Flux RSS

Archives de Tag: Histoire

17 avril fête de l’indépendance syrienne

Publié le

Le 17 avril 1946, le dernier soldat de la mandature française quittait la Syrie après 25 ans de présence depuis la chute de l’Empire ottoman en 1920, un mandat attribué par la Société des Nations qui venait de naître. C’est en 1941 que les Forces françaises libres avaient accordé son indépendance à la Syrie après de laborieuses négociations (1). La date du 17 avril a été retenue comme journée nationale de l’Indépendance de la Syrie.

Le mandat français dura un quart de siècle au cours duquel la France dû faire face en 1924 à la création de la Confrérie des Frères musulmans par Hassan-al-Banna grand père de Tarik Ramadan, à la fermentation du futur parti Bass avec grèves et émeutes et à la coalition de la Syrie avec le gouvernement de Vichy, les Allemands et les Turcs. On le comprend, le contentieux entre la Syrie et la France est de taille.

Que nous réserve cette année le 71ème anniversaire de la proclamation d’indépendance de la Syrie ? L’année dernière, le 17 avril  a été marqué par le bombardement d’Alep par Al Assad et la prise de nouvelles positions stratégiques par l’Etat islamique et Al Nosra.  L’Etat français va-t-il faire officiellement amende honorable et battre sa coulpe en notre nom ? Nos candidats à l’élection présidentielle vont-ils se fendre d’actes de repentance ? L’Etat Islamique va-t-il faire péter ses munitions de fabrication française, que mijote-t-il de concert avec  Al Nosra pour la Syrie mais aussi en France ? Assad nous réserve-t-il une éclatante surprise avec l’appui de Poutine , de la Chine (3), de l’Inde et/ou des Iraniens avec le Hezbollah chiite qui se partagent déjà le gâteau de la reconstruction de la Syrie et de sa position stratégique (6) ? La Turquie lancera-t-elle une grande offensive contre les Kurdes des deux côtés de sa frontière (2)? L’Etat français va-t-il faire une importante livraison d’armes aux rebelles et à Daech par l’intermédiaire du Qatar,de l’Arabie saoudite et de la Turquie ?  L’Union européenne lèvera-t-elle l’embargo sur la nourriture et l’aide médicale médicale malgré l’opposition de la France  (4) ? Nombreux sont les Syriens qui nourrissent une forte rancune contre la France en sus de l’Etat islamique et autres djihadistes, sans oublier non plus que le 17 avril tombe le lundi de Pâques, une journée de nombre d’opportunités pour les terroristes.

Mardi  dernier, un colloque (4) organisé par les députés qui suivent le drame syrien depuis 6 ans, s’est tenu au centre culturel russe , Jean-Marc Ayrault (5), ministre des Affaires étrangères, ayant banni l’accueil du ministre des affaires étrangères de Bachar Al Assad à l’Assemblé nationale. Il avait affirmé peu de temps auparavant qu’il fallait maintenir le dialogue avec la Syrie. Sans doute pensait-il plus aux insurgés et aux djihadistes qu’au gouvernement en place. Rappelons qu’Ayrault et ses comparses s’appuient sur le présumé usage par Assad d’armes chimiques (5) alors qu’aucune commission internationale ne l’a prouvé. Sur place les humanitaires attestent de morts et de blessés mais pas de l’identité des responsables. Etat islamique, Al Nosra, militaires dissidents, autres rebelles, Turquie ou autres puissances étrangères ?

Les députés organisateurs de ce colloque, des journalistes et les représentants d’associations caritatives présents  ne partagent pas du tout l’opinion de notre gouvernement, même quand, comme Gérard Pabst, ils sont dans le même parti. Ils compatissent avant tout au sort du peuple syrien et redoutent que la chute d’Assad ne conduise au même chaos que celui qui a muté en cloaque l’Irak et la Libye après la neutralisation de Saddam Hussein et Kadhafi.

Syria Cartoon

Le Chaos syrien, dec. 2015 : Coalition contre l’Etat islamique en Syrie. Tous le monde tire sur tout le monde à l’exception de l’armée syrienne qui se tire une balle dans la tête.

Le géopoliticologue Alexandre del Valle a dit, comme de nombreuses personnalités avant lui à travers les âges, que la crise syrienne était des plus complexes. On se rappellera ce vieux dicton syrien : Lors de la création du monde, l’Intelligence dit : « Je vais en Syrie ». L’esprit de Discorde ajouta : « J’y vais avec toi ». et ce constat de Joseph Kessel  en 1927, après les soulèvements nationalistes de 1925-26  Il apparaît que tous les systèmes y sont vains, car nul pays n’est plus complexe, plus difficile, plus révolté par nature que la Syrie.

Les relations franco-syriennes reposent sur un malentendu évoqué en 1939, par  Pierre Viénot, député, ancien ministre, L’origine du mandat français en Syrie a été la révolte des populations arabes contre la Turquie pendant la guerre. L’origine du mandat français au Liban remonte beaucoup plus loin. C’est la protection par la France des minorités chrétiennes du Levant, qui s’était exercée avec plus d’efficacité que partout ailleurs vis-à-vis des Maronites de la montagne libanaise. Au Liban, le mandat français était sollicité. Notre langue y est une langue populaire. De plus, en ce qui concerne notre action en Méditerranée, le Liban est pour nous une base importante et solide. Plus loin, Viénot explique que pour assurer la sécurité du Liban, il fallait contrôler la Syrie et que la France ne se souciait pas plus de cette dernière que d’une possession parmi d’autres.

Pourquoi la France soutient-elle et finance-t-elle les terroristes ?

Si la France a pu avoir de bonnes relations avec les communautés chrétiennes de Syrie, du fait de leur francophonie,  celles-ci l’ont complètement désavouée lorsqu’elle s’est engagée contre Bachar-Al-Assad alors que ce président alaouite les protégeait. Aujourd’hui, certains chrétiens demandent protection au Hezbollah chiite et surtout pas à la France. Les Syriens dans leur ensemble n’ont jamais pardonné à la France d’avoir bombardé Damas en 1925, 1926 et le 29 mai 1945 (ordre du général de Gaulle) pour mâter le parti Baas qui réclamait l’indépendance, les Frères musulmans et les représentants du régime de Vichy protégés par les Turcs et les Syriens alliés des nazis.

Le témoignage de cette religieuse francophone illustre la complexité de la société syrienne que le dictateur Al Assad parvenait à contenir. Le Hezbollah a réaffirmé son soutien à Bachar-al-Assad après les récentes frappes américaines.(8)

Il est dommageable pour tous que l’histoire de la Syrie depuis 527 et les relations compliquées que nous avons entretenues avec ce pays n’aient rien enseigné aux responsables occidentaux, ce qui fait le lit des pays asiatiques et de la Russie qui sont en train de tirer les marrons économiques du feu. Si nos dirigeants avaient compris que le plus grand danger qui guette notre civilisation est le djihad, ils auraient fait alliance avec Bachar-al-Assad contre l’Etat islamique et ses mercenaires mais, à en croire la plupart des candidats à l’élection présidentielle, nos meilleurs amis seraient les musulmans, ce qui vaut bien quelques accommodements raisonnables avec leurs menaces et leurs exigences exponentielles. Et tant pis pour le peuple syrien qui ne demande qu’à vivre tranquille.

La France de Hollande a prétexté le sauvetage des réfugiés syriens  chrétiens qui ont la sympathie du pays (7) pour ouvrir ses portes aux migrants musulmans d’Asie et d’Afrique qui constituent la majeure partie des arrivants. La plupart des Syriens sont restés pour défendre leur pays ou fuir pas trop loin, au Liban, en Turquie ou en Jordanie en espérant y revenir bientôt. Si l’Etat français avait réellement voulu aider le peuple syrien, il aurait soutenu Bachar-al-Assad et apporté une aide humanitaire aux réfugiés aux frontières de leur pays et ne serait pas allé sur place les encourager à émigrer au-delà de la Méditerranée.

Le 17 avril, nous verrons ce qui se passera en Syrie et en France sur le terrain de la guerre et si nos 11 candidats à l’élection présidentielle auront une pensée positive pour le peuple syrien malgré leur indigestion d’œufs de Pâques et de l’agneau de libération pour les juifs et de résurrection du Christ pour les chrétiens.

Alice Braitberg 

http://ripostelaique.com/17-avril-1946-le-dernier-soldat-francais-quittait-la-syrie.html

Pour en savoir plus 

(1) Histoire de la Syrie de 527 à 2013 https://laconnectrice.wordpress.com/2013/09/03/france-syrie-et-liban-chronologie-dun-desastre-527-3-septembre-2013/

(2) Erdogan qui a soutenu Daech s’est allié à la France, aux US  et à la Grande-Bretagne contre Bachar Al Assad avant de rejoindre l’Arabie saoudite et le Qatar

La Turquie a donc insisté pour qu’Assad fasse des réformes. Face au refus de Damas, Ankara a pris le parti des opposants, en accord à l’époque avec les États-Unis, la Grande-Bretagne et la France. Quand le parlement britannique, puis les États-Unis ont refusé l’intervention en Syrie en 2013, la Turquie et la France se sont retrouvées seules sur la ligne dure anti-Assad. Puis la France a lâché aussi, et Erdogan s’est retrouvé dans l’axe sunnite, aux côtés de l’Arabie saoudite et du Qatar, enfermé dans un positionnement confessionnel. http://www.lefigaro.fr/international/2015/07/29/01003-20150729ARTFIG00305-entre-assad-daech-et-les-kurdes-l-impossible-equation-d-erdogan.php

(3) L’armée chinoise en Syrie. 16 milliards d’investissement dans l’exploitation du pétrole et accords de reconstruction des infrastructures de communication.  http://www.strategic-culture.org/news/2016/09/22/china-joins-russia-in-syria-shaping-new-anti-terrorist-alliance.html

(4) Vidéo des intervenants au colloque Syrie du 11/04/2017. Précis et court.  http://www.bvoltaire.fr/colloque-syrie-rendre-a-conflit-terrible-toute-complexite/

(5) http://www.francetvinfo.fr/monde/revolte-en-syrie/un-vice-ministre-syrien-en-colloque-a-paris-et-thierry-mariani-repondent-a-l-indignation-de-jean-marc-ayrault_2142164.html

(6) Importance stratégique de la Syrie pour les oléoducs et gazoducs https://laconnectrice.wordpress.com/2016/03/12/syrie-nos-dirigeants-nont-rien-appris-de-son-histoire/

(7) Les Français favorables à l’accueil des chrétiens de Syrie en 2014

la vice- présidente de l’ Association d’aide aux minorités d’Orient ( AEMO ) préfère voir le problème d’un point de vue économique . « La France n’a accueilli que 1850 chrétiens d’Orient depuis le début des conflits. Rien à voir avec les dizaines de milliers de migrants qui transitent. La France n’a pas la possibilité de tous les intégrer », souligne Elisabeth Gobry. Selon la militante, les migrants « ne sont pas tous éduqués et viennent souvent pour des raisons économiques  » là où les chrétiens d’Orient « ont des diplômes et ont vu leurs biens spoliés par les terroristes ».  » Calais , c’est quand même autre chose que Notre-Dame de Chaldée », s’emporte-t-elle, évoquant ainsi les risques d’une montée de la délinquance. Les seuls chiffres sur ce sujet proviennent des syndicats de police et n’ont jamais été confirmés par les autorités.  http://www.lexpress.fr/actualite/societe/le-sort-des-migrants-emeut-il-moins-que-celui-des-chretiens-d-orient_1712284.html

(8) Les sacrifices auxquels se soumet le Hezbollah en Syrie pourraient finalement lui rapporter gros. L’espèce d’équilibre de la terreur en train de s’installer avec Israël est une assurance contre toute intervention militaire future de l’Etat hébreux et pérennise la présence du « parti de Dieu » au Liban. Il convient de mettre tout cela en relation avec la brusque décision de l’Arabie saoudite de couper son aide financière militaire à Beyrouth et des pétromonarchies fondamentalistes du Golfe d’appeler sans rire leurs ressortissants à quitter le pays, arguant de la « mainmise du Hezbollah sur l’Etat libanais ». http://www.chroniquesdugrandjeu.com/2016/02/quand-le-hezbollah-profite-de-l-intervention-russe.html

 

Humour très noir : Syrie

Publié le

Lors de la création du monde,

l’Intelligence dit : « Je vais en Syrie ».

L’esprit de Discorde ajouta : « J’y vais avec toi ».

Vieux dicton syrien

Sophie, 7 ans, a aimé voir Anne Franck au théâtre

Publié le

J’ai la chance de connaître Francine Disegni,  peintre et productrice de la comédie musicale « Anne le musical » qui m’invite à chaque nouvelle présentation. J’y ai assisté au Théâtre du Gymnase pour la quatrième fois. Chaque fois j’ai invité une amie qui, comme moi s’est régalée. Et chaque fois, le spectacle a évolué, les comédiens et chanteurs ont mûri, le texte a été actualisé et un choeur est apparu.

http://www.annelemusical.com/

Hier, je m’y suis rendue avec Cassandra et Sophie, sa fille de 7 ans. Quelle idée d’emmener une aussi jeune enfant écouter une histoire aussi triste, me direz-vous.

Tout d’abord, précisons qu’ « Anne le musical » n’est pas un spectacle triste, au contraire, il met en scène ce qu’il y a de plus piquant  dans le journal de l’adolescente qui rêvait de devenir écrivaine et qui coincée dans les 20m2 de sa cachette observait avec l’acuité d’une ado de 13 ans la dizaine de personnes, en majorité des adultes, qui partageait ce maigre espace.

Les librettistes ont su choisir ce qu’il y a de plus critique, de plus ironique, de plus humoristique, de plus féministe et de plus spirituel dans le journal d’Anne Franck.

D’autre part, la musique originale, composée par Jean-Pierre Hadida, est magnifique. Parfois gaie, parfois triste, toujours émouvante, tantôt largo, tantôt allegretto. De surcroît elle est interprétée par un pianiste et une violoncelliste présents sur scène, tout au long du spectacle.

Medley, extraits enchaînés, sur « chabada » le 20 mars 2011. Un bon aperçu du spectacle.

http://www.youtube.com/watch?v=ekMx9UwTR-w&feature=player_embedded

La présence d’un choeur important juché dans les premiers balcons donne à la musique une profondeur et une richesse supplémentaires.

Connaissant ce spectacle, je savais qu’avec une bonne préparation, Sophie le comprendrait et apprécierait. Sa maman l’y a donc préparée en lui racontant l’histoire d’Anne et en lui passant des extraits du spectacle. Au moment du départ, je lui ai demandé de me résumer l’histoire ce qu’elle a fait avec beaucoup d’exactitude sauf pour une part qui nous a beaucoup amusées : elle a dit qu’Anne avait été enlevée et tuée par des …Arabes….Les Nazis, ce n’est pas de son époque mais les révoltes arabes et les massacres qui les accompagnent font l’actualité….

Sophie s’est d’abord émerveillée de découvrir un théâtre à l’italienne avec ses balcons ornés de motifs de stuc doré, le velours rouge des sièges et du rideau. Tous ses sens étaient en éveil avant même que le spectacle ne commence. Elle attendait les trois coups avec impatience mais il n’y en eut point. Le signal du commencement fut donné par le noir absolu qui soudainement tomba sur la salle.

Sophie était captivée quoique un peu agitée du fait d’avoir du s’installer sur les genoux de sa maman pour être à la bonne hauteur. Nous aurions du amener un coussin….

Elle a surtout aimé les relations d’Anne avec Peter, la subtile manière dont elle cherche à savoir s’il s’intéresse plus à sa soeur Margot qu’à elle. Mais elle ne s’est pas ennuyé une seconde, a aimé la musique, les musiciens, le choeur. Elle a aussi retenu la dispute entre la mère et la fille qui lui reproche d’être responsable de l’enfermement, de la privation de liberté, de l’ennui et …de la guerre. Injuste mais réaction classique d’ado.

Comme Sophie demande depuis quelques temps un journal -intime- avec- une -clef, nous lui avons fait remarquer qu’Anne n’avait qu’un simple cahier pour y poser ses pensées.

Cassandra, de son côté, a été enthousiasmée et s’est jetée sur son ami pour le lui dire puis a téléphoné à toute sa famille juive algérienne pour leur raconter. Beaucoup de fraîcheur et de spontanéité en réponse à un spectacle aux qualités identiques.

Bien sûr, on ne peut pas dire qu’il n’y a pas d’émotion, d’inquiétude ni de tristesse dans un spectacle sur les deux ans de claustration d’Anne Franck mais le livret s’est concentré sur la personnalité de la jeune disparue, une jeune fille pas tout à fait comme les autres du fait de sa judéité de naissance mais une ado comme les autres qui essayait de vivre une vie normale dans des circonstances anormales.

A la fin du spectacle après des ovations chaleureuses, nous avons eu le plaisir de voir monter sur scène une vieille dame, Eva Schloss, la demi soeur d’Anne Franck, fille de sa voisine survivante qu’Otto Franck avait épousée à son retour d’Auschwitz, seul rescapé de sa famille et de celles et ceux qui avaient partagé son cagibi secret. C’est ce père qui a donné une seconde vie à Anne en faisant publier son journal. Eva Schloss, rescapée de la Shoah elle-même, a participé à l’élaboration du livret de la comédie musicale.

http://www.france-info.com/chroniques-le-livre-du-jour-2010-08-12-histoire-d-eva-d-eva-schloss-475298-81-176.html

http://www.rdv-histoire.com/?q=node/733 (conférence des RV de l’histoire avec comme axe, le retour des rescapés)

L’apparion d’Eva Schloss a ému l’assistance et Sophie s’est beaucoup interrogée sur son âge, âge qu’aurait eu Anne,l ‘âge qu’elle aurait eu et celui que nous aurions eu aujourd’hui si nous avions vécu à l’ époque d’Anne.

On peut dire que les jeunes efants peuvent assister à « Anne le musical » à condition d’y être préparés comme l’a fait Cassandra pour Sophie. Mais n’oubliez pas le coussin pour surélever l’enfant;-)))))

Fanny Truchelut demande à la République de respecter ses 34% d’athées

Publié le

Combattante de la Laïcité, Fanny Truchelut avait été injustement condamnée pour avoir demandée à deux provocatrices voilées de retirer leur voile dans la salle commune de son gîte.

Depuis sa condamnation, Fanny a perdu son gîte mais continue courageusement sa lutte.

Elle vient d’écrire une lettre ouverte à Claude Guéant, Ministre de l’intérieur qui est aussi le ministre des cultes, dans laquelle elle souligne que le tiers de la population française qui se déclare athée n’est pas représenté lorsqu’il reçoit les dignitaires religieux.

La religion, comme l’athéïsme est une expression de la spiritualité et, à ce titre, on ne comprend pas pourquoi elle est ignorée par les responsables politiques.

Je soutiens la revendication de Fanny Truchelut et son rappel de l’incohérence de la justice qui l’a condamnée mais accepte de multiples infractions à la loi sur la laïcité.

http://www.a-voix-haute.net/index.php?option=com_content&view=article&id=35:lettre-a-monsieur-le-ministre-de-linterieur&catid=3:dernier-article-publie&Itemid=12

Ben Laden : rien à cirer

Publié le

A mes yeux, Ben Laden n’est qu’un symbole, peut-être un mythe.

Alors tout ce tapage médiatique autour de ce qui serait son élimination physique définitive, les commentaires des « experts » et des politiques, franchement, ça me gave et ne m’intéresse pas le moins du monde.

Les histoires de son portrait de mort qui seraient un photo montage, sa dépouille qui aurait été jetée à la mer, je trouve cela grand-guignolesque.

Je ne sais pas si ben Laden (ou Bin Laden ou les célébres machines à laver Laden) a réellement commandité les meurtres et les attentats qui régulièrement ensanglantent le monde. J’ignore si Al qaeda existe vraiment ou si c’est encore un mot épouvantail valise.

Par contre je sais que l’islam n’est pas la religion de paix et d’amour qu’il prétend être, que la guerre sainte, le Djihad est une prescription du Coran, que la haine du non musulman est inscrite clairement dans le Coran, que le mépris des femmes est inscrite dans le Coran, que l’Hégire est en vie, que l’impérialisme musulman est une réalité économique et politique, que pour les Musulmans les lois d’Allah sont supérieures à celles de la république française mais aussi des autres nations qu’ils colonisent, que les musulmans haïssent tout ce qui n’est pas musulman, etc.

Le danger pour les non musulmans, ce sont ces foules haineuses qui appliquent à la lettre les prescriptions coraniques. Ben Laden, mort, vivant ou virtuel, cela ne change rien au djihad et à l’impérialisme musulman.

Le contribuable français refuse de financer les mosquées

Publié le

Le contribuable français ne se fait quère d’illusions sur le respect de la loi de 1905 sur la laïcité par les édiles de tous bords soucieux de clientélisme pour se faire élire et réélire. Au regard de son ancienneté et de son importance numérique, le catholicisme en profite largement par le biais d’accomodements plus ou poins raisonnables qui prévoit en particulier l’entretien des églises, le financement des écoles privées conventionnées avec l’Etat et les organismes caritatif et hospitaliers déclarés associations loi 1901. Les protestants et les israélites touchent aussi leur part mais ils sont moins nombreux.

Le contribuable français n’est pas très content de devoir malgré lui financer des établissements confessionnels mais il y trouve parfois son compte lorsque du fait de la dégradation organisée des services publics de l’éducation et de la santé il se résoud à mettre ses enfants dans une école catholique ou se faire soigner dans une clinique privée.

Ces pratiques sont anciennes et entrées dans les moeurs mais il ne faudrait pas en abuser. Or, depuis quelques années, les privilèges accordés aux musulmans sont la goutte qui fait déborder le vase. de dérogations en montages culturels, les espaces cultuels et les mosquées se multiplient sur le territoire. Et pourtant, il n’y en a jamais assez. Preuve en est l’obligation de prier dans les rues pour ces musulmans qui ne trouveraient pas de place ailleurs. Dans un micro trottoir réalisé récemment rue Myrrha, un pratiquant suggérait de transformer en mosquée l’église Saint-Bernard qui serait déserte.

Pour satisfaire ces pauvres musulmans qui, hommes de peu de foi, ne veulent pas mettre la main à la poche pour financer leurs mosquées, comme l’ont fait les catholiques pour les églises, les protestants pour les temples et les israélites pour les synagogues, la Ville de Paris a voté un budget de 28 millions d’euros pour construire un Institut des cultures d »islam http://www.paris.fr/ici/institut-des-cultures-d-islam/presentation/p8712 qui comprendra un espace culturel et un espace cultuel.

J’ajouterai à l’appel ci-dessous une question: l’Institut du monde arabe n’est-il pas de fait un institut des cultures d’islam ?

L’UDCC* lance un appel :

Ce projet comprend la construction de 2 bâtiments, l’un rue Stefenson (pour remplacer la mosquée Myrha), l’autre à la place de la mosquée Polonceau actuelle. Chacun de ces bâtiments contiendra une salle de prière (=mosquée).

 La décision de financer cet ICI a été votée à la majorité en mars 2010 lors d’un conseil municipal de la Mairie de Paris. La décision de débuter les travaux a été votée en décembre dernier, lors d’un autre conseil municipal. L’ICI va coûter 28 millions d’euros : 6 millions d’euros pour la partie « cultuelle », 22 millions pour la partie « culturelle » (ce qui est bien sûr une appelation abusive permettant le financement).

 2.000 m2 seront réservés à la prière, 2.500 m2 seront dédiés au « pôle culturel ». Donc 2000 m2 pour 6 millions, et 2500 m2 pour 22 millions, vous avez compris l’arnaque…La ville de Paris a cédé les locaux cultuels pour la somme de 6 millions d’euros, soit un prix de 3.000 € / m². Pour comparaison, le prix moyen dans cet arrondissement se situe vers 7500 euros.

En outre, il faut savoir que la ville de Paris paie à l’avance AUSSI ces 6 millions, et qu’ils ne seront remboursés par l’association musulmane que via un prêt dont je ne connais pas les modalités, mais qui est garanti… par la ville de Paris. Autrement, dit, si le « client » ne paie pas, c’est le contribuable qui en sera pour ses frais. 

Et on apprend que ça va coûter en plus 0,7 millions d’euros PAR AN au contribuable en « frais de fonctionnement annuel ».

 L’addition pour le contribuable se monte donc à 28 millions d’euros plus 700.000 euros par an, pour une capacité d’accueil maximale de 2.000 places : l’investissement revient ainsi à 14.000 € pour 1 fidèle accueilli à l’ICI ! 

Il est très important de mener le combat contre cet ICI, qui coûterait si cher aux Parisiens, et qui serait construit en violation complète de la loi de 1905.

*UDCC :

« Article 1 Dénomination:
 Il est fondé entre les adhérents aux présents statuts une association régie par la loi du 1er Juillet et le décret du 16 Août 1901, ayant pour titre: Union de Défense des Citoyens et Contribuables (UDCC).
 
Article 2 Objet:
L’objet social est de defendre les droits et libertés individuels et collectifs des citoyens et contribuables,  de lutter contre tous les actes ou decisions,  déjà entrepris ou à venir, qui portent ou porteraient atteinte  ou dont les consequences seraient susceptibles de porter atteinte  aux interets materiels,  financiers ou moraux et à la securité des contribuables et des citoyens ; de lutter contre tous les actes et décisions , déjà entrepris ou à venir, qui portent ou porteraient atteinte  ou dont les consequences seraient susceptibles de porter atteinte  aux interets materiels,  financiers ou moraux et à la securité des contribuables et des citoyens , notament par une gestion illegale ou abusive des fonds publics ; de lutter contre tous les actes et décisions , qui favorisent ou contribuent à favoriser la promotion de la  discrimination, de la haine ou de la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ainsi que l’apologie de crimes contre l’Humanité. « 

Signez les pétitions :

1-Michel Joblot, un citoyen français lance une pétition que l’on peut signer ici :

http://www.france-petitions.com/petition/42/non-aux-mosquees-payees-par-les-contribuables-non-aux-minarets

2-Appel de Paris contre l’islamisation de la France

http://www.france-petitions.com/petition/19/soutenons-l-appel-de-paris-contre-l-islamisation-de-nos-pays

 

 

Ici Paris, des Français parlent aux immigrés ….

Publié le

Voici un texte qui circule sur le net.

Ironique et humoristique, il mord mais ne tue pas.

Lettre ouverte à nos amis … de longue date

Amis Tunisiens, Algériens, Marocains, Egyptiens, Lybiens et tous les autres, bravo, bravo, bravo, ce que vous avez fait est fantastique, vraiment, parole d’Allah !  Oui, vous avez su, de haute lutte, exiler les tyrans qui oppressaient vos pays.  Oui, vous avez su conquérir votre liberté de haute lutte.  Oui, nous les Français et les Belges, dont les ancêtres avaient déjà fait cela il y a quelques années, nous sommes admiratifs pour votre courage et votre ténacité. > > Admiratifs et un peu tristes car, évidemment, vous allez nous quitter !!

 C’est pour retourner chez vous bien sûr, pour profiter pleinement de cette reconquête politique et économique et rebâtir un pays, grand et digne, juste et travailleur, social et intègre, qui ne sera donc pas calqué sur le modèle occidental décadent que vous aurez connu chez nous.  N’ayez pas de serrement au cœur, nous comprenons vos priorités : les maigres allocations et autres avantages sociaux que nous pouvons vous octroyer ne sont qu’une goutte d’eau par rapport à la manne céleste qui vous attend. > > > Nous comprenons qu’ayant peut être un peu trop souffert de notre envahissante chrétienté, vous préfériez revenir dans une république laïque et libre et que vous aspirez à occuper dorénavant des postes à hautes responsabilités, rémunérés en conséquence, et que vous aurez plaisir à retrouver la douceur de votre climat sud-méditerrannéen.  Bien sûr, soyez-en convaincus, nous serons très tristes car vous allez beaucoup nous manquer.  Nous ne trouverons plus de prénoms à consonance maghrébine à la lecture des faits divers, beaucoup de coutelleries vont devoir fermer, les producteurs de moutons devront se reconvertir, SOS racisme, DAL et le MRAP vont mettre la clef sous la porte, les démineurs vont connaître le chômage, les vagues de réduction d’effectifs vont frapper nos forces de l’ordre, les banlieues ne seront plus illuminées la nuit par les voitures incendiées, le prix du café dans les bistrots va augmenter, mais nous nous résignons et nous supporterons tout cela.  Mieux, nous voulons aussi vous remercier : nous allons affréter tous les moyens de transports disponibles pour que le retour au pays se fasse dans les meilleures conditions possibles.  Bien entendu vos poules, canards, ânes, chameaux, et autres animaux, seront confiés aux différents zoos du pays et nous nous chargerons de les nourrir.  Et même que, si, dans un magnifique élan confessionnel vous arriviez à convaincre vos camarades Turcs et Palestiniens de faire de même, nous nous priverions pour vous aider à réussir, tous et sous les meilleurs délais, le retour dans votre chère patrie. 

Allez, sans vous retourner, sans peur ni honte de nous abandonner dans une situation critique car, rappelez-vous, nous avons encore les Roumains, les Bulgares, les Chinois, les Cazaques, les Arméniens, les Russes, les Lituaniens ! Par contre, pour les prochaines fêtes de Pâques, de Noël et de St. Nicolas (eh oui, nous y croyons encore à celui-là), envoyez-nous des dattes, du thé à la menthe, du couscous et du jasmin, car ici, après votre départ nous n’en aurons plus !!!!!

 Et si jamais, nous ne pouvons pas nous passer de vous, vous nous accueillerez.  Vous aurez certainement développé des allocations pour des émigrés, la mutuelle.  Vous vous ouvrirez sans problèmes à une société multiculturelle, vous nous permettrez d’élever des cochons et vos forces de l’ordre supporteront d’être insultées ….  Nous revendiquerons des droits sans obligations et si ça ne marche pas  … on caillassera vos administrations et on mettra le feu à quelques bagnoles …   Merci de nous avoir appris comment faire.

Après tout…. l’histoire est un éternel recommencement ….

 

%d blogueurs aiment cette page :