Flux RSS

Archives de Tag: harem

Esclavage sexuel, traite des blanches, prostitution organisée, castration des esclaves noirs : les arabo-musulmans doivent payer !

Publié le

Il est politiquement correct de se pencher sur la dette coloniale, le commerce triangulaire et l’esclavage des noirs par les blancs qui sont pourtant des pratiques récentes si on considère que l’esclavage est un fait historique extrêmement ancien mais que son commerce a été institutionnalisé par les arabo-musulmans. Leur réputation de commerçants avisés n’est pas usurpée. Ils ont inventé la traite humaine et, surtout celle des femmes blanches. et les mères porteuses.

Derrière le mot pudique de « traites des blanches » et le glamour du Harem, on oublie que les femmes blanches étaient violées, enlevées, séquestrées, déshumanises à l’exception de la mythique Shéhérazade qui voudrait faire oublier les millions d’anonymes traitées comme des bêtes, des trous à éjaculation violées à répétition selon le bon vouloir du maître, des objets sans âme, des machines à reproduire d’autres esclaves, un modèle qui a inspiré les Lebensborn d’Hitler avec lesquels les Musulmans se sont si bien entendus.

Le modèle de la mère porteuse si cher au misogyne hétérophobe Pierre Bergé n’est-il pas une résurgence du Harem et du Lebensborn ?

On lira sur le sujet un excellent article Christine Tasin sur Boulevard Voltaire, un site réellement contestataire fondé par Robert Ménard, co-fondateur et porte parole de Reporters sans frontières, le premier à dénoncer, entre autres, le terrorisme des institutions palestiniennes pour empêcher d’informer sur ce qui se passe réellement dans leurs territoires. Dominique Jamet réputé pour son approche ans concession des événements et son style incisif, a cofondé avec Ménard le site Boulevard Voltaire.

Voici donc l’article qui ose rappeler l’un des crimes oubliés des Musulmans http://www.bvoltaire.fr/christinetasin/traite-des-blanches-les-musulmans-doivent-payer,22280

Extraits :

Le CRADFB, Conseil représentatif des associations de défense des femmes blanches, aurait décidé de porter plainte contre les 57 dirigeants des pays de l’OCI (Organisation de la coopération islamique) afin d’obtenir réparation pour les milliers de femmes enlevées par les pillards musulmans et déportées dans les harems d’Afrique du Nord entre 627 (massacre des hommes de la tribu juive des Banu Qurayza et asservissement de leurs femmes) et 1830, libération des femmes françaises enlevées par les Barbaresques.

Il faut que les musulmans payent pour le préjudice causé aux familles de ces femmes, aux enfants qu’elles ont abandonnés de force et aux pays qui ont souffert de leur disparition, privés d’une force vive qui aurait pu changer bien des choses…

Alors oui, sans les enlèvements de jeunes femmes et de jeunes hommes sur nos rives pendant plus d’un millier d’années, sans l’obscurantisme de l’islam imposé aux anciens peuples chrétiens sur tout le pourtour de la Méditerrannée, la face du monde eût été changée, eût été plus belle.

Il ne reste plus aux descendants de Charlemagne et autres rois d’Aragon et de Castille qu’à demander, eux aussi, réparation…

Comment cela, le CRADFB et le CRADEB n’existent pas ? Mais alors, il faut les inventer !

Comment cela, ces demandes sont ridicules ? Alors, allez dire au CRAN (Conseil représentatif des associations noires) que les siennes le sont aussi, lui qui porte plainte contre la Caisse des dépôts et consignations pour que les descendants des anciens esclaves obtiennent réparation…

Le Qatar disséqué sur France cuture ce vendredi 22 mars 2013

Publié le

 

En introduction du dossier Qatar, Hakim Kasmi explique les difficultés qu’il a rencontrées pour faire son travail. Multiples rencontres et vérifications du projet éditorial. Refus des responsables français d’entreprises à capitaux Qataris, y compris au Paris Saint-Germain .

le dossier de France Culture a invité Mohamed El Oifi qui nous explique d’emblée et sans ambages que l’importance du Qatar en France est surestimée car bien que riche, ce pays ne peut pas acheter la France. Ce à quoi on lui répond, « peut-être pas la France entière mais certainement des politiques et des journalistes »…Curieusement, ce Mohamed El Oifi a co-écrit « Qatar, les nouveaux maitres du jeu » auquel, ‘à son écoute, on n’a pas envie d’accorder de crédit.

On nous rappelle aussi la belle amitié de Sarkozy et de son épouse avec l’émir du Qatar et l’UNE de ses épouses. Tiens, curieux, la presse ne s’est pas étalée sur le harem de l’émir …Et l’esclavage des travailleurs immigrés sans lesquels le Qatar ne pourrait pas vivre ? Une employée prédit qu’il y aura plus de morts durant la construction du stade de la coupe du monde que de footballeurs qui fouleront la pelouse …Allez les supporteurs beaufs du Paris Saint-Germain, honorez ce Qatar criminel …Des centaines de travailleurs Népalais seraient déjà morts et ce n’est qu’un début.

Nicole Bricq aurait rassuré le Qatar en déclarant que les dispositions  prises à son profit par Nicolas Sarkozy ne seraient pas modifiées. Ouf, nous sommes rassurés. Pourtant, le Qatar arme Aqmi que nous sommes actuellement sensés combattre au Mali …Boudiou, quelle chienlit dans la gouvernance de la France !

http://www.franceculture.fr/blog-au-fil-des-ondes-2013-03-20-dossier-special-qatar-sur-france-culture-vendredi-22-mars

Dossier spécial Qatar sur France Culture Vendredi 22 mars

En partenariat avec
Rachat du PSG, Al Jazeera bientôt en français, acquisition dans l’industrie de luxe mais aussi dans les quartiers sensibles, Coupe du monde 2022… la liste des investissements du Qatar est longue et ne s’arrête pas là. France Culture enquête sur la volonté de puissance de l’émirat du Golfe vendredi 22 mars.

6h30 – 9h Les matins de France Culture par Marc Voinchet et la rédaction
Qatar : le double jeu ?
Avec Willy Le Devin et Mohammed El Oifi, co-auteurs de Qatar, Les nouveaux maîtres du jeu (Demopolis)
Jean-Marie Fardeau, directeur  of Human Rights Watch’s
Reportages de Christophe Payet et Tanguy Blum sur le soft power du Qatar et les droits de l’homme
17h à 17h55 Sur La Route – Olivia Gesbert en direct du Salon du Livre
Pourquoi le Qatar cherche-t-il à investir dans nos banlieues ? Et pourquoi nos jeunes, issus des quartiers populaires, lorgnent-ils du côté du Qatar ? Quelles sont les clés de la séduction qu’exerce l’Emirat sur les étudiants et les jeunes entrepreneurs, sur les élus français et les représentants du culte musulman ? Stratégie d’investissement ou intrusion durable dans nos affaires ?
avec Mohamed-Ali Adraoui, chercheur enseignant à l’IEP de Paris, auteur de « Du Golfe aux Banlieues : le salafisme mondialisé », PUF et Nicolas Beau, journaliste, auteur de « Le Vilain Petit Qatar » à paraître en mai chez Fayard.
Reportage : Quand être « un jeune des quartiers » devient soudain un atout…
– Retour avec Fouad Sari, élu Europe Ecologie dans l’Essonne, sur la levée d’espoir suscitée par l’annonce de la création d’un Fonds d’investissement pour les banlieues et les suites de cette affaire. 
– Et M’hamed, jeune entrepreneur, qui a postulé pour bénéficier de ce fonds qatari.
– Dida Diafat, champion du monde de boxe Thaï, créateur de la marque de vêtements Kobey, comédien, lauréat 2011 du Prix Richesse de la diversité, lancé par le Qatar la même année
18h15 -19h Le magazine de la rédaction  par Tara Schlegel
« Les investissements qataris en France: bouffée d’oxygène ou risque d’asphyxie ? »
Reportage d’Hakim Kasmi : Experts, économistes, politiciens expliquent les enjeux stratégiques et politiques des investissements du Qatar et la place qu’entend prendre l’émirat du Golfe dans le monde en termes d’influence.
Avec Christian Chesnot, journaliste à France Inter, auteur de « Qatar, les secrets du coffre fort »
Laurence Louer, chercheuse à Sciences Po, CERI, spécialiste des monarchies du Golfe.
                                                                franceculture.fr
%d blogueurs aiment cette page :