Flux RSS

Archives de Tag: gendarme égorgé

Arnaud Beltrame. Le croisé contre le sarrazin

Publié le

AFP

Source image http://www.sudinfo.be/id45504/article/2018-03-25/hommage-ce-dimanche-aux-victimes-de-lattentat-de-trebes-et-hommage-national-en

Les attentats musulmans et les revendications musulmanes visent à imposer les principes de leur religion dans la vie quotidienne pour convertir et dominer le monde non musulman. Ils nous ramènent au Moyen-âge, époque durant laquelle la Chrétienté et les musulmans s’affrontaient au Moyen-Orient. La croisade est l’équivalent du djihad, tous deux étant une guerre sainte. Le héros Arnaud Beltrame a affronté le sarrazin comme un preux chevalier croisé, terme repris aujourd’hui par les terroristes musulmans pour désigner les occidentaux. Retour au VIIIème siècle.

Ommettre de mentionner la foi chrétienne d’Arnaud Beltrame serait le trahir car son engagement catholique animait sa bravoure. Selon le témoignage du père Jean-Baptiste Golfier, le prêtre qui accompagnait Arnaud Beltrame dans sa conversion et qui l’a marié religieusement sur son lit de mort, on comprend l’engagement du lieutenant-colonel au service de l’humanité. L’homme avait adopté la foi catholique avec passion et ferveur. Son dévouement au service de la gendarmerie que reconnaissent tous ceux qui l’ont connu professionnellement et individuellement, était porté par ses convictions religieuses concrétisées depuis environ dix ans :
Né dans une famille peu pratiquante, il a vécu une authentique conversion vers 2008, à près de 33 ans. Il reçoit la première communion et la confirmation après deux ans de catéchuménat, en 2010.

Comme tous les convertis, il assumait sa foi avec enthousiasme et sans retenue, ce qui peut expliquer en partie qu’ils se soit rapidement dévoué pour remplacer une otage. Comme un chevalier croisé, il a foncé sans retenue vers l’affrontement. S’il avait hésité et pris le temps de réfléchir, il aurait protégé sa gorge car depuis que nous sommes victimes d’attentats nous savons tous que le djihadiste égorge le kouffar. Arnaud Beltrame, professionnel de la Défense, ne pouvait pas l’ignorer.

De nombreux versets du Nouveau testament louent le sacrifice de Dieu et de Jésus, le premier ayant donné son fils unique pour sauver l’humanité, le second ayant sacrifié sa vie pour sauver ses frères . Ainsi il est écrit dans l’évangile de Jean: 1 Jean 3:16
Nous avons connu l’amour, en ce qu’il a donné sa vie pour nous; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères.
Arnaud Beltrame a suivi le chemin de Jésus ce qui lui a valu d’être égorgé par un sarrazin.

Lundi soir, le procureur Molins persistait dans le déni de la réalité terroriste en refusant de dire que le gendarme avait été égorgé : c’est une blessure « très importante à la trachée » qui avait conduit à sa mort. Le gendarme a aussi été touché par balle à la jambe et au bras.

De son côté le djihadiste a obéit strictement aux principes de Mahomet. Ceux qui ne veulent pas voir ce parallèle qui nous ramène au VIIIème siècle, plus de mille ans en arrière, oeuvrent à la destruction de notre civilisation, au mépris de nos ancêtres qui, comme Arnaud Beltrame, on donné vie et sueur pour construire un monde de paix et de bien-être.

La Connectrice

Un hommage national devrait être rendu ce mercredi au lieutenant-colonel Beltrame. Espérons qu’il sera plus grandiose et patriote que celui rendu à Johnny Halliday qui n’avait de patriote que la source de ses revenus. Les mots tabous seront-ils prononcés ? Osera-t-on parler du terrorisme musulman, du djihad, de la foi chrétienne du héro ?

 

%d blogueurs aiment cette page :