Flux RSS

Archives de Tag: François Hollande

Paris XIXème/16ème circonscription, Mounir Mahjoubi affrontera Jean-Christophe Cambadélis

Publié le

Nouveau au 19/05/2017

Nommé secrétaire d’Etat au numérique dans le 1er gouvernement Macron/Philippe; Mounir Mahjoubi s’est engagé à démissionner de son poste s’il n’était pas élu aux prochaines législatives http://www.bfmtv.com/mediaplayer/video/le-secretaire-d-etat-charge-du-numerique-mounir-mahjoubi-s-engage-a-demissionner-en-cas-de-defaite-aux-legislatives-945619.html

Résultat de recherche d'images pour "mounir mahjoubi caricature"

https://pasidupes.blogspot.fr/

La République En Marche a investi le franco-marocain Mounir Mahjoubi pour le représenter face à Jean-Christophe Cambadélis, secrétaire général du PS élu député en 2012.

mounir-mahjoubi

Source image http://www.numerama.com/politique/257209-legislatives-qui-sont-les-candidats-en-marche-de-la-tech-des-sciences-et-du-numerique.html

Mounir Mahjoubi n’est pas vraiment nouveau en politique car, même s’il n’a jamais été élu, il fréquente les chefs socialistes depuis longtemps.

Il avait été appelé par François Hollande pour présider le Conseil national du numérique. Il en avait démissionné en janvier dernier pour mettre ses connaissances et son expérience au service d’Emmanuel Macron.

Syndicaliste à 17 ans, adhérent PS à 18, proche de Ségolène Royal à 22, diplômé de Sciences po à 25, co fondateur d’une entreprise écolo bobo à 26, acteur de la campagne présidentielle de François Hollande à 28 ans, directeur d’une entreprise du numérique et créateur d’une start up pour les grands groupes à 29 et 32 ans et enfin à 33 ans responsable du numérique pour la campagne de Macron inscrit sur la liste des candidats aux législatives du parti la République en marche. Beau parcours pour un novice en politique, Monsieur Mahjoubi !  Si tous les candidats de la République en marche sont aussi inexpérimentés que vous, nous sommes encore devant un effet Canada dry : ils ont l’air nouveau, ils en ont l’apparence mais ils ne le sont pas car leur carrière et leur réseau et son efficacité éblouissante nous disent qu’ils sont parfaitement au fait de la politique.

Le parcours de Mounir Mahjoubi est assez spectaculaire, comme celui de Macron d’ailleurs. Je l’ai reconstitué d’après sa fiche wikipédia :

Âgé actuellement de 33 ans, né en 1984, Mounir Mahjoubi est un jeune entrepreneur aux dents longues qui a fait son chemin dans le politiquement correct et l’air du temps écologique et numérique.
A 16 ans, le jeune Mounir devient délégué syndical CFDT chez Club Internet où il travaille à mi-temps.
A 18 ans, il prend sa carte au PS.
En 2006, misant sur la victoire de Ségolène Royal il participe à la création du mouvement Ségosphère
En 2009, il obtient un master en finance et stratégie à l’Institut d’études politiques de Paris9. (Sciences-po)
En 2010  il co-fonde la société Equanum (détenant la marque commerciale « La Ruche qui dit Oui ») qui développe et met à la disposition des agriculteurs-producteurs et des artisans une plate-forme Internet dévolue à la vente en circuit court de leur production agricole alimentaire et agroalimentaire. Il quitte la direction de l’entreprise en 2012 pour rejoindre la campagne de François Hollande 13.au travers de sa communication numérique10.
En 2012, il soutient François Hollande dans sa campagne présidentielle,
De 2013 à 2016, il est le Directeur Général Adjoint de la société BETC Digital14.
En septembre 2016, il crée la société French Bureau,3 un start-up studio dédié aux grands groupes qui vise à les accompagner dans leur démarche d’innovation.
En janvier 2017, il quitte le CNNum pour rejoindre la campagne présidentielle d’Emmanuel Macron, dont il dit s’occuper essentiellement de sa campagne numérique11.
Le 6 avril 2017 il est investi en tant que candidat de la 16e circonscription de Paris pour les élections législatives sous l’étiquette La République en Marche12.

Mounir Mahjoubi a de fortes chances d’être élu député de la 16ème circonscription de Paris parce qu’il est proche de notre nouveau président et de l’ancien, parce qu’il est jeune et que sa carrière dans le numérique et l’écologique est remarquable, parce qu’il a un carnet d’adresse impressionnant, parce qu’il est marocain comme NVB, El Khomri et que les Français aiment beaucoup le Maroc avec son roi, ses riads, ses éphèbes et son shit et que l’oumma islamiya importante dans la 16ème circonscription serait ravie d’avoir son oreille.

Mahjoubi est déjà désigné par les médias comme futur ministre du numérique et on ne doute pas que ce jeune homme ambitieux qui prétend mettre de l’amour en politique ne fasse une très belle carrière. A suivre.

La Connectrice

Pour en savoir plus

-Il bosse chez Bolloré et à la carte du PS. Ne cherchez pas l’erreur, y en a pas.

-Il a le curriculum vitae et la tête pour faire une carrière macronique. Le numérique sert de cache-misère à Hollande et Valls pour faire oublier une société en panne d’idées économiques et surtout sociales.

-Brillant parcours pour ce brillant entrepreneur, qui si l’on en croit ce portrait fasciné n’a aucun défaut.

Il est partout, surfe sur la vague et même crée ses propres vagues.

En plus il est dans les quotas

Le jeune homme souriant veut un « internet pour les gens »

Mais pas PAR « les gens », la grosse masse n’étant pas en mesure de lui apporter ce que le fils de Hollande permet en matière de réseau.

D’ailleurs s’il cherche un apparte à Paris il pourra contacte le fils de Fabius.

« Les gens » sont en fait ses clients, ses utilisateurs, ceux qui feront sa fortune subventionnée, en espérant qu’il y en aura encore suffisamment qui ont un boulot, mais qu’il confiera à une entité offshore, comme tout républicain de valeur, loin des gens, aka les veaux, les losers de la vie réelle.

Une étude sur l’impact écologique des serveurs du geek et de ses milliers de clones ?

Sinon le nouveau chouchou des tocards, (des nouvelles de l’ancien jeune au nœud papillon en une de l’Obs ?) a sa carte dans le parti en place pour encore 2 ans (putain 2 ans)

Si quelqu’un peut m’aider à pointer dans l’interview de ce socialiste sur un site proche du parti socialiste une quelconque référence à une valeur de « gauche » ?

 

 

  • Interview de Mahjoubi sur le numérique

http://www.numerama.com/politique/247491-fichier-tes-privacy-shield-vote-electronique-entretien-avec-mounir-mahjoubi-candidat-en-marche.html

  • Le futur député c’est moi. Mounir mange des merguez (pas des saucisses de Toulouse ou de Bratwurst) dans le 19ème pour célébrer la victoire de Macron

http://www.leparisien.fr/elections/legislatives/legislatives-la-campagne-d-en-marche-au-pas-de-course-09-05-2017-6930858.php

  • Il va falloir s’habituer à voir de nouveaux visages… Ce soir dans « Quotidien », un jeune homme de 33 ans qui a eu un grand rôle dans la campagne d’Emmanuel Macron et qui se présente aux législatives à Paris…Mounir Mahjoubi, on va beaucoup entendre parler de lui, il a été le directeur de la campagne numérique d’Emmanuel Macron et désormais candidat aux législatives, il a été l’invité politique de Patrick Cohen ce matin sur France-Inter et celui de « Quotidien ce soir »…C’est ce qui s’appelle passer de l’ombre à la lumière en l’espace de 24 heures ! Yann Barthès

https://www.tf1.fr/tmc/quotidien-avec-yann-barthes/videos/candidat-aux-legislatives-parti-marche-l-interview-de-mounir-mahjoubi-un-candidat-mode.html

 

 

Humour. Hollande échoué sur la plage…

 

SONY DSC

SONY DSC

Philae, la labrador du Président vient d’arriver dans la hotte du Père Noël québécois

Palais de l’Elysée (Paris VIIIe), jeudi 25 décembre. La femelle labrador de 2 mois et demi offerte par la Fédération des anciens combattants français de Montréal a été baptisée Philae par François Hollande en référence au robot spatial européen.

Palais de l’Elysée (Paris VIIIe), jeudi 25 décembre. La femelle labrador de 2 mois et demi offerte par la Fédération des anciens combattants français de Montréal a été baptisée Philae par François Hollande en référence au robot spatial européen. Krystel Alix

http://www.leparisien.fr/politique/elysee-philae-labrador-de-compagnie-de-francois-hollande-26-12-2014-4401313.php

…La jeune femelle labrador noir âgée de 2 mois et demi a fait son entrée à l’Elysée le jour de Noël. C’est la Fédération des anciens combattants français de Montréal, que Hollande avait rencontrée lors de son déplacement au Canada début novembre, qui a souhaité lui faire ce présent.

Le chef de l’Etat a décidé d’appeler cette petite chienne noire Philae, en référence au robot européen qui s’est posé sur la comète Tchourioumov-Guérassimenko le 12 novembre. Hollande était allé assister à l’atterrissage en direct depuis la Cité des sciences et de l’industrie à Paris. Philae est arrivée par avion depuis le Québec, convoyée par la fille d’un vétérinaire membre de la Fédération des anciens combattants.

Prévenu il y a quelques jours, le président a décidé d’accepter ce cadeau canin. « Recevoir ce chien, c’est assurer la continuité de l’Etat et de la fonction présidentielle », sourit un collaborateur de Hollande. Valéry Giscard d’Estaing, François Mitterrand, Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy ont en effet tous eu des labradors lors de leur mandat. Certains sont même devenus célèbres…

Les Personnalités et leurs chiens

https://laconnectrice.wordpress.com/2011/02/18/ces-musulmans-qui-execrent-les-chiens/

Les Windsor, la Reine Victoria, Giscard, Mitterrand, Rocard, …

 

Michel Rocard et son chien, on ne voit pas sa dizaine de chats sur la photo …

L’histoire du Labrador

https://laconnectrice.wordpress.com/2011/01/30/le-labradorhistoire-de-chien/

Conférence de presse du Président Hollande. Bien joué !

Je ne regarde jamais les conférences de presse du Président parce que la langue de bois m’ennuie. C’est donc tout à fait par hasard que j’ai allumé ma TV à l’heure de ce discours et que j’ai regardé jusqu’au bout. Je n’ai toutefois aucun point de comparaison et voici ce que j’ai observé à la volée.

J’ai trouvé que François Hollande jouait très bien le rôle du Président car il était digne, grave mais non dénué de quelques pointes d’humour, sûr de lui et de ses dossiers et même rassurant, non sur l’avenir de la France mais sur sa volonté d’assurer le plus consciencieusement possible les charges de son mandat. Bien maquillé, bien habillé dans son complet en cachemire bleu nuit, il avait même une bonne allure qui pouvait laisser comprendre ses succès amoureux.

Le cadre était magnifique sous les ors de l’Élysée, dont on avait choisi un bel angle pour placer la tribune : devant une fenêtre ouvrant sur le jardin avec un encadrement de lourds rideaux rouges plissés sur leurs embrasses.

Source photo http://www.leparisien.fr/politique/en-direct-suivez-le-grand-oral-de-francois-hollande-18-09-2014-4145321.php

Les femmes ministres avaient été regroupées offrant un bouquet de turquoises et pastels au milieu de leurs collègues mâles enveloppés de couleurs sombres. NVB avait mis un pantalon sombre pour faire regretter la généreuse exhibition de ses jambes, une apparente pudeur détrompée par la peinture rouge vif de ses lèvres. Elle n’avait pu cependant éviter la faute de goût de porter une veste de soirée à l’heure du cocktail (voir la photo). Notre pauvre ministre de l’Éducation n’aurait pas les moyens de s’offrir un coach ?

Parmi les hommes, le front haut et les yeux clairs du jeune Macron , souriant de concert avec Valls, valait bien le rouge à lèvres de NVB pour l’éclat seulement. Un beau visage souriant à l’Économie, c’est une révolution. Toujours ça de gagné sur la bête ministérielle.

Côté journalistes, une marée de gris viril laissait apparaître quelques couleurs portés par des femmes plus minoritaires dans leur corporation que les ministres de l’actuel gouvernement. Que d’hommes, que d’hommes pour frimer à l’Élysée ! Et que d’hommes blancs ! Plus blancs que le gouvernement qui, dans un élan inverse, affiche une diversité très affichée. J’ai également remarqué, que la grande majorité des questionneurs et questionneuses respectaient une politesse protocolaire, quoique se disputant le micro, à l’exception notable d’un journaleux étranger très mal léché. Il avait été précédé par la question inopportune d’une journaliste « indépendante » sur le problème VT. Encore une arriviste qui ne fait pas honneur aux femmes.

Le Président n’a pas manqué toutefois, très paternel,  de passer de la pommade sur le dos des journalistes, notamment en les suppliant de ne pas se prêter à la prise d’otages.

J’ai entendu, comme ça, entre le réchauffement de mon dîner au micro-onde et la distribution de leur pâtée à mes bêtes, que le Président avait de nouveau rendu un hommage très très appuyé aux combattants maghrébins et africains qui avaient délivré la France et dont les descendants méritaient bien qu’on les remercie en leur réservant le meilleur accueil. Rien pour les Amerloques, les Rosbeefs, les Polacks, les Russkofs, les Ritals, les Youpins, les Niakoués et tous les bons à rien de la Légion étrangère, lesquels ont le gros désavantage de ne pas nous menacer d’attentats, de « paiement de la dette coloniale » et d’invasion. (j’ironise, bien sûr !)

Sur les sujets économiques, le Président nous a conjurés de bien vouloir attendre la fin de son mandat pour juger de la pertinence de ses orientations en nous assurant de toute sa compassion et de sa compréhension pour nos difficultés. Il a minimisé le deficit, les taux d’intérêt et l’importance des notations.

Le Président a montré les dents vis à vis des ennemis de l’extérieur lointain en Irak et au Mali.

Grâce à la dernière question très judicieuse et tombée à pic d’un journaliste sur les leçons de sa fonction, le Président nous a presque fait pleurer en nous avouant qu’il était confronté à des choix trés durs pour nous, le peuple de France, mais encore plus durs pour lui, Président de bonne volonté à défaut de changement.

Ce soir, après la conférence de presse, les commentaires de l’opposition et des commentateurs professionnels sont eux aussi très durs et méprisants rappelant à qui mieux mieux le lamentable score de Hollande en matière de sondage de popularité comme si, quoiqu’il fasse et quoiqu’il dise il n’était plus un interlocuteur valable.

Pour ma part, et quoique je pense de ce Président pour lequel je n’ai pas voté et dont je désapprouve la plupart des choix, je salue la performance que, pour une fois, j’ai trouvé digne et respectable. De toutes façons, la vraie vie se joue ailleurs …et je demeure « agnostique » en matière de politique.

Ce soir, les symboles de la République étaient au rendez-vous, ne les boudons pas.

 

François Hollande victime de misandrie ou bourreau misogyne ?

L’ancienne petite amie du Président de la République se venge  pour avoir été répudiée en publiant les détails plus ou moins croustillants de leur relation intime. Ce n’est pas très élégant mais tout à fait symptomatique du règne du « moi-je », du « droit à », « c’est ma vérité à moi », « je ne vois pas pourquoi je me tairais », et « après moi le déluge ». Trierweiler est une femme de son époque, narcissique et égocentrique, ce qui justifie sa répudiation car elle en avait trop fait pour une compagne qui n’avait pas été élue mais prétendait se mêler des affaires de la Nation parce qu’elle avait accompagné le candidat Hollande dans sa longue et dure  marche vers la présidence. Elle avait dû lui dire maintes fois « c’est grâce à moi, grâce à moi, grâce à moi que tu as gagné l’Elysée alors j’ai bien le droit à … » ou « sans moi tu n’y serais jamais arrivé »…

Combien de femmes ont ainsi soutenu, parfois entretenu, consolé le guerrier dans son ascension sociale et professionnelle, voire politique, pour se voir congédiées une fois le but de Monsieur atteint ?

Combien de femmes ont été abandonnées vers la quarantaine quand Monsieur, bien installé, heureux père de quelques enfants, se construisait une nouvelle vie avec une jeunesse d’au moins dix ans de moins que sa compagne des bons et mauvais jours depuis leur démarrage dans la vie ?

Si toutes les femmes rejetées par celui qu’elles avaient aimé et aidé avaient les moyens et le réseau de la Trierweiler, les libraires pourraient créer une nouvelle division dans leurs rayons pour offrir à leur clientèle une littérature d’un nouveau genre « Mémoires de femmes blessées ». Triste perspective pour les femmes émancipées que de ne pouvoir exister que dans le négatif de leur homme. En réalité ce genre de témoignage reflète l’aliénation de la femme qui ne sait exister qu’à travers son homme. Il est pourtant possible, quoique difficile, de se construire une vie à soi et nous ne manquons pas d’exemples de femmes qui ont réussi leur projet personnel sans pour autant haïr et rejeter leur homme. On pensera, par exemple,  à Marie Curie, Simone de Beauvoir,  Ségolène Royal, Simone Veil, Françoise Giroud, Mercedes Erra, Françoise Héritier, Gisèle Gelbert, Sylviane Agacinski, Elisabeth Badinter, Laurence Pernoud, Françoise Dolto, Régine Pernoud, Hélène Carrère d’Encausse, Evelyne Sullerot et des centaines d’autres qui, sans pour autant faire la une des médias « people », ont largement contribué à l’enrichissement du bien commun dans de nombreux domaines.

La frustration et la colère ne justifient pas tout et il faut singulièrement détester les hommes pour ne pas respecter leur statut, leur fonction et leur famille. Que ressentent les enfants de François Hollande devant cette charge impudique ? Quand on a eu la prétention de jouir largement des ors de la République sans contribuer à sa bonne marche, il me semble qu’un peu de modestie s’imposerait mais la Trierweiller n’a même pas la reconnaissance du ventre. Elle se vide sans  pudeur et sans se soucier du mal qu’elle peut causer à la Nation et à la famille de François Hollande.

Quant au Président Hollande, il a voulu sa Valérie et il est entièrement responsable de son comportement néfaste. Est-il misogyne pour autant ? Difficile de le croire car il s’est entouré de femmes fortes comme Ségolène Royal ou Anne Hidalgo. On dira qu’il n’est ni plus misogyne ni moins qu’un autre baby boomer qui a su profiter de l’élan féministe des années 70 qui a ouvert et généralisé la mixité des études et des activités professionnelles en même temps qu’il favorisait la liberté sexuelle. Ainsi les femmes « libérées » comblaient l’homme intellectuellement et sexuellement. Ce n’est pas pour autant que nous sommes vraiment libérées et je vous épargnerai cette fois-ci la longue liste des discriminations et violences sexistes.

A mes yeux féministes, le comportement de la Trierweiller est fâcheux pour la cause des femmes qu’il ramène à l’intrigue, la jalousie, l’hystérie et la vengeance, les armes des faibles femmes incapables de s’assumer hors de l’ombre du mâle. Les machos doivent se frotter les mains. et je propose de décerner la burqa d’or, symbole de soumission, à Mme Trierweiler, grande gueule mais bien pauvre femme.

Cumul : Ségolène, Anne, Valérie, Julie et nous les femmes

1243998141_payer-escort-1

On comprend mieux aujourd’hui pourquoi François Hollande, alors chef de son parti, avait étouffé l’agression sexuelle de Tristane Banon par DSK. Au PS, les femmes sont des potiches, des faire-valoir (Julie), des bonniches qui font le sale boulot (Edith Cresson, Christiane Taubira), des kleenex qu’on jette après usage (Valérie, Ségolène), des appâts (Najat), des prétextes, de la marge de manœuvre (Anne), des auxiliaires et …des gêneuses à éliminer lorsqu’elles sont compétentes et que le peuple les apprécie (Ségolène).

Alors que la condition des femmes françaises recule dans tous les domaines et que leur image est complètement dévalorisée, le président de la République soi-même démontre le mépris dans lequel il les tient en accumulant les conquêtes sans pudeur et sans vergogne.

On se souvient de la manière dont Ségolène Royal, compagne politique de longue date et mère de quatre de ses enfants, avait été traitée par François Hollande et son troupeau d’éléphants alors qu’elle était en passe de devenir la première présidente de l’histoire de la République française. Le PS débordé par sa base qui avait plébiscité la dame avait organisé avec succès une campagne de dénigrement (Bécassine victimaire) qui avait éliminé la gêneuse qui avait eu l’impudence de rassembler 70 millions de suffrages. Les éléphants se sont dit plutôt un homme de droite qu’une femme de gauche et tout fut fait pour que Sarkozy l’emporta et que Royal soit éliminée sinon définitivement, au moins pour un bon bout de temps.

Par la suite, Hollande utilisa Valérie pour conquérir la présidence la laissant au passage finaliser l’écrasement de la rivale sentimentale et politique.

Ce n’est pas que je plaigne Valérie qui a bien mérité un retour de bâton mais c’est l’utilisation cynique de la femme qu’elle est que je déplore. Cette femme s’est investie corps et âme dans la carrière politique de son compagnon qui, une fois arrivé à ses fins la quitte pour une autre. Cela ne vous dit rien, Mesdames ? Combien d’entre-vous qui ont tout sacrifié pour leur homme et leur home se voient débarquées une fois les ambitions carriéristes du monsieur satisfaites ? Que cela serve de leçon à vos filles !

images (22)

Humour. François Hollande taxe en chantant

 

La chanson originale de Charles Trenet « Je chante »

https://www.youtube.com/watch?v=mW2w3ijcr-k

%d blogueurs aiment cette page :