Flux RSS

Archives de Tag: haine de la France

Réponse de Castano au « crime contre l’humanité » de Macron

LA REPENTANCE

 

« En un siècle, à force de bras, les colons ont, d’un marécage infernal, mitonné un paradis lumineux. Seul, l’amour pouvait oser pareil défi… Quarante ans est un temps honnête, ce nous semble, pour reconnaître que ces foutus colons ont plus chéri cette terre que nous, qui sommes ses enfants » (Boualem Sansal – 2002)

           

Au fil des générations, nos hommes politiques et les médias qui les soutiennent, n’ont eu de cesse de cultiver le mythe de la culpabilité nationale : Colonisation… Repentance… Soumission… ignorant, comme le disait Charles Péguy, « qu’il y a des contritions plus sales que les péchés ». C’est pourquoi, le « remords » aidant, ils s’interdisent (et nos magistrats avec eux) toute action systématique de reconduite à la frontière qui pourrait être interprétée par le lobby pro-immigrationniste comme un acte raciste… Et de cette façon, la misère s’ajoute à la misère… et déjà dans ce pays, la démocratie ipso facto repose sur la cosmopolite reconnaissance du peuple français à disparaître inéluctablement. Ainsi, inexorablement, toutes les traditions historiques qui ont fait la grandeur de la France sont en train de se dissoudre dans un pluralisme qui admet tout et comprend tout et qui n’est que trop voisin de la lâcheté pure et simple. Elle agit, cette France-là, comme si elle n’était plus intéressée à maintenir sa position dans le monde. Elle s’accuse elle-même et se déclare honteuse de son passé guerrier, impérialiste et colonialiste, oubliant toutefois que le passé des autres nations n’est ni plus paisible, ni plus vertueux…

Dénigrer l’histoire de son pays, de son passé, sa grandeur et le sacrifice de ses aînés est un acte criminel. Nous n’avons pas à tronquer notre histoire pour faire plaisir à telle minorité, telle association au « cœur sur la main » ou tel parti politique. « Dans cette rumination morose, les nations européennes oublient qu’elles, et elles seules, ont fait l’effort de surmonter leur barbarie pour la penser et s’en affranchir » écrivait Pascal Bruckner. Que ceux qui s’adonnent à ce type d’autoflagellation jouissive n’oublient pas cette mise en garde de Henri de Montherlant : « Qui a ouvert l’égout périra par l’égout. »

Ce dénigrement perpétuel de la France et de son passé colonial par nos « bien pensants », martyrocrates de profession, faussaires de l’antiracisme, est le pire danger auquel elle est confrontée. L’historien Max Gallo, dans son essai « Fier d’être Français », déclare : « Il faut bien que quelqu’un monte sur le ring et dise : “Je suis fier d’être français”. Qu’il réponde à ceux qui condamnent la France pour ce qu’elle fut, ce qu’elle est, ce qu’elle sera : une criminelle devenue vieillerie décadente. […] Ils exigent que la France reconnaisse qu’elle les opprime, qu’elle les torture, qu’elle les massacre. Seule coupable ! Pas de héros dans ce pays ! Renversons les statues, déchirons les légendes. Célébrons Trafalgar et Waterloo et renions Austerlitz ! Ils veulent que la France s’agenouille, baisse la tête, avoue, fasse repentance, reconnaisse ses crimes et, tondue, en robe de bure, se laisse couvrir d’insultes, de crachats, heureuse qu’on ne la “nique” qu’en chanson et qu’on ne la brûle que symboliquement chaque nuit ! Il est temps de redresser la tête, de hausser la voix, de monter sur le ring… et de boxer à la française ! »

Et Malika Sorel, française d’origine algérienne, de renchérir : «Au Maghreb, les gens sont consternés par ce qui se passe en France. Pour eux, la situation est liée à cette « repentance » et la responsabilité en incombe aux adultes français qui passent leur temps à se prosterner et être à genoux…»

     – Repentance ! C’est un mot que les Français commencent à connaître tant ils l’entendent ! Celui-ci désigne la manifestation publique du sentiment personnel qu’est le repentir pour une faute que l’on affirme avoir commise et dont on demande le pardon.

    – Pardon !  Mais quelle faute a bien pu commettre la France pour demander pardon ? Et à qui ? Pardon d’avoir un passé colonial ? Mais, Messieurs les détracteurs, le colonialisme que vous décriez, la main sur le cœur aujourd’hui, n’est rien d’autre que ce phénomène qui a poussé l’Occident à partager l’essentiel de son avance technique avec le reste du monde qui ne l’avait même pas entrevue. L’entreprise s’est accompagnée de souffrances, certes, mais il n’est pas d’aventure humaine qui ne s’accompagne de ce douloureux cortège… Il est le prix de sueur et de sang qu’il faut payer, mais le bilan est positif. J’en appelle à tous ceux qui ont atterri dans une colonie soumise à la loi et aux méthodes de l’Occident. Le changement de tableau est subit. Des récifs, elle a fait des ports ; de la poussière et des marais, elle a édifié des villes ; dans cet air embrasé, elle a fait pousser des feuillages et des jardins. Quand un contraste crie, il faut l’entendre, et ce serait être apocryphe en nature humaine, en morale pure, que de ne pas comprendre la puissance occidentale.

Voyez donc, en exemple, ce qu’est devenue l’Algérie en un siècle seulement de colonisation… Au départ des Européens en 1962, les terres arables et fertiles ont été gagnées sur le désert et sur les marais au prix de tant de tombes qui jalonnent l’Afrique du Nord que le terme même de « colonisation » est aujourd’hui dépassé. Comment oublier que ce sont les premiers Européens (les pères de ces enfants qui ont été chassés) qui ont asséché les marais, ensemencé les maquis, transformé les douars, les casbahs, les repaires de pirates en paisibles villages, en cités prospères, en ports dignes de ce nom, bâti les écoles, les universités et les hôpitaux, tracé les routes et édifié les ponts, chassé la maladie, la famine, fait jaillir des pierres la vigne généreuse et les orangers ? Comment oublier que c’est la France, et elle seule, qui a fait gicler du sable du désert le pétrole et le gaz ? Et c’est pour toutes ces réalisations qu’il faudrait demander pardon ? A cela, qu’ont opposé les révolutionnaires ?… La révolte, le terrorisme, l’abomination et pour finir, la dilapidation de l’héritage « colonial ».
            Avant que la France ne vienne dans ce pays, les autochtones jouissaient-ils de toutes ces réalisations ? Les avaient-ils réalisées ? La France les en avait-t-elle privées ? La réponse est NON ! Et ce qu’ils n’ont pas su faire eux-mêmes en tant de siècles, voici qu’ils se l’approprient aujourd’hui et qu’ils accusent la France de n’avoir rien fait pour eux en 132 ans… Dès lors, les voix des apparatchiks du FLN, au pouvoir depuis 1962, conscients de leur responsabilité dans la misère qui frappe le peuple, n’ont de cesse de façonner les esprits en utilisant invariablement ce même refrain, vieux d’un demi siècle, qui répète sans cesse que les Français sont des ravisseurs et des bourreaux, qu’ils ont dévasté par le fer et par le feu la patrie algérienne en pillant ses richesses et exigent aujourd’hui réparation et repentance.

Dans les livres d’histoire, écoliers et étudiants retiennent de l’armée française, qu’elle ne s’est strictement et uniquement livrée qu’à des exactions envers la population civile algérienne. C’est proprement odieux ! A l’inverse, rien n’apparaît sur les bienfaits de la Pacification et sur le bien-être que cette armée-là a apporté à l’homme du Bled. Sur les réalisations précitées, rien n’est mentionné. L’Histoire de l’Algérie rapportée par les livres est une Histoire tronquée, falsifiée, vide de toute vérité vraie et injurieuse vis-à-vis de ces milliers d’hommes et de femmes, Européens et Musulmans, qui ont œuvré de concert pour sortir ce pays du cadre moyenâgeux qui était le sien en 1830. Et il se trouve des Français pour soutenir les thèses diffamatoires du FLN !… des nigauds de naissance, champions des « droits de l’homme », de « l’antiracisme » et de « l’antifrance » qui demandent à grands cris la « révision des livres d’histoire ».

« Rien n’est plus dangereux au monde que la véritable ignorance et la stupidité consciencieuse »  a écrit Martin Luther King…

Dès lors, que peuvent bien retenir les jeunes enfants dès leur scolarité ? Une histoire de France faite d’intolérance, d’inégalités, de compassion excessive, de récriminations et d’accusations qui ne manqueront pas de marquer à jamais leur esprit et d’entacher durablement l’image qu’ils se feront désormais de leur pays. « Vous tenez en vos mains, l’intelligence et l’âme des enfants. Vous êtes responsables de la Patrie. Les enfants qui vous sont confiés… ils sont Français et ils doivent connaître la France, sa géographie, son histoire : son corps et son âme »,  déclarait Jean Jaurès… ce que dénia Jacques Chirac en interdisant les cérémonies en mémoire de l’Empereur Napoléon Bonaparte au nom du complexe des conquêtes des siècles passés…

Quant aux immigrés, comment les encourager à s’intégrer à une nation qui n’a de cesse de culpabiliser et de se mépriser elle-même ? Dans le journal « Le Monde » du 21 janvier 1992, Michel Serres suppliait les journalistes : « Si vous pouviez… de temps en temps dire un peu de bien de la France ! » Et en 1947, déjà, Raymond Aron déclarait : « La vanité française consiste à se reprocher toutes les fautes sauf la faute décisive : La paresse de la pensée ».

« Je vous laisse deviner ce qui se passe lorsqu’un peuple estime que ses élites ne le représentent plus, ne défendent plus son identité, ne défendent plus ce qu’il est, eh bien l’étape suivante, c’est que le peuple reprend son destin en main » a lancé, en guise d’avertissement, Malika Sorel.

Quant aux adeptes de la « repentance » et de l’anticolonialisme, ils devraient s’inspirer de cette cinglante leçon d’histoire que nous donne Walter Williams, Africain-Américain et professeur d’économie à l’université George Mason de Virginie (Etats-Unis) : « Peut-être que votre professeur d’économie vous a enseigné que la pauvreté du Tiers-Monde est l’héritage de la colonisation. Quel non-sens ! Le Canada a été une colonie, comme l’Australie, la Nouvelle-Zélande ou Hong-Kong. En fait le pays le plus riche du monde, les Etats-Unis, fut jadis une colonie. Par contraste, l’Ethiopie, le Liberia, le Tibet, le Sikkim, le Népal et le Bhoutan ne furent jamais colonisés et pourtant ils abritent les populations les plus pauvres du monde… » Mortifiant sujet de réflexion…

 

José CASTANO

                                                     e-mail : joseph.castano0508@orange.fr

 

– « Je n’ai jamais entendu un musulman présenter ses excuses pour avoir occupé l’Espagne pendant huit siècles » (José-Maria Aznar, ancien chef du gouvernement espagnol – Journal « Jeune Afrique » du 1er octobre 2006)

 

Mon blog :  http://jose.castano.over-blog.com/

 

 Mes ouvrages, cliquez sur : -Ma Bibliographie –

 

 Conséquences des mots de Macron en Algérie : ils en demandent plus

http://www.tsa-algerie.com/20170216/declarations-de-macron-colonisation-reactions-algerie/

Ces « imbéciles » de la République qui arborent le drapeau tricolore

"Le crayon guidant le peuple" , une des photos emblématiques des attentats à Charlie Hebdo. Le drapeau bleu-blanc-rouge y tient bonne place
.

Le crayon guidant le peuple » , une des photos emblématiques des attentats à Charlie Hebdo. Le drapeau bleu-blanc-rouge y tient bonne place . | Stephane Mahe – Reuters

"On ne se sent en rien complice du Front national quand on sort un drapeau place de la République ou devant le Bataclan" explique l'historien Bernard Richard.

On ne se sent en rien complice du Front national quand on sort un drapeau place de la République ou devant le Bataclan » explique l’historien Bernard Richard. | Charles Platiau – Reuters
source photos ci-dessus http://www.ouest-france.fr/attentats-paris/attentats-paris-le-drapeau-francais-reprend-des-couleurs-3869678

Hier matin, j’ai entendu sur RMC un auditeur qualifier d’imbéciles les gens qui pavoisaient France depuis les attentats. Je fais partie de ces imbéciles. Non seulement je pavoise depuis le 13 novembre mais je distribue des drapeaux tricolores « tous unis derrière l’adversité ».

Le discours de l’homme politiquement correct était émaillé des mots sacrés officiels : padamalgam, idées nauséabondes, populisme, nationalisme, fachosphère, vivre ensemble, métissage, multiculturalisme, etc.

S’il y a bien quelques chose qui n’est pas idéologique, c’est bien le drapeau national. Alors que le monde entier arbore ce symbole depuis les attentats, les Français eux, en ont honte. Cette honte est le complément indissociable de la haine des insurgés musulmans à chaque prétexte comme très récemment le décès malencontreux pour crise cardiaque d’un homme très malade,  le repris de justice Adama Traoré , durant son interpellation pour rébellion et outrage à la force publique. Adama qui avait connu la prison, voulait empêcher l’arrestation de son frère Baguy que le parquet de Pontoise voulait auditionner pour extorsion de fonds et agression à domicile.

La réaction de l’oumma islamiya a été d’attaquer le commissariat, la mairie, une école, les équipements municipaux en mettant le feu aux poubelles et leurs voisins en incendiant le maximum de voitures. Les délinquants et criminels musulmans qui constitueraient 60% des détenus dans les prisons de France, d’après Jack Lang, s’attaquent systématiquement aux symboles de la République chaque fois qu’ils sont pris la main dans le sac. Qu’on se le dise, ils sont ici chez eux et le prouvent en cultivant des zones de non droit. Ils font fuir la police, les pompiers, les médecins pour mener à bien leurs petits et grands trafics d’objets volés, de drogues, d’armes, de femmes. En même temps ils obéissent aux ordres de l’Etat islamique qui sème à dessein le chaos matériel et moral afin de recueillir la France impuissante dans son projet de califat.

Alors non, les gens qui arborent le drapeau français en hommage aux valeurs de la République, comme un appel à rallier toutes celles et ceux qui aiment la France, ensemble derrière le drapeau national, ces gens sont bien moins que des imbéciles, ce sont des gens lucides, dignes et supérieurement intelligents pour avoir compris que seule l’unité derrière les symboles de la République pourrait sauver la France.

La Connectrice et son drapeau tricolore qui flotte au vent de Paris

Il vaut mieux niquer la France que caricaturer Mahomet

On peut niquer la France, brûler son drapeau, insulter les Français, transgresser les lois de la République, tout cela sans risques. Les zélites vous pardonneront ou pire vous excuseront au nom de leur culpabilité post-coloniale, de relents de marxisme mal digérés, de l’anticapitalisme, de l’antisionisme, de l’antiaméricanisme, de la haine de soi et de la passion pour l’Autre, typiquement un djeun auquel on refuse l’entrée en boite ou le djeun ignare, inculte, agressif, impoli et magouilleur au profit des siens qu’aucun patron ne voudra embaucher dans son entreprise. Les fautes, crimes et délits de l’Autre seront respectés par les institutions et les droitsdel’hommiste au nom de l’antiracisme.

Par contre, si vous osez vous rebeller contre l’islamisation, si vous osez critiquer la religion-de-paix-et-d’amour, si vous caricaturez son prophète bien aimé, c’est la mort au pire et au mieux l’accusation de racisme, d’intolérance, de fascisme, d’extrême droitisme, les menaces et l’ostracisme.

Les musulmans, soit-disant « stigmatisés » stigmatisent les non musulmans sans vergogne avec l’appui des gouvernants, des partis politiques, de certains artistes et intellos en vogue et de tout ce que la France compte de bien pensants, sachant que la bienpensance est à géométrie variable.

Or, s’il y a en France une véritable discrimination qui ne cesse de progresser au rythme de l’islamisation, c’est le sexisme qui relègue les femmes au rôle d’assistante, de pute, de mère porteuse, de repos du guerrier, de servante, de bonniche, de faire valoir et de potiche. L’islam qui méprise les femmes arrive à point pour renforcer les machos dans leurs prérogatives et leur gestion catastrophique de la France, de l’Europe et du monde.

La discrimination universelle des femmes est semble-t-il bien moins injuste que porter plainte contre ceux qui niquent la France et appellent au viol de ses femmes.

La Connectrice

image: http://lagauchematuer.fr/wp-content/uploads/2015/12/agrif.jpg

agrif

La justice Taubira acquitte les auteurs de « Nique la France » au motif qu’il n’y a pas de délit avéré

De Manuel Gomez, Journaliste, Ecrivain
. Politique
13 décembre 2015
151 Vues
Manuel Gomez
Journaliste, Ecrivain

 

« La blancheur » ne constitue pas une composante juridique de la qualité des Français » !

Saïd Bouamama et le rappeur Saïdou, du collectif ZEP (Zone d’Expression Populaire) ont enregistré en 2010 un disque intitulé « Nique la France », dont les paroles opposent les « petits gaulois de souche » et « les culs tout blancs présents de l’Assemblée Nationale » ainsi que « Ses odeurs, ses relents, ses murs, ses remparts et ses délires capitalistes. Son passé colonialiste et impérialiste » aux Arabes, Noirs et musulmans.

L’AGRIF qui avait déposé plainte pour « injures publiques à caractère racial et provocation à la discrimination et à la violence à l’égard d’un groupe de personnes » vient d’être déboutée, ce 19 mars 2015, par la 17e chambre. Selon la procureure « la blancheur ne repose sur aucun critère scientifique et ne constitue pas une composante juridique de la qualité des Français »

 
 
Ouverture dans 3
Contenu sponsoriséFordCrédit au taux exceptionnel de 0% sur la gamme Ford.Lire la suite
Lire la suite
 

byimage: https://aksdk.s3.amazonaws.com/images/branded_moment/adn_couleur-temp%402x.png

 

Saïd Bouamama, était l’auteur du torchon intitulé également « Nique la France » dont la couverture reproduisait l’image d’une franco-algérienne, Houria BOUTELDJA, dressant son doigt majeur !

Saïd Bouamama est l’un des meneurs du Parti des Indigènes de la République, directeur de recherche à l’IFAR situé à Villeneuve d’Ascq et Houria BOUTELDJA était à l’époque salariée de l’Institut du Monde Arabe (subventionné par la France) et est connue pour ses discours haineux anti-français.

L’objectif de ce parti est de « rééduquer le reste de la société, la société occidentale. Nous voulons changer ce pays nous-mêmes, de l’intérieur et rien ne nous arrêtera ». Et cela se poursuit par une insulte aux soldats morts pour la France : « En ce premier novembre où nous célébrons le déclenchement de la Révolution anticoloniale en Algérie, quelques mois après la magnifique victoire de nos frères vietnamiens à Dien Bien Phu ». Cette « magnifique victoire » qui a coûté la vie à des milliers de soldats français.

(Nous attendons toujours des réactions officielles à cette atteinte à l’honneur de nos morts.)

**Quand Madame Taubira s’estime dénigrée par certaines caricatures et par sa couleur noire, le tribunal condamne les auteurs. Il reconnait donc la couleur noire de Mme Taubira et l’existence des noirs alors qu’il nie celle des blancs. A contrario selon le tribunal de Cayenne, si la race blanche ne constitue pas une composante juridique, la couleur noire oui.

Existe-t-elle vraiment cette justice égale pour tous ?

La Ligue des Droits de l’Homme s’est félicitée que soit reconnue le droit à l’insulte antiraciste et SOS racisme approuve ces paroles chantées par « nos chances pour la France » :

– J’baise votre nation – A la moindre occasion dès qu’tu l’peux, faut les baisers (les flics) – Pour mission exterminer les ministres et les fachos – Frères je lance un appel, on est là pour tous niquer – Les keufs sont lynchés, il faut que Paris crame – J’aimerais voir brûler Panam au napalm – J’ai envie de dégainer sur ces faces de craie – Ma carte d’identité avec laquelle je m’suis plusieurs fois torché – Par tous les moyens il faut leur niquer leurs mères Gouers (Français) – La France est un pays de putes – J’suis venu manger et chier là – Quand j’vois la France les jambes écartées j’l’encule sans huile – J’rêve de loger dans la tête d’un flic une balle de GLOCK – Dans vos rues on va faire couler votre pu – Hauts de Seine on te saigne – J’aime voir des CRS morts – Un jour j’te souris, un jour j’te crève – J’perds mon temps à m’dire que j’finirai bien par leur tirer d’ssus.

On a le droit d’insulter la France en chantant, de la diffamer et même de l’encu…, de la niquer (dans un livre), de se torcher le cul avec son drapeau (photo FNAC) et on ne risque pratiquement rien (amende avec sursis).

**Au cours d’une récente manifestation dans la commune de Sidi Salem, Algérie, près d’Annaba (ex-Bône) des manifestants ont sorti des drapeaux français pour réclamer des logements sociaux, comme ils en avaient « au temps béni des colonies ».

Cette marche de protestation vigoureusement réprimée par la brigade anti-émeute s’est soldée par de nombreuses arrestations. Les « émeutiers » ont crié des slogans hostiles au FLN et à Bouteflika et ils ont brûlé le drapeau algérien symbole de corruption, d’absence de liberté et d’appauvrissement. Dix-huit personnes ont été interpellées et elles ont été condamnées à de lourdes peines de prison, de 2 à 8 ans fermes. Toutes les personnes condamnées ont en outre écopé d’une amende d’un million de dinars (10.000 euros, somme énorme pour eux).

On comprend mieux que des centaines de milliers d’Algériens d’origine préfèrent vivre en France, manifester, chanter, écrire et brandir à la première occasion le drapeau algérien et ça leur coûte bien moins cher…quand ils sont condamnés !

En savoir plus sur http://lagauchematuer.fr/2015/12/13/la-justice-taubira-acquitte-les-auteurs-de-nique-la-france-au-motif-quil-ny-a-pas-de-delit-avere/#r6P3iFRCTzoo6IrW.99

Haine des femmes et de la France . Marianne incarnée par Zahia

Une fois de plus des homosexuels qui prétendent aimer « LA » femme démontrent à quel point ils haïssent LES femmes. Le duo Pierre & Gilles se réjouit d’avoir eu l’excellente idée (à leurs yeux) de faire poser la prostituée Zahia pour incarner la France.

Sur le fond, c’est comme si on demandait à Benzema et Ribéry d’incarner la culture française…

Je suppose que si ces messieurs adoptaient une fille ils l’orienteraient vers Zahia pour apprendre le métier et faire une carrière de prostituée dans le beau monde.

Les hommes méprisent à ce point les femmes qu’ils se sont battus comme les diables qu’ils sont pour empêcher une femme, Ségolène Royal, d’accéder à la présidence de la République. On ne saura donc jamais si elle aurait fait mieux que son ex mais, et c’est le plus grave, je suis certaine que tout aurait été fait pour lui mettre des bâtons dans les roues afin de mieux la ridiculiser dans le but pervers de « prouver » que les femmes ne sont bonnes que pour la déco et le lit.

Femme potiche, femme alibi, femme déco, femme prétexte, femme confort, femme refuge, femme à trous montée sur deux jambes, femme esclave, femme objet, femme porte bijoux de famille, femme champs de labour du mâle, femme faire-valoir, femme accessoire, femme propriété commerciale, femme machine à reproduire, femme propriété publique, femme paillasson, femme torchon, femme bonne à tout faire, etc. Sois belle et tais-toi, si t’es pas belle tais toi et morfle…

Dans le contexte où la France est meurtrie, agressée, bafouée et méprisée, Pierre&Gilles n’ont trouvé rien de mieux que la représenter sous les traits d’une prostituée avide et cynique.

Qui aura le courage d’interdire cette représentation infamante pour la France et les Françaises ?

La Connectrice

Zahia Dehar a posté sur son compte Twitter une oeuvre du duo Pierre & Gilles la présentant sous les traits d’une Marianne, légèrement dénudée.

http://www.lexpress.fr/styles/vip/zahia-dehar-pose-en-marianne-devetue-pour-pierre-et-gilles_1739097.html

Une certaine vision d’un symbole. La starlette Zahia Dehar a publié sur Twitter la photo d’elle en Marianne, par les artistes Pierre & Gilles. Elle pose donc, seins partiellement dénudés, arborant le bonnet phrygien, devant un bouquet de fleurs aux couleurs bleu, blanc, rouge. En juin, Zahia Dehar avait déjà posé nue pour la Peta. La peinture sur photographie a été présentée lors de l’édition 2015 du salon Paris-Photo, du 12 au 15 novembre.

 

 « J’ai adoré l’idée proposée par Pierre et Gilles, explique Zahia Dehar dans un communiqué. Cette oeuvre me parle d’acceptation de l’autre et d’ouverture. D’abord parce que Marianne est un symbole de la France, l’incarnation de sa devise: ‘Liberté, Egalité, Fraternité’. Mais aussi parce qu’il est rare qu’une figure impose ainsi avec force sa féminité dans l’histoire d’un pays. La vision artistique de Pierre et Gilles est une fois de plus fraîche, colorée, romantique. Travailler avec eux, percer les mystères de leur univers, est une richesse et un privilège. »

« Souvent, Marianne a pris les traits de Françaises célèbres de leur époque, comme Brigitte Bardot ou Laetitia Casta, ajoutent Pierre et Gilles. Quand nous avons voulu faire notre Marianne, nous avons pensé tout de suite à Zahia. Sa beauté et sa personnalité nous ont inspiré cette figure allégorique, icône de la liberté. »

Ce n’est pas la première fois que Zahia Dehar, rendue célèbre en 2013 après le scandale mettant en cause le footballeur Franck Ribéry, est choisie par Pierre & Gilles. C’est la cinquième fois qu’elle pose pour le duo, spécialiste de la peinture sur photographie. Auparavant, les artistes l’avaient représentée en Nouvelle Eve (2010), en Poupée merveilleuse (2013), en Fée (2013) et en Marie-Antoinette (2014).

 

Islamisation. Science Po Aix. Peut-on être à la fois voilée et discrète ?

Publié le

Un professeur d’histoire de l’IEP d’Aix-en-Provence a qualifié une étudiante voilée de « cheval de Troie du salafisme ». La jeune fille aurait quitté la salle de classe suivie par une partie des étudiants présents.

La jeune fille lauréate du concours d’entrée à l’IEP dans le cadre du programme « Égalité des chances » est qualifiée par le journal La Provence (1) de « discrète, qui ne cherche pas la polémique ». Je ne vois pas très bien comment dans un pays laïque de tradition chrétienne et féministe on peut arborer l’étendard de l’Islam et de l’infériorité de la femme tout en étant » discrète » et « ne cherchant pas la polémique. » Imaginez que je me balade sans tchador en Iran en affirmant que je suis « discrète » et que je ne « cherche pas la polémique ».

La société française est tellement déboussolée que les mots n’ont plus de sens, que les réalités n’existent que si elles sont des vérités idéologiques.

Malheureusement le politiquement correct donne tort au professeur et raison à l’étudiante par la voix du directeur de l’IEP et des médias qui conviennent de propager l’idée qu’une femme est libre de s’habiller comme elle le veut, quitte à arborer un signe de soumission et qu’il ne faut pas stigmatiser les Musulmans. Le problème est, que pour la plèbe que sont les dissidents du politiquement correct, les Musulmans se stigmatisent eux-même en affichant ostensiblement leur religion, leur irrespect des coutumes et de l’histoire du pays d’accueil  par leur accoutrement, leurs propos et leur comportement.

Sur le site AlgérieFocusFrance (2), on peut lire trois commentaires édifiants dans lesquels on retrouve les bases des rancoeurs algériennes destinées à faire raquer la France : colonisation, stigmatisation des Musulmans, parallèle entre les lois de la laïcité et l’égorgement d’un koufar.

 

Humour : se torcher avec le drapeau français ou le drapeau algérien ?

Publié le

La FNAC de Nice avait primé une photo d’art représentant un individu se torchant avec le drapeau français.

Certains internautes trouvent que le drapeau algérien triple épaisseur est plus doux et plus efficace …

Sauf que le plaisantin qui a photoshoppé la photo primée pour remplacer notre drapeau par le drapeau algérien a omis de le faire se torcher avec la main gauche et d’y adjoindre un broc d’eau …

securedownload (1)

A quand le détournement de cette photo postée sur un site piraté par des Algériens francophobes ?http://ripostelaique.com/des-algeriens-piratent-le-site-du-parc-du-pilat-et-menacent-la-france.html

page-Mort-à-la-France-0

 

Islam : Appel à la guerre civile et « mort aux juifs »

A l’occasion des prières du vendredi, la semaine dernière, dans l’ancienne caserne de pompiers offerte aux musulmans avec l’argent des contribuables de la République laïque, des fanatiques ont profité du rassemblement pour exprimer leurs opinions politiques avec violence et haine.

Il est faux de croire que les idées exprimées par des excités ne reflètent pas le sentiment de la majorité des musulmans, de nationalité française, algérienne ou marocaine, qui vivent en France. Il suffit de discuter autour d’un café avec un musulman pour entendre au bout de 10 mn que la France est pourrie, qu’elle est corrompue, qu’elle est raciste, islamophobe, que le système est injuste et que c’est elle qui a pourri le régime de Bouteflika ou celui de Mohamed VI, sans compter Ben Ali bien sûr. Bref, pour tout Musulman qui se respecte, la France, on ne la respecte pas, on lui crache dessus et tous les arguments sont bons pour justifier qu’on la pille.

Les logements sociaux attribués aux Maghrébins ? On les y parque. Si je fais remarquer qu’ils ont bien de la chance d’avoir un toit à loyer d’autant plus modeste qu’ils touchent les APL, que beaucoup de non musulmans aimeraient aussi avoir un logement social, on me répond que les meilleurs logements sociaux sont attribués à des corrompus qui gagnent de quoi se payer un logement dans le privé. Bref, la France et les Français non musulmans ont tout faux. Si je demande pourquoi on n’est pas resté en Algérie, on me répond qu’il n’y a rien là bas et on ne craint pas d’ajouter que, quand même, le régime algérien est moins corrompu que le régime français…

Derrière ce discours incohérent se profile la conviction, entretenue par Bouteflika soi-même, que si l’Algérie expatrie ses enfants, c’est la faute au colonisateur français et qu’il doit payer la dette coloniale. On dirait que la dictature militaire et le terrorisme islamique qui ont mis l’Algérie à feu et à sang ces dernières années, que le totalitarisme, la discrimination et l’oppression des Kabyles, tout ça c’est encore et toujours la faute aux Français une falsification de l’histoire expliquée icihttp://ripostelaique.com/1962-2011-de-letat-algerien-a-letat-palestinien-une-meme-hegemonie-arabo-islamique.html .

Voici des comptes rendus et une vidéo des manifestations de haine anti France et anti Juifs proférés la semaine dernière devant la nouvelle Mosquée mise à la disposition des Musulmans par la Mairie de Paris et le gouvernement.

http://ripostelaique.com/mort-aux-juifs-en-plein-paris-la-verite-sur-les-prieurs-de-la-rue-myrha.html

%d blogueurs aiment cette page :