Flux RSS

Archives de Tag: FMI

La chaumière de DSK et le souci des procureurs

Publié le

Dsk vient d’emménager dans une "modeste" chaumière d’une valeur de $14 M, récemment rénovée par un architecte en vue, Leopoldo Rosati, qui comprend 4,5 salles de bains pour 4 chambres, un jacuzzi, une terrasse et j’en passe. Jugez par vous-mêmes :

http://lavish-property.com/?p=3719

Ce choix risque d’accentuer le sentiment que nous assistons au combat du pot de fer contre le pot de terre, du petit contre le gros, de l’opprimée contre l’oppresseur, de l’arrogance contre l’humilité.

De son côté le bureau des procureurs du Tribunal de New-York a renforcé son équipe en adjoignant au jeune Artie McConnell,deux procureurs seniors expérimentées, Ms Illuzzi-Orborn et Ms Prunty réputées pour leur ténacité et leur forte personnalité.

Le bureau du procureur a estimé qu’à affaire exceptionnelle, de par la personnalité de l’accusé, il fallait une équipe exceptionnelle. Déjà, il avait demandé la présence de Lisa Friel, responsable de la Sex Crimes Unit à la comparution de DSK pour la demande de caution, ce qui n’est pas courant.

Cyrus Vance (distict Attorney, procureur général) a renforcé son équipe d’assistants afin d’être en mesure de faire face à celle de la défense qui dispose d’énormes moyens financiers.

http://www.nytimes.com/2011/05/26/nyregion/strauss-kahns-lead-prosecutor-is-said-to-be-replaced.html?_r=1&hp#

Ces dispositions exceptionnelles laissent penser que le bureau du procureur dispose de preuves sérieuses et fondées sur la culpabilité de DSK.

On peut toujours imaginer que l’affaire résulte d’un complot des Américains contre les Français, que l’affaire est avant tout politique mais cela supposerait que la majorité des américains qui élisent les procureurs et les juges adhèrent à cet objectif.

Pour l’instant, l’hostilité américaine a été surtout dirigée contre les médias et personnalités français qui ont pris fait et cause aveuglément pour DSK, au détriment de la plaignante et du travail de la police et de la justice américaines, portant sur eux des jugements hâtifs et désobligeants.

Quelle que soit l’issue du procès, la plus à plaindre est la plaignante dont il est quasi certain qu’elle ne se cache pas dans un palais High Tech décoré à l’italienne avec jacuzzi, salle de gym, terrasse et personnel.

DSK : L’a fait ou l’a pas fait ? Qu’en pensez-vous ? répondez à ce sondage SVP

Publié le

Pourquoi ce sondage?

Parce que je suis moi ême persuadée qu’il a violé la femme de chambre après avoir observé l’attitude de l’inculpé souriant hier en attendant la décision du grand jury, la vidéo de Tristane Banon (pas celle d’Ardisson mais celle de Agoravox/Carlo Revelli), écouté l’avocat de l’accusation Jeffrey Shapiro.

La joie indécente des médias et des partisans de DSK à l’annonce de sa libération conditionnelle, leur "oubli" de l’information de la décision du grand jury de l’inculper de 7 très graves chefs d’accusation dont la séquestration et le viol et leur silence sur la victime et victime présumée de viol.

Alors qu’au début j’étais également partagée entre la possibilité d’un complot et celle d’un viol, je penche désormais vers le viol, même si je continue à penser qu’il est possible que, connaissant son vice criminel, des personnes "bien intentionnées" aient favorisé sa "rencontre" avec la victime à son insu à elle.

Je me demande donc si vous qui me lisez avez évolué dans vos convictions comme moi-même.

Merci de participer. En principe (c’est la première fois que j’utilise l’outil "sondage") tout le monde peut voir les résultats, ajouter des questions et des commentaires.

Ophélia Famotidina, Safiatou Diallo, Afissatou, victime et présumée victime de viol

Publié le

Dernières nouvelles au 30 juin 2011: La femmes de chambre serait impliquée dans le trafic de drogue  et les amis de DSK pensent que ça fait tomber l’accusation de viol. Lire mon dernier article :

https://laconnectrice.wordpress.com/2011/07/01/dsk-nafissatou-diallo-aurait-menti/                                                                                            

Attention: vous trouverez les dernières nouvelles (20 mai 2011)de la victime, présumée violée -renseignées par son avocat,  ici :

https://laconnectrice.wordpress.com/2011/05/20/afissatou-ophelia-et-son-avocat-jeffrey-shapiro/

L’article si dessous a été écrit avec les informations disponibles au 17 mai

Enfin, on a la présumée photo de la présumée victime, Ophélia Famotidina qui serait selon les sources : africaine, afro-américaine, ghanéenne, sénégalaise, portoricaine et d’autres origines que j’ai oubliées tellement elles sont variées….

Cette photo, trouvée sur Facebook par le blogueur ci-dessous, est vraisemblablement un faux car l’identité de la victime est protégée depuis sa déclaration auprès de la police et ses collègues ont ordre de ne rien laisser filtrer. Et d’ailleurs, si j’étais certaine de son authenticité, je ne l’afficherais pas sur mon blog par respect pour elle.

http://rakotoarison.over-blog.com/article-photo-73991968.html

Ah, non. Aux dernières nouvelles, la présumée victimes s’appellerait Safiatou Diallo ou peut-être Affissatou et serait guinéenne…http://www.20minutes.fr/article/725454/affaire-dominique-strauss-kahn-ophelia-afissatou-femme-chambre-fantome

La presse et les internautes américains sont scandalisés du fait que la presse française prétende donner l’identité et la photo de la victime alors qu’elle s’offusque de voir DSK, présumée violeur, menotté.

Que ce soit sur son âge, sa situation de famille, le nombre de ses enfants, les sources divergent. Pourtant, il devrait être facile de vérifier sa nationalité puisque la presse a retrouvé son frère qui tient un restaurant et a déclaré que sa soeur, qui n’a pour toute famille que lui et sa fille de 15 ans, était profondément meurtrie et qu’elle se cachait dans un endroit tenu secret.

Non, je ne me moque pas de la présumée victime mais je me moque des informations qui la concernent et, surtout de ceux qui les diffusent comme étant la vérité, toute la vérité, rien que la vérité.

En réalité, on ne sait rien sur la présumée victime sauf que d’après son patron elle travaillerait au Sofitel depuis trois ans, y donnant toute satisfaction.

On ne sait rien sur la présumée victime mais on sait tout sur sa déclaration telle que la police l’a rapportée. Après la demande de libération on a tous les détails en plus des chefs d’accusation : DSK surgit nu de la salle de bain, se jette sur elle, la poursuit, l’attrappe par les seins, la jette sur le lit, tente de lui ôter ses collants, l’entraîne dans la salle de bain et met son sexe dans sa bouche, tente une sodomie, etc. etc. Elle réussit à s’enfuir, se confie à des collègues qui alertent la police selon certaines sources, en réfèrent au directeur de l’hôtel qui alerte la police selon d’autres sources.

Le jeudi 19 mai, l’Express dément toutes les informations données jusqu’à ce jour sur la présumée victime :

http://fr.news.yahoo.com/affaire-dsk-famille-victime-pr%C3%A9sum%C3%A9e-sexprime-065724199.html

Sur un site qui semble sérieux, Brafman, l’un des avocats de DSK aurait suggéré qu’il y aurait bien eu un rapport mais consenti. http://www.propublica.org/blog/item/what-role-diplomatic-immunity-may-play-for-imf-chief

Ce 17 mai, les Américains qui s’expriment dans des articles ou sur des forums sont toujours perplexes. Certains ont déjà condamné le riche et puissant malade sexuel qui se croit tout permis avec les humbles quand d’autres trouvent que l’affaire est un peu trop grosse pour être crédible. Il y en a même pour s’indigner de l’excès de Zèle du procureur et de la juge ainsi que de la manière dont DSK a été publiquement traité. Ils estiment qu’il n’a pas été traité comme tout le monde, contrairement à ce que certains prétendent mais qu’on s’est acharné contre lui.

DSK pendant la demande de libération sous caution, dimanche 16 avril 2011

On rappelle que même Madoff n’a pas été traité de la sorte, qu’il n’a pas été filmé et qu’il a été autorisé à attendre le procès chez lui avec un bracelet électronique.

D’autres s’indigent encore de l’accusation de Tristane Banon qui est "‘l’autre crime auquel le procureur a fait allusion" pour rendre son accusation plus plausible. Ils pensent que cette accusation, 9 ans après les faits, tombe à pic.

On rappelle par ailleurs qu’il a été clairement dit au tribunal qu’on ne voulait pas reproduire le précédent Polanski qui, suites au charges d’abus sexuel sur mineure qui pesaient contre lui s’est enfui en Europe pour ne pas avoir à rendre des comptes.

La perplexité des récepteurs d’information que nous sommes réside dans le fait que nous ne savons rien sur la présumée victime quand nous avons appris tellement de choses sur DSK depuis son arrestation mais aussi avant puisqu’il est un personnage public occupant de hautes responsabilités tant sur le plan national qu’international.

Avant même le début du procés, "Ophélia" est victime de viol et DSK est le violeur en série. J’estime que, étant donné les enjeux de l’affaire (on analyse sérieusement les répercussion d’un viol présumé sur les fluctuations boursières !), il faut attendre le jugement avant de se prononcer.

Quand mes amies féministes hurlent au manque de considération et de respect vis à vis de la victime -car pour la plupart elles ont déjà jugé, le viol est confirmé- elles ne tiennent pas compte des conditions exceptionnelles de cette affaire.

Personnellement, je ne m’y serais jamais intéressée si je ne l’avais trouvée suspecte pour des raisons que j’ai exprimées dans mes billets précédents. Il y en a une que j’avais oubliée, la rancune des américains vis à vis de français depuis leur refus de combattre avec eux en Irak. Il y a aussi le FMI que les USA voudraient contrôler en plaçant un américain à sa tête (ce qui est le cas dans la transition actuelle) tandis que, comme le rappelle Angela Merckel aujourd’hui, l’Europe souhaite le voir dirigé par un européen.

D’ailleurs dès ce jour, la lutte pour le remplacement de DSK à la tête du FMI est engagée et, selon son avocat, on fait pression sur lui afin qu’il démissionne, ce qu’il aurait eu l’intention de faire dans tous les cas, son mandat devant se terminer dans quelques mois.

http://www.npr.org/templates/story/story.php?storyId=136316217

S’il est indiscutable que les victimes de viol sont souvent maltraitées, déconsidérées, humiliées et que leur parole est mise en doute, elles sont de plus en plus souvent prises au sérieux. Je ne pense pas que sur les 75 000 victimes de viol en France chaque année, la majorité ne soit pas défendue comme il se doit.

Malheureusement, l’accusation de viol est parfois utilisée pour décrédibiliser un homme, pour se venger ou éventuellement s’amuser. Les femmes qui se prêtent à ce jeu causent un tort immense aux réelles victimes de viol. Ces irresponsables méritent des sanctions sévères.

Je demande à mes amies féministes de prendre en compte tous les aspects de cette affaire exceptionnelle avant de prendre parti. Je souligne d’ailleurs que, moi-même je ne prends pas parti, je m’interroge, je me pose des questions avec la plus grande objectivité possible au fur et à mesure que je découvre des "informations".

Je me définis comme une "féministe éclairée", ce qui signifie, entre autres, que je ne juge ni ne condamne aveuglément mais que j’essaie de réfléchir et d’envisager un problème sous toutes ses facettes avant d’asseoir mon opinion.

Et pour l’instant, je penche autant pour la culpabilité de DSK que la probabilité d’un coup monté vu l’enjeu que représente l’élimination de DSK pour beaucoup de monde en france et dans le  monde.

Lire aussi cet article d’un autre blog de WordPress, en particulier l’actualisation en date du 18 mai en fin d’article : intéressant et amusant ou amusant et intéressant ;-)

http://cartomaton.wordpress.com/2011/05/16/remercions-ophelia-la-femme-de-menage-du-sofitel-de-new-york-qui-a-eu-le-courage-de-faire-tomber-dominique-strauss-kahn/

On sait tout de DSK. On ne sait rien de la présumée victime.

Publié le

S’il est indiscutable que les copains de DSK pensent plus à lui que sa présumée victime, on ne peut pas trop le leur reprocher.

En effet, même si les indices donnés au compte goutte par les enquêteurs penchent de plus en plus en faveur de la culpabilité de DSK, il reste présumé innocent.

Tandis qu’on voit DSK sous toutes les coutures, abattu, hâve et courbé sous le poids de sa chute supposée, comme un petit garçon puni, encadré par plusieurs inspecteurs les mains menottées dans le dos, les vêtements un peu froissés, affalé dans le box des accusés montrant les semelles de cuir usées de ses chaussures, on ne voit pas la plaignante.

La femme qui accuse DSK de l’avoir violée ne s’exprime pas publiquement, ne se montre pas devant les cameras. Elle ne fait pas pitié car on ne la voit pas, on ne peut rien lire sur son visage. Il faut faire un effort d’imagination pour se la représenter meurtrie, humiliée, terrorisée et  brisée.

Ce n’est donc pas sur la femme de chambre que nous pouvons nous attendrir mais sur ce "pauvre" DSK, encore fier et arrogant il y a deux jours, l’un des hommes les plus puissants du monde, aujourd’hui descendu de son piédestal parmi les plus pauvres, les plus misérables, les voleurs de portables comme les trafiquants de drogue et isolé à part comme le violeur en série qu’il est soupçonné d’être.

En effet, aux dernières nouvelles, il aurait déjà violé ou harcelé une femme dans un autre hôtel américain (un "incident" selon radio BFM, ce qui en dit long sur l’inconscience machiste des Français. Un viol n’est pas un "incident", c’est un crime, Monsieur le journaleux). Du coup, il serait maintenu en détention avec 7 chefs d’accusation qui pourraient lui valoir près de 80 ans d’incarcération.

Il est heureux qu’on préserve l’anonymat de la plaignante et qu’on n’ajoute pas d’autres souffrances à celles qu’une possible agression sexuelle lui aurait causées. Mais cette légitime discrétion met en avant la déchéance insupportable de DSK, par contraste et de fait. Ce sont les seules images qui nous sont données à voir.

Si on ajoute à cette absence de représentation de la femme violée l’esprit dit "gaulois" qui considère normal qu’un coureur soit un Don juan et une séductrice une pute, que la victime d’un viol l’a cherché d’une manière ou d’une autre, que les montées de testostérone sont incontrôlables chez un home viril,que la grandeur d’un chef se mesure à l’importance de ses conquêtes et que les femmes sont toujours le "deuxième sexe", on comprend mieux que les graves accusations qui affectent DSK touchent plus le public que la plainte pour viol d’une obscure femme de chambre noire dont personne n’a vu le visage ni entendu la voix et dont nous ne connaissons même pas le nom. A partir de maintenant, je l’appellerai Amina.

La déchéance de DSK touche d’autant plus le public qu’elle jette un regard inquiétant sur la prédominance du cerveau reptilien chez nos dirigeants. Qu’un homme admiré (pas par moi), considéré comme extrêmement brillant (pas par moi), puissant banquier mondial, apte à décider du sort des nations  et sur les décisions duquel repose le sort de millions de gens puisse par ailleurs se montrer incapable de  contrôler ses pulsions et laisser son phallus obstruer son cerveau, c’est très très inquiétant.

Mais à qui peut-on se fier ?

Quels sont les adultes que les enfants peuvent prendre pour modèle?

Un proverbe dit : "Il y a dans tout homme un cochon qui sommeille". Je doute que ça continue à faire rire.

Personnellement, malgré les nouveaux éléments diffusés à  la presse par la NYPD (New York Police Department), lesquels laissent entrevoir que la plainte serait fondée, je n’exclue pas la thèse d’un coup monté du fait que l’arrestation de DSK tombe trop bien pour beaucoup d’acteurs de la planète.

Il reste que nous devons attendre les conclusions de l’enquête pour asseoir définitivement notre jugement sur DSK et présenter à Amina si son viol est confirmé, nos excuses en tant que Français ainsi que notre compassion et notre soutien le plus fervent.

Les médias violent DSK

Publié le

Les infos qui nous sont déversées sur l’affaire DSK me donnent la nausée. Haro sur le baudet.

S’il s’avère qu’il est coupable, alors je me réjouirais de ce qu’un homme puissant, riche, politiquement trouble et macho soit très sévèrement condamné. Pour l’instant, en l’absence de preuves, je trouve que le traitement médiatique et la sortie des cannibales de leur trou sont insupportables, dégoûtantes , haineuses (l’antisémitisme ressort) et méprisables.

J’avais écrit récemment que je ne voterai pas pour DSK

 https://laconnectrice.wordpress.com/2011/05/09/je-ne-voterai-pas-pour-dsk/

Mon désintérêt pour DSK ne m’empêche pas de vouloir comprendre la terrible accusation qui lui est faite et de rechercher les preuves qui constituent la réalité des faits. Je suis extrêmement choquée par la boue qui se déverse actuellement. Si DSK est coupable, qu’il soit puni en conséquence mais s’il est innocent, s’il est victime d’un complot, alors les machiavels et la presse qui les relaie sont des violeurs. Et que penser de l’effet de cet étalage sordide sur ses enfants?

La dernière incohérence : d’un côté on hurle qu’il n’avait rien à faire à NYC ce jour-là, laissant entendre qu’il aurait prémédité son geste. De l’autre on susurre qu’après le viol, il aurait déjeuné avec sa fille. Ne serait-ce pas une raison suffisante que de déjeuner avec sa fille qui se trouve à NYC.

On a dit que la femme de chambre, ou femme de ménage, selon les uns ou les autres, était porto ricaine. Mais dans le NYT on dit qu’elle venait d’emménager dans son quartier, qu’elle vivait seule avec sa fille adolescente et qu’elle était une immigrante africaine. Alors, porto ricaine ou africaine?

Un lecteur du NYT donne une piste intéressante dans l’hypothèse d’un complot, le projet du FMI de remplacer le dollar comme monnaie de réserve. Le directeur remplaçant de DSK est un ancien cadre de JP Morgan, société pilier de Wall street dont DSK avait critiqué les pratiques :

http://www.nytimes.com/2011/05/16/world/europe/16france.html

32.
NY
May 15th, 2011
11:01 pm
Consider this - In the 2011 Oscar-winning "Inside Job" Strauss-Kahn was very critical of the Wall Street practices. On February 11, 2011 IMF recommended replacement of the US dollar as reserve currency. On May 14, 2011 just before leaving for Europe IMF president is accused of attempted rape and is replaced by a former JP Morgan executive. 

Just connect the dots….

On nous répète a l’envi que la victime a reconnu son agresseur au cours du tapissage. DSK est un personnage public dont le visage est maintes fois apparu sur les journaux ou à la TV et, s’il y a manigance, la collaboratrice a orcément eu sa photo en mains. Donc le tapissage ne prouve rien.
Tristane Banon, qui n’avait pas déposé plainte pour, selon sa mère- socialiste et candidate aussi aux primaires-, préserver sa future carrière de journaliste, refait surface et va déposer plainte encouragée par le buzz méditique. D’après la mère, elle est encore bouleversée 8 ans après. A la voir jubiler chez Thierry Ardisson en 2007, on a des doutes. Tristane Banon a peut être été violée par DSK mais ce qui est certain, c’est qu’elle-même et sa mère exploitent l’affaire à leur propre fin.
http://www.youtube.com/watch?v=y59ua5D2G0o&feature=player_embedded#at=29
Je pense, par principe, que toute personne témoignant d’être victime d’un viol, de violences, de harcèlement, d’offense ou de vol doit être écoutée avec le plus grand respect, la plus grande attention et sans préjugés. Mais cela n’empêche pas de mener l’enquête pour authentifier le témoignage, vérifier la réalité des faits de manière scientifique et professionnelle.
Ce n’est pas faire du tort à une véritable victime que d’opérer ces vérifications qui sont fondamentales pour établir l’acte d’accusation.

DSK victime d’un coup monté ? (set-up)

Publié le

La nouvelle a fait trembler la France et l’Amérique comme un coup de tonnerre.

Vers 16h le 14 mai, DSK a été délogé de son fauteuil de la 1ère classe  d’un avion d’Air France par des fonctionnaires de la NYPD venus l’arrêter suite à une plainte pour viol déposée par une femme de chambre de l’Hôtel Sofitel de NYC, près de Times square.

 La jeune femme de 32 ans a déclaré être entrée vers 13 h  dans la suite occupée par DSK qui était sorti tout nu de la salle de bains, l’avait d’abord entraînée sur le lit puis poursuivie dans la salle de bain ou, après une course poursuite dans les couloirs de la suite, il aurait tenté de l’enfermer. Elle se serait échappée, aurait appelé ses collègues qui auraient appelé le 911. A l’arrivée des policiers, DSK aurait pris la fuite, oubliant son téléphone portable.

La déclaration parlerait aussi de contact bucco-génital (oral sex). Intéressant car c’est un fantasme américain: Françaises et Français seraient particulièrement doués pour les fellations et les cunnilingus. Si la femme de chambre a menti, mentionner "l’oral sex" rendra sa déclaration encore plus plausible.

La nouvelle a été immédiatement diffusée par Reuters. Les 227 commentaires du New-York times, un journal de bonne réputation apprécié des intellectuels américains, sont majoritairement dubitatifs sur la réalité des faits et évoquent un complot fomenté soit par le FMI qui voit d’un mauvais oeil les réformes engagées par son directeur, la Grèce, l’Irlande et le Portugal qui renégocient leur dette, soit par Sarkozy qui souhaiterait éliminer son candidat le plus dangereux aux présidentielles 2012.

http://www.nytimes.com/2011/05/15/nyregion/imf-head-is-arrested-and-accused-of-sexual-attack.html?_r=1

Il évoquent aussi le fait que DSK occupait une suite à $3 000,000/nuit et qu’une femme de chambre, même si elle ne connaissait pas son identité, ne pouvait ignorer qu’il était riche et qu’elle pouvait alléguer d’une agression sexuelle pour se faire quelques millions de dollars.

Ils sont nombreux à dire que malgré sa réputation de "queutard", DSK devrait être fou pour risquer sa chance de rester au FMI et de devenir Président de la République française en tentant de violer une femme de chambre, surtout quand ses moyens lui permettent de s’offrir des escort girls de haut vol.

Un commentateur souligne que DSK aurait pu être drogué pour perdre la tête et le reste…

Ceux qui croient à la culpabilité de Strauss-Kahn disent qu’il n’est pas rare qu’un type riche tente un rapport sexuel rapide émoustillé par ses fantasmes sur les soubrettes.

D’autres font remarquer qu’il était dans le collimateur de la Grèce, de l’Irlande et du Portugal qui, actuellement, renégocient leur dette.

Mais d’autres disent que, matériellement cela aurait été difficile puisque son départ programmé était programmé à 16h40, qu’il n’était pas encore prêt à 13h, qu’il lui fallait le temps de se rendre à JFK airport. Ils pensent qu’il n’a pas pris la fuite mais est parti précipitamment, en oubliant son portable, parce qu’il ne devait pas rater son avion.

La jeune femme aurait été conduite à l’hôpital pour y faire soigner des blessures mineures (minor injuries). Il n’est pas question dans la relation des faits de kit de viol.

Donc, pour l’instant, tout ce qu’on a à se mettre sous la dent est la déclaration de la femme de chambre, telle que relatée par la police, la réputation de DSK "queutard", ses opposants au FMI et l’envie de Sarkozy de l’éliminer.

En France, on rappelle majoritairement au respect de la présomption d’innocence. Ségolène Royal en particulier a insisté sur cette présomption, sur la nécessité d’attendre que la justice américaine ait terminé son enquête et, chose remarquable a appelé au respect de DSK mais aussi à celui de sa famille. DSK a des parents, des enfants, deux ex et une épouse.

Comme je n’apprécie pas DSK et que je soutiens les femmes violées, j’ai commencé par sauter de joie à l’annonce de son inculpation pour agression sexuelle. Et puis, à la lueur de ce que je lis dans la presse anglo-saxonne, américaine en particulier, je me rends compte, comme la plupart des 223 internautes qui ont posté sur le New-York Times, que cette affaire semble louche, surtout après les scoops, dans un espace temps très court, de la porsche et du costume. ça fait un peu beaucoup pour un seul homme.

Personnellement, je n’apprécie pas DSK et je n’aurais jamais voté pour lui mais, à la réaction de nos amis américains, je me dis que tout est réuni pour faire penser à un coup monté afin de l’éliminer en une seule frappe du FMI et de sa candidature aux élections présidentielles.

J’ajoute, en faveur de la thèse du complot, que le départ de DSK était programmé ainsi que l’heure de départ de son vol et connu des employés de l’hôtel, qu’on peut se demander ce que faisait une femme de chambre dans sa suite malgré la présence de gardes du corps et de conseillers, que s’il l’a réellement enfermée dans la salle de bain ou dans sa suite, on peut se demander comment elle a pu avoir le temps de sortir son passe pour sortir.

Toutefois, si l’enquête de la police new-yorkaise prouvait que l’accusation de viol est fondée, toute ma sympathie irait à la victime.

Je ne voterai pas pour DSK

Publié le

On ne prête qu’aux riches.

A-t-on déjà vu un président de la République n’ayant pas de fortune personnelle ?

Ministre de l’économie et des finances, directeur du FMI, ouaaaahhhhh. Cette proximité avec l’argent fait de DSK un être compétent et respectable. Même l’histoire de la Porsche ne le dessert pas. Ca fait bling bling et les gens qui triment pour des clopinettes adorent rêver en regardant les paillettes des riches scintiller au firmament de leur misère et, surtout, de leur envie de consommer tout ce avec quoi on les assomme à grand renfort de publicité.

Mais qu’a-t-il donc fait DSK pour inspirer autant d’amour ?

En tant que Ministre des finances, il a bénéficié d’une période faste. Aurait-il fait mieux que Sarko pendant la crise ? Rien n’est moins sûr.

Qu’a-t-il fait de grandiose au FMI ? Il a peut-être sauvé la Grèce, le Portugal, la Pologne mais cela n’aurait jamais été possible sans l’assentiment du G20.

Il parait qu’il a entrepris une réforme unique et exceptionnelle du FMI, la même que celle voulue par Sarko, taxer les produits financiers. Il faut toutefois noter que non seulement cette réforme n’est pas encore passée, que DSK est trop occupé à se taire sur ses projets de candidature en 2012 et, surtout, qu’il n’est pas seul à décider.

Toutes ces ôpinions favorables ne sont fondées que sur des légendes urbaines et des préjugés aveuglement favorables.

On a fait tout un foin, justifié, pour tous nos responsables qui ont passé leurs vacances qui en Egypte, qui en Lybie, qui en Tunisie. On a oublié que DSK a vanté les mérites de Khadafi et de Ben Ali auxquels il a rendu des visites officielles. Pardonné DSK parce qu’il serait le plus grand économiste que la planète eut jamais connu? Voyons voir si on lui attribuera le prix Nobel de l’économie.

Il y a aussi quelque chose de révoltant dans ce personnage, son machisme. Le fait d’avoir transformé la brillante Anne sinclair en toutou de garde de son matou, de ne pas l’avoir soutenue et enouragée à poursuivre sa carrière, ne plaide pas en sa faveur.

Bref, DSK n’aura pas mon vote.

 

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 195 followers

%d bloggers like this: