Flux RSS

Archives de Tag: délinquance et radicalisation

Les jeunes plus perméables à l’idéologie et à la violence qu’il y a 20 ans

Publié le
 Votez – Les jeunes sont-ils plus perméables à l’idéologie et à la violence qu’il y a 20 ans ?

Résultat de recherche d'images pour "jeunes et violence"
En 2016 source https://www.la-croix.com/France/Justice/Un-homme-cinq-condamne-avant-25-2016-11-22-1200805045 (données récentes difficiles à trouver !)

Le monstre de Nice aurait été pisté si nous prenions les violences conjugales au sérieux

D’après de nombreuses études, la Tunisie serait le pays du Maghreb où les violences conjugales sont les plus nombreuses. Or le Tunisien de Nice battait sa femme, sa belle-mère et ses enfants sans que plainte ne soit déposée, vraisemblablement par crainte de représailles, alors que les services sociaux auraient été au courant et auraient pu déposer plainte au nom de l’Etat.

On sait aussi qu’il déféquait dans le salon familial pour tourmenter épouse, belle-mère et enfants selon cet article et le témoignage de la famille martyrisée. Il aurait aussi exercé des violences contre ses parents qui l’auraient envoyé consulter un psychiatre.

Radicalisé rapidement (Cazeneuve insiste sur cette rapidité, histoire de nous persuader que ses services n’y pouvaient rien mais rien du tout) ou lentement, Mohamed Lahouaiej-Bouhlel avait été interpellé pour différents actes de violence ce qui aurait du attirer l’attention de la Police et de la Justice puisqu’il est clairement et définitivement établi qu’il y a un lien entre la délinquance et la radicalisation.

Par ailleurs, Bouhlel était lié a un réseau albanais de trafic de drogues et traite des femmes. Quel était son degré d’implication ? La police n’en avait-elle vraiment pas la moindre idée ? le Tunisien était un gros consommateur de cannabis, ce n’est pas illégal ?

Nous savons maintenant que Bouhlel avait un amant homosexuel de 73 ans, il serait intéressant de savoir si le papy appartenait au lobby gay et s’il a pu protéger son bel éphèbe de la Police et de la Justice comme le fut l’élu Chaouat (voir plus bas) qui lui n’est pas bel éphèbe mais possède peut-être de belles formes postérieures.

L’analyse de son téléphone et de son ordinateur a révélé la consultation de sites exposant des scènes « de propagande, de violences et de décapitations ». La cyberpolice n’avait donc rien remarqué  ? Je croyais qu’elle suivait les consommations virtuelles illégales

L’homme avait été soigné en 2004 pour de graves troubles de comportement et pourtant, il avait obtenu un permis de séjour de 10 ans en 2009. Heureusement qu’il est décédé car la défense aurait sûrement plaidé l’irresponsabilité au moment des faits.

En Conclusion, la France a accueilli généreusement un Tunisien malade mental, violent, drogué, cogneur de femmes, misogyne, ami de trafiquants de drogues et proxénètes, client de sites de propagande islamiste, de violences et décapitations. Contrairement à certains immigrés respectables qui doivent traverser de longues épreuves avant d’obtenir une carte de séjour, Bouhlel a relativement vite obtenu sa carte de 10 ans, laquelle n’a pas été remise en question malgré ses interpellations pour violences.

La vérité est que les dirigeants de notre pays recherchent l’insécurité pour le peuple afin de diviser pour régner, de lui faire passer des vessies pour des lanternes et engraisser une caste de cyniques qui sont prêts à tout pour saisir plus que tout.

Et comme si les dirigeants français n’étaient pas assez nombreux à mépriser les femmes, ils importent des hommes musulmans en nombre, violeurs, cogneurs, harceleurs et méprisants pour leur porter main forte. L’Intelligence et la créativité des femmes représentent un énorme danger pour ses hommes qui prétendent pour mieux les éliminer qu’elles les châtrent et leur volent leur pain. Le Haro su les « néoféministes » bât son plein. Le Journal « Causeur » qui n’est pourtant pas le plus médiocre des magazines, en est un fâcheux exemple.

La Connectrice

Violences contre les femmes en Tunisie

une récente étude menée par le  Centre de Recherches, d’études, de Documentation et d’information sur la Femme (CREDIF) dans 18 villes différentes, sur un échantillon de 3873 femmes âgées entre 18 ans et 64 ans, révèle que 89.5% des femmes à Kebili disent avoir été victimes de violences sexuelles, contre 55.6% dans la ville de Mahdia. Les violences physiques sont plus répandues à Sousse à hauteur de 62.1% des femmes, contre 17.2% des femmes au Kef. A Tunis, 50% des femmes disent subir des violences physiques et 75% des violences sexuelles dans l’espace public. Gabès est concernée par les violences psychologiques, où 92.9% des femmes disent en souffrir. http://www.gnet.tn/temps-fort/tunisie-la-violences-contre-les-femmes-des-chiffres-effarants/id-menu-325.html

La loi contre les violences conjugales est-elle appliquée en france ?

La Loi n° 92.683 du 22 juillet 1992 portant réforme des dispositions du Code Pénal mentionne expressément que la qualité de conjoint de la victime constitue une circonstance aggravante de l’infraction commise, qualité élargie aux concubins, « pacsés » et anciens conjoints par laLoi du 4 avril 2006. Il en ressort que même s’ils n’ont entraîné aucune incapacité totale de travail (ITT), ces faits de violence sont constitutifs d’un délit, donc passibles du Tribunal orrectionnel.

http://www.sosfemmes.com/violences/violences_penal.htm

Malheureusement, en France on s’intéresse aux femmes battues quand elles sont mortes et, malgré les campagnes annuelles et leurs grandes déclarations théâtrales contre les violences conjugales, le fléau est loin d’être éradiqué parce que les femmes ne sont pas respectées chez nous. Dans l’esprit mâle, elles restent des « danseuses », « le repos du guerrier », des assistantes, des potiches, une force de travail d’appoint, des « bagatelles », des reproductrices, des ménagères, des harpies, des faire valoir comme les « WAG« , etc.

Le Tunisien Chaouat condamné pour violences conjugales protégé et nommé secrétaire national adjoint à l’intégration au sein du PS !

Tenez, rappelez-vous le cas de Yacine Chaout, cet élu municipal du 19ème arrondissement de Paris. Sous la pression de son père qui ne supportait pas que son fils soit homosexuel, il fit venir une jeune femme de Tunisie à fin d’apousailles de façade et ne supportant pas l’arrangement (un arrangement connu des partenaires et accepté en Occident au temps de l’omerta sur l’homosexualité), le gentil Yacine chéri du lobby gay, en particulier ceux du PS, séquestra sa malheureuse épouse, la frappa à coups de ceinture et l’attacha à un radiateur afin qu’elle ne puisse demander secours.

Le tortionnaire fut jugé et condamné et que croyez-vous qu’il advint ? Il resta à la Mairie protégé par son copain Madec, son copain Dagnaud, son copain Delanoé et quand enfin il la quitta sous la pression des Verts, il fut nommé par Cambadélis patron du PS, secrétaire national adjoint à l’intégration au sein du PS ! Vous ne rêvez pas, un sauvage qui par définition ne s’est pas intégré aux valeurs françaises, chargé de l’intégration. Heureusement, sous la pression de l’indignation d’autres membres du PS il dut démissionner 24 h après sa nomination.

Si Police, Justice et Renseignement s’intéressaient aux musulmans violents, ils en décèleraient les risques de passage à l’acte au nom d’Allah

Il est rare que les hommes au comportement violent ne passent pas un jour à l’acte criminel. Un homme qui ne respecte ni ses parents, ni son épouse ni ses enfants en leur imposant des violences physiques et psychologiques donne des indices de non respect de l’humanité. Si de surcroît l’homme est musulman, il y a de fortes chances qu’il justifie son inhumanité au nom d’Allah. Et si ce musulman est gavé depuis son enfance d’appels à la haine du non musulman il sera forcément séduit par les belles vidéos, les belles conférences et les beaux magazines de l’Etat islamique (Daech).

S’engager pour l’Etat islamique qui prône la violence et la prostitution des petites filles et jeunes femmes est un exutoire pour les hommes qui doivent trouver une raison à leur sauvagerie. C’est bien pour cela que tous les experts établissent un lien entre la délinquance et la radicalisation religieuse. La presque totalité des terroristes a un passé de gredin, de trafiquant, de voleur, de receleur, de profiteur et d’insurgé. Une bagarre entre mâles est un classique qui suppose un échange de violence d’égal à égal. Il en est autrement de la violence conjugale souvent accompagnée de violence contre toutes les femmes ,les enfants, les handicapés et les personnes âgées.

La violence conjugale devrait figurer comme indice incontournable dans la checklist  des officines de renseignement. La violence conjugale souligne clairement la lâcheté, le sentiment de puissance et d’impunité ainsi que l’immoralité de l’homme qui l’exerce comme le sauvage de Nice qui a roulé sciemment sur adultes et enfants avec la volonté d’en écraser indifféremment le plus grand nombre.

La violence conjugale devrait donner l’alerte aux officines de renseignement même si elle ne doit pas être le seul critère d’identification d’un homme dangereux pour l’humanité.

 

Un homme seul fait des centaines de victimes. Des dizaines de milliers de policiers et militaires sont impuissants.

Tout le monde aura remarqué qu’un musulman seul soutenu par toute l’oumma islamiya a fait des centaines de victimes dont une centaine de morts et plus de 200 blessés dont 55 très grièvement, leur vie étant suspendue à un fil.

Par contre, des dizaines de milliers de policiers et de militaires ont prouvé leur impuissance à nous protéger. Leurs arguments sont inquiétants et il serait utile de confier notre sécurité et notre défense à des femmes qui sont souvent plus pragmatiques quand elles n’imitent pas les mâles dans leurs intérêts et ambition personnels.

Ils sont forts ces musulmans et j’imagine que les kalachnikovs ont pété de toutes leurs flammes dans l’air des dictature musulmanes et que le champagne a coulé à flots chez leurs soutiens financiers et moraux tandis que les femmes poussaient des youyous de joie comme dans la bande de Gaza le 11/09.(cette dernière vidéo a disparu…)

Ils sont impuissants ces hommes chargés de nous protéger. Leurs explications sont dérisoires et inquiétantes.

Un leit-motiv : nous manquons d’hommes

A entendre nos dirigeants civils et militaires, on ne peut pas mettre un flic derrière chaque français ou personne vivant en France avec ou sans titre car nous manquons d’effectifs. Il faudrait recruter selon les syndicalistes ou sous-traiter la protection selon les entrepreneurs et les partisans du désengagement de l’Etat.

Quand j’appelle le commissariat pour un problème d’ordre public, la réponse est toujours la même : nous ne pouvons pas être partout. Pourtant le tunisien de Nice a massacré à lui-seul toutes une foule même s’il a pu être aidé dans l’organisation de son attentat, ce que nous ignorons à ce jour.

Nous sommes un Etat de droit

Le Français est viscéralement contre le flicage et le signalement des crimes et délits qu’il dénomme délation avec une moue de dégoût, en référence à la livraison des juifs et résistants pendant l’occupation allemande. Mais par ailleurs ce gentil anar soutient la cause des lanceurs d’alerte. Par contre il déteste l’autosurveillance comme le Neighborhood watch  des britanniques qui signale la vigilance des voisins aux éventuels prédateurs.Le résultat de ces contradictions est l’impuissance qui profite précisément aux prédateurs dont les ténors sont les premiers à ostraciser toute pratique d’alerte au nom l’Etat de droit. Faut quand même pas blesser notre démocratie qui, entre nous, n’a plus de démocratique que le nom quand on entend les ennemis de la République comme Tarik Ramadan ou autres Indigènes de la République nous donner des leçons en détournant le sens de nos valeurs républicaines à leur profit malveillant.

La collaboration avec la police impossible

Comme on le verra ci-dessous, les britanniques n’ont pas de complexes pour organiser légalement la surveillance de voisinage en lien direct avec la police locale. S’ils l’ont fait, nous pourrions le faire aussi sauf que la police n’est pas formée à collaborer avec les citoyens, bien au contraire d’après mon expérience personnelle.

Il y a quelques mois, peu après les attentats du 13 novembre, j’avais été intriguée par un local de dépôt et réception de colis. Le local n’étant pas ouvert aux horaires indiqués, j’ai demandé aux boutiques voisines où on m’a répondu avec agacement qu’on ne savait pas ce que ces gens faisaient, qu’ils ouvraient n’importe quand. Finalement j’ai trouvé la boutique ouverte un soir. Sur le seuil 4 ou 5 noirs discutaient. A l’intérieur, un noir mangeait sur le comptoir à côté du réceptionniste arabe et des noirs et des arabes stationnaient dans cette toute petite boutique. J’ai trouvé ce rassemblement bizarre et comme nous étions juste après le 13 novembre, j’ai pensé bien faire en signalant cette bizarrerie sans toutefois accuser puisque je n’avais aucun éléments pour le faire. La policière qui a reçu mon appel a été agressive dès mes premiers mots : et alors ils ont bien le droit de se réunir et manger dans leur boutique, ils font ce qu’ils veulent…c’est pas parce qu’ils sont noirs et arabes…ils vous ont agressée ? J’ai cru déceler chez cette femme un accent maghrébin et je l’ai remercier de son attention pour raccrocher poliment. Vous imaginez bien que je ne ferai plus de signalement et mes connaissances du 19ème pensent de même ayant eu des expériences semblables.

Je dirai à la décharge de ces policiers qu’ils sont quotidiennement missionnés pour des actions précises ordonnées au commissaire chaque matin par le préfet. S’ils ont pour mission le lundi de vérifier les permis automobiles, ils ne s’occuperont de rien d’autre même si un automobiliste grille un feu rouge sous leurs yeux, ce dont j’ai été témoin.

Quand  ma chienne joue sous mes yeux avec des gamins de la rue en majorité musulmans noirs et arabes, il arrive que de rares îlotiers viennent me demander si tout va bien ! A ceux qui me jugent raciste, que pensez vous de cette intervention ciblée et inutile des flics ?

La surveillance de voisinage n’est pas dans nos mœurs

La conséquence de l’impossibilité des citoyens à collaborer avec la police comme c’est le cas notamment au Royaume-Uni, rend les signalement impossibles, ce qui obère notre sécurité et nous prive d’une disposition pourtant simple et à la portée de tout le monde.

Non seulement le Neighborhood Watch est encouragé mais ses membres ont un statut légal et la police recrute des capitaines de quartier pour la surveillance de voisinage.

Les citoyens sont invités à signaler personnes et activités suspectes. Veilleurs et policiers sont formés à cette activité officielle et j’imagine que cet encadrement évite les abus. Les abus, c’est précisément ce qui est invoqué par nombre de français, ce qui explique en partie pourquoi les abus d’enfants, les violences conjugales, la maltraitance de personnes âgées, le harcèlement sexuel, le pillage de chantiers, la détérioration de biens publics, le trafic de drogues et le recel sont rarement dénoncés. On évite ces signalement par peur de représailles sachant que la police ne nous protégera pas et que la Justice mettra un temps fou à juger, temps pendant lequel tout est possible à l’encontre du lanceur d’alerte.

Résultat de recherche d'images pour "neighborhood watch"

Notre meilleure défense est de veiller sur les uns les autres

Operation: Neighborhood Watch!

Le film : des ados s’assurent en le surveillant que le nouveau médecin du quartier n’est pas le gardien d’un horrible monstre.

Neighborhood Watch

Résidents neighborhood watch et policiers travaillent en collaboration 

Nous signalons toutes les personnes et activités suspectes. Le bureau du sheriff recrute.

Ridicules stratégies de sécurité et de défense annoncées

Les mesures de protection annoncées ne sont pas rassurantes. Il s’agirait pour éradiquer le terrorisme d’agir militairement dans le Sahel, au Moyen-Orient et sur le territoire français.

-de terribles attentats commis pendant l’Etat d’urgence. A quoi sert-il de le prolonger ?

-Une lenteur criminelle à unifier les forces de police et de Défense quand ils semble évident que leur collaboration réelle leur donnerait de l’efficacité

-L’annonce de redéploiements « à la source » en Afrique, au Sahel et au Moyen-Orient, présence militaire qui a démontrer son impuissance depuis plusieurs années

-Opération sentinelle revisitée, les militaires professionnels qui l’assurent actuellement seraient remplacés par des réservistes. Bienvenue au massacre de militaires un peu rouillés après celui de certains militaires en sentinelle devant des lieux stratégiques.

-Eviter la radicalisation des détenus. Là aussi depuis le temps qu’on en cause après la publication d’analyses brillantes et convaincantes, toujours rien n’est fait.

-On attend toujours la fermeture des mosquées salafistes prêchant la haine et celles des salles de prière clandestines. Travail difficile puisque de nombreux hadiths et sourates du Coran prêchent la haine des mécréants, des juifs, des apostats, des chrétiens, des homosexuels et que certains imams recommandent aux maris de battre leur femme.

-Le terroriste de Nice possédait un permis de séjour de dix ans mais avait été condamné pour vol et violences dont 6 mois avec sursis. N’aurait-il pas du être expulsé ? A quoi sert un permis de séjour si on l’accorde et le maintient sans conditions ? J’ai toujours pensé qu’une solution pour le maintien de l’ordre public et de notre sécurité serait d’accorder des visas de séjour sous la condition expresse de respecter les lois de la République et que le visa devrait être annulé à tout manquement. C’est autrement plus simple, trop simple sans doute, que la déchéance de la nationalité …

LahouaijeBoulel2

-La plupart, sinon la totalité des terroristes identifiés ont fait leurs armes dans la délinquance, est-il impossible surveiller les musulmans délinquants d’une manière ou d’une autre ?

-Tous ces hommes chargés de notre sécurité et de notre défense ont prouvé leur impuissance à accomplir leur mission, les femmes ne feraient-elles pas mieux ? Pourquoi sont-elles absentes de ces fonctions alors qu’elles sont présentes, faiblement mais présentes quand même, dans la police et l’armée ?

La Connectrice

 

 

 

 

Près de 100 morts à Nice le 14/07/2016. le chauffard du camion bélier était un tunisien niçois repris de justice.

 

Dessin de Plantu https://twitter.com/plantu/status/753732456365383684/photo/1?ref_src=twsrc%5Etfw

 

Mise à jour le 15/07 à 23:46

Sources le 15/07 : Sud radio, RMC, Europe1, etc.

Source le 14/07: le fil d’information en direct du journal Le Monde à 2h10

Jeudi soir, vers 22h30, un énorme camion blanc de location, 18T, a foncé sur la foule rassemblée sur la promenade des Anglais pour assister au feu d’artifice du 14 juillet, nôtre fête nationale, the Bastille day comme le dit le New-York-Times et les médias anglophones.

Les témoins ont entendu de nombreux coups de feu. Ils parlent de deux hommes armés qui tiraient sur la foule en zigzaguant pour tuer le plus de personnes comme le camion qui avait visé les groupes les plus nombreux. Pour ces témoins il est évident que les terroristes comptaient faire un carnage, suivant en cela les consignes de l’Etat islamique. Vendredi soir les médias affirmaient que le terroriste était seul et que les médecins dépêchés sur place avaient constaté des blessures par balle sur les victimes. Que croire ?

Le parquet a annoncé plus de 80  morts mais au fil du temps, le nombre grandit car il y aurait près de 20 blessés dans un état critique et 55 grièvement touchés. On ne connaît pas encore le nombre exact des blessés, il y en aurait près de 200 ans dont des adolescents et de jeunes enfants..

Le chauffeur du camion a été abattu, il s’agit d’un tunisien (au début on parlait de franco-tunisien, allez savoir !) de 31 ans habitant Nice, fiché pour vols avec violences et violences que certains disent « conjugales ». Il était pourvu d’un titre de séjour et on se demande à juste raison pourquoi il n’a pas été expulsé après plusieurs condamnations dont une de 6 mois avec sursis. C’est d’autant plus irresponsable que la relation entre délinquance et radicalisation est certifiée par les experts. Une perquisition était en cours à son domicile vendredi matin. Il n’était pas fiché mais on sait que les Alpes maritimes abriteraient le plus de musulmans radicalisés en France. Le tunisien vivant en France rassemble à lui seul les caractéristiques des djihadistes les plus nombreux, la Tunisie fournit le plus gros des troupes de Daech sur leur total tandis que la France est la championne d’Europe pour le nombre de ces mercenaires.

Le camion aurait  foncé sur deux kilomètres. Je ne comprends pas cette phrase Le camion « a foncé sur la foule sur une longue distance, le long de la Promenade (des Anglais), ce qui explique ce bilan extrêmement lourd », a expliqué le sous-préfet. Il y avait effectivement de nombreux barrages de sécurité...

S’il y avait des barrages de sécurité en nombre, comment le camion a-t-il pu parcourir deux kilomètres ? Et comment a-t-il pu pénétrer sur la promenade des Anglais où se massaient environ 100 000 spectateurs dont de nombreux enfants ? J’ai souvent vu sur les bretelles d’autoroute des policiers installer des herses pour crever les pneus de manifestants en tracteur ou camion afin de les arrêter dans leur progression. Les forces de sécurité de Nice étaient-elles trop pauvres pour disposer des herses au niveau des accès de la promenade des Anglais ? Les autorités préfectorales et locales n’avaient-elles jamais entendu parler de ces voitures béliers qui foncent dans les marchés et les foires? Ignoraient-elles les consignes de l’Etat islamique sur le terrorisme « do it yourself » ?

Triste de constater que pour le foot on a mis le paquet pour protéger les « fanzones » et que la garde est baissée pour notre fête nationale, illustration terrible du mépris de nos dirigeants pour les valeurs et symboles républicains. Le fric du foot compte plus que la France et ses valeurs, son histoire , ses symboles et son peuple patriote.

Le plan Blanc a été déclenché Ce dispositif exceptionnel, qui n’avait plus été en application depuis les émeutes de 2005, offre de vastes pouvoirs aux autorités précise Le Monde.
Le plan Blanc un complément réactionnel de l’état d’urgence ? étant donné que l’Etat d’urgence a montré toute son inefficacité et sa désinvolture (nombreuses manifestations et rassemblements), on nous annonce une disposition d’urgence médicale comme un aveu d’impuissance. Si on ne peut pas prévenir, organisons-nous pour soigner, consoler et réparer.

Une fois de plus, j’attends les réactions indignées des musulmans de France et d’ailleurs. Oui, ils ont protesté mais pas comme un seul homme. Chaque organisation, chaque grande mosquée, les sunnites, les chiites ont fait connaître leur contrariété chacun de son côté et séparément. Pratique, chacun n’est pas responsable des crimes de son voisin.

Ce vendredi j’entendais des gens parler du drame de Nice sur Radio Beur. Pour eux, il ne s’agissait ni d’une catastrophe ni d’un drame mais d’un « truc ». Leur souci principal étant de se prémunir de stigmatisation, d’amalgame et d’islamophobie. Ils n’éprouvaient de chagrin que pour eux-mêmes, le véritable danger n’étant pas pour eux le terrorisme musulman mais les conséquences forcément terrrrribles que ça pouvait avoir sur eux. Ils vont me faire pleurer…de dégoût.

La Connectrice indignée

Les premiers témoignages

Damien Allemand, journaliste de « Nice Matin », a posté un témoignage sur le site Médium, en voici un extrait :

 « Dès la fin du show, on s’est tous levé, en même temps. Direction les escaliers, tous esquichés comme des sardines. Je zigzaguais entre les gens pour rejoindre mon scooter, garé à deux pas. Au loin, un bruit. Des cris. Ma première pensée: un malin a voulu faire son petit feu d’artifice de son côté et ne l’a pas maîtrisé… Mais non. Une fraction de seconde plus tard, un énorme camion blanc filait à une allure folle sur les gens donnant des coups de volant pour faucher un maximum de personnes. Ce camion de la mort est passé à quelques mètres de moi et je n’ai pas réalisé. J’ai vu des corps volaient comme des quilles de bowling sur son passage. Entendu des bruits, des hurlements que je n’oublierai jamais. J’étais tétanisé. Je n’ai pas bougé. J’ai suivi ce corbillard des yeux. Autour de moi, c’était la panique. Les gens couraient, criaient, pleuraient. Alors, j’ai réalisé. Et j’ai couru avec eux.« 
En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/police-justice/live/2016/07/15/en-direct-plusieurs-morts-a-nice-apres-qu-un-camion-a-fonce-sur-la-foule_4969598_1653578.html#cMg0eIPGoqWa7LUk.99

Témoignage de Mélina Macri, 40 ans, qui était sur la plage Beau Rivage, juste au-dessous de la Promenade des Anglais :

« J’étais avec des amis sur la plage Beau-Rivage, nous fêtions un anniversaire, et nous étions sur le point de rentrer chez nous, quand on a vu des gens courir sur la plage en direction du Vieux Nice en criant : « Il y a des coups de feu, courez ! » On a donc couru sans trop savoir pourquoi. Un mouvement de panique incroyable, tout le monde courait sur la plage et sur la Promenade des Anglais. On a essayé d’entrer dans l’hôtel Mercure, mais il avait fermé ses portes, avec des gens réfugiés à l’intérieur, alors on a continué à courir jusqu’à l’entrée du Vieux Nice, où un homme nous a ouvert les grilles d’un hangar qui avait l’air d’être un local à vélos, en face du pub L’Escalier. Il nous a distribué de l’eau et nous a tenus au courant de ce qui se passait. Nous étions 150 à peu près, nous sommes restés une heure et demie. »

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/police-justice/live/2016/07/15/en-direct-plusieurs-morts-a-nice-apres-qu-un-camion-a-fonce-sur-la-foule_4969598_1653578.html#cMg0eIPGoqWa7LUk.99

« Il y avait des gens qui volaient dans tous les sens ». « Nous étions en bas, au bord de l’eau, et tout d’un coup, on a entendu des grands cris, on n’a pas compris », explique-t-il. « Tout le monde s’est retourné et on a vu un gros camion, genre 35 tonnes, blanc, qui rentrait dans la foule, qui est monté sur le trottoir et qui écrasait tout le monde. Il y avait des gens qui volaient dans tous les sens, qui étaient expulsés de partout et il a continué, continué sa route presque jusqu’au bout de la Promenade, sans s’arrêter », poursuit-il.

« C’était une horreur ». « Les gens se sont mis à courir partout, ça criait, ça hurlait. Il y avait des scènes de panique générale et quand j’ai voulu retraverser pour rentrer chez moi, il y avait des morts partout, partout, partout, sur la chaussée, c’était une horreur », décrit-il avec effroi. http://www.europe1.fr/faits-divers/nice-il-y-avait-des-morts-partout-partout-partout-2799901 (on notera que pour europe1, il s’agit d’un fait divers …)

%d blogueurs aiment cette page :