Flux RSS

Archives de Tag: financement mosquées

Prières musulmanes de masse obligatoires

Le ministre de l’intérieur et des cultes, Claude Guéant, avait annoncé la suppression des prières de rue en échange de la mise à disposition d’une ancienne caserne de pompiers pour abriter les croyants qui, chaque vendredi, viennent de tous les arrondissements de Paris, les proches et lointaines banlieues et même de la province pour prier de concert dans le 18ème arrondissement.

Plusieurs enquêtes réalisées par des journalistes indépendants et des citoyens ont démontré la volonté manifeste des Musulmans d’imposer leur pratique religieuse aux Français non musulmans (60 millions de Français) en occupant les rues de Paris, Lyon, Marseille et autres villes pour obliger les autorités à financer leurs lieux de culte, leurs demandes d’exception au nom de la charia et la généralisation de la charia aux non musulmans.

Maxime Lepante photographie et filme depuis des mois les prières illégales dans les rues http://ripostelaique.com/Nos-videos-les-plus-spectaculaires-6408.html.

Dalil Boubakeur, le recteur de la grande mosquée de Paris, près du Jardin des plantes a affirmé à plusieurs reprises que sa mosquée avait suffisamment de place pour accueillir les croyants et qu’elle était loin de faire le plein le vendredi.

Les deux mosquées du 18ème sont vides le vendredi quand les rues sont pleines de musulmans à quatre pattes.

Les observateurs ont noté que les pratiquants venaient en voitures immatriculées en dehors de Paris, qu’ils sortaient en masse des bouches de métro ou descendaient des bus en groupes compacts.

Il y a indiscutablement de la part de ces musulmans une volonté d’imposer leur religion à la population française car rien dans le Coran ne les empêche de prier chez eux ou en famille.

Non seulement les Musulmans exhibent leur croyance et leur charia à toute la population mais ils lui demande de payer pour eux les mosquées et les aménagements des lieux de culte.

Ainsi la caserne des pompiers mise à leur disposition nécessite des aménagements, des toilettes, des cloisons séparant les hommes des femmes, la mise aux normes de sécurité des équipements et même la pose de céramiques et de tapis, selon l’Imam Hamza, ceci aux frais du contribuable.

Ce vendredi 16 septembre, alors que, d’après France info, 2 000 Musulmans priaient dans l’ancienne caserne (4 à 5 000 selon France 24), 200 excités sont venus protester contre les conditions scandaleuses , à leurs yeux,qui leur étaient faites. Le lieu mis quasiment gratuitement à leur disposition n’étaient pas assez bien pour eux. Et pour montrer leur détermination, ils ont illégalement occupé les rues voisines pour y étaler leurs tapis de prière et se livrer à leurs génuflexions et psalmodies. La police n’est pas intervenue pour faire respecter la loi.

Information officielle :http://www.france24.com/fr/20110916-conversion-reussie-caserne-pompier-transformee-mosquee-goutte-or-islam-musulmans-rues-prieres-fideles

Information critiquehttp://ripostelaique.com/200-prieurs-musulmans-de-la-goutte-dor-humilient-geant-et-la-republique-laique.html

La loi de 1905 instaure pourtant une séparation claire et obligatoire entre les religions et l’Etat. L’Etat a interdiction de financer les lieux de culte. Non seulement les Musulmans exigent que l’Etat finance leurs lieux de culte mais il se trouve des Delanoë, des Vaillant, des Guéant, des Sarkozy pour se faire complices de montages financiers qui, sous l’apprence du culturel, subventionnent le cultuel.

C’est le cas en particulier de l‘ICI dans le 18ème

Information officielle http://www.paris.fr/ici/institut-des-cultures-d-islam/presentation/p8712

Information critique http://www.disons.fr/?p=16017

 et de la cathédrale orthodoxe en projet quai Branly.

Informations critiques http://www.disons.fr/?p=16053

http://globe.blogs.nouvelobs.com/archive/2010/05/28/comment-le-kremlin-a-obtenu-sa-cathedrale-a-paris.html

Pourquoi l’ensemble des contribuables français devrait-il se soumettre à la taxe musulmane nécessaire à la pratique d’une religion qui ne concerne que 10% de la population française ?      

Je pense aux pauvres batisseurs de cathédrales qui ont sué sang et eau pour construire ces merveilleux édifices romans et gothiques que l’Etat entretien et protège à juste titre car ils sont un témoignage de l’histoire de la France et font partie des trésors de son patrimoine. Je pense à ces pauvres paysans français qui ont été exploités et terrorisés pour verser le denier du culte. Il n’est que justice de conserver avec les deniers publics le résultat de leur sacrifice involontaire.

Je pense aux Israélites qui ont trimé pour construire leurs synagogues et continuent à se cotiser pour aménager de modestes lieux de culte.

Je pense aux Bouddhistes qui versent régulièrement ce qu’ils peuvent dans l’espoir de voir un jour leur temple achevé.

Je pense aux orthodoxes rattachés au Patriarcat de Constantinople qui rafistolent comme ils peuvent leurs églises et chapelles.

Comment font les protestants de toutes les tendances, comment font les hindouistes ?

Qui d’autre que les Musulmans instaure un rapport de force entre la République française et leur croyance ?

Le contribuable français refuse de financer les mosquées

Publié le

Le contribuable français ne se fait quère d’illusions sur le respect de la loi de 1905 sur la laïcité par les édiles de tous bords soucieux de clientélisme pour se faire élire et réélire. Au regard de son ancienneté et de son importance numérique, le catholicisme en profite largement par le biais d’accomodements plus ou poins raisonnables qui prévoit en particulier l’entretien des églises, le financement des écoles privées conventionnées avec l’Etat et les organismes caritatif et hospitaliers déclarés associations loi 1901. Les protestants et les israélites touchent aussi leur part mais ils sont moins nombreux.

Le contribuable français n’est pas très content de devoir malgré lui financer des établissements confessionnels mais il y trouve parfois son compte lorsque du fait de la dégradation organisée des services publics de l’éducation et de la santé il se résoud à mettre ses enfants dans une école catholique ou se faire soigner dans une clinique privée.

Ces pratiques sont anciennes et entrées dans les moeurs mais il ne faudrait pas en abuser. Or, depuis quelques années, les privilèges accordés aux musulmans sont la goutte qui fait déborder le vase. de dérogations en montages culturels, les espaces cultuels et les mosquées se multiplient sur le territoire. Et pourtant, il n’y en a jamais assez. Preuve en est l’obligation de prier dans les rues pour ces musulmans qui ne trouveraient pas de place ailleurs. Dans un micro trottoir réalisé récemment rue Myrrha, un pratiquant suggérait de transformer en mosquée l’église Saint-Bernard qui serait déserte.

Pour satisfaire ces pauvres musulmans qui, hommes de peu de foi, ne veulent pas mettre la main à la poche pour financer leurs mosquées, comme l’ont fait les catholiques pour les églises, les protestants pour les temples et les israélites pour les synagogues, la Ville de Paris a voté un budget de 28 millions d’euros pour construire un Institut des cultures d »islam http://www.paris.fr/ici/institut-des-cultures-d-islam/presentation/p8712 qui comprendra un espace culturel et un espace cultuel.

J’ajouterai à l’appel ci-dessous une question: l’Institut du monde arabe n’est-il pas de fait un institut des cultures d’islam ?

L’UDCC* lance un appel :

Ce projet comprend la construction de 2 bâtiments, l’un rue Stefenson (pour remplacer la mosquée Myrha), l’autre à la place de la mosquée Polonceau actuelle. Chacun de ces bâtiments contiendra une salle de prière (=mosquée).

 La décision de financer cet ICI a été votée à la majorité en mars 2010 lors d’un conseil municipal de la Mairie de Paris. La décision de débuter les travaux a été votée en décembre dernier, lors d’un autre conseil municipal. L’ICI va coûter 28 millions d’euros : 6 millions d’euros pour la partie « cultuelle », 22 millions pour la partie « culturelle » (ce qui est bien sûr une appelation abusive permettant le financement).

 2.000 m2 seront réservés à la prière, 2.500 m2 seront dédiés au « pôle culturel ». Donc 2000 m2 pour 6 millions, et 2500 m2 pour 22 millions, vous avez compris l’arnaque…La ville de Paris a cédé les locaux cultuels pour la somme de 6 millions d’euros, soit un prix de 3.000 € / m². Pour comparaison, le prix moyen dans cet arrondissement se situe vers 7500 euros.

En outre, il faut savoir que la ville de Paris paie à l’avance AUSSI ces 6 millions, et qu’ils ne seront remboursés par l’association musulmane que via un prêt dont je ne connais pas les modalités, mais qui est garanti… par la ville de Paris. Autrement, dit, si le « client » ne paie pas, c’est le contribuable qui en sera pour ses frais. 

Et on apprend que ça va coûter en plus 0,7 millions d’euros PAR AN au contribuable en « frais de fonctionnement annuel ».

 L’addition pour le contribuable se monte donc à 28 millions d’euros plus 700.000 euros par an, pour une capacité d’accueil maximale de 2.000 places : l’investissement revient ainsi à 14.000 € pour 1 fidèle accueilli à l’ICI ! 

Il est très important de mener le combat contre cet ICI, qui coûterait si cher aux Parisiens, et qui serait construit en violation complète de la loi de 1905.

*UDCC :

« Article 1 Dénomination:
 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er Juillet et le décret du 16 Août 1901, ayant pour titre: Union de Défense des Citoyens et Contribuables (UDCC).
 
Article 2 Objet:
L’objet social est de defendre les droits et libertés individuels et collectifs des citoyens et contribuables,  de lutter contre tous les actes ou decisions,  déjà entrepris ou à venir, qui portent ou porteraient atteinte  ou dont les consequences seraient susceptibles de porter atteinte  aux interets materiels,  financiers ou moraux et à la securité des contribuables et des citoyens ; de lutter contre tous les actes et décisions , déjà entrepris ou à venir, qui portent ou porteraient atteinte  ou dont les consequences seraient susceptibles de porter atteinte  aux interets materiels,  financiers ou moraux et à la securité des contribuables et des citoyens , notament par une gestion illegale ou abusive des fonds publics ; de lutter contre tous les actes et décisions , qui favorisent ou contribuent à favoriser la promotion de la  discrimination, de la haine ou de la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ainsi que l’apologie de crimes contre l’Humanité. « 

Signez les pétitions :

1-Michel Joblot, un citoyen français lance une pétition que l’on peut signer ici :

http://www.france-petitions.com/petition/42/non-aux-mosquees-payees-par-les-contribuables-non-aux-minarets

2-Appel de Paris contre l’islamisation de la France

http://www.france-petitions.com/petition/19/soutenons-l-appel-de-paris-contre-l-islamisation-de-nos-pays

 

 

%d blogueurs aiment cette page :