Flux RSS

Archives de Tag: formation

Élagueurs-grimpeurs de Paris, pirates des canopées

Publié le

En automne, les jardiniers nettoient les plantations et préparent la terre pour de nouvelles invitées. Les bûcherons-élagueurs-grimpeurs de la Ville de Paris examinent les arbres, coupent les branches mortes, celles qui sont malades ou envahissantes. A l’aide d’un appareil dédié, ils sondent les arbres susceptibles d’avoir été creusés par des champignons ou des insectes. Les arbres fragilisés ou morts sont coupés. Parfois, le public s’étonne de ce que certains arbres paraissant sains soient coupés mais cette décision n’est jamais prise à la légère puisque l’état phytosanitaire de l’individu est établi. Certains arbres totalement creusés par des parasites peuvent paraître sains en apparence. Les arbres coupés sont remplacés.

Depuis la semaine dernières, des élagueurs agissent avenue de Laumière, dans le XIXème arrondissement. Ils viennent par équipe d’environ 8 hommes. L’un d’entre eux grimpe dans l’arbre à l’aide d’une échelle et se sécurise en passant une corde autour des branches. Il est guidé dans son installation par ses compagnons restés au sol, la tête levée vers lui en état de vigilance.

Une fois bien installé, l’élagueur met sa scie en marche et coupe branches mortes et envahissantes. Au sol, des hommes empilent les branches qui tombent tandis que d’autres guident le bûcheron vers les branches à couper. Quand l’opération est terminée, elles sont jetées dans la benne du camion broyeur qui les réduit en morceaux.

L’opération est assez spectaculaire mais ce qu’elle a de plus remarquable est la beauté du travail d’équipe quelle donne à voir. Un exemple à suivre pour toutes les professions.

JB, le beau pirate des canopées de la Ville de Paris

L’élagueur perché se sécurise avec sa corde puis met sa scie en marche

4-IMG_27181-IMG_2712

Les compagnons surveillent et guident l’élagueur perché

Après l’élagage, toute l’équipe ramasse les branches pour les livrer aux mâchoires du camion broyeur

Pour en savoir plus

  • Fiches métier

http://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Metier/Metiers/elagueur-elagueuse

  • Témoignage et formation

http://infos.emploipublic.fr/metiers/les-secteurs-qui-recrutent/ingenieurs-et-techniciens-dans-la-fonction-publique/devenir-arboriste-grimpeur-fonctionnaire-comme-kevin/apm-71655/

…Former les plus jeunes – L’école du Breuil, située dans le bois de Vincennes et gérée par la municipalité de Paris, forme chaque année, en un an, une quinzaine d’étudiants au certificat de spécialisation en élagage, afin qu’ils puissent travailler en collectivité ou dans le secteur privé.

« Depuis trois ans, je suis formateur au sein de l’école du Breuil, indique Kevin Douart, également maître de stage. Cela me plaît beaucoup, car il s’agit d’un métier qui évolue et j’aime beaucoup transmettre. » Et d’ajouter : « Cela me permet aussi de rester au goût du jour sur toutes les nouvelles techniques qui peuvent s’appliquer à mon métier. » Kevin Douart, qui bénéficie d’un détachement lorsqu’il doit assurer les formations dans cette école, s’est vu récemment proposer un poste de formateur à temps plein. Il y réfléchit…

Elagueurs (pin noir)© Flickr CC by J.C Utard

Après vérification de l’état phytosanitaire des arbres, les élagueurs abattent ou démontent les arbres aux branches nécrosées, qui présentent des risques mécaniques…

8 mars 2/5.Voulez-vous confier vôtre enfant à une nounou agréée voilée ?

Publié le

Les assistantes maternelles et familiales accueillent à leur domicile 1 à 4 enfants jusqu’à l’âge de 4 ans.

Quelques 5000 stagiaires sont formées par des professionnels de l’éducation, de la puériculture, du paramédical et du médical, en 60 h par an avant tout accueil, suivies de 60 h après le premier accueil d’enfants.

Leur formation est censée leur procurer les moyens de s’occuper correctement des enfants et des relations avec les parents.

L’enquêteur Jacques Maisonneuve a recueilli, dans sa vidéo, le témoignage frappant d’une responsable de formation de ces « nounous ». D’origine maghrébine, elle a manifesté ses profondes inquiétudes devant les pratiques « radicales » envahissantes de certaines  assistantes maternelles musulmanes voilées.

Face au climat actuel de menaces possibles sur sa vie sociale et de retombées judiciaires absurdes, mais bien réelles, elle a choisi la prudence de l’anonymat pour s’en protéger.

VOICI CETTE VIDEO EXCLUSIVE

https://youtu.be/rmWzi3f46zw

Première constatation : le nombre de musulmanes dans la profession est en très nette augmentation. Dans la formation qu’elle dirige, sur une vingtaine de stagiaires, près d’une quinzaine sont voilées. Ces nounous musulmanes voilées créent de nombreux problèmes :

Problèmes de comportements :

– outre le voile, stigmate religieux ostentatoire, porté jusqu’à l’illégalité de la burka, le tabou alimentaire du porc s’élargit même aux non musulmans.  Des parents français se voient refuser de fournir à leurs enfants des repas contenant du porc. Les enfants non-musulmans se retrouvent obligés de consommer une viande religieusement halal.

– certaines nounous musulmanes voilées refusent de serrer la main d’un homme, ce qui est à mettre en parallèle avec l’attitude de musulmans hommes refusant de serrer la main d’une femme (les non-musulmans étant considérés comme « impurs » par l’islam).

– un comportement de mépris envers les règles élémentaires de l’hygiène a été constaté chez certaines de ces nounous musulmanes (faire manger sur le sol les enfants dont elles ont la charge, « pour imiter le prophète »).

– on a aussi signalé le cas d’enfants non-musulmans forcés de participer aux prières islamiques par leur nounou voilée.

Problèmes de revendications réitérées et d’exigences interminables :

– demandes insistantes de salles de prière dans les lieux de formation (allant jusqu’à exiger le retrait des crucifix accrochés aux murs de la salle) ; sonneries bruyantes sur leur téléphone portable pour indiquer les heures de prière durant les réunions de formation, parents mécontents des attitudes ouvertement religieuses des assistantes maternelles musulmanes, enfants soumis à des placements multiples, face à l’intolérance et à l’intrusion du religieux non choisi dans leur existence.

– arrogance agressive des nounous voilées, devant toutes critiques portant sur leurs compétences ou leurs fautes, critiques dénoncées comme étant « discriminatoires, racistes, xénophobes… », et accompagnées parfois de menaces et de plaintes aberrantes, mais efficaces.

La hiérarchie, comme dans nombre d’institutions (RATP, SNCF, aéroports, etc.) recommande systématiquement  de « ne pas faire de vagues » et de fermer les yeux, quand elle ne menace pas les spécialistes de terrain, qui alertent sur les dérives et les dysfonctionnements, de « faire le jeu des fachos » ou de mesures administratives de rétorsions, en cas de récidive…

Notre témoin a aussi signalé que des stagiaires « radicales » et incompétentes ont reçu l’agrément dans leurs fonctions alors que le rapport de stage préconisait un refus pour incompétence.

Lâcheté des autorités, absence de soutien, déni de réalité, ou les 3 ensemble ?

De plus, la crainte d’actions judiciaires dans un contexte de complaisance unilatérale de certains juges renforce l’absence de fermeté et l’extrême faiblesse des réactions des responsables hiérarchiques.

Dans tous les cas, la diffusion de ces réalités dérangeantes est considérée comme une atteinte à l’ensemble de l’institution, donc susceptible de sanctions.

En attendant, dans bon nombre d’occurrences, le bon vouloir des musulmanes voilées prosélytes influe négativement sur la structure psychique des enfants en cours de développement et sans défenses.

Les comportements de certaines nounous voilées pose le problème récurrent de l’introduction progressive de l’islam dans le quotidien banalisé et de ses conséquences délétères surmultipliées.

Guy SAUVAGE

http://ripostelaique.com/video-choc-le-scandale-des-nounous-musulmanes-voilees.html

Islam et analphabétisme

Publié le

Analphabétisme chez les femmes et les hommes, selon les régions, en %.

Les taux sont particulièrement élevés dans les pays musulmans. Au Moyen Orient et en Afrique du nord, il y a plus de deux femmes analphabètes pour un homme analphabète.

Amérique du Nord F1 H1

Union européenne F1,8  H1,5

Europe (hors UE) / Asie centrale F 2,8  H 0,9

Amérique latine / Caraïbes F11,9  H 10

Asie de l’Est / Pacifique F12,5  H 7,2

Moyen-Orient / Afrique du Nord F31,8  H 14,5

Afrique subsaharienne F47,4 H 30,3

Asie du Sud F50,4  H 30,6

Source : PNUD, 2007

Discrimination sexiste à l’école

Filles, garçons : des inégalités persistantes dans les parcours scolaires
le 19 janvier 2011
En 2008, 69% des filles et 58 % des garçons d’une même génération sont bacheliers. 31 % des filles admises au bac S l’ont été avec mention « bien » ou « très bien » contre 25 % des garçons. Les chiffres de l’édition 2010 des « filles et garçons sur le chemin de l’égalité de l’école à l’enseignement supérieur » du ministère de l’éducation nationale confirment que les parcours et les expériences scolaires restent souvent sexués.

Les taux de réussite des filles jusqu’au bac sont meilleurs que ceux des garçons (voir notre article Les filles meilleures élèves que les garçons ?). A série de bac équivalente, les filles et les garçons ne font pas les mêmes choix de poursuite d’études dans l’enseignement supérieur. Majoritaires en cursus licence et master, elles représentent 42 % des docteurs. Seuls 26 % des diplômes d’ingénieurs sont délivrés aux filles (voir notre article Filles et garçons dans l’enseignement supérieur : des parcours différenciés).

Quand ils se jugent très bons en maths, 8 garçons sur 10 vont en filière S contre 6 filles sur 10. Dans le choix des options et des séries au lycée général et technologique, comme dans le second degré professionnel, la mixité est rarement atteinte.

Le fonctionnement du système éducatif, la persistance des stéréotypes expliquent pour une grande part le maintien des différences sexuées. Un plus grand accès des filles à la culture scientifique et technique reste un enjeu d’égalité et de mixité dans la réussite scolaire des uns et des autres.

BA

Source: observatoire des inégalités

 

%d blogueurs aiment cette page :