Flux RSS

Archives de Tag: haine de soi

35 siècles d’antisémitisme exogène et endogène

Publié le

Le juif créé-t-il l’antisémite chez les autres mais aussi dans sa propre communauté ?

Albert Soued, écrivain et animateur de plusieurs lettres d’information sur le judaïsme, les juifs et le Moyen-Orient, nous livre dans l’article ci-dessous des réflexions qui prêtent à réflexion.

La Connectrice

mar 7 à 11h50 AM

  1. (ieu) ! Où es-tu ?

Par Albert Soued, écrivain, http://symbole.chez.com pour www.nuitdorient.com

7 mars 2016

Tout a commencé, il y a environ 35 siècles, par une innovation dans la spiritualité, la croyance en un dieu unique créateur. Et cela dure depuis ce temps-là. L’homme est fait différent aussi bien dans sa physionomie que dans son cerveau et sa façon de concevoir le monde. Mais si un individu peut accepter la différence, un ensemble d’individus l’accepte plus difficilement ? Depuis 35 siècles les groupes les plus importants ou les plus puissants se battent pour imposer leur façon de concevoir le monde et/ou le divin, aux groupes les moins importants.

On peut croire à 0, 1, 2, 3, n dieux de différente nature, mais c’est la croyance en un seul dieu omniscient et abstrait qui a engendré une incompréhension et une hostilité constante. Jusqu’au retour de la barbarie.

Le parcours va de l’exil et de l’éloignement d’Abraham de la localité « Our » en Mésopotamie polythéiste et païenne, jusqu’à la renaissance actuelle de l’Etat d’Israël, créant l’antisionisme, c’est-à-dire l’opposition à ce retour et à cette renaissance. En passant par la Perse (Iran d’aujourd’hui). Dans le livre biblique d’Esther, Haman, le vice-roi de Perse, tient ce raisonnement pour convaincre son roi d’ordonner l’annihilation des Juifs :« Il existe un peuple réparti et dispersé parmi le peuple de toutes les provinces de votre royaume, et leurs lois sont différentes de celles de tous les autres peuples, et ces gens ne respectent pas les lois du roi, de sorte qu’il n’est d’aucun bénéfice pour le roi de les tolérer. S’il plaît au roi, permettez de prescrire par écrit leur destruction ».

35 siècles d’anathème

Epoque Thèmes Mode d’Expression de la Haine, de la Jalousie, et

de la Fascination/Obsession perverse

Antiquité égyptienne et perse Groupe, Peuple à part Esclavage, complot, guerre

Guerre, déportation

Interdictions religieuse, géographique & professionnelle, autodafés, Inquisition

Taxations, port de signes distinctifs, calomnies, accaparements, usurpation(1)

Pogroms

 

Génocide, shoah

 

Guerres et « intifadas »

Boycott et condamnation internationale Dérision permanente dans chants, vidéos, caricatures, réseaux sociaux, scènes de théâtre, manifs …

Négation de la shoah

Mensonge et désinformation

La victime, c’est l’autre

Antiquité gréco-romaine Exclusivisme, isolationnisme
Chrétienté Peuple déicide
Moyen Age & Luther Suppôt du démon
Siècle des Lumières & Voltaire, Hegel… Peuple inventeur de D. & monothéisme
Siècle des Sciences et de l’Industrie & Proudhon, Drumont, Marx, Heidegger… Peuple inventeur du capital et de l’argent

Usure et sacrifice rituel

Siècle des « ismes » & Sorel, Gentile, Jungler, Spengler Race de vermine à éliminer
Siècle de la renaissance d’Israël, de l’islamisme et de l’agonie de l’Islam Nation d’apartheid, état « nazi » (2)

Invention du « Palestinisme »

 

D’après un spécialiste, Robert Wistrich, « l’antisémitisme se propage en revêtant sans cesse des formes différentes, il s’adapte à l’esprit du temps – comme un virus malin qui puise des forces nouvelles à chaque fois que l’épidémie est déclarée ».

Selon certains, l’antisémitisme s’empare des groupes « vaincus », sur le plan social, politique ou militaire, groupes qui trouvent là un moyen aisé d’étancher leur vengeance ou leur frustration. Ainsi selon Shmouel Trigano « l’antisionisme est le cheval de Troie de l’islam politique et l’opium d’une société en crise ».

Selon d’autres, le Juif créerait l’antisémite (3), ou inversement, comme la thèse crée l’antithèse, ou la matière crée l’antimatière, sans laquelle l’univers n’existerait pas. Comme des dirigeants français l’ont dit, « sans les Juifs la France ne serait plus la France », on peut aussi bien dire que l’Univers, sans les Juifs, ne serait plus l’univers ou n’existerait plus.

Mais comment expliquer le Juif antisémite (4) ?

Kenneth Levin, psychiatre à Harvard, pense que l’une des raisons de cet antisémitisme, c’est le désir de certains Juifs d’être reconnus sur le plan social, dans un environnement hostile aux Juifs. Ou une tentative infantile de neutraliser une situation menaçante par un auto-blâme, attitude qu’on rencontre chez les jeunes enfants qui ont été violés. Ou la manifestation du fameux « syndrome de Stockholm« , où la victime adopte le point de vue et les arguments de l’agresseur.

Un exemple typique est celui d’un certain Shlomo Sand qui a écrit 3 livres successifs pour détruire cette antinomie qui le gênait ou qu’il n’a pas comprise :

Comment le peuple juif fut inventé

Comment la terre d’Israël fut inventée

Comment j’ai cessé d’être juif,

Devant la renaissance d’Israël et la persistance du judaïsme, il ne restait plus à Shlomo Sand que de se suicider, en 3 étapes, à sa manière d’ « intello ».

On peut citer 3 autres moyens constatés pour résoudre cette antinomie gênante pour beaucoup de Juifs et assimilés:

– noyer le Mal vécu depuis des millénaires par les Juifs dans le Mal général sur terre

– chercher le Mal dans l’Ecriture ou les us et coutumes juives pour les dénigrer

– tourner la tête devant les faits, en se disant « non concerné »

Et pour faire court, récemment on me pose cette question « Berto ! Dis-moi ! Pourquoi on nous cherche querelle ? »

Instinctivement, je lui réponds : « Parce que nous possédons un bijou très précieux »

Notes

(1) Signes distinctifs : rouelle, étoile jaune, numéro …

Calomnies : accusation d’intempérance sexuelle, mise en parallèle avec la circoncision, sacrifices rituels d’enfants pour faire la matsa (ou pain azyme), rumeurs d’enlèvements à Orléans…, « Protocoles des sages de Sion » faux document programme de domination du monde, le Juif descend du singe ou inversement, « mitage » de la Cisjordanie…

Accaparement de la Torah et des personnages bibliques, aussi bien par les Evangiles que par le Coran et détournement de leur identité…

Usurpation systématique de tous les symboles, expressions et terminologie de l’histoire juive…

(2) Ce mot est utilisé uniquement contre Israël par les islamo-nazis et leurs admirateurs, et non contre des pays ou des groupes réellement coupables de génocides et de meurtres de masse. Pour substituer Israël aux vrais nazis et réhabiliter ces derniers.

Cela rejoint les votes massifs anti-israéliens d’organismes internationaux, contrôlés par ces mêmes groupes, où on applique systématiquement le « 2 poids 2 mesures »

(3) Pour certains juifs religieux l’antisémitisme est une punition divine lorsque le peuple s’éloigne de D.

(4) Liste non exhaustive de gens qui s’expriment à voix haute: Shlomo Sand, Norman Finkelstein, Gilad Atzmon, Avraham Burg, Gideon Levy, Israel Shahak, Paul Eisen, Noam Chomsky, Adam Ermash (Ex Israel Shamir)…

 

Cécilia Gueye : La jeune fille et les prédateurs. Leçon de manipulation criminelle.

Matar Gueye, le père de Cécilia, a posté un extrait de son journal intime sur Facebook http://www.facebook.com/groups/40269337986/permalink/10150547810317987/

Le récit de Cécilia de sa sortie est tout à fait révélateur de la manière dont beaucoup de garçons et d’hommes font pression sur les filles et les femmes pour les soumettre. Ce texte est exemplaire car il met en évidence tous les mécanismes de la manipulation, de la tromperie et de la feinte que les garçons apprennent en jouant au foot et auxquels la plupart des filles sont étrangères.

Il est facile de manipuler une jeune fille qui ne voit que les bons côtés des gens. Le prédateur lui sait exactement ce qu’il veut et comment l’obtenir. Face à lui, la jeune fille a très peu de chances de contrôler la situation.

Présentation de l’extrait de journal de Cécilia par son père. Je commente en bleu les pensées de Cécilia.

Dans la nuit du vendredi 5 au samedi 6 décembre 2008, soit trois jours exactement, heure pour heure, Cécilia est invitée par un certain Rémy pour aller prendre un verre. Elle fut bien surprise par les manoeuvres du « chacal ». Lisez bien ce qu’elle nous relate. Nous avons découvert ce texte dans son ordinateur, quelques jours après sa mort. Vous remplacez « Rémy » par « Kévin » et vous avez la situation qui a abouti à sa mort. Comment les prédateurs sexuels peuvent-ils prétendre qu’elle est consentante ?
Je vous livre le texte tel qu’il a été écrit, sans aucune correction de notre part. C’est un texte authentique.

« 2h09: Je viens de rentrer d’une « escapade » en voiture avec Remy et 2 de ses collegues…Au telephone il ne l’avait pourtant pas précisé qu’il viendrait avec ses amis donc premiere surprise.

Il semble que Cécilia ait fait le mur ce soir-là. Le fait d’avoir transgressé la promesse faite à ses parents la met d’ores et déjà en position de faiblesse car, se sentant coupable, elle enferme une mauvaise image d’elle-même dans son esprit.

Cécilia découvre que copain l’a trahie, il n’est pas seul. Cécilia est mise devant le fait accompli. Elle est surprise et, dans un combat, on sait que la surprise profite toujours à l’adversaire. Cécilia est en situation d’infériorité.

Dès le premier contact, Cécilia est donc mal à l’aise. Elle est déjà déstabilisée et par conséquence vulnérable.

Non seulement venir à trois quand on a annoncé la présence d’une personne est un abus de pouvoir mais c’est aussi un manque de savoir vivre. C’est incorrect, grossier et méprisant. Un manque patent d’éducation. 

IL m’avait quand meme demandé de prendre mon appareil photo et des cigarettes. J’aurais jamais du faire l’erreur de prendre mon briquer plein…Bref 2eme surprise: il m’avait dit qu’il prendrait de la biere…aucune trace à l’horizon..

Rémy demande à la jeune fille d’apporter des munitions pour la soirée. Elle s’attend légitimement à la réciproque. Dans une relation égalitaire, on donne et on prend, on prend et on donne. Frustrer la personne qui donne, c’est encore la mettre en position d’infériorité. Si son don n’a pas de valeur, alors c’est elle qui ne vaut rien.

A ce stade de la soirée, Cécilia est objectivement cassée.

Je vois dans leur visages qu’ils sont un peu défoncés.

Ils ont de l’avance sur elle. Quand on est poli, on commence à boire, à manger ou à fumer quand tous les invités sont présents.

Peut-être se sent-elle obliger de mettre les boucher doubles pour combler le déficit d’excitation et être en phase. Peut-être craint-elle de perdre la face …

On s’est mis dans un coin et ils ont commencé à rouler un joint avec ma cigarette et mon briquet.

Ils lui prennent ses affaires. Elle va vouloir les récupérer. Elle est donc en attente. Elle dépend de leur bon vouloir. Elle descend encore d’un cran dans la vulnérabilité.

Les garçons le savent et font tout pour la briser.

Pendant ce temps la Rémi m’a demandé de prendre mon appareil photo et de lui montrer. Derriere lui je sens deja le regards de ses collegues essayer de mater sans gene. Remy me dit rien.

Rémy fait croire à Cécilia qu’il s’intéresse à son appareil photo et s’en empare.

Les copains déshabillent Cécilia du regard avec indiscrétion et insolence. Cela ne se fait pas quand on est éduqué.  Cécilia, du fait de l’humiliation perd encore de l’énergie et de la résistance.

Cécilia est déçue car le copain ne la défend pas. Il laisse faire. Une raison de plus pour Cécilia de sentir qu’elle ne compte pas pour le garçon dont elle est amoureuse.

Une fois de plus la frustration va la mettre dans une positions d’attente qui l’immobilise. Elle est encore plus affaiblie.

Ensuite il le dit qu’il doit parler a son copain dehors derriere la malle. Moi je sais bien qu’ils préparent un genre de plan (Rémy me décoit de plus en plus…) Au bout d’un moment j’ai un tilt et je me precipite hors de la voiture. Rémy était en train de mater mes photos avec son pote !!
Comment peut il me faire ca alors que je croyais qu’il me respectait..il s’est bien foutu de ma gueule tous ce temps.

Humiliation, frustration. Cécilia s’enfonce dans l’immobilisation de l’attente d’un secours. Son chevalier va bien finir par prendre sa défense et la protéger se dit-elle consciemment ou inconsciemment.

Apres les garcons insistent pour que je danse. Je refuse et c’est alors que tous commencent à danser et veulent que je les rejoignen. Moi je suis vraiment pas d’humeur à ca et je sens que j’ai eu ma dose de mauvaises surprises ce soir.
Bref, 3 bédo, 3 cigarettes et 1 briqué « disparu » (volé) plus tard, les 2 de derriere commment a me poser des questions indiscretes et perverses puis faire des allusions tres explicites…

Quaznd une fille est gênée, elle rigole ce qui ne veut pas dire qu’elle trouve la situation amusante. Bien entendu, les garçons en profitent pour s’auto persuader que la « salope en veut ».

je rigole avec eux mais pendant ce temps la je suis dégoutée que Remy ne prenne meme pas ma défense comme s’il s’en fichait…Je me rend compte que je me suis vraiment trompée sur son compte voila que lui aussi me prend pour un objet qu’on se refile entre pote. Je n’ai jamais été aussi rabaissée de ma vie…

Cécilia de plus en plus humiliée, de plus en plus affaiblie.

Le temps passe, mon briquet n’est toujours pas retrouvé et ils se foutent toujours de ma gueule. Je leur dit que je veux rentrer (j’en ai raz le bol) Mais ils insistent, persistent…mais je fini quand meme par les convaincre. en chemin une voiture arreté atire mon attention: Remy se dirige vers la voiture…apparement ils se connaissent tous (quelle surprise!). Au bout de quelques minutes de discutions, le gars dans l’autre voiture me propose de monter avec lui, et insiste, me traite de raciste qu’il allait me ramener etc…puis il sort un préservatif et le montre a Remy qui ne dit rien pour mon honneur toujours..A croire meme qu’a un moment j’ai cru qu’il m’encourrager alors qu’il devrait s’enerver et me défendre.

Elle est dépendante. Ils lui ont pris ses affaires, ils l’ont humiliée et elle ne peut pas rentrer chez elle à pied. Elle est à leur merci. Ils se montrent alors sous leur vrai jour.Ils la salissent pour mieux annihiler sa volonté et en disposer. Elle comprend un peu tard.

ILs finissent par me ramener chez moi et ne leur adresse a peine la parole. Avant que je referme la porte, l’un des mecs a l’arriere me demande si j’ai des « instruments chez moi » avec un geste mimant le fait de faire une pite. Dégouté je leur répond en colere « ET MERCI ENCORE!! » et claque violemment la porte. Ma soirée était vraiment nulle et décevante..j’aurai du tenir ma promesse et rester à la maison.

Cécilia est d’autant plus démunie qu’elle s’est mise en faute vis à vis de ses parents. Elle avait promis de ne pas sortir. Elle ne peut donc pas ouvertement se plaindre ou se confier à sa famille.

Malgré tout, elle leur en aurait peut-être parlé si elle n’avait été à ce point humiliée et brisée par la violence psychologique des garçons. Malheureusement, le processus de destruction engagé par les manipulateurs criminels avait commencé son oeuvre et c’est peut-être ce qui a permis le nouveau guet-apens trois jours plus tard. Un guet-apens fatal.

Arrivée dans ma chambre j’envoie un sms à Remy disant « et tu peux m’oublier toi et tes tarlouzes de potes ». Je reste assise, comme sous le choc… »mais quel salaud!! pourquoi m’a t il humilié et s’est foutu de moi comme ca…??? »
10min plus tard, j’etais toujours incapable de bouger… »

Matar Gueye conclue :

Ce texte, en plus des écoutes téléphoniques de la Police sur le portable d’un des 4 violeurs, a permis d’établir la culpabilité de ceux-ci. Sinon, on n’aurait rien pour prouver que Cécilia n’était pas d’accord… 
Dans notre malheur, nous avons eu de la chance. La chance de retrouver un corps intact ; la chance de retrouver cette note ; la chance que l’un des 4 soit sur écoutes téléphoniques après une affaire de trafic de cartes bancaires, écoutes qui ont permis d’établir que la « plan Cécilia », le « plan Q », le « plan sexe » était prémédité depuis le 6 décembre, et qu’ils ont pris soin de tirer la leçon après l' »escapade » avortée avec Rémy.

Une fille narcissique, qui se fait une image positive et forte d’elle-même, aurait sans soute refusé la présence des copains ou refusé de sortir avec son amoureux s’il n’était pas seul. Peu de jeunes filles sont capables de résister à l’appel de leur prince charmant (en réalité un prédateur sexuel derrière le masque), une attitude très romantique mais risquée. Les manipulateurs le savent et en profitent.

Les filles traitées comme des sous hommes dans nos sociétés sont rarement satisfaite d’elles-mêmes et souvent se torturent et se martyrisent pour se changer en recourant à la chirurgie esthétique, les régimes, des vêtements et des chaussures inconfortables qui les empêchent de courir et bouger sans entraves, etc. Elles ne se trouvent jamais ni assez belles ni intéressantes.

Dès la première tromperie de l’amoureux et les regards obscènes des copains, Cécilia aurait du fuir. Seulement, quand on se trouve en situation, on n’est pas forcément maîtresse de ses actes. Elle espérait encore que le copain lui montrerait son amour en prenant sa défense, qu’il lui prouverait qu’elle avait de l’importance pour lui et de l’importance tout court. Consciemment ou pas, elle lui donnait une chance de se rattraper. Malheureusement, dans les situations dégradantes de ce genre, plus le temps passe et plus la victime s’enfonce perdant son énergie et sa force de réaction.

Presque toutes les femmes, du fait de leur éducation, ont connu ce genre de situation où elles sont paralysées et ne parviennent pas à faire jouer leur instinct de survie.

Nous aurions toutes pu nous trouver dans la situation de Cécilia. C’est pourquoi il est important de dire aux filles qu’elles sont sans prix et qu’elles doivent cultiver l’estime de soi. On ne peut pas dire non quand on n’a pas une haute idée de soi-même.


Bye bye Etta James. RIP…

Etta James, une voix du blues vient de disparaître à l’age de 73 ans des suites d’une leucémie.http://www.nytimes.com/2012/01/21/arts/music/etta-james-singer-dies-at-73.html?_r=1&emc=na

I just wanna to make love to you http://www.youtube.com/watch?v=KUgvVAFFzN8

Its a Man’s Man’s World http://www.youtube.com/watch?v=F0uCsFOhNCE&feature=related

At last http://www.youtube.com/watch?v=ADDigK8LwyE, le tube qui l’a fait connaître.

Biographie en Anglais et playlist http://www.legacyrecordings.com/artists/etta-james/bio?sort=new

Comme beaucoup de femmes afro américaines, Etta a découvert le chant à l’église où elle s’est rapidement distinguée par la qualité de sa voix et son sens musical.

Etta a connu de dures épreuves tout au long de sa vie et a lutté contre son addiction aux drogues et peut-être aussi l’image insatisfaisante d’elle-même comme en attestent ces photos prises au fil de sa carrière. Noire au début, elle devient blonde et blanche, un peu comme Mickael Jackson qui lui aussi avait beaucoup blanchi …

Malheureusement, de nombreuses femmes à travers le monde ne sont pas satisfaites de leur aspect physique pour des motifs sociologiques et psychologiques et sont capables de tout pour se transformer, comme en attestent le lucratif marché de la chirurgie plastique. Cette insatisfaction touche même les femmes les plus belles (elles ne le sont jamais assez), les plus célèbres et talentueuses (Etta mais aussi Maria Callas).

La raciste Houria Bouteldja relaxée le 25 janvier 2012 !

  • Nouveau au 3 février : Le parquet de Toulouse fait appel de la relaxe de Bouteldja

Le parquet de Toulouse n’accepte pas non plus la relaxe d’Houria Bouteldja et fait appel.

Suite à l’appel interjeté par l’Agrif à l’encontre du jugement vraiment surprenant rendu le 25 janvier 2012 par le Tribunal correctionnel de Toulouse, le procureur de la République a décidé de reconnaître et d’accompagner notre démarche très légitime en exerçant son droit de recours devant la Cour d’Appel.

Il considère en effet que le jugement du tribunal présidé par monsieur Guillaume Roussel est d’abord entaché de graves irrégularités de forme notamment en ce qu’il s’appuie sur les déclarations de témoins recueillies en dépit des règles les plus impératives du code de procédure pénale.
Il observe ensuite que le jugement n’a pas du tout pris en compte les termes de la plainte de l’Agrif selon laquelle la communauté évidemment identifiée, désignée et injuriée est bien celle des « blancs » ; « ces blancs », qu’ « il faut rééduquer », qu’ « il faut bien nommer », et qu’Houria nomme en effet : « moi, je les appelle des sous-chiens ».
Est-il vraiment croyable que l’on n’ait pas saisi le réciproque renforcement injurieux de ces propos additionnant :
– le dédain menaçant : « ces blancs » qu’ « il faut rééduquer ».
– le mépris pour ces moins que rien : « ces blancs, il faut bien les nommer ».
– le racisme dégoulinant : « moi, je les appelle des sous-chiens ».

Qui, sérieusement, pourrait prétendre ne pas voir là l’expression d’une venimeuse haine raciste ?

L’Agrif attend désormais avec confiance de la Cour d’Appel de Toulouse la juste condamnation d’Houria Bouteldja.


  • Dernières nouvelles : Bouteldja a été relaxée par le tribunal de Toulouse ce mercredi 25 janvier.

Les juges ont estimé que « sous-chien » ou « souchiens » n’était pas une qualification raciste sans tenir compte du contexte et des insultes répétées de celle qui, une fois de plus, a bien « niqué » la France avec la complicité de sa justice et le soutien de ses bobomasos.

Communiqué de l’AGRIF qui avait déposé plainte http://www.thomasjoly.fr/article-inadmissible-relaxe-d-houria-bouteldja-98001489.html

Lire aussi cette excellente analyse http://ripostelaique.com/souchien-serait-il-lequivalent-de-pede-ou-goudou.html

Je reviens aussi sur la relaxe de Bouteldja à propos  de la condamnation de Marie Laforêt https://laconnectrice.wordpress.com/2012/01/27/vociferer-sous-chiens-a-la-tv-cest-legal-ecrire-musulmans-orthodoxes-sabstenir-cest-illegal/

http://ripostelaique.com/une-petition-pour-demander-la-decheance-de-nationalite-dhouria-bouteldja-et-son-expulsion.html

Personnellement, je reste perplexe face à cette demande de déchéance de nationalité et d’expulsion. Bouteldja est française, elle maîtrise la langue, l’esprit et la rhétorique de notre pays dont elle est un pur produit. L’expulser c’est jouer avec la répression et non pas la prévention car une telle mesure renforcerait les haines racistes anti blancs en leur donnant raison. Il me semble que la condamner pour racisme mettrait en exergue le fait qu’il existe bien un racisme anti blanc et qu’il n’est pas plus acceptable dans notre société que les racisme anti noir et tous les racismes.


Couverture de l’ouvrage publié par le parti de Bouteldja avec sa photo

Qui est Houria Bouteldja, âme damnée du PIR (parti des indigènes de la République)?

Houria Bouteldja est cette jolie française qui est employée à L’institut du monde arabe et se fait inviter sur tous les plateaux TV parce qu’elle est photogénique, provocatrice, agitée et que ça, Coco, c’est bon pour l’audimat. Houria est la porte- parole des Indigènes de la République, ce gentil parti qui « nique la
France », insulte les Français, ces « sous-chiens » selon ses termes charmants, lesquels sont forcément racistes, colonialistes, impérialistes, capitalistes, mondialistes et responsables de toute la misère de ces pauvres Maghrébins qui ont raison de venir réclamer le paiement de la dette coloniale. Un discours largement repris par les délinquants des « quartiers », les rappeurs et les Bobos qui jouissent largement de la société de consommation, qui jouissent également de la démocratie, qui s’empiffrent égoïstement et cocoonent branchées tout en haïssant le système qui leur apporte confort et liberté.

J’ai déjà écrit sur la Bouteldja https://laconnectrice.wordpress.com/2011/04/12/la-raciste-houria-bouteldja-au-tribunal-correctionnel-de-toulouse-le-26-mai/ dont le procès a été reporté plusieurs fois et il est à craindre qu’il soit encore reporté, qu’il n’ait jamais lieu ou que, s’il a lieu, la raciste soit blanchie. En effet, une cohorte de célébrités masochistes la soutient (voir l’article de RL) et à ce jour, le racisme anti blanc n’est pas vraiment reconnu. D’autre part, on sait les tapis rouges que déroule la France vis à vis des dictateurs arabo-musulmans qui l’achètent avec leurs fonds souverains.

Affiche pour le rassemblement du 8 mai 2011. Houria nous explique comment il faut la lire au cas nous n’aurions pas compris son “produit”:

Le verdict du procès devrait être rendu le 25 janvier 2012 http://www.toulouseinfos.fr/index.php/actualites/societe/3479-proces–houria-bouteldja-affirme-quelle-l-na-pas-les-moyens-detre-raciste-r.html

Au cours de sa conférence de presse, Bouteldja a déclaré « je n’ai pas les moyens d’être raciste ». Elle explique que « dans ce système de domination et de privilèges accordés aux blancs, même malgré eux, seuls ces derniers peuvent faire preuve de racisme, du fait de leur position ». Il s’agit là d’un raisonnement frauduleux, d’un mensonge éhonté, d’un foutage de gueule. Le racisme anti blanc existe bien et Bouteldja en est, avec les rappeurs et autre hiphopeurs, la preuve vivante. En tant que Musulmane, Bouteldja manie la takkiya , l’art de faire prendre à ses ennemis des vessies pour les lanternes. Il n’y a que les véritables racistes, ceux qui pensent que tous les Musulmans sont analphabètes et stupides, qui la croient, la suivent et la soutiennent.

Connaitre les propos et l’idéologie de Houria Bouteldja

« Demain, la société toute entière devra assumer pleinement le racisme anti-Blanc. Et ce sera toi, ce seront tes enfants qui subiront çà. Celui qui n’aura rien à se reprocher devra quand même assumer toute son histoire depuis 1830. N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres. Parce que, lorsqu’il n’y a plus de politique, il n’y a plus de détail, il n’y a plus que la haine. Et qui paiera pour tous ? Ce sera n’importe lequel, n’importe laquelle d’entre vous. C’est pour cela que c’est grave et que c’est dangereux ; si vous voulez sauver vos peaux, c’est maintenant. Les Indigènes de la République, c’est un projet pour vous ; cette société que vous aimez tant, sauvez-là… maintenant ! Bientôt il sera trop tard : les Blancs ne pourront plus entrer dans un quartier comme c’est déjà le cas des organisations de gauche. Ils devront faire leurs preuves et seront toujours suspects de paternalisme. Aujourd’hui, il y a encore des gens comme nous qui vous parlons encore. Mais demain, il n’est pas dit que la génération qui suit acceptera la présence des Blancs ».

http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1328

“Il faut éduquer les souschiens, les blancs…”

http://www.youtube.com/watch?v=586P8joh8X8&feature=related

Le féminisme de Houria : solidarité avec les Suédoises et les Américaines et laissez les iraniennes tranquilles!

http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1140

Montage humoristique de Houria en action et du détournement de la chanson “Je l’aime à mourir” de Cabrel :

http://video.google.com/videoplay?docid=-1824786282379389449#

Autres points de vue sur la raciste Bouteldja

Je ne résiste pas au plaisir de copier-coller in extenso l’article de Riposte laïque de ce jour :

  • Gôche : les porteurs de valises de l’islam derrière Houria Bouteldja et ses insultes racistes
Publié le 13 décembre 2011 par Paul Le Poulpe – Article du nº 229http://ripostelaique.com/goche-les-porteurs-de-valises-de-l%E2%80%99islam-derriere-houria-bouteldja-et-ses-insultes-racistes.html

La porte-parole du Parti des Indigènes de la République passera en procès, suite à la plainte de l’Agrif, le mercredi 14 décembre, à Toulouse, à 14 heures. La plainte se situe sur l’utilisation du propos « sous-chiens » que la musulmane revendiquée Houria Bouteldja a utilisé pour qualifier les Français d’origine européenne. Connaissant le côté impur de cet animal, dans l’islam, il va lui être difficile de prouver que cette appellation n’était que phonétique, et absolument pas injurieuse.

Il est par ailleurs vraiment regrettable que cette personne qui n’a que haine pour la France et pour les blancs, ne soit pas poursuivie pour ces propos, rendus publics par RL.

Nous invitons nos lecteurs à prendre connaissance de ces propos de la porte-parole des « Indigènes de la République » , parus dans une revue animée par la sociologue Christine Delphy (autre Indigène de la République), « Nouvelles Questions Féministes » (3)

« Demain, la société toute entière devra assumer pleinement le racisme anti-Blanc. Et ce sera toi, ce seront tes enfants qui subiront çà. Celui qui n’aura rien à se reprocher devra quand même assumer toute son histoire depuis 1830. N’importe quel Blanc, le plus antiraciste des antiracistes, le moins paternaliste des paternalistes, le plus sympa des sympas, devra subir comme les autres. Parce que, lorsqu’il n’y a plus de politique, il n’y a plus de détail, il n’y a plus que la haine. Et qui paiera pour tous ? Ce sera n’importe lequel, n’importe laquelle d’entre vous. C’est pour cela que c’est grave et que c’est dangereux ; si vous voulez sauver vos peaux, c’est maintenant. Les Indigènes de la République, c’est un projet pour vous ; cette société que vous aimez tant, sauvez-là… maintenant ! Bientôt il sera trop tard : les Blancs ne pourront plus entrer dans un quartier comme c’est déjà le cas des organisations de gauche. Ils devront faire leurs preuves et seront toujours suspects de paternalisme. Aujourd’hui, il y a encore des gens comme nous qui vous parlons encore. Mais demain, il n’est pas dit que la génération qui suit acceptera la présence des Blancs ».

Remplacez « blancs » par « noirs » et imaginez le tollé !

De même avait-elle qualifié, en 2003, notre ami Pascal Hilout de« bougnoule de service » parce qu’il se battait pour une loi contre les signes religieux, dont le voile islamique, à l’école publique.

De même exhibe-t-elle sans vergogne dans les assemblées du Parti des Indigènes de la République le portrait de cheikh Yassine, fondateur du Hamas, dont la charte prévoit la destruction d’Israël et l’extermination de tous les Juifs sur terre.

           A droite, le portrait de Cheikh Yassine, fondateur du Hamas.

Extraits de la Charte du Hamas :

Introduction : (…) Cette charte du mouvement de Résistance islamique (Hamas) clarifie son image, révèle son identité, donne les grandes lignes de sa position, explique ses objectifs, donne ses espoirs, et appelle à l’appuyer, à l’adapter et à rejoindre ses rangs. Notre bataille contre les juifs est très glorieuse et sérieuse. (…) 

Article 1 : Le Mouvement de la Résistance Islamique (Hamas) puise sa ligne directrice de l’islam. De l’Islam il puise ses idées, sa façon de penser et sa compréhension de l’univers : la vie, l’homme. Il y a recours dans ses jugements et sa conduite, il s’en inspire comme guide pour tout acte. (…)

Article 2 : Le Mouvement de la Résistance Islamique est l’une des ailes des Frères Musulmans en Palestine.

Article 5 : En adoptant l’islam comme règle de vie, le Mouvement revient au temps de la naissance de l’Islam et du message Islamique et des ancêtres vertueux, car Allah est son objectif, le Prophète son exemple et le Coran sa constitution.

Article 6 : Il lutte pour hisser la bannière de l’islam sur chaque pouce de la Palestine, car sous l’aile de l’Islam, les croyants de toutes les religions peuvent coexister en toute sécurité pour leurs vies, leurs biens et leurs droits. En l’absence de l’islam, les conflits séviront, l’oppression s’étendra, le mal persistera, le schisme et les guerres éclateront.

Article 7 : Le Jour du Jugement dernier ne viendra pas avant que les musulmans ne combattent les juifs, quand les juifs se cacheront derrière les rochers et les arbres. Les rochers et les arbres diront, O Musulmans, O Abdallah, il y a un juif derrière moi, vient le tuer.

Article 13 : Les initiatives et les soi-disant solutions de paix et conférences internationales sont en contradiction avec les principes de la Résistance Islamique. (…) Il n’existe pas de solution à la question palestinienne, excepté le jihad.

Article 22 : Avec leur argent, ils ont mis la main sur les médias du monde entier : presse, maisons d’édition, stations de radio etc… Avec leur argent, ils ont soulevé des révolutions dans plusieurs parties du monde afin de servir leurs intérêts et réaliser leur objectif. Ils sont derrière la Révolution Française, la Révolution Communiste…

Article 31 : Sous la bannière de l’islam, les fidèles des trois religions, l’islam, le christianisme et le judaïsme, peuvent coexister pacifiquement. Mais cette paix n’est possible que sous la bannière de l’islam.  

Manifestement, les engagements anti-juifs et les insultes racistes de cette personne, par ailleurs salariée à l’Institut du Monde Arabe, donc payée par nos impôts, au moment des faits, ne dérange pas une grande partie de la gauche, et pas davantage certaines personnalités du mouvement dit « anti-raciste ». Elle avait même été acceptée parmi la cinquantaine de manifestants qui, le 18 décembre 2010, derrière Corbière, Fourest et les pseudo anti-racistes, protestaient contre lesAssises sur l’islamisation de nos pays, dont ils avaient demandé l’interdiction, y voyant une incitation à la haine raciale !

TEXTE D’ASSOCIATIONS ET PARTIS POLITIQUES SOUTENANT BOUTELDJA

http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1536

Soutiens : FSU, PCF 31, NPA 31 , Europe Écologie Les Verts MP, Parti de Gauche 31, Convergences et alternative, Générations Spontanées, Europalestine Toulouse, le CRAN Midi-Pyrénées, Égalité Toulouse Mirail 31.

Commentaire de RL : il est extraordinaire que les signataires de cet appel se réclament de la liberté d’expression pour défendre les propos racistes de leur protégée, eux qui sont les premiers, à Toulouse et ailleurs, à empêcher par tous les moyens les patriotes de prendre la parole. Par ailleurs, on s’interroge sur la place d’un syndicat d’enseignants, la FSU, dans un tel appel. Où est la défense des salariés de l’ Éducation nationale ?

PÉTITION DE SOUTIEN A BOUTELDJA

http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1444

Premiers signataires : Mouloud Aounit, MRAP ; Alain Badiou, philosophe ; Étienne Balibar, philosophe ; Omar Benderra, Economiste ; Hassan Benghabrit, poète ; Olivier Besancenot, NPA ; Sirma Bilge, Professeure agrégée ; Saïd Bouamama, sociologue, militant ; Alima Boumediene Thiery, Ex-sénatrice et militante ; Marie-Hélène Bourcier, sociologue ; Jean Brafman, Conseiller régional FASE ; Patrick Braouezouec, Deputé de Seine-St-Denis ; Jean Bricmont, Physicien ; François Burgat, politologue ; Cyril Cognéras, Conseiller Municipal de limoges, les Alternatifs ; Jim Cohen, professeur ; Raphaël Confiant, écrivain ; Sharon Courtoux, association Survie ; Christine Delphy, directrice de recherche au CNRS ; Rokhaya Diallo, Militante aux indivisibles ; Mireille Fanon-Mendès France, militante ; Jacques Gaillot, Évêque de Partenia ; Chantal Gazzola, responsable éditoriale édition la dispute ; Vincent Geisser, Chercheur ; François Gèze , éditeur ; Jean-Marie Gleize, écrivain, professeur des universités ; Georges Gumpel, militant UJFP ; Patrick Haenni, chercheur ; Éric Hazan, éditeur ; Kenza Iznasni, militante ; Richard Labévière, Journaliste écrivain ; Stéphane Lavignotte, pasteur ; Olivier Le Cour Grandmaison, universitaire ; Myriam Martin, porte-parole du NPA ; llham Moussaïd, Militante ; Jean-Luc Nancy, philosophe ; Jacques Rancière, philosophe ; Nadine Rosa-Rosso, Militante ; Mohamed Rouabhi, metteur en scène ; Yann Scioldo-Zürcher, historien ; Pierre Saly, Professeur d’université ; Denis Sieffert, directeur de la rédaction de Politis ; Patrick Silberstein, édition Syllepse ; Eyal Sivan, réalisateur ; Omar Slaouti, Militant NPA ; Sylvie Tissot, Sociologue ; Odile Tobner, auteur de Du racisme français ; Enzo Traverso, Professeur de sciences politiques ; Joby Valente, Chanteuse et militante associative ; Antoine Volodine, écrivain ; Catherine Withol de Wenden, Directrice de recherche ;Olivia Zémor, Présidente de CAPJPO.

Il est extraordinaire que le premier soutien soit l’inévitable Mouloud Aounit, du MRAP, qui, paraît-il, reçoit des subventions pour lutter contre le racisme ! La lecture des autres signatures suffit largement. Tous les porteurs de valises de l’islam sont là. Il y a toute la base d’Une École pour tous, devenue « Les Indigènes de la République ». Il y a également toutes les composantes, à l’exception du PS, d’une gauche qui multiplie, avec les organisations pro-palestiniennes, les actions appelant au boycott des produits venus d’Israël, comme si les principales atteintes à la démocratie dans le monde venait de ce pays. Nous ne parlerons pas de l’idiot utile Gaillot. Il est à noter que la majorité des signataires de ce soutien honteux sont des fonctionnaires émargeant (et souvent fort bien) sur le budget de l’ État d’un pays qu’ils passent leur vie à insulter. Cela confirme les derniers numéros de RL, et l’ampleur de la dérive des prétendus défenseurs des valeurs de progrès. Quelle trahison des idéaux de gauche ! Quelle dégénérescence ! Cette gôche n’est plus la gauche, elle est devenue aujourd’hui la nouvelle extrême droite.

Paul Le Poulpe

Riposte laïque et Résistance républicaine appellent tous ceux qui ne veulent pas de racisme en France à venir montrer, par leur présence, qu’ils ne toléreront pas le racisme anti-Français et anti-blanc qui est en train de se développer dans notre pays. Ce phénomène, totalement nié par les associations se prétendant anti-racistes, est encouragé par les propos de Houria Bouteldja et du Parti des Indigènes de la République, qui veulent opposer les enfants de colonisés aux enfants de colonisateurs, contre lesquels ils appellent à la violence, sur des bases racialistes. Que dire, dans la même continuité, de discours ouvertement racistes, avec l’alibi artistique, de certains groupes de rappeurs, qui bénéficient d’une impunité scandaleuse de la part des pouvoir publics, et d’un silence complaisant des associations dites anti-racistes ?

Dans ce contexte, le mot « souchien » utilisé par Houria Bouteldja sur un plateau de télévision, ne saurait être neutre, mais constitue bien un terme injurieux renvoyant à un animal considéré comme impur par la religion musulmane.  Nous refusons donc de nous faire insulter, menacer ou agresser sous prétexte que nous aurions un faciès de Français ou bien que nous aimerions la France. Nul ne peut accepter ce racisme, inacceptable comme tous les racismes.

Nous refusons par ailleurs le dévoiement du nécessaire combat contre le racisme par les associations droidelhommistes, gavées de subventions publiques, qui usent de ce prétexte pour museler la liberté d’expression et tenter de remettre en vigueur, dans les faits, le délit de blasphème.

Nous espérons que ce procès, et ses retombées, mettront un coup d’arrêt à la montée d’un racisme de plus en plus inquiétant, dans notre pays, contre la France, les Français et les Blancs, qui se traduit par un nombre d’agressions verbales ou physiques, parfois mortelles, totalement occulté par les médias.

Rendez-vous mercredi 14 décembre à 14h  devant le tribunal de Toulouse. Fabrice Robert, Président du Bloc identitaire,  et  Jean pierre Ouvrard, responsable deRésistance républicaine Midi Pyrénées, prendront la parole lors de la manifestation prévue devant le tribunal.

Groupe facebook dRésistance républicaine Languedoc-Roussillon

Blog de Résistance républicaine Languedoc-Roussillon

Bouteldja par elle-même

Dien-Bien-fu est une victoire du peuple français …la France mène une politique néo colonialiste dans les banlieues…nous Sommes le Sud dans le Nord…Nous sommes descendants des colonies et de l’esclavage…

  • En revanche, les préjugés des Blancs ont forcément une force implacable car ils sont adossés au pouvoir de l’Etat. Ces préjugés sont par conséquent du racisme car seules les personnes dans une situation de domination peuvent être racistes. En conclusion, il ne faut pas confondre la forme et le fond. Un Noir ou un Arabe qui dit « sale Blanc » exprime au pire un sentiment d’intolérance ou de haine en réaction aux humiliations qu’il subit, un Blanc qui dit « sale Noir » ou sale Arabe » exprime forcément un sentiment raciste.http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1345
%d blogueurs aiment cette page :