Flux RSS

Archives de Tag: discrimination sexiste

Humour et burqini

Publié le
Editoriaux – Immigration et diversité – Politique – 29 juin 2019

Burkini : Anne Hidalgo ne parvient pas à noyer le poisson par Jany Leroy

La gauche a résolu le problème du burkini dans les piscines : il y a plus important en France. Sujet suivant, s’il vous plaît. Le porc dans les cantines ? Il y a plus important. Et puis ? Les prières de rue ? Il y a plus grave. Et puis ? Je dois mettre une djellaba et voiler ma femme ? Mais bien entendu. Si je ne veux pas, vous me coupez la tête ? Mais je vous comprends. Puis-je vous offrir un sabre ?

Alors qu’elle recevait son ami Sadiq Khan, maire de Londres, sous la halle Freyssinet, rebaptisée « Station F, incubateur de start-up », Anne Hidalgo s’est livrée à un exercice de relativisation de toute beauté à propos du maillot de bain islamique intégral fermé à double tour devant huissier.

L’aspect dérisoire de l’affaire fut confirmé devant Sadiq en ces termes : « Il y a d’autres choses beaucoup plus importantes en France. » Alors que l’assistance l’attendait sur la canicule, le réchauffement des trottinettes et bien d’autres sujets brûlants, le maire de Paris s’en fut désigner les thèmes capitaux sur lesquels se concentrer énormément : « Je pense que notamment autour de l’éducation, autour de la cohésion sociale, autour du vivre ensemble… » Premier bug sous la halle dédiée aux start-up du numérique. Le disque dur d’Anne Hidalgo ne voit aucun rapport entre l’irruption d’islamistes dans une piscine et le « vivre ensemble ». Faute d’informaticien présent dans la salle pour rechercher l’origine de la panne, madame Bisounours continua à dérouler son argumentaire : « Autour du vivre ensemble, autour du droit des femmes, il y a encore beaucoup de choses à faire, avant de se jeter tête baissée dans un sujet qui ne laissera que des fractures. »

Sous le verbiage, la plage. Ses burkinis et ses absences de fractures pour les utilisatrices. Après tout, les autres ne sont-elles pas impudiques ? L’invocation du dérisoire est le prétexte pour ne pas prendre position. Mue, sans doute, par une volonté de rester sur le thème aquatique, Anne Hidalgo s’évertue à noyer le poisson. Mais entre deux plongées, l’animal confie ce que tout le monde avait déjà deviné. Madame le maire est pour l’autorisation du burkini dans les piscines. Sinon, fracture ! Crac ! Et qui c’est qui va plâtrer ? Eh ben, c’est la gauche. Toujours de permanence aux urgences du vivre ensemble. Alors, merci bien.

Aux piscines contraintes à des mesures d’hygiène, la gauche préfère la nage en eaux troubles. Bermuda interdit : pas fracture. Burkini : patatras ! Et bon courage au personnel pour justifier ce règlement ubuesque. L’utilisateur s’efforcera d’expliquer qu’il porte un bermuda islamique. Que son épouse ne tolère pas qu’il montre ses jambes au-dessus du genou.

Zineb El Rhazoui rappelle que « burqini » doit s’écrire avec un Q et non un K, car le mot vient de « burqa » et non de « bikini ». Il était impossible de trouver une lettre plus adaptée au niveau de la revendication.

Le « libéral » saoudien MBS laisse arrêter un homme qui déjeunait avec une femme

Nos politiques et nos médias perroquets nous ont vendu le nouveau dirigeant saoudien Mohamed Ben Salmane dit MBS comme un progressiste qui allait moderniser l’Arabie saoudite en commençant par abolir les discriminations féroces qui touchent les femmes. MBS ayant autorisé les femmes à conduire, les copains des saoudiens voulaient nous persuader de sa détermination à améliorer le sort de la part féminine de son peuple. Las ! nous venons d’apprendre qu’un égyptien avait diffusé une vidéo le montrant en train de prendre son petit déjeuner avec une femme. Shocking ! L’impudent a été arrêté et on se demande quel sera son sort pour un tel crime.

L’application stricte de la charia en Arabie saoudite est d’autant plus choquante que ses ressortissants l’imposent en Autriche et dans l’Oberland bernois qu’ils investissent en masse. Les hôteliers de ces régions forment leur personnel à ces usages archaïques pour attirer cette clientèle mine d’or pour leur petit commerce. Par contre, lorsque nous visitons leurs pays, nous devons nous plier à leurs usages sous peine d’emprisonnement voir plus.

https://www.letemps.ch/grand-format/tourisme-islamique

LC

Source : https://www.lorientlejour.com/article/1133734/arabie-un-homme-arrete-pour-avoir-mange-avec-une-femme.html

Un homme a été arrêté en Arabie saoudite pour s’être filmé petit-déjeunant avec une femme, une vidéo qualifiée lundi d' »offensante » par les autorités saoudiennes. Cette vidéo, largement diffusée sur les réseaux sociaux, montrait un homme en train de prendre son petit-déjeuner avec une femme vêtue d’une abaya noire et d’un niqab de la même couleur. Cette femme, qu’il présente comme sa collègue, lui donne des aliments directement dans la bouche.

« Le ministère du Travail a arrêté un expatrié à Jeddah qui apparaissait dans une vidéo offensante », a déclaré le ministère dans un communiqué, indiquant que l’arrestation avait eu lieu dimanche. L’employeur des deux personnes a été convoqué, a-t-il ajouté, affirmant qu’il avait enfreint le règlement stipulant que le lieu de travail devait être non-mixte.

Alors que la vidéo suscitait des critiques sur les réseaux sociaux, notamment de la part d’internautes ultra-conservateurs, le Parquet général a appelé dans un tweet les habitants du royaume à respecter « les valeurs et les traditions de la société saoudienne ». L’homme arrêté est de nationalité égyptienne et travaillait dans un hôtel, selon les médias locaux.

Cette arrestation intervient dans un contexte de réformes menées par le Prince héritier Mohamed Ben Salmane, qui a notamment levé l’interdiction de conduire pour les femmes en juin 2018. Le royaume reste toutefois l’un des pays les plus restrictifs au monde concernant les droits des femmes, avec un système de tutelle et un code vestimentaire strict.

En avril, les autorités sportives saoudiennes avaient fermé un centre de fitness à Riyad en raison d’une vidéo publicitaire controversée montrant une femme en tenue de sport.

Macron, Fillon, Hamon, Mélanchon, Potiron, Bayrou et Cailloux

https://laconnectrice.wordpress.com

Résultat de recherche d'images pour "iznogoud président"

https://goo.gl/images/JeaP5V

Quel ennui, tous ces mâles qui occupent la scène politique depuis des décades, y compris Hollandon par Macron interposé ! Ils pensent nous captiver par programmes divulgués ou suggérés, teasing oblige,  qu’ils modifient en fonction des sondages et qu’ils n’appliqueront pas selon l’usage des présidents précédents.

Résultat de recherche d'images pour "candidats présidentielles 2017"

https://goo.gl/images/Wr5rPP

Leur seul projet unanime de société  est de faire barrage au Front National en lançant de concert des cailloux dans les chaussures de Marine Le Pen, seule femme du contingent des candidats à l’élection présidentielle et qui, quoique l’on pense de ses diverses intentions est la seule à défendre la dignité des femmes. En refusant le foulard que lui tendait un sbire à l’entrée de la résidence privée -et non la mosquée-du grand Mufti  de Beyrouth, elle a fait preuve de courage et de détermination contre la discrimination des femmes. Toutes celles qui se sont soumises à la charia en visitant des pays musulmans devraient avoir honte.

En 2009 Hillary Clinton, En 2010 Laurence Ferrari, En 2013 Christine Boutin , Valérie Trierweiler et Najat Belkacem Source

Ce n’est pas que je veuille dire que Marine Le Pen est la meilleure des candidatures et qu’elle ne déserve pas mes critiques, à commencer par le fait que, comme les autres, elle occupe la scène politique depuis trop longtemps. Mais, en tant que politique elle est la seule à prendre des positions féministes. Elle a même dit que si élue, elle interdirait le port du voile dans l’espace public.  En tous cas aucun de ses concurrents ne lui arrive à la cheville sur la question des femmes.

Je ne sais pas encore si je voterai blanc ou bleu marine mais ce qui est certain c’est qu’aucun des potirons n’aura ma voix.

Résultat de recherche d'images pour "candidats présidentielles 2017 humour"

http://www.leparisien.fr/espace-premium/fait-du-jour/ils-veulent-un-ticket-pour-l-elysee-20-06-2016-5898375.php

Idéalement, je souhaiterais qu’une femme issue de la société civile se présente et soit élue présidente. Nous ne manquons pas de femmes géniales mais elles sont cachées par ce rideau exigé par Mahomet pour cacher ses femmes de la concupiscence de ses hommes et qui est rappelé aujourd’hui par le voile qui rappelle aussi le machisme, le sexisme, la pédophilie, la polygamie et l’esclavage.

La Connectrice

Quelques femmes géniales

Cette liste n’est pas exhaustive, faites des suggestions 😉

Les journalistes

Edwige Chevrillon, journaliste à radio BFM est une professionnelle aguerrie qui ne joue pas les stars quand elle interroge les piliers du monde économique dont elle a très sérieusement étudié les dossiers.

Les mathématiciennes

Claire Voisin, née le 4 mars 1962 à Saint-Leu-la-Forêt est une mathématicienne française, directrice de recherche au Centre national de la recherche scientifique (CNRS) à l’École polytechnique, membre de l’Académie des sciences et titulaire de la nouvelle chaire de mathématiques Géométrie algébrique au Collège de France.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Claire_Voisin

Les Économistes

 Esther Duflo, titulaire d’une chaire sur la pauvreté et le développement au Massachussets Institute of Technology, Mecque américaine des sciences économiques, et conseillère de la Maison Blanche,

https://youtu.be/ry36YQ18xn0

Agnès Bénassy-Quéré, professeur à l’Ecole d’économie de Paris et présidente-déléguée du Conseil d’analyse économique (CAE), qui conseille le Premier ministre.

https://www.franceculture.fr/emissions/les-carnets-de-l-economie/agnes-benassy-quere

Akiko Suwa-Eisenman, que sa fiche sur le site de l’Ecole d’économie de Paris présente comme … « directeur » de recherche.

« Les femmes sont peut-être plus réticentes à s’exprimer sur les sujets dont elles ne sont pas de parfaites spécialistes ? », s’interroge cette normalienne, spécialiste des questions agricoles et de développement, qui vient de signer un ouvrage collectif sur le réchauffement (« Le climat va-t-il changer le capitalisme? », éditions Eyrolles).

Hélène Rey  Cette économiste française de 44 ans a cumulé les postes d’enseignant dans des universités de prestige telles qu’Harvard, Berkeley ou encore Princeton. Elle officie actuellement à la London Business School. En 2013, elle devient la première femme à obtenir le prix Yrjö Jahnsson qui récompense un économiste européen âgé de moins de 45 ans.

Ses travaux portent notamment sur les déséquilibres financiers et le système monétaire international. L’un de ses articles les plus remarqués a été publié en 2007, avec Pierre-Olivier Gourinchas. Il expliquait pourquoi les Etats-Unis en tant que puissance centale du système financier global avaient “un privilège exorbitant”.

https://videos.lesechos.fr/lesechos/interviews/en-direct-de-davos-helene-rey-london-business-school-reagit-aux-decisions-de-la-bce/lrk3fu

Pascaline Dupas, professeure à Stanford en Californie, vient de recevoir le prix de jeune meilleure économiste 2015 décerné par le journal Le Monde et le Cercle des économistes, en partenariat avec le Sénat.

Pascaline Dupas travaille depuis une quinzaine d’année sur les questions liées à la santé et à l’éducation en Afrique. La jeune économiste qui privilégie « une approche concrète de l’économie », le terrain à a théorie, a développé une méthodologie particulière « qui peut être comparée aux essais cliniques ». Comme « pour savoir si un médicament marche ou pas (…) on fait la même chose avec les politiques publiques (…) » que l’on teste « dans certaines écoles ou dans un certaines communautés » explique l’économiste. L’objectif, derrière ces travaux dont bon nombre ont été repris par la Banque mondiale ou l’Unicef, est de « permettre aux politiques de faire des choix plus informé », ajoute-t-elle.

Mention spéciale en politique

Nathalie Kosciusko-Morizet

Site officiel

NKM est dotée d’un pedigree avantageux de trois générations de politiques et hauts fonctionnaires polytechniciens ou normaliens. Côté paternel elle compte un aïeul juif et côté maternel une parenté avec Lucrèce Borgia.  Elle-même est polytechnicienne et ingénieur agronome. Ses biographes la qualifie « d’insoumise », « ambitieuse », « rebelle », à la fois de gauche et de droite », « bobo », « singulière »

Enfant, elle aurait affirmé qu’elle voulait être la première femme présidente de la République.

Son arrière grand-père maternel André Morizet

Nathalie Kosciusko-Morizet ou « NKM », a été qualifiée d’ »emmerdeuse », de « tueuse », d’ »insoumise ». Transgressive, souvent, elle est singulière, indéniablement. Ce documentaire retrace son parcourt. Le documentaire NKM, la singulière a été réalisé par Anne Fulda et Henri Marquis.

https://youtu.be/70T4D8N2SYM

Elle se joue des codes et des conventions

A 43 ans, Nathalie Kosciusko-Morizet a déjà une longue carrière politique. Députée de l’Essonne, déjà trois fois ministre, des ambitions présidentielles : NKM, désormais en lice pour les primaires de la droite et du centre, se joue des codes et des conventions.

On la dit effrontée, ambitieuse, reine de la com’, insoumise. On la traite parfois de « bobo parisienne » ou d’enfant gâtée tout en reconnaissant son intelligence et son courage. Femme dans un univers d’hommes, au cœur de la défense de l’environnement, féministe, la dame est une experte de la stratégie de la rupture et du contre-pied.

Humour. Burkini et voiles

Publié le

Le Kroll du 19 août 2016

 

Le burkini stigmatise les femmes qui ne le portent pas

Publié le

Si le burkini protège la pudeur de celle qui le porte, alors il stigmatise celles qui ne le portent pas et les désigne à l’assaut des hommes qui les prennent pour des femmes de mauvaise vie, des putes, des salopes, des Marie-couche-toi-là, des provocatrices, des nymphomanes, des folles de sexe, des obsédées, des hystériques, etc.

S’il faut porter un burkini pour se faire respecter des hommes, ceux-ci n’ont aucune raison de respecter celles qui ne le portent pas.

Tous les chiffons qui marquent le corps des femmes respectables ostracisent celles qui ne portent ni voile, ni hijab, ni bonnet, ni jilbeb, ni burkini .

Cette notion de pudeur que développe l’islam et qu’il impose uniquement à ses femmes n’a rien à voir avec la notion de pudeur que cultivent les pays de culture judéo-chrétienne et celles et ceux qui oseraient affirmer que l’accoutrement des musulmanes pudiques ne les fait pas rigoler ou ne les choquent pas sont des menteuses et des menteurs.

Porter des vêtements musulmans est une capitulation des femmes devant la maladie sexuelle des hommes. Rappelons que dans les prisons de France, 60% sont des musulmans et que 30% des prisonniers le sont pour des délits et crimes sexuels jugés (peu de femmes osent porter plainte).

Le burkini et ses acolytes de chiffons est une incitation au harcèlement et au viol des femmes qui ne le portent pas. C’est pourquoi, quand on respecte les femmes, on est favorable à son interdiction, avec l’interdiction du voile et de tout ce qui stigmatise la femme

La Connectrice (qui est lasse des idioties hypocrites, lâches et sexistes qu’elle entend à propos du burkini)

PS Bien entendu je ne crois pas à la vertu du burkini qui est surtout un étendard du djihad et une stigmatisation du corps de la femme pour complaire aux califes et aux imams qui entendent labourer leur corps comme un champs, qu’elles soient leur propriété exclusive ou leur cheptel sans limites de femmes à violer.

Je réponds ici à l’argument « pudeur » utilisé pour justifier le port du djihad…euh, du burkini…

Hijab Day à Sciences Po ce 20 avril !

Publié le
 Scandaleux ! Et après on nous reprochera d’être responsables de la non intégration des populations musulmanes et plus précisément de leur ségrégation.
Quand admettra-ton que l’islam est un impérialisme qui interdit l’intégration et au contraire veut nous imposer ses valeurs, ses coutumes et ses lois théocratiques.
Quand admettra-t-on que les musulmans sont racistes, intolérants, conquérants, communautaristes et indifférents au bien commun de la France, qu’ils sont francophobes ?
Déchéance des enseignements de Science Po qui sont supposés former des cadres très supérieurs et hauts fonctionnaires en leur transmettant l’histoire, les lois et les valeurs de la République française laïque.
Les dirigeants français sont décérébrés, exactement ce qui est nécessaire pour apprendre le Coran par coeur sans être autorisé à réfléchir et critiquer. C’est d’ailleurs pour cela que l’islam est si répandu dans le monde et qu’il gagne des conversions dans les milieux illettrés et intellectuellement indigents.
La Connectrice

        Chères amies, chers amis,

Céline Pina a informé sur son Facebook de la journée du hijab le 20 avril  à sciences Po paris, initiative soutenue par l’association Salaam.
Sur le Facebook Hijab day Un voile pour une journée, avec l’affiche en Anglais,  on peut lire entre autres  « Si toi aussi tu trouves que ce serait sympa d’essayer la décence, le respect de l’autre, l’échange et la compréhension mutuelle, tout ça, tout ça… dans notre société tristounette,
Enfin bref, si toi aussi tu es humaniste, féministe, anti-raciste, anti-paternaliste, sciences piste, ou tout ce que tu veux: REJOINS NOUUUUUUS : »

La manipulation mentale en semant la confusion, en noyant le mot « décence » au milieu d’autres substantifs !  C’est toujours le même argumentaire pour attraper tous les gogos et propager l’étendard de l’islam politique afin de montrer sa capacité d’occupation des espaces et des esprits.

En 2008, alors qu’une pétition circulait pour interdire le voile à l’Université, l’institut de la mode de l’Université Lyon2 avait organisé un colloque « Les voiles dévoilés : pudeur, foi, élégance ». Vous trouverez les réactions sur notre sitehttp://www.regardsdefemmes.com

Je laisse le soin aux associations parisiennes de réagir face à cette tentative de banalisation de l’assimilation des femmes à un unique objet sexuel devant se cacher dans l’espace public. Cette manifestation dans le hall d’accueil de Sciences Po Paris (la péniche) est une nouvelle avancée du patriarcat théocratique contre les droits des femmes.

Les étudiant-e-s, enseignant-e-s et personnels de sciences po Paris laisseront-ils, par indifférence ou par lâcheté cette tentative de régression sans réagir ? N’auront-ils pas le courage du doyen de la Manouba à Tunis ?

Pour ma part, je serai demain, avec d’autres responsables de Regards de Femmes,  au parlement européen, pour soutenir la jeune lycéenne Tchadienne Zouhoura, violée en réunion., Elle  a eu le courage de dénoncer ses agresseurs qui avaient fait circuler la vidéo du viol sur les réseaux sociaux, persuadés de leur impunité en tant que fils de dignitaires du régime.

Bien cordialement à vous,

Michèle Vianès

Humour. Mode islamique

Publié le

http://www.leparisien.fr/laparisienne/societe/mode-islamique-plantu-je-defends-l-image-de-la-femme-30-03-2016-5673071.php?success=1#blocCommentaires

Mode islamique. Plantu : «Je défends l’image de la femme»

30 Mars 2016, 15h20 | MAJ : 30 Mars 2016, 15h24

1/2RÉAGIR

63
Le dessinateur du Monde Plantu a publié sur son blog ce mercredi un dessin titré: «Dolce&Gabbana lance une collection de hidjabs.» 
Le dessinateur du Monde Plantu a publié sur son blog ce mercredi un dessin titré: «Dolce&Gabbana lance une collection de hidjabs.»  Montage AFP / Plantu

«A quand la fashion ceinture ?» demande une fashionista en hidjab, peut-être issu de la nouvelle collection Dolce Gabbana, avec une ceinture explosive autour de la taille.

En arrière-plan une femme cheveux au vent pleure. Ce dessin de Plantupublié en fin de matinée a provoqué un tollé de réactions sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes ont accusé le dessinateur de faire un amalgame entre islam et terrorisme sur les réseaux sociaux. Contacté par La Parisienne, Plantu s’explique en une seule phrase : «Je veux défendre l’image de la femme».

Uniqlo, Dolce & Gabbana, Mark & Spencer, les géants de la mode se lancent sur le marché de la mode islamique. On peut dorénavant se procurer chez Marks&Spencer un maillot de bain intégral couvrant tout le corps. Certaines grandes enseignes n’hésitent plus à proposer de telles tenues. La ministre Laurence Rossignol, en charge des Droits des femmes, a dénoncé ce mercredi matin les grandes marques qui se lancent dans la mode islamique. «On ne peut pas admettre que c’est banal et anodin que de grandes marques investissent ce marché et mettent les femmes musulmanes dans la situation de devoir porter ça, a-t-elle affirmé sur BFMTV-RMC.

Mardi, notre journal «Le Parisien – Aujourd’hui en France» consacrait un dossier à ce sujet, expliquant notamment que l’enseigne H&M lorgnait sur ce marché. « Nos collections permettent à chacun d’habiller sa personnalité mais n’encouragent pas un choix de mode de vie en particulier », esquivait dans nos colonnes la marque populaire. Des propos qui ont fait réagir la ministre.

%d blogueurs aiment cette page :