Flux RSS

Archives de Tag: gynécide

2016.Journal des viols

Après 2015, voici les viols commis en 2016, je tiendrai cette liste à jour au fil du temps.

N’hésitez pas à contribuer à l’établissement de cette liste. Merci d’avance.

La Connectrice

  • 07/01/2016 Morad Aggoun, deuxième adjoint (PRG) à la mairie de Vaulx-en-Velin (Rhône) est soupçonné d’avoir violé son assistante dans son bureau. A l’annonce de sa mise en examen, une seconde victime se serait fait connaître

https://www.lyonmag.com/article/77995/un-lu-de-vaulx-en-velin-en-garde–vue-pour-viol

 

  • 16/01/2016 Amiens Elle échappe à un viol collectif en mordant le pénis de l’un de ses trois agresseurs qui la frappe violemment en retour. Elle doit être hospitalisée. Sa plainte risque d’être classée dans les agressions sexuelles puisque son courage l’a empêchée d’être violée, enfin d’après l’article.

http://www.courrier-picard.fr/region/amiens-pour-echapper-a-un-viol-elle-mord-le-penis-de-ia0b0n708184

  • 21/01/2016 Il lui a fallu 26 ans pour témoigner de son viol à 16 ans, par 3 hommes, dans un train de banlieue

http://videos.leparisien.fr/video/violee-par-trois-hommes-dans-un-train-de-banlieue-mylene-temoigne-26-ans-apres-20-01-2016-x3nh2gt

 

 

 

Feu vert pour les violences conjugales

En 2014, le 3919 Violences femmes info, la ligne d’information nationale destinée aux femmes victimes de violences, a reçu deux fois plus d’appels que l’année précédente (72.138 appels) et en a traité 50.780.

Alors que la semaine contre les violences conjugales se termine, une femme victime de coups et de viol durant 47 ans vient de voir sa peine de dix ans confirmée en appel pour avoir tué son tortionnaire.

Ce jugement inique est un soulagement pour tous ces monstres qui torturent leurs compagnes physiquement et psychologiquement, ces monstres qui les tuent et, comme ce député reçoivent les honneurs des élus de la République.

Ce jugement injuste est une confirmation de la carence de l’Etat à) protéger les femmes victimes de violences et à encourager l’incompétence et la paresse des forces de l’ordre qui les reçoivent si mal qu’elles hésitent à déposer plainte sachant que « cela ne sert à rien » et que de surcroît elles seront humiliées, traitées comme des coupables tout en risquant de renforcer les violences de leur bourreau.

 En France, tous les trois jours, une femme meurt sous les coups de son compagnon ou ex-compagnon. 130 femmes meurent chaque année, 40 % d’entre elles avaient déposé plainte et ont été tuées malgré tout. » a rappelé l’avocate de Jacqueline Sauvage, 68 ans.

L’avocat général Frédéric Chevallier (retenez le nom de ce magistrat ignorant et misogyne) a osé arguer  « Sans doute qu’elle a réagi face à une énième violence mais elle a délibérément donné la mort à son mari en toute connaissance de cause. La légitime défense n’est absolument pas soutenable. Aux violences de son mari, elle aurait dû répondre par un acte proportionné, immédiat et nécessaire. Face à un coup de poing qui se solde par trois jours d’ITT, elle tire trois balles ».

Ah oui, Maître Frédéric Chevallier, le suicide du fils la veille, ce n’était qu’une « énième violence » ?

Ce raisonnement strictement juridique est dénué de connaissance sur la réalité des femmes battues et violées et, en conséquence, dépourvu d’humanité, a fortiori de compassion pour les milliers de femmes qui, en France subissent quotidiennement viols, violences, harcèlement psychologique, manipulations, perversions, menaces, chantage et mise en danger de leurs enfants en plus d’elles-mêmes. Les filles de Jacqueline sauvage étaient battues et violées par leur père. Le fils battu s’était suicidé la veille du jour où la mère a abattu le père tortionnaire.

« Notre père est décédé et pour moi, c’est un soulagement », avait déclaré l’une d’elles, violée à l’âge de 16 ans et victime de graves violences alors qu’elle était devenue une adulte. « Il était sans pitié, c’était plus fort que lui », avait ajouté sa soeur aînée. « Il m’a détruite intérieurement, je n’arrive pas à tourner la page », avait ajouté la troisième. Toutes trois ont été violées, battues comme l’était leur mère. Leur frère, également victime des violences de son père, s’est suicidé la veille du jour où leur mère a finalement tué son mari après 47 ans de martyr.

Pourtant, en 2012, Alexandra Lange avait été acquittée du meurtre de son époux par la cour d’assises du Nord avec un avocat général plus au fait de la condition des femmes battues que son collègue Frédéric Chevallier . »Ce procès vous dépasse », avait lancé l’avocat général à l’accusée, « parce que, derrière, il y a toutes ces femmes qui vivent ce que vous avez vécu (…), le bruit de ces pas qui montent l’escalier et qui nous font comprendre chaque soir que quand il rentre du travail (…) le danger rentre à la maison ».

Que s’est-il passé depuis 2012 pour que la Justice se soit décidée à encourager les tortionnaires conjugaux ?

LC

Pour en savoir plus

Lacondamnation de Jacqueline Sauvage

http://madame.lefigaro.fr/societe/violences-conjugales-10-ans-de-prison-tuer-mari-viol-sauvage-battre-041215-109855

http://madame.lefigaro.fr/societe/plus-de-la-moitie-des-femmes-victimes-de-violences-ont-entre-30-et-49-ans-241115-109708

En 2014, le 3919 Violences femmes info, la ligne d’information nationale destinée aux femmes victimes de violences, a reçu deux fois plus d’appels que l’année précédente (72.138 appels) et en a traité 50.780.

http://madame.lefigaro.fr/societe/le-chiffre-de-la-honte-4-femmes-handicapees-sur-5-victimes-de-violence-161015-98951

C’est la fin de l’omerta sur les violences faites aux femmes handicapées. 80% sont battues, violées, prostituées, souvent par leurs proches. Et quand ces proies faciles veulent briser le silence, elles subissent l’indifférence des autorités. Pour expliquer ce chiffre à peine croyable, Maudy Piot, psychologue et directrice de l’association Femme pour le Dire, Femmes pour Agir, répond à nos questions. 

http://madame.lefigaro.fr/societe/violences-faites-aux-femmes-lhorreur-en-chiffres-211114-82737

Une femme sur 7 victime de viol. 130 millions de femmes mutilées, excisées. Une sur trois victime de violence… Et les coups qui démarrent souvent à la première grossesse… À l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination des violences à l’égard des femmes, les chiffres sont glaçants. 

http://www.liberation.fr/france/2015/12/03/une-femme-condamnee-a-10-ans-de-prison-pour-avoir-tue-son-mari-qui-la-battait_1418188

Violences conjugales. Un homme tue sa femme et son fils handicapé à Veurey-Voroize, Isère

Ne supportant pas son divorce, une homme de 48 ans tue son épouse de 51 ans, son fils handicapé de 22 ans puis se suicide.

Dans sa grande bonté il laisse un message pour ses filles de 12 et 17 ans leur expliquant qu’il ne veut pas leur laisser la charge de leur grand frère handicapé physique.

http://www.ledauphine.com/isere-sud/2015/10/12/drame-familial-a-veurey-voroize-il-tue-sa-femme-et-leur-fils-handicape-puis-met-fin-a-ses-jours

En 2015, plusieurs cas du même type, pour les mêmes causes, le divorce, ont ensanglanté les faits divers sous le titre de « drame familial ». Dans la plupart des cas, le mari tue son épouse et parfois leurs enfants.

Cette manifestation extrême de violence conjugale explique pourquoi de nombreuses femmes restent dans leur foyer, terrorisées par leur mari qui les frappe, les séquestre, les persécute psychologiquement et, éventuellement les viole. Rares sont celles qui portent plainte par peur des conséquences mais il se trouve toujours des gens pour se demander pourquoi elles restent avec leur bourreau, jusqu’à insinuer qu’elles « aiment ça ». En attendant, les enfants trinquent et risquent plus tard de reproduire les mêmes relations avec les femmes si ce sont des garçons et avec les hommes quand ce sont des filles.

Les campagnes contre les violences conjugales sont vaines car ces violences ne sont que la conséquence de la discrimination des femmes et du mépris que, dans l’ensemble, la société des mâles leur porte.

Les violences conjugales, les viols, le harcèlement sexuel, les discriminations sexistes dans le travail et la vie quotidienne ne reculeront que lorsque les femmes seront considérées comme des hommes comme les autres et qu’elles ne seront plus sous-traitées du fait de leur appartenance au deuxième sexe…

La Connectrice

Stop aux menaces et aux appels au meurtre et au viol de femmes sur les réseaux sociaux

Pétition – Médias
SIGNEZ LA PÉTITION

Déjà 21.948 signatures

Signez la pétition
    Partager sur facebook

Vous rencontrez un problème pour signer ? Contactez nous ici

Stop aux menaces et aux appels au meurtre et au viol de femmes sur les réseaux sociaux

Auteur : Docteure Muriel Salmona, présidente de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie

Créé le 13/09/2015

À l’attention : de Monsieur le président de la République et Mesdames et Monsieur les ministres de l’intérieur, de la Justice et des Droits des Femmes

C’est en appelant à signaler des tweets de menaces et d’appels au meurtre et au viol collectif concernant les Femen, à la suite de leur irruption au salon de la femme musulmane à Pontoise, samedi 12 septembre 2015, que j’ai reçu une menace de viol collectif à mon encontre. Les tweets haineux ont été bloqués grâce aux signalements de nombreuses internautes, mais la plupart des comptes d’où émanaient ces tweets n’ont toujours pas été fermés par twitter, permettant à leurs propriétaires de continuer de déverser leur haine et leurs appels au crime.

Il est intolérable que des femmes, comme les Femen soient menacées de crimes, parce qu’elles dénoncent la présence d’intervenants connus pour leurs propos machistes et misogynes contraires aux valeurs républicaines (au principe d’égalité de droits entre les femmes et les hommes, et de non-discrimination en raison du sexe), prônant sous couvert de «l’honneur de la femme musulmane», la soumission de la femme à son mari, sa mise sous contrôle, la restriction de ses libertés et la justification d’agressions sexuelles masculines (2) ; ou que d’autres femmes, parce qu’elles signalent des propos haineux d’appels au meurtre et au viol collectif sur le net, le soient également.

Nous vous demandons de dénoncer très fermement ces appels au meurtre et au viol, et de faire en sorte que les comptes soient fermés et que les menaces et les appels au meurtre et au viol ne restent pas impunis. Toutes les femmes et les filles doivent être protégées de ces violences sexistes et de ces menaces de crimes qui attisent un climat de haine envers les femmes et les filles et qui alimentent la culture du viol.

Rappelons que les délits et crimes sexuels envers les femmes et les filles sont très fréquents, commis majoritairement dans le couple et la famille ; qu’une femme sur cinq a subi des agressions sexuelles au cours de sa vie ; une femme sur six des viols et tentatives de vols ; que selon les enquêtes de victimation, les femmes adultes sont 86 000 chaque année à rapporter un viol ou une tentative de viol et que, si l’on croise les enquêtes, les filles mineures sont bien plus nombreuses a avoir subi des viols et des tentatives de viols, on peut évaluer leur nombre à plus de 120 000 ; que les violences sexuelles commencent très tôt, dans notre enquête IVSEA de 2015, 81% des victimes ont subi les premières violences sexuelles avant l’âge de 18 ans, 51% avant 11 ans, et 23% avant 6 ans (4) ; et enfin, que 100% des femmes rapportent  avoir subi un harcèlement sexiste et des violences sexuelles dans les transports en commun (5). Or, les victimes de violences sexuelles sont plus de 80% à rapporter qu’elles n’ont jamais été reconnues, ni protégées (4). Et ces violences représentent une atteinte grave à leur intégrité physique et psychique et à leur dignité. Elles ont, comme l’ont démontré de nombreuses études internationales, un impact catastrophique sur leur santé et sur leur qualité de vie (4).

Il est absolument impératif qu’une tolérance-zéro et une impunité-zéro soient mises en œuvre envers ceux qui exercent ces violences masculines et ceux qui les légitiment, ainsi que la mise en place d’une réelle politique de prévention, de protection et de prise en charge des victimes, afin que les droits fondamentaux des femmes et des filles soient enfin respectés.

Dre Muriel Salmona, présidente de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie
soutenue par le Collectif National pour les Droits des Femmes.


1) avec un tweet faisant référence aux attentats terroristes de Charlie Hebdo et appelant Daesh à faire de même au QG des Femen, et d’autres à la lapidation, à la peine capitale, à des viols collectifs

2) cf article http://www.huffingtonpost.fr/isabelle-kersimon/racisme-et-misogynie-a-lhonneur-a-pontoise_b_8115202.html

3) INSEE-ONDRP, enquêtes Cadre de vie et sécurité de 2010 à 2013. et enquête CVS 2008.

4) Enquête IVSEA Impact des violences sexuelles de l’enfance à l’âge adulte de l’association Mémoire Traumatique et Victimologie, soutenue par l’UNICEF. Rapport consultable sur les sites stopaudeni.com et memoiretraumatique.org

5) sondage mené par le Haut Conseil à l’Égalité femmes/hommes en 2015 : http://www.haut-conseil-egalite.gouv.fr/violences-de-genre/actualites-69/article/avis-du-hcefh-relatif-au

Deux courageuses Femen sont virées par une trentaine de mecs virils du salon de la femme musulmane

http://www.liveleak.com/ll_embed?f=65e0a1b34967

http://www.liveleak.com/view?i=7cf_1442128973

Deux Femen, l’une tunisienne et l’autre algérienne sont montées sur l’estrade où deux barbus expliquaient comment corriger les femmes.

Sur leur poitrine était inscrit « Personne ne me soumet  » et « je suis mon propre prophète.

Elles étaient à peine montées sur le podium qu’une trentaine d’hommes virils se chargeaient de les expulser et de les entourer avec la douceur physique et verbale qu’on leur connait.Ce comportement donne raison à celles et ceux qui pensent que certains hommes soumettent les femmes parce qu’elles leur font peur.

Je salue le courage de ces femmes qui osent s’exposer pour dénoncer le traitement horrible que subissent les femmes sous la charia, un traitement qui menace toutes les femmes sans exception qu’elles soient musulmanes ou non.

Pour le « enfin » du titre, je signale à l’auteur de l’article que les Femen ont été les premières féministes en Europe, peut-être même dans le monde – et à ce jour les seules – à manifester à visage découvert contre l’islam, contre le voile, etc. Ce n’était pas n’importe où, c’était au Trocadéro. Et elle ont continué devant des mosquées, l’une d’elle a été internée psychiatriquement en Tunisie, et je ne sais d’ailleurs pas ce qu’elle est devenue. Elles n’ont jamais caché leurs visages ni leurs identités, prenant ainsi depuis plusieurs années des risques physiques énormes, comme en témoignent les réactions de la foule à leur intervention dans ce salon.

Si leurs interventions à Notre Dame de Paris ou lors d’un rassemblement du Front National sont davantage médiatisées, ce n’est pas à elles qu’il faut le reprocher !

Je signale ce tweet d’Inna Shevchenko qui a fait scandale il y a deux ou trois ans :

« What can be more stupid than Ramadan ? What can be uglier than this religion ?

Et je signale encore qu’Inna Shevchenko s’est vue très vite abandonnée par toutes les féministes bon chic bon genre qui l’avaient fait venir en France, notamment Caroline Fourest qui s’est fait son beurre avec un livre sur ses soi-disant amours avec la belle Inna – amours qu’Inna Shevchenko a catégoriquement démenties – parce qu’elle a toujours refusé de mettre de l’eau dans son vin au sujet de l’islam.

Les Femen, et Inna Shevchenko en particulier, sont actuellement conspuées par ces mêmes féministes, sauvagement insultées sur tous les sites internet « de gauche », cataloguées comme racistes et fascistes, toujours pour la même raison.

Quand aux « Femen de Soros », c’est une accusation lancée par une journaliste en mal de notoriété, mais qui n’en a jamais apporté le moindre soupçon de preuve. Les Femen se financent par la vente de tee-shirts et autres objets portant leur symbole.

Je trouve assez malvenu le « On pourrait rêver que les Femen se joignent à nous… » car elles nous ont devancés depuis longtemps.

La seule chose qu’on pourrait leur reprocher, c’est de se disperser sur des sujets divers et variés dont certains n’ont rien à voir avec le féminisme, mais il n’est pas interdit de les critiquer. Si on les critique, toutefois, il faudrait les critiquer pour des raisons objectives et des faits avérés, comme l’abattage de la croix en hommage aux victimes du communisme à Kiev, et non pas sur des sentiments ou des impressions dus à des bruits qui courent ou à un manque d’information à leur sujet.

Je m’attends à avoir plein de « J’aime pas » sous mon commentaire, mais tout ce que je dis est facilement vérifiable sur internet si on veut se donner la peine de chercher un peu.

http://www.metronews.fr/info/tweet-anti-islam-la-nouvelle-charge-de-la-femen-inna-shevchenko/mmgq!eQ45sWhkT6xuk/

Samedi 12 septembre, 20h30. Deux militantes seins nus ont dénoncé la propagande d'imams au salon de la Femme musulmane de Pontoise (Val d'Oise).

Samedi 12 septembre, 20h30. Deux militantes seins nus ont dénoncé la propagande d’imams au salon de la Femme musulmane de Pontoise (Val d’Oise).(Photo Femen France) http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/videos-les-femen-deboulent-au-salon-de-la-femme-musulmane-a-pontoise-13-09-2015-5087805.php

  •  Manifeste des Femen contre l’islamisation de la condition des femmes
FEMEN France a partagé sa photo.
8 h · Modifié ·

FEMEN au Salon du prêche intégriste.

Personne ne me soumet, personne ne me possède, je suis mon propre prophète!

Au salon musulman au féminin on apprend, entre autre réjouissances, à être docile et silencieuse, à servir avec abnégation son mari, à ne jamais répondre, à accepter le viol conjugal, à devenir le chien, l’âne ou la moitié d’homme décrite dans le Coran, à être un objet pratique mais jamais pensant, à renoncer à son statut d’être humain, bref, à disparaitre.
7000 mètres carrés dédiés à l’asservissement de la femme, un grand forum du « sois soumise et tais toi » rythmé par des ateliers pour apprendre à cuisiner, à s’habiller (ou disons à se couvrir), à se tenir dignement, et à obéir à son père, frère ou mari en toute circonstances, et des conférences animées par la pire engeance islamiste de France, qui diffuse impunément ses appels au viol, à la discrimination et à l’esclavagisme moderne. Des imams cependant assez conscients du caractère criminel de leurs prêches pour les dissimuler aux médias, qui se sont vus refuser toute accréditation…
Deux activistes FEMEN sont venues aujourd’hui gâcher la grande fête du marché aux esclaves pour dénoncer cette femmophobie -sans amalgames. Nos djihadistes topless sont apparues à la tribune devant Nader Abou Anas et Mehdi Kebir, les disciples misogynes d’Allah, pour crier haut et fort « Personne ne me soumet, personne ne me possède, je suis mon propre prophète! ». Les deux activistes (elle-mêmes issues de familles musulmanes) ont ainsi porté la voix de centaines de femmes, de féministes et d’associations, complètement écoeurées par ce déferlement public de haine. Il était de notre devoir d’interrompre cet évènement pro-esclavage, et de faire entendre le cri de la liberté au milieu de leurs leçons de soumission.
FEMEN appelle à une opposition massive face à la montée de ces intégrismes femmophobes et à une réponse ferme de la part de nos institutions.
La femmophobie est illégale.
Le sexisme est un racisme.
L’esclavage moderne est un crime.
Condamnons-les ensemble, et rappelons-leur sans jamais faiblir:
Personne ne me soumet, personne ne me possède, je suis mon propre prophète!

Photo © Capucine Henry

…Personnellement, elles me font rire et je trouve qu’elles apportent quelque chose de nouveau face à l’utilisation banalisée de l’exhibition du corps des femmes malgré elles. Là, elles se mettent à poil parce qu’elles le veulent bien et, comme par hasard, ça dérange au point qu’on en parle. J’insiste, c e qui dérange n’est pas qu’elles dévoilent leurs seins dans la rue mais qu’elles le fassent comme elles veulent, quand elles veulent, là ou elles le veulent et qu’elles le décident elles-mêmes.

Autant je ne partageais pas l’initiatives des marches des « putes »,http://www.leparisien.fr/laparisienne/societe/paris-une-marche-de-salopes-contre-les-agressions-sexuelles-01-10-2011-1635079.php, autant je comprends cette mise à nu.

Ah, ces femmes, elles ne sont pas sortables, pas gérables et imprévisibles…..

Islam. Un marocain soupçonné d’avoir étranglé son épouse enceinte

  • Et un musulman de plus gynécideur !

http://www.leparisien.fr/faits-divers/sete-le-mari-soupconne-d-avoir-etrangle-sa-jeune-epouse-enceinte-09-09-2015-5075721.php

Une enquête pour «homicide volontaire» avait été ouverte mardi par le parquet de Montpellier dans cette affaire. La jeune femme, âgée de 25 ans, enceinte de quatre mois et mère d’un enfant de 4 ans, portaient des traces de strangulation, avait précisé une source proche de l’enquête. Le corps de cette femme avait été découvert lundi vers 21 heures à son domicile dans un bâtiment de la Seinchole à l’île de Thau, un quartier au nord de la ville de Sète, au bord de l’Étang de Thau.

Selon une information du Midi Libre c’est le mari, d’origine marocaine, qui avait alerté les secours lundi soir expliquant avoir découvert, à son retour dans l’appartement, son épouse «inanimée et inconsciente». Mais cette version des faits aurait été rapidement mise à mal par les enquêteurs de la police judiciaire. Le procureur de la République de Montpellier, Christophe Barret, doit tenir une conférence de presse ce mercredi sur ce dossier et expliquer ce qui a pu déclencher ce geste fatal.

Il en faut combien de plus pour que nos dirigeants prennent des mesures contre les crimes de l’Islam qui incite les mâles à disposer corps et âme des femmes, de leurs épouses et parentes mais aussi de toutes les femmes ?

  • Je rappelle que Yacine Chaouat, Tunisien condamné pour violences conjugales, siège toujours à la mairie du 19ème arrondissement de Paris !

Et voici qu’on veut nous imposer la présence de milliers d’hommes musulmans qui appliquent les principes de contrôle des femmes prescrits par le Coran avec la complicité des mâles français au pouvoir.

La Connectrice

Perpignan. Encore une femme égorgée par un musulman

Publié le

Jeunes filles, jeunes femmes, Mesdames, ne fréquentez pas les musulmans sous peine d’être violée, surveillée, séquestrée, vendue comme esclave sexuelle, battue, lapidée, vitriolée, brûlée vive, poignardée et décapitée.

Les faits divers regorgent de crimes commis par des musulmans sur des femmes musulmanes ou non. Le Coran enseigne le mépris et l’exploitation domestique et sexuelle des femmes. Actuellement l’Etat islamique qui prétend appliquer les préceptes du Coran à la lettre, enlève des femmes, viole des femmes, esclavagise des femmes, séquestre des femmes et a même établi un barême de leur prix de vente et d’achat. Et comme l’EI est actuellement le modèle du « véritable musulman » et suscite l’admiration de la jeunesse musulmane, les femmes sont plus que jamais en danger.

Erika était, dit-on amoureuse de Kader. Il lui a pris sa vie, définitivement.

Paix à ton âme, Erika.

La Connectrice

A Perpignan, Kader égorge Erika : l’Aid version crime passionnel

Publié le 27 août 2015 – par

erikaMardi. Perpignan, ville de contrastes. Une adolescente est égorgée dans un parc (à thème?). Je mets 15 euros sur un jeune égaré dans les amours coraniformes. http://www.lindependant.fr/2015/08/25/perpignan-une-adolescente-retrouvee-egorgee,2075918.php

Mercredi matin. Voilà, crime passionnel. « Ça finit mal« , comme on dit au Parisien. Ah, vraiment ?  http://www.leparisien.fr/faits-divers/jeune-fille-egorgee-a-perpignan-une-crise-de-jalousie-qui-finit-mal-26-08-2015-5036349.php#xtor=AD-1481423551 Allez, les journalistes, un petit effort et vous aurez le nom de l’égorgeur. Vladimir ? Kevin ? Je mets 20 euros sur Sofiane. Ou Mustapha ? Voire Mohamed.

Mercredi soir. Les choses vont vite. Même plus besoin d’enquête. C’est Kader ! Ah, ces prénoms gaulois… Fiché-Signalé-Stigmatisé-Padamalgamé-Coranisé-Négligé (par Cazeneuve)-Pré-pardonné (par Taubira). Il est gentil, ce Kader. C’est l’élément pieux d’un vieux couple (il a 18 ans et Erika 17 ans). Il s’est rendu, il coopère avec la police, en quelque sorte, c’est juste un égorgement passionnel, une espèce de fête de l’Aid version jaloux. Avec un bon avocat, il prendra cinq ans et puis quoi, il n’a pas décapité l’amour de sa vie alors que c’est tout de même recommandé noir sur blanc dans les textes sacrés ; puisque c’est bien ainsi, n’est-ce pas, qu’Allah est le plus grand.

http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/perpignan-le-suspect-avait-ete-signale-aux-services-de-renseignement-en-debut-d-annee-7779513295

« Et voilà Madame pourquoi votre fille est muette » (Molière, Les femmes savantes).

Boubakeur va nous faire son petit théâtre d’ombres, l’Archevêque va nous gronder pour notre génétique égoïsme de nantis,

Guidère va nous causer des dégâts du frelon asiatique dans les ruches du nord-Mali, maman va répéter ad nauseam que Kader est un bon garçon, qu’il ne prend jamais le Thalys et que http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/meurtre-a-perpignan-mon-fils-etait-follement-amoureux-d-elle-dit-la-mere-du-suspect-7779514267,

Domenach va implorer qu’on lui livre d’urgence quelques centaines de Kader à loger dans sa misérable mansarde,

Plenel ferme sa gueule pour le moment mais rassurons nous, ça ne durera pas,

Juppé ira demander dès demain à Oubrou si tout ça est vraiment écrit quelque part, parce que si c’est le cas, il faudra peut-être prévoir une mosquée un peu plus petite sur la rive droite de la Garonne…

…et le reste, les autres, le magma de la pensée conforme et des lâchetés cumulées, trop nombreux pour qu’on les nomme tous. Sentez les. Ils crapotent au fond du grand chiotte francoranique où, nez bouché, semelles rouges de sang, leur caste d’envouteurs-envoutés dégueule son quatre-heures en se racontant les Mille et une nuits, pendant que s’affutent les lames des tueurs.

Pauvre Erika, pauvre gosse, pauvre innocente, très précisément égorgée par tous ces gens réunis ce soir, autour de ton cadavre, pour la prière oecuménique aux agneaux du sacrifice.

Jean Sobieski

Lire aussi

Coran (4:34) – « Les hommes ont la charge des femmes, en vertu des avantages que Dieu a accordés aux uns par rapport aux autres, et à cause des biens qu’ils dépensent [pour elles]. Ainsi, les femmes vertueuses sont obéissantes et préservent dans le secret ce que Dieu veut préserver. Celles dont vous craignez la mauvaise conduite, admonestez-les, reléguez-les dans des couches séparées et frappez-les. Mais si elles vous obéissent, ne leur cherchez plus noise. Dieu, certes, est sublime, infiniment grand. »

°°°°°°°°°°

Ce n’est pas encore l’Aïd et sa tradition rituelle de l’égorgement, mais mercredi Kader Djidel a égorgé dans un parc un agneau prénommé Erika, parce qu’une sourate stipule clairement que Kader avait autorité sur elle, qu’elle devait lui obéir et ne pas chercher à reprendre sa liberté. Car Erika, jolie jeune fille, se voulait libre, libérée de cet encombrant petit ami qui la frappait, la menaçait, la terrorisait, avait une sauvage autorité sur elle.

Selon la version de l’égorgeur et de la mère de celui-ci, qui l’a élevé manifestement dans le respect des saintes écritures coraniques, le gars aurait été « follement amoureux d’elle ». Pour un peu, grâce aux portraits complaisants offerts par les journalistes, on irait presque jusqu’à voir en lui un Roméo.

Si chaque fois qu’on était follement amoureux on se mettait à égorger, il n’y aurait plus grand monde sur la planète ! La vérité est que Kader-l’égorgeur voulait posséder sa victime, la maintenir sous son emprise. Ce n’est en aucun cas de l’amour, c’est du vice, de l’égoïsme, de l’abus d’autorité. La mère de la victime dresse le portrait de quelqu’un qui n’était que « bagarres, histoires et trafics ».

A user du terme « d’amour » à tout bout de champ, les musulmans finissent par réduire ce mot à une sorte de rage haineuse, la même rage que celle qui les prend quand l’un des leurs décide d’apostasier, quand un regard est considéré comme mauvais, quand on a pas la cigarette réclamée sur soi, quand on a le culot de manger devant eux alors que eux ont choisi de leur plein gré de ne pas se restaurer, ou encore quand une fille « salit l’honneur » de sa famille, car bien sûr seule la fille peut avoir cette fonction de salisseuse…

Liste non exhaustive des égorgements, nouvelle enrichissante pratique cultu(r)elle importée en France :

25 août 2015

http://www.lindependant.fr/2015/08/25/perpignan-une-adolescente-retrouvee-egorgee,2075918.php

26 mai 2015

http://www.francetvinfo.fr/faits-divers/terrorisme/attentat-dans-l-isere/attentat-en-isere-le-fils-de-la-victime-dit-n-avoir-rien-vu-venir_972281.html

22 mai 2015

http://www.20minutes.fr/paris/1613947-20150522-paris-couple-retrouve-egorge-appartement

15 décembre 2014

http://www.leparisien.fr/neuilly-sur-seine-92200/neuilly-un-homme-mortellement-poignarde-15-12-2014-4376231.php

9 octobre 2014

http://www.leparisien.fr/espace-premium/seine-saint-denis-93/il-poignarde-son-ami-au-flunch-09-10-2014-4198547.php

7 octobre 2014

http://m.leparisien.fr/faits-divers/valenciennes-une-femme-retrouvee-morte-chez-elle-egorgee-08-10-2014-4196901.php

27 août 2014

http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/argenteuil-double-meurtre-a-l-arme-blanche-en-centre-ville-27-08-2014-4090055.php

15 juin 2014

http://www.leparisien.fr/actualite/un-homme-meurt-poignarde-a-mitry-mory-15-06-2014-3924471.php

30 décembre 2013

http://www.ledauphine.com/vaucluse/2013/12/30/tue-parce-que-le-frere-de-sa-copine-etait-contre-leur-amour

11 août 2013

http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/08/11/97001-20130811FILWWW00062-exclusif-crime-de-marseille-un-suspect-interpelle.php

1er juin 2013

http://www.leparisien.fr/seine-et-marne-77/thomery-il-tente-de-tuer-sa-concubine-au-cutter-01-06-2013-2857207.php

29 janvier 2013

http://www.leparisien.fr/faits-divers/loire-une-femme-egorgee-en-plein-supermarche-29-01-2013-2522357.php

14 janvier 2013

http://www.parismatch.com/Actu/Societe/Angers-Une-femme-egorgee-en-pleine-rue-159613

4 octobre 2012

http://www.lameuse.be/738099/article/regions/liege/actualite/2013-06-05/nancy-et-aurelie-poignardees-par-leur-voisin-aziz-a-flemalle-il-a-voulu-nous-t

http://ripostelaique.com/erika.html

%d blogueurs aiment cette page :