Flux RSS

Archives de Tag: Emmanuel Macron

Humour. Comment obtenir la nationalité française

Publié le

 

 

 

La Traversée. Film de propagande macroniste financé par nos impôts

Publié le

J’ai regardé ce soir sur TV5 le film de Romain Goupil et Daniel Cohn-Bendit déjà présenté au festival de Cannes 2018 et acheté par la télévision publique pour lui assurer une audience qu’il n’aura jamais dans les salles commerciales mais fera la joie des admirateurs de Macron Emmanuel, de ses amis et de ses soutiens. Alors que notre président nous annonce que la lutte contre les « fake news » est ouverte, la Traversée est un « fake » documentaire qui détourne l’argent public afin de nous soummettre à la servitude involontaire.

Je dois dire que j’ai eu beaucoup de mal à regarder attentivement ce navet nombriliste et propagandiste à la gloire de ses auteurs, du président Macron et du politiquement correct de l’époque actuelle. Sur le plan technique le film est lent, son scénario décousu, il se veut documentaire mais tronque les témoignages et opinions quand ils ne vont pas dans le sens de Cohn-Bendit et Goupil qui cherchent à conforter leur opinion, démontrer que leurs interlocuteurs ont tort ou raison selon leur conviction personnelle.  A ce titre l’interview de Macron est coupé au moment où il explique ce qu’il fera des migrants une fois qu’ils seront triés…

D’autre part, ce film est une histoire de bons copains qui font de la téléréalité en se filmant abondamment eux-mêmes et en nous exposant leurs états d’âme qui sont d’une banalité effarante et sans autre intérêt que la satisfaction de leur narcissisme. Il faudrait être amoureuse ou amoureux de Romain et Dany pour se réjouir de l’omniprésence de ces vieux beaux qui ont largement 50 ans de plus que leurs prouesses soixantehuitardes. Ah oui, mai 68, c’est le sujet de ce film.

Si tous les documentaires sur mai 68 nous montrent des hordes de jeunes gens luttant « courageusement » contre les CRS/SS, peu d’images nous montrent des femmes pour la bonne raison que narguer les flics n’était pas leur préoccupation centrale et que montrer des images de ‘tricoteuses » n’a jamais intéressé les médias. Dans « la traversée » peu de femmes sont interrogées à l’exception d’une voilée et de sa copine non voilée et très jolie dont les explications fascinent Dany-le-rouge. L’autre femme longuement choyée par le « révolutionnaire » est une femme noire militante de Europe-Ecologie, son parti à lui.

Dans ce film de propagande, le politiquement correct de la saison (qui dure !) c’est : vive le mariage pour tous et les gays ; le souverainisme c’est mal ; les militants du diabolique Front national (les copains se font peur en se rendant au rendez-vous) sont majoritairement des flics et des chasseurs ; l’islam est une religion de paix et d’amour, les terroristes sont des malades mentaux, de faux musulmans ; il est injuste de stigmatiser les musulmanes qui portent le voile ; les jeunes des cités sont victimes de racisme et c’est la cause de leur chômage et de leur délinquance et criminalité ; la France « moisie » est raciste ; les français ont un devoir de solidarité vis-à-vis des migrants et les barbelés du mur de la honte de Calais sont un déni des valeurs républicaines ; bravo aux éleveurs qui se sont débarrassés des quotas laitiers pour exploiter librement de pauvres vaches holstein qui peuvent à peine marcher tant leurs mamelles sont hypertrophiées ; etc.

Le but avoué du film était de montrer l’évolution des idées de mai 68 et, en effet, il nous montre la récupération et le détournement des bonnes idées de cette révolution culturelle.

J’ai été passagère de mai 68, participante libre et indépendante et j’ai trouvé que nombre d’idées étaient en effet révolutionnaires, en particulier toute celles qui concernaient l’émancipation des femmes. Nous avons trop gagné en libertés pour que ça dure et la Macronie rêve de nous enterrer, notamment en ne tenant pas la promesse d’un ministère des droits des femmes.

Avant mai 68, les autorités ne cherchaient pas à comprendre les causes des comportements déviants mais aujourd’hui l’excès inverse prévaut, toutes les excuses sont bonnes pour permettre aux délinquants et criminels de poursuivre leurs méfaits.

Avant, nos comportements étaient soumis à la morale catholique. Aujourd’hui, par « souci d’apaisement » nous sommes soumis et surtout soumises à la charia.

Avant, beaucoup de français étaient profondément racistes et antisémites. Aujourd’hui nous devons respecter le racisme et le sexisme des musulmans et l’antisémitisme a repris du poil de la sale bête.

Avant, les enfants n’avaient pas leur mot à dire. Aujourd’hui les adultes ne doivent pas encadrer les enfants qui font la loi et commettent délits et crimes dès l’âge de 11 ans.

Les situationnistes avaient dénoncé les manipulations de la réclame. Aujourd’hui la publicité est un art qui a tous les droits : manipulation, conditionnement, images subliminales, mensonges, tromperies sur la marchandise, confusion des valeurs, utilisation de la science psychologique et sémiologiques pour faire prendre aux gogos des vessies pour des lanternes.

Ce n’est pas tout mais établir la liste des dérives et détournements des bonnes idées de mai 68 est trop déprimant. Je m’arrête là.

La Connectrice fatiguée par les manipulations officielles et la passivité de ses compatriotes

 

Michel Onfray. Macron et l’argent magique

Publié le

 

A une infirmière du CHU de Rouen qui déplorait le manque de moyens, Emmanuel Macron a répondu qu’il n’y avait pas d’argent magique. Pourtant, lui le banquier sait bien que l’argent n’est que magie. Mais évidemment pas pour tout le monde. https://michelonfray.com/interventions-hebdomadaires/le-banquier-et-l-argent-magique

Avec son bon sens habituel et son humour glacé, Michel Onfray nous explique que si l’argent est magique pour bombarder la Syrie ou le Mali, il est loin d’être magique pour les smicards, les paysans, les ouvriers, les infirmières et toutes les petites gens. Il décline aussi de manière pertinente la virtualité de l’argent qui ne repose plus sur des objets concrets comme l’or mais sur la capacité théorique de remboursement de l’emprunteur. Les banques prêtent généreusement aux riches mais jamais aux pauvres, a fortiori s’ils sont âgés et malades, même si leur projet tient la route économiquement.

La Connectrice

https://fr.dreamstime.com/photo-stock-argent-magique-image2319560

Trogneux/Macron, un couple Canada Dry sans dignité

Publié le

Les Macreux sont indécents à vouloir nous imposer leur amour impossible qui ne nous regarde pas. La majorité qui a voté Macron président n’a pas choisi son épouse laquelle semble vouloir nous imposer une légitimité par son comportement indélicat et son personnage de jeune vieille. Je ne supporte pas les faux semblants, l’hypocrisie et la manipulation et l’affichage provoquant de ce couple incestuel m’agace au plus haut point.

Maintenant que nous devrons payer pour les frais de présentation (et le reste) du couple présidentiel, nos exigences sur la qualité de leurs prestations sont légitimes, à commencer par leur comportement public, leur allure et leur style. Avec les Macreux/Trognon, nous sommes loin du compte. Le gros problème de l’épouse présidentielle est qu’elle veut faire jeune et ça se voit. A l’instar de qui veut faire l’ange fait la bête, qui veut faire jeune fait encore plus vieux.

Madame Macron écoute-t-elle de vils flatteurs comme l’empereur qui s’était laissé persuader qu’il était vêtu de riches brocarts alors qu’il était nu ?

couleur5 HD

http://carolegourrat.canalblog.com/archives/2013/01/31/26290990.html

 

Résultat de recherche d'images pour "brigitte trogneux"

Epaulettes, boutons métalliques, veste courte type spencer militaire ; jupe au-dessus de genoux osseux, jambes maigres et chaussures façon échassier, drôle de conception de l’élégance !

Le costume froissé et sans ampleur à 400 euros d’Emmanuel paraît misérable à côté du tailleur haute couture de Madame. Qui est président ? celle qui porte des épaulettes pour accrocher ses galons ?

Grand échassier et grandes échasses

Oiseau à longues pattes roses et long bec fin et noir. Il est surtout blanc avec une calotte et un dos sombre. Les adultes mesurent entre 33 à 36 centimètres de long.
Ses longues pattes roses lui permettent de patauger en eau profonde, tout en recueillant sa nourriture en surface.Résultat de recherche d'images pour "brigitte trogneux"

 

Résultat de recherche d'images pour "brigitte trogneux"

Où est passée la chevelure volumineuse de Madame ? Porte-t-elle une perruque à la Mireille Darc pensant que ça fait plus jeune ?

Au cas où vous l’ignoreriez, Emmanuel et Brigitte s’aiment !

Résultat de recherche d'images pour "macron et brigitte s'embrassent"Emanuel Makron sa suprugom Brižit

Prochaine étape, une vidéo de leurs ébats au lit ?

Résultat de recherche d'images pour "valérie et françois s'embrassent"

De même le couple Macron/Trogneux marié depuis  10 ans mais amants depuis plus longtemps, s’embrasse à tout bout de champ pour montrer au monde entier qu’il s’aime à l’image de Valérie Trierweiller qui demandait à Hollande de l’embrasser sur la bouche pour prouver qu’elle était bien la première dame. Tout le monde avait trouvé ce comportement vulgaire.

Résultat de recherche d'images pour "macron et brigitte s'embrassent"

Résultat de recherche d'images pour "macron et brigitte s'embrassent"

Sur de nombreuses photos posées, les jeunes amoureux se tiennent par la main pour bien montrer qu’ils sont inséparables, que c’est un couple qui a été élu et que Madame jouera un rôle important avec son spencer militaire ou sans mais toujours avec ses gambettes d’échassier pour dominer la situation.

De deux choses l’une : soit le couple Macron a encore besoin de prouver que la prof a eu raison de séduire son élève mineur et réciproquement, soit le couple a besoin de donner le change face aux rumeurs d’homosexualité pour l’une et l’autre, soit notre nouveau président est un gamin immature qui ne peut rien faire sans maman, soit comme le président l’a annoncé il veut prouver sa gratitude à son épouse en créant un statut d’épouse présidentielle officiellement entretenue et éventuellement rémunérée sur nos impôts.

Le peuple de France a-t-il besoin d’un président affichant son « amour », est-ce cela que nous attendons de lui ? En quoi sa relation de couple nous concerne si ce n’est en dépenses supplémentaires ? Pourquoi cet affichage indécent ?

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais pour ma part, je trouve que tout cela manque de classe c’est à dire de hauteur, de dignité et de respectabilité. Philippe Poutou n’aurait pas fait pire …et plutôt mieux si on en juge pas l’authenticité de son attitude et de celle de sa femme lors de  leur vote pour les présidentielles, devant les photographes.

Philippe Poutou vote au premier tour des élections présidentielles avec sa compagne Béatrice et son fils Ange à Bordeaux le 23 avril 2017

http://www.closermag.fr/article/philippe-poutou-decouvrez-beatrice-la-femme-de-sa-vie-photos-716353

 

 

Paris XIXème/16ème circonscription, Mounir Mahjoubi affrontera Jean-Christophe Cambadélis

Publié le

Nouveau au 19/05/2017

Nommé secrétaire d’Etat au numérique dans le 1er gouvernement Macron/Philippe; Mounir Mahjoubi s’est engagé à démissionner de son poste s’il n’était pas élu aux prochaines législatives http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/le-secretaire-d-etat-charge-du-numerique-mounir-mahjoubi-s-engage-a-demissionner-en-cas-de-defaite-aux-legislatives-945619.html

Résultat de recherche d'images pour "mounir mahjoubi caricature"

https://pasidupes.blogspot.fr/

La République En Marche a investi le franco-marocain Mounir Mahjoubi pour le représenter face à Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire général du PS élu député en 2012.

mounir-mahjoubi

Source image http://www.numerama.com/politique/257209-legislatives-qui-sont-les-candidats-en-marche-de-la-tech-des-sciences-et-du-numerique.html

Mounir Mahjoubi n’est pas vraiment nouveau en politique car, même s’il n’a jamais été élu, il fréquente les chefs socialistes depuis longtemps.

Il avait été appelé par François Hollande pour présider le Conseil national du numérique. Il en avait démissionné en janvier dernier pour mettre ses connaissances et son expérience au service d’Emmanuel Macron.

Syndicaliste à 17 ans, adhérent PS à 18, proche de Ségolène Royal à 22, diplômé de Sciences po à 25, co fondateur d’une entreprise écolo bobo à 26, acteur de la campagne présidentielle de François Hollande à 28 ans, directeur d’une entreprise du numérique et créateur d’une start up pour les grands groupes à 29 et 32 ans et enfin à 33 ans responsable du numérique pour la campagne de Macron inscrit sur la liste des candidats aux législatives du parti la République en marche. Beau parcours pour un novice en politique, Monsieur Mahjoubi !  Si tous les candidats de la République en marche sont aussi inexpérimentés que vous, nous sommes encore devant un effet Canada dry : ils ont l’air nouveau, ils en ont l’apparence mais ils ne le sont pas car leur carrière et leur réseau et son efficacité éblouissante nous disent qu’ils sont parfaitement au fait de la politique.

Le parcours de Mounir Mahjoubi est assez spectaculaire, comme celui de Macron d’ailleurs. Je l’ai reconstitué d’après sa fiche wikipédia :

Âgé actuellement de 33 ans, né en 1984, Mounir Mahjoubi est un jeune entrepreneur aux dents longues qui a fait son chemin dans le politiquement correct et l’air du temps écologique et numérique.
A 16 ans, le jeune Mounir devient délégué syndical CFDT chez Club Internet où il travaille à mi-temps.
A 18 ans, il prend sa carte au PS.
En 2006, misant sur la victoire de Ségolène Royal il participe à la création du mouvement Ségosphère
En 2009, il obtient un master en finance et stratégie à l’Institut d’études politiques de Paris9. (Sciences-po)
En 2010  il co-fonde la société Equanum (détenant la marque commerciale « La Ruche qui dit Oui ») qui développe et met à la disposition des agriculteurs-producteurs et des artisans une plate-forme Internet dévolue à la vente en circuit court de leur production agricole alimentaire et agroalimentaire. Il quitte la direction de l’entreprise en 2012 pour rejoindre la campagne de François Hollande 13.au travers de sa communication numérique10.
En 2012, il soutient François Hollande dans sa campagne présidentielle,
De 2013 à 2016, il est le Directeur Général Adjoint de la société BETC Digital14.
En septembre 2016, il crée la société French Bureau,3 un start-up studio dédié aux grands groupes qui vise à les accompagner dans leur démarche d’innovation.
En janvier 2017, il quitte le CNNum pour rejoindre la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron, dont il dit s’occuper essentiellement de sa campagne numérique11.
Le 6 avril 2017 il est investi en tant que candidat de la 16e circonscription de Paris pour les élections législatives sous l’étiquette La République en Marche12.

Mounir Mahjoubi a de fortes chances d’être élu député de la 16ème circonscription de Paris parce qu’il est proche de notre nouveau président et de l’ancien, parce qu’il est jeune et que sa carrière dans le numérique et l’écologique est remarquable, parce qu’il a un carnet d’adresse impressionnant, parce qu’il est marocain comme NVB, El Khomri et que les Français aiment beaucoup le Maroc avec son roi, ses riads, ses éphèbes et son shit et que l’oumma islamiya importante dans la 16ème circonscription serait ravie d’avoir son oreille.

Mahjoubi est déjà désigné par les médias comme futur ministre du numérique et on ne doute pas que ce jeune homme ambitieux qui prétend mettre de l’amour en politique ne fasse une très belle carrière. A suivre.

La Connectrice

Pour en savoir plus

-Il bosse chez Bolloré et à la carte du PS. Ne cherchez pas l’erreur, y en a pas.

-Il a le curriculum vitae et la tête pour faire une carrière macronique. Le numérique sert de cache-misère à Hollande et Valls pour faire oublier une société en panne d’idées économiques et surtout sociales.

-Brillant parcours pour ce brillant entrepreneur, qui si l’on en croit ce portrait fasciné n’a aucun défaut.

Il est partout, surfe sur la vague et même crée ses propres vagues.

En plus il est dans les quotas

Le jeune homme souriant veut un « internet pour les gens »

Mais pas PAR « les gens », la grosse masse n’étant pas en mesure de lui apporter ce que le fils de Hollande permet en matière de réseau.

D’ailleurs s’il cherche un apparte à Paris il pourra contacte le fils de Fabius.

« Les gens » sont en fait ses clients, ses utilisateurs, ceux qui feront sa fortune subventionnée, en espérant qu’il y en aura encore suffisamment qui ont un boulot, mais qu’il confiera à une entité offshore, comme tout républicain de valeur, loin des gens, aka les veaux, les losers de la vie réelle.

Une étude sur l’impact écologique des serveurs du geek et de ses milliers de clones ?

Sinon le nouveau chouchou des tocards, (des nouvelles de l’ancien jeune au nœud papillon en une de l’Obs ?) a sa carte dans le parti en place pour encore 2 ans (putain 2 ans)

Si quelqu’un peut m’aider à pointer dans l’interview de ce socialiste sur un site proche du parti socialiste une quelconque référence à une valeur de « gauche » ?

 

 

  • Interview de Mahjoubi sur le numérique

http://www.numerama.com/politique/247491-fichier-tes-privacy-shield-vote-electronique-entretien-avec-mounir-mahjoubi-candidat-en-marche.html

  • Le futur député c’est moi. Mounir mange des merguez (pas des saucisses de Toulouse ou de Bratwurst) dans le 19ème pour célébrer la victoire de Macron

http://www.leparisien.fr/elections/legislatives/legislatives-la-campagne-d-en-marche-au-pas-de-course-09-05-2017-6930858.php

  • Il va falloir s’habituer à voir de nouveaux visages… Ce soir dans « Quotidien », un jeune homme de 33 ans qui a eu un grand rôle dans la campagne d’Emmanuel Macron et qui se présente aux législatives à Paris…Mounir Mahjoubi, on va beaucoup entendre parler de lui, il a été le directeur de la campagne numérique d’Emmanuel Macron et désormais candidat aux législatives, il a été l’invité politique de Patrick Cohen ce matin sur France-Inter et celui de « Quotidien ce soir »…C’est ce qui s’appelle passer de l’ombre à la lumière en l’espace de 24 heures ! Yann Barthès

https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/candidat-aux-legislatives-parti-marche-l-interview-de-mounir-mahjoubi-un-candidat-mode.html

 

 

Code du travail, ordonnances et société civile candidate à la députation. Joli coup !

Publié le

http://www.lefigaro.fr/culture/2017/05/08/03004-20170508ARTFIG00115-macron-president-les-dessinateurs-ne-lui-accordent-pas-d-etat-de-grace.php

Le parti de notre nouveau président, la République en marche a réussi un coup magistral : choisir des candidats à la députation fidèles mais sans expérience ni compétence pour légiférer.

Ce choix qui semble sympathique au premier abord se justifie par un dessein machiavélique : Les députés de la République en marche feront de la figuration puisque la révision du Code du Travail se fera par ordonnances (votes) ou au titre du 49-3 (sans vote).

La révision du Code du Travail est le grand projet d’Emmanuel Macron auquel il travaille depuis plusieurs années parce qu’il y a nécessité de l’adapter aux conditions de nôtre temps et, en particulier de le simplifier. Nombre de citoyens et de citoyennes en conviennent.

Un quinquennat ne sera pas de trop pour remanier l’indigeste Code du Travail et une Assemblé majoritaire et soumise est nécessaire à l’exécution de ce plan quinquennal.

Le choix de présenter aux élections législatives de juin des candidats issus de la société civile, c’est à dire des gens qui, dans leur grande majorité, n’ont jamais exercé de mandat électif et ignorent tout des rouages vicieux de la politique, est le meilleur coup de Trafalguar que notre jeune président malin aurait pu trouver. Pour le moment, tout baigne.

Quand je vous disais que Macron était à la nouveauté ce que le canada dry était à l’alcool…

Je me demande ce qui se passera lorsque les adorateurs de l’Élu Macron ouvriront les yeux.

La Connectrice

Pour en savoir plus

  • Les précédents

http://www.lepoint.fr/presidentielle/legiferer-par-ordonnances-une-procedure-classique-mal-vue-des-parlementaires-08-05-2017-2125741_3121.php

Emmanuel Macron pourra-t-il ou non légiférer par ordonnances ? La première tâche principale de l’Assemblée nationale qui sera élue au mois de juin au terme des législatives sera d’autoriser, ou non, le gouvernement du nouveau chef de l’État à légiférer par ces ordonnances. Une procédure assez courante pour permettre à l’exécutif d’éviter de longs débats, mais qui reste finalement mal vue des parlementaires. Le recours aux ordonnances est prévu par l’article 38 de la Constitution de 1958.

Le Parlement vote d’abord une loi d’habilitation, qui précise sur quels sujets et pendant quelle période le gouvernement peut prendre des ordonnances. Celles-ci sont adoptées en conseil des ministres, après avis (consultatif) du Conseil d’État , et signées par le présidentde la République. En 1986, durant la première cohabitation, François Mitterrand avait cependant refusé de signer les ordonnances de son Premier ministre Jacques Chirac qui prévoyait la privatisation de 65 groupes industriels. Ce dernier l’avait alors accusé de « s’opposer à la volonté des Français ».

Une ordonnance entre en vigueur dès sa publication au Journal officiel, mais elle doit être ensuite ratifiée par le Parlement, faute de quoi la loi devient caduque. Même s’il ne débat pas des textes, le Parlement est donc consulté au début et à la fin de la procédure, d’où l’enjeu des élections législatives de juin pour Emmanuel Macron. Le président élu a évolué sur le sujet au cours des derniers mois. « Je ne crois pas une seule seconde aux cent jours et à la réforme par ordonnances », déclarait-il ainsi le 25 novembre 2016. Mais, début avril, il justifiait ce recours pour modifier « dès l’été » plusieurs points du droit du travail, y voyant le moyen d’« accélérer les débats ».

Semaine des 36 heures et retraite à 60 ans

Critiqué par les syndicats et la gauche, ce recours aux ordonnances reste sensible, y compris au sein de la nouvelle majorité présidentielle, puisque François Bayrou a concédé lundi « une différence » avec Emmanuel Macron. « Les ordonnances, c’est une méthode dans laquelle on fait le constat que les choses sont bloquées. (…) Moi, je suis persuadé qu’une élection comme celle-là débloque les choses », a-t-il plaidé.

La plupart des gouvernements de la Ve République y ont eu recours, invoquant comme Emmanuel Macron l’urgence des mesures à prendre , à commencer par le général de Gaulle et son Premier ministre Michel Debré en 1960 pour maintenir l’ordre en Algérie. En 1982, Pierre Mauroy (PS) s’en est servi pour instituer les 39 heures, la 5e semaine de congés payés et la retraite à 60 ans, puis l’année d’après pour entériner le plan signant le tournant de la rigueur.

En août 1993, durant la deuxième cohabitation, Édouard Balladur a utilisé cette procédure pour réformer les retraites. Alain Juppé (RPR) l’a utilisée en 1996 pour sa réforme très contestée de la Sécurité sociale, tout comme Dominique de Villepin pour son « plan d’urgence » pour l’emploi en 2005. Plus récemment, Nicolas Sarkozy et François Hollande ont tous deux recouru aux ordonnances. « Entre 2004 et 2013 (10 années), 357 ordonnances ont été publiées sur le fondement de l’article 38, soit 2,3 fois plus que le nombre d’ordonnances publiées entre 1984 et 2003 (20 années) », note un rapport du Sénat.

Nombre d’ordonnances servent aussi à transposer des directives européennes.

  • Ordonnance en droit constitutionnel français

https://fr.wikipedia.org/wiki/Ordonnance_en_droit_constitutionnel_fran%C3%A7ais

Retour du religieux. Macron l’Elu

Publié le

L’élection d’Emmanuel Macron à la présidence de la République a quelque chose de mystique. Elle s’inscrit dans le retour du religieux d’une société qui revitalise ses pratiques religieuses. Un prêtre racontait que les jeunes génération occupant des fonctions de responsabilité dans les entreprises, venaient prier dans son église à l’heure du déjeuner. L’engouement pour le bouddhisme, le Renouveau charismatique, la conversion à l’islam salafiste,  l’intégrisme en bio, naturel et écologie,  le détox, la pléthore d’offres de développement personnel et le conspirationnisme sont d’ autres expressions du mysticisme.

Macron est à la présidence de la République ce que le petit tibétain est à la réincarnation du Dalaï Lama, un élu avec une sagesse innée.Kundun

https://www.odysseeducinema.fr/film.php?id=289

Macronprofessdefoi (2)

http://www.courrier-picard.fr/28678/article/2017-05-08/macron-lenfant-damiens

D’après ce que les médias nous racontent, Emmanuel ( au prénom portant les espérances des parents Dieu est avec nous) aurait été coaché par sa grand-mère maternelle qui était directrice d’école. Très tôt, elle devait déceler des talents innés chez son petit-fils, ce qu’en tant que pédagogue, elle s’appliqua à développer. Comme aujourd’hui, la faculté de l’enfant à apprendre et assimiler rapidement porta ses fruits. Pendant toute son enfance il entendit, comme on le fait surtout pour les petits garçons, Tu seras un homme mon fils, Tu sera un chef mon fils, Petit tu es fait pour commander, Tu es promis à un exceptionnel destin, un leit motiv repris par la famille mais aussi par l’entourage proche et lointain. Manu avait le potentiel nécessaire au développement et à la réalisation de ces prophéties et son éducation lui conféra ce charisme qui fait le succès des prédicateurs. Nombre de médias lui ont trouvé, pendant sa campagne électorale,des allures de téléévangéliste, ce dont les photos ci-dessous attestent. Son éducation catholique lui a été aussi utile que l’éducation anglicane de Sir Laurence Olivier qui disait qu’il devait son goût pour le théâtre à la magnificence des rituels religieux.

A gauche,  @LaCroix Emmanuel Macron, un pragmatique aux allures de télévangéliste http://ebx.sh/2pZpYbI 2:04 PM – 9 May 2017 , à droiteFranklin Graham exhorte à prier pour Donald Trump
A droite Emmanuel Macron, A gauche le pasteur Daniel Vindigni. La similitude de la gestuelle est frappante.

Résultats de recherche d'images pour « macron télévangéliste »

A gauche, http://by-jipp.blogspot.fr/2017/04/macron-lair-du-vide.html, à droite  Rachid Abou Houdeyfa lui, fait partie des prêcheurs salafistes influents sur les réseaux sociaux et sur les plateformes de vidéos. Imam à la mosquée Sunna de Brest.

L’ascension fulgurante du petit Macron tient à ses talents propres mais aussi à cette vague de mysticisme qui touche de nombreux Français de toutes origines et de toute opinion parce qu’ils ne savent plus à quel saint se vouer. Il y a eu rencontre entre une société en perdition et un leader charismatique.

L’Elu a été béni des dieux, cornaqué par les vieux roublards de la politique, soutenu par les musulmans et choisi avec ferveur par plus de la moitié des votants. Où va nous mener ce choix mystique ?

La Connectrice

%d blogueurs aiment cette page :