du Maurier, lhéroïne empoisonne sa rivale avec les fruits du cytise http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/cytise,1039.html

Cytisus scoparius - fleur

Le genêt pousse à l’éta sauvage jaune mais on trouve des cultivars dont les fleurs vont du rouge au jaune en passat par l’orange http://www.gerbeaud.com/jardin/fiches/genet.php

Troene, Ligustrum

Le troëne fleurit tout l’été dégageant une odeur douçâtre http://www.aujardin.info/plantes/troene.php

De la douceur dans ce monde de brutes. Concerto n°3 de saint-Saens, opus 61. 2ème mouvement

Version intégrale. Le 2ème mouvement commence à 10:45/28:35

Renaud Capuçon – Saint-Saëns – Violin Concerto No. 3  l’Orchestre Philharmonique de Radio France, cond.: Lionel Bringuier; kindly presented by FranceMusique and Arte Live Web; Live in 2013, Paris. Watch this concert here:
http://liveweb.arte.tv/fr/video/Renau…

2ème mouvement uniquement

(HD)Julia Fischer -Saint saens Concerto N° 3 in B Minor Op 61 -2nd movement

2ème mouvement uniquement

Kyung Wha Chung – Saint Saens Violin Concerto No.3 Mov.2 – Andantino Quasi Allegretto

Soloist: Kyung Wha Chung
Conductor: Lawrence Foster
Orchestra: London Symphony Orchestra

Par ce jour pluvieux et brumeux, cette musique m’a enchantée. Je l’ai écoutée ce matin sur radio classique interprétée par R.Capuçon / Orch Philh Radio France / L.Bringuier

Décidément, en ce moment, je suis vraiment touchée par la musique de l’orientaliste Camille Saint-Saens, ami de l’archéologue Jane Dieulafoy,  qui suscite une délicieuse émotion bien que le compositeur soit décrit comme un rationaliste froid. S’opposant au désordre, à la grandiloquence, à la boursouflure et à la gaucherie des toiles violemment coloriées de Berlioz, les poèmes symphoniques de Saint-Saëns offrent un dosage parfait de la science architecturale, de la précision descriptive, de la puissance évocatrice, de la limpidité du style, de la virtuosité orchestrale et du tact dans le choix des volumes et des couleurs. Au moment où ces lignes sont écrites ces vertus ne sont plus à la mode mais il faudrait n’avoir rien retenu des leçons que nous donne le passé pour ne pas être persuadé que l’art intelligent et rationnel de ce parfait écrivain français retrouvera bientôt parmi ses compatriotes la vaste audience que mérite un classique de sa valeur.

Source image http://www.musicologie.org/Biographies/saint_saens_c.html

Extraits de la biographie de Saint-Saens par ÉMILE VUILLERMOZ, Histoire de la musique. «Les grandes études historiques», Librairie Fayard, Paris 1949 (8e édition), p. 281-285

C’est en pratiquant une politique musicale très différente que Charles-Camille Saint-Saëns a défendu également les intérêts artistiques de son pays. Patriote jusqu’au chauvinisme, Français jusqu’au « gallicanisme », ce Normand à demi Champenois avait fait de la xénophobie le dogme essentiel de son évangile. Les exagérations ridicules et les mesquineries auxquelles l’entraîna ce parti pris auraient fort bien pu discréditer la noble cause dont il se faisait l’agressif champion, mais la qualité de ses oeuvres vint heureusement conjurer ce péril. Saint-Saëns résume en lui quelques-unes des particularités caractéristiques du génie de notre race : le goût de la netteté, de la clarté et de la logique, l’amour de la pureté néo-classique, l’intellectualisme raisonneur et l’intransigeance nationaliste. Cette solide armature l’a évidemment préservé des abandons enivrés et des délires hallucinés du romantisme, mais elle a comprimé si fortement son coeur que nous regrettons d’avoir sou-vent tant de peine à en percevoir les battements.

La vie de cet artiste, né dans l’aisance et encouragé dans sa vocation, fut celle d’un dilettante laborieux. Affranchi des soucis matériels qui écrasent trop souvent les compositeurs, il accepta temporairement quelques obligations professionnelles comme l’enseignement du piano à l’École Niedermeyer, et les fonctions d’organiste à Saint-Merry, puis à la Madeleine, mais conserva toujours assez de liberté pour concilier son amour du travail et son goût des voyages. Merveilleusement doué pour le piano, qu’il aborda à deux ans et demi, il put, à cinq ans, accomplir de surprenantes performances comme exécutant et comme improvisateur et, à dix ans, donner un grand récital composé d’oeuvres maîtresses de Haendel, Bach et Beethoven. Il avait travaillé avec Stamaty; il étudia l’orgue avec Benoist et déserta sou-vent la classe de composition d’Halévy pour recueillir l’enseignement de Gounod.

Chose étrange et déconcertante, ce virtuose de la composition, ce type du « fort en thème » et de l’élève docile et conformiste échoua par deux fois au Concours de Borne dont le règlement semblait pourtant fait pour mettre en valeur toutes ses vertus scolaires. Il n’insista pas et se remit tranquillement à la composition pour nous donner, à dix-huit ans, sa première Symphonie en mi bémol …Dans tous ces domaines Saint-Saëns fit preuve d’une lucidité, d’une maîtrise aisée, d’une sûreté de main et d’un imperturbable sang-froid qui lui ont été reprochés comme des tares…

biographie cité par http://www.musicologie.org/Biographies/saint_saens_c.html

De la douceur dans ce monde de brutes. Chienne Golden retriever jouant avec ses chiots

 
Les chiens heureux sont pour moi un exemple d’humanité telle que je l’aimerais.
Ils sont attentifs, bienveillants et respectueux d’autrui, humain ou animal.
Ils ne mentent jamais, ils n’agissent pas sans motif sincère et nécessaire, ils ne cherchent pas à manipuler, ils manifestent leur contentement ou leurs envies avec sincérité.
Lorsqu’ils rencontrent un congénère, ils prennent le temps de se saluer, de faire connaissance, de comprendre son état d’esprit avant d’entamer des jeux ou une connaissance plus approfondie ;-)
Lorsque ma chienne rencontre un chiot ou un chien plus jeune qu’elle, elle reste immobile pendant qu’il la flaire pour la découvrir. Elle lui laisse le temps de la connaître et de la comprendre. Lorsque le chiot se soumet à son âge vénérable en s’allongeant sur le dos elle entreprend de le pousser avec son museau pour qu’il se relève et qu’elle puisse le dresser en  imposant des limites à ses bousculades et ses mordillements par des grognements que le chiot comprend parfaitement.
Elle est empathique, se réjouit de la joie des gens qui l’entourent comme elle les entoure lorsqu’ils sont tristes ou malades.
Sa sensibilité et sa délicatesse devraient être pris en exemple par les humains.
Zya 11/10/2012

 

 

 

De la douceur dans ce monde de brutes. Lumières d’automne aux Buttes-Chaumont

01-IMG_1145

 

02-IMG_1146

L’étranger

« Qui aimes-tu le mieux, homme énigmatique, dis ? ton père, ta mère, ta soeur ou ton frère ?
– Je n’ai ni père, ni mère, ni soeur, ni frère.
– Tes amis ?
– Vous vous servez là d’une parole dont le sens m’est resté jusqu’à ce jour inconnu.
– Ta patrie ?
– J’ignore sous quelle latitude elle est située.
– La beauté ?
– Je l’aimerais volontiers, déesse et immortelle.
– L’or ?
– Je le hais comme vous haïssez Dieu.
– Eh! qu’aimes-tu donc, extraordinaire étranger ?
– J’aime les nuages… les nuages qui passent… là-bas… là-bas… les merveilleux nuages ! »

Charles Baudelaire – Le Spleen de Paris

03-IMG_1149

04-IMG_1150

Sophora Japonica

05-IMG_1151

06-IMG_1152

07-IMG_1153

08-IMG_1154

09-IMG_1155

De la douceur dans ce monde de brutes. Printemps à Paris

Publié le

 

 

2-IMG_0767

Le lapin de Pâques a apporté des œufs du monde entier

4-IMG_0760

Une fraise vient de mûrir sur mon balcon

3-IMG_0759

Un ara est venu déjeuner au restaurant du coin

5-IMG_0766

Ma chatte prend un bain de soleil

De la douceur dans ce monde de brutes. Valses de Tchaikovsky

Publié le

 

  • Valse des fleurs

Pjotr Ilich Tchaikovsky – Vals de las flores de « El Cascanueces ».

El ballet « El Cascanueces », fue estrenado el 17 de diciembre de 1892, en el legendario teatro Mariinskji de San Petersburgo con la coreografía original de Lev Ivanov, el libro de Marius Petipa y la música de Piotr I. Tchaikovski.

La primera historia que se conoce de « El Cascanueces » está basada en el libro de cuentos de Ernst Theodor Amadeus Hoffmann, titulado: « El Cascanueces y el Rey de los ratones » (1816). Sin embargo, el argumento que daría vida, años más tarde al ballet deriva de una adaptación que Alejandro Dumas (padre) hiciera del texto de Hoffmann.

Esta obra consolidó a Tchaikovski como el más importante compositor de música para ballet, famoso además por obras como « El Lago de los Cisnes » y « La Bella Durmiente ».

Sinopsis argumental:

Es Nochebuena y la ilusión se vive en el ambiente. Una niña y su hermano esperan vivir una noche mágica. Al llegar al salón, algo les sorprende: un árbol de Navidad iluminado y repleto de juguetes y golosinas.

El excéntrico padrino de los niños ha construido un fabuloso castillo por el que pasean y danzan elegantes damas y caballeros.

La niña recibe el obsequio de un cascanueces (soldadito de madera que sirve para romper la cáscara de las nueces). En sus sueños, ella verá al juguete convertirse en príncipe y a partir de ahí aparecerán en escena las fantasías y aventuras de esta niña tan especial.

La música del ballet de Tchaikovski es una de sus partituras más populares, pertenece al período romántico y contiene unas de sus melodías más memorables « La Trepak » o danza rusa es una de las piezas más reconocidas del ballet, junto con los famosos « Vals de las Flores » y Marcha, y además la ubicua « Danza de la Hada de Azúcar ». El ballet contiene armonías sorprendentemente avanzadas.

  • Valse du ballet « le lac des cygnes »

Extrait du DVD « Le Lac des Cygnes » (SwanLake) par Le Théatre du Bolchoï »

Disponible sur / Available on :http://www.fglmusic.com/produit.php?i…

Licence YouTube standard

  • Valse sentimentale
  • Valses des flocons
  • Valse de la Belle au bois dormant

Pyotr Ilyich Tchaikovsky (May 7, 1840 — November 6, 1893) was a Russian composer of the Romantic era. His wide ranging output includes symphonies, operas, ballets, instrumental and chamber music and songs.

He wrote some of the most popular concert and theatrical music in the classical repertoire, including the ballets Swan Lake, The Sleeping Beauty and The Nutcracker, the 1812 Overture, his First Piano Concerto, his last three numbered symphonies, and the opera Eugene Onegin.

The Sleeping Beauty is a ballet in a prologue and three acts. The music was by Pyotr Ilyich Tchaikovsky (his Opus 66). The score was completed in 1889, and is the second of his three ballets. The original scenario was conceived by Ivan Vsevolozhsky, and is based on Charles Perrault’s La Belle au bois dormant.

The premiere performance took place at the Mariinsky Theatre in St. Petersburg in 1890. The work is widely regarded as Tchaikovsky’s finest ballet score, and has become one of the classical repertoire’s most famous ballets.

    • Tchaikovsky Piano Trio Op. 50

    Vadim Repin Dmitry Yablonsky Boris Berezovsky

De la douceur dans ce monde de brutes. De la musique pour commencer l’année dans l’émotion ou le sourire

Publié le


Emotions

  • Mon coeur s’ouvre à ta voix

Extrait de Samson et Dalila de Camille Saint-Saens chanté par Olga Borodina à l’occasion de l’inauguration du theâtre Marinsky à Saint-Petersbourg, 2 May 2013 Conductor: Valery Gergiev

Jouée au violon par Sarah Chang

  • Le royaume des ombres, extrait du ballet La Bayadère composé par Léon Minkus

donné au Théâtre Mariinski de Saint-Pétersbourg, le 31 décembre 2009

Chorégraphie de Marius Petipa revisitée par Rudolph Nureev

  • Sonate pour violon et piano de César Franck

Isaac stern: violin-Alexander Zakin: piano-1959

Promenade tranquille et rêverie alternent avec des torrents de fougue et de passion

  • Concerto pour violon N°1, 3ème mouvement de Max Bruch

Itzhak Perlman Kazuyoshi Akiyama Tokyo Symphony Orchestra 1991, Orchard Hall

    • Sixteen tons par Tennessee Ernie Ford

    Hommage au dur labeur des mineurs américains et à leur triste condition, une chanson révolutionnaire qui a fait le tour du monde et a même été au répertoire des choeurs de l’Armée rouge.

    • Attention fragile par Bernard Lavilliers (rand Rex 2005)

    Grand voyageur, grand musicien, grand poète

     Sourires

    L’une des plus belles chansons du poète musicien québécois, fleuron de la chanson française qui explose dans les années 60 chez nos cousins

    • Mambo italiano par Dean Martin

    Le crooner magnifique qui faisait chavirer tous les cœurs sensibles au charme latin. Regardez sa gestuelle, sa manière de relever l’épaule sans s’agiter, du grand art.

    Un déluge de rythme, de couleurs et de kitch. Une comédie musicale comme les Américains en produisaient pour triompher de leurs inquiétudes et des guerres.

    Le style samba, coloré et humoristique de Carmen Miranda a inspiré de nombreux artistes et a même été imité par Tom et Jerry...

    • Papa loves mambo par Perry Como

    Une chanson très populaire aux USA qui rappelle « le bon vieux temps » et qui continue a enchanter les soirées familiales

    Artist: Perry Como with Mitch Ayres and his Orchestra and The Ray Charles Chorus Title: « Papa Loves Mambo »

    Label: RCA Victor
    Cat No: 20-5857-A
    Release Year: 1954
    Country: Canada
    Format: 10″ Shellac record

    La petite soeur de Mozart réclame ses droits d’auteur car c’est elle qui a tout écrit, lui n’a fait que signer

    http://www.dailymotion.com/video/xgyqnp_marie-paule-belle-wolfgang-et-moi_music

    • Je veux par Zaz 2010

    La chanson qui a fait connaître « la fille qui fait de la trompette avec sa bouche »

    • La vie en rose par Louis Armstrong

    Version anglaise sauf pour le titre prononcé avec l’accent et la voix rauque d’Armstrong qui donne à cette chanson française sirupeuse une toute autre énergie

    • Les Champs-Elysees par Joe Dassin 1970

    Chaque fois que je marche par beau temps sur les champs, cette chanson résonne dans ma tête.

    • Tout va très bien madame la marquise

    Chanson créée en 1935 par Ray Ventura et reprise ici par S. Distel, J P Cassel, J M Thibault, R Pierre et J Yanne 1967

    Comment annoncer de mauvaises nouvelles

    • Le tango corse par Fernandel

    le tango corse c’est une sieste organisée …

    Je me demande si on ne taxerait pas Fernandel de « raciste » aujourd’hui …

    • Zorro est arrivé par Henri Salvador

    Une chanson burlesque tellement expressive qu’elle fut très populaire dans les années 60

    • Le travail c’est la santé par Henri Salvador

    Le travail c’est la santé, rien faire c’est la conserver, les prisonniers du boulot font pas de vieux os

    Pas vraiment compatible avec « travailler plus pour gagner plus » mais compatible avec « l’argent social tombe du ciel, il suffit de savoir le ramasser ».

     

    Suivre

    Recevez les nouvelles publications par mail.

    Rejoignez 284 autres abonnés

    %d blogueurs aiment cette page :