Flux RSS

Archives de Tag: ginkgo biloba

Automne. le vent a dénudé les arbres mais pas tous

En ce jeudi 23 novembre 2017, le temps est doux mais le vent qui a soufflé fort la nuit dernière continue à pousser les nuages qui masquent alternativement le soleil et excitent les oiseaux, perruches ou pigeons, qui volent par groupe de branche en branche en piaillant. Leur vol est lourd et se confond avec le tourbillon des feuilles de platane ou d’érable qui planent lentement avant de se poser au sol. Certains ginkgos sont encore dorés mais d’autres ont perdu toutes leurs feuilles qui recouvrent le sol d’un tapis épais jaune d’or. L’odeur pestilentielle de leurs fruits commencent à se dégager bien qu’ils ne soient pas encore tombés.

Les perruches volent d’arbre en arbre et il est possible de les voir se percher dans les branches nues.

Perruches

01-IMG_3381

02-IMG_3382

 

03-IMG_3394

Sophoras

Le sophora remarquable dont une lourde branche surplombe le lac est pratiquement invisible lorsqu’il a perdu ses feuilles

04-IMG_3395

Ce Sophora pleureur encore bien vert commence à jaunir par une extrémité

05-IMG_3390

06-IMG_3379

Surface du lac couverte de feuilles de ginkgo et de peuplier

07-IMG_3378

 

08-IMG_3377

09-IMG_3374

A l’automne la couleur de la chevelure feuillue des ginkgos et la densité de leur tapis nous font prendre conscience de leur présence en nombre dans le parc

10-IMG_3375

 

11-IMG_3376

Le « Gouffre » de Sylvain Kinsburger

En 1933, Sylvain Kinsburger (1855-1935) exécute en pierre la figure du Gouffre, aujourd’hui envahie de lierre, que le promeneur empruntant la route circulaire du lac ne peut manquer.http://laparisienneetsesphotos.eklablog.com/parc-des-buttes-chaumont-statue-gouffre-de-sylvain-kinsburger-a105893708

13-IMG_3370

Petite cascade et son tapis de feuilles de ginkgo

14-IMG_3369

16-IMG_3367

17-IMG_3366

18-IMG_3365

Entrée principale du parc, peuplier nu

19-IMG_3356

 

20-IMG_3357

Le cavalier King Charles Togo a le coup de foudre pour la labrador Zya21-IMG_3360

Perspective d’arbres comme Jean-Baptiste Corot les a peints

Résultat de recherche d'images pour "corot peinture"

http://fr.muzeo.com/artiste/corot-jean-baptiste-camille-0

22-IMG_3363

 

Feuilles et ciels d’automne 19-20/11/2017

58-IMG_3340

26-IMG_3308

66-IMG_3348

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

De la douceur dans ce monde de brutes. Couleurs d’automne 17/10/2017

1-IMG_28972-IMG_2896

Homme mur tombé de son arbre et chienne en pleine activité intellectuelle de recherche de nourriture

1-IMG_28742-IMG_28773-IMG_28784-IMG_28795-IMG_2880

Ce sophora japonica planté en 1830 souligne et cadre le paysage. Il commence à peine à jaunir

Vertus du sophora japonica http://www.mr-plantes.com/2014/09/sophora-du-japon/

Ginkgos : de gauche à droite le grand ginkgo femelle de la petite cascade est encore vert. Il produit des fruits en quantité. Face à lui au bord du lac se tient un ginkgo mâle déjà jauni. L’arbre aux 40 écus étincellera bientôt de tout son or.

Tulipier de Virginie planté il y a environ 30 ans. Je l’ai vu pousser et grandir à une vitesse vertigineuse. Il avait un compagnon qui n’a pas résisté à sa force vitalité et, trop rachitique, peut-être malade, a du être abattu il y a peu.

A propos de l’abattage des arbres, certains promeneurs s’indignent de ce que les bûcherons abattent de beaux arbres bien verts et feuillus. Ils ne savent pas qu’une bonne santé apparente peut dissimuler une fragilité dangereuse pour les promeneurs, fragilité dûe à une attaque de l’arbre par des insectes ou des champignons. Régulièrement, les bûcherons sondent les arbres avec un outil dédié qui leur indique si l’individu est creux. Les sceptiques pourront vérifier ce constat en examinant le tronc coupé.

Le tulipier de Virginie produit des fleurs étranges à l’harmonie subtile. Contrairement à leur apparence délicate, les pétales sont durs comme des copeaux de bois.

La fleur, hermaphrodite, est solitaire, dressée, comporte 9 tépales (pétales et sépales indifférenciés) dont 3 sépales vert clair entourant 6 pétales évoluant de vert très clair à blanc, jaune orangé à la base et légèrement odorante. Sa forme la fait ressembler à une tulipe, d’où le nom de l’espèce1. La floraison se fait entre mai-juin-juillet selon le climat.

Elle donne un fruit conique dressé après 20 ans. À maturité, à partir d’octobre, il libère de nombreux akènes ailés (3 à cm) ou samares simples (graines ailées, comparables à celle du frêne)1

L’arbre a été introduit en Europe en 1663 et il est depuis courant dans les parcs du continent1. Il a été introduit en France à partir du début du xviiie siècle, notamment par La Galissonnière. Les plus connus furent plantés au Petit Trianon de Versailles pour la Reine Marie-Antoinette en 1771 et abattus par la tempête de décembre 1999. L’année d’après l’un des arbres a été acheté par monsieur Vialis coutelier à Sauveterre-de-Rouergue dans l’Aveyron afin de fabriquer avec son bois des couteaux numérotes de 1 à 1755. La souche de l’arbre peut être vue dans le village de Sauveterre…

En plus de l’ornement, celui-ci possède un bois de cœur brun utilisé pour la fabrication de mobilier1. On extrait de son écorce la liriodendrine, un alcaloïde succédané de la quinine. Son nectar est apprécié par les abeilles (du moins aux États-Unis) et y donne un excellent miel très foncé.

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Liriodendron_tulipifera

Je n’ai pas identifié cet arbre dont les feuilles composées ressemblent à celles de l’acacia. Il ombrage la petite cascade qui termine le ruisseau qui descend de la colline sous la guinguette Rosa Bonheur. Pour l’identifier je devrais observer la plantation de ses pétioles. http://gite-la-source.com/gite-medicinale02.htm et me rendre sur des sites d’identification des plantes .
Visoflora >  http://www.visoflora.com/index.php?option=com_visoflora&Itemid=6
Pixiflore > http://www.pixiflore.com/pages/recherche/photos_fleurs.php
Université Jussieu > http://abiris.snv.jussieu.fr/flore/flore.html
Photothèque Snats > http://www.les-snats.com/flore.htm
Identiflore > http://identiflore.maquettes.cndp.fr
Plant Encyclo > http://nature.jardin.free.fr/utilitaires2/index.html
Plantes sauvages > http://plantes.sauvages.free.fr/user/tx_especes/index_moteur.html

1-IMG_2893

On peut voir au loin le couple de canards indiens (canard coureur) qui demeure au parc malgré sa pollution aquatique, florale et sonore qui a fait fuir la plupart des oiseaux. Les canards colverts restants se reposent en troupeau sur les rives du lac côté sud.

Le coureur indien se caractérise principalement par son port quasi vertical, quand les autres canards présentent une ligne du dos plus ou moins horizontale, et son allure vive. Son corps est mince et allongé, avec un long cou se terminant par une tête mince, des petites ailes qui ne lui permettent pas de voler, et des pattes portées très en arrière. Toutes ces caractéristiques ne font que renforcer l’impression verticale que donne ce canard. D’un point de vue anatomique, ce port particulier est lié à son fémur particulièrement court, implanté de manière bien postérieure à celui des autres canards.

Race à l’origine blanche, on rencontre aujourd’hui diverses colorations du plumage. On rencontre ainsi des variétés blanches, noires, brunes, bleues (couleur gris ardoise), sauvages (reprenant la coloration du canard colvert, avec dimorphisme entre mâles et femelles), truitées, panachées (fauve et blanc), jaune pois et sauvages argentées2.

C’est un canard léger, qui pèse entre 1,75 et 2 kg3. Il est très peureux, moins bruyant que l’oie mais plus que le canard de Barbarie (qui est muet).

https://fr.wikipedia.org/wiki/Coureur_indien

Arbres des Buttes-Chaumont, c’est la saison du Ginkgo biloba

Ginkgo des Buttes-Chaumont au mois d’octobre

Au mois de novembre, une infecte odeur de vomi et de merde mélangés se répand dans le parc des Buttes-Chaumont au point que certains usagers se bouchent le nez tout en se demandant si un charnier n’a pas été enfoui dans la terre.

Le ginkgo femelle produit des fruits jaunes qui ressemblent à de grosses mirabelles. Ces fruits accrochés en grappes sont tellement abondants que les branches de l’arbre ploient sous leur poids.

Les fruitsdu ginkgo biloba. Source image http://deslivrespourguerir.over-blog.com/pages/Le_ginkgo_biloba_larbre_aux_mille_ecus-1615410.html

Gingko Nut and Leaf

En leur attribuant cette odeur pestilentielle, la nature a souhaité prévenir les animaux et les humains de leur présence car ces fruits sont tellement bénéfiques pour la santé que les extrêmes orientaux en font une consommation régulière.

Permalien de l'image intégrée

Festival du ginkgo à Sobue, Inazawa, Aichi, Japan. Source image https://twitter.com/hashimura/media

La chair, toxique, ne doit pas être en contact avec la peau mais elle renferme un noyau qui contient une amande d’un beau vert qui est consommée pour agrémenter des plats et soigner des maladies.

Fruits secs écrou Ginkgo collations saines 250 g Ginkgo biloba graines cure toux et abaisser la pression artérielle alimentaire livraison gratuite(China (Mainland))

On sait que le ginkgo fait partie de ces arbres à pharmacie, comme le neem, dont toutes les parties, racines, écorce, branches, feuilles et fruits sont dotées de vertus médicinales connues depuis l’aube des temps.

La pharmacopée moderne industrielle comprend des médicaments à base de ginkgo prescrits pour améliorer la circulation sanguine.

Pour plus de détails sur la cueillette, la consommation des graines et l’utilisation du ginkgo en général, consultez cet article http://laconnectrice.net/2014/12/04/saison-du-ginkgo-biloba-on-peut-manger-ses-feuilles-et-ses-graines/

Comment préparer les graines de ginkgo pour les consommer. Très bien montré sur cette vidéo même si on ne comprend pas l’anglais

Le Ginkgo arbre millénaire a survécu à la bombe atomique d’HIROSHIMA

19 novembre 2015

<blockquote class= »twitter-tweet » lang= »fr »><p lang= »fr » dir= »ltr »>Le Ginkgo arbre millénaire a survécu à la bombe atomique d'HIROSHIMA <a href= »https://t.co/tZ0bT5duw5″>pic.twitter.com/tZ0bT5duw5</a></p>&mdash; HUTH (@AlainHuth) <a href= »https://twitter.com/AlainHuth/status/667373176024924160″>19 Novembre 2015</a></blockquote>
//platform.twitter.com/widgets.js

Fin d’automne aux Buttes-Chaumont

Le faune est toujours vert01-IMG_1182

 

Le temps se gâte en bord de mer, les mouettes ont remonté la Seine pour se réfugier aux Buttes-Chaumont. Elles seront de plus en plus nombreuses au cours de l’hiver.

04-IMG_1187

Ginkgo biloba. Le parc des Buttes-Chaumont en abrite de nombreux specimen. Les arbres femelles produisent des grappes de fruits jaunes qui arrivent à maturité au début de l’hiver. Ils dégagent une odeur pestilentielle.

08-IMG_1194

 

09-IMG_1196

10-IMG_1199

11-IMG_1200

15-IMG_1211

 

008

 

Photo Marion L.

 

011

La Maya de Marion L. parmi les écus d’or du gingkgo

Cornouiller

12-IMG_1204

 

Sophora Japonica

21-IMG_1165

 

25-IMG_1171

26-IMG_1173

Tulipier de Virginie

22-IMG_1166

23-IMG_1169

24-IMG_1170

27-IMG_1176

 

28-IMG_1177

 

29-IMG_1178

30-IMG_1179

 

009

 

Photo Marion L.

Premiers jours de Brume le 19 novembre 2014

05-IMG_1188

 

06-IMG_1190

07-IMG_1193

31-IMG_1192

Un nid de guêpes ou de frelons s’est décroché d’un arbre car il est désaffecté

13-IMG_1206

14-IMG_1207

Automne : isba russe et ginkgo

%d blogueurs aiment cette page :