Flux RSS

Archives de Tag: François Fillon

François Fillon n’a rien fait d’illégal, c’est tout le scandale

Publié le

Si l’affaire Fillon révèle un scandale, c’est celui de l’ utilisation de l’argent du contribuable à des fins injustifiables qui privilégient les parlementaires aux dépens du Bien commun. Tout le reste est un écran de fumée pour dissimuler l’ abus de l’argent public par les parlementaires de tous bords.

Au total et en dehors de son indemnité/ rémunération personnelle, un  député brasse mensuellement 25 458  euros bruts au minimum (3), sachant que lecrédit collaborateurs peut tomber dans sa poche et s’ajouter à sa  rétribution personnelle  de 7 185.60 € bruts 

Source :       http://www2.assemblee-nationale.fr/decouvrir-l-assemblee/role-et-pouvoirs-de-l-assemblee-nationale/le-depute/la-situation-materielle-du-depute

François Fillon n’a rien fait d’illégal, il a blanchi l’argent public en argent privé comme l’y autorise la disposition d’ Edgar Faure de 1975 et dont profitent TOUS les parlementaires, députés et sénateurs. C’est le député Julien Aubert qui l’explique https://www.valeursactuelles.com/politique/affaire-fillon-la-contre-offensive-juridique-de-julien-aubert-64470  François Fillon n’est pas plus escroc que l’ ensemble des parlementaires qui se sont voté des dotations et des avantages pléthoriques et excessifs pour des résultats très insatisfaisants au regard de la situation critique de la France .

Curieusement, dans sa dénonciation, le Canard n’a pas tout dit, son schéma est incomplet en ce qui concerne les sommes qui tombent dans le giron des parlementaires, notamment la réserve parlementaire qui sert théoriquement àfinancer des associations. Fillon en a fait légalement bon usage en distribuant des sommes allant de 5 000 à 1000 euros à des associations parisiennes de son choix : associations catholiques dont l’ Ordre de Malte , boulistes, comité des fêtes de lamairie du Vème, etc.(2)

Combien  touche un député ?

Les montants donnés dans le schéma ci-dessus publié dans le Canard sont incomplets. Ils omettent la réserve parlementaire, les indemnités spéciales non fiscalisées selon la fonction qu’occupe le député à l’Assemblée, les frais detransport (RATP, SCNF 1ere classe , Avion classe affaires, voitures de fonction, taxis, etc.), les investissements en informatique et communication , les servicescommuns de l’Assemblée, un bureau ainsi que la restauration et l’hébergement . Pour avoir une idée plus précise de ce que touchent les députés, je me suis rapportée à la source, le  site de l’Assemblée nationale . Et encore, je n’ai analysé que la fiche de synthèse…Mon estimation de 25 000 euros mensuels ne représente donc pas la totalité de ce que reçoit un député et de ce qu’il coûte à la collectivité . Pour avoir une idée plus précise, il faudrait y ajouter les avantages en nature dont les services de l’Assemblée et la gratuité des transports et des frais de communication. Le détail de ces avantages en nature est donné sur le  site de l’Assemblée nationale.

L’omission du Canard révèle que son but n’était pas d’ informer les citoyens mais d’accabler François Fillon sur ordre pour changer le cours des élections présidentielles. Dans quel but ? Favoriser Emmanuel Macron ? Favoriser Marine Le Pen selon le souhait de l’Etat islamique qui veut mettre la France à feu et à sang pour en ramasser les morceaux ? Donner toutes les chances à Benoit Hamon ?Permettre à un candidat providentiel de sortir de l’ombre ? Empêcher le lauréat de présider avec sa majorité pour favoriser son opposition ???

1 – Indemnité, salaire ou traitement

Depuis le 1 er  février 2017, les indemnités mensuelles brutes sont les suivantes :

– indemnité de base : 5 581,05 € ;

– indemnité de résidence (3 %) : 167,43 € ;

– indemnité de fonction (25 % du total) : 1 437,12 €.

Soit  brut mensuel , 7 185,60 €.

2 – Indemnité spéciale non imposable (1)

Elle varie selon la position et l’occupation du parlementaire (1) De la plus haute duPrésident  : 7 243,08 €, à la plus basse des   Secrétaires du Bureau : 689,82 €

3 – Frais de mandat et de  secrétariat

Les députés disposent en outre d’un crédit affecté à la rémunération de collaborateurs. Calculé en principe pour trois collaborateurs, il peut toutefois, au gré du député, être versé au profit d’un nombre de personnes variant de un à cinq. Le député a la qualité d’ employeur  : il recrute , licencie, fixe les conditions de travail et le salaire de son personnel.

Le crédit ouvert pour chaque député est revalorisé comme les traitements de lafonction publique. Au 1 er février 2017,  le montant mensuel du crédit est de 9 618 €.

En cas de non- emploi de la totalité du crédit, la part disponible demeure acquise au budget de l’ Assemblée nationale ou peut être cédée par le député à son groupepolitique pour la rémunération d’employés de ce groupe.

4 – Indemnité représentative de frais de mandat

Au 1er février 2017, le montant mensuel de cette indemnité est de 5 840 € brut et n’est pas assujettie à des justificatifs.

5 – Réserve parlementaire (2)  

Réserve parlementaire : +ou- 10 000

Ce que révèle en outre l’affaire Fillon

Domicilié dans la Sarthe, François Fillon est député de Paris depuis 2012 ce qui explique l’attribution exclusive de sa réserve parlementaire à des associations parisiennes. Cet exemple de parachutage injustifiable au regard de l’ intérêt public lui a valu la vindicte de Rachida Dati qui, à ce titre est soupçonnée d’avoir vendu lamèche.

Les journalistes ne font pas leur travail d’investigation et d’information , ils rongent l’os qu’on leur tend au lieu d’enquêter  sur le fond de l’affaire. Craignent-ils de perdre leur  déduction fiscale forfaitaire de 7650 euros ? A cela s’ajoutent les millions de  subventions allouées à la Presse . Politiques et journalistes se tiennent par la barbichette afin de ne pas perdre leurs avantages pécuniaires

Les abus révélés par l’affaire Fillon-bouc-émissaire profitent aux politiques qui s’engraissent avec l’argent public pour se faire élire, réélire en finançant leur parti, leur clientélisme et finançant illégalement leurs campagnes électorales tout en ménageant les exploiteurs et fossoyeurs de la France. Les citoyens ont désormais une bonne raison d’ examiner ce que font les parlementaires de leur argent.

Les députés et sénateurs coûtent beaucoup trop cher aux contribuables au regard des services qu’ils leur rendent  en particulier santé, économie , sécurité , préservation du bien commun. S’ils étaient efficaces, la France ne serait pas dans un tel état de déréliction.

Pourquoi deux chambres (Assemblée nationale et Sénat) qui font sensiblement le même travail mais qui engendrent des dépenses faramineuses et inutiles ?

Eut-il été humble, Fillon aurait pu se dédouaner en dénonçant ce système. Non seulement il aurait épargné des humiliations et souffrances à sa famille mais il aurait  gagné des voix. Trahir sa caste pour la cause du Bien commun semble plus coûteux que défendre ce dernier. Muet comme une carpe, il conserve le soutien de ses amis politiques et l’espoir d’accéder à la mandature suprême , ce à quoi il rêve depuis qu’il a une barbe à raser tous les matins en se regardant dans son miroir.

Alice Braitberg

(1) Les indemnités spéciales,  destinées à compenser des sujétions attachées à l’exercice de certaines fonctions, sont attribuées aux titulaires de différents postes. Elles sont plafonnées à 1,5 fois le montant cumulé de l’indemnité parlementaire et de l’indemnité de fonction.

Leur montant brut mensuel est le suivant :

– Président : 7 243,08 €

– Questeurs : 4 986,81 €

– Vice-présidents : 1 034,73 €

– Président de commission et rapporteur général de la commission des finances : 876,64 €

– Président de la commission spéciale chargée d’apurer les comptes : 876,64 €

– Président de l’Office d’ évaluation des choix scientifiques et technologiques : 876,64 €

– Secrétaires du Bureau : 689,82 €

Sur le plan fiscal , l’indemnité parlementaire de base majorée de l’indemnité de résidence et de l’indemnité de fonction, à l’exclusion des indemnités spéciales, est imposée suivant les règles applicables aux traitements et salaires.

(2) La réserve parlementaire est de 90 M€ pour les députés et de 55 M€ pour les sénateurs.  Depuis 2013 et la nouvelle majorité à l’Assemblée nationale, la répartition de la réserve parlementaire entre les députés est faite de manière beaucoup plus équitable :  chaque député se voit allouer 130 000 €, via son groupe politique . Il n’y a plus autant de différences qu’auparavant entre députés de la majorité ou de l’opposition, ou entre députés « influents » ou députés « de la base ».

Toutefois, les parlementaires de l’Assemblée nationale ayant des fonctions particulières, telles que président d’une commission ou d’une délégation, peuvent avoir une enveloppe complémentaire . Il faut noter que, l’attribution se faisant par l’intermédiaire des groupes politiques, certains peuvent décider de mutualiser une partie de la réserve parlementaire de leurs membres, soit pour financer des projetscommuns, soit pour attribuer une somme plus importante à quelques députés. https://www.barbararomagnan.eu/reserve/

(3)  Calcul de la somme d’espèces brassée par un député  sous réserve d’omission

Rémunération des collaborateurs : 9 618

Frais de mandat : 5 840

Réserve parlementaire : +ou- 10 000

Indemnité spéciale non imposable : + ou – 1 000 euros

(2) Répartition de l’ensemble de la réserve parlementaire selon l’Assemblée Nationale

On trouvera sur le site de l’Assemblée Nationale le détail de la répartition de la réserve parlementaire http://www2.assemblee-nationale.fr/reserve_parlementaire/plf/2015?idDemandeur=&typeTri=mont  Le classement est donné dans l’ordre décroissant du montant des attributions.

(2) Répartition de la réserve parlementaire de François Fillon en 2015 source

FILLON François Les Républicains A chacun ses vacances 66, avenue de Breteuil 75007 PARIS Fonctionnement 2000.00
FILLON François Les Républicains Amicale bouliste des arènes de Lutèce 98, rue Mouffetard 75005 PARIS Fonctionnement 5000.00
FILLON François Les Républicains ASSERAP Maison des associations 4, rue Amélie 75007 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Association Art Saint-Germain des Prés 27 rue Guénégaud 75006 PARIS Fonctionnement 3000.00
FILLON François Les Républicains Association CEP entraide étudiants 5, rue de l’Abbaye 75006 PARIS Fonctionnement 2000.00
FILLON François Les Républicains Association des jeunes Bernardins 13 bis, rue des Bernardins 75005 PARIS Fonctionnement 2000.00
FILLON François Les Républicains Association du patronage Sainte-Mélanie 19 ter, rue Tournefort 75005 PARIS Fonctionnement 2000.00
FILLON François Les Républicains Association Vivre Lire 1, rue Frédéric Sauton 75005 PARIS Fonctionnement 20000.00
FILLON François Les Républicains Cœur du Cinq PARIS 24, rue Daubenton 75005 PARIS Fonctionnement 4000.00
FILLON François Les Républicains Comité d’action culturelle et sociale 78, rue Bonaparte 75006 PARIS Fonctionnement 5000.00
FILLON François Les Républicains Comité d’aménagement du 7e arrondissement 105, rue Saint-Dominique 75007 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Comité des fêtes et des œuvres de solidarité du Ve PARIS21, place du Panthéon 75005 PARIS Fonctionnement 32000.00
FILLON François Les Républicains Comité municipal d’animation et d’action sociale du 7e Maison des associations Boîte 30 4, rue Amélie 75007 PARIS Fonctionnement 3000.00
FILLON François Les Républicains Conférence Saint-Vincent de Paul de Saint-Etienne du Mont PARIS Paroisse Saint-Etienne du Mont 30, rue Descartes 75005 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Conservatoire de musique et d’expressions artistiques 80, boulevard Saint-Germain 75005 PARIS Fonctionnement 1500.00
FILLON François Les Républicains Croix Rouge délégation du 5e arrondissement PARIS 9, rue Laplace 75005 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Ecritures buissonnières 79, rue Claude Bernard 75005 PARIS Fonctionnement 1500.00
FILLON François Les Républicains Entraide amitié partage 39 boulevard Saint-Germain 75005 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Inter 7 105, rue Saint-Dominique 75007 PARIS Fonctionnement 5000.00
FILLON François Les Républicains Jazz’N’Klezmer/Centre d’art et de culture Centre d’art et de culture 39 Rue Broca 75005 PARIS Organisation d’un festival de musique 2000.00
FILLON François Les Républicains Le parloir du Colombier 9, rue du Vieux-Colombier 75006 PARIS Fonctionnement 2000.00
FILLON François Les Républicains Les amis du Champ-de-Mars Maison des associations 4, rue Amélie 75007 PARIS Fonctionnement 3000.00
FILLON François Les Républicains Les bébés du Gros Caillou 92, rue Saint Dominique 75007 PARIS Fonctionnement 2000.00
FILLON François Les Républicains Office municipal des sports (OMS) PARIS 21, place du Panthéon 75005 PARIS Fonctionnement 3000.00
FILLON François Les Républicains Old up Maison des Associations 4 rue Amélie 75007 PARIS Fonctionnement 2000.00
FILLON François Les Républicains Ordre de Malte, délégation du 5e arrondissement PARIS 42, rue des Volontaires 75015 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Partage 5/6/7 3 place Saint-Thomas d’Aquin 75006 PARIS Fonctionnement 3000.00
FILLON François Les Républicains Péniche du Cœur PARIS Quai Saint-Bernard Jardin Tino Rossi 75005 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Philomuses 55, quai des Grands Augustins 75006 PARIS Fonctionnement 1500.00
FILLON François Les Républicains Protection civile de Paris, antenne du 5e PARIS 6, rue Larrey 75005 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Société des poètes français 16, rue Monsieur le Prince 75006 PARIS Fonctionnement 1000.00
FILLON François Les Républicains Sports 7 17, rue Augereau 75007 PARIS Fonctionnement 2500.00
FILLON François Les Républicains Association des commerces et riverains de la rue Bertholet

 

Succès populaire pour Fillon au Trocadéro mais il ne s’amende pas

Publié le

La foule réunie sur la place du Trocadéro, à Paris, dimanche, pour le discours de François Fillon. AFP / Jacques DEMARTHON
  http://www.leparisien.fr/elections/presidentielle/fillon-au-trocadero-300-000-personnes-quand-bruno-retailleau-s-emballe-05-03-2017-6734841.php

Ce dimanche après-midi les sympathisants de François Fillon submergeaient largement le parvis des droits de l’Homme malgré une pluie glaciale. Selon les organisateurs, ils étaient 200 000, selon la police 50 000. N’auraient-ils été que 50 000, cela aurait été quand même une victoire compte-tenu du climat, du lâchage d’environ la moitié des députés LR, du départ de certains organisateurs de la campagne électorale de Fillon, de la promesse d’une mise en examen et du battage médiatique anti-Fillon.

On constate donc que le socle électoral de Fillon ne s’est pas complètement érodé et qu’il a suffisamment de soutiens enthousiastes pour avoir envie de poursuivre sa campagne électorale.

http://www.france24.com/fr/20170305-direct-presidentielle-francois-fillon-compte-militants-trocadero-penelope-republicains

Fillon a réitéré des excuses partielles devant la foule ajoutant qu’il mettrait un terme à l’embauche des membres de sa famille. Il n’a pas osé dire, parce qu’il ne le pense pas, que l’argent que brassent les députés (minimum 25 000€/mois en sus de leur traitement) et les sénateurs pour en faire ce qu’ils veulent sans justificatifs, est un rapt de l’argent public et qu’il compte mettre fin à ces abus immoraux en les rendant illégaux …s’il était élu.

Devant cette foule acquise à sa cause, François Fillon a parlé langue de bois, le message étant « Je tiens bon parce que je suis innocent ». C’était ce qu’attendait le public qui scandait « François tiens bon ! ». C’était aussi ce qu’attendaient ses faux amis LR et les journalistes qui espéraient qu’il jetterait l’éponge. J’imagine volontiers que le candidat lui-même ne savait pas ce qu’il annoncerait avant de jauger l’importance de ses soutiens.

Ce soir sur FR2, François affichait parfois un sourire, affirmait qu’il était le seul à pouvoir décider s’il poursuivait sa campagne ou non mais ses doigts agités trahissaient une certaine nervosité. Il y a de quoi sachant qu’Alain Juppé a annoncé qu’il tiendrait une conférence de presse demain matin et que  LR se réunit demain soir en comité. Le candidat a précisé qu’il s’y rendrait fort du rassemblement du Trocadéro et du retour de Retailleau et Bertrand qui venaient de prendre la porte de sortie et seront vraisemblablement suivis par d’autres membres qui ne voudraient pas perdre les avantages que leur rapporterait une éventuelle victoire de leur mouton noir. Valérie Pécresse a exprimé son soutien alors qu’elle semblait vouloir comploter avec Bertrand et Estrosi pour faire sortir Fillon de la course à l’Elysée.

Doit-on se réjouir de ce succès transitoire ? N’étant pas Filloniste je n’y vois pas, comme il le prétend, une victoire de la démocratie. Certes, Fillon est moins dangereux que Juppé, Macron et Hamon sur l’islamisation mais cela ne veut pas dire qu’il n’est pas dangereux et qu’il saurait défendre les intérêts des Français. Il a déjà été aux affaires sans pouvoir se vanter de réussite. Il est vieux non seulement en âge mais aussi dans sa manière de faire de la politique et son comportement machiste. Il ne propose pas pour la France une vision exaltante.Son amitié avec Poutine peut prêter à discussion et certains l’accusent de faire du Trump…On ne peut pas en tous cas lui reprocher de ne pas cultiver son réseau international et réactiver l’activité diplomatique de la France, même avec Assad.

LC

 
Si François Fillon entre à l’Élysée, Vladimir Poutine comptera un nouvel ami dans le cercle des dirigeants occidentaux. Photo prise à Moscou en novembre 2011, quand les deux hommes étaient tous deux Premiers ministres.

 

http://www.lepoint.fr/presidentielle/les-primaires/francois-fillon-l-ami-de-vladimir-poutine-21-11-2016-2084557_3122.php

François Fillon et Bachar el-Assad, à Damas, en 2010.

http://www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/2016/12/15/35003-20161215ARTFIG00183-syrie-fillon-veut-mettre-le-regime-d-assad-autour-de-la-table-des-negociations.php

François courage pourrait sauver Fillon peureux

Publié le

François Fillon pourrait très simplement sauver sa candidature s’il reconnaissait qu’il a profité d’un système abusif propre à tous les députés et les sénateurs.Et s’il s’engageait à y mettre fin s’il était élu, il pourrait gagner des millions de voix.

Il faut énormément de courage et de morale pour dénoncer un système financier qui attribue aux élus des sommes astronomiques sous divers prétextes, des sommes qui ne demandent pas de justificatifs et qui s’ajoutent aux avantages en nature et aux nombreux privilèges dont bénéficient ces hommes qui, pourtant, ne brillent pas par leur efficacité. S’ils agissaient pour le Bien Commun France, il est vraisemblable que nous serions dans une bien meilleure situation économique, sociale et morale.

Fillon n’a rien fait d’illégal, comme tous les autres députés il a reçu, outre ses indemnités de parlementaire, des indemnités diverses dont certaines ne sont pas imposables mais qui toutes proviennent de l’argent du contribuable.

François Fillon aura-t-il le courage de se mettre à dos près de mille élus, députés et sénateurs ? S’il le faisait, ce serait une occasion exceptionnelle et grandiose de nettoyer les écuries des finances publiques. Je suis certaine qu’il nous sauverait ainsi d’Ali Juppé en un premier temps et de la corruption officielle.

LC

Pour en savoir plus

Ce que reçoit un député . Source http://ripostelaique.com/francois-fillon-na-rien-fait-dillegal-cest-justement-tout-le-scandale.html

1 – Indemnité, salaire ou traitement

Depuis le 1 er  février 2017, les indemnités mensuelles brutes sont les suivantes :

– indemnité de base : 5 581,05 € ;

– indemnité de résidence (3 %) : 167,43 € ;

– indemnité de fonction (25 % du total) : 1 437,12 €.

Soit  brut mensuel , 7 185,60 €.

2 – Indemnité spéciale non imposable (1)

Elle varie selon la position et l’occupation du parlementaire (1) De la plus haute duPrésident  : 7 243,08 €, à la plus basse des   Secrétaires du Bureau : 689,82 €

3 – Frais de mandat et de  secrétariat

Les députés disposent en outre d’un crédit affecté à la rémunération de collaborateurs. Calculé en principe pour trois collaborateurs, il peut toutefois, au gré du député, être versé au profit d’un nombre de personnes variant de un à cinq. Le député a la qualité d’ employeur  : il recrute , licencie, fixe les conditions de travail et le salaire de son personnel.

Le crédit ouvert pour chaque député est revalorisé comme les traitements de lafonction publique. Au 1 er février 2017,  le montant mensuel du crédit est de 9 618 €.

En cas de non-emploi de la totalité du crédit, la part disponible demeure acquise au budget de l’ Assemblée nationale ou peut être cédée par le député à son groupepolitique pour la rémunération d’employés de ce groupe.

4 – Indemnité représentative de frais de mandat

Au 1er février 2017, le montant mensuel de cette indemnité est de 5 840 € brut et n’est pas assujettie à des justificatifs.

5 – Réserve parlementaire (2)  

Réserve parlementaire : +ou- 10 000

Contre le voilement des fillettes, signez la pétition

Résultat de recherche d'images pour "françois fillon inaugure une mosquée"François Fillon inaugurant la mosquée d’Argenteuil auprès d’une fillette voilée Source

Pas la peine de compter sur lui, s’il est élu, pour respecter et protéger la moitié du ciel


Pétition à signer ici
Le voilement des fillettes risque majeur pour leur développement et leur santé : Halte à la maltraitance des petites filles !
 
Nous, signataires de cette pétition, dénonçons la maltraitance par personne ayant autorité à l’égard des fillettes enveloppées dans un voile islamiste. Le voilement des fillettes est un risque majeur pour leur développement cognitif et social et leur santé psychique et physique.
 
Dans les espaces publics, y compris en France, on peut voir des fillettes pré-pubères entièrement enveloppées dans des voiles.
 
L’indifférence est inacceptable vis-à-vis de cette maltraitance et nous appelons les pouvoirs publics à faire respecter l’intérêt de l’enfant.
 
Pour l’OMS, la maltraitance à enfant désigne les violences et la négligence envers toute personne de moins de 18 ans. La santé est définie « comme un état de complet  bien-être physique, mental et social» et elle est gravement compromise dans ses trois composantes par un port précoce du voile.
 
Parmi les conséquences délétères du port du voile concernant la santé physique :

  •  La carence en vitamine D est constatée chez les femmes voilées. C’est dire si le voilement des fillettes leur fait courir un risque majeur, à ce stade de développement staturo-pondéral : retard de croissance, diminution des défenses immunitaires, hypotonie musculaire, convulsions hypocalcémiques, etc.

 

  • La perte de cheveux. Asphyxiés par la contention des heures durant, les cheveux finissent par dépérir et tomber. Or, la chevelure n’est pas un simple ornement mais a des fonctions vitales d’écran contre les agressions externes et de régulateur de la température à la surface du crâne.

 
Sur le plan psychique, le voile a pour objet déclaré de protéger les femmes de la concupiscence des hommes ou les hommes de la tentation sexuelle et aboutit à réduire tout le corps de la fillette à son seul sexe anatomique, à un âge où elle ne peut assumer psychologiquement ce trop-plein de sexualité.
 
Les promoteurs du voile l’opposent à « l’hypersexualisation » des fillettes « occidentales », exhibées dans des concours de beauté. Mais qu’est le voile sinon un marqueur indélébile de la sexualisation du corps ?
 
Comment ouvrir le champ des possibles des fillettes alors que le voile implique des restrictions à leur liberté de déplacement (entravant les activités exploratoires nécessaires à la découverte du monde), à la curiosité naturelle (nécessaire au développement intellectuel), aux activités ludiques (musique, dessin, sport, théâtre etc.) et bien entendu aux contacts humains. Voiler la tête, c’est entraver la liberté et la pensée.
 
Le développement cognitif et psycho-affectif est également freiné, faute de stimulation intellectuelle et affective. Faute surtout d’introduction de l’altérité. Comment s’ouvrir à l’autre différent, qui seul peut vous enrichir ? Quelle culture de l’intolérance prône-t-on ? Quelles relations à l’autre prépare-t-on ?
 
Le bien-être social est aussi sérieusement compromis.
Le voile est une entrave absolue au développement relationnel. Il exclut, en effet, d’emblée la moitié mâle de l’humanité et de même les non-musulmanes ou les musulmanes ne le portant pas. Il enferme très tôt l’enfant dans un monde clos évocateur des gynécées d’antan. En outre, la stigmatisation et l’exclusion de toutes les activités sportives achèveront de restreindre son périmètre d’action et de manœuvre.
 
Quelle place pourra prendre, dans la société, une « citoyenne » amputée de son enfance, de sa confiance en soi et en l’autre et de toute compétence sociale. C’est une véritable culture de l’enfermement que promeut le projet de société préconisé par les voileurs de fillettes. Et l’avènement d’une société clivée où les femmes ne seraient que des ombres mais jamais des sujets. Une société non démocratique.

Premier-e-s signataires :
Saida Douki Dedieu Professeure émérite de psychiatrie à la faculté de Médecine de Tunis
Michèle Vianès, Présidente de Regards de Femmes
Hager Keray, Psychiatre,
Yvette Roudy, ancienne Ministre des droits des femmes
Djemila Benhabib, essayiste, Montréal
André Gerin, Député -Maire honoraire de Vénissieux
Annie Sugier, Présidente de la Ligue du Droit International des Femmes
Nadia Benmissi, Femmes sans voile d’Aubervilliers
Nadia Ould Kaci, Femmes sans voile d’Aubervilliers
Laure Caille, Secrétaire générale de Libres MarianneS
Odile Saugues, Députée
Christian Cadiot, Magistrat à la Cour de Cassation
Comité Laïcité République
Yamina Mathlouti, inspectrice Enfance et jeunesse, lauréate du 1er grand prix des droits de l’enfant de la Fondation Belkhenchir, Tunisie
Linda Weil-Curiel, avocate, Ligue du droit International des femmes,
Alain Seksig,
Fewzi Benhabib, Observatoire de la laïcité de Seine Saint Denis
Kety Benhabib, Observatoire de la laïcité de Seine Saint Denis
Daniel Bénichou, Président de Le Chevalier de la Barre
Nicole Raffin Regards de Femmes Ile de France
Fathy Hachicha, Haut fonctionnaire, Tunisie
Mouldi Amamou, Professeur en médecine, Tunisie
Laurence Marchand-Taillade, Présidente de l’Observatoire de la laïcité du Val d’Oise
Sama Ghenina, Présidente de l’Association femmes et leadership – Tunisie
Mourad Ghachem, vice-président de AVEC Association Vigilance et Egalité des chances – Tunisie
Moncer Haddad, enseignant en Sciences, Québec
Wafa Daman, journaliste
Jean Dalery, Professeur en médecine
Faiza Majeri, journaliste Tunisie
Aline Chabat, Cheffe d’entreprise, Tunisie
Fathy Kanzari, Industriel, Tunisie
Faouza Charfi, Professeure d’université, essayiste, Tunisie
Béchir Douki, Tunisie
Faiza Knani Mekki, Inspectrice de l’enseignement à la retraite, Tunisie
Salah ben Abdeslem, past governor Lions club, Tunisie
Bahija Dellagi, Médecin-dentiste, Tunisie
Cherif Ferjani, Professeur émérite Université Lyon 2
Houda Hamza, Psychiatre, Tunisie
Hechmi Louzir, Médecin hospitalo-universitaire, Tunisie
Rim Lakhdar, Cardiologue, anti-obscurantisme, citoyenne tunisienne
Mounir Saber, Optométriste, Tunisie
Mongi Ghariani, consultant financier, Tunisie
Mohamed Ridha Kamoun, Professeur médecine, Tunisie
Mokhtar ben Messaoud, Médecin, Tunisie

Pour en savoir plus

http://www.regardsdefemmes.fr/Rubrique/Cafes/public/Cafes-2016/Le-voilement-des-fillettes.pdf

Pauvre Pénélope Fillon, femme alibi du détournement légal d’argent public

Penelope Kathryn Clarke a rencontré François Fillon pendant leurs études de droit et a abandonné études et carrière pour lui donner 5 enfants élevés dans un manoir de 14 pièces du côté de l’abbaye de Solesme, protégé par 4 hectares de terrain. Protégée ou isolée ?

Devenue Pénélope Fillon, la jeune anglaise s’est montrée fidèle et discrète. Soumise aux ambitions et à la dictature de son grand homme d’époux ? A l’entendre parler à sa place, on peut légitimement se poser la question. A la voir, terne, gênée, timide on est en droit de se demander si elle s’est épanouie dans son rôle de mère au foyer alors que lorsqu’elle a rencontré son mari, elle avait autant de chances que lui de se faire une place au soleil.

Penelope Fillon en mai 2007, interviewée par le «Sunday Telegraph».
Penelope Fillon en mai 2007, interviewée par le «Sunday Telegraph». – SUNDAY TELEGRAPH/ENVOYE SPECIAL

« Je n’ai jamais été son assistante ou quoi que ce soit de ce genre ». Lorsque Penelope Fillon prononce cette phrase en 2007, dans le cadre d’une interview accordée au journal britanniqueThe Telegraph, cela fait au moins quatre ans qu’elle est salariée en tant qu’attachée parlementaire de son mari. Si cette révélation explosive met (encore) un peu plus à mal la défense de François Fillon dansl’enquête sur l’emploi fictif présumé de son épouse, certains internautes se sont émus d’une femme qui « leur a sincèrement fait de la peine », voire qui selon eux « n’était pas au courant être salariée de son mari ».

Victime d’un système mis en place par son mari »

Certains évoquent même une « trahison » de François Fillon à l’égard de sa femme après les explications de cette dernière : « Je me suis rendu compte que si je n’avais pas eu le dernier [ enfant ], je serais sûrement allé chercher un travail  », explique-t-elle. « J’ai réalisé que mes enfants me voyaient uniquement comme une mère […] Je me suis donc dit : Je ne suis pas stupide, cela va me permettre de travailler et de penser à nouveau ». http://www.20minutes.fr/politique/2008167-20170203-affaire-penelope-fillon-internautes-touches-interview-diffusee-envoye-special

 

Qui peut décemment croire que les 900 000 euros sortis des enveloppes des parlementaires soient réellement tombés dans les poches de Pénélope qui n’est pas connue pour sa fréquentation assidue des défilés de mode et des bijouteries de la place Vendôme ?

Le parlementaire blanchit l’argent public en argent privé et c’est légal

Il me semble évident que cet argent public qui devient privé une fois attribué au parlementaire a servi à autre chose que couvrir Pénélope de cachemire, de diamants et de Porsches.

D’après le député Julien Aubert, un député est un employeur privé qui avait le droit de faire ce qu’il voulait de son enveloppe jusqu’en 2012 : rémunérer des collaborateurs ou garder l’argent pour lui. https://maximetandonnet.wordpress.com/2017/01/27/precisions-de-m-julien-aubert-depute/

On peut se dire que ces 900 000 euros ont tout à fait légalement servi à renflouer les caisses des partis de François Fillon (UMP et le petit parti de Monsieur) afin de le porter vers les sommets de la magistrature suprême, la présidence de la République française. En ce sens, le candidat n’a rien fait d’illégal mais il a profité d’un système immoral qui permet à tous les députés et sénateurs de dépasser les limites des sommes autorisées pour le financement des campagnes électorales. François Fillon est donc un homme honnête au regard des critères de sa caste et il est étonnant que les médias ne soulèvent pas ce point nuisible au fonctionnement de notre démocratie et détourne le véritable scandale vers un bouc émissaire sincère lorsqu’il dit qu’il n’a rien à se reprocher.

Pénélope, victime sacrificielle

Dans l’affaire Fillon, les deux véritables victimes sont la pauvre Pénélope à laquelle l’époux qui clame publiquement l’amour qu’il lui porte laisse porter le chapeau -après avoir porté ses 5 enfants-et les contribuables auxquels on explique que les enveloppes des parlementaires sont de l’argent privé.

Finalement, il serait moral que François Fillon soit exclu de la course à la présidence plus pour avoir cyniquement utilisé et exploité son épouse que pour avoir suivi les règles immorales de tous les parlementaires.

Les réactions des médias, en particulier de Charlie Hebdo sont ignobles. Ils n’ont pas compris que Pénélope était une victime sacrificielle ?

Par contre, les réactions des internautes à l’émission d’envoyé spécial sont rassurantes : ils ont été touchés par la condition de victime de Pénélope.

Pitié pour Pénélope, laissez-la tranquille !

La Connectrice

 

Pour en savoir plus

  • .Comment selon le député Julien Aubert l’argent public est blanchi en argent privé

https://maximetandonnet.wordpress.com/2017/01/27/precisions-de-m-julien-aubert-depute/

  • Pauvre Pénélope vue par Les NouvellesNews

http://www.lesnouvellesnews.fr/touche-pas-au-grisbi/

De l’affaire Fillon à l’éducation des enfants, tant que le pouvoir et l’argent seront mal répartis entre hommes et femmes, on n’avancera pas.

Lorsqu’il a employé, ou plutôt rémunéré, ses enfants sur le compte du Sénat, François Fillon a payé son fils 27 % de plus que sa fille. Ses deux enfants avaient alors le même âge, 23 ans, et le même niveau d’études. Une façon sans doute pour sa fille de s’habituer à ce qui l’attend sur le marché du travail…

…Les réactions à cette affaire donnent un aperçu frappant de la division sexuée des rôles. Tout est dit par ce sénateur communiste, qui déclarait à FranceInfo : “Venez voir chez moi, si ma femme ne travaille pas ! Elle nettoie même les chiottes de la permanence !” Une épouse embauchée par son parlementaire de mari, c’est monnaie courante. Mais on cherche encore l’inverse, dans une République où les trois quarts des députés et sénateurs sont des hommes. ..

  • Le témoignage émouvant de Pénélope sur Envoyé spécial

http://television.telerama.fr/television/regardez-en-replay-envoye-special-sur-penelope-fillon,153669.php

 

 

%d blogueurs aiment cette page :